3

Et en plus, il cuisine d'Angéla Morelli

Posté par Frankie le 24 novembre 2015 à 08:33 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Agathe, 26 ans, descend dans le Sud-Ouest de la France fêter l'anniversaire de mariage de ses parents qui organisent une immense garden party. Elle espère que cet intermède lui permettra d'oublier sa récente rupture avec son petit ami qui l'a trompé. Rupture qu'elle ne sait pas comment annoncer à sa mère qui adulait le jeune homme. Sur place, elle rencontre le traiteur qui a un nom à coucher dehors mais un corps à coucher avec :)



Mon avis :
Depuis ma lecture du deuxième roman d'Angéla, L'amour est dans le foin, j'ai pris du retard dans la lectures de ses nouvelles sorties depuis. Fin octobre, je voulais lire quelque chose de rapide et de sympa pour finir le mois et j'ai jeté mon dévolu sur cette nouvelle sortie en juin. Et elle a tout à fait rempli son office car elle m'a fait passer un moment très amusant et pétillant.

À 26 ans, Agathe avait tout pour être heureuse : Un super boulot et un petit ami de longue date parfait. Mais sa vie a volé en éclat 3 semaines auparavant, quand elle a retrouvé Gregory au lit avec une autre. Maintenant, elle doit aller près de Montauban dans la petite ville de son enfance, assister à la garden party que ses parents (enfin sa mère) ont organisé pour leurs trente ans de mariage et la jeune femme ne sait pas comment annoncer sa rupture à ses parents qui voyaient en lui le gendre idéal. Et tout se complique lorsqu'elle s'aperçoit que le traiteur n'est autre qu'un ancien camarade de collège, qui avait un physique de vilain petit canard à l'époque et qui est devenu le sosie de Channing Tatum...

Et en plus, il cuisine, est une romance chick-lit tout ce qu'il y a de plus classique, ce qui pourrait être un frein pour beaucoup ("ah ouais bon à force c'est toujours un peu la même chose, non ?" pourrait-être la réaction des grincheux ;)) et pourtant, grâce à son auteur, ça marche du tonnerre sur moi. Parce que dans ce monde de brutes et de terreur (j'écris ma chronique au lendemain des attentats de Paris...), ça fait du bien de lire une nouvelle légère, sympa où l'amour et l'humour sont au coeur d'une histoire qui fait pétiller les yeux et frétiller notre ptit coeur tout mou.

Car oui, Et en plus, il cuisine ne sort pas des sentiers battus et comme c'est une nouvelle, tout se passe assez rapidement, mais j'ai trouvé qu'en une soixantaine de pages, Angéla arrivait formidablement bien à nous construire un tout, une vraie histoire et je dois dire que cette fois-ci (par rapport à Avis de tempête), je n'ai pas trop ressenti de frustration par rapport au fait que ce soit un format court. L'histoire m'a convenue comme elle était. Sans doute parce qu'il y a un épilogue qui permet de refermer la porte sur l'histoire d'Agathe et Artème et de les laisser vivre leur vie.

Ce que j'aime aussi avec les livres d'Angéla c'est que la légèreté de ses histoires ne l'empêche pas d'aborder des thèmes plus sérieux. Il y avait eu la reconstruction après un deuil pour Sous le gui, ici elle aborde la rupture amoureuse et surtout les relations conflictuelles entre parents et enfants, comme le sont celles entre Agathe et sa mère. Et à travers la mère et ses amis, ce sont également les petits bourgeois des villes de province, obtus et confits dans leurs certitudes, donneurs de leçons, qui sont "pointés du doigt". Le tout avec humour, je vous rassure, on n'est pas dans Madame Bovary ;)

Agathe est une jeune femme sympa et attachante, à l'image des autres héroïnes d'Angéla, même si elle est nettement plus jeunette que ne l'étaient Emilie, Julie, Candice ou encore Louise. J'ai beaucoup aimé sa relation avec sa soeur, faite d'amour fraternel et de chicaneries, une vraie relations entre deux soeurs ;)

Artème, avec son drôle de prénom, (j'avoue que je ne l'avais jamais entendu !) est, lui, un peu trop stéréotypé à mon goût, trop parfait mais ce fantasme sur pattes est très bien pour l'histoire, beau, charmant, prévenant, ironique parfois et c'est ce qui fait rêver les lectrices, n'est-ce pas ? Et je préfère lire ce genre de personnage plutôt que celui, condescendant et brutal dans son approche amoureuse,  que j'ai rencontré dernièrement dans une lecture (oui je parle de toi, Machin Greenwald de Sans orgueil ni préjugé).

Pas grand chose à dire sur les autres personnages, j'ai bien aimé la soeur, j'ai eu envie de baffer la mère au bout de 2 minutes et le père est le portrait-type du mec mené par le bout du nez par son acariâtre de femme et qui fait tout pour échapper aux corvées domestiques.

L'écriture d'Angéla est toujours très agréable à lire, j'adore la façon dont elle raconte ses histoires, avec talent et humour et qui nous immerge directement dans l'histoire de ses personnages. Et ses références sont toujours très sympas. Et oui, je confirme bien que Lorie était la coqueluche des ados au début des années 2000, j'ai fait preuve d'abnégation en emmenant ma fille à un de ses concerts en 2004 :)

En conclusion, voici une nouvelle fois, un très bonne petite nouvelle à se mettre sous la dent, parfaite à lire en une petite heure sur son canapé et pour échapper à la morosité ambiante. Et si vous voulez savoir si comment Agathe va vite succomber au charme du beau Channing Tatum traiteur, lisez-la. Quant à moi, je vous retrouve très vite, j'espère, avec une autre nouvelle d'Angéla, sûrement La vallée des Amazones.

Note :


3 Comments


Les romances d'Angie font toujours du bien! :))


Voilà un avis bien complet pour un petit texte ^^ Moins de frustration également pour moi que dans Avis de Tempête, mais un peu plus que dans Mêlée à Deux / L'homme idéal ou presque ou encore L'amour est dans le foin, si je devais comparer. Mais c'était effectivement une très bonne lecture qui fait rire autant qu'elle émeut. Je trouve que l'auteur est une valeur sûre en la matière. Il me reste peu de ses textes à découvrir maintenant, mais je continuerai à la suivre avec plaisir. Du coup je te dis un grand merci, car c'est par chez toi que je l'avais découverte.


@Karine, ouiii :)

@Gilwen, il me reste Mêlée à deux à lire mais L'homme idéal et L'amour est dans le foin étaient des romans donc étaient plus "complets" que les nouvelles. Et merci, je ne savais pas que je t'avais donné envie de découvrir Angéla :)

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.