7

Mille soleils splendides de Khaled Hosseini

Posté par Frankie le 25 octobre 2013 à 19:59 - Catégorie : , , ,
Titre original : A Thousand Splendid Suns

Résumé :
Mariam a 15 ans quand elle est forcée de se marier avec un homme de trente ans son aîné. Ne pouvant lui donner d'enfant, elle doit subir les violences de cet homme brutal. Quand au bout de 18 ans, son mari fait entrer une seconde épouse dans le foyer et qu'elle attend un enfant, Mariam est prête à la détester. Mais dans un Afghanistan en proie à la guerre civile et au chaos, les deux femmes vont s'unir face à l'adversité.


Mon avis :
Il y a deux ans, j'avais lu le premier roman de cet auteur afghan émigré aux États-Unis, Les cerfs-volants de kaboul, livre que j'avais adoré au point que ce fut mon préféré cette année-là. Cela faisait longtemps que je voulais lire Mille soleils splendides et je dois dire que je n'ai pas été déçue du tout et par l'histoire poignante et par la plume de l'auteur qui a su encore une fois me toucher.

Mariam est mariée contre son gré à 15 ans à un homme de trente ans son aîné. Un homme qui se révèle brutal quand elle ne peut lui donner d'enfant. 18 ans plus tard, il épouse une petite voisine de 14 ans qui elle lui donne vite un enfant. Mariam la déteste de prime abord mais alors que l'Afghanistan s'enfonce dans le chaos après des années de guerre, les deux femmes vont s'unir contre leur mari et essayer de quitter cet Afghanistan qu'elles ne reconnaissent plus...

Ce livre est avant tout une belle histoire de femmes. Celle de Mariam d'abord, enfant bâtarde et mariée contre son gré, qui va vivre une vie de souffrance auprès d'un mari violent. Celle de Laila ensuite, la seconde épouse, celle à qui tout semble réussir mais qui a eu son lot de malheurs aussi. Cette complicité et cette amitié qui vont les unir est vraiment ce qui fait la force de ce roman. C'est beau, c'est émouvant, c'est souvent horrible et on souhaite tout au long de ce livre qu'elles s'affranchissent de ce mari honni.

Mais nous sommes en Afghanistan, vous savez ce pays où les femmes portent des "cages" pour sortir, des burkas bleues et que les Talibans ont réduit à l'état de meubles invisibles... La photo de couverture reflète d'ailleurs très bien le roman. Car si l'ont pensait que les exactions contre les femmes avaient commencé à l'arrivée des Talibans, on voit ici qu'il n'en est rien. Bien sûr, avant les années 90, celles qui le voulaient (ou dont les maris les autorisaient) pouvaient sortir tête nue ou avec un foulard. Mais il y avait déjà des hommes qui ne laissaient sortir leurs épouses qu'en Burka, dont le mari de Mariam et Laila... Il y avait de la musique, des cinémas, mais l'homme était tout puissant chez lui. Les Talibans n'ont fait que renforcer cette servitude. Pour nous femmes d'occident, la lecture de ce roman est choquante (et pour moi d'autant plus que je vis en Tunisie où je vois les droits des femmes - et des citoyens - être de plus en plus bafoués...).

En arrière-plan, il y a toute l'histoire de ce pays déchiré par de guerres depuis plus de trente ans. Avec l'URSS d'abord, puis les guerres tribales et l'arrivée (puis le départ) des Talibans. Comment ne pas avoir le coeur serré en voyant ce beau pays fier sombrer...

Mariam et Laila sont deux personnages forts, subissant les pires vexations mais se relevant toujours. J'ai beaucoup aimé l'histoire de Mariam, son enfance malheureuse avec sa mère, son courage dans son mariage. J'ai juste trouvé injuste qu'elle éprouve de la jalousie à voir arriver Laila alors que son mariage ne la satisfaisait pas. Mais une fois que les deux femmes se trouvent et s'épaulent, j'ai éprouvé énormément d'admiration pour cette femme.

