0

Yesterday de Danny Boyle

Posté par Frankie le 25 janvier 2020 à 10:45 - Catégorie : , , ,
avec Himesh Patel, Lily James, Ed Sheeran, Kate McKinnon

Résumé :
Jack est un musicien qui galère à percer malgré les encouragements de sa manager et meilleure amie, Ellie. Un soir où il rentre chez lui, il se fait percuter en vélo par un bus. Quand il se réveille, il s'aperçoit qu'il est dans un monde où les Beatles n'ont jamais existé. Il décide donc de reprendre leurs chansons à son compte et il connaît un succès foudroyant...


Mon avis :
Lorsque j'avais vu la bande-annonce quelques mois avant la sortie de ce film, cela m'avait donné très envie de le voir. J'adore les chansons des Beatles et le film me semblait vraiment fun. Je suis donc allée le voir lors de sa sortie en juillet dernier avec ma fille et je n'ai pas été déçue. Ce n'est pas le film de l'année mais il est vraiment sympa.

Comme j'ai dit en préambule j'adore les chansons des Beatles que j'ai découverts quand j'avais 13-14 ans dans les années 70. J'avais flashé sur un album des Wings, le groupe de Paul McCartney et sur la chanson, Mull of Kintyre et quand j'ai appris qu'il faisait partie des Beatles, j'ai acheté les albums bleu et rouge et avec mes copines on s'écoutait ça en boucle :) Bref, c'est pour dire que je connais de nombreuses chansons du groupe par coeur.

Et c'est pour dire aussi si ce film a parlé à mon coeur de midinette adolescente ! Le film n'est pas parfait, il y a même des clichés ou des choses un peu caricaturales mais il est franchement sympa à regarder. C'est un film qui donne envie de chanter dans la salle de ciné en le regardant et dont on ressort joyeux et franchement ça fait du bien.

Bon le film pose aussi une question morale : Peut-on s'approprier sans vergogne des chansons sans dire qu'on n'en est pas le créateur, même si les gens ne peuvent pas le savoir ? Le film répond à cela aussi.

Et bien sûr le film ne parle aussi de l'influence qu'ont (eu) les Beatles sur la musique depuis les années 60 et les artistes et chansons qui n'existeraient pas ou auraient pris des directions différentes s'ils n'avaient pas été là.

Yesterday, c'est aussi une romance toute mignonne et qui reprend tous les codes de la comédie romantique. Mais ouf, comme dans toute bonne comédie romantique, tout est bien qui finit bien.

Je ne connaissais pas Himesh Patel dont c'est le premier rôle au cinéma (il a joué dans la série Damned auparavant) mais voilà un jeune homme vraiment très sympathique ! Et son personnage l'est tout autant. Si j'étais dans le film je craquerais pour ce musicien qui me chante de si belles chansons :D

Lily James m'avait agacée dans le cercle littéraire de Guernesey en 2018 mais là je l'ai trouvée bien plus supportable et même agréable. Car elle apporte un équilibre à Jack, en étant son amie et manager. Et depuis je l'ai vue dans Dowton Abbey et elle a fini de me conquérir.

Kate McKinnon joue le rôle d'une productrice américaine et, elle, elle est assez caricaturale dans le rôle de l'américaine aux dents longues.

Ed Sheeran joue Ed Sheeran. Je ne connais pas très bien ses chansons mais j'ai trouvé sympa qu'il joue dans ce film et se mette au service de l'histoire.

Et puis il y a un caméo étonnant pour un rôle surprenant, un acteur même pas crédité au générique, méconnaissable (mais vraiment) quand on le voit mais que j'ai reconnu grâce à la voix...

Et j'ai un peu trouvé dommage que Paul McCartney n'apparaisse pas dans le film, ça aurait été sympa de sa part.

J'aime beaucoup les films de Danny Boyle depuis Trainspotting ou plutôt Petits meurtres entre amis, son premier long. Je n'ai pas vu tous ses films, mais la plupart et surtout les plus emblématiques et ce que j'aime chez lui c'est 1) qu'il soit Anglais :)) et 2) qu'il ne se cantonne pas à un genre. Quand on regarde sa filmographie, c'est fou les films différents qu'il a faits. Là pour yesterday, il a fait un petit film sympa, pas super original dans la réalisation mais on a l'impression qu'il s'amuse et c'est l'essentiel.

