2

Moonlight de Barry Jenkins

Posté par Frankie le 23 avril 2017 à 11:51 - Catégorie : , ,
avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes, Mahershala Ali

Résumé :
À travers trois étapes clés de sa vie, le parcours de Chiron, jeune homme noir et homosexuel, ayant grandi dans un quartier difficile de Miami marqué par le trafic de drogue.





Mon avis :
En début d'année, j'ai fait la liste des films nommés aux Oscars (pour le film lui-même ou leurs acteurs) et que j'avais envie de voir et Moonlight en faisait partie. Moonlight qui a gagné l'Oscar du meilleur film après un mic-mac avec La La Land et que j'ai pu regarder début mars. Si j'ai trouvé le film très bien et très beau, je n'ai pourtant pas été aussi passionnée par la vie de Chiron que je le pensais.

Dans Liberty City, un quartier difficile de Miami, Chiron, dit Little, un jeune garçon introverti est victime de harcèlement et est recueilli par Juan un trafiquant de drogue local qui, avec sa compagne, va devenir une famille de substitution alors que sa propre mère est une droguée qui ne s'occupe pas vraiment de lui. Quelques années plus tard, Chiron a 16 ans, Juan est mort et il passe beaucoup de temps avec Teresa, la compagne de son mentor, qui est plus présente que sa mère pour lui. Harcelé à l'école à cause de son homosexualité, sa vie va prendre un tournant tragique quand Kevin, son ami depuis l'enfance, va le trahir. Devenu adulte, Chiron est sorti de prison et est devenu trafiquant à Atlanta. Un soir, il reçoit un appel de Kevin...

Je comprends que ce film ait su séduire les Oscars et les spectateurs. L'histoire est émouvante, les personnages sont attachants et le parti-pris de parler de Chiron à travers les trois âges charnières de sa vie, son enfance, son adolescence, puis son âge adulte, est plutôt original. Tous les ingrédients sont donc réunis pour en faire "un film à Oscars".  Mais, en ce qui me concerne, l'originalité de ces trois étapes-clés est aussi ce qui fait la faiblesse du film. Ne vous méprenez pas, c'est très bien raconté mais j'ai trouvé que ne s'arrêter que sur 3 moments de la vie de Chiron engendrait de la frustration.

Car finalement, sa vie n'est qu'évoquée et on n'a l'impression de ne faire qu'effleurer la vie de ce beau personnage. La relation pratiquement filiale avec Juan dans son enfance est intéressante et belle mais reste racontée trop superficiellement. De même que Chrion à l'âge adulte, on retrouve un homme fait, dealer, ayant passé du temps en prison, dont l'homosexualité est latente mais pas affirmée et on a l'impression d'avoir manqué quelque chose. De grands pans de la vie du jeune homme, ceux qui ont eu lieu entre le moment de son adolescence et le moment où on le retrouve adulte. Il n'y a que la partie adolescence que j'ai trouvée plus aboutie, notamment son éveil à la sexualité et les conséquences que son homosexualité, et en général le caractère réservé du jeune homme, ont sur certains événements...

Tous les acteurs sont très justes et très bons, à commencer par les 3 acteurs choisis pour interpréter Chiron à ses trois âges différents. Tous les trois l'interprètent de façon touchante et attachante et avec beaucoup de conviction.

J'adore Mahershala Ali depuis Les 4400 et qui est surtout connu pour son rôle de Remi Denton dans House of Cards. C'est un acteur que je trouve très charismatique, qui est toujours en retenue et juste. Il a eu l'Oscar du meilleur second rôle masculin et j'en suis très contente mais en revanche, son rôle de Juan est assez court et cela m'a frustrée de ne pas le voir davantage dans ce film.

Je ne connais pas les autres acteurs mais comme je l'ai dit ils sont très bons.

Je ne connaissais pas le réalisateur Barry Jenkins dont Moonlight est le troisième film. Il a pris le parti de filmer son histoire tout en délicatesse, sans esbroufe, comme s'il marchait sur la pointe des pieds pour parler de la vie de Chiron. Il y a bien sûr des moments forts ou durs, de la violence et aussi de jolis moments mais l'atmosphère qui s'en dégage c'est cette impression que le réalisateur reste un peu en marge et c'est un peu dommage.

En conclusion, voilà un très beau film sur un personnage touchant et les trois phases importantes de sa vie, l'enfance, l'adolescence et le début de l'âge adulte. Mais en filmant avec délicatesse et en ne faisant qu'effleurer certains sujets, on en ressort avec une certaine frustration et une envie d'en savoir davantage sur Chiron et de rester un peu plus longtemps avec lui. On a l'impression à la fin du film de n'être qu'au début de son histoire, en fait. Mais si vous voulez, à votre tour, découvrir les trois acteurs qui jouent le personnage, regardez-le.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Film de la semaine 2017 de Benji
10/52

2 Comments


Je suis tout à fait d'accord avec ta critique :)
Mahershala Ali dans Les 4400, ça me rappelle mes premières grosses séries suivies à la télé. Je me rappelle encore très bien de la 1ère saison, c'était vraiment excellent.


Ah Les 4400, toute une époque ! :) Merci d'être passé Baba !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.