0

Péché exquis, Les nuits tentatrices tome 1 d'Emma Foster

Posté par Frankie le 20 février 2016 à 10:19 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Quand Adam rencontre Éve, il se sent tout de suite attiré par la jeune femme, qui est pourtant aux antipodes des escorts qu'il emploie habituellement. Il la suit dans une chambre d'hôtel et la jeune femme va lui ouvrir les portes d'un monde où le sexe peut être synonyme de douleur et d'expiation...





Mon avis :
Autant vous le dire tout de suite, la romance érotique et à fortiori BDSM (pour bondage, domination, sado-masochisme) n'est pas ma tasse de thé. Je n'ai pas cédé à la tentation du Mommy Porn, même si j'ai lu les deux premiers tomes de la série Crossfire (qui n'était pas vraiment BDSM) et la vie sexuelle de Catherine M. il y a bien longtemps et que je n'avais pas aimé. Je préfère la romance quand elle est pétillante, chick-lit, historique ou qu'elle s'intègre dans une histoire qui contient autre chose. Donc normalement, je n'aurais jamais dû lire Péché exquis. Mais voilà, le roman a été écrit par une copine, qui est une femme que j'aime beaucoup, qui écrit également, sous un autre pseudo, de la chick-lit que j'adore et dont j'ai eu l'occasion de louer les nouvelles et les romans et je voulais donc découvrir cet autre aspect de sa littérature. Et si je reste confortée que ce genre n'est pas mon truc, j'ai quand même apprécié l'histoire, son écriture et les personnages.

Adam est un homme d'affaires beau et riche et qui après avoir subi un divorce sordide ne fait plus appel qu'à des escort girls pour assouvir ses besoins sexuels. Un soir, dans un bar, il rencontre une jeune femme qui dit s'appeler Ève et qui lui propose d'aller avec elle dans une chambre d'hôtel. La jeune femme est tout le contraire des créatures qu'il fréquente habituellement, petite, brune, d'aspect fragile mais dont les yeux bleu glacier l'attirent terriblement. Il la suit donc et découvre alors qu'Ève ne conçoit le sexe que dans une relation de soumission sado-masochiste. Adam fasciné, et ne pouvant se résoudre à ne plus revoir Ève, va rentrer dans son jeu...

Ma lecture a été un peu en dents de scie. C'est assez difficile d'adhérer à un genre que vous n'appréciez pas trop mais il faut reconnaître que l'histoire est bien écrite, bien menée et intéressante. J'ai beaucoup aimé le parcours de ces deux personnes qui ne se connaissent ni d'Ève ni d'Adam (ah bah oui, fallait que je la fasse celle-là ! :D) et qui vont apprendre à s'apprivoiser sur le terrain du sexe un peu brutal. Après tout, why not. Ce sont deux adultes, ils font ce qu'ils veulent.

Après, avec ma sensibilité de femme, j'ai eu un peu de mal à comprendre comment on ne pouvait jouir que dans la douleur. Je ne suis ni prude, ni coincée, ni quoi que ce soit, mais là il ne s'agit pas de petits jeux où l'on s'attache gentiment et l'on se bande les yeux pour s'amuser un peu, non là c'est du sexe douloureux avec des vrais coups qui laissent des marques et qui font souffrir et où la soumission et la domination ne sont pas des mots en l'air pour faire in. Et je dois dire que sur certains passages, même s'ils sont très bien écrits et avec beaucoup de délicatesse, je suis restée de marbre, voire gênée. Pas choquée, car il en faut plus pour le faire mais pour tout dire, ça ne m'a pas émoustillée pour un sou et ça ne me donne pas envie d'essayer du-tout ! Ceci dit, c'est une partie essentielle de l'histoire, c'est même la base de la relation d'Adam et Éve, mais je me demande, quand on commence une relation avec de telles pratiques comment elle peut évoluer...

