7

La rafle de Roselyne Bosch

Posté par Frankie le 28 mars 2010 à 19:38 - Catégorie : , ,
avec Mélanie Laurent, Jean Reno, Gad Elmaleh.

Résumé :
Joseph Weisman a 11 ans et doit porter l'étoile jaune des juifs. Nous sommes en juin 1942 et il mène encore une vie insouciante dans le quartier de la Butte Montmartre. Le 16 juillet, sa vie va basculer. Ce matin-là, 13 000 juifs, dont 3500 à 4000 enfants, seront arrêtés par la police sur ordre du gouvernement français et une grande partie sera emmenée au Vélodrome d'Hiver où on va les entasser là, pendant plusieurs jours, dans des conditions plus que précaires. Ils seront ensuite emmenés dans des camps (Beaune dans le film) puis déportés dans les camps d'extermination allemands d'où une poignée d'adultes seulement reviendra.... Ce film raconte leur histoire et leur martyr.

Mon avis :
Ce film relate une des périodes les plus sombres et les plus abominables de notre Histoire : La Rafle du Vel d'Hiv, le 16 juillet 1942.
C'est vraiment un film bouleversant et poignant qui n'évite pas, cependant, quelques scènes mélo. J'avais déjà eu les larmes aux yeux en voyant la bande-annonce, je m'attendais donc à être vraiment touchée par cette histoire. Ce fut le cas et j'ai versé ma larme deux ou trois fois. J'ai aussi ri devant les enfants et été en colère et révoltée devant la folie des hommes qui mirent en place cette rafle.

Le film se concentre plus particulièrement sur quelques familles et protagonistes de ces événements. Certains sont fictifs, bien sûr mais il a existé un petit garçon, comme Jo, qui a réussi à s'enfuir du camp de Beaune. On suit donc la famille Weisman (dont le père est joué par Gad Elmaleh) et d'autres familles juives dans le Montmartre de la guerre. Jo est un petit garçon joyeux qui s'amuse avec ses copains. Malgré la mise en place du port de l'étoile jaune, personne ne croit que les autorités s'en prendront massivement aux juifs. Hélas, dans les hautes sphères, on s'active par tous les moyens à trouver 24000 juifs à déporter sur ordre de Berlin. Pour parvenir à cela, le gouvernement qui devait à l'origine ne déporter que les adultes immigrés, va falsifier quelques états civils et intégrer les plus jeunes dans cette rafle afin d'obtenir le chiffre désiré.

Au matin du 16 juillet, ce ne sont pas moins de 9000 policiers qui vont descendre dans les maisons où sont recensés les juifs et qui vont les arrêter de façon parfois très brutales. Nous assistons donc à ces arrestations et c'est là où j'ai versé ma première larme... Voir ces familles malmenées voire brutalisées, obligées de laisser ce qui était leur vie derrière elles, était vraiment poignant. On les a traités comme des moins que rien. Heureusement, certains non-juifs ont tout fait pour sauver des vies et cacher des gens. Du côté des policiers, de tout, bien sûr, certains contents de ce qu'ils faisaient, d'autres auraient bien voulu être ailleurs mais malheureusement ne pouvant pas faire grand chose...

En attendant de les emmener dans un camp français avant d'être déportés dans des camps de concentration allemands, tous ces gens vont être parqués dans le Vel' d'Hiv dans des conditions épouvantables ! Nous découvrons le Vélodrome d'Hiver en même temps que le personnage de Mélanie Laurent, l'infirmière Annette Monod et c'est une image saisissante qui s'offre à nous. On y retrouve, entassés et parquées, attendant leur sort, les familles qu'on a appris à connaître dans la première partie du film. Heureusement, les enfants, eux, continuent à jouer... Annette va se lier d'amitié avec un médecin juif (joué par Jean Reno) qui fait en sorte de soigner et soulager les gens avec les moyens du bord. 
Annete va prendre sous son aile Nono, un tout petit garçon désarmant dont la maman (Sylvie Testud) vient de décéder des suites de son arrestation plus que brutale. Tous ces pauvres gens sont laissés là comme des animaux et, heureusement, ils bénéficieront quand même de l'aide des certains (comme les pompiers).

