0

Sans l'ombre d'un témoin, Les enquêtes de Linley/Havers tome 12 d'Elizabeth George

Posté par Frankie le 17 juin 2019 à 09:48 - Catégorie : , , , ,
Titre original :With No One as Witness

Résumé :
Lorsqu'un jeune ado est retrouvé mort, les services de Scotland Yard n'hésitent pas à faire le rapprochement avec d'autres meurtres de jeunes laissés-pour-compte, survenus les mois précédents. Mais eux étaient métis alors que la nouvelle victime est blanche. C'est Linley, promu commissaire intérimaire en l'absence de son supérieur, qui enquête en compagnie d'Havers qui a été rétrogradée au rang de constable et de Nkata promu sergent, et qui doit satisfaire l'impatience grandissante d'Hillier, l'adjoint au préfet de police...


Mon avis :
Si vous n'avez jamais entendu parler de Linley et Havers sur mon blog, c'est tout à fait normal. Voilà une série que j'ai découverte en 1992, grâce à un copain qui m'avait passé l'un des premiers tomes et j'avais beaucoup apprécié si bien qu'ensuite, j'ai décidé de tous les lire dans l'ordre, puis d'acheter et lire mon Elizabeth George annuel, un fois rattrapé les parutions. Jusqu'à il y a 14 ans, quand j'ai pris un tome de retard sur mes lectures et que je me suis fait spoiler Sans l'ombre d'un témoin en lisant la 4e de couverture d'Anatomie d'un crime, le tome suivant. Et j'ai été tellement dégoûtée par ce que j'ai appris que j'ai arrêté de lire cette série jusqu'à il y a quelques semaines. J'ai vu chez Zina, il me semble, une chronique sur le dernier tome sorti et ça m'a donné envie de m'y remettre. Et j'en suis ravie car si ce que j'avais appris m'a encore choquée, l'enquête est très intéressante à lire et c'était super de retrouver les personnages, notamment Linley et Havers.

Sans l'ombre d'un témoin fait pratiquement 600 pages et c'est donc un joli pavé mais à aucun moment je n'ai ressenti d'ennui. Pourtant, ce n'est jamais une saga riche en action et il y a eu des tomes où, autrefois, je m'étais vraiment barbée. Mais, là, j'ai plongé à fond dans l'histoire et l'enquête sans aucun problème.

L'autrice nous raconte son histoire de façon très méthodique, on se croirait presque dans un documentaire, c'est détaillé, on n'est, à aucun moment, dans le sensationnalisme. Mais tout en gardant une certaine intensité et n'excluant pas les drames et les rebondissements, aussi bien dans l'enquête que dans la vie des personnages principaux. Enquête dont les policiers, à commencer par Linley, Havers et Nkata font dérouler chaque fil pour arriver à trouver le coupable.

Et en toile de fond de l'enquête, il y a les tensions sociales, communautaires et ce déjà en 2005.

Ce qui est intéressant dans ce roman et dans la saga en général, c'est bien sûr tout ce qui touche aux personnages principaux. On continue à vivre avec eux, à les suivre pas à pas.

En commençant par Thomas Linley, promu commissaire et pris entre plusieurs feux. J'aime beaucoup ce personnage qui jamais ne fait sentir qu'il est un lord, qui est un homme toujours bienveillant envers les gens (à condition de ne pas trop l'énerver) et en particulier envers Havers qui pourtant lui donne du fil à retordre avec son caractère de cochon et son je-m'en-foutisme ! :)

Je dois dire que Barbara Havers est compliquée à apprécier :) Je l'aime autant qu'elle m'agace ! Je me rappelais son côté chiant mais j'avais un peu oublié combien c'est une enquêtrice hors pair qui sait toujours déceler le petit truc qui met sur la piste du tueur. Et ici, son instinct est payant. Après, évidemment, son attitude lui joue des tours avec ses supérieurs et les gens qui la côtoient et heureusement que Linley fait un peu le tampon. J'avais complètement oublié qu'elle avait été rétrogradée et n'était plus sergent au début du tome mais ça ne m'étonne pas :)

Nkata est le 3e personnage principal de ce tome. J'avoue que je l'avais un peu oublié celui-là et pourtant il est important dans ce département de New Scotland Yard car lui aussi est un bon enquêteur. Je ne me rappelais plus cette histoire avec Jasmine et son fils, des gens qu'il connaît mais ce m'est revenu au fil de ma lecture.

