5

La mort, entre autres, Bernie Gunther tome 4 de Philip Kerr

Titre original : The One from the Other

Résumé :
1949, dans l'Allemagne occupée par les alliés, Bernie Gunther reprend son métier de détective privé alors que sa femme se meurt. En enquêtant pour le compte d'une belle femme mystérieuse qui recherche son mari, Bernie met le doigt dans un engrenage dangereux et il se retrouve face à des gens de tous bords fort peu recommandables...


Mon avis :
Ma lecture de la Trilogie Berlinoise, qui regroupait les trois premiers tomes de enquêtes de Bernie Gunther, et que j'avais beaucoup aimée, remonte déjà à il y a quatre ans. À vrai dire, j'avais un peu oublié cette série jusqu'à ce que je la voie dans le Baby Challenge policier de Livraddict. Du coup, cela m'a donné envie de retrouver cet enquêteur cynique et qui se fourre dans les ennuis comme d'autres respirent. Et si j'ai trouvé le début un peu long, j'ai beaucoup aimé ce tome qui ne ménage pas notre détective.

1949, voilà quatre ans que la guerre est terminée et que l'Allemagne est occupée par les forces alliées, notamment américaines et russes, tandis que la chasse aux Nazis bat son plein. Bernie Gunther, lui, est devenu gérant d'un hôtel miteux appartenant à sa femme et se situant à quelques encablures du camp de Dachau. Mais sa femme se meurt, l'argent vient à manquer et Bernie décide de reprendre son métier de détective privé à Munich. Sa première affaire s'annonce plutôt simple. Une belle femme mystérieuse le charge de retrouver son mari, nazi notoire, ou de prouver qu'il est bel et bien mort. Bernie se lance dans cette enquête avec enthousiasme mais s'aperçoit bien vite qu'il s'est fourré dans un pétrin pas possible d'autant plus que diverses parties et des gens bien mal intentionnés veulent lui mettre des bâtons dans les roues, voire plus, et que le tatouage SS qu'il porte à son bras risque de lui porter préjudice dans un pays en proie à la suspicion.

Avec ce tome, Philip Gunther reprend la recette qui a fait son succès dans la Trilogie Berlinoise, à savoir un savant mélange de faits historiques et de polar noir.

Côté historique, le livre se passe deux ans après Requiem Allemand, le tome 3 de la Trilogie Berlinoise et l'Allemagne est toujours occupée par les forces alliées qui contrôlent tout et font la pluie et le beau temps. Je ne connais pas ou très mal cette période de l'histoire et notamment ce qu'il s'y est passé en Allemagne et cela m'a beaucoup intéressée. On s'aperçoit que certaines factions alliées (notamment américaines) ne sont pas si nettes que ça et que le copinage avec certains tortionnaires d'antan ne les dérange pas. Et que si certains nazis ont réussi à partir s'installer en Amérique du Sud à cette époque, ce n'est pas pas leurs propres moyens mais parce que certaines organisations les y ont aidés parce qu'elles y trouvaient un intérêt.

L'intrigue elle-même est également très intéressante à suivre. Une fois encore on est dans le polar à la Philip Marlowe avec son lot de femmes fatales et vénales, ses malfrats cruels et au milieu notre pauvre Bernie qui se fait manipuler comme un bleu. Je vous avoue, je n'ai pas trouvé l'histoire passionnante dès le début. Elle était bien mais ce n'est qu'une fois que Bernie se retrouve au coeur de l'intrigue et non plus simple enquêteur (à environ la moitié) que cela devient palpitant et que j'ai vraiment dévoré le livre. L'intrigue devient alors très bien ficelée, retorse et la fin annonce un changement pour le détective.

Car si Bernie Gunther se retrouve mêlé à une affaire dangereuse, ce n'est pas seulement dû à se propension à fouiner là où il ne faudrait pas (même si ça aide bien), mais parce que son passé de SS le rattrape. On sait qu'il n'a jamais adhéré à l'idéologie nazie, il a même été assez rentre-dedans avec certains hauts dignitaires par le passé, mais être SS faisait partie des "devoirs" de tout bon policier allemand dans l'Allemagne d'avant-guerre, et dans celle d'après-guerre il ne fait pas bon en porter le tatouage. D'où ses ennuis.  En tout cas, je suis très fan du personnage et de son ironie dès qu'il ouvre la bouche. Car il a vraiment un humour très caustique, qui fait mouche et qu'il emploie envers tout le monde, que ce soit des méchants ou des gentils. Et ça, j'adore ! C'est vraiment ce qui me plaît en lui. Dans les tomes précédents, j'avais aussi noté que c'était un séducteur, homme à femmes, et ce n'était pas ce que je préférais chez lui. Mais curieusement, là, ça ne m'a pas dérangée. Sans doute parce que ça fait partie du personnage.

Je ne vous parlerai pas des autres personnages car ce serait trop en dire mais il y a des méchants auxquels on ne s'attend pas et des filous vraiment retors. On côtoie même des personnages ayant vraiment existé et pas que des recommandables.

L'écriture de l'auteur, ou plutôt sa traduction, est très dans le style roman noir, ce qui sonne assez réaliste. En revanche, j'ai été très désarçonnée par un terme employé pour désigner les Américains, "Amerlots". Je connaissais Amerloques pour les désigner péjorativement mais là le traducteur a pris partie de dire Amerlots. J'ai vérifié, le terme existe bien, il est l'équivalent d'Amerloque, mais je dois dire que j'ai absolument pas réussi à m'y faire. Ça n'a pas gâché ma lecture, heureusement ! :)

En conclusion, un très bon polar qui mêle astucieusement Histoire et roman noir avec un personnage principal à l'ironie mordante et qui lui vaut de se retrouver dans une histoire qui le dépasse. Si la première moitié du roman est intéressante mais pas très prenante, c'est une tout autre affaire à partir de la moitié où ça devient vraiment palpitant. Et si vous voulez savoir dans quel pétrin va se fourrer notre cher Bernie Gunther et quelles en seront les conséquences pour lui, lisez-le. Quant à moi, j'espère ne pas mettre 4 ans pour lire la suite, Une douce flamme.

Note :



Ce livre fait partie du Baby Challenge Policier de Livraddict
 
7/20
(5 + 2 jokers)

du Challenge Thriller et Polar repris cette année par Sharon
3

du Challenge Un genre par mois de Nathalie
Ce mois-ci, Thriller/Policier/Polar
10/12

et du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne
Session 1 : les Thrillers/policiers
1/2
1/12



5 Comments


La trilogie berlinoise me tente et pourtant je n'arrive pas à faire le pas... Ce roman dont tu nous parles c'est une suite ou il peut se lire indépendamment ?


J'avais eu un peu de mal avec le style de l'auteur dans "La trilogie Berlinoise", du coup, j'évite un peu ses livres maintenant...


@Licorne, ah depuis, je t'ai répondu sur Livraddict :) Pour en revenir à la Trilogie, tu devrais tenter, c'est très bien.

@Luna, c'est vrai que le style "polar roman noir" peut désarçonner mais dans l'ensemble, ça ne m'a pas dérangée.

Merci pour vos commentaires.


Je ne suis pas très polar mais j'avoue que la série de Philip Kerr est juste celle que je préfère. Chaque tome est un coup de coeur.


@Avalon, pas de coeur de coeur pour moi mais j'aime beaucoup le personnage et l'ambiance des romans. Merci pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.