En conclusion, Yesterday est un film vraiment très choupi avec des acteurs charmants et une histoire mignonne, c'est parfait pour se mettre de bonne humeur et avoir envie de chanter à tue-tête. Je pense que je le reverrai avec grand plaisir. Et si jamais vous voulez savoir comment Jack va s'approprier les chansons de Paul, John, George et Ringo et s'il va dire la vérité sur leur provenance, regardez le film. Et j'espère qu'après cette chronique vous avez bien Yesterday en tête et que vous allez la chanter ! Yesterday all my trouble seems so far away, la la la la la la la, oh I believe in Yesterday... :p

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en français

Le film fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
33/52

3

Men in Black: International de F.Gary Grey

Posté par Frankie le 11 janvier 2020 à 10:18 - Catégorie : , , ,
avec Tessa Thompson, Chris Hemsworth, Emma Thompson, Liam Neeson

Résumé :
Petite, Molly a découvert l'existence des extraterrestres et des Men in Black. De nos jours, la jeune femme arrive à découvrir le Q.G de l'organisation et parvient à convaincre l'agent O de ne pas lui effacer la mémoire mais de la prendre comme stagiaire. Devenue l'agent M, elle part faire équipe avec l'agent H à Londres afin de démasquer une taupe au sein de leur agence...




Mon avis :
J'ai toujours aimé les Men In Black, surtout le duo avec Will Smith et Tommy Lee Jones et la coolitude du premier et je ne voyais pas trop l'intérêt de faire une suite/spin-off à la trilogie, surtout sans eux. Ensuite, j'ai vu la bande-annonce et j'ai trouvé que c'était plutôt cool et quand il est sorti au ciné, j'ai pu le voir très vite. Et s'il ne restera pas dans les mémoires, il était plutôt sympa à voir.

Bon, on ne va pas se mentir, ce n'est pas un très bon film. Le scénario est creux et super convenu, notamment dans la révélation de l'identité de la taupe, le film n'arrive pas à s'affranchir des précédents et recycle certaines choses mais il fait le job, divertir, les clins d'oeil à la trilogie sont sympas et surtout le duo Tessa Thompson/Liam Hemsworth fonctionne à merveille.

L'alchimie entre les deux acteurs était déjà évidente dans le dernier Avengers, quand Thor passait une sorte de flambeau à la Valkyrie et leur amitié m'a fait aimer Tessa Thompson que je n'appréciais pas trop auparavant. Et là, dans MIB, leur alchimie est ce qui rend le film agréable à regarder,, leurs passes d'armes et leurs joutes verbales sont savoureuses et j'ai adoré qu'il n'y ait pas forcément de relation amoureuse entre les deux. Je veux dire qu'il y a un jeu de séduction mais on est davantage dans une vraie relation amicale qu'autre chose. Et c'est bien.

Je suis très fan de Chris Hemsworth. Car ce type est sexy en diable et il n'hésite pas à se moquer de ce qu'il représente (comme dans le Ghostbusters féminins), à faire le pitre, et dans MIB, il embrasse sa sexytude pour mieux la parodier et surtout donner le beau rôle à sa partenaire féminine.

Car ouf, voici un personnage féminin qui n'est pas le faire-valoir du héros masculin. Ce serait presque le contraire, même ! :D Le personnage de Tessa Thompson est badass à souhait et le gros point positif du film c'est de montrer que oui, même les femmes aiment les gros flingues, les bagnoles et la vitesse.

Pas grand chose à dire sur les autres acteurs du casting, Emma Thompson et Liam Neeson font le job et il y a même Kumai Nianjani qui double un alien. C'est l'acteur qui a incarné Dinesh dans Silicon Valley.

Le nom de F. Gary Gray à la réalisation ne me disait rien mais j'ai vu que c'est lui qui avait fait Le Negociateur et Braquage à l'Italienne (films de 1998 et 2003), deux films efficaces et sans prétention. Et là, la réalisation est idoine, efficace, spectaculaire, il fait bien son boulot.

En conclusion, MIB International est clairement la suite dont on n'avait pas besoin mais qui est bien sympathique à regarder grâce au duo impeccable Tessa Thompson/Chris Hemsworth qui donne beaucoup de saveur à l'ensemble. Après, pour l'originalité de l'histoire on repassera... Mais en revanche je ne serais pas contre une suite pour revoir M et H et les Aliens (les sympas, hein) de l'univers de Men in Black. Bref, si vous n'êtes pas trop exigeant et aimez ce genre de films, regardez-le !

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en français

Le film fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
32/52

3

Rocketman de Dexter Fletcher

Posté par Frankie le 8 janvier 2020 à 18:26 - Catégorie : , , ,
avec Taron Egerton, Jamie Bell, Richard Madden, Bryce Dallas Howard

Résumé :
La vie du petit garçon timide, né Reginald Dwight, devenu une star internationale sous le nom d'Elton John...





Mon avis :
Je ne suis pas une fan absolue d'Elton John mais j'aime bien l'artiste. Un biopic sur lui ne m'attirait pas plus que ça... Et puis j'ai vu la bande-annonce et je l'ai adorée ! J'ai pu aller voir le film à sa sortie au cinéma et je dois dire que ça a été un énorme coup de coeur.

D'Elton John, je ne connaissais que le côté extravagant et quelques chansons, sa prestation lors de l'enterrement de Lady Di et quelques autres faits. Mon premier souvenir de lui remonte à son duo avec Kiki Dee en 1976, Don't go breaking my heart. J'étais ado et j'avais beaucoup aimé cette chanson.

Rocketman nous permet donc de découvrir l'homme derrière le phénomène, Reginald Dwight derrière Elton John. Un petit garçon complexé touchant, un jeune homme perdu et un artiste extravagant. Le film ne cache pas ses addictions, ses colères, ses mégalomanies mais il montre aussi les fêlures du chanteur. Sa vie n'est pas un conte de fée mais Elton a réussi à dépasser ses névroses et ses peurs pour vivre pleinement à travers son personnage. Et il a fait son coming out, assez tôt, ce qui était rare à cette époque, même s'il s'est marié avec une femme dans les années 70. Le chanteur a supervisé le film donc c'est un peu hagiographique mais l'énergie folle (parfois celle du désespoir) qui se dégage du tout est contagieuse et enthousiasmante.

Rocketman c'est aussi l'histoire d'un phénomène qui perdure depuis des décennies. On a eu récemment Bohemian Rhapsody mais Freddie Mercury est mort depuis longtemps, alors qu'Elton John est toujours là, bien vivant et fait encore des concerts. En ce moment, à 72 ans, il fait une dernière tournée d'adieu entamée en 2018 et qui s'achèvera fin 2020 ou en 2021.

Si Rami Malek était criant de vérité en Freddie Mercury, que dire alors de Taron Egerton. Il ne joue pas Elton John, il EST Elton John ! Ça en est même troublant ! Mais il est fa-bu-leux dans le rôle ! Et cerise sur le gâteau, c'est l'acteur qui chante alors que Malek était doublé.

Jamie Bell joue Bernie Taupin, l'ami de longue date d'Elton, il est très bien. John Madden lui, incarne John Reid, le manager d'Elton John et un de ses premiers amants. Leur histoire (et pas seulement sentimentale) s'est terminée tristement après une trahison de Reid, un homme très ambitieux et pas très recommandable (d'après le film). A noter que le personnage était aussi dans Bohemian Rhapsody et était incarné par Aiden Gillen, un autre acteur de Game of Thrones.

Dexter Fletcher, le réalisateur, a réalisé peu de films mais est aussi acteur et a beaucoup joué. Il a été aussi producteur sur Bohemian Rhapsdoy. J'ai beaucoup aimé sa façon de réaliser. Je sais que tout le monde n'aime pas ça mais j'ai adoré le fait que ce soit une vraie comédie musicale, avec des morceaux chantés et dansés dans les scènes quotidiennes. Ça a ajouté beaucoup de fantaisie au film et été raccord avec le personnage d'Elton John.

