4

Le fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux

Posté par Frankie le 2 mai 2012 à 12:51 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
L'Opéra Garnier est en plein émoi, un machiniste est retrouvé pendu, la cantatrice vedette se met à faire des couacs en plein solo et un lustre s'effondre sur le public. Il n'en faut pas plus pour attribuer ces méfaits au Fantôme de l'Opéra dont l'ombre rôde un peu partout...





Mon avis :
Je ne dédaigne pas, au milieu de mes lectures légères, découvrir des classiques dans tous les genres. Ce Fantôme de l'Opéra étant le livre choisi pour le Book Club de Livraddict en avril, j'ai donc décidé de m'y joindre afin de découvrir ce roman dont je ne savais pas grand chose mais qui me permettait d'élargir mes horizons. Hélas, je commence à me demander si finalement ces découvertes sont faites pour moi, car, mis à part quelques bonnes surprises (comme Jane Austen), je suis ressortie souvent déçue de mes lectures (Le portrait de Dorian Gray, La nuit des temps etc...) et, malheureusement, le fameux fantôme de l'Opéra n'a pas échappé à ce constat...

L'Opéra Garnier a la réputation d'être hanté par un fantôme. Aussi, quand plusieurs événements mystérieux et tragiques se succèdent, il n'en faut pas davantage pour suspecter le fameux fantôme. Fantôme qui semble également exercer un chantage sur les deux directeurs de la maison mais aussi avoir un intérêt tout particulier pour la jeune cantatrice, Christine Daaé dont Raoul, vicomte de Chagny est amoureux...

Je dois dire que le roman partait plutôt pas mal ! Il soufflait comme un air de mystère sur ce fameux Opéra, tout le monde était sur les dents et je pensais être partie pour une enquête policière sympathique. Puis, vers le milieu, Leroux m'a perdue, avec son histoire d'amour romantique mais bête à manger du foin et la comédie burlesque s'est transformée en tragédie exaltée et finalement très ennuyeuse, avec un fantôme qui ne peut se faire aimer que par la terreur, un Raoul passant son temps à pleurnicher sur sa Christine et cette dernière changeant d'avis comme une girouette !

Je vais commencer par parler des choses qui m'ont plu dans ce roman, pour ne pas démarrer sur une note trop négative. J'ai beaucoup aimé le début, le mystère qui entoure certains événements qui surviennent au cours des représentations, et ce fantôme de l'Opéra que tout le monde croit voir mais qui ne semble qu'une ombre. Tout comme j'ai aimé les scènes avec les deux directeurs de l'Opéra, leurs doutes concernant le fantôme et leurs manigances pour éviter de se faire gruger à un certain moment. Cela donne un côté vaudevillesque à l'histoire avec pas mal d'humour.

Tout comme j'ai aimé que l'Opéra de Paris serve de décor à l'histoire. sa silhouette imposante, ses sous-sols, ses recoins, ses toits se prêtent très bien au côté sombre et mystérieux de l'intrigue et les descriptions qu'en donne l'auteur sont vraiment intéressantes. Ce qui est amusant, c'est qu'une scène entre Raoul et Christine se passant sur les toits de l'Opéra m'a rappelé une série (qui n'a pourtant rien à voir ! :)) que je regardais petite, L'âge heureux d'après Odette Joyeux où il y avait des scènes sur les toits également dont je me rappelle encore très bien, 40 ans après ! Bon bref, trêve de digression, l'Opéra est donc un personnage à part entière du récit.

Il y a également une autre scène qui m'a plu, c'est une scène de bal, avec l'apparition mystérieuse du fantôme.

Parlons maintenant des choses qui fâchent, à commencer par l'histoire d'amour entre Raoul et Christine. Je n'ai pas du tout aimé cette romance à deux sous, où l'amour s'exprime de façon exalté aussi bien dans les pleurs et les lamentations que dans les exclamations grandiloquentes (genre Ô joie, répété à l'envi) des protagonistes et de Raoul en particulier. C'est sûrement représentatif de l'amour romantique de l'époque où l'on souffre et l'on aime à corps et à cris mais finalement j'ai trouvé l'histoire superficielle et finalement très tiède. À aucun moment, je n'ai été touchée par cet amour et finalement le sort de Raoul et Christine a finit par m'indifférer.

Comme vous l'avez donc compris, je n'ai pas aimé ces deux personnages. En fait, je n'arrive même pas à trouver quelque chose de positif à dire sur eux ! Raoul m'a semblé immature, s'emballant très vite et faisant d'un rien une tragédie ! Quant à Christine, je l'ai trouvée girouette, soufflant le chaud et le froid et jamais intéressante.

Quant au personnage du titre, le fameux fantôme de l'Opéra, je dois dire qu'il m'a laissée complètement de marbre ! À aucun moment, il ne m'a touchée, je l'ai trouvé trop haineux pour être vraiment aimable. Comme j'ai dit plus haut, la seule fois où il m'a vraiment intriguée c'est lors de la scène du bal. Pourtant, on peut dire que son histoire est intéressante et les révélations de la fin éclairent le personnage sous un jour nouveau et on ne peut s'empêcher de le plaindre. Mais pour moi, c'était presque trop tard...

Quant aux autres personnages, aucun ne m'a vraiment marquée, comme j'ai dit, j'ai trouvé les deux directeurs rigolos. Sinon, le Persan, qu'on voit dans le dernier tiers, est un personnage intéressant.

Le style de l'auteur est un brin désuet, pas étonnant puisque c'est un livre du début du XXe siècle ! :) J'ai trouvé que c'était très agréable à lire au début, puis il part un peu dans tous les sens, donnant une impression parfois brouillonne au récit. Et c'est très grandiloquent parfois. On se croirait souvent dans une pièce de théâtre mais c'est sans doute la nature du lieu où se déroule l'intrigue qui veut cela.

Cette lecture a donné lieu à des débats passionnés lors du Book Club de Livraddict, entre celles qui adorent le livre, comme Méloë et celles qui n'ont pas aimé comme Nathalie, Florel ou, dans une moindre mesure, moi. Ce fut très instructif de voir comment chacune avait ressenti l'histoire ou vu et aimé/détesté le personnage du Fantôme.

En conclusion, une lecture très moyenne en ce qui me concerne, je n'ai pas été touchée par cette histoire même si je lui reconnais certaines qualités. Et si vous voulez savoir qui est le Fantôme de l'Opéra et qui Christine choisira entre le fallot Raoul et le mystérieux fantôme, lisez ce livre !

Note :



Ce livre étant un classique des romans policiers, il entre dans Challenge Le tour des genres en 365 jours du Reading Corner 
8/20
1/2
en catégorie Classique

4 Comments


Oulaaa, lu il y a très longtemps et je ne m'en souviens plus du tout. Il faudrait peut être que je le relise. Le très vague souvenir qu'il m'en reste, c'est des longueurs...


Oui, il y a beaucoup de longueurs par moment ! Merci pour ton commentaire !


JE l'ai lu pour le biok club aussi. J'avais adoré les policiers avec Rouletabille de Leroux mais là ... déception pour moi aussi! Je découvre ton blog très sympa au passe! à bientôt


Merci Piplo ! Contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir été déçue ! Et merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.