5

Un amour vintage d'Isabel Wolff

Titre original : A Vintage Affair

Résumé :
Après avoir perdu sa meilleure amie dans des circonstances qui la font culpabiliser et ayant rompu ses fiançailles, Phoebe a décidé de quitter son travail chez Sotheby's et d'ouvrir une boutique de vêtements et accessoires vintage. Elle rencontre alors Thérèse, une vieille dame française, qui lui raconte alors son histoire qui résonne douloureusement en Phoebe par certains côtés similaires avec sa propre histoire mais va lui permettre d'aller de l'avant...

Mon avis :
Avant la sortie de ce livre-là (en 2009 pour la version grand format et 2010 pour la version poche), j'avais lu tous les Isabel Wolff. J'aime bien les chick-lit et ses livres avaient un petit quelque chose en plus. Pourtant cet Amour Vintage est resté dormir 4 ans dans ma Pal ! Parce que je lis moins de romans de ce genre et parce l'envie m'était passé. Et le roman faisant partie d'un baby challenge Livraddict, je me suis dit que c'était l'occasion d'aller le dépoussiérer et j'ai bien fait car j'ai passé un très joli moment avec cette histoire où le côté romance n'en est pas le moteur.

Phoebe avait tout pour être heureuse, un job bien payé, une meilleure amie et un fiancé. Mais la mort d'Emma dans des circonstances douloureuses pour Phoebe remet tout en question. Elle quitte fiancé et travail et décide d'ouvrir une boutique de vêtements et accessoires Vintage. Grâce à l'article d'un jeune journaliste, Dan, dans un journal gratuit, Village Vintage (sa boutique) connaît le succès. Sa vie va de l'avant, elle rencontre Miles, un homme plus âgé âgé qu'elle et surtout Thérèse, une vieille dame française qui la prend pour confidente et lui raconte son histoire autour d'un vieux manteau bleu d'enfant, une histoire touchante et douloureuse qui émeut Phoebe par certaines similitudes avec la sienne...

Comme je l'ai dit en préambule, le côté romance n'est pas ce qui fait l'essence même de ce roman. Bien sûr, il y a un semblant d'histoire d'amour mais on est loin de la jeune femme énamourée par le beau mec chef d'entreprise et d'une bluette qui nous donne des papillons dans le ventre. Ici on est dans la réalité avec Phoebe, blessée par la vie, qui s'intéresse à Miles, nanti, certes, mais un peu vieux pour elle et affublé d'une ado aussi gâtée que désagréable et qui pourrit la vie de Phoebe. Et finalement on sent que cette histoire n'est qu'une sorte de "rebond" pour Phoebe pour aller de l'avant, pas une histoire d'amour passionnée. Et nous, finalement, on se prend à espérer qu'il se passe quelque chose avec le gentil Dan... :)

En fait, ce roman porte sur la nostalgie. Que ce soit à travers la boutique de Phoebe et ses vêtements qui fleurent bon le passé ou Thérèse et son histoire. Cela donne un charme un peu désuet, très joli et touchant. J'ai beaucoup aimé que certains vêtements aient une histoire, une identité et moi qui ne suis pas très vintage, je me surprenais à avoir envie de porter l'une de ces robes magnifiques des années 40 ou 50. J'ai énormément aimé ce côté-là de l'histoire. J'ai juste trouvé que le livre perdait un peu de sa force au milieu, avec certains passages peut-être un peu longs mais dans l'ensemble, c'est une bonne histoire.

Ce n'est pas un livre très gai. Il y a certes de l'humour parfois, mais dans l'ensemble, il traite de sujets tristes et difficiles. La culpabilité après la mort d'un être cher, la guerre de 39-45 et ses ravages, le divorce à travers les parents de Phoebe (même si la mère est assez amusante avec toutes ses envies de rajeunir), la difficulté de s'investir dans une nouvelle relation mais ce n'est pas un roman pesant non plus, il y a quand même certaines touches de légèreté.

J'ai trouvé le personnage de Phoebe touchant et sympathique. J'ai apprécié qu'elle ait dépassé la trentaine et ne soit pas une jeune écervelée mais une femme ayant la tête sur les épaules mais capable d'éprouver de l'empathie pour les autres. On connaît l'adage "ce que ne nous tue pas, nous rend plus fort" et il s'applique parfaitement à la jeune femme. Au terme de l'histoire, Phoebe aura repris sa vie en mains et se sera reconstruite.

J'ai aussi beaucoup aimé la vieille dame, Thérèse. Son histoire est peut-être un peu clichée pour nous français mais très émouvante.

J'ai également bien apprécié Dan, le journaliste épris de cinéma classique et qui participe lui-aussi au côté vintage du roman avec son ciné-club passant des films d'antan. J'ai aimé son côté un peu bohème et sympathique.

Miles, lui, est tout le contraire de Dan. C'est l'homme qui entre dans la vie de Phoebe et je ne l'ai pas beaucoup aimé. Il est certes charmant mais à mes yeux il est trop vieux pour elle et trop "bien sous tous rapports". Et puis sa façon d'élever son ado de fille est vraiment rédhibitoire !

Le style de l'auteur (enfin sa traduction) est fluide, agréable à lire. Comme j'ai dit plus haut, il y a quelques temps morts mais rien de bien méchant et ça se lit très bien.

En conclusion, voici une jolie histoire qui change un peu de la chick-lit habituelle mais ayant lu pas mal d'Isabel Wolff auparavant, je savais qu'elle savait construire des histoires de filles qui tiennent la route et sympa à lire. Et si vous voulez déambuler au milieu des vêtements vintage de Village Vintage ou connaître l'histoire de Thérèse et sa conclusion, lisez-le.

Note :



Retrouvez d'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Baby Challenge Chick-lit de Livraddict
9/20
(7+2 jokers)

du Challenge God Save the Livre d'Antoni
9/5

C'est aussi  le livre que j'ai choisi pour le challenge d'Iluze Un genre par mois
ce mois-ci Romance - Chick-lit - Érotique
7/12

et c'était l'un des attaquants de mon Challenge Coupe du Monde des livres de Cajou
Le challenge est terminé depuis deux semaines
mais j'ai fini le livre le 13 juillet, le dernier jour
5/11

5 Comments


Je l'ai lu il y a quatre ans 8) et je m'en souviens bien, j'avais passé un excellent moment avec cette histoire ou pour une fois les personnages ne sont pas excessivement futile. Un roman très sympathique.


Il est dans ma PAL et tu me donnes bien envie de l'en sortir !


Roman sur la nostalgie hein... tu viens de frapper une corde sensible. Noté donc. J pense qu'il est quelque part dans la pile, en plus...


Isabel Wolff est une auteure de chick-Lit que j'aime beaucoup :) Je n'ai pas encore lu celui-là mais tu m'as donné envie de le mettre sur le haut de ma PAL :)


@Laure, oui, c'est vrai que c'est moins léger que d'autres roman du même genre.

@Marinette, n'hésite pas !

@Karine, si tu as le retrouve, lis-le ! :)

@lestribulationsdunelectrice, j'ai toujours trouvé qu'Isabel Wolff était différente des autres auteurs de chick-lit, ses livres sont entrainants mais pas superficiels comme d'autres.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.