4

Mustang de Deniz Gamze Ergüven

Posté par Frankie le 4 juin 2016 à 12:06 - Catégorie : , ,
avec Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu, Elit İşcan

Résumé :
Dans un village turc, après des jeux innocents avec des garçons, 5 soeurs de 11 à 18 ans voient leur vie transformée quand leur oncle et la grand-mère qui les a élevées transforment la maison en prison et s'empressent de marier les plus âgées...




Mon avis :
Je n'avais pas fait du tout attention à ce film lors de sa sortie en juin dernier mais j'ai eu très envie de le voir lorsqu'il a gagné le César du meilleur premier film en février 2016 et que j'en ai vu quelques images. Je l'ai donc acheté en DVD lors de mon dernier passage en France et avec mon homme on l'a regardé fin avril. Et ce très beau film, touchant et révoltant, m'a énormément plu, même si certaines petites choses m'ont empêché d'avoir un vrai coup de coeur.

Dans un village du nord de la Turquie, à la sortie de l'école, 5 soeurs, belles comme le jour et élevées plutôt librement par leur grand-mère, se rendent sur la plage et s'amusent en toute innocence avec des garçons. Mais ces jeux déclenchent un scandale et l'oncle des jeunes filles prend les choses en main et transforme la maison en prison, leur fait passer des tests de virginité et la grand-mère s'empresse de leur inculquer la façon dont une jeune fille bien doit se tenir et de marier les plus âgés. Certaines se soumettent à cette nouvelle autorité, d'autres renâclent, en particulier la petite dernière, Lale, casse-cou et rebelle.

De par son sujet, Mustang fait fortement penser à Virgin Suicides de Sofia Coppola. 5 soeurs, enfermées dans leur maison par des parents qui font passer la religion avant leurs enfants. Mais je vous rassure, l'issue ne sera pas aussi dramatique dans Mustang. Même si certains drames ne nous sont pas épargnés.

Mustang est donc un film qui parle de la condition de la femme dans un pays musulman et où les règles ancestrales et religieuses sont encore en vigueur (comme dans nombre de ces pays) dans les villages reculés. La Turquie a beau être laïque (même si c'est de moins en moins vrai) et se vouloir moderne, les coutumes ancestrales et religieuses priment encore un peu partout, dès que l'on sort des grandes villes modernes. Pour nous femmes occidentales, le sujet du film est bien sûr bouleversant et révoltant. Comment ne pas se révolter devant l'emprisonnement de ces 5 belles jeunes filles qu'on veut asservir et ternir. En plus, il est question d'inceste au cours du film...

Malgré les thèmes durs dont parle Mustang, le film n'est jamais pesant. Il est triste par certains moments, mais il se dégage beaucoup d'énergie et les efforts que font les 5 soeurs, surtout la petite dernière, pour s'arracher du joug qu'on veut leur faire subir donne un film lumineux et assez drôle.

Il y a juste des petites choses qui m'ont laissée perplexe. Au début, les 5 soeurs sont donc élevées par leur grand-mère qui les a laissées grandir dans une certaine liberté. Les filles portent des jeans, des petits hauts modernes, des ballerines, ont des portables. Ce sont des filles de leur époque comme le sont leur congénères occidentales. Et c'est donc la grand-mère qui a payé pour tout ça. Et tout à coup, elle s'aperçoit que ces jeunes filles sont émancipées, comme si elle n'avait pas été là pendant des années. Tout comme l'oncle qui les reprend en main. Elles se sont élevées seules ou quoi ? Ou alors jusque là on les considérait comme des enfants et on leur laissait la bride sur le cou et l'incident avec les garçons font se rendre compte qu'elles deviennent femmes et doivent alors rentrer dans le rang.

Et la fin m'a semblé un peu conte de fées et improbable. Lale, la plus jeune et une autre de ses soeurs parviennent à s'échapper et à parcourir 1000 km en bus pour rejoindre à Istanbul l'une de leur profs, sans qu'on leur demande leurs papiers ou qu'un avis de recherche ne soit lancée contre elle. Si cette fin est optimiste et nous réjouit, elle est un peu invraisemblable.

Les actrices turques qui incarnent les soeurs sont belles à tomber et on a vraiment envie que leurs personnages se sortent du carcan dans lequel on veut les enfermer. C'est Lale, la plus jeune, qui sert de narratrice, qui est la plus rebelle, la plus casse-cou et on s'amuse devant les trésors d'ingéniosité qu'elle déploie pour s'échapper de sa prison.

Mustang est le premier long métrage de la réalisatrice franco-turque. Grâce à une coproduction française, le film a été primé aux derniers César et est reparti avec celui meilleur premier film, meilleur scénario original, meilleur montage et meilleure musique. Sa réalisation est légère et délicate malgré les drames qu'il évoque, le film est assez court, 1h30 ce qui fait qu'il n'y a pas un moment d'ennui.

En conclusion, voilà un très beau film sur 5 jeunes filles modernes qu'on veut enfermer et asservir selon les coutumes religieuses et rurales du village dans lequel elles vivent. Le film m'a beaucoup plu et émue, fait rire aussi, grâce à l'énergie et la fraîcheur des 5 actrices, même si, quand j'ai réfléchi un peu, j'ai trouvé qu'il y avait quelques défauts et invraisemblances. En tout cas, si vous voulez également découvrir Lale, Sonay, Selma, Ece et Nur et découvrir ce que la vie va leur réserver, regardez ce film.

Note :



Vu en version originale sous-titrée en français

Il fait partie du Film de la semaine 2016 de Benji
21/52

4 Comments


J'ai vu ce film cette année et je suis en tous points d'accord avec ta critique ! J'ai beaucoup apprécié ce film à la fois drôle et émouvant où les personnages sont très attachants. J'ai bien aimé le passage où elles veulent aller assister au match, aux subterfuges qu'elles utilisent. C'est vraiment une réussite et évidemment cela nous fait en plus réfléchir sur la condition de la femme dans certains pays, c'est un sujet hélas d'actualité. J'ai lu récemment un très beau roman sur la condition de la femme, mais dans un pays fondamentaliste et c'est l'occasion de réaliser la chance qu'ont les femmes dans des pays comme la France. Je ne savais pas que ce film avait été primé, mais c'est à mon avis tout à fait justifié.


Ah oui, l'histoire du match de foot est savoureuse ! Et c'est vrai qu'on a de la chance, nous, de pouvoir vivre comme on l'entend en France et dans d'autres pays. Merci pour ton commentaire, Biblioblogueuse.


J'ai vu la bande annonce tout récemment (ouais j'ai toujours un gros train de retard) et j'ai trouve qu'elle dégageait une belle énergie. Je suis ravie de voir que le film tient ses promesses en la matière. Je me le note dans un coin et le visionnerai surement la prochaine fois que je le croise en dvd.


@Gilwen oui c'est ça, il y a beaucoup d'énergie dans ce film. N'hésite pas à le voir dès que tu le pourras. Merci pour ton commentaire

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.