2

Agent double, Au service surnaturel de sa majesté tome 2 de Daniel O'Malley

Titre original : Stiletto, The Checquy Files Book 2

Risque de spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Après des siècles de conflit, la Checquy et les Greffeurs vont mettre de côté leur haine et essayer de parvenir à la paix. Mais certains voient d'un très mauvais oeil ce rapprochement et sont prêts à tout pour faire échouer les négociations...


Mon avis :
En février 2016, j'avais lu le premier tome de cette série, qui m'avait beaucoup plu, grâce à son humour, son héroïne et son univers et il me tardait de lire cette suite. Ce qui j'ai fait ce mois-ci et je l'ai également beaucoup aimé. Même si j'ai mis 20 jours à le lire. Pour 600 et quelques pages...

À la fin du tome précédent, Myfanwy Thomas découvrait un homme nu dans son bureau, Graaf Ernst Van Suchtlen, le leader des Greffeurs, les alchimistes ennemis jurés de la Checquy, la branche surnaturelle du MI5 pour laquelle travaillait Myfanwy. Curieusement, loin de proférer des menaces, Ernst proposait que les deux organisations se rapprochent. Lorsque Agent double commence, les Greffeurs débarquent donc à Londres pour entamer des négociations avec la Checquy. Parmi la délégation, Odette, jeune greffeuse de talent, et lointaine descendante de Graaf Ernst, ébahie et un peu craintive de se retrouver là. Bientôt on lui assigne une jeune Pion comme garde du corps, Felicity, qui voue une haine féroce aux Greffeurs comme la majorité des siens. Mais les deux jeunes femmes vont bientôt devoir se rapprocher quand des attaques les ciblant surviennent. Il faut dire que beaucoup parmi les deux organisations voient d'un très mauvais oeil ces pourparlers de paix et font tout pour les faire échouer...

Ce tome 2 reprend les ingrédients qui ont fait le succès du premier, à savoir un univers vraiment intéressant, des personnages qui le sont tout autant et un humour britannique aux petits oignons. Comme maintenant on connaît la Checquy et son fonctionnement, on est débarrassé des lourdeurs du premier tome qui devait tout nous présenter et le faisait au moyen des lettres que Myfanwy s'envoyait à elle-même, avec force détails qui étaient un peu ennuyeux.

Ce tome 2 nous plonge directement dans l'action. Enfin, action est un bien grand mot. Non mais franchement, il se passe des choses dans le tome, on ne s'ennuie pas mais si on me demande quelle en était l'intrigue, je suis bien embarrassée.

En gros, disons que l'intrigue c'est ce dont je vous ai parlé plus haut, à savoir les pourparlers de paix entre les deux organisations secrètes et les tentatives (criminelles voire terroristes) de certains pour les empêcher. Mais si le roman ne tenait qu'à cela, il ne serait pas bien long. Du coup, l'auteur brode autour, avec beaucoup de détails, de situations et si ce n'est pas ennuyeux du tout, c'est parfois un peu long.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé découvrir le point de vue des Greffeurs et ce qu'ils sont. Comme dans le premier tome, on ne voyait que le point de vue de la Checquy et de Myfanwy Thomas, c'était pour nous des monstres, des espèces de docteur Frankenstein qui jouaient avec les lois de la nature. Ce qui est bien sûr le cas mais c'est marrant que voir que du point de vue des Greffeurs, ce sont les personnes surnaturelles qui sont des monstres et dont l'existence est contraire à tout ce en quoi ils croient. Pour eux, les Greffeurs sont des humains, modifiés certes mais humains, alors que les surnaturels ne le sont pas et devraient être éliminés. Et c'est difficile pour chaque partie de voir au-delà des préjugés et des antagonismes qui durent depuis des siècles. C'est vraiment un aspect de l'histoire que j'ai beaucoup aimé.

Mais grâce à Odette et Felicity, deux jeunes femmes qui vont devoir cohabiter et vont vivre des aventures ensemble, il se pourrait que l'on avance d'un pas dans le bon sens. Malgré les vilains qui voudraient le contraire...

Je sais qu'il y a en qui ont été déçus que Myfanwy ne soit pas le personnage principal mais personnellement, j'ai beaucoup aimé Odette et Felicity, ce qu'elle sont, leurs passés, leurs caractères différents certes mais complémentaires. Odette est plus renfermée, plus timide que Felicity qui, elle, a été élevée à la dure au sein de la Checquy mais toutes deux sont vraiment mignonnes.

Alors oui Myfanwy est un peu en arrière-plan mais elle est toujours présente et c'est toujours aussi savoureux de la suivre avec son humour et sa personnalité. Même personnage secondaire, elle n'en reste pas moins un personnage central à l'histoire.

J'ai beaucoup aimé Graaf Ernst ou encore l'histoire du grand-oncle Marcel, un Greffeur également.

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire en anglais, pas très compliqué mais pas facile non plus. En revanche, je ne comprends pourquoi j'ai mis 20 jours à le lire ! Je sais que je suis lente mais là c'est le pompon ! Je n'ai pas réussi à lire plus de 30 pages par jour alors que le livre me plaisait... En tout cas, et j'en ai parlé plus haut, j'ai vraiment beaucoup aimé l'humour qui se dégageait des dialogues ou de certaines situations. C'est vraiment quelque chose qui m'accroche vraiment bien.

En conclusion, Agent double n'est pas un tome des plus palpitants, même si maintenant l'auteur n'a plus à nous présenter son univers mais je l'ai beaucoup aimé malgré tout, même si j'ai mis du temps à le lire et que l'auteur a un peu tendance à diluer son histoire. Et le fait que Myfanwy Thomas soit un personnage secondaire ou du moins doive partager l'histoire avec d'autres personnages féminins n'est pas un problème. Alors si vous voulez savoir si les pourparlers de paix vont aboutir malgré les embûches et si les deux organisations vont finir par se rapprocher, lisez-le. Et je ne sais pas si l'auteur a l'intention d'écrire un tome 3 mais je ne serais pas contre retrouver son humour, cette atmosphère, les personnages.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2017 de Nanet
21/26

et du Challenge Read in English 2017 - 2018 que j'organise 
1

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
en septembre : Fantastique/Terreur
10/12

2 Comments


J'avais adoré le 1er et j'avais très envie de lire la suite, mais le fait que Myffawny ne soit plus l'héroïne, et plusieurs commentaires sur le fait que l'auteur palabre beaucoup m'ont un peu refroidit. Ton avis me rassure un peu.


@Zina, il vaut le coup d'être lu, les nouvelles héroïnes sont vraiment sympas. Merci pour ton commentaire !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.