2

Iron and Magic, The Iron Covenant tome 1 d'Ilona Andrews

Posté par Frankie le 10 novembre 2018 à 12:15 - Catégorie : , , , , , ,
Résumé :
Hugh D'Ambray, ancien Seigneur de guerre et bras droit de Roland, n'est plus que l'ombre de lui-même depuis que son maître l'a banni. Ses fidèles lieutenants et Chiens de fer viennent le tirer de la fange dans laquelle il se complaît depuis des mois car ses hommes sont pourchassés et ils ont besoin de leur leader. Mais afin de pouvoir rendre coup sur coup, ils doivent trouver un refuge et c'est Elara, une jeune magicienne qui le lui offre dans son château du Kentucky, en échange d'un mariage de convenance qui la protègera de l'avidité de certains. La relation entre les deux est d'emblée explosive, Elara détestant tout ce que Hugh représente et ce dernier ne sachant quoi penser de la jeune femme qui a un caractère bien trempé et n'entend pas plier devant son époux sur le papier...

Mon avis :
Alors qu'on attendait impatiemment la sortie du tome 10 de Kate Daniels c'est ce spin-off sur Hugh d'Ambray qui est sorti deux mois avant, en juin dernier. Et c'est donc tout naturellement celui-ci qu'on a lu en LC, Heclea et moi. S'il n'est pas au niveau d'un Kate Daniels, je l'ai trouvé agréable à lire même si les personnages m'ont parfois agacée.

Pour ceux qui ne seraient pas à jour dans les Kate Daniels (jusqu'au tome 9) et voudraient découvrir ce spin-off, je vous conseille de vite le faire (vous mettre à jour) sous peine de vous faire spoiler la série mère. Et si vous lisez le tome 10 de KD avant ce spin-off, vous risquez de vous faire spoiler ce spin-off (d'après ce que je peux en juger en l'ayant lu et ce que Lianne et Gilwen m'en ont dit). C'est donc un roman qu'il faut vraiment lire entre les tomes 9 et 10 de Kate. Voilà. :)

Voilà donc un roman qui se lit très bien, qui débute comme une romance paranormale classique puisque que c'est la relation entre Elara et Hugh qui est mise en avant, presque plus qu'autre chose. Mais finalement le livre évolue un peu différemment puisque, si on s'attend à que les deux mariés contre leur gré finissent par s'aimer éperdument, comme dans toute bonne romance, finalement c'est beaucoup moins tranché et évident que ça. Au fil de l'histoire, leur relation et leurs sentiments évoluent bien sûr mais il reste du chemin (et deux autres tomes) à parcourir.

Parallèlement à cela, le roman porte aussi que la guerre et la haine que se vouent Hugh et Nez, le maître de la Golden Legion, les vampires créés par Roland et l'histoire nous apporte son lot de combats, de coups bas, de meurtres sanglants, de créatures bizarres, de guerriers venus d'ailleurs et même d'un éléphant à trois têtes. On ne s'ennuie jamais car entre les disputes du couple et les interventions extérieures, pas de temps mort pour les braves lecteurs :)

En parlant des disputes, j'avoue que ça m'a agacée plus d'une fois. On sait que c'est comme ça dans ce genre d'histoires, que le couple va se détester, se chamailler pour mieux tomber dans les bras l'un de l'autre. En général, j'aime bien car cela veut dire que le personnage féminin n'est pas énamourée d'emblée du personnage masculin et un peu de résistance et un fort caractère est un point très positif, mais là, les voir systématiquement se prendre (violemment) la tête pour tout et n'importe quoi, ça m'a soulée. J'avais envie de leur dire "allez, ba.s.z un bon coup et ça ira mieux" :D ce qu'ils ont enfin fait :D :D mais ça n'a pas été tellement mieux après.

Quand j'ai appris qu'il allait y avoir un spin-off sur Hugh d'Ambray, je me suis demandée comment les auteurs allaient arriver à nous faire avoir de l'empathie pour le bonhomme. Comme pour Stryker dans le Dark-hunterverse. Quand Sherrilyn Kenyon a décidé de faire un tome sur un des antagonistes majeurs dans la saga, je me suis demandé comment j'aillais pouvoir apprécier cet individu qui était, il faut le reconnaître, une vraie pourriture. À l'arrivée, je ne l'avais pas plus aimé mais j'avais apprécié découvrir d'autres facettes du personnage.

Pour Hugh c'est pareil. Jusqu'à présent, il avait été le bras droit fidèle de Roland, l'homme qui avait tout fait pour ou tuer Kate, ou la faire venir dans les filets de Roland, qui avait essayer de séparer Kate et Curran, qui avait fait tuer Tante B, qui avait torturé bien des gens et amis du couple, qui, à chaque fois qu'on pensait être débarrassé de lui, revenait plus fort que jamais, bref un salopard de première. Et voilà qu'on nous annonce un tome sur lui. Quelle drôle d'idée ! :) Et en découvrant Iron and Magic, on s'aperçoit finalement que Hugh est un petit garçon with daddy issues (désolée pour l'expression en anglais, je trouve qu'elle rend mieux). Bah oui quoi, Hugh est un salopard, certes et le restera mais s'il a fait tout cela c'était par fidélité et amour pour Roland dont il a toujours cherché l'approbation et dont il aurait voulu être le fils putatif.

Tout cela pour dire que derrière l'homme arrogant, cruel, sans coeur apparent, on découvre quelqu'un qui tient à ses hommes et serait prêt à tout pour leur bien-être, qui aime les animaux qui le lui rendent bien, tout comme les enfants, qui a de l'honneur et de la loyauté et qui pourrait même peut-être se faire aimer d'une femme. Ce n'est pas un saint mais j'ai trouvé intéressant de découvrir d'autres facettes du personnage, et moins manichéennes. Et vous savez quoi, je suis presque tombée sous le charme :D

Quant à Elara, c'est un personnage assez difficile à cerner car tout ce qui l'entoure est assez mystérieux. C'est une jeune femme avec un sacré caractère mais pendant longtemps on se demande d'où elle tire sa magie. Et même à la fin on n'en a eu qu'un aperçu. Elle aussi a un sacré bagage et complète bien Hugh finalement même si ça fait des étincelles. Le mariage du Fer et de la Magie comme dans le titre est assez juste. Ce qui est flagrant c'est que les habitants de son château lui sont attachés et fidèles et pour tout dire ça fait parfois secte...

Parmi les autres personnages, j'ai adoré les lieutenants d'Hugh, de gros durs au coeur tendre (il y en a un qui ne lit que Harry Potter), qui manient de l'humour un peu bourrin. Mais tu peux compter sur eux. Et parmi l'entourage d'Elara, j'ai beaucoup aimé Johanna, une jeune femme sourde et muette et super sympa, Jonas le vieux druide m'a beaucoup plus, Savannah, une proche d'Elara un peu moins.

Et puis des personnages de Kate Daniels viennent faire des coucous, ces passages sont super sympas et permettent de mettre les choses au clair avec Hugh.

Le style des Andrews est toujours très agréable à lire, on ne s'ennuie pas. Je n'ai pas tout à fait retrouvé ce qui me plaisait dans les Kate Daniels, j'ai l'impression qu'ils étaient un petit peu un ton en-dessous mais bon c'est quand même très bien :) Les points de vue de Hugh et d'Elara alternent au cours de l'histoire. Cela permet de se rendre compte combien l'un énerve l'autre et vice-versa !

En conclusion, ce spin-off est très sympa à suivre et qui démarre comme une banale romance paranormale mais est plus que cela, et c'est très intéressant de voir d'autres côtés de Hugh. C'est toujours une ordure de première qui ne voit que ses intérêts mais il a des qualités (si si) et des démons intérieurs qui le rendent finalement vulnérable (si si :)) Il en est de même pour Elara qui elle aussi cache des démons intérieurs et a un fort caractère qui lui permet de tenir tête à Hugh. Leurs prises de bec systématiques m'a parfois agacée mais ça m'aurait encore plus énervée si Elara avait passé son temps à s'écraser :) Les menaces extérieures ne sont finalement pas très importantes, ce qui l'est c'est l'évolution des deux personnages. Et j'étais ravie des références à Kate Daniels et de revoir certains personnages. Alors si vous aussi savoir quels sont les personnages connus que l'on voit, si Hugh va réussir à s'affranchir de sa dépendance à Roland et si Elara et lui vont arrêter 3 minutes de se prendre le chou pour rien, lisez-le ! :) Quant à moi, je vous retrouve vite pour le tome 10 de Kate Daniels, toujours en compagnie d'Heclea :)

Note :



Le roman fait partie du Challenge Read in English 2018-2019 que j'organise
1

2 Comments


"qui aime les animaux qui le lui rendent bien", j'aime cette image de Hugh l'air contrarié entouré d'une portée de chatons dans la tête maintenant (oui faut pas laisser mon cerveau aux commandes, il fait des choses bizarres ^^). Bon sinon on se retrouve assez dans cette lecture (à part l'histoire de la vaisselle à la tête). C'est marrant d'ailleurs, que tu parles de romance paranormale pour ce spin-off me fait réaliser que oui, ça en a tous les éléments, mais je n'arrive pas à la voir comme telle, tout simplement car c'est un genre avec lequel j'ai beaucoup de mal (sauf qqs exceptions comme les Dark Hunter) et là j'ai beaucoup aimé. On peut d'ailleurs dire la même chose des The Edge, des Andrews également. Ils arrivent toujours à donner une dimension supplémentaire à leurs intrigues je trouve.


Je vais déjà finir les Kate, et ensuite je verrai si je lis celui-ci :)

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.