3

Le trône de fer, Intégrale 4 de George R.R. Martin

Titre original : A Feast for Crows, A Song of Ice and Fire, Book 4

Spoilers sur les livres précédents !

Résumé :
La situation au sein des sept royaumes est de plus en plus instable, Cersei manipule plus que jamais les gens pour rester au pouvoir, Dorne prépare sa vengeance après la mort du prince Oberyn et les Fer-Nés entendent bien se joindre au festin pour la couronne, tandis que Brienne, Arya et Sam mènent leurs propres missions...

Mon avis :
Si vous me suivez depuis un bout de temps, vous savez que je suis une fan absolue de cette saga (et de la série télé). L'intégrale 3 avait été un vrai coup de coeur et je n'avais qu'une envie me jeter sur la 4e. Je devais d'ailleurs la lire en novembre dernier lors d'une LC mais je n'avais pas eu le temps (il faut pas mal de temps pour trouver à lire 1000 pages en VO). La saison 4 de la série télé étant terminée (elle reprenait la 2e moitié de l'intégrale 3 avec des incursions dans les 4e et 5e tomes), je me suis dit qu'il fallait que je mette à jour d'ici la diffusion de la 5e saison. J'ai donc profité d'un mois de juillet assez calme pour lire ce livre, qui, s'il est moins magistral que le précédent, est quand même très très bien.

Précédemment dans le trône de fer :
Ne pas surligner si vous ne voulez pas être spoilés sur les événement passés !
La relative tranquillité qui régnait au sein de Westeros a volé en éclats lors d'événements majeurs. Joffrey, le cruel ado tête à claques et roi en place, a été assassiné et c'est son oncle Tyrion qui a été accusé du meurtre. Lors du combat pour prouver son innocence, son champion, Oberyn Martell, a été tué par The Mountain, le terrible Gregor Clegane. Aidé par son frère Jamie, libéré par Cately Stark afin qu'il retrouve ses filles et qui a perdu une main au cour de son périple, Tyrion s'évade, non sans avoir au préalable tué son père Tywin sur les toilettes ! :) Mais auparavant, Catelyn Stark et son fils Robb avaient été assassinés chez les Frey au cours des "Noces Pourpres" laissant le Nord désemparé. Arya, la benjamine des Stark, retenue en otage par The Hound, Sangor Clegane (le frère de la Montagne) avait assisté aux suites de cet assassinat. Puis elle avait laissé mourir The Hound, blessé lors de leur périple, pour embarquer sur un bateau à destination de Braavos. Sansa, quant à elle, s'était enfuie en compagnie de Petyr Baelish dit Littlefinger et trouvé refuge chez sa tante Lysa mais la jalousie de cette dernière avait amené Littlefinger à prendre des mesures drastiques. Pendant ce temps-là, au Mur, La Garde de la Nuit n'avait dû son salut contre les sauvageons que grâce à l'arrivée inopinée de Stannis Baratheon et Jon Snow était devenu Lord Commander, et au-delà des mers, Daenarys Taragaryen faisait son apprentissage de reine et ses dragons grandissaient...

Bref, lorsque A Feast for Crows commence, la situation dans les sept royaumes est donc bien instable. Cersei, aveuglée par le pouvoir et par le désir de protéger son jeune fils Tommen, a un comportement de plus en plus erratique. Au pays de Dorne, les Martell crient vengeance après la mort d'Oberyn et, dans les Îles de fer, les Fer-Nés essaient de trouve un successeur à Balon, leur roi, et tentent d'avoir leur part du gâteau à Westeros. Pendant ce temps-là, au Mur, Jon envoie Samwell Tarly en mission, Brienne, fidèle à la promesse faite à Catelyn Stark et Jaime cherche désespérément Sansa dans un pays en proie aux pillards et aux hors-la-loi et Arya livrée à elle-même, essaie de trouver sa voie dans les rues de Braavos. Valar Morghulis...

J'appréhendais un peu de commencer cette intégrale 4, je l'avoue, car je savais que certains avaient été déçus par le partie pris de l'auteur. En effet, Martin suit tellement de personnages que, pour ce roman, il a choisi de ne se concentrer que sur certains, la plupart vivants à Westeros, et de réserver les autres pour l'intégrale 5 (qui se passera donc à peu près au même moment, du moins dans sa première partie). Ce qui fait que certains de mes personnages préférés, Tyrion, Bran, Daenerys, Jon Snow, sont aux abonnés absents et même leur destin laissé complètement dans le noir (à part Jon qu'on aperçoit brièvement au début). Mais je vous rassure, les autres sont là et bien là ! :) Et Martin a trouvé matière à leur faire vivre des aventures sur 1000 pages en VO. Et c'est bien. Même très bien !

