8

L'homme du lac, une enquête du commissaire Erlendur Sveinsson, d'Arnaldur Indridason

Posté par Frankie le 8 février 2015 à 10:23 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Kleifarvatn

Résumé :
Le lac de Kleifar ne cesse de baisser depuis quelques années. Un jour, une scientifique découvre un homme qui y reposait sans doute depuis des dizaines d'années. Erlendur Sveinsson et ses collègues vont s'efforcer de découvrir qui était l'homme du lac...



Mon avis :
Cette fois-ci, je n'aurai pas attendu l'automne pour lire mon Indridason annuel. En cette fin janvier, j'ai eu envie de lire un polar qui se lisait bien (et qui pourrait compter pour le challenge de Licorne) et comme j'avais celui-ci sous la main, hop, ni une ni deux, je l'ai sorti de ma Pal (où il n'était pas dedans depuis bien longtemps :)). C'est encore une enquête que j'ai beaucoup appréciée, je suis décidément fan de cette série et de son commissaire bougon.

L'eau de Kleifervatn baisse régulièrement depuis le tremblement de terre de 2000 ayant ouvert des failles. Ce qui a permis de mettre à jour un cadavre dormant là depuis une quarantaine d'années, cadavre dont la mort ne semble pas accidentelle. Qui est ce mystérieux homme du lac ? C'est ce que vont s'efforcer de découvrir Erlendur et ses co-équipiers et leur enquête va les mettre sur les pas des étudiants socialistes islandais, qui, dans les années cinquante, partirent plein d'espoirs faire leurs études en Allemagne de l'Est et se firent broyer par la police politique de l'époque...

Franchement, lire une enquête du commissaire Erlendur est toujours un réel plaisir. Je l'avais dit dans ma dernière chronique, c'est sans surprise, ce n'est pas un thriller où l'on tremble et où c'est gore à chaque page mais c'est toujours super bien très ficelé et intéressant à découvrir, notamment tout ce qui touche à ce pays qu'on connaît bien mal. J'aime beaucoup l'atmosphère qui se dégage de ces romans, notamment le fait que la lumière y soit différente de chez nous puisqu'en hiver il fait pratiquement nuit tout le temps et l'été, pratiquement jour tout le temps (ce qui dans ce tome pèse sur Erlendur qui préfère l'hiver).

Bref, pour en revenir à la partie policière, comme dans les précédents tomes, l'enquête du présent est en lien avec une histoire du passé. Il y a eu celle des organes de la cité des jarres, l'histoire de la femme en vert et du père Noël, c'est maintenant vers celle d'étudiants islandais idéalistes que l'auteur se tourne. Et c'est vraiment intéressant. J'ai beaucoup aimé tout ce qui touchait à cette affaire, notamment l'histoire de Tomas, islandais, étudiant à Leiptzig à la fin des années 50, qui découvre que le socialisme est-allemand assujetti au communisme soviétique n'est pas l'idéal politique auquel il croyait.

 L'enquête du présent m'a plu également. Ce n'est pas une intrigue qui tient en haleine mais elle est efficace et c'est amusant de voir qu'à partir de pas grand chose mais avec beaucoup d'opiniâtreté Erlendur arrive à démêler les fils d'une histoire à priori sans importance.

Outre l'atmosphère et les enquêtes, L'homme du lac parle aussi de la vie de ses personnages, celle d'Erlendur bien sûr qui continue à avoir des relations compliquées avec sa fille, et maintenant avec son fils dans ce tome, dont la vie sentimentale est également compliquée et qui a du mal également à oublier le passé et la mort de son frère quand ils étaient petits. C'est un personnage que j'aime beaucoup même s'il est bougon et pas toujours sympathique. J'aime aussi sa façon d'enquêter comme je l'ai déjà dit.

J'ai trouvé les personnages d'Elinborg et de Sigurdur Oli (avec ces noms islandais, j'ai toujours un peu de mal à savoir qui est l'homme et qui est la femme, donc je note une bonne fois pour toute : Elinborg est une femme et Sigurdur Oli est un homme) un peu plus creusés que d'habitude. Disons qu'on en sait plus sur leurs vies autres que celles d'enquêteurs auprès d'Erlendur.

Le style de l'auteur est toujours agréable à lire, ça se lit vite et j'aime beaucoup. Je ne sais pas comment dire mais j'aime le charme qui se dégage de son écriture et la traduction rend très bien tout ça. Juste une petite précision, "vatn" veut dire lac en islandais donc dire le lac de Kleifarvatn est un pléonasme, même si je comprends qu'en français, ça vienne automatiquement. Bon ce n'est pas grave mais ça m'a fait bizarre (non pas que je parle islandais mais j'y avais passé une semaine en 2001 donc je connais ce mot :)) C'est comme quand on dit la place Maidan à Kiev alors que Maidan (dérivé du turc comme Midan en arabe), veut déjà dire Place...

Bref :) en conclusion encore une enquête très intéressante du commissaire Erlendur et de ses collègues qui se lit très agréablement et qui vous emmènera sur les traces de ces espions islandais ayant oeuvré pour la Stasi ou encore ces étudiants idéalistes qui sont tombés de haut. Et si vous voulez savoir qui est l'homme du lac, lisez-le ! Quant à moi, j'espère bien lire la suite cette année et ne pas attendre un an comme d'habitude.

Note :



Ce roman fait partie du Baby Challenge Policier 2015 de Livraddict
2/20
(1 + 1 joker)

du Challenge ABC 2015 de Nanet
  6/26
 
et du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne,
et ce sont toujours les Thrillers qui sont à l'honneur ce mois-ci
Thrillers
2/2 
6/12

et du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Liliba
qui a passé le flambeau à Canel 
7/8

8 Comments


Cela fait longtemps que j'ai lu celui-ci, j'attends impatiemment la suite car l'auteur nous fait mariner avec des petits tomes "hors-sujet". J'aime comme toi l'ambiance islandaise dans ses romans.
Comme quoi on n'a pas besoin que ce soit gore pour avoir une bonne enquête !


Je note, je note. J'aime bien les polards à ambiance. J'en ai découvert de chouettes récemment avec la trilogie Lewis de Peter May. Après l'Ecosse, pourquoi pas un petit tour dans le nord.


Et bien je le note ! Merci Frankie, tu ne fais que me rassurer à chaque fois sur le choix de cet auteur !


C'est un auteur que je n'ai pas encore lu...


@BouQuiNeTTe, apparemment, le dernier qui vient de sortir est encore un "hors sujet" puisqu'il revient sur l'entrée d'Erlendur dans la police des années auparavant...

@Gilwen, dans le genre polar à ambiance, tu as aussi ceux de Qiu Xiaolong et son inspecteur Chen, excellents dans le genre et qui se passe à Shanghai.

@Licorne, oui la qualité des histoires ne se dément pas au fil des tomes.

@Paikanne, je suis sûre qu'il te plairait.

Merci pour vos commentaires.


Tu m'as donné envie de lire un Indridason et j'en suis à Hypothermie, il faut que j'aille de ce pas le piquer à ma mère. Je suis fan d'Erlendur.


Je note pour la Chine, merci.


@Laure, alors, tu l'as piqué à ta mère ? :)

@Gilwen, de rien !

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.