1

Irma la douce de Billy Wilder

Posté par Frankie le 14 septembre 2019 à 11:34 - Catégorie : ,
avec Shirley McLaine, Jack Lemmon

Résumé :
Nestor Patou, gentil policier affecté au quartier des Halles, s'éprend d'une gentille prostituée, Irma, et pour l'empêcher d'avoir d'autres clients, il se fait passer pour le richissime mais impuissant Lord X. La situation devient intenable quand Irma devient jalouse des absences de Nestor...





Mon avis :
Pour la consigne de la semaine, début mars dernier, il fallait voir un film sorti l'année de notre naissance. Il m'a donc fallu choisir un film sorti en 1963 (tout ça ne nous rajeunit pas !) et outre Cléopâtre sorti cette année-là, je n'avais pas beaucoup d'idées. Mais j'ai fini par jeter mon dévolu sur cette Irma la douce car le combo Wilder/Lemmon/McLaine me semblait très positif. J'ai passé un moment sympa avec ce film, terriblement daté cependant.

Irma la douce c'est un peu Pretty Woman avant l'heure, sauf que Nestor n'a rien d'un milliardaire et que ça ne se déroule pas à Beverly Hills :)

Ça a été une comédie musicale avant d'être adapté sur le grand écran et j'aurais bien aimé que ça reste une comédie musicale car je pense que l'histoire serait mieux passée avec plus de chansons (il y en a une ou deux).

Alors que là on est vraiment dans une histoire gentillette dans un Paris de pacotille, comme on le voyait dans les films américains des années 50 et 60 (et pourtant il paraît que certaines scènes ont été tournées sur place). La morale est terriblement vieillotte pour 2019 puisqu'il vaut mieux être épouse et mère que pute et le film n'épargne pas les clichés.

C'est surtout un film qui s'apprécie pour ses acteurs, témoins d'un âge d'or hollywoodien. Shirley McLaine est adorable (et vraiment Michelle Williams dans Fosse/Verdon m'a fait penser à elle), Jack Lemmon est amusant comme à son habitude.

Billy Wilder est un grand réalisateur dont j'avais adoré Certains l'aiment chaud. Ici il reconstitue le duo de sa Garçonnière (que je n'ai pas vu ou alors je ne me rappelle plus). Sa réalisation est impeccable et sans temps mort et pleine d'humour.

En conclusion, Irma la douce fut certainement un très bon film lors de sa sortie il y a 56 ans mais il est maintenant terriblement daté, surtout dans son histoire et sa morale. Mais ses protagonistes sont très sympathiques, aussi bien la mutine McLaine que le clownesque Lemmon. Alors si jamais vous voulez découvrir ce classique de la comédie américaine (qui fait quand même 2h27...), n'hésitez pas, vous passerez un moment sympa, même si pas inoubliable.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie
du Film de la Semaine 2019 de Benji
17/52
et il me valide la Consigne de la semaine 10
Voir un film sorti l'année de notre naissance
8/52



1 Comments


Je ne l'ai jamais vu celui-là ! Il faudra que je le regarde à l'occasion malgré cet avis mitigé.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.