3

Elle de Paul Verhoeven

Posté par Frankie le 14 septembre 2017 à 11:08 - Catégorie : , , ,
avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling, Virginie Efira, Judith Magre

Résumé :
L'étrange jeu entre Michèle une femme d'affaires à la tête d'une entreprise de jeux vidéo et son violeur...





Mon avis :
Voilà un film que je n'aurais sûrement pas regardé toute seule. Le sujet ne m'intéressait pas vraiment malgré les louanges et les pluies de récompenses. Mais mon homme avait envie de le voir et je l'ai donc acheté en DVD. On l'a regardé en juin dernier et si je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire et surtout j'ai été très mal à l'aise par le regard que porte le réalisateur sur le viol.

Michèle Leblanc est une femme qui approche de la cinquantaine, à la tête d'une entreprise de jeux vidéo qu'elle dirige avec sa meilleure amie Anna. Froide et hautaine, rien ne semble l'atteindre depuis que son père, tueur en série dans les années 70, fit d'elle une complice involontaire de ses crimes. Divorcée, elle a gardé des relations cordiales avec son ex-mari. Sans complexe ni états d'âme, elle couche avec le mari d'Anna son amie et juge sa mère octogénaire qui vit des aventures avec des hommes bien plus jeunes qu'elle. Un soir, elle se fait violer chez elle par un homme masqué. Au lieu d'appeler la police, elle fait comme si de rien n'était. Mais bientôt, le violeur se manifeste et entreprend une sorte de jeu pervers avec elle. Dans le même temps, Michèle ressent un étrange trouble face à son nouveau voisin, époux d'une jeune femme confite en religion...

Comme vous pouvez le voir, ce film ne traite pas de sujets franchement amusants, à commencer par le viol. Qui normalement est un événement traumatisant pour la femme qui le subit (pour cela, regardez la très bonne saison de Broadchurch). Sauf que là, non. Du moins en apparence... Je ne sais pas très bien comment parler de ce film qui se veut à la fois un thriller psychologique dans lequel une espèce de jeu pervers se joue entre un violeur et sa victime et un portrait de femme, froide en apparence mais avec un tourbillon d'émotions en elle. Du coup, on ne sait pas très bien ce qu'à voulu faire Paul Verhoeven, car à mon avis, le côté thriller est peu convaincant. Et tout ce que je sais, moi, c'est que son approche m'a mise mal à l'aise.

Les critiques de presse ont été dithyrambiques en disant que ce film était jubilatoire, drôle, mordant, néo-hitchcockien, sulfureux et j'en passe. Alors oui, sulfureux il l'est sûrement mais personnellement, je ne l'ai absolument pas trouvé drôle, ni jubilatoire et surtout pour moi il donne une vision assez déformée et "romantique" du viol et dont parle très bien un article du Huffington Post. Verhoeven l'a adapté d'un roman de Philippe Djian, auteur lui aussi sulfureux et que j'ai aimé lire autrefois et il paraît que c'est une adaptation fidèle.

Ça aurait été un poil plus intéressant si on ne devinait pas l'identité du violeur d'emblée. Télérama parle du doute qui plane sur son identité, mais, euh... non, il ne plane absolument pas ! :) Du coup, aucune surprise non plus de ce côté-là et c'est assez décevant.

On ne présente plus Isabelle Huppert qui excelle dans les rôles de garces ambiguës, les femmes froides et fatales et qui donc, ici, joue très bien mais dont le rôle n'est pas très novateur. Qu'elle ait eu des prix d'interprétation, c'est tout à son honneur mais ce n'est pas avec ce film qu'on découvre que c'est une grande actrice. Son personnage de Michèle est vraiment odieux. A aucun moment, je n'ai réussi à m'attacher à elle, ni même à la comprendre. Elle est manipulatrice avec les hommes qui gravitent autour d'elle, méchante avec sa mère et salope avec sa meilleure amie. Il n'y a qu'à un moment où, me semble-t-il, le masque se fissure un peu.

Difficile pour les autres personnages d'exister vraiment. Charles Berling joue l'ex-mari et son perso est un peu fade, comme Anne Consigny dans le rôle de la copine (mais elle joue mieux que dans Les revenants...) et je ne suis pas fan de Laurent Lafitte qui joue le voisin. Quant à Virginie Efira, elle est la femme du voisin, grenouille de bénitier, qui est assez transparente aussi. Il n'y a que la mère de Michèle que j'ai vraiment appréciée, sans doute parce qu'elle est jouée par la nonagénaire Judith Magre et que l'actrice a une super pêche.

Côté réalisation, pas grand chose à dire. Verhoeven ne se foule pas trop, c'est un film français assez classique avec une ambiance certaine, certes, mais pas très originale.

En conclusion, voilà un film encensé par les critiques qui n'a pas su me convaincre même si je ne me suis pas ennuyée du tout au cours du film mais le sujet et son traitement m'ont mise mal à l'aise. Et même si Isabelle Huppert est évidemment excellente, elle n'a pas réussi à me faire aimer ce film. En tout cas, si vous voulez découvrir Elle et savoir qui est le violeur de Michèle, regardez-le.

Note :



Le film fait partie du Film de la semaine 2017 de Benji
22/52

3 Comments


Comme toi la vision du viol dans le film m'a vraiment gênée, que ce soit la réaction du personnage de Hupert (même si toutes les victimes de viol ne réagissent pas de la même façon, ça m'étonnerait que ce soit courant de s'en foutre comme ça) ou dans sa relation malsaine avec le violeur, c'est... eurk, non c'est pas pour moi !


Euh... le sujet me met très mal à l'aise. En voyant le nom du réalisateur, je me suis dis tiens je vais aller y voir de plus près, comme je viens d'en voir un de lui qui m'a vraiment beaucoup plu, mais en fait non, je vais aller voir plus loin !


@Aethel, je peux comprendre la réaction du personnage d'Huppert au début, elle veut occulter et faire comme si ça ne s'était pas passé mais c'est avec le reste, après, avec son violeur que j'ai eu du mal.

@Zina, Il y des films de Verhoeven que j'aime beaucoup, celui-ci n'en fera pas partie :/ Et tu as raison de passer ton chemin.

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.