12

Simple de Marie-Aude Murail

Posté par Frankie le 14 février 2013 à 10:08 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Simple dit " oh, oh, vilain mot " quand Kléber, son frère, jure et peste.
Il dit " j'aime personne, ici " quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple.
Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué. (quatrième de couverture)

Mon avis :
D'habitude, je ne mets pas les 4e de couverture en résumé, préférant faire un résumé de mon cru. Mais je trouve que celle de Simple reflète si bien le livre que c'est dommage de passer à côté !
Du coup, il est si bien détaillé qu'il n'est pas nécessaire que je reprenne l'histoire dans cet avis.

J'avais découvert Marie-Aude Murail l'année dernière avec Oh, Boy ! qui parlait déjà de sujets délicats et assez durs pour un jeune lectorat : la mort, la maladie, entre autres. J'avais beaucoup aimé sa façon de raconter les choses avec humour et simplicité.

Ici, c'est du handicap mental que parle l'auteur à travers Simple (Barnabé de son vrai nom), du regard des autres sur ces gens différents, de la difficulté de vivre avec eux également. Ce n'est pas à priori un sujet très réjouissant et pourtant c'est une histoire toute en douceur, très jolie que nous conte M.A. Murail. On rit beaucoup pendant cette lecture, on est également émus, le coeur souvent serré, et Simple entre dans nos coeurs comme il entre dans celui de tous ceux qui veulent faire l'effort de le connaître, comme les colocs de Kleber et Simple ou le vieux voisin acariâtre, Monsieur Villededieu.

Cependant, il faut reconnaître que l'histoire est très enjolivée, comme un conte de fées. En effet, qui peut croire que dans la vraie vie on laissera un débile mental à la garde de son jeune frère de 17 ans, mineur donc, alors qu'il y a un père (certes pressé de s'en débarrasser) qui doit avoir l'autorité parentale et le droit d'en faire ce qu'il veut, à commencer par le mettre dans une institution capable de s'en occuper. Qui peut croire qu'un ado de 17 ans, qui va au lycée, s'intéresse aux filles, puisse avoir envie de se traîner son frère comme un boulet ? Qui peut croire que les colocataires de Kléber puissent vouloir s'encombrer de Simple alors que qu'il n'apporte que des ennuis ? Certes, tout ceci est évoqué dans le livre, mais même si la gravité est toujours sous-jacente, c'est le merveilleux qui l'emporte sur la réalité.
Alors, oui, nous qui avons gardé notre âme d'enfant voulons croire que tout ceci est possible et que les gens sont assez ouverts et tolérants pour que Simple puisse vivre au sein de notre société et non pas enfermé dans une institution où il végètera.

Comment ne pas s'attacher à Simple, ce grand enfant de 3 ans et qui en a toutes les réactions, dans sa façon de s'adresser aux autres, de jouer avec ses Playmobil et son Monsieur Pinpin (la réaction de Simple quand il oublie son Pinpin à l'église m'a fait penser à ma fille le jour où elle avait oublié son Popi - de Léo et Popi - quelque part) ? C'est vraiment un personnage touchant, parfois exaspérant et on souhaite qu'il arrive à vivre avec son frère et ses amis colocs.

Chapeau bas au personnage de Kléber qui s'occupe de son frère avec dévouement et amour ! Je l'ai beaucoup aimé même si on sent ses réticences parfois, bien compréhensibles d'ailleurs. C'est un jeune homme attachant, même si ses histoires de coeur ne m'ont pas follement passionnée.

Du côté des colocs, j'ai bien aimé Enzo, même s'il est immature et ne se différencie pas trop de Simple parfois :). Bien aimé Corentin, moins Aria et Emmanuel (lui pas du tout !). J'ai également apprécié monsieur Villededieu, le vieux bougon.

Monsieur Pinpin est un personnage à part entière dans l'histoire. Aux yeux de Simple, il parle, il joue, il gronde, donne de mauvais conseils, c'est d'ailleurs un peu le vilain génie de Simple.

les "méchants" de l'histoire (le père et l'assistante sociale) sont vraiment traités de façon manichéenne. L'assistante sociale est un peu sotte, le père un homme froid et insensible. Cela m'a d'ailleurs choquée que cet homme n'éprouve que du dégoût pour son fils.

Le style de l'auteur est très jeunesse, voire simple, à l'image de son héros. En revanche, je ne sais pas si ce roman s'adresse aux très jeunes car il y a des réflexions sur la sexualité qui m'ont paru un peu "osées" pour des enfants de 9-10 ans (ou alors, je ne comprends plus rien à la vie des jeunes ! :D) En tout cas, Elle sait nous toucher et nous émouvoir avec ses mots et sa poésie. J'ai beaucoup aimé lire sa prose.

En conclusion, une très très jolie histoire avec des thèmes pas évidents à aborder mais que l'auteur a su dédramatiser avec beaucoup de délicatesse. Et si vous voulez voir  Simple jouer avec Monsieur Pinpin et ses playmobiles, ou dire "oh oh vilain mot" quand quelqu'un jure autour de lui, lisez-le. Quand à moi, je compte bien lire d'autres livres de cette auteure dans le futur.

Note :



Retrouvez de nombreux autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
2/12

Et du Baby Challenge Jeunesse, toujours de Livraddict
6/20

Il fait également partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
12/20

Et c'est l'auteur que j'ai choisi pour le Combat d'auteurs d'Iluze
1 point pour Marie-Aude Murail

12 Comments


J'adore l'auteur et j'adore ce titre ;)


Je trouve aussi que lire Simple trop tôt, c'est (risquer de) passer à côté de beaucoup de choses...


Plus je lis cette auteure et plus je l'apprécie... Là j'ai un polar d'elle sous le coude !


Je suis devenue fan de l'auteur avec celui-ci. Simple m'a beaucoup touchée et j'ai adoré suivre son quotidien. Chaque nouveau roman que je lis d'elle, me rappelle à quel point l'auteur a un style sublime :)


Effectivement, nos avis se rejoignent, notamment dans le coté enjolivé. J'ai beaucoup aimé la douceur qui se dégage de ce livre et la fraternité.


J'aimerai beaucoup le lire.


Je suis contente que tu aies aimé et nos avis se rejoigent sur quelques points ^^
Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faut pas passer à côté !


La collection médium correspond au 12-16 ans. Peut-être que cela correspond à ce que le narrateur dit sur la sexualité alors ;). J'ai un peu peur du langage trop simple mais pourquoi pas !


Une auteure que je ne connais que de nom. Mais à force de lire des avis positifs et de voir que finalement c'est un incontournable, je devrais m'y pencher.


J'adore cette auteure, j'ai dévoré ses livres aux collèges, et je les relis avec plaisir. Il m'en reste quand même à découvrir, notamment "Miss Charity". Je n'ai lu "Simple" qu'à l'âge adulte, et effectivement, je le conseillerais à partir de 13-14 ans. En tout cas, adulte ou pas, j'ai eu très envie d'y croire ;)


C'est un bel avis que tu nous donnes ici ! Tu le sais, j'ai moi aussi beaucoup aimé cette histoire touchante... Je compte bien redécouvrir Oh boy! du même auteur, lu il y a des années !


@Stephie, :) c'est difficile de ne pas aimer ce livre, à mon avis.

@Paikanne, oui parce que certains sujets sont difficiles.

@Véro, je ne savais pas qu'elle écrivait aussi des polars !

@Yumiko, je pense que j'en lirai d'autres d'elle.

@Roz, oui c'est vrai qu'il y a beaucoup de douceur.

@Les chroniques de Johanne, n'hésite pas alors !

@Clair de lune, oui c'est vraiment un livre à lire par tous, jeunes et grands.

@Iluze, oui ça correspondrait bien. Mais le style suggère plutôt un lectorat plus jeune c'est pour cela que je me posais la question.

@Amaryllis, oui c'est une auteure à découvrir.

@Stellabloggeuse, j'ai très envie d'en lire d'autres.

@Solessor, merci ! Oh Boy est super également !

Merci pour vos commentaires !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.