Laila est le symbole de la femme née au mauvais endroit au mauvais moment. Voilà une jeune fille qui avait tout pour être heureuse, elle avait un père qui l'aimait et se souciait de son éducation et de son bien-être, elle allait à l'école et aurait très bien pu être médecin ou ingénieur, elle menait une vie libre et insouciante, avait un petit amoureux, jusqu'au jour où les aléas de la vie ont changé son destin... J'ai trouvé qu'elle faisait également preuve, comme Mariam, de beaucoup de courage.

Rachid, le mari, est l'archétype du type violent, qui aime avoir le pouvoir sur les femmes et les rabaisser, les traitant comme des objets. Il est dégoutant et je n'avais qu'une envie, l'étrangler !

D'autres personnages sont marquants dans cette histoire, le père de Mariam, veule et couard car ce n'est pas sa fille légitime, le père de Laila, au contraire, un homme bon et doux, très touchant ou encore Tariq, l'ami d'enfance de Laila, puis son amoureux, que la vie, la guerre vont séparer...

Le style de l'auteur est très agréable à lire. Khaled Hosseini a l'art de conter ses histoires, de faire passer des messages forts avec simplicité et on est pris par ses mots qui nous remuent et nous touche au plus profond de nous-mêmes. Certaines scènes décrites sont dures et poignantes et nous arrachent quelques larmes...

En conclusion, une magnifique histoire qui n'est pas forcément un coup de coeur mais qui m'a remuée et fait prendre conscience, une fois de plus, de la chance que nous avons, nous femmes occidentales, de vivre dans des pays où nous pouvons sortir et nous exprimer librement. Et si vous voulez savoir s'il y a une lueur d'espoir pour Mariam et Laila après toutes ces années de soumission, lisez-le.
Le prochain livre de Khaled Hosseini (le seul depuis Mille soleils splendides) va sortir début novembre. Je serai ravie de le découvrir.

Note :



C'est une lecture commune organisée par Prettybooks avec Cookies72, mysweetlies, Kincaid40, Alison Mossharty, AntRacith, Nelcie, Petitepom

Ce livre fait partie du Baby Challenge Drame 2013 de Livraddict
10/20
(8 + 2 jokers)

et du Challenge ABC 2013 de Nanet
21/26

7 Comments


Un roman qui m'a aussi beaucoup marqué.
Je ne vois plus ma vie de liberté de la même manière.
Un bel article, merci.


Livre maaaagnifique, vraiment touchant.


Très belle chronique, tu me donnes envie de l'acheter!! =)


Oh, je n'avais pas vu que ta chronique était écrite !
Effectivement, après avoir lu ce livre, on se sent très chanceuses de vivre dans une société beaucoup plus libre que celle du personnage de ce roman. Ça fait réfléchir et on en ressort pas indemne...


@Stellade, oui, c'est vrai que ça change notre vision des choses.

@Lavinia, très touchant effectivement et très marquant.

@Enigma, oui il faut l'acheter et le lire ! :))

@Lau, oui, on a beaucoup de chances d'être nées à notre époque et dans les pays où l'on vit.

Merci pour vos commentaires.

Walpurgis a écrit :

Le même ressenti que toi, pas un coup de coeur mais une claque tout de même. On ne se rend pas toujours compte des libertés auxquelles on a le droit en tant que femmes occidentales même s'il y a encore du progrès à faire. Le livre nous fait vraiment prendre conscience que malheureusement beaucoup de femmes ne peuvent vivre tel qu'elles l'entendent.
J'ai aussi trouvé que ce livre expliquait bien l'histoire politique de l'Afghanistan même si c'est évidemment simplifié. Et j'ai appris beaucoup sur cette culture comme par exemple cette histoire de burqua déjà présente avant l'arrivée des talibans.


@Wal, c'est vrai que ce roman est une vraie claque. Merci beaucoup pour ton commentaire.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.