0

En quête de vengeance, Le fou et l'assassin tome 3, L'assassin Royal tome 16 de Robin Hobb

Posté par Frankie le 21 avril 2019 à 11:16 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Fool's Quest (1ère partie)

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après sa grave méprise qui lui a fait prendre le Fou pour un mendiant en train de s'attaquer à sa fille, Fitz a emmené son ami se soigner à Castelcerf. Il ne sait pas qu'Abeille, laissée à la garde des gens de Flétribois, a été enlevée par des gens mystérieux qui ont attaqué sa demeure...


Mon avis :
L'année dernière, j'ai retrouvé avec délice Fitz dans cette suite de L'assassin royal, en lisant les deux premiers tomes (un seul en VO). J'aurais bien vite continué avec ce tome 3 mais je n'ai pas eu le temps. C'est donc en mars que j'ai pu m'y atteler et j'ai beaucoup aimé, même si ça n'a pas été tout à fait un coup de coeur comme les deux précédents.

À la fin de La fille et l'assassin, on avait laissé Fitz et les siens en plein tourmente. Fitz avait failli tuer le Fou, ne le reconnaissant qu'au dernier moment et, à Flétribois, ça avait été l'horreur absolue et on ne savait pas très bien qui était encore vivant ou mort, de FitzVigilant ou Evite pour ne citer qu'eux.
En quête de vengeance reprend donc là où l'on s'était arrêté et l'on va suivre deux histoires parallèles, celle de Fitz et le Fou à la cour de Castelcerf et celle d'Abeille, enlevée car on la prend pour quelqu'un d'autre... ou pas ;)

C'est un tome qui joue en partie sur la nostalgie car en se retrouvant à Castelcerf avec le Fou, avec Umbre, avec Kettricken, Devoir et j'en passe, Fitz fait un retour dans le passé et nous également. Il ne manque qu'Oeil de nuit... Si Fitz a déjà eu l'occasion de séjourner à Castelcerf, sous la vêture de Blaireau, c'est la première fois qu'il y retourne depuis bien longtemps et en compagnie du Fou et ce séjour a une saveur assez particulière, d'autant plus que certains événements vont arriver qui vont propulser notre Fitz sur le devant de la scène. Chut je n'en dis pas plus...

Et pour rester à Castelcerf, on en apprend de belles sur Umbre et une grande nouvelle concerne Ortie qui précipite les événements dont je parle plus haut.

Alors bien sûr ces événements à la cour occultent un peu ce qu'il se passe par ailleurs et notamment l'enlèvement d'Abeille. Déjà, il faut plus de la moitié du roman avant que Fitz s'aperçoive de ce qu'il s'est passé à Flétribois. Ça m'a mise en rogne ! Je comprends tout à fait que Fitz s'occupe du Fou et pense sa fille en sécurité, après tout pourquoi pas, mais ça m'a fait mal au coeur qu'il ne sache pas que sa fille vivait des graves moments quand lui était à la cour parmi les courtisans.

Et pour ce qui est d'Abeille, les passages où on la voit sont trop rares et pourtant c'est intéressant d'aborder tout ce qui concerne les Prophètes blancs, même si leurs Servants ne sont pas des gens franchement recommandables. En tout cas, il reste bien des questions à ce sujet-là.

Fitz est toujours égal à lui-même. Ça a été un assassin hors pair mais côté homme, il a toujours l'air à côté de la plaque et malmené par les circonstances, les événements, la vie quoi ! :D Et même s'il s'en défend, je pense qu'il serait bien qu'il se retrouve un compagnon animal. Je sais qu'il pense que ce serait trahir la mémoire d'Oeil de nuit et il ne se sent pas le courage de se re-lier à un animal mais on le sent très solitaire depuis la mort de Molly et ni Abeille ni les gens de Castelcerf ne peuvent compenser cela. Je pense qu'un animal le pourrait. Peut-être pas Bigarrée, la corneille qu'il sauve à un moment mais un autre animal. En tout cas, ses moments avec le Fou sont toujours aussi beaux et m'avaient manqué...

Quant au Fou, ça fait plaisir de le revoir. Diminué certes, mais on retrouve vite le Fou sarcastique qu'il était et c'est super.

J'ai beaucoup aimé retrouver Kettricken également. Je ne sais pas pourquoi mais c'est, je pense, parce qu'elle a une relation particulière avec Fitz dont elle a a toujours été une fidèle alliée.

Comme je l'ai dit plus haut, on découvre d'autres côtés d'Umbre, surprenants, dirions-nous, de la part du vieil assassin et qui finalement le rendent plus humain.

En revanche, je n'aime toujours pas Ortie. Je sais bien qu'elle a des contentieux à régler avec son père qui n'ose pas la remettre à sa place mais son côté mamzelle j'ordonne m'agace depuis longtemps.

J'allais oublier de parler d'Abeille mais il faut reconnaître qu'elle est peu présente dans ce tome même si elle est toujours intéressante à suivre.

Dans le tome précédent, je me plaignais de la 4e de couverture qui dévoilait pratiquement tout le roman, là c'est le titre VF que je trouve inadéquat. En quête de vengeance, que dalle, oui ! Enfin, peut-être sur la fin ou mais ce n'est pas du tout ce que reflète le roman. À mon avis ce serait un titre plus approprié pour le prochain tome. En tout cas, l'écriture de l'auteur et la traduction d'Arnaud Mousnier-Lompré sont toujours très agréables à lire.

En conclusion, En quête de vengeance n'est pas un gros coup de coeur comme les deux précédents mais une excellente lecture malgré tout. Comme c'est la première moitié d'un tome VO, comme d'habitude, c'est un tome assez lent, mais où il se passe pas mal de choses et il  n'est pas avare en révélations et retournements de situations, notamment en ce qui concerne Fitz ou Umbre. Et c'est toujours un plaisir de retrouver le Fou. En tout cas, si vous voulez découvrir tout cela, savoir ce qu'il advient d'Abeille et pourquoi on l'a enlevée, lisez-le. Quant à moi, je vais essayer de ne pas trop attendre pour lire la suite.

Note :



Ce roman fait partie du Demi-Challenge ABC 2019 de Nanet
6/13

du Challenge de Licorne
SFFF : 7/9
Total 13/18
Point bonus pour le livre : 1

et du Challenge des pavés de Gribouille
3
livre grand format de + de 400 pages : 5 points

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.