0

Le pacte de Sliter, L'Épouvanteur tome 11 de Joseph Delaney

Posté par Frankie le 21 novembre 2017 à 10:59 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Spook's Slither's Tale

Résumé :
Dans les contrées du Nord, Sliter, un mage Kobalos, un être à l'apparence d'un loup mais qui se tient sur deux pattes, a passé un pacte avec le fermier Rowler. Lorsque ce dernier meurt, Sliter doit honorer sa part du pacte. En échange de la vie sauve pour ses deux cadettes, il ne pourra vendre que Nessa, la fille aînée, comme esclave. Voilà donc Sliter et les 3 filles qui se lancent sur les routes où le danger guettent à chaque tournant...



Mon avis :
Voilà trois ans et demi que je n'avais pas lu de tome de l'Épouvanteur. Il faut dire qu'à l'époque, je les lisais en lecture commune et que nous avions rattrapé, avec le tome 10, le rythme des parutions des tomes. Du coup, chacune a vaqué à d'autres occupations et L'Épouvanteur est un peu tombé dans l'oubli. Enfin pour ma part. Mais cette année, la saga s'est rappelée à mon bon souvenir quand elle a a fait partie des challenges Livraddict et je me suis dit que c'était le bon moment pour se remettre dedans. Au début, je voulais faire l'impasse sur ce tome car j'avais envie de vite retrouver Tom, Alice et l'Épouvanteur. Puis après je me suis dit que si l'auteur faisait un tome sur ce personnage c'était peut-être parce qu'ils serait essentiel pour la suite, du coup, je l'ai lu et  j'ai bien fait car il est super à lire.

Sliter est donc un mage Kobalos, créature à forme de loup qui tient se tient comme un homme et parle. Les Kobalos vivent plusieurs siècles, se nourrissent de sang et ont des pouvoirs magiques. Sliter peut, lui, grandir et rapetisser à volonté. La cité des Kobalos, Walkarky, est située près du cercle Arctique mais certains vivent en Haizdas, des cités d'humains dont un Kobalos est le maître et qui se nourrit de ses sujets. La Haizda de Sliter se situe au Nord de l'Europe et le fermier Rowler et ses filles en font partie. Quand les filles étaient toutes petites, Rowler a passé un pacte avec Sliter. En échange de sa coopération dans la vie de tous les jours, lorsqu'il (Rowler) mourrait, Sliter pourrait vendre Nessa comme esclave, comme c'est l'usage, mais il laisserait la vie sauve à ses deux plus jeunes filles et les confierait à leur parentèle. Lors de la mort du fermier, Sliter entend bien respecter les termes du contrat et en compagnie de Nessa et de ses deux soeurs, il s'élance sur les routes. Mais leur voyage ne va pas être de tout repos et ils vont vivre maintes mésaventures toutes plus dangereuses les unes que les autres, surtout pour les créatures appétissantes que sont les filles du fermier...

J'ai pris le temps de faire un résumé détaillé pour bien mettre l'histoire en place. Car là on est loin du Comté, des sorcières et des Épouvanteurs. Et après les légendes anglaises, irlandaises, grecques et roumaines, c'est celles du Nord (Finlande, Suède, Norvège ?) que l'auteur nous conte. Ou pas. Car je n'ai rien trouvé sur internet qui m'indiquerait de quelle légende est tiré ce tome. J'ai juste trouvé une référence aux Kobalos qui viendraient de la mythologie grecque (on est donc très loin du Nord) et qui étaient des compagnons de Dionysos et plutôt des genres de trolls blagueurs. Rien à voir avec Le Grand Méchant Loup de ce tome (et là, Frankie a tout lâché pour aller regarder Les trois petits cochons de Disney sur Youtube ! :D oui, vraiment !). Du coup, je ne sais pas d'où Joseph Delaney a tiré son histoire. De son imagination fertile, je suppose ! :D

Quoi qu'il en soit, j'ai été très surprise d'aimer autant cette histoire. Je ne suis pas super fan des tomes où l'auteur s'éloigne de son sujet principal, même si j'avais bien apprécié celui sur Grimalkin, mais celui sur les sorcières ne m'avait pas passionnée et donc j'ai commencé à lire ce tome 11 un peu à reculons. Mais bien vite, j'ai été plongée à fond dans l'histoire de cette créature féroce et sanguinaire, pas franchement attachante mais qui, grâce à son interaction avec Nessa, la fille du fermier de sa Haizda, arrive à s'humaniser un peu. C'est un peu le conte de La belle et la bête revisité, mais sans aucune romance.

C'est un tome qui est mené tambour battant sans trop de temps mort. Sliter et les 3 filles du fermier vivent maintes aventures, toutes plus terrifiantes les unes que les autres et on se demande vraiment s'ils vont s'en sortir à chaque fois. Et il faut avoir l'estomac bien accroché ! Les tomes de L'épouvanteur ne font généralement pas dans la délicatesse au niveau terreur mais là je l'ai trouvé particulièrement sanglant et gore. Plusieurs fois, j'ai eu l'estomac qui faisait des saltos :) Mais c'est ce que j'aime aussi avec cette saga, elle ne fait pas dans la dentelle. Et puis on a déjà Grimalkin qui elle aussi est bien sanguinaire.

Sliter n'est pas un personnage très attachant, je l'ai dit, ni même aimable. Mais c'est intéressant de le voir évoluer au fil des pages et se démarquer de ses congénères qui restent des cruels sauvages. J'ai dit que c'était grâce à Nessa qu'il s'humanisait mais je pense qu'il avait un "bon" fond auparavant, puisqu'il passe un pacte avec le fermier alors qu'il aurait très bien pu prendre tout le sang qu'il voulait, même tuer le fermier et ses filles, et sans état d'âme.

Nessa aussi est intéressante car ce n'est pas seulement une jeune fille en détresse. Elle a de l'aplomb, du courage et ne s'en laisse pas conter face à Sliter. Et elle sera une alliée en certaines circonstances.

En revanche, ses soeurs sont insignifiantes et sans intérêt. Elles passent leur temps à pleurnicher et se plaindre. Bon pour la petite c'est un peu normal mais la cadette, qui n'a qu'un ou deux ans de moins que Nessa, est un vrai boulet.

On retrouve avec plaisir un personnage emblématique de la saga et qui va être d'une aide précieuse dans les aventures de Sliter and co. Je ne vous dis pas son nom mais vous pouvez sûrement le devenir surtout que je l'évoque dans cette chronique.

Le style (la traduction, plutôt), est très agréable à lire. Ça se lit tout seul, les descriptions sont intéressantes, très réelles, j'ai vraiment aimé que l'auteur nous emmène encore ailleurs dans le grand Nord et j'ai frissonné quand il parlait de neige :) Et la ville des Kobalos est impressionnante (et terrifiante).

En conclusion, je ne regrette pas du tout d'avoir lu ce tome sur Sliter et j'ai presque eu un goût de trop peu car quand j'ai refermé le livre j'ai eu l'impression qu'on venait à peine de faire connaissance avec Sliter, le mage Kobalos, et Nessa l'humaine. Du coup, j'espère que Tom croisera leur route et qu'on les reverra, même si la fin du roman apporte une conclusion satisfaisante à l'histoire de chacun. Et si, vous aussi, voulez découvrir qui sont ces cruels mages Kobalos, qui est Sliter et en quoi il se démarque de ses congénères et surtout si quelqu'un va couper le sifflet à la pénible soeur cadette de Nessa :), lisez-le !

Note :



Le roman fait partie du Challenge de la Licorne
Fantasy : 2/9
Total :4/18
Point Bonus pour le livre : 3
et 1 point pour l'alternance des genres

et du Challenge Jeunesse/Young Adult de Muti
2/10

du Baby Challenge Jeunesse de Livraddict
5/5
7/20

et du Baby Challenge Fantasy
5/5
14/20

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.