6

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol

Posté par Frankie le 6 août 2015 à 19:54 - Catégorie : , ,
Résumé :
Joséphine cherche à se reconstruire après la mort de sa soeur Iris, Philippe attend qu'elle se décide un jour à venir le rejoindre, Hortense, à 20 ans, veut mordre la vie à pleine dents, Gary veut Hortense, Shirley cherche un sens à sa vie, Zoé passe de l'enfance à l'adolescence, Henriette veut sa vengeance, Josiane et Marcel veulent comprendre leur fils surdoué de deux ans et les écureuils de Central Park sont tristes le lundi...



Mon avis :
Il y a bien longtemps j'avais lu Les yeux jaunes des crocodiles et La valse lente des tortues avec plus ou moins de bonheur. Autant le premier m'avait enchantée autant le 2e m'avait déçue par certaines de ses intrigues inintéressantes et un peu grotesques comme celle d'Iris. Du coup, même si j'ai acheté ce tome 3 dès sa sortie en poche, j'ai un peu traîné (4 ans) à le sortir de ma Pal, surtout que faisant plus de 900 pages, je craignais une certaine lassitude. Mais cette année, il a fait partie de "ces livres qui dorment dans ma Pal depuis des année et que je vais enfin lire cette année" et je dois dire qu'il m'a plutôt plu. Moins que le premier mais davantage que le deuxième.

Depuis la mort de sa soeur, la belle Iris, Joséphine a du mal à remonter la pente. Sa vie professionnelle est en stand-by, sa vie sentimentale inexistante et ses filles s'éloignent peu à peu. La découverte dans une poubelle de l'immeuble, d'un carnet racontant la rencontre d'un jeune garçon de 17 ans et de Cary Grant lors du tournage de Charade à Paris va lui redonner un coup de fouet et lui donner matière à écrire un nouveau roman. De son côté, Hortense, sa fille de 20 ans, veut faire carrière à tout prix, quitte à passer à côté du bonheur avec Gary, le fils de Shirley, la meilleure amie de Joséphine. Shirley, elle, qui ne sait pas trop où elle va et hésite entre la solitude tranquille et un nouvel amour. Quant à Josiane et Marcel, ils ont fort à faire avec Junior, leur fils de deux ans, qui fait preuve d'une maturité et d'une intelligence hors normes et ils ne se doutent pas que dans l'ombre, Henriette, l'ex-femme de Marcel, ourdit un plan contre eux...

Après les crocodiles et les tortues, voici dont les écureuils ! :) Katherine Pancol reprend la recette du livre choral qui a fait son succès avec les deux précédents. Les vies d'une multitude de personnages (que l'on connaît déjà) s'entremêlent, avec plus ou moins de bonheur. C'est parfois exaltant, parfois inintéressant. On dirait un gros gâteau boursoufflé, avec plein d'ingrédients dedans, donnant un mélange assez inégal. Dis comme cela, ça paraît assez négatif et pourtant ça ne l'est pas. D'ailleurs, je n'ai pas ou peu ressenti d'ennui et j'ai même lu les 939 pages assez vite (en 8 jours).

Je parle de mélange inégal un peu plus haut et c'est tout à fait ça. Si certaines storylines m'ont plutôt intéressée, j'ai trouvé que Katherine Pancol parasitait encore une fois son récit d'intrigues faibles, comme celle d'Henriette et sa vengeance à deux balles. Je n'y ai vu aucun intérêt et même là, j'ai beau chercher, je ne trouve pas ! L'histoire de Junior et ses parents, Marcel et Josiane est plutôt amusante mais un peu trop rocambolesque avec cette petite touche de fantastique sortie d'on ne sait où, et qui est une sorte de facilité pour faire avancer d'autres intrigues.

J'ai eu un peu de mal avec Hortense. Ok elle a 20 ans et prend la vie à bras le corps, veut réussir, et vite, mais c'est une gamine odieuse et pas attachante pour un sou même si elle se rattrape un peu sur la fin. En fait, j'ai trouvé qu'elle ne se comportait pas comme une jeune femme de 20 ans (ma fille qui a 21 ans est encore un peu gamine). Elle a sans doute mûri vite mais j'ai trouvé que son comportement était plutôt celui d'une femme plus âgée. Et puis avec elle, tout semble sorti d'une tragédie grecque, tout est excessif, c'est parfois fatigant.

