2

Un mariage de rêve de Stephen Elliott

Posté par Frankie le 22 mars 2016 à 10:07 - Catégorie : , , ,
Titre original : Easy Virtue
avec Jessica Biel, Colin Firth, Kristin Scott Thomas, Ben Barnes, Katherine Parkinson

Résumé :
Dans les années 20, un anglais de bonne famille épouse sur un coup de tête une américaine indépendante et pilote de course. Quand il la ramène au manoir familial, la confrontation avec sa mère se passe mal, cette dernière éprouvant immédiatement de l'aversion pour la jeune femme...


Mon avis :
Quand j'ai vu ce titre dans le Mini Challenge comédie romantique Seriebox de cette année, j'avoue qu'il ne m'a pas attiré de prime abord. Un film appelé un mariage de rêve ne pouvait qu'être qu'une comédie romantique banale comme on en voit tant. Et puis le titre VO étant assez différent, j'ai regardé le casting, vu qu'il y avait Colin Firth et Kristin Scott Thomas, que c'était un film anglais et le résumé m'a convaincue de le regarder. Et je ne le regrette pas car ce film tient plus de la comédie de moeurs que de la romantique et est plutôt réussi.

Fin des années 20, le jeune John Wittaker épouse la fantasque Larita, américaine qui rejette les conventions et se veut pilote de course. John Ramène son épouse au manoir familial, sur lequel sa mère, la très rigide Veronica, règne d'une main de fer, où son père, Jim ne s'est jamais remis de la 1ère guerre mondiale et traîne son spleen laissant à sa femme le soin de tout décider et où ses deux soeurs, encore célibataires, l'une soupirant après le fils du lord local et l'autre après un fiancé disparu, vivent encore. Le séjour de l'indépendante Larita dans cette maison ancestrale ne va pas se passer sans heurt, surtout quand le passé de la jeune femme refait surface...

Comme je l'ai dit en préambule, Easy Virtue n'est pas vraiment une comédie romantique mais plutôt une comédie de moeurs, amusante par bien des aspects mais devenant plus douce-amère au fur et à mesure que se déroule le film et notamment sur la fin. Ce film c'est le choc des cultures entre l'Etablishment anglais avec ses gentlemen-farmers et rentiers qui vivent sur leurs acquis et passé et le dynamisme de l'Amérique, tourné vers l'avenir et faisant fi des conventions, et incarné par Larita. Le réalisateur pose un regarde ironique sur tout ce petit monde, n'épargnant personne et surtout pas ces anglais qui ne font pas grand chose à part préserver leur héritage et dont le grand plaisir est d'organiser des chasses à courre ou des parties de tennis.

Dans comédie de moeurs, il y a comédie et le film donne lieu à des situations cocasses, à l'humour parfois un peu lourd, qui font mouche malgré tout et apportent pas mal de légèreté. On rit un peu, on sourit beaucoup, notamment lors des escarmouches entre Larita et sa belle-mère ou ses belles-soeurs et on est émus sur la fin quand tout part à vau-l'eau.

Jessica Biel n'est pas une actrice que j'ai vu souvent jouer. Peut-être dans un ou deux films, comme ça en passant (en fait, je la confondais avec Jessica Alba car je croyais que c'était elle qui jouait dans Les 4 fantastiques, le film de 2005), mais je dois dire que j'ai été très agréablement surprise par son jeu, son dynamisme, sa fraîcheur. Elle est pétillante dans le rôle de Larita, mutine, tout en lui donnant une profondeur au fur et à mesure que le film se déroule et le rôle lui convient très bien.

Colin Firth est impeccable dans tous ces films. Et non, je ne suis pas objective du tout ! :D Dans Easy Virtue, mal rasé, débraillé et dépressif, il garde une classe folle et son personnage de Jim Wittaker fait preuve d'une ironie sur ce qu'il se passe autour de lui qui va très bien à l'acteur. Et j'aime beaucoup l'évolution de son personnage et la fin ;)

Le rôle de la psycho-rigide Veronica Wittaker convient comme un gant à Kristin Scott Thomas. Non pas que l'actrice soit désagréable et en plus je l'aime beaucoup, mais il faut reconnaître que son maintien, un regard peut-être hautain parfois en font une excellente Veronica.

Je ne connaissais pas Ben Barnes, qui a joué le prince Caspian dans les adaptations de Narnia et, shame on him, Tom Ward dans celle de l'Épouvanteur. Il est mignon comme tout dans le rôle du jeune marié John, mais son personnage manque un peu d'épaisseur par rapport aux trois acteurs/personnages que j'ai cités au-dessus.

À noter que c'est Katherine Parkison, vue surtout dans the It Crowd ainsi que dans bien d'autres films anglais, qui joue l'une des soeurs (assez odieuse, je dois dire) de John.

Ah j'ai beaucoup aimé le majordome des lieux, très flegmatique et avec cet humour qui caractérise les bons majordomes anglais (comme Jarvis, celui d'Howard Stark ;))

Le film est adapté (très librement) d'une pièce de Noël Coward qui était un dramaturge reconnu et qui a fait de nombreuses choses des années 20 à 60 (il était également compositeur, scénariste, acteur). Et c'est Stephen Elliott, Priscilla Reine du désert, qui est réalise cette version. Même si Elliott est Australien, je trouve qu'il retranscrit très bien l'atmosphère anglaise de l'histoire. La musique est sympa avec des standards actuels mis au goût des années 20, comme Sex Bomb ou encore "When the going gets tough, the thoug get going" chantée à l'origine par Billy Ocean et qui là est reprise en style jazz et qu'on peut entendre pendant le générique de fin, chantée par plusieurs acteurs dont Colin Firth et Jessica Biel.

En conclusion, voici une comédie de moeurs anglaise très sympathique à voir, qui ne révolutionne sans doute pas le genre mais fait passer un très bon moment et avec des acteurs au top. Et si voulez savoir si le mariage de Larita et John arrivera à tenir malgré un environnement et une famille plus qu'hostiles ou si Larita finira par se résoudre à partir et avec qui :p regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Le film fait partie du Mini Challenge Comédie romantique de Seriebox
1/6
36/50

et du Film de la semaine 2016 de Benji
12/52

2 Comments


J'ai très peu de souvenirs de ce film (tu m'as rapellé à mon bon souvenir Colin Firth pour lequel je ne suis pas objective non plus :p). Je l'ai surtout regardé pour Ben Barnes (je suis d'accord avec toi, qu'est-il allé faire dans cette galère pour Le septième oh combien odieuse adaptation d'une merveilleuse saga). Je n'aime pas Jessica Biek, et c'était meme une des raisons qui ne me donnait pas envie de voir le film, mais je me souviens en effet avoir été agréablement surprise par son jeu.
Je suis frustrée car je ne me souviens pas du tout de la fin (et je pense que je lirais une chronique avec spoile car je ne compte pas me retaper tout le film !!!) par contre il me semble me souvenir d'une scène tordante avec un chien :p
Bisous bisous !!


Je peux te dire la fin puisque personne d'autre n'a commenté ! En fait, Jessica Biel s'apprête à partir et Colin Firth monte dans la voiture avec elle et ils partent tous les deux. Et oui la scène où elle tue accidentellement le chien est assez marrante. Merci pour ton commentaire, Arca.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.