22 novembre 2020

La Force du temps, Le livre perdu des sortilèges tome 4 de Deborah Harkness

Titre original : Time's Convert
 
Spoilers sur les tomes précédents

 
Résumé :
Phoebe Taylor ayant choisi de devenir vampire par amour pour Marcus Mac Neil, elle doit vivre sa transition loin de son amoureux, elle a Paris, avec celle qui l'a transformée, lui chez Matthew et Diana qui élèvent leurs jumeaux, Philip et Becca, dans l'incertitude de ce que sont les enfants d'un vampire et d'une sorcière. Marcus ronge son frein en se remémorant sa jeunesse et les circonstances qui l'ont conduit à devenir le fils de Marcus au sortir de la guerre d'indépendance américaine...

 
Mon avis :
Après avoir énormément aimé The All Soul Trilogy et ses deux personnages emblématiques, Diana et Matthew de Clairmont, enfin Clermont, il me tardait de voir ce que l'autrice nous proposerait. Aussi, quand Time's Convert est sorti, j'ai été ravie de voir qu'il s'agissait d'un spin-off de la saga et qu'on allait replonger dans cet univers. Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est qu'il s'agisse également d'une suite aussi directe des trois premiers romans. Du coup, si j'ai beaucoup aimé ce tome 4, je l'ai trouvé un peu trop hybride et avec trop de longueurs pour le trouver tout à fait passionnant...

Quand j'avais refermé Le noeud de la sorcière, pour moi, l'histoire de Matthew et Diana était terminée. Terminée pour nous, lecteurs, eux deux suivant leur route loin de nos yeux, avec leur famille. Je pensais juste que, comme dans d'autres spin-off de sagas, ils seraient évoqués ou ils passeraient fugacement. Aussi la surprise a été plus qu'agréable quand j'ai vu qu'en fait leur histoire reprenait vie et pour une grande partie du livre. C'est vraiment une suite de la "trilogie". Et c'est cet aspect-là du roman qui m'a, en fait, le plus plu. Car déjà, comme j'aime Matthew et Diana, cela m'a fait plaisir de les suivre encore un peu et de découvrir comment il s'en sortait avec Philip et Becca, deux enfants assez particuliers, il faut le reconnaître. Si le livre n'avait porté que sur cette storyline, je pense qu'il aurait eu au moins une demi-étoile de plus.

Car il faut bien le reconnaître, l'histoire d'amour de Phoebe et Marcus n'est pas la plus passionnante qui soit dans cette saga. Ils sont mignons certes mais, en plus, dans Time's Convert ils passent leur temps séparé en deux storylines.

On suit la jeune femme dans sa transition, ce qui est intéressant car cela permet de voir, en détails, comment on devient vampire à l’ère des temps modernes quand, pour se nourrir, il ne s'agit pas d'aller croquer le premier passant du coin. La voir évoluer, jour après jour et semaines après semaines ne m'a pas dérangée.

En fait, là où je me suis la moins investie c'est dans l'histoire de Marcus. Et pourtant, des trois storylines c'est celle qui aurait dû être la plus passionnante à suivre. Car on découvre la vie de Marcus avant sa transformation, son rapport au père, ses doutes, ses quêtes, sa transformation par Matthew puis son propre cheminement une fois devenu vampire. Mais cela se déroule au moment de la guerre d'indépendance Américaine et j'ai trouvé que c'était parfois longuet. Et, je crois que c'est Gilwen qui l'évoque aussi dans sa chronique et je l'ai pensé aussi au cours de ma lecture, quand on a lu les derniers tomes d'Outlander, ça fait un peu redondant et en moins bien. Du coup, quand je voyais que c'était les passages sur Marcus, je me languissais de retrouver les de Clermont de notre présent. Après, une fois transformé, ça a mieux été.

Bon, ceci dit, Marcus est un personnage intéressant. Car je l'ai toujours trouvé un peu léger, voire frivole et sa vie passée nous le montre sous un autre angle. C'est un garçon attachant et droit qui a eu besoin d'une famille à un moment et l'a trouvée avec les de Clermont. Et son amour pour Phoebe lui apporte aussi beaucoup d'apaisement.
 
Pour tout dire, j'avais complètement oublié Phoebe ! Au début, je pensais que c'était un nouveau personnage ! :D Shame on me ! Bon après, je me suis rappelée d'elle mais ça a été difficile. Je ne vais pas dire qu'elle est insignifiante car ce n'est pas le cas mais elle manque un peu de caractère, même si elle s'affirme un peu en devenant vampire. 

Je ne vais pas parler énormément de Matthew et Diana car on les connaît maintenant. C'est sympa de les voir dans leur rôles de parents, devant faire face 1) à l'incertitude quant aux pouvoirs de leurs enfants et 2) à ceux qui veulent mettre leur grain de sel sur la façon de gérer les deux petits (hein, Baldwin ?). J'ai hâte de voir la suite les concernant. Et de retrouver Apollon, l'animal de compagnie très spécial du petit Philip.

On voit aussi la famille proche des uns et des autres et c'est vraiment sympa de retrouver tout le monde, même les plus agaçants comme Baldwin.

Le style de l'autrice se lit très bien en VO, à part quand c'est un peu trop longuet :D Il y a 3 points de vue, celui de Diana, celui de Phoebe et celui de Marcus quand cela se passe dans le passé. L'alternance entre les points de vue n'est pas régulière, je n'ai pas fait très attention comment tout cela était construit. D'un point de vue narratif, Diana est contée à la première personne du singulier et Phoebe et Marcus à la 3e personne. On voit bien que c'est toujours Diana qui mène la danse ;)

En conclusion, Time's Convert a été une très bonne surprise dans le sens où je ne pensais pas que Diana, Matthew et leur famille tenaient une place aussi importante, voire centrale, dans ce roman. Et tant mieux car on ne peut pas dire que l'histoire de Phoebe et Marcus m'ait passionnée. C'était intéressant de suivre leur histoire, la transformation de Phoebe, sa lutte pour réussir à devenir vampire (qui n'est pas une garantie au départ et ne se fait pas d'un claquement de doigts) et vivre pleinement son amour et sa vie avec Marcus, le passé de Marcus à la fin du XVIIe puis son parcours de vampire mais j'ai quand même préféré tout ce qui touchait aux Revenants (la demeure de Matthew et Diana). Cependant, je serai très heureuse de tous les retrouver, même Marcus et Phoebe et savoir ce qu'ils deviennent, dans un prochain tome. Car maintenant je suis Deborah Harkness sur Twitter et j'ai été ravie d'apprendre qu'au moins 2 tomes sont prévus. J'espère qu'il y en aura un qui portera sur Gallowglass ! En attendant, malgré mes réserves sur certains passages, je ne peux que vous encourager à retrouver cet univers et ses personnages.

Note :




Le roman fait partie du Challenge Read in English 2019-2020 que j'organise
11
 
et du Demi-Challenge ABC 2020 de Nanet
6/13

1 commentaire:

  1. Ce roman m'a très peu marquée… en-dehors de cette multiplicité d'histoires car la plupart m'ont vite lassée (que ce soit Phœbe ou les passés de Marcus voire les bribes de Matthew et son père).
    Comme toi j'ai vraiment préféré les passages dans le présent à Clermont, et tant qu'à faire un spin-off j'aurais préféré qu'il soit plus auto-centré sur un seul personnage que cet hybride qui ne m'a pas convaincu (d'ailleurs je ne l'ai même pas chroniqué).

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir :)