29

Geisha d'Arthur Golden

Posté par Frankie le 6 septembre 2010 à 08:14 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Memoirs of a Geisha

Résumé :
La vie de Chiyo, fille de pêcheur, vendue à une okiya (maison de geishas) à Gion, près de Kyoto et qui deviendra Sayuri, une Geisha renommée dans le Japon d'avant la deuxième Guerre Mondiale. Une vie raffinée, parsemée d'embûches et de coups bas...




Mon avis :
Voilà un très beau roman prenant de bout en bout. J'ai vraiment aimé cette histoire pleine de raffinement et très triste sur cette jeune femme devenue geisha.

Racontée sous forme de mémoires narrées à un professeur d'Histoire du Japon, l'histoire est donc celle d'une petite japonaise de 9 ans aux étonnants yeux gris-bleus, fille d'un pêcheur pauvre et vendue par celui-ci à un homme qui fournit les okiya de Gion, un district de kyoto, en futures geishas. Là, elle va y connaître une vie dure et semée d'embûches, surtout que la geisha en place dans l'okiya, Hatsumomo, ne voit pas d'un bon oeil son arrivée et fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues. Un homme providentiel et une autre Geisha, Mameha, vont contribuer à faire d'elle une parfaite geisha que les salons de thé vont s'arracher. L'arrivée de la seconde guerre mondiale contribuera au déclin du monde des geishas mais Sayuri saura mener sa barque avec intelligence et ténacité...

L'histoire est tellement bien racontée qu'on la croirait vraie de bout en bout ! Et pourtant, Sayuri et son entourage n'ont jamais existé, c'est une pure fiction ! En revanche, l'auteur a été aidé par des geishas qui lui ont raconté ce qui faisait leur quotidien, ce qui donne une impression de réalisme saisissant. On se croirait vraiment à Gion au temps des geishas.

Ce roman est l'occasion également de mettre à mal les idées reçues. On pense souvent à tort que les geishas sont des espèces de prostituées de luxe qui ne vivent que pour le bon plaisir des japonais. Or il n'en est rien... ou pas tout à fait ! ^^

Les geishas sont avant tout des artistes (c'est la signification du mot geisha, d'ailleurs). Elles sont versées dans tous les arts tels la danse, le chant et la musique, ainsi que la très importante cérémonie du thé et divertissent les hommes dans des maisons de thé. Elle sont comme des poupées de porcelaine, considérées surtout comme des objets de luxe. Il n'y a, à priori, pas de relations sexuelles à la clé... quoique... Les geishas ont un protecteur, un danaa, qui leur paie tous leurs frais et qui est leur amant privilégié.  Mais ce n'est pas inhérent au pays et à l'époque, des hommes entretenant des maîtresses, cela a existé de tout temps !

Le monde des geishas est un univers de raffinement et de beauté mais il n'est pas tout rose non plus ! Pour être au top, il faut avoir de l'ambition et cette ambition suscite souvent la jalousie des autres geishas. De plus, vivant dans des okiya la plupart du temps, elles en dépendent et reversent leurs revenus à la Mère qui dirige la maison d'une main de fer.

Au rayon des choses "choquantes", c'est avant tout la virginité de ces jeunes filles vendue aux enchères alors qu'elles sont à peine pubères ! Cela fait partie de leurs us et coutumes mais c'est quand même franchement dégoûtant de voir Sayuri déflorée à la va-vite à 14 ans par un type qui a au moins 3 fois son âge !

De même que la coiffure des jeunes apprenties est parfois très suggestive de façon à émoustiller les hommes. Ce ne sont donc pas des catins mais la connotation sexuelle est pourtant bien présente tout au long de la vie d'une geisha. 

C'est donc tout cela qui nous est narré dans le roman et, à travers Chiyo devenue Sayuri, nous voyons tout le processus pour devenir la meilleure geisha possible. C'est vraiment un cheminement fascinant, à 100 lieues de notre monde moderne et pressé ! On a l'impression que tout n'est que luxe, calme et volupté !

Les personnages sont également fascinants, à commencer par la petite Chiyo arrachée à sa famille et qui se retrouve du jour au lendemain, à 9 ans, dans cet Okiya sans trop savoir de quoi il retourne ! Au bout de plusieurs années, elle comprendra qu'elle a tout intérêt à y faire son chemin plutôt que de combattre sans espoir. J'ai trouvé le personnage très fort, très attachant, qui arrive à se sortir (avec de l'aide parfois) du guêpier où elle se met elle-même en voulant ménager la chèvre et le chou, ou en voulant éviter les pièges tendus par sa rivale, Hatsumomo. C'est un très beau personnage de femme, ancrée dans la tradition japonaise certes mais qui sait évoluer avec son époque.

Sa rivale, Hatsumomo est une enfant gâtée qui ne supporte pas qu'on lui ravisse sa place ! Se sentant menacée par Sayuri dès son arrivée, elle imagine les pires coups pour s'en débarrasser et sans l'aide du président Iwamura (président d'une compagnie d'électricté) et de Mameha, une autre geisha, Sayuri aurait sûrement fini prostituée dans un bouge ou servante à vie.

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le président Iwamura qui occupe une place centrale dans le coeur de Sayuri. C'est un homme très discret et bon, je pense. Quand leur relation prend un nouveau tournant vers la fin du livre, Sayuri décrit avec beaucoup de pudeur certains événements, comme si, en l'écrivant noir sur blanc, nous pouvions en divulguer les secrets. :)

J'ai été assez mitigée concernant Nobu, le bras droit du président. Son intérêt pour Sayuri est indéniable mais je l'ai trouvé très égoïste et coléreux et assez girouette, à vrai dire ! On ne sait jamais très bien ce qu'il attend d'elle.

Mameha, elle, est la quintessence de la geisha parfaite. Sous sa protection, Sayuri va sortir de sa chrysalide et devenir une des meilleures geishas de Gion. Je n'ai ressenti aucune jalousie de sa part envers sa petite protégée et je l'ai trouvée très intéressante.

Je ne vais pas décrire tous les personnages mais la propriétaire de l'okiya où vit Sayuri représente le côté sordide de l'univers des geishas avec les transactions ou les marchandages incessants pour tout ce qui touche à la geisha. On sent bien que Gion n'est pas qu'une ville où fleurissent les maisons de thé mais a une face obscure et sale...

Le style de l'auteur est très agréable à lire. Certains pourraient trouver le rythme lent mais ce n'est absolument pas ennuyeux,. Il est plutôt contemplatif. Le style est à l'image de son héroïne, raffiné et délicat. Sous la plume d'Arthur Golden, les kimonos aux couleurs magnifiques prennent vie, on a l'impression d'assister en cachette aux cérémonies du thé, on rit avec les geishas derrière leurs éventails, on souffre en même temps que Sayuri et j'avoue que j'ai été très émue à la fin...

En conclusion, un superbe livre sur un univers méconnu de nous autres, occidentaux. Je peux avoir donné l'impression de beaucoup dévoiler l'intrigue du livre mais je vous rassure, je ne vous ai narré qu'une infime partie de cette histoire magnifique et si vous voulez savoir par quel moyen la petite Chiyo deviendra la renommée Sayuri, lisez ce très beau roman.

Note :



Ce roman est lu dans le cadre d'une lecture commune avec Lexounet, Galleane, Amethyst, 100choses, Caelina, Heclea, Lynnae, Setsuka, Lily, Leyla, mamzellebulle, Lolo, Mazel, achille49, Cathy et Mack. (liens à venir).

Ce livre fait également partie de mon Challenge Livraddict 2010 !
10/12

29 Comments


Très beau billet ^^ moi aussi, j'ai énormément aimé ce livre et, comme toi, je me suis sentie transportée dans cet autre univers. J'étais persuadée qu'il s'agissait d'une histoire vraie, à cause du prologue et de la richesse des détails ! J'étais un peu triste qu'il se termine, mais le léger flou qu'elle apporte à ses révélations finales est très touchant aussi.


J'ai aussi été séduite par ce livre, mais également par le film qui retranscrit avec finesse cet univers. Je me rappelle d'ailleurs qu'au moment de sa sortie il avait fait scandale au Japon car non seulement il parle d'un univers dont il ne faut pas parler, mais aussi car les actrices sont toutes chinoises !
En tout cas Geisha est une bulle de poésie qui fait partie des mes livres préférés.


J'avais beaucoup aimé lorsque je l'ai lu, il y a quelques années maintenant.
Le film est lui aussi très beau, avec les couleurs, les soieries, les danses... Superbe pour les yeux (et les oreilles !).


Comme toi j'ai été séduite par ces mémoires que l'on croirait réelles tellement elles sont bien rendues !
Merci d'avoir organisé cette LC :D


Cette histoire est sublime. C'est le livre qui m'a le plus marqué je pense, tellement il est réaliste !


J'ai vraiment envie de lire ce livre, et ton avis renforce cette envie. A mon avis, ce sera pas avant 2011 :/


J'aime de mieux en mieux ce livre qui me fait découvrir pleins de choses tout en me touchant. Par contre, je suis surpris que ce soit une pure fiction, vu le prologue, je croyais que c'était la réalité... C'est vrai qu'à des moments, la succession d'événements contre Sayuri me stupéfiait me faisant penser à Oliver Twist par exemple.

Lunasirius/Caelina a écrit :

Beaucoup aimé cette histoire touchante et joliement écrite. Moi aussi je me suis souvent surprise à croire l'histoire réelle. Ce fut une très belle découverte.


J'ai été très touché par cette histoire.J'ai également appris beaucoup de choses !
C'est un coup de coeur !


@Lynnae, merci ! J'ai également aimé cette fin toute en non-dits.

@Aily, j'ai très envie de voir le film maintenant !

@Melisende,ça doit être superbe de voir les beautés qu'on devine en lisant le livre.

@Heclea, de rien, Heclea, ce fut un plaisir ! :)

@Lady K, c'est effectivement un très beau livre.

@Jess, 2011 n'est pas très loin ! J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !

@Lexounet, c'est sûr que le prologue donne à penser que c'est une histoire vraie. Sans la précision à la fin de l'auteur que c'est une fiction, j'aurais cru aussi à la réalité.

@Caelina, c'est effectivement une belle découverte.

@Amethist, contente qu'il t'ait tant plu, c'est vraiment une belle histoire !

Merci pour vos commentaires !


Je copie colle mon commentaire lecture commune oblige :-)

J'ai lu ce livre en 2001 et il reste ancré dans ma mémoire comme une très bonne lecture. De plus ce livre écrit par un homme sur les Geishas à une sensibilité toute féminine !
J'ai également vu le film qui est moins précis que le livre dans les descriptions des traditions mais qui est visuellement magnifique. A une époque on pouvait le voir par partie sur daily motion.


Un très joli roman que je recommande chaudement également.


Je ne me suis pas ennuyée pendant cette lecture et j'ai découvert ce riche monde des Geisha.
L'histoire des enchères sur la virginité et par contre inventée par l'auteur.


Quel plaisir de lire cet article, qui m'a replongé dans ce roman que j'avais beaucoup aimé... C'est vrai que cela semble si réaliste, tellement c'est détaillé. Et cela permet de découvrir vraiment ce que sont les geishas. Si ce monde t'intéresse, une histoire vraie avec Ma vie de geisha de Mineko Iwasaki qui est très bien aussi!


@Didi, j'ai aussi trouvé qu'Arthur Golden avait beaucoup de sensibilité.

@ElJc, contente qu'il t'ai plu également.

@Galleane, je pensais que la vente aux enchères avait un fond de vérité. Ça ne m'aurait pas étonnée.

@Evert, Je note le titre que tu me conseilles, merci beaucoup !

Merci pour vos commentaires !


Il est dans ma LAL depuis un bout de temps... reste à trouver le moment de le lire !


un vrai coup de cœur!
Merci d'avoir organiser la LC!


Très bel avis, tu as su retranscrire toute la poésie du livre! Moi aussi, j'ai adoré et j'ai hâte de revoir le film pour me replonger dans cet univers.


J'ai l'impression que nous avons exactement le même avis Frankie :) .

Moi aussi , je trouve le style très contemplatif et profondément paisible ^^ .

Reste plus qu'à voir le film pour ma part ^^.
Au fait , mon billet est paru , avec un peu de retard désolé ^^


Ce fut un énorme coup de coeur, et ton avis résume parfaitement ce que j'ai pensé de cette lecture, du genre que l'on ne peut vraiment pas lâcher avant la fin. J'ai également aimé le film, vu le lendemain de la lecture.


Il faut vraiment que je lise ce livre, tout le monde m'en dit du bien !


J'ai beaucoup aimé ce livre aussi ... On se retrouve comme balancé dans une autre époque aussi merveilleuse que sombre.
L'univers des Geishas nous offre un autre monde fait de beauté et de sentiments ambigus...
Bonne soirée Frankie ;)


@Véro, j'espère vraiment que tu trouveras le temps car il vaut le coup !

@Cathy, de rien ! C'est suite au Book Clud de la Joueuse de Go et Lexou et moi avons eu envie de lire ce Geisha.

@Mamzelle Bulle, Merci ! J'ai aussi très envie de voir le film maintenant !

@Leyla, pas grave pour le retard, ça arrive !

@Emily, oui c'est vraiment un très beau roman !

@Serena, jette-toi dessus !

@Fildediane, je suis tout a fait d'accord avec toi, bonne soirée aussi !

Merci pour vos commentaires !


Ton billet est très complet. Comme tu le fais remarquer, on a bien du mal à réaliser qu'il s'agit d'une fiction. Tous semble si réèl! Même si ça n'est pas un coup de coeur absolu, j'ai quand même adoré ma découverte de ce roman. Merci de nous avoir proposé cette LC !


Merci, 100choses, je suis ravie aussi d'avoir pu découvrir ce beau roman! Merci pour ton commentaire !


Je me souviens avoir beaucoup aimé le film mais je m'en souviens plus bien ! J'aimerai beaucoup lire ce livre surtout après avoir lu ton billet !


Merci Liyah, j'espère que tu le liras et qu'il te plaira.


Voilà un article qui me donne envie de remonter ce roman un peu plus vers le haut dans ma pile à lire !! J'ai hâte de comparer mon avis au tien :)


Je garde un excellent souvenir de ce livre ! Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.