La troisième partie voit le transfert des prisonniers au camp de Beaune où Annette a suivi également. Là, leurs conditions vont être légèrement meilleures jusqu'au moment où l'ordre est donné de faire partir les hommes et les femmes dans les trains vers les camps allemands. À l'époque, personne ne savait ce qu'était ces camps et tout le monde pensait aller dans des camps de travail... On sait que la réalité fut tout autre...
Là, nous assistons à la scène la plus bouleversante du film, Comme il n'y a pas assez de place dans le train, les enfants resteront à Beaune. Pour qui a des enfants, on peut sans problème imaginer la détresse et l'horreur des mères et des pères à qui on arrache les enfants, surtout que nous saons qu'ils ne les reverront jamais puisqu'ils furent tués dès leur arrivée. J'ai versé ma deuxième larme...

Annette et d'autres infirmières s'occupent des enfants, qui à leur tour vont être emmenés dans les camps d'extermination. Là aussi, c'est émouvant car les enfants sont tout contents d'aller retrouver leurs parents et se précipitent dans les camions...

Annette,  brûlante de fièvre, va apprendre la vérité sur les camps de concentration et va se dépêcher de rattraper les enfants avant qu'ils partent en train... En vain... C'est là, où j'ai trouvé que la scène était vraiment mélo mais bon...

À la fin, après presque 2 h oppressantes parsemées malgré tout de scènes plus légères grâce aux enfants, le film se terminera sur une note plus joyeuse puisqu'on apprend que Jo réussit son évasion de Beaune et une autre bonne surprise nous attend que je ne veux pas dévoiler pour ne pas tout révéler quand même ! On peut trouver ça happy end mais franchement cette note d'espoir fait vraiment du bien, croyez-moi !
On apprend aussi que s'il n'y eu "que" 13000 juifs sur 24000 d'arrêtés, c'est grâce à certains français qui les cachèrent ou les aidèrent et que, de cette rafle, ne revinrent des camps allemands que 25 adultes et aucun enfant...

En ce qui concerne les personnages, ils sont tous très bien. À commencer par les enfants. Ils sont naturels et représentent l'innocence dans ce monde de brute ! Ils continuent à jouer où qu'ils soient, dans le Vel' d'hiv' ou dans le camp. On ne peut que s'indigner à la pensée que des gens signèrent leur arrêt de mort sans états d'âme !

Jean Reno est égal à lui-même, le gentil bourru qui se dévoue pour les autres. On sent bien qu'il a des sentiments pour Annette mais son devoir passera avant tout.

Gad Elmaleh est le père Weissman. Il est plutôt bien, essayant d'être toujours optimiste devant sa famille. On peut lui reprocher peut-être de blaguer dans des circonstances tragiques mais il essaie de préserver ses enfants de l'horreur de la guerre.

Annette représente un peu le spectateur que nous sommes, outré par ces horreurs. Elle s'indigne, se révolte, soigne, voudrait sauver tout le monde, en particulier les enfants et se retrouve impuissante devant la barbarie des hommes. Mélanie Laurent est très bien encore une fois. C'est une actrice que j'aime vraiment beaucoup.

Dans les rôles secondaires, on retrouve Sylvie Testud, excellente comme d'habitude et Catherine Allégret en concierge au grand coeur.

En conclusion, malgré quelques effets peut-être un peu appuyés et mélo, un film à voir pour se souvenir et ne pas oublier ce que certains humains sont prêts à faire au nom d'une idéologie. Ce film devrait être montré dans les collèges et lycées.

Note : 

7 Comments


J'ai vu la Bande Annonce recemment et je compte bien voir ce film ! Ton avis me conforte dans l'idée que je ne dois pas passer à côté !


Merci Frankie, je ne suis pas très cinéma la plupart du temps, mais j'irai le voir et tu n'y seras pas pour rien ;o)


Quand à moi j'ai le bouquin dans ma PAL, je vais me contenter de ça pour le moment.


En général j'hésite un peu sur les films français (rien de méchant là dedans je précise ;) ) mais avec Jean Reno ça change tout, j'adore cet acteur. Et après avoir lu ta critique j'ai encore un peu plus envie de le voir.


Merci pour vos commentaires, c'est vraiment un film à voir !


J'ai très envie de voir ce film, mais je pense que je vais attendre sa sortie en DVD.


J'espère qu'il te plaira le jour où tu le verras ! Merci pour ton commentaire, Pimprenelle !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.