5

American Sniper de Clint Eastwood

Posté par Frankie le 2 juillet 2015 à 09:29 - Catégorie : , , , ,
Avec Bradley Cooper, Sienna Miller

Résumé :
Chris Kyle, tireur d'élite au sein des Navy Seals, acquiert une réputation redoutable au cours des quatre tours qu'il a effectué en Irak. Surnommé La légende par ses pairs, sa tête est mise à prix par les rebelles irakiens. Démobilisé en 2009, le retour à une vie normale auprès de sa famille ne se fait pas sans heurts...



Mon avis :
Je n'avais pas eu le temps d'aller voir ce film lors de mon séjour en France en mars mais en ce début juin, je me suis rattrapée. Et je dois dire que j'attendais mieux. Non pas que le film m'ait vraiment déplu, il est plutôt bien fait et percutant mais son manichéisme très pro-américain ne m'a pas emballée.

Chris Kyle, cowboy texan, décide de s'engager dans les Navy Seals après les attentats anti-américains à Nairobi afin de défendre sa patrie. L'occasion lui en est donné après les attentats du 11 septembre 2001 et le début de la guerre en Irak. Délaissant sa jeune épouse enceinte, il devient un tireur d'élite redoutable au cours des 4 rotations qu'il y a effectuées sur le sol irakien. Ses collègues le surnomment la Légende, ses ennemis mettent sa tête à prix. Mais entre chaque rotation, le retour au pays se fait toujours plus difficile et ses relations avec sa femme se dégradent. Démobilisé en 2009, après une opération qui a failli mal tourner, Chris Kyle peine à se réintégrer dans la vie de tous les jours. Alors qu'il semble remonter la pente, il est tué par un jeune marine souffrant de stress post-traumatique, le 2 février 2013...

Pour son 39e film en temps que réalisateur, Clint Eastwood a donc choisi d'adapter l'histoire vraie d'un personnage comme les américains les aiment, le héros pur et dur face aux méchants sauvages (ici les rebelles irakiens). Et j'emploie le mot sauvages à dessein puisque c'est comme ça que les Navy Seals les appellent...

Certains thèmes du film sont plutôt intéressants, les effets psychologiques de la guerre sur ces soldats, la difficulté de se réinsérer à chaque retour. J'aurais d'ailleurs préféré que ce soit un peu plus creusé car c'est ce qui m'a le plus plu. Au lieu de cela, Clint Eastwood se focalise énormément sur les scènes de guerre, le côté héroïque de Kyle sur ses missions et donne l'impression de cautionner l'hyper patriotisme américain bas du front du sniper sans prendre de distance. Alors est-ce pour respecter la mémoire du soldat dont il adapte l'histoire, pour nous faire réfléchir ou parce qu'étant lui-même Conservateur et Américain, il n'a pas cherché à faire preuve de plus d'objectivité mais le fait est que l'aspect "nous les gentils Américains, qui sommes toujours dans notre bon droit, éradiquons la planète des vilains sauvages" m'a assez dérangée. D'ailleurs le film a fait polémique. En tout cas, quand on voit ce genre de films, on sent que l'époque Far-West n'est pas très loin...

Pour en revenir aux conséquences psychologiques du retour, j'ai été très choquée de constater que ces soldats étaient renvoyés chez eux comme ça, sans évaluation de leur état et sans suivi de leur PTSD (Post Traumatic Stress Disorder, trouble de stress post-traumatique). Je ne sais pas si c'est comme cela en vérité mais là on a vraiment l'impression que Kyle est renvoyé chez lui avec une tape dans le dos et "merci d'avoir servi ton pays, mec, à la revoyure" alors qu'il vient de vivre des événements traumatisants. Il faut que ce soit sa femme qui le pousse à consulter parce qu'il ne va pas bien...

Pour ajouter un peu de tension à son film (comme si être sniper et devoir décider sur qui on va tirer, homme, femme, enfant, n'était pas assez tendu), Eastwood a rajouté un jeu du chat et de la souris entre Chris Kyle et un sniper d'origine syrienne qui n'a pas existé dans la vie du tireur d'élite. J'avoue que si ça n'apporte pas grand chose à la légende de Kyle, cela ne m'a pas déplu.

