13

Mort d'un sombre seigneur de Laurell K. Hamilton

Posté par Frankie le 25 février 2011 à 08:00 - Catégorie : , ,
Titre original : Death of a Darklord - Ravenloft the Covenant

Résumé :
Dans le pays de Kartakass, beaucoup redoutent la magie qui peut attirer ceux qui la pratiquent vers le côté obscur. C'est ainsi que Jonathan Ambroise est chasseur de mages au sein d'une confrérie qui veille à éradiquer le Mal que peut provoquer la magie. Ses certitudes volent en éclats quand la jeune fille qu'il a adopté, Elaine, se découvre des pouvoirs magiques. C'est alors que la confrérie est envoyée dans un village envahi par les zombies. Dans l'ombre, un homme qui a de sombres dessins...

Mon avis :
J'avais acheté ce livre à sa sortie, il y a un an et demi car je voulais savoir ce que Laurell K. Hamilton était capable de nous offrir en dehors d'Anita Blake (dont je me suis lassée au bout de 11 tomes) et de Merry Gentry que je n'ai pas aimé.

Or, en voulant le commencer, je me suis aperçue que ce roman faisait partie d'une série écrite par d'autres auteurs et se passant dans le monde Ravenloft (un monde de Donjons et dragons, ne me demandez pas de détailler, je n'y connais rien !) et ça m'a bloquée donc j'ai arrêté. C'est grâce à la lecture commune proposée par Méli que je me décide à le ressortir aujourd'hui et ma Pal me dit merci ! ^^ mais ce n'est pas grâce à cette histoire que je vais me mettre à relire Laurell K. Hamilton car son récit, sympathique au demeurant, reste assez superficiel avec des personnages à peine esquissés.

Dans le pays de Kartakass, la magie a des effets néfastes sur ceux qui la pratiquent et le Mal et les Ténèbres sont à l'affût du moindre faux pas. Jonathan Ambroise est un chasseur de mage qui fait partie d'une confrérie qui veille à ce que la magie noire n'envahisse pas le pays. Or, le voilà bien ennuyé quand Elaine, sa pupille, développe de puissants pouvoirs magiques.
Dans le même temps, il doit avec ses amis aller délivrer une ville envahie par des morts-vivants, tandis que dans l'ombre, un homme, Harkon Lukas, met en place un plan machiavélique...

Commençons par les points positifs de ce livre : l'histoire commence bien, ça se lit facilement et rapidement. Voilà. :)

En fait, je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman. Je l'avais à peine fini qu'il m'était à moitié sorti de l'esprit et j'ai eu du mal à faire ma chronique. Si bien que je ne la fais que 8 jours après avoir fermé le livre et que je dois ouvrir souvent le livre pour me rappeler des noms des personnages...

Je ne sais pas si c'est parce que ce roman s'inscrit dans le monde de Ravenloft (il est le 13e de la liste), mais on n'a que très peu d'indications sur le pays où vivent les personnages.  On est un peu dans le flou même si quelques bribes nous suggèrent que Kartakass est un monde spécial. Tout comme les deux personnages du début, Calum Maîtrechant et Harkon Lukas, dont on suppose qu'ils sont apparus dans des tomes précédent, puisqu'ils sont écrits comme si on les connaissait de longue date. Personnages qu'on ne reverra pratiquement pas du livre à part à la fin.

Avant de parler plus en avant des personnages, je veux quand même m'attarder 5 min sur l'histoire qui est assez brouillonne à mon avis. En fait, il y a 3 ou 4 histoires. Celle du complot fomenté par Harkon Lukas, la découverte des pouvoirs d'Elaine, la chasse aux zombies et les conséquences du complot du début. Tout cela en 282 petites pages. On se plaint parfois de longueurs dans certains livres mais là on parlerait plutôt de précipitation ! Par exemple, je ne vois pas trop bien ce que l'histoire des zombies vient faire ici, c'est un peu comme un cheveu sur la soupe et en plus, cette partie-là n'est pas très bonne.

Quant à l'histoire des pouvoirs de la jeune Elaine, je sais bien que Mort... a été écrit bien avant Les bannis et les proscrits mais j'ai eu comme l'impression de voir un résumé, en moins bien de cette saga attachante. En plus, l'héroïne s'appelle Elaine (et Elena dans les Bannis). Je ne vois pas bien l'intérêt d'en faire des pages sur ces pouvoirs pour finalement pas grand chose. De plus, une grande partie de l'histoire consacrée à Elaine tourne à l'eau de rose. Konrad m'aime-t-il ou pas, oh il m'a regardée, oh il ne me regarde pas, je l'aime... enfin bon, vous voyez le topo !

C'est comme l'histoire du complot. C'est à priori plutôt intéressant mais là aussi trop rapidement esquissé, trop vite résolu (ou pas) et je me demande en plus si on en connait les conséquences dans les tomes suivants !
Bref, tout ce qui pourrait être intéressant dans ce roman est noyé sous des choses superficielles.

Concernant les personnages, pas vraiment le temps de s'attacher à eux. Elaine me parait une jeune fille sympathique qui ne sait pas trop gérer sa magie mais on n'en saura pas plus. Pareil pour Jonathan, personnage intéressant dans l'idée mais qui reste avant tout un homme réfractaire à la magie sur le papier. Le mage Gersalius aurait aussi pu être plus détaillé car ce personnage m'intéressait également. Bref, on reste constamment en périphérie de ces personnages.

Le style de Laurell K. Hamilton est simple, agréable à lire, on ne s'ennuie pas non plus à la lire, je vous rassure !

En conclusion, un roman fantasy pas si désagréable que ça non plus et que je suis contente d'avoir sorti de ma vieille Pal,  mais qui ne restera pas dans ma mémoire ! Et si vous voulez savoir si Harkon arrivera à mener son plan  maléfique à terme et si Konrad tombera (ou pas) amoureux d'Elaine qui se le demande dans la moitié des pages, lisez ce livre ! :)
Note :



Lecture commune organisée par Melisende avec Basset , Karline, Kristus, Nanet, Shaya et Thalia.

13 Comments


coucou, je remarque qu'au final tu donnes une note similaire à la mienne... comme toi, j'ai lu e livre rapidement, et sur le coup j'ai trouvé cela assez sympathique, mais en écrivant mon article, je me suis aperçu de pleins de point négatifs qui ressortaient... alors que d'un point de vu subjectif j'aurais mi un TB (4/5) objectivement je ne pouvais que redescendre cette note.

Je ne suis pas non plus fan de l'auteur et ce livre était une façon de la découvrir autrement...

Biz, nanet


Tu sembles assez indulgente au final mais il est clair que je passe sur ce titre :)
Bonne continuation Frankie


je me passe aussi de le rajouter dans ma wish list qui est déjà très fournie.

Merci pour ton avis et bonnes prochaines lectures


comme toi frankie, je trouve qu'il y a comme des manques pour la compréhension, peut être effectivement lié au fait qu'il y ai d'autres tome d'autres auteurs ???


J'ai souri en lisant que tu avais tout oublié au moment d'écrire ton billet, parce que j'ai eu le même problème ! Pire encore : j'ai lu le premier chapitre, j'ai stoppé ma lecture pour ne la reprendre que trois jours après, et je ne me souvenais même pas de ce qui s'était passé pendant ces dix premières pages !
Au début je croyais que j'étais fatiguée et que ça venait de moi, mais en même temps et depuis j'ai lu d'autres livres, donc non ; mais j'ai eu l'impression d'avoir de gros blancs dans ma lecture, qu'il me manquait des données importantes...

J'adore tes points positifs, c'est exactement ce que j'ai ressenti et ça tient vraiment en deux lignes ! ^^

Contente quand même d'avoir permis à plusieurs d'entre vous de le sortir de votre PAL... et merci d'avoir participé ! :)


J'ai aussi été un peu déçue la rapidité de l'histoire, un peu d'esquisse et expéditif à la fin ... Le côté amour d'ado m'a aussi un peu gavé. Cependant j'avais lu la saga Ravenloft chez Fleuve Noir et je l'ai quand même relu avec plaisir cette fois-ci ^^'


je n'étais déjà pas très attirée par ce titre, ce n'est pas en te lisant que je le suis davantage : sans moi, donc !


je ne connaissais pas ce titre, d'ailleurs pour l'instant, je n'ai pas encore pris le temps de découvrir l'auteure, pourtant le tome 1 d'Anita Blake est dans ma Pal


@Nanet, oui, je ne l'ai pas mal noté car je l'ai lu facilement, il n'était pas si mauvais que ça. Pour moi, il est bien sans plus, même si je lui ai trouvé pas mal de défauts en faisant ma chronique. Mais pour que je mette en-dessous, il faut vraiment que le livre me déplaise.

@Lexou, oui, j'ai voulu être indulgente car je ne me suis pas ennuyée, je l'ai lu facilement et j'ai passé un moment plutôt agréable. Après c'est vrai que ce n'est pas une super lecture non plus.

@Scor, merci, oui, je crois que tu peux passer.

@Basset, je trouve surtout que rien n'est approfondi et pas que le monde où ils vivent.

@Méli, le pire c'est que pendant plusieurs pages du chapitre 2, je n'ai pas fait gaffe que les personnages qu'on rencontrait (Jonathan, Tereza, etc..) était ceux qu'ont voyait au chevet de Calum ! :) Tout à coup, ça a tilté ! C'est dire si j'étais concentrée ! ^^

@Kristus, oui, cet amour à l'eau de rose n'avait vraiment rien à faire ici !

@Flof, tu peux passer sans états d'âme ! :)

@Gerry, les Anita sont très sympas, j'avais adoré les 10 premiers tomes, si ça peut t'aider à faire sortir le 1 de ta Pal.

Merci pour vos commentaires !


j'avoue avoir été agréablement surprise car je m'attendais vraiment à quelquechose de pas terrible et j'ai trouvé cela sympatique même si c'est loin d'être ma lecture de l'anne!!!


Je me m'attendais à rien mais je suis quand même mitigée, ce n'est pas désagréable mais ce n'est pas transcendant non plus. Merci pour ton commentaire, Karline.


Bah, je passe mon chemin sans regret...


Oui, Véro, tu peux ! Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.