J'ai préféré Gary, son amoureux potentiel, le fils de Shirley et dont le parcours m'a nettement plus touchée.

Quant à Shirley, j'ai trouvé qu'elle se prenait un peu trop la tête. :)

En fait, c'est l'histoire de Joséphine que j'ai préférée, parce que c'est sans doute le personnage le plus "normal" et sa lente remontée après la mort de sa soeur m'a assez touchée. Et j'ai beaucoup aimé ses recherches sur "Petit Jeune Homme", ce jeune ado qui rencontra Cary Grant, cela donne une touche très émouvante à ces moment-là du livre.

Le style de Katherine Pancol est à l'image de son livre. Assez inégal. C'est parfois bien écrit, d'autres fois on dirait de la littérature de bazar. C'est assez foisonnant, ses phrases tournent parfois la tête mais bon dans l'ensemble, ce n'est pas désagréable à lire. Disons que même si sa façon d'écrire n'est pas toujours convaincante, on sent la tendresse envers ses personnages derrière les mots. Malgré mes réserves, Katherine Pancol est une auteure que j'aime bien lire, ses romans parlent du tourbillon de la vie et puis elle et moi c'est une vieille histoire puisque je l'avais découverte il y a maintenant pratiquement 35 ans, quand j'étais ado.

Bon, en revanche, j'ai trouvé que la fin était très rapide. Après plus de 900 pages passées en compagnie de tous ces personnages, j'aurais aimé que leurs histoires ne soit pas bâclées en un petit chapitre (pour toutes les storylines), voire en une ou deux phrases pour certaines.

En conclusion, les écureuils sont un peu moins bien que les crocodiles mais mieux que les tortues et malgré quelques réserve, j'ai passé un moment agréable à lire ce pavé de plus de 900 pages. Je ne sais pas si je lirai ce qui fait office de suite, les 3 tomes de Muchachas, mais ça me tente bien. En tout cas, si vous voulez savoir si Joséphine arrivera à écrire un nouveau livre grâce à l'histoire de Petit Jeune Homme, ce qu'Hortense choisira entre sa carrière et son amour pour Gary et pourquoi les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, lisez-le.

Note :



Ce roman fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  17/26

6 Comments


Ouah ! déjà 4 ans ?! il me semble bien que je l'avais aussi acheté à sa sortie en poche ! et je ne l'ai toujours pas lu...
J'avais pourtant bien aimé les 2 premiers, mais bizarrement je ne suis pas pressée de lire celui-ci.


Il traine encore dans ma Pal... je me dis qu'il faut que je le sorte, un challenge m'aidera j'espère. Merci pour ton avis.


J'ai décroché au premier tiers avec Junior, alors que j'avais lu les deux premiers tomes sans souci. Le fantastique ne colle pas trop dans cette histoire pour moi.
Muchachas me tente mais je n'ai pas encore passé le cap...


Les titres de cette auteure me font de l’œil, mais je n'ai pas encore franchi le pas...


Je trouve ton avis fort bien fait en particulier sur le fait que c'est assez inégal.
De mémoire, c'est aussi le personnage de Joséphine qui m'avait le plus plu dans les 3 livres en fait ; ce qui tournait autour me paraissant moins intéressant.
Et comme toi je n'avais pas accroché avec Hortense alors que j'aime bien Gary.
Idem pour le style : de très beaux passages qui en côtoient d'autres plutôt simplistes.

Je n'ai pas lu Muchachas, mais je pense que je le ferai aussi … un jour.


@Zina, oui déjà 4 ans ! Je pensais même que ça faisait plus à vrai dire. Le meilleur moyen de se booster à la lire c'est de le mettre dans un challenge :)

@Stellade, si je ne l'avais pas mis dans le challenge ABC cette année, je pense qu'il dormirait aussi toujours dans ma Pal. :)

@Roz, c'est vrai que l'élément fantastique est un peu de trop, comme le côté thriller l'était dans le précédent.

@Marinette, un jour peut-être :)

@Mypianocanta, il faut dire aussi que Joséphine est pratiquement le seul personnage normal ou celui auquel on peut s'identifier, c'est pour cela qu'elle nous touche davantage que les autres.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.