2

Signed, Sealed, Delivered : From Paris wih Love de Kevin Fair

Posté par Frankie le 4 août 2015 à 08:17 - Catégorie : , ,
avec Eric Mabius, Kristin Booth, Krystal Lowe, Geoff Gustafson, Poppy Montgomery

Résumé :
Les Postables retrouvent une lettre datant de plusieurs années dans laquelle se trouvent des papiers de divorce. Tandis qu'ils recherchent le destinataire, c'est le moment que choisit l'épouse d'Oliver, qui l'avait quitté il y a deux ans pour Paris, pour faire son retour...


Mon avis :
Dans mon bilan séries 2013-2014, je vous avais parlé de la série Signed, Sealed, Delivered que j'avais vue l'été dernier. Une série choupinette comme tout, avec des personnages très attachants et se déroulant dans le service des lettres perdues du tri postal de Denver. A l'issue de la première saison, la chaîne Hallmark a préféré produire des téléfilms, le premier ayant été diffusé en novembre dernier (et que je n'ai pas chroniqué). From Paris with Love est le 2e téléfilm (le 3e est en tournage) et l'on y retrouve tout ce qui fait le charme de la série, à savoir une pointe d'humour et pas mal d'émotion.

Oliver, Shane, Rita et Norman, la joyeuse équipe des Postables, nom de code que se sont donnés les personnages quand ils ont décider d'enquêter pour retrouver les destinataires de certaines lettres perdues, s'efforcent de retrouver le destinataire d'une lettre contenant des papiers de divorce. Mais ne les ayant jamais reçus, le couple concerné s'est réconcilié, et l'intervention des Postables tombent mal. Dans le même temps, suite à la lettre qu'Oliver avait écrite lorsqu'il était enfermé dans le coffre de la banque quelque mois auparavant, sa femme revient de Paris pour faire le point sur sa relation avec son époux...

C'est donc avec un immense plaisir que j'ai retrouvé toute la petite troupe des Postables. Signed, Sealed, Delivered c'est mon petit moment doudou dont le côté guimauve assumé fait du bien. Les histoires que la série et les téléfilms racontent sont mignonnes, pleine de bons sentiments et toujours touchantes.

Dans Paris with Love, l'histoire se focalise pourtant moins sur "l'intrigue du jour" que sur le retour d'Holly, la femme d'Oliver et ses répercussions sur son mari et par conséquent sur le reste des Postables. Depuis le tout début, on l'attendait celle-là, la mystérieuse épouse du directeur du service des lettres perdues, celle qui l'avait quitté sans un mot, le laissant désemparé et incapable d'aller de l'avant sentimentalement. Et nous téléspectateurs on la détestait avant même de la connaître car tout ce que l'on voulait c'est qu'Oliver et Shane tombent amoureux, surtout que l'alchimie entre eux était là depuis le début et que Shane aurait bien fait son quatre heures d'Oliver depuis longtemps :)  Du coup, cet épisode nous fait faire des montagnes russes car on se demande ce qu'il va ressortir de ce grand retour. Et je ne vous dirai pas ce qu'il en est :)

Oliver et Shane ne sont pas le seul couple en puissance. Il y a aussi Norman et Rita et de ce côté-là ce n'est pas gagné non plus, tellement ils sont tous deux coincés et timides, surtout Norman mais ce dernier s'aperçoit que Rita peut plaire à d'autres et du coup, il se rend compte qu'il ne va peut-être pas falloir laisser passer sa chance. J'adore les deux acteurs qui les jouent.

Eric Mabius c'était Daniel Meade, le beau gosse et patron de Betty Suarez dans Ugly Betty. Dans SSD, son rôle d'Oliver O'Toole est aux antipodes de Daniel. Ici il campe un personnage très vieille France (enfin l'équivalent américain :D), un peu coincé, plus tourné vers le passé que l'avenir, aimant la littérature et les danses de salon, citant volontiers Shakespeare, et l'arrivée de Shane au sein du service lui a fait beaucoup de bien. C'est un personnage touchant et que j'aime beaucoup et je suis ravie qu'il trouve la paix concernant son mariage (avec ou sans sa femme).

Shane, elle, c'est son opposé. Elle est dynamique, aventureuse, adepte des nouvelles technologies et elle n'hésite pas à secouer Oliver pour qu'il se bouge parfois :) C'est Kristin Booth qui l'incarne et si vous ne l'avez vue que dans le rôle austère de la mère de Gracie dans Orphan Black, vous risquez d'avoir du mal à la reconnaître.

Je voulais vraiment détester le personnage d'Holly O'Toole mais Poppy Montgomery l'incarne tellement bien que je l'ai trouvée vraiment sympathique.

Le réalisateur, Kevin Fair est un habitué des séries et notamment de celle-ci puisqu'il a réalisé deux épisodes et les deux téléfilms. Sa réalisation est honnête, sympa, il instille un peu de comédie, un peu d'émotion et fait un joli téléfilm.

En conclusion, cette chronique n'intéressera sûrement pas grand monde étant donné que la série a été très confidentielle et que les téléfilms le sont encore plus mais si jamais vous voulez voir des histoires mignonnes et touchantes et des personnages attachants, je ne peux que vous les conseiller. Et si vous voulez savoir si Oliver acceptera le retour d'Holly et lui pardonnera ou s'il s'apercevra qu'en fait, sans s'en apercevoir, il est allé de l'avant, regardez From Paris with Love. Quant à moi, j'attends le prochain téléfilm avec impatience. Edit : Apparemment les deux prochains téléfilms seront diffusés en septembre et octobre et la chaîne Hallmark a commandé 4 nouveaux téléfilms pour 2016. J'en suis ravie !

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO


Il fait partie du Challenge Le film de la semaine 2015 de Benji
23/53

2 Comments


Il faudrait vraiment que je tente la série, il y a de grandes chances que ça me plaise !


Oh oui, c'est tellement choupinou ! Merci pour ton commentaire, Iwry.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.