0

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

Posté par Frankie le 28 février 2019 à 19:46 - Catégorie : , , , ,
Titre original : I'll Be Seeing You

Résumé :
Janvier 1943, Glory Whitehall, 23 ans, et Rita Vincenzo, 41 ans, dont les maris et le fils de la dernière se battent avec les forces alliées en Europe ou en Asie, entament une correspondance dans le cadre d'un programme visant à soutenir les épouses restées seules. Les deux femmes sont séparées par plusieurs centaines de kilomètres mais bientôt, grâce à ces échanges épistolaires dans lesquels elles se racontent, parlent des événements qui jalonnent leurs vies, s'épaulent ou s'échangent des recettes, elles vont devenir aussi proches que des soeurs...

Mon avis :
J'avais acheté ce livre il y a quelques années car avec son titre à rallonge, son style épistolaire et sa couverture VF, il faisait penser fortement au Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates que j'avais adoré, et puis je l'avais oublié. À l'occasion du Challenge Un genre par mois, il fallait lire un roman épistolaire et j'ai donc repensé à ce livre. Une jolie histoire, qui m'a bien plu sans m'emballer et que j'ai mis un peu de temps à lire...

Normalement ce roman avec tout pour m'enthousiasmer. Que ce soit la comparaison avec Le cercle littéraire ou encore l'histoire de ces deux femmes et de leurs vies qui faisaient penser aux romans de Fannie Flagg. Et pourtant, il m'a manqué quelque chose pour que je l'adore.

Et pourtant les parcours de ces deux femmes et leur relation sont touchants, prenants, émouvants, on ne s'ennuie pas une seule seconde, on assiste à des joies, des questionnements, des tentations, des drames aussi. J'ai trouvé bien qu'on se focalise sur ces femmes restées au pays pendant que leurs maries combattent. Dans ce livre, Glory et Rita sont des femmes qui ont vécu choyées, un peu dans l'ombre du mari et elles vont devoir se mettre à exister en dehors de leur rôle d'épouse. Et ce n'est pas toujours facile, ni pour la plus jeune, qui se retrouve à 23 ans, avec deux enfants en bas âge et ni pour la plus âgée qui doit gérer pas mal de choses.

Alors c'est marrant, j'ai quand même appris dans ce livre que les États-Unis avaient eu des tickets de rationnement aussi pendant la guerre. Je pensais que c'était juste en Europe.

Les deux personnages principales sont attachantes, je pense avoir préféré Rita, peut-être parce que je suis plus proche d'elle en âge mais j'ai aimé sa sagesse, son calme, et ses colères aussi. Quant à Gloria, elle m'a fait un peu de peine car elle est très jeune, n'a personne de sa famille pour l'épauler, même si elle a un ami et des femmes dans son entourage et Rita devient alors une sorte de mère de substitution, enfin plutôt de grande soeur.

Les autres personnages qui gravitent autour d'elles sont tout aussi intéressants, j'ai beaucoup aimé Charlie ou encore Roylene, la petite amie de Toby le fils de Rita, dans l'entourage de Rita ou encore l'acariâtre Mrs Kleinschmidt mais qui a du coeur malgré tout et, dans celui de Glory, il y a ce pauvre Levy qui m'a bien fait de la peine avec son amour éperdu pour la jeune femme.

Suzanne Hayes et Loretta Nyhan ne s'étaient jamais rencontrées avant d'écrire ce roman à quatre mains. Et elles ne l'avaient toujours pas fait quand il a été imprimé. Cela rend donc les échanges entre Glory et Rita très authentiques. Mais les rôles ont été échangés, Loretta la plus âgée écrivait pour Glory et Suzanne pour Rita. J'aime beaucoup les romans épistolaires. Je ne dis pas que j'en lirais tout le temps mais je trouve que ça rend le récit vivant et on a vraiment l'impression de lire et d'entrer dans la vie des gens. J'ai beaucoup aimé que ces lettres contiennent aussi des recettes de cuisine. Je regrette juste que les styles des deux autrices aient été similaires. Disons qu'il a fallu à chaque chapitre que je regarde d'où provenait la lettre pour savoir qui écrivait et que j'ai mis un peu de temps à savoir qui était Glory et qui était Rita. Et je suis un tout petit peu déçue par la fin que j'ai trouvé un peu hâtive. Mais bon, il fallait bien que le roman se termine à un moment donné... Bon et ne me demandez pas comment de I'll Be Seeing You on est passé en VF à ce titre à rallonge que je n'arrive absolument pas à retenir ! :)

En conclusion, Petites recettes... est un roman épistolaire agréable et touchant à lire, qui nous fait entrer dans la vie de ces deux femmes par le biais de leurs missives et c'est comme si on apprenait aussi à les connaître et les aimer. Avec elle, on rit, on s'exclame et on pleure parfois. Je ne l'ai pas autant aimé que je m'y attendais mais j'ai passé un bon moment avec Glory et Rita. Et un long moment aussi puisqu'il m'a fallu 10 jours pour lire les 300 et quelques pages du roman. Mais malgré mes réserves, je vous le conseille si vous aimez ce genre de romans et voulez passer un peu de temps avec ces deux femmes et découvrir leur quotidien en 1943.

Note :



Ce livre a été lu pour Le Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : Roman Épistolaires
2/12

et du Challenge Read in English 2018-2019 
que j'organise
9,5

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.