4

La cité des miroirs, Le passage, tome 3 de Justin Cronin

Titre original : The City of Mirrors

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après avoir éliminés les 12 Viruls, ces créatures vampiriques responsable de la disparition de pratiquement toute la race humaine, les survivants respirent enfin et mènent une vie à peu près normale. Mais ceux qui ont combattu savent que rien n'est terminé et que Fanning, le patient zéro, attend son heure. C'est vingt ans après, en 122 après le virus, que l'affrontement final aura lieu dans la cité des miroirs...

Mon avis :
Pratiquement 5 et 4 ans après avoir les deux premiers tomes, me revoici pour vous parler de ce tome 3 qu'il me tardait de découvrir car j'avais adoré Le Passage et Les Douze. Avec Heclea, ma copine de LC on devait le lire l'été dernier mais nos vies avaient fait qu'on avait repoussé. C'est donc en février qu'on s'est attelé à cette brique de 700 et quelques pages en VO et je dois dire que c'est une formidable conclusion à cette saga et j'en ai adoré chaque page, jusqu'à la dernière.

En 98 après le Virus, Peter, Amy, Alicia, Sara, Hollis, Lucius et bien d'autres ont réussi à tuer 11 des 12 Viruls responsables de l'épidémie qui a décimé une grande partie de la race humaine et ils sont rentrés chez eux à Kerrville, sauf Alicia que sa condition a poussé à prendre une autre voie et Amy qui a choisi de rejoindre vivre recluse avec Anthony, le seul Virul encore vivant. La vie a repris son cours et les années passent, avec un sentiment de sécurité de plus en plus fort pour les survivants. Les jeunes générations arrivent même à oublier la menace et ce qui n'est pour eux que des contes qui font peur. Mais les anciens, eux, savent que rien n'est terminé et qu'un jour Fanning, le patient zéro, passera à l'attaque... Et en 122 après le virus, soit 21 ans après la chute de Homeland, Peter et les siens vont devoir une fois de plus se trouver confrontés à une possible extinction de leur race et c'est dans la cité des miroirs que tout va se jouer, afin qu'un jour, les rares survivants puissent enfin vivre libres et en paix...

Si, comme moi, vous avez peur de ne pas vous souvenir des événements du tome précédent, il y a un prologue détaillé qui en parle, comme c'était déjà le cas au début des Douze.

À l'instar des deux précédents tomes, La cité des miroirs est un coup de coeur. Même si Les Douzes l'avait été un peu moins :) J'ai tout adoré dans ce tome 3. Le début nous fait reprendre pied dans la saga et l'on retrouve avec plaisir tous les protagonistes des précédents tomes, tous ces personnages attachants que l'on aime, comme Peter, Sara, Amy, Alicia. Puis comme dans les tomes précédents, l'auteur aime jouer avec nos nerfs puisqu'il s'attarde longuement à nous raconter la vie d'un personnage dont on ne connaissait pas grand chose et qui pourtant est à l'origine de tout cela, le patient zéro, Fanning. Et j'ai été très touchée par son histoire, j'ai trouvé très bien que l'auteur prenne le temps de nous la narrer, de nous montrer que derrière le monstre il y a eu un homme avec des sentiments.

Puis pouf on se retrouve plus de 20 ans après le début du roman alors que les personnages ont vieilli, que d'autres prennent le devant de l'histoire et l'histoire s'emballe et nous fait passer par des états pas possibles :) Je vous jure, à un moment, c'était un soir, j'ai tellement été angoissée par ce qu'il pourrait arriver aux personnages que j'ai dû arrêter de lire. Et plusieurs fois comme cela. J'ai aussi souvent eu les larmes aux yeux, été touchée car il y a de beaux moments, des instants magiques et forts. Notamment sur la conclusion de l'épopée...

Et puis à la fin, l'auteur s'attarde sur sa conclusion, ne la bâcle pas en un petit chapitre mais prend le temps, une fois de plus, de raconter, de nous accrocher, de nous faire découvrir encore de nouvelles personnes attachantes pour donner une page finale qui m'a fait pleurer d'émotion...

