13

L'Étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert L. Stevenson

Posté par Frankie le 7 novembre 2010 à 13:39 - Catégorie : , ,
Titre original : The Strange Case of Dr. Jekyll and Mister Hyde

Résumé :
Dans les rues de Londres, un homme petit et difforme rôde et inspire la répulsion à qui le croise. Animés des plus bas instincts, il se transforme bientôt en meurtrier sans scrupules. Mr Utterson, notaire, apprend bientôt que cet homme, Mr Hyde, est le protégé d'un de ses clients et amis, le Dr Jekyll. Il finit par connaître l'horrible vérité...


Mon avis :
Voilà une histoire que tout le monde connaît et qui se lit très vite, le livre étant peu épais, 97 pages avec une présentation et une postface biographique. J'avoue que j'allais un peu à reculons en lisant ce livre vu mes précédentes expériences (plutôt malheureuses) avec la littérature de l'époque victorienne (Dickens avec son Chant de Noël et surtout Wilde et Dorian Gray) et je dois dire que j'ai plutôt apprécié cette lecture.

L'histoire se passe donc à Londres à l'époque victorienne. La bonne société londonienne est en émoi car un homme fortement antipathique, Mr Hyde, sème le trouble dans les rues de la capitale. Petit et laid, il inspire la répulsion à qui le croise. Mr Utterson, notaire de son état, est lui, encore plus troublé. Son client et ami, le Docteur Jekyll a désigné l'individu peu recommandable comme son légataire universel. Quand Mr Hyde commet un meurtre, Utterson cherche à savoir quelles sont les relations qui unissent les deux hommes. La réalité va dépasser son imagination...

Ce qui frappe en lisant ce court roman (un conte fantastique, plutôt) c'est comment un si petit livre a pu donner naissance à un mythe qui perdure déjà depuis plus de 120 ans ! À croire que comme pour Mr Hyde échappant au Dr Jekyll, sa création a échappé à l'auteur !

En effet, dans l'imaginaire collectif, Mister Hyde est devenu une espèce de mal  (et mâle) séduisant, un peu à l'image de ce qu'est devenu Dracula par rapport au personnage de Bram Stoker. Dans les deux cas, ce sont, de prime abord, des personnages assez repoussants, Dracula est blafard et à l'air d'un petit vieux, Hyde est une sorte de gnome laid et vicieux. Or, de nos jours, nous nous pâmons au nom de Dracula (merci monsieur Coppola et le cinéma en général !) et nous aimerions bien rencontrer Mr Hyde... D'ailleurs, je vous recommande fortement la série anglaise "Jekyll", superbe, où le gentil Jekyll est nettement moins intéressant que son double maléfique si séduisant... 

En tout cas, dans le livre, Hyde n'a rien de séduisant. Difficile de se faire une véritable opinion d'ailleurs car  le livre est trop court pour que les personnages soient très développés et l'histoire est racontée avec beaucoup de détachement... Tout une grande partie est vue à travers les yeux de maître Utterson, le notaire et la dernière partie, la révélation du lien unissant Jekyll et Hyde, via des lettres. Les principaux protagonistes ne sont donc pas au centre de l'histoire et je trouve cela un peu dommage, car nous restons finalement également en périphérie de ce qu'il leur arrive.

Du coup, les motivations du Docteur Jekyll sur les raisons de son dédoublement ne nous touchent pas vraiment. Je ne vais pas m'étendre sur cette dualité qui existe en chacun de nous car je ne m'y connais pas du tout en psychologie et je ne raconterais que des bêtises et des platitudes. D'accord il veut faire une expérience en dissociant sa personnalité, rester le bon Docteur et créer un versant noir de lui-même mais ce qu'il ressent dans la peau de chacun de ses personnages n'est qu'effleuré, trop rapidement décrit.  Et, pour m'en tenir aux faits, j'aurais préféré lire la transformation en "live" et non pas une fois que tout est terminé, par une lettre qui explique tout. Du coup, je suis restée assez indifférente envers ce monstre censé nous faire peur.

Quant à maître Utterson, difficile également de le cerner vraiment, il semble être un être débonnaire et consciencieux, soucieux de son ami, le docteur Jekyll. 

Ceci dit, j'ai bien apprécié la lecture de certaines descriptions, Soho notamment. Et le style de l'auteur est plutôt agréable à lire. J'ai eu l'occasion de lire un passage du roman en version originale, (que ma fille étudiait en anglais) quand Utterson arrive à Soho et je dois dire qu'en anglais c'est assez ardu à lire, même si assez beau ! Heureusement que j'en suis restée à la version française !
En revanche, je l'ai lu dans une version écrite en petit et très serré et je dois dire que j'ai dû faire des efforts pour le lire car ce n'était pas évident du tout, surtout quand vous commencez à avoir des difficultés à lire de près...

Je dois parler aussi de cette habitude qu'ont les éditions de faire des préfaces qui reprennent et décortiquent toute l'intrigue du livre. C'était le cas pour Dorian Gray, et ce fut encore le cas ici ! Elles sont plutôt intéressantes mais par pitié, mettez ces explications en postface, nous n'avons pas besoin de savoir à l'avance de quoi parle le livre !

En conclusion, je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur ce roman dont les personnages ont su traverser le temps et qui, même très court, reste intéressant à lire. Et si vous voulez savoir qui du Docteur Jekyll ou de Mister Hyde l'emportera, lisez-le ! Et vous pouvez aussi regarder la série de Steven Moffat avec James Nesbitt !  :)

Note :



Ce livre fait partie du Challenge Livraddict 2010
12/12

J'ai donc atteint mon objectif de 12 livres !


13 Comments


J'ai lu le bouquin récemment et j'ai été intriguée par cette dualité sans franchement tout comprendre des subtilités parfois.


Félicitation pour avoir fini ton challenge. J'avais beaucoup aimé l'ambiance de ce livre.


J'hésite à me l'acheter... Et tu fais pencher la balance vers le oui !


@Virginie, Il faut dire que la dualité n'est pas très bien expliquée, du coup on passe un peu à côté.

@Lexou, d'accord avec toi pour l'ambiance.

@Iluze, si tu l'achètes, j'espère qu'il te plaira.

Merci pour vos commentaires !


J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, pour son ambiance. En revanche, personnellement, je n'attendais pas du tout un Mr Hyde attirant. Il a même plutôt toujours été l'image du "Méchant", le vrai, celui qui fait peur, avant même que je ne découvre son histoire.


À chaque fois que j'ai vu des histoires sur Jekyll & Hyde, le personnage était ambigu et plutôt séduisant malgré son côté abject et maléfique, que ce soit la série dont je parle ou le Mary Reilly de Stephen Frears avec John Malkovich et Julia Roberts. Donc tu imagines ma surprise de voir une espèce de gnome affreux !

Merci pour ton commentaire, 100choses !


Pour ma part, je n'ai jamais vu aucune adaptation, mais du coup tu me donnes bien envie de le faire.


Ah oui, je te le conseille, surtout la série anglaise. On en parlait hier soir avec des amis et les avis étaient unanimes concernant cette série qui n'a eu qu'une seule saison !

Merci pour ton commentaire !


Alors c'est décidé, je vais tacher de découvrir ça dans le week-end !


Bonne lecture alors ! Tu verras, il se lit très vite !

Anonyme a écrit :

bien


Je le garde tout de même dans les "possibles lectures", car j'aime la plume de Steveson ^^ Mais, j'ai peur d'âtre comme toi, un peu déçue.

Biz


Je n'ai pas été vraiment déçue, j'ai même plutôt aimé mais l'histoire est un peu courte et rapide. Merci pour ton commentaire, Nanet.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.