En conclusion, j'ai vraiment eu un énorme coup de coeur pour ce film qui m'a permis de découvrir l'homme sous le personnage extravagant d'Elton John. Et j'ai adoré entendre ses chansons que j'ai chantées pendant des jours ensuite :) Et plus encore, j'ai été bluffée par la performance de Taron Egerton qui est  vraiment devenu Elton John. Alors si vous aimez ce genre de films, n'hésitez pas, regardez-le vite ! Il est d'ailleurs déjà sorti en DVD/blu-ray, donc n'hésitez pas !

Note :
++


Vu en version original anglaise, sous-titrée en français

Le film fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
31/52

7

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (323)

Posté par Frankie le 6 janvier 2020 à 08:10 - Catégorie : ,

Bonjour tout le monde ! Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter une excellente année 2020 et pas qu'au niveau lectures :) Après trois semaines d'absence, me revoici pour vous parler de mes lectures, dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces trois dernières semaines, j'ai fini Bound by Flames (Combustion spontanée), le tome 3 du Prince des ténèbres de Jeaniene Frost qui était sympa à lire et j'ai lu Les Suprêmes chantent le blues d'Edward Kelsey Moore, la suite des Suprêmes, qui n'a pas été un coup de coeur comme le premier mais une très bonne lecture quand même et qui a bien terminé mon année. Et pour commencer l'année 2020, j'ai commencé Visions of Sugar Plums, une novella qui se trouve après le tome 8 de Stephanie Plum de Janet Evanovich. Ça a été publié en français sous le titre Une plum (sans E) sous le sapin, couplé avec une autre novella, Recherche Valentin désespérément qui, lui, doit correspondre à Plum Lovin', le tome 12.5.


- Aujourd'hui, je lis et je finis Visions of Sugar Plum qui est super sympa et a un beau gosse (qui n'est ni Morelli ni Ranger), pile poil ce qu'il me fallait pour bien commencer l'année ! :D Le roman est assez court, mais j'ai mis un peu de temps pour le lire car après les fêtes, j'ai été crevée.


- Cette semaine, je vais m'atteler à Fire and Blood (Feu et Sang), l'intégrale 1 de l'histoire des Targaryen de George R.R. Martin. C'est un beau pavé de plus de 700 pages en VO, autant dire que vous n'êtes pas prêts de me revoir ! :D


Bonne semaine !

2

La petite princesse d'Alfonso Cuarón

Posté par Frankie le 4 janvier 2020 à 10:18 - Catégorie : , , , ,
Titre original : A Little Princess
avec Liesel Matthews, Eleanor Bron, Liam Cunningham

Résumé :
Parce que son père est parti faire la guerre contre les Allemands durant la première guerre mondiale, la petite Sara est envoyée en pension à New York. Là, elle se lit d'amitié avec les autres petites pensionnaires qui vivent sous le joug de la terrible directrice. Sara est plutôt choyée car elle a de l'argent. Mais un jour, on apprend que son père vient de mourir...


Mon avis :
Quand mes enfants étaient plus jeunes (il y a 20 ans :)), ils regardaient Princesse Sarah (avec un h apparemment) à la télé, une série animée sur cette petite fille riche traitée comme une moins que rien le jour où l'on apprend que son père est mort et je me souviens encore du générique :) Pour la consigne de la semaine de Benji, en juin dernier, il fallait regarder un film sorti dans les années 90. J'ai vu énormément de films lors de cette décennie et je ne savais pas trop quoi choisir mais j'ai vu cette Petite Princesse dans les Challenges Seriebox et je me suis dit que c'était l'occasion de faire d'une pierre deux coups et je dois dire, qu'à mon corps défendant, j'ai beaucoup aimé :)

Bon, l'histoire de la petite fille riche qui devient souillon et qui est maltraitée par une méchante femme (ici directrice de pensionnat) est assez classique et j'avais surtout peur que ce soit très gnangnan. Et finalement, si c'est effectivement un film pour enfants avec de bons sentiments, il est plutôt bien fait et touchant. Et si je m'étais évidemment doutée de la fin, j'ai été très contente d'avoir raison.