De prime abord, le personnage d'Adam semble assez cliché, beau, riche, séduisant mais on s'aperçoit vite que sous ce vernis-là se cache un homme plus profond. D'abord, c'est quelqu'un de gentil, pas un connard arrogant comme on en voit tant dans les romances, ce qui a le don de m'agacer profondément. Non, Adam c'est quelqu'un de bien. Et digne. Et je l'ai beaucoup apprécié. J'ai apprécié son histoire passée, son caractère, sa façon d'être. J'ai également aimé sa façon de vivre son histoire avec Ève. Je ne parle pas forcément du sexe mais je l'ai trouvé touchant à vouloir entrer, pour elle, dans un monde qui lui est inconnu. Et j'ai également apprécié sa façon de se comporter avec la jeune femme lors de leurs ébats. Même s'il est le dominant dans l'histoire, on le sent très à l'écoute de sa partenaire, cherchant à satisfaire ses envies et ses besoins, même si ça doit passer par le sado-masochisme. En revanche, j'ai trouvé qu'il apprenait très vite, peut-être un peu trop vite. Il en maîtrise vite les codes. Et j'ai aimé qu'il soit le narrateur de cette histoire. Ça change un peu d'avoir le point de vue d'un personnage masculin pour une fois. Ah et j'ai bien apprécié son point de vue sur la pilosité du sexe féminin. :)

Le personnage le plus intéressant est bien sûr celui d'Ève. Déjà, on se doute que ce n'est pas son vrai prénom. Et puis il y a une aura de mystère qui l'entoure, pourquoi veut-elle expier dans le sexe et la douleur, qui est-elle vraiment (même si on découvre des bribes de sa vie). C'est un personnage extrêmement touchant de par sa fragilité et ses névroses qu'on devine profondes et qu'on découvre à travers 3 ou 4 chapitres sous forme de journal, où elle est la narratrice. J'ai beaucoup aimé ces passages-là d'ailleurs car cela donnait un aspect plus humain au personnage qu'on ne voyait sinon qu'à travers les yeux d'Adam et qui paraissait presque dénué d'émotions. Or là on découvre un être qui en a à revendre (des émotions). En tout cas, j'ai très envie de savoir ce qu'il a pu lui arriver pour qu'elle soit comme cela.

Il y a bien sûr d'autres personnages dans le roman, comme la hackeuse, chef de la sécurité d'Adam, que j'ai trouvée bien sympathique, l'assistante efficace ou encore la mère maquerelle la directrice de l'agence d'escort, Lilith, un personnage un peu trouble.

Les gros plus du roman, c'est une histoire qui tient la route, et qui ne sert pas juste à servir la soupe pour les scènes de sexe, et l'écriture d'Emma Foster. C'est là où l'on voit la différente entre une romance écrite avec les pieds et une produite par quelqu'un qui sait écrire. J'ai eu beau ne pas toujours apprécier certaines scènes, force est de constater qu'elles sont très bien écrites, comme l'est tout le roman. Et c'est très documenté :) même si ça fait parfois un peu "parcours du combattant" avec la soirée à la Eyes Wide Shut ou le passage par le club échangiste (c'est quand même moins crade que chez Catherine Millet). Il y a juste un truc que je n'ai pas du tout aimé, c'est l'emploi systématique du mot "chatte" pour le sexe féminin. Je sais que les hommes l'emploient facilement (j'engueule mon mari à ce sujet d'ailleurs :D) mais là j'ai trouvé son usage répété plutôt vulgaire dans un style qui ne l'était justement pas. J'aurais aimé que "sexe" soit employé parfois comme il l'est d'ailleurs pour "queue" à certains moments.

En conclusion, ce n'est pas le roman qui m'aura réconciliée avec la romance BDSM mais j'avoue que l'histoire est intéressante ainsi que les personnages. Je me suis quand même demandé si je lirais la suite mais vu la fin du tome et mon intérêt pour les personnages qui me donnent vraiment envie de savoir où cette histoire va les mener, je peux dire que oui. Et si vous aussi vous voulez découvrir Adam et Ève et savoir si l'amour est dans le fouet, lisez-le.

Note :



  Le roman fait partie du Challenge ABC 2016 de Nanet
5/26

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : Romance/érotique/chick-lit

2/12

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.