Avec ce tome, l'auteur se focalise donc surtout sur le Jeu des trônes qui bat son plein. Luttes de pouvoir, manoeuvres sournoises de chacun pour arriver à ses fins, combats, embûches c'est effectivement à un vrai festin pour les corbeaux auquel nous convie George Martin. C'est moins palpitant que le précédent tome, il y a moins de scènes chocs à l'image du Red Wedding (il y en a quand même, je vous rassure) mais c'est tout de même passionnant. Je suis très admirative de voir comment Martin prend son temps pour décrire ses scènes, avec force détails et sans céder aux sirènes du "il faut que ça aille vite et qu'il y ait un rebondissement toutes les 10 pages afin de ferrer le lecteur". Oui, le rythme est assez lent (ce qui risque d'énerver ceux qui ne regardent que la série télé) mais jamais ennuyeux car c'est vraiment un plaisir de suivre les pérégrinations et les aventures de chacun. À chaque page, je suis en admiration devant l'imagination de l'auteur, l'univers qu'il a créé, les situations retorses dans lesquelles il met ses personnages (et qui me donne souvent enfin de lui crier dessus ! :)), les détails de chaque scène. Oui, ça vaut bien qu'il prenne son temps pour écrire chaque roman et les plus ou moins 1000 pages par tome. Il n'y a que les chapitres dédiés aux Îles de fer qui ne m'ont pas passionnée, mais je suppose que les Fer-Nés auront un rôle à jouer dans le futur.

Ce tome est aussi l'occasion de découvrir de nouveaux endroits, Oldtown, la cité qui forme les médecins, le pays de Dorne où règne les Martell et que j'ai beaucoup aimé ou encore Braavos, la cité où va s'installer Arya. Les descriptions de certains endroits m'impressionnent toujours, notamment le château des Arryn dans les Erye qui est vraiment quelque chose de fantastique (j'en avais d'ailleurs déjà parlé lors d'une précédente chronique il me semble).

Si la magie est toujours plus ou moins présente (mais moins que dans le précédent, il me semble), le côté religieux, lui, prend de l'importance, ne serait-ce que par la présence d'un nouvel ordre aux pouvoirs grandissants dans King's Landing (désolée, je mets les noms des villes en anglais, je ne les connais pas en français). Mais c'est surtout les côtés politique et militaire qui priment dans cet intégrale 4.

Vous le savez (pour ceux qui lisent la saga), Martin aime s'entourer de nombreux personnages. Et nombreux, le mot est faible. Si bien qu'on a vite le tournis lors de certaines scènes en lisant certains noms qu'on ne retiendra jamais (et en cela, l'annexe des personnages en fin de roman est bien utile). Mais je vous rassure, la plupart ne sont que des seconds couteaux et on garde bien en mémoire les personnages essentiels.

Cersei est le personnage emblématique de ce tome. Rusée, machiavélique, avide de pouvoir, elle manigance et complote contre à peu près tout le monde, en dépit du bon sens bien souvent, se mettant pas mal de gens à dos. Ce n'est pas un personnage que j'affectionne particulièrement, elle est trop "vipère" à mon goût mais je la plains d'être une femme dans un monde d'homme, ces hommes qui feront tout pour l'écarter du pouvoir comme elle-même le fait cependant pour ses rivaux (et rivales de toutes sortes). Son destin s'annonce très intéressant à la fin du tome.

Son frère, Jaime, a gagné en épaisseur au cours de l'intégrale 3 mais c'est un homme physiquement diminué, à son grand désespoir, que l'on retrouve et qui le handicape dans bien des circonstances. J'aime qu'il s'affranchisse de plus en plus des agissements de sa soeur. Tyrion et ses répliques sarcastiques n'étant pas là pour détendre l'atmosphère, c'est lui qui amène le peu d'humour du roman avec des petites piques (j'aime quand sa soeur le rabroue et qu'il lui dit "I love you too, sister") et un détachement bienvenus.

Brienne, la Demoiselle de Tarth, continue sa mission de chercher les filles Stark, notamment Sansa. Mission qu'elle mène comme un bon toutou, et sa naïveté la dessert souvent. Mais c'est un personnage que j'aime énormément car l'un des rares encore bons et innocents. Ses passages ne sont pas très folichons (si on devait faire un drinking game sur le nombre de fois où elle demande si on n'a pas vu une jeune fille de 13 ans, rousse etc... je pense qu'on finirait en coma éthylique !) mais j'ai quand même beaucoup aimé la suivre. Et puis il y a des scènes fortes la concernant...

Samwell Tarly, lui aussi, est un personnage bon et innocent et le voilà parti dans une mission qui le bouscule pas mal, lui qui était tellement tranquille (enfin quand il ne se faisait pas attaquer par des White walkers ou des Sauvageons). J'ai hâte de continuer sa storyline.

Mes personnages préférés sont presque tous absents mais heureusement il y a Arya. Arya qui a une histoire tout à fait originale qui se démarque du reste du roman. C'est très intrigant, même si ça me fait un peu mal de coeur de la voir prendre cette voie...

On découvre également les personnages de la cour de Dorne, Doran celui qui règne, sa fille Aryanne, et ses nièces dites les Aspics des sables. Pour le moment, ces dernières ont été peu présentes mais je suppose qu'on les verra davantage par la suite.

Sinon, on retrouve également Sansa (qui me fait de la peine), Margery Tyrell (qui me crispe et m'agace avec son caractère mielleux) et bien d'autres.

Ce qui est "marrant" c'est de voir des personnages se croiser sans se connaître ou se retrouver au détour d'un chemin alors que Westeros a l'air pas mal grand quand même ! :)

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire en VO, je n'ai pas eu de difficultés à comprendre et les phrases s’enchaînent toutes seules. Comme à son habitude, il fait alterner le point de vue de différents narrateurs, certains plus présents que d'autres. L'originalité cette fois-ci, c'est de pas toujours nommer le chapitre du narrateur par son prénom (ex Brienne, Cersei, Arya etc...) mais parfois d'un sobriquet ou d'un autre nom le caractérisant à ce moment-là.

En conclusion, c'est compliqué de faire la chronique d'un tel livre car il est foisonnant, je voudrais en parler mais sans trop en dire et du coup, j'ai l'impression de ne pas aller au fond des choses. Mais bon, ce n'est pas grave car pour en savoir plus, il faut que vous le lisiez car même s'il n'est pas aussi magistral que le précédent, il se passe de nombreuses choses, il y a des scènes fortes, sanglantes, oppressantes et George R.R. Martin ne laisse pas de répit à ses personnages (je pense qu'il n'y en pas un seul qui soit un tantinet heureux dans ce tome !). Bref, j'ai encore adoré me balader dans les différents coins de Westeros et en le refermant je n'avais qu'une envie, me jeter sur l'intégrale 5 pour savoir ce que devenaient mes autres personnages préférés. Et si vous voulez savoir si Brienne retrouvera Sansa, si Cersei arrivera à garder la mainmise sur le pouvoir et quels personnages se croisent sans se connaître, lisez cette intégrale 4 !

Note :




Ce roman fait partie du Baby Challenge Fantasy toujours de LA
11/20
 (9 + 2 jokers)

  Il fait aussi partie du Challenge ABC 2014 de Nanet
15/26

et du Challenge Read in English d'Avalon
27

Et enfin, il fait aussi partie du Défi des 1000 de Fattorius
2

3 Comments


Ah ma Frankie ! Je suis contente que tu aies apprécié ce tome tout autant que moi. Je me sentais parfois seule ! :-p
Justement, j'aime qu'on se consacre à d'autres personnages et que ceux qu'on côtoyait avant soient juste des rumeurs colportées...
Comme tu dis, on ne s'ennuie pas même si forcément par rapport au 3, ça peut faire pâle figure !


Merci pour cette nouvelle participation, Frankie! On dirait que "Le Trône de Fer" est à la mode... Je viens de relayer ton billet sur mon blog. A bientôt!


@Walpurgis, non non, nous ne sommes pas les seules, beaucoup d'autres ont aimé aussi ce tome 4 !

@Fattorius, avec la série télé, le succès des livres ne faiblit pas ! :)

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.