0

Ça a commencé comme ça d'Angéla Morelli

Posté par Frankie le 11 août 2017 à 18:39 - Catégorie : , ,
Résumé :
Flore, 26 ans, élève sa fille seule, s'occupe de son père et essaie de maintenir, difficilement, sa maison à flot, en vivant de ses pâtisseries et ses confitures. La vie n'est pas toujours simple mais heureusement sa meilleure amie, Fanny, est là pour la soutenir et à l'encourager à participer à ce concours de confitures auquel des habitants du village l'ont inscrite. Quant à l'amour, autant dire que c'est un vieux souvenir... Mais le beau Corto, sombre et mystérieux, et le seul qui pourrait lui fournir les figues dont elle a besoin pour son concours, vient réveiller des sentiments qu'elle croyait disparus...

Mon avis :
Un nouveau roman d'Angéla Morelli c'est toujours un événement ! :) Parce qu'elle a beau nous faire patienter avec des nouvelles pétillantes et charmantes et que je les aime beaucoup, c'est quand même ses romans que je préfère. Bon dans un monde idéal, j'aurais lu Ça a commencé comme ça dès sa sortie à l'automne dernier, surtout que je l'ai acheté à ce moment-là. Mais j'attendais le bon moment et l'hiver est passé, puis le printemps et là, au mois de juin, j'ai eu envie de découvrir Flore et Corto et je dois dire que c'est, pour le moment, le roman de l'auteure que j'ai préféré car s'il est aussi pétillant et charmant que ses autres histoires, s'il y a une histoire d'amour qui fait chavirer les coeurs, il y a aussi énormément d'émotions et j'ai pleuré des rivières à certains passages.

Ça a commencé, non pas comme ça, mais dès le 3e chapitre, quand Flore évoque le décès de sa mère et que ça m'a tellement rappelé celui de la mienne... L'héroïne était toute jeune, moi j'avais 46 ans mais le ressenti est le même, la perte bien sûr mais aussi le fait de voir sa mère s'étioler et la culpabilité de savoir que votre maman est morte seule, dans sa chambre d'hôpital... Cela a déclenché des torrents de larmes car évidemment, 8 ans après, mon deuil n'est toujours pas vraiment fait... Et il y a aussi toute cette histoire avec le père, où j'ai cru voir le mien au travers des pages, cet homme qui a perdu sa femme et ne se rend pas bien compte qu'il n'est pas le seul à avoir perdu quelqu'un ce jour-là, qui se comporte en enfant dont il faut s'occuper et surtout "ce pas traînant qui était devenu une de ses principales caractéristiques depuis la mort de maman. Quelle que soit la façon dont il était chaussé, on aurait dit que ses pieds étaient prisonniers de charentaises trop grandes qui glissaient bruyamment sur le sol."
Quand j'ai lu cela, j'ai été très troublée car c'est vraiment caractéristique de mon père...

Mais je vous rassure, Ça a commencé comme cela n'est pas un drame hein. C'est juste qu'il ne faut pas s'attendre à de la chick-lit superficielle et que Flore, toute jeune soit-elle, a un passé triste et difficile et une vie actuelle qui l'est tout autant. Quand on lit que l'hiver, elle n'a pas les moyens de chauffer une partie de sa maison ou qu'elle ne peut pas payer certaines réparations ou factures, bon c'est pas rigolo rigolo. Mais tout le talent d'Angéla est de parvenir à allier gravité avec humour et légèreté et donc nous offrir une histoire qui est bien plus profonde qu'elle pourrait en avoir l'air de prime abord.

Cela risque d'ailleurs d'en désarçonner certains (et surtout certaines). Enfin ceux qui s'attendent à de la romance de A à Z. Oh que nenni ! Car ce roman n'est pas qu'une histoire d'amour. C'est avant tout l'histoire de Flore, de sa fille,, sa famille, ses amis, son village et de la façon dont la jeune femme va évoluer, grandir, se prendre en main enfin. Alors son histoire avec Corto y est pour beaucoup mais franchement ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que l'amour soit finalement la cerise sur le gâteau (ou la figue dans la confiture ;)) et que le roman ne tourne pas qu'autour de cela. Même si une romance qui donne des papillons dans le ventre c'est toujours agréable, et c'est le cas ici car justement c'est bien dosé :)

Outre tout cela, il y a aussi le contexte géographique qui m'a évidemment beaucoup plu et surtout parlé. Je vis dans un village près de Bordeaux (quand je ne suis pas en Tunisie) et j'ai eu l'impression que le roman se déroulait dans des endroits tout proches avec ces bastides au centre des villages ! Et des gens qui emploient des expressions connues (chocolatine, par exemple :p), ça me parle plus que lorsque ça se passe à Paris ! :D

Flore est vraiment une jeune femme hyper attachante, amusante, gaffeuse et terriblement mûre pour son âge ! Et c'est une battante. J'ai beaucoup aimé le personnage et c'est quelqu'un qu'on aimerait rencontrer IRL. Et j'ai adoré qu'elle fasse de la pâtisserie et des confitures et moi qui ne suis pas fan de confiture (je n'en mange pratiquement jamais), je n'ai eu qu'une envie c'est de me jeter sur celles de Flore et de découvrir toutes ses compositions inédites. Il n'y a qu'un truc qui m'a déçue c'est qu'elle n'aime pas Le seigneur des anneaux et Star Wars ! :D

J'ai également beaucoup aimé Fanny, la meilleure amie, fidèle et qui sait secouer Flore quand il le faut.

Quant à Corto, il est un peu stéréotypé à mon goût mais bon on ne va pas chipoter. C'est toujours mieux d'avoir un beau bad boy mystérieux qui débarque dans votre vie, que des connards comme l'ex compagnon de Flore ou Benoît un des gendarmes du village et ami de la jeune femme et qui voudrait être plus et va se révéler odieux. Bon Corto a des réactions pas toujours correctes mais il fait rêver :)

Outre ces personnages, il y en a toute une galerie savoureuse qui vit dans le village, le patron du bar-tabac et sa femme, les petits vieux qui ne paient jamais Flore, la petite vieille gentille comme tout dont elle s'occupe et quelques autres qui forment une famille autour de Flore.

Au fil des écrits d'Angéla Morelli, je me répète inlassablement mais j'adore la façon dont elle écrit. Je trouve son style à l'image de la personne qu'elle est (ou qu'elle montre...), pétillante, amusante, sympathique et intelligente. Et voilà, on retrouve tout cela dans son écriture. Ce qui fait qu'on se régale en la lisant, qu'il n'y a aucun temps mort et que ses histoires nous font passer des heures magnifiques, ici entre rires et larmes. Et franchement, c'est ce que je demande quand je lis une belle histoire.

En conclusion, Ça a commencé comme ça est un excellent roman qui n'est pas seulement une romance ou de la chick-lit mais aborde des sujets douloureux, comme le deuil, ou le manque d'argent. Mais tout en gardant beaucoup d'humour et surtout en dépeignant des personnages très attachants, comme Flore ou son amie Fanny. Et l'histoire d'amour avec Corto, le beau mec tatoué et mystérieux, n'est pas l'essentiel mais fait palpiter, ce qui est important aussi ;) Bref, c'est un roman qui m'a procuré beaucoup d'émotions, fait pleurer mais beaucoup rire aussi et où l'on sent toute la tendresse de l'auteur pour son histoire et son héroïne. Alors si à votre tour, vous voulez découvrir Flore et son village du Sud-Ouest, goûter à ses confitures et savoir si elle gagnera ce concours très important pour elle et si Corto va se révéler être plus qu'un coup (de foudre) éphémère, n'hésitez pas à le lire. Quant à moi, j'ai hâte de lire le prochain roman de Miss Morelli et qui sortira en octobre !

Note

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.