La petite princesse c'est surtout l'histoire d'une petite fille qui se réfugie dans un monde imaginaire pour oublier le quotidien, se raconte des histoires et des aventures et les raconte aux autres, avec pour héros son papa chéri, mort à la guerre. Un peu comme The Fall, ce film sur cette petite fille admise dans un hôpital et qui s'inventait des histoires pour passer le temps.

C'est un film qui montre aussi combien les gens peuvent être cruels et faire preuve de racisme. Dans le film, il y a Becky, une petite fille noire, qui sert de servante. Qu'elle soit servante est déjà odieux mais malheureusement c'était comme cela à l'époque à laquelle se déroule le film mais le manque d'humanité des adultes envers la petite, juste parce que sa couleur de peau est différente, est intolérable. Heureusement, le film montre aussi que Sara n'a pas ce genre de préjugés et accueille la petite fille comme une soeur et j'espère que, depuis 25 ans, ce genre d'attitude a déteint sur les enfants qui ont vu ce film.

Liesel Matthews, l'actrice qui incarne Sara, est très bien dans ce rôle, mélange de candeur et de volonté. L'actrice a ensuite juste joué dans Air Force One avec Harrison Ford puis a quitté le monde du cinéma.

On retrouve Liam Cunningham tout jeune et qui joue le père de Sara. Pour info Cunningham fut Ser Davos (entre autres) dans Game of Thrones.

Les autres acteurs/trices ne sont pas connus même s'ils ont eu des carrières plus qu'honorables mais dans des films et des séries B

C'est Alfonso Cuarón qui réalise, réalisateur mexicain bien connu car il a réalisé Harry Potter 3, Les fils de l'homme, Gravity, Roma. A Little Princess était l'un de ses premiers films et il a fait une jolie réalisation, pleine de fantaisie et de rêves colorés lorsque Sara image des vies et des aventures passionnantes. Pour info, le film est tiré d'un livre écrit en 1905, par une romancière anglaise, Frances Hudson Burnett. Il a été adapté plusieurs fois dont une avec l'adorable Shirley Temple dans le rôle de Sara.

En conclusion, A Little Princess est un très joli film, touchant et merveilleux par moments, avec une actrice enfant attachante. Je suis ravie d'avoir regardé ce film. Alors si vous aussi voulez le découvrir, n'hésitez pas.

Note :



Le film fait partie du du Mini Challenge Drame de Seriebox
2/6
39/50

du Mini Top Fantastique
2/6
46/50

et du Film de la Semaine 2019 de Benji
30/52
et il me valide la Consigne de la semaine 23
puisqu'il fallait voir un film sorti dans les années 90
20/52

2

Combustion spontanée, Le prince des ténèbres tome 3 de Jeaniene Frost

Posté par Frankie le 30 décembre 2019 à 10:26 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : Bound by Flames

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Devenue vampire après avoir failli mourir de la main des ennemis de Vlad son mari, Leila doit composer avec ses nouvelles conditions, celle de vampire et d'épouse d'un des plus puissants vampires. Mais le plus vieil ennemi de Vlad, Szilagyi, sait comment atteindre le vampire au plus profond de sa chair : en s'en prenant à l'être qu'il aime le plus...


Mon avis :
Bon je vais être franche, j'avais un peu oublié cette série dont ma lecture du tome 2 remonte à il y a pratiquement cinq ans. Bien sûr, elle était dans les challenges Livraddict tous les ans, et tous les ans je notais de lire le tome 3 mais après pouf ça me sortait de la tête. Mais cette année, il fallait que le lise un 3e livre pour le Big Challenge et comme je l'avais noté et que cela faisait quelques mois que je n'avais pas lu d'Urban Fantasy et de romance paranormale, je me suis dit pourquoi pas. Je n'ai pas eu trop de mal à me rappeler de l'histoire (même si je ne me rappelle pas grand chose du tome 2 quand je relis ma chronique de celui-ci), et j'ai passé un bon moment, même si j'ai des réserves...

En commençant le livre, je me suis aperçue que j'étais très contente de retrouver l'univers et la plume de Jeaniene Frost. Je n'ai pas toujours aimé ce qu'elle écrivait, même quand c'était Cat and Bones mais il y a un-je-ne-sais-quoi qui passe bien.

Dans ce tome 3, Leila et Vlad affrontent donc Szilagyi, le vieil ennemi de Vlad et le moins que l'on puisse dire c'est que ce méchant leur en font voir de toutes les couleurs, surtout à Leila. Et d'ailleurs, j'ai eu un peu de mal avec ça. En ces temps post #MeToo et de luttes contre les violences faites aux femmes, j'ai un peu de mal avec les méchants qui érigent en art de vivre le viol ou le fait de soumettre violemment une femme, pour faire du mal, non pas forcément à la femme, mais à l'amant/mari qui va savoir et voire voir cela. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas spoiler mais je dois dire que ça m'a mise assez mal à l'aise et heurtée cette fois-ci. Tout comme certains côtés macho et hyper-protecteurs de Vlad m'ont parfois dérangée. Après, ce n'est qu'un aspect de l'histoire, et je ne voudrais pas tomber dans l'excès inverse ou la pudibonderie mais les discours féministes déteignent sur moi :)

Bon ceci dit, Combustion spontanée est aussi l'occasion pour Vlad et Leila de trouver un équilibre dans leur couple après les épreuves et de rendre Vlad moins macho/protecteur.

Ce tome 3 est aussi l'occasion d'en apprendre davantage sur le passé de Vlad, ce qui est intéressant, je dois dire et sur la construction de la légende de Dracula et tout le folklore autour de cela. Il y a d'ailleurs une révélation savoureuse à ce sujet à la fin ;)

Dans le tome 2, j'avais trouvé que Leila chouinait un peu trop et j’espérais que ses atermoiements seraient terminés dans le tome 3 et je dois dire que, là, à aucun moment, je me suis dit qu'elle était pénible donc c'est que ça s'est arrangé de ce côté-là. Je l'ai même trouvée forte et résiliente, assez intéressante.

J'avais eu des réserves sur Vlad avant car je le trouvais moins rock'n roll que dans Chasseuse de la nuit mais il faut reconnaître qu'il est charismatique :)

J'ai été contente de retrouver des personnages de Chasseuse de la nuit, à commencer par Cat que c'est toujours un plaisir de voir, ou encore Bones, Mencheres et même Marie Laveau. Et j'apprécie toujours autant Marty, le vampire qui a servi de père de substitution à Leila. Quant à son vrai père, il est parfois agaçant. J'ai failli ne pas parler de Maximus, le fidèle allié de Vlad, qui était tombé amoureux, oh comme c'est original !, de Leila et avait trahi son ami (enfin je crois, je ne me rappelle plus ! Mais, en toute cas, il était tombé en disgrâce), mais bon je n'ai pas grand chose à dire sur lui, mais c'est parce que je ne veux pas spoiler.

Le style de l'autrice est très agréable à lire, en VO, comme d'hab et la couverture VO est aussi hideuse que les précédentes et c'est là, comme pour le tome précédent, où, exceptionnellement, je préfère la couverture de l'édition française.

En conclusion, même si je n'ai pas grand chose à dire dessus, Combustion spontanée a été une lecture agréable, pas forcément originale mais intéressante et j'ai été heureuse de retrouver Leila et Vlad dans ce tome, même si certaines choses m'ont heurtée. Alors si vous avez aimé les 2 tomes précédents, lisez ce 3e tome et quant à moi, il me reste un dernier tome à lire, peut-être l'an prochain.

Note :



Le livre fait partie du Big Challenge 2019 de Livraddict
3/3

du Baby Challenge Bit-Lit de Livraddict
8/20
médaille en chocolat !

et du Challenge Read in English 2019-2020
que j'organise
3

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.