1

120 battements par minute de Robin Campillo

Posté par Frankie le 24 novembre 2017 à 08:39 - Catégorie : , ,
avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel, Antoine Reinartz

Résumé :
Début des années 90, voilà des années que le Sida tue et que les pouvoirs publics sont lents à mettre en place des vrais parcours de soins et de thérapie. Pour contrer cette inertie, l'association militante Act UP - Paris organise des coups d'éclats pour faire bouger les choses. C'est dans ses locaux que le nouvel arrivant, Nathan rencontre l'écorché vif Sean...


Mon avis :
Dès que le film a fait le buzz au dernier Festival de Cannes, j'ai eu envie de voir le film et à ma grande joie, il est sorti lorsque j'étais encore en France fin août et j'ai pu aller le voir avec mon cher mari. Et c'est un film qui m'a bouleversée et qui sera sûrement, sauf grosse surprise de dernière minute, mon gros coup de coeur 2017.

Ce film est un petit bijou. Non mais vraiment. De prime abord, il ne paie pas de mine mais au fur et à mesure qu'on avance dans le film, il vous prend aux tripes et au coeur et vous en ressortez bouleversés.

Ce film est à la fois un docu-fiction et une magnifique histoire d'amour. Toute la première partie du film parle des actions d'Act-Up-Paris au début des années 90, de leur engagement dans la lutte contre le Sida, contre les pouvoirs publics et franchement, j'ai trouvé cela très intéressant. C'est bien sûr une oeuvre de fiction mais on a vraiment l'impression d'assister aux réunions de l’association. Et tout le film aurait porté sur cela, ça m'aurait très bien convenue. Car on voit des personnages marquants au cours de ces réunions et surtout, pour les jeunes qui grandissent maintenant, c'est nécessaire de rappeler qu'il y a eu des gens qui se sont battus pour que les malades du Sida ne soient plus des laissés pour compte ou des gens qu'on laisse mourir faute de traitements adéquats. Car je ne sais pas si vous vous en êtes rendus compte mais le Sida ne fait plus peur de nos jours et Act-Up n'est plus une association dont on parle beaucoup. Sous prétexte qu'il existe la tri-thérapie, nombreux sont les jeunes qui ne voient plus la maladie comme une menace et ne font plus attention... Il faut rappeler et marteler que si, la maladie existe et tue, que ces thérapies ne sont qu'une solution et qu'il faut encore et toujours essayer de trouver un vaccin ou un vrai remède. Et ce film permet de remettre les perspectives en place.

Bref, si la première partie du film parle d'Act-Up, l'histoire se resserre petit à petit pour se faire plus intimiste et parler de Sean, le militant activiste et atteint du Sida et Nathan, séronégatif mais qui milite aussi pour les Sidéens et nous raconter leur belle histoire. Et c'est beau. Et c'est émouvant. Et on pleure. Et franchement, je n'avais pas été émue comme cela depuis Brokeback Mountain, encore une belle histoire entre deux mecs...

Franchement si Nahuel Perez Biscayart n'a pas le César du meilleur acteur début mars prochain, je serai très en colère. Car il est vraiment épatant dans le rôle de Sean, le militant écorché vif. Et tellement choupinou qu'on a envie de le câliner :) Non mais franchement, il ne joue pas Sean, il EST Sean. Je ne le connaissais pas avant mais c'est déjà un acteur chevronné. Il a beaucoup joué en Argentine mais aussi en France depuis 2010 et outre le rôle de Sean, on peut le voir actuellement dans le film d'Albert Dupontel, Au revoir là-haut.

Arnaud Valois qui joue Nathan est également très bon mais un peu plus classique. Mais il est extrêmement touchant. Il a peu de films à son actif.

Les autres acteurs ne me sont pas très connus non plus mais ils sont tous excellents et naturels. J'ai beaucoup aimé Adèle Haenel, qui est sans doute la plus chevronnée, dans le rôle de Sophie mais j'ai aussi en tête et dans mon coeur Thibaut (le président de l'asso, rôle pas forcément très sympathique), Max, Eva, Marcus, Germain et j'en passe.

Robin Campillo est surtout scénariste. Il n'a que 3 films à son actif dont Les revenants, film qui a servi de base à la série du même nom. Avec 120 battements par minute, il nous offre un film sincère, vibrant, vivant malgré la mort qui rôde sans arrêt, touchant, amusant parfois, bref il nous fait palpiter pendant 2h20 et je peux vous dire que le film n'est vraiment pas trop long. Et j'espère que le film aura plein de récompenses aux prochains César (outre celui du meilleur acteur) et sera choisi pour le meilleur film étranger aux Oscars.

En conclusion, voici mon énorme coup de coeur de l'année avec ce film bouleversant sur une période historique de la lutte contre le Sida avec en point d'orgue une superbe histoire d'amour. Alors si vous aussi voulez vibrer au rythme de 120 battements par minute :), jetez-vous dessus dès qu'il sort en DVD ou courez le voir s'il passe encore en salle.

Note :
+++

Ce film fait partie du Film de la semaine 2017 de Benji
31/52

1 Comments


Un film que j'ai très envie de regarder, encore plus depuis ma lecture de D'un trait de fusain de Cathy Ytak.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.