Peter et Amy étaient mes personnages préférés et c'est encore le cas ici. Peter n'est plus le jeune homme fougueux et idéaliste des deux premiers tomes, c'est devenu un homme mûr et responsable, mais tellement attachant et son histoire avec Amy est tellement belle. Quant à son destin... non je n'en dirai rien...

Amy évidemment a aussi une destinée hors du commun, c'est l'élément central de la trilogie, celle qui, jusqu'à la fin, est la mémoire de l'humanité...

Alicia a un parcours assez touchant, et inattendu. C'était la badass de la bande dans les deux premiers tomes et là on découvre d'autres facettes de la jeune femme...

On retrouve aussi Michael, Sara, Hollis, et Anthony, le gentil Virul, est aussi présent dans ce tome. D'autres personnages font leur apparition comme Caleb, qu'on a connu bébé et qui est le neveu et fils adoptif de Peter, Pim, la fille adoptive de Sara et Hollis et bien d'autres hommes et femmes essentiels à l'histoire, parfois sur le devant de la scène, parfois en arrière-plan. Difficile de parler de tous...

L'écriture de l'auteur est très visuelle, on se croirait parfois dans un film, il y a certains passages qui sont spectaculaires, intenses, d'autres qui sont un tantinet rocambolesques mais le style de Cronin arrive à nous faire passer par toutes les émotions possibles. Ça se lit bien en anglais, ce n'est pas facile facile mais avec un peu de concentration ça va.

En conclusion, avec La cité des miroirs, Justin Cronin conclut magistralement sa trilogie et nous livre un roman qui n'est pas seulement une histoire de vampires qui voudraient dominer le monde. C'est avant tout une aventure humaine avec des personnages forts et attachants et des histoires intenses et touchantes. Alors si vous aussi voulez connaître le destin de Peter, Amy, Alicia, Sara, Michael, Hollis et les humains en général et découvrir comment va se dérouler l'affrontement final dans la cité des miroirs dont vous pouvez deviner le nom en voyant la couverture du roman ;) lisez-le. Et merci à Heclea de l'avoir lu avec moi. Et maintenant, j'ai hâte de découvrir ce qu'écrira Justin Cronin après cette saga épique.

Note :



Lu en lecture commune avec Heclea

Le roman fait partie du Challenge de la Licorne
  SFFF : 5/9
Total : 10/18
Point Bonus pour le livre : 3
et 1 point pour l'alternance des genres

et du Challenge Read in English 2017 - 2018 que j'organise 
8


4 Comments


Ça me fait penser que le premier tome est toujours dans ma PAL et qu'il faudrait vraiment que je l'en sorte :)


Ah je suis contente que vous ayez pu trouver des dates pour le lire ensemble :) Ma lecture a été avide et tout comme toi, j'ai adoré de bout en bout. AH, cette saga ! <3


@La tête dans les livres, ouiii faut lire le premier, puis les deux autres :D

@Acr0, ce n'est pas toujours facile de synchroniser nos emplois du temps :) Et cette saga, mine de rien, quelle claque. J'ai hâte de voir ce que l'adaptation télé donnera.

Merci pour vos commentaires.


Tu me motives presque à me relancer dans cette saga !
J'ai pas encore lu tout ton article pour pas me faire spoiler mais en effet, j'avais aussi un poil moins accroché au T2. Et j'ai un peu peur d'avoir tout oublié, tellement il y a de personnages. C'était déjà le cas au précédent, mais j'avais laissé 4 ans entre les deux (lu en 2011 et 2016 d'après LA). Comme tu le dis, c'est un écriture très dynamique et spectaculaire, c'est ça que j'avais bien aimé, surtout dans les derniers tiers où tout s'emballait. Après, c'est très vaste et il fait pas beaucoup de rappel de qui est qui et ce qu'ils ont fait avant, faut un peu chercher.
Ça serait bien qu'il écrive un peu moins aussi, des livres de 500 pages, c'est suffisant :P

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.