D'autres personnages sont importants ou présents dans ce tome, à commencer par Helen, l'épouse enceinte de Linley. Je l'ai toujours beaucoup aimée car c'était une béquille sur laquelle pouvait s'appuyer Linley. On retrouve aussi St James et Deborah, ces amis dont l'histoire est entremêlée à celle des Linley... Et puis il y a Hillier, le préfet adjoint et homme politique jusqu'à la moelle, n'hésitant pas à mettre en danger certaines personnes si ça peut servir ses intérêts et celle de l'enquête. J'ai vraiment détesté ce bonhomme et eut envie de l'étriper plus d'une fois.

Le style de l'autrice ou plutôt la traduction est très agréable à lire. C'est bien écrit, c'est détaillé, méthodique, je l'ai dit mais jamais ennuyeux. On suit les points de vue des personnages principaux, Linley, Havers et Nkata mais aussi du tueur et d'autres personnes secondaires. Ce qui fait qu'on a une vue d'ensemble sur l'enquête et ce qui l'entoure. Mais Elizabeth George en garde quand même sous le coude pour qu'on soit surpris également.

En conclusion, je suis vraiment ravie de m'être remise à cette série de romans policiers que j'avais délaissée pendant 14 ou 15 ans. L'enquête est intéressante à suivre, notamment pour ses motifs et ses conséquences et parallèlement c'est aussi intéressant de se replonger dans la vie des protagonistes principaux. Et puis il y a cet événement dramatique, qui aurait été surprenant si je n'avais pas été spoilée et qui m'a longtemps fâchée avec la série et m'a remise en colère quand je l'ai vécu durant ma lecture. Mais pourquoiiii ??? Bon, pour savoir de quoi je parle, il faudra bien sûr lire le roman et vous en profiterez aussi pour découvrir qui est le coupable des meurtres de ces jeunes ados en difficulté. Quant à moi, je ne vais pas attendre 15 ans pour lire le tome 14 car j'ai très envie de savoir la suite !

Note :



Le roman fait partie du Challenge Polars et Thrillers de Sharon
9

du Challenge de Licorne
T/P : 7/9
Total 14/18
Point bonus pour le livre : 1

et du Challenge des pavés de Gribouille
4
livre grand format de + de 500 pages : 6 points

4

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (314)

Posté par Frankie le 3 juin 2019 à 08:09 - Catégorie : ,

Coucou ! Voilà trois semaines que je n'avais pas fait de C'est lundi, n'ayant rien de nouveau à vous proposer et je risque encore de faire mes C'est lundi sporadiquement durant les prochaines semaines, suivant le temps que je prendrai pour mes lectures et mon retour en France, pour les mois d'été, qui approche. En tout état de cause, je vous retrouve aujourd'hui pour un nouveau point lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- Ces trois dernières semaines, j'ai fini A Darker State, le tome 3 de Karin Müller de David Young et j'ai lu Exile, Keeper of the Lost Cities tome 2 (Exil, Gardiens des cités perdues 2) de Shannon Messenger. Les deux romans étaient très bien à lire. Et j'ai commencé Complots et Cabales, le tome 12 de Fortune de France de Robert Merle.


- Aujourd'hui, je lis donc Complots et Cabales. Fortune de France est une saga historique que j'ai adoré lire il y a 20 ans, surtout les 6 premiers tomes qui portaient sur Pierre de Siorac, un jeune médecin noble et espion à ses heures, au XVIe siècle. Les suivants étaient narrés par son fils, Pierre-Emmanuel et j'avais un peu moins accroché car on avait un peu perdu l'esprit cape et d'épée des premiers tomes pour se tourner vers l'histoire politique plus sérieuse. Du coup, à un moment je me suis lassée et je n'ai jamais lu les 2 derniers tomes. Pour le challenge Un genre par mois de juin (il faut lire de l'historique), je me suis dit que c'était une bonne idée de reprendre. Et je dois dire que je suis ravie de retrouver cette saga, même s'il faut que je me refamiliarise avec le style (qui s'apparente au français ancien). Je ne suis plus habituée à lire ce genre d'ouvrage :D J'ai lu 63 pages en deux jours, autant dire qu'il va me falloir un petit moment pour avancer !


