1

Les royaumes du Nord, À la croisée des mondes, tome 1 de Philip Pullman

Posté par Frankie le 30 septembre 2019 à 20:19 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : The Golden Compass (US) ou Northern Lights (G.B)

Résumé :
Voilà 12 ans que Lyra et son daemon, Pantalaimon, sont élevés au sein du Jordan Collège où ils mènent une vie d'aventures, peu surveillée par les Érudits de l'université, mais rythmée par les visites de son oncle, Lord Asriel. Un jour, la troublante Mme Coulter la prend sous son aile mais lorsque disparaissent des jeunes enfants et notamment son ami, Roger, elle s'aperçoit que la jeune femme n'est pas si bienveillante que ça. Lyra et Pantalaimon s'enfuient sur les routes en direction du Nord, accompagnés de gitans bienveillants, afin de sauver leurs amis et en savoir un peu plus sur cette mystérieuse Poussière dont a parlé son oncle, fait, depuis, prisonnier par des Ours en armures...

Mon avis :
En février dernier, la lecture du premier tome de la trilogie de la Poussière m'avait donné envie de relire la trilogie d'À la croisée des mondes, mais en anglais cette fois-ci, et la diffusion imminente de la série télé, dont la première saison est prévue pour novembre, ainsi que la sortie proche de la suite de La belle sauvage, ont fini de me décider à me replonger dans cette saga rapidement. C'est donc en début de mois que j'ai relu ces Royaumes du Nord dont l'univers et les personnages m'ont une fois de plus enchantée et séduite.

J'ai presque regretté de ne pas découvrir le roman pour la première fois et sans avoir lu La Belle Sauvage. Car lorsqu'on a lu ce premier tome, il y a bien des années, on ne savait pas qui étaient vraiment Lord Asriel et Mme Coulter par rapport à Lyra et c'était une vraie surprise lorsqu'on le découvrait dans ce tome. Alors que lorsqu'on a déjà lu la trilogie ou qu'on a lu La belle sauvage avant, il n'y a plus du tout de révélation ! Ça n'enlève rien au plaisir de la lecture bien sûr mais c'est un peu dommage.

C'est un roman trépidant, où l'on ne s'ennuie pas une seconde. C'est même un roman foisonnant et qui met en place un univers complexe et passionnant à suivre. Je trouve que c'est même un peu compliqué à comprendre pour un jeune lectorat. Il y a des notions métaphysiques et religieuses qui peuvent paraître obscures aux plus jeunes, notamment celle du péché originel apporté par la Poussière. Poussière que je ne me rappelais plus être aussi présente dans ce premier tome.

Je ne me rappelais plus, non plus, qu'il était explicitement dit que les daemons étaient les âmes des humains, disons que ce n'est peut-être pas dit noir sur blanc (et encore) mais c'est fortement suggéré mais dans mon souvenir, on ne le savait que dans les autres tomes.

Mais Les royaumes du Nord ce n'est pas non plus un traité philosophique, c'est un formidable roman d'aventures où l'on rencontre des sorcières, des gitans, des ours en armure, des méchants et bien d'autres personnages hauts en couleur. Et des enfants enlevés, brutalisés par des adultes sans scrupules.

Et bien sûr, au milieu de tout cela, notre petite Lyra, qu'on a découverte bébé, sauvée par le jeune Malcolm, dans La Belle Sauvage, et qui est ici une presque jeune fille de 12 ans, attachante, intrépide, élevée par des érudits ou du personnel qui avaient autre chose à faire et qui a développé une indépendance d'esprit et une belle maturité, tout en restant une enfant qui ouvre de grands yeux devant le monde et ses merveilles ou mystères. C'est vraiment un personnage que j'aime beaucoup.

J'aime beaucoup aussi, bien sûr, lorek Byrnison, l'ours qui va se lier d'amitié avec Lyra ou encore Fader Coram, qu'on avait croisé dans La Belle Sauvage (et quand j'ai lu le livre, je me rappelais plus du tout de lui), John Faa, le chef des gitans, Serafina Pekkala, la sorcière ou encore Lee Scoresby l'aéronaute.

En revanche, je déteste Mme Coulter et son daemon. Elle me hérisse presque autant que me révulsait Bonneville dans La Belle Sauvage.

Je suis très fan de la façon dont Philip Pullman écrit. C'est très fluide, facile à comprendre en anglais mais jamais enfantin. Ce qui fait que nous, adultes, pouvons aussi trouver plaisir à lire ce roman, sans avoir (trop) l'impression de lire un roman pour les jeunes. J'aime aussi la façon dont l'auteur décrit les situations, plante ses décors et nous entraîne avec lui sur les traces de Lyra. À noter, qu'en anglais, il y a deux titres pour ce tome, Northern Lights en version britannique et The Golden Compass en version américaine.

En conclusion, je suis ravie d'avoir relu Les royaumes du Nord en anglais et comme cela faisait longtemps que je l'avais lu la première fois, j'ai eu l'impression parfois de redécouvrir l'histoire, tout en étant en terrain familier, surtout après avoir lu La belle sauvage il y a quelques mois, et c'était très agréable. J'ai trouvé l'histoire plus sombre et cruelle que dans mon souvenir et assez compliquée pour un jeune lectorat mais passionnante à suivre. Ce n'a jamais été mon tome préféré (à priori c'est le 2e) mais je ne suis pas loin du coup de coeur et, maintenant, il me tarde de lire la suite et de voir la série télé. Et si vous aimez ce genre d'aventures fantastiques, bien construites et passionnantes à lire, je ne peux que vous inciter à découvrir cette saga avec ce premier tome.

Note :



Le roman fait partie du Challenge Read in English 2018-2019 
que j'organise
21

du Challenge Jeunesse/Young Adulte de Mutinelle
5/10

1 Comments

Walpurgis a écrit :

Tu me donnes envie de le relire ! Enfin pas que le premier tome, toute la trilogie ! Et aussi La Belle sauvage que je ne connaissais pas.
Je crois que j'avais trouvé l'oeuvre un peu compliquée à ma première lecture mais elle m'est restée en tête et je pense qu'on peut la relire plusieurs fois sans se lasser.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.