Ah oui et j'ai trouvé débile que Kyle téléphone à sa femme, plusieurs fois en plus, en plein combat ou en pleine mission, de son téléphone satellite. Ça c'est n'importe quoi, d'ailleurs cela ne se fait apparemment pas lors des missions et c'est juste pour rajouter de l'intensité dramatique ou de l'émotion à l'histoire.

Vous le savez (ou pas), j'adore Bradley Cooper et pas seulement parce qu'il est classe et séduisant :) Ici il est pratiquement méconnaissable, s'étant fait un vrai physique de soldat, il apparaît presque trapu et mastoc alors qu'il ne l'est pas. Il est très bon dans le rôle de Kyle et on oublie l'acteur derrière le personnage.

Sienna Miller joue la femme de Chris Kyle et franchement c'est un peu un rôle de potiche. Je l'ai trouvée pas mal mais son rôle d'épouse délaissée pendant des mois n'est pas très creusé.

C'est James McDorman (Greek, American Love Story) qui joue le copain navy seal de Chris Kyle. J'aime bien cet acteur même si pour le moment il n'a jamais eu de rôles vraiment transcendants et je comprends mieux maintenant pourquoi il sera le rôle principal de la série Limitless dont Bradley Cooper était le personnage principal dans le film. ;)

J'aime beaucoup les films de Clint Eastwood. Je ne les ai pas tous vus mais j'ai adoré Sur la route de Madison, Million Dollar Baby, Gran Torino, Mystic River ou encore L'échange avec Angelina Jolie. Même si sa réalisation est toujours assez classique il y a toujours beaucoup de sensibilité dans tous les films que j'ai cités. De la sensibilité, il y en a peu dans American Sniper mais sa réalisation est carrée, coup de poing et réaliste (si l'on excepte quelques scènes). Je n'ai pas forcément adhéré à tout son film mais on ne peut nier qu'il soit bien fait et qu'à 85 ans, l'acteur/réalisateur garde toute son acuité lorsqu'il s'agit de raconter une histoire.

En conclusion, je donne l'impression de ne pas avoir aimé le film car j'ai insisté sur les points qui m'avaient déplu et notamment son côté très patriotique américain mais ce n'est pas le cas et ce film fort et assez déprimant a le mérite de faire réfléchir sur pas mal de choses, notamment ces hommes qu'on envoie faire la guerre, qu'on glorifie parce qu'ils tuent "l'ennemi" et qui reviennent brisés. En tout cas, je vous conseille de le regarder pour vous rendre compte par vous-mêmes de ce qu'était la vie de Chris Kyle.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VF

Il fait partie du Challenge Le film de la semaine 2015 de Benji
22/53

5 Comments


J'aurais dû aller le voir lors de sa sortie au cinéma, et puis... Bref, il va falloir que je rattrape ça ^_^


Malgré les éloges qu'il a reçu, j'ai encore beaucoup d'appréhension à voir ce film !


Je voulais également le voir au ciné et je l'ai raté. Maintenant j'ai un peu d'appréhension avec les avis mitigés. J'avoue que je sature un peu du patriotisme primaire à gogo en ce moment. Peut être du à mon environnement, je ne sais pas. Pour le film, je verrai si je me laisse tenter le jour où je le croise en VOD sur ma télé.


J'ai été le voir à sa sortie et j'avoue que j'ai le même ressenti que toi dans l'ensemble. Je suis sortie assez dépité dans un sens et pleine de questions et de réflexions dans un autre... Les dernières images du vrai Kyle ont fini de me déstabiliser, et on sort assez bouleversée malgré tout par ces guerres d'usure qui rendent les hommes fragiles et forts à la fois ... Un beau film pour ces messages, Eastwood est un grand monsieur et j'essaie de ne pas rater ces films.


@Bouchon, oui regarde-le à l'occasion.

@Kincaid, malgré certaines réserves c'est quand même un bon film.

@Gilwen, c'est vrai que ce patriotisme est un eu usant mais tu si as l'occasion regarde-le.

@Licorne, oui, je suis tout à fait d'accord avec toi, surtout sur les effets psychologiques de ces guerres.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.