- Cette semaine, je vais donc lire ce roman et ensuite je lirai The Obelisk Gate, le tome 2 de The Broken Earth (La porte de cristal, Les livres de la terre fracturée 2) de N.K. Jemisin.


Bonne semaine !

0

Spotlight de Tom McCarthy

Posté par Frankie le 23 mai 2019 à 11:27 - Catégorie : , , , ,
avec Michael Keaton, Rachel McAdams, Mark Ruffalo, Liv Schreiber, Stanley Tucci

Résumé :
En 2001, l'équipe d'investigation Spotlight, du Boston Globe, enquête sur des abus sexuels commis au sein de l'Église Catholique de l'état du Massachusetts et couverts par l'archevêque de Boston. Le scandale va dépasser les frontières et révéler des abus au niveau international dont les répercussions se font encore sentir aujourd'hui...



Mon avis :
Quand ce film est sorti en 2015, je n'avais pas eu envie de le voir, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs mais lorsqu'il s'est agi de voir un film ayant gagné un Oscar pour la consigne de la semaine du Film de la semaine de Benji et qu'en plus il faisait partie du Top 250 de Seriebox, je me suis que c'était le film à voir et je l'ai donc regardé en février et je dois dire qu'il est effectivement captivant, comme le fait remarquer l'affiche.

Spotlight est un film d'enquête journalistique sur des scandales qui ont secoué les USA, comme les américains adorent en faire, comme Les hommes du président de Pakula, avec Robert Redford et Dustin Hoffman sur l'affaire du Watergate et qui eut aussi l'Oscar du meilleur film en son temps.

Bref, Spotlight porte donc sur le scandale des prêtres pédophiles dans la région de Boston au début des années 2000 et le silence, voire l'omerta, de la part des hautes instances religieuses. Un sujet délicat, révoltant et encore bien d'actualité puisque le film de François Ozon, Grâce à dieu, portant sur des faits similaires en France, sortait le jour où j'ai regardé Spotlight, que le procès du Cardinal Barbarin, accusé de s'être tu dans l'affaire relatée par Ozon, se tenait aussi en février et mars et qu'un sommet contre la pédophilie s'est tenu aussi dans le même temps au Vatican. On se rend donc compte que si l'enquête de Spotlight a permis de mettre à jour tous ces actes et a fait boule de neige dans tous les États-Unis et à l'international, l'Église a malgré tout continué à se taire à chaque fois que c'est arrivé depuis lors.

Le film s'attelle donc de façon méthodique à relater les faits de Boston et décrit une enquête âpre, longue, difficile mais passionnante à suivre. Franchement, je ne m'attendais pas à accrocher autant. Je pensais que ce serait sans doute un peu long, un chouya ennuyeux et en fait pas du tout. Le rythme n'est pas échevelé mais en alternant les différents points de vue, les différents moments de l'enquête, on se croirait presque dans un thriller. Et en plus, le mauvais sort s'en est mêlé car avec les attaques du 11 septembre, l'équipe a dû mettre leurs investigations de côté et du coup leur article n'a pu sortir qu'en 2002.

Ce film est aussi l'occasion de mettre en avant Spotlight, un département d'investigation au long cours du Boston Globe. Ce sont des journalistes font des enquêtes de fond qui leur prennent parfois des années. Ce côté-là m'a beaucoup intéressée aussi.

Les acteurs sont tous très bons, très sobres, que ce soit Rachel McAdams, la seule actrice féminine principale du lot ou les journalistes incarnés par Mark Ruffalo ou Michael Keaton.

Je ne connaissais pas Tom McCarthy, le réalisateur, qui a d'abord été acteur avant de devenir réalisateur en 2003. Si je devais émettre une critique sur le film, c'est sa réalisation académique, banale presque, mais c'est souvent le cas dans ce genre de films. On dirait presque que la réalisation s'efface derrière l'histoire et les personnages. D'ailleurs le film a obtenu l'Oscar du meilleur film en 2016 mais pas celui de meilleur réalisateur.

En conclusion, Spotlight est un excellent film sur le journaliste d'investigation comme les américains aiment les faire et sont très forts à ce genre d'exercice. Le sujet est encore d'actualité, révoltant par bien des côtés, l'enquête est passionnante à suