26 mai 2020

La tempête des échos de Christelle Dabos

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Alors que les Arches s’effondrent de plus en plus, Ophélie et Thorn doivent empêcher l'Autre de détruire complètement leur monde et découvrir qui est  Dieu ou plutôt où il se trouve. C'est l'Observatoire des Déviations, un endroit qui mène des expériences terribles qu'ils vont devoir infiltrer pour avoir finalement des réponses...




Mon avis :
Si je n'avais pas autant été emballée que beaucoup par le 1er tome de cette saga, j'avais été proche du coup de coeur lors des deux tomes suivants, séduite par la richesse de l'univers créé par l'autrice et les personnages attachants (oui oui même Thorn). Il me tardait donc de lire ce tome 4, dernier de la série. Il est sorti en novembre dernier et les retours ont été mitigés, notamment celui d'Acr0, déçus même, et du coup, j'ai tardé un peu à le lire. C'est début mars que je m'y suis attelée et je fais, aussi, partie des lecteurs qui ont été mitigés par cette lecture.

On ne va pas se le cacher, ma lecture a été en dents de scie. Pour plusieurs raisons et pas forcément entièrement imputable au livre. Tout d'abord je l'ai commencé début mars alors que la situation était anxiogène à cause du Covid-19 et je dois dire que j'ai eu du mal à lire étant crevée le soir et comme j'ai mis presque 3 semaines pour en venir à bout, j'ai aussi lu en début de confinement ce qui n'était pas une période très amusante. Mais bon, si j'avais adoré le livre, ma lecture se serait très bien passée, je pense.

Pendant une bonne moitié du livre, en fait, j'ai attendu qu'il se passe quelque chose. Vous savez les jeunes conducteurs qui font avancer leur voiture par à coups sur l’accélérateur ? Cela a été comme ça avec La tempête des échos. Je pensais que ça démarrait, qu'il y allait y avoir un truc qui allait me passionner et puis beuuuh, ça retombait comme un soufflé et bis repetita. Je me suis donc un peu ennuyée pendant cette première moitié.

Pourtant, j'ai vraiment aimé certains passages, j'ai toujours autant adoré l'univers créé par l'autrice et le roman a été riche en révélations et retournements de situation que je n'avais absolument pas devinés et que j'ai beaucoup aimés. Sur le principe. Oui j'ai aimé ce qu'on a appris, sur l'Autre, sur Eulalie Dilleux, sur d'autres personnages, sur l'origine des Arches et des Esprits de famille, j'ai trouvé que c'était vraiment bien trouvé, que c'était super intéressant. Mais c'est vraiment dommage que ça ait été noyé sous un galimatias mystico-philosophico-religieux assez bourratif. Ça m'a finalement gâché l'ensemble. Et j'ai été également assez frustrée. Par certaines intrigues conclues un peu rapidement et surtout par la fin. Je peux la comprendre, je respecte tout à fait les choix de l'autrice mais j'ai tourné la dernière page en me disant qu'il allait forcément y avoir un autre tome, que non, ce n'était pas possible que l'autrice nous laisse comme ça ! Et pourtant. Et c'est avec cette sensation un peu amère que j'ai fini le roman...

J'ai énormément apprécié Ophélie dans ce tome. Je l'ai toujours trouvée attachante mais dans les précédents, on avait toujours l'impression qu'elle avait régressé en début de tome et était redevenue un petite souris timide et ce n'est pas le cas ici. Elle est affirmée et je suis contente que mon souhait du tome 3 (que Ophélie ne fasse pas 3 pas en arrière) ait été entendu :) Je suis ravie de la façon dont elle gère les évènements, de ce qu'il lui arrive et s'il y quelque chose qui m'a plu dans ce tome c'est vraiment son évolution personnelle. Pas parce qu'elle est la femme de Thorn ou la fille de je ne sais qui ou le chantre de je ne sais quoi, parce qu'elle est Ophélie, une jeune femme qui a su puiser sa force dans les épreuves et les obstacles. Go Ophélie !

Thorn est pas mal en retrait une bonne partie du tome mais c'est vraiment un personnage que j'apprécie beaucoup. Enfin, je l'apprécie par rapport à ses sentiments pour Ophélie, la façon dont il se comporte avec elle et qui aux antipodes de ce qu'il est sans elle. En revanche, je suis très déçue de son traitement en fin de tome, que je ne spoilerai pas plus.

Là où je suis déçue également, c'est le peu de cas fait à certains autres personnages, notamment la petite Victoire. J'avoue que j'ai trouvé que son développement faisait "pschitt" et un peu "tout ça pour ça". J'attendais beaucoup plus de ce qu'elle est et que ses capacités soient plus utiles (ou alors j'ai oublié, ça fait 2 mois que j'ai lu le livre !) Je suis déçue aussi que bien des personnages soient restés à l'arrière-plan comme Archibald, Bérénilde, et d'autres personnages auxquels on s'étaient attachés dans les tomes précédents. En revanche, j'ai été extrêmement touchée par l'histoire d'Ambroise...

Et bien sûr il y a Élodie Dilleux et l'Autre qui apportent leur lot de révélations et de (grosses) surprises. Je dois dire que ces révélations m'ont plu. Après, l'enrobage mystico-religieux dont je parlais plus haut m'a un peu gâché le tout mais je dois admettre que j'ai adoré ce que l'on apprend sur ces deux-là et tout ce qui s'est ensuivi.

Malgré mes réserves, il faut quand même louer l'imagination de l'autrice, cela se confirme encore dans ce tome qui fourmille d'idées, dont le style est toujours prenant. J'adorerais voir tout cela en BD ou alors, soyons fou, en film. En revanche, comme je l'ai dit à un moment, je l'ai trouvé moins page-turner que les deux précédents.

En conclusion, ma lecture de ce dernier tome a été un peu mitigée, en dents de scie même, avec des moments que j'ai beaucoup aimés et d'autres qui m'ont plus ennuyés et surtout avec un message philosophico-religieux qui m'a paru fumeux et certains personnages trop laissés en arrière-plan. Et la fin m'a beaucoup frustrée et même laissée perplexe. Mais sur l'ensemble de la saga, je ne peux nier que Christelle Dabos a su nous proposer une très belle histoire, un univers riche et superbe et des personnages très attachants, à commencer par Ophélie, notre passe-miroir à écharpe :) et Thorn qui a su gagner notre coeur sous ses dehors revêches (pour être gentille ;)). Je suis un peu déçue de ne pas avoir autant aimé ce tome que j'aurais voulu mais c'est la façon dont l'autrice a voulu conclure sa saga et je le respecte. Quant à moi, j'ai hâte de voir ce qu'elle nous proposera ensuite !

Note :




Vous pouvez aussi lire la chronique de Karine


Ce roman fait partie du Baby Challenge Jeunesse de Livraddict
1/4
2/20

du Demi-Challenge ABC 2020 de Nanet
3/13

et du Challenge Jeunesse/Youg Adult 2019-2020 
3/10

2 commentaires:

  1. Effectivement, nos avis se rejoignent. J'aime ton analogie de la voiture qui avance par à coups sur l'accélérateur :) J'aurais bien aimé en savoir davantagr sur les personnages mais leur mise en retrait n'a pas permis d'accéder à mon avis. La création de cet univers est une riche idée même si je n'ai pas su accrocher à la totalité de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord sur les personnages secondaires... et sur certaines longueurs philosophico-bof! J'ai quand même un peu plus aimé que toi!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir :)