0

Les aventures de Sherlock Holmes d'Arthur Conan Doyle

Titre original : The Adventures of Sherlock Holmes

Résumé :
12 nouvelles mettant en scène le célèbre détective.







Mon avis :
En juillet 2012, j'avais enfin découvert Sherlock Holmes autrement que par la série télévisée anglaise (à l'époque, Elementary n'avait pas commencé) et les films de Guy Ritchie, avec les deux premiers romans écrits par Arthur Conan Doyle, Une étude en rouge et Le signe des quatre, lectures que j'avais beaucoup appréciées, davantage la première que la seconde. Et puis le temps est passé et je n'ai pas continué. Pour le Challenge Un genre par mois de ce mois-ci, il fallait lire un classique et je n'avais pas envie d'aller me plonger dans une lecture dont je n'avais pas forcément envie. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la suite de Sherlock, alliant le plaisir de le retrouver avec la consigne du mois. La lecture de ces 12 nouvelles s'est avérée plaisante même si je les ai trouvées un peu inégales.

Un scandale en Bohême (The Adeventure of A Scandal in Bohemia)
En 1888, Le roi de Bohême vient demander l'aide de Sherlock pour qu'il récupère une photographie compromettante auprès d'une jeune femme, Irène Adler, avec qui il a eu une relation et qui pourrait lui nuire alors qu'il est sur le point de se marier.

La ligue des rouquins (The Adventure of The Red-Headed League)
Mr Jabez Wilson, un homme roux, vient raconter à Sherlock et Watson, comment il a été engagé pour faire partie de La ligue des rouquins et pour recopier l'Encyclopédie. Mais l'on a mis fin à son engagement sans ménagement. Sherlock découvre que derrière cette affaire se cache un projet plus ambitieux de la part de celui qui l'a manigancé.

Une affaire d'identité (The Adeventure of A Case of Identity)
Une jeune femme myope vient voir Sherlock car elle devait se marier avec un homme qui l'a laissée tomber le jour du mariage

Le mystère du Val Boscombe (The Adventure of The Boscombe Valley Mystery)
Sherlock et Watson partent dans la campagne anglaise enquêter sur le meurtre d'un homme près d'un étang. Tout semble accuser son fils qui clame son innocence...

Les cinq pépins d'orange (The Adeventure of The Five Orange Pips)
Un jeune homme vient voir Sherlock car son père et son oncle sont morts après avoir reçu une enveloppe contenant 5 pépins de d'orange et signée K.K.K et qu'il vient d'en recevoir une à son tour et il craint pour sa vie.

L'homme à la lèvre tordue (The Adventure of the Man with the Twisted Lip)
Une jeune femme recherche son mari qu'elle a vu pour la dernière fois à la fenêtre d'une fumerie d'opium. Depuis, il a disparu et ses vêtements ont été retrouvés dans la Tamise. Le suspect est un clochard à la lèvre suturée.

L'escarboucle bleue (The Adventure of the Blue Carbucle)
Un policier est venue en aide à un homme attaqué par des malandrins. L'homme a laissé derrière lui un chapeau et une oie. Le policier vient demander de l'aide à Sherlock et quelle n'est pas leur surprise de trouver une pierre précieuse bleue en tuant l'oie.

Le ruban moucheté (The Adventure of the Speckled Band)
Une jeune fille vient voir Sherlock car elle craint pour sa vie. Il y a quelques années sa soeur est morte après avoir entendu un sifflement dans sa chambre et voilà qu'à son tour elle vient de l'entendre une nuit.

Le pouce de l'ingénieur (The Adventure of the Engineer's Thumb)
Un homme, ingénieur hydraulicien, vient trouver Watson, car il a été blessé et a perdu son pouce. Watson l'emmène chez Sherlock Holmes et l'homme raconte qu'il a été employé pour vérifier une presse mais que sa curiosité lui a valu les foudres de son employeur et il a échappé de peu à la mort, perdant son pouce dans l'affrontement.

Le gentleman célibataire (The Adventure of the Noble Bachelor)
Un riche gentleman vient voir Sherlock car sa femme a disparu juste après leurs noces. Il pense qu'elle a été assassinée par une ancienne conquête car sa robe de mariée a été retrouvée dans le lac de Hyde Park.

Le diadème de Beryls (The Adventure of the Beryl Coronet)
Un banquier vient trouver Holmes car un diadème inestimable lui a été confié mais trois pierres ont disparu et tout porte à croire que son fils est le coupable. Si Sherlock ne retrouve pas les pierres, sa réputation est perdue.

Les hêtres rouges (The Adventure of the Copper Beeches)
Une jeune gouvernante vient trouver Sherlock car elle a été employée par un couple à la campagne avec des conditions assez bizarres. La jeune femme a découvert une pièce fermée dans laquelle elle suppose qu'une personne est séquestrée. Elle vient demander l'aide de Sherlock et Watson pour démêler l'affaire.

Je ne suis pas hyper fan du genre nouvelles, je l'ai déjà dit à plusieurs reprises (même si c'est toujours un plaisir d'en lire certaines, comme celles d'Angéla Morelli), surtout quand il s'agit d'un recueil de nouvelles. En fait, la raison en est simple, je mets toujours un peu de temps pour entrer dans une lecture et, avec une nouvelle, il faut entrer tout de suite dedans, être au taquet pendant 20 à 30 pages et à peine est-on pris par l'histoire que pouf elle se termine et il faut recommencer le cycle. Pour Les aventures de Sherlock Holmes, j'ai dû entrer 12 fois dans une nouvelle histoire courte et ça a été un tout petit peu difficile à chaque fois :) Ceci dit, j'ai apprécié, dans l'ensemble, les histoires que l'auteur nous proposaient.

Je ne vais pas détailler ce que j'ai pensé de chaque nouvelle, Comme j'ai dit, globalement, je les ai trouvées plaisantes. Souvent peu surprenantes, il faut le reconnaître. Pas besoin d'être Sherlock pour deviner les tenants et aboutissants de certaines intrigues. Ce fut le cas pour La ligue des rouquins (j'avais deviné le coupable, pas son forfait), Le mystère du Val Boscombe (pas évidente pourtant à deviner) ou encore Les hêtres rouges.

Parmi ces 12 nouvelles, très peu comportent des meurtres. Il s'agit souvent d'affaires d'escroquerie, de vol, de coups bas, de mystification. Certaines sont assez légères et amusantes, la seul qui m'a assez ennuyée est celle de l'hydraulicien qui ne m'a pas intéressée.

Quand on lit toutes les nouvelles à la suite, difficile de ne pas avoir une impression de rengaine. Un personnage vient raconter son histoire à Sherlock, qui écoute poliment et qui semble trouver la solution avant même que le personnage en ait terminé. Même si le détective doit faire quelques recherches pour confirmer ses soupçons. Je schématise un peu, mais c'est globalement ce qu'il s'y passe. Du coup, on a l'impression que Sherlock n'a pas à forcer son talent (surtout que, comme je l'ai dit, on devine aussi, assez facilement) et ça manque un peu de panache.

Si je ne détaille pas mes impressions sur toutes les nouvelles, je vais quand même revenir sur la première, Un Scandale en Bohême, qui est intéressante à lire dans le sens où l'on fait enfin connaissance d'Irène Adler, l'un des rares (et la seule femme) personnages à avoir mis Sherlock en échec. Mais j'avoue avoir été un peu déçue. L'adaptation dans la série avec Cumberbatch est mon épisode préféré et Irène Adler est tellement devenue une icône de l'univers sherlockien que je m'attendais à être plus marquée par cette nouvelle. En fait, on voit à peine Irène et apparemment, on ne la reverra plus jamais. S'il n'y avait pas toute cette aura de mystère entourant le personnage depuis, pour moi, ça aurait été un personnage parmi tant d'autres. Ceci dit, la façon dont elle se joue de Sherlock est assez savoureuse.

Avec ces nouvelles, on retrouve Sherlock tel qu'en lui-même, intelligent, fin limier, sûr de lui et ayant un peu de mépris pour ses congénères qui semblent toujours à la traîne dès qu'il fait usage de ses talents. Même s'il est parfois agaçant, c'est un personnage que j'apprécie beaucoup. Ce que j'aime aussi c'est son amitié avec Watson. On sent que tout imbu de lui-même qu'il soit, il a besoin de son ami, qu'il le respecte (même s'il parfois, mais rarement, il le rabaisse un peu). Après, on peut se demander si ce n'est pas parce que l'admiration que Watson lui porte lui renvoie une image flatteuse mais j'ai quand même eu l'impression que Sherlock, à sa façon, aimait Watson et était attentif à ce qu'il pensait ou disait.

Watson, quant à lui, est un un gentil, un pondéré, qui équilibre bien le tourbillon qu'est Sherlock.

J'avais déjà dit que j'aimais beaucoup l'écriture d'Arthur Conan Doyle et ce fut encore le cas. Vraiment, c'est très agréable de suivre ses histoires, c'est assez facile à lire en anglais et ça coule tout seul.

En conclusion, 12 nouvelles intéressantes à lire, pas forcément passionnantes mais plaisantes à suivre, peu surprenantes et un peu superficielles cependant. Mais c'est toujours agréable de retrouver Sherlock dans ce qu'il sait faire de mieux, démêler des fils d'une histoire à partir de quelques indices. Et puis ce recueil est l'occasion de faire connaissance avec Irène Adler, même si j'ai été un peu déçue par cette rencontre, trop courte. Et si vous voulez savoir comment Sherlock et Watson résoudront les 12 affaires, lisez-le. Quant à moi, j'espère ne pas attendre encore 4 ans pour lire le prochain recueil (hé oui, encore un recueil de 12 nouvelles), Les mémoires de Sherlock Holmes. Mais j'ai ma petite idée de quand je le lirai, le thème de Un genre par mois de décembre étant "Nouvelle"... ;))

Note :



Ce recueil fait partie du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : Classique/Théâtre
3/12

du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
17


ainsi que du Challenge Thriller et Polar repris cette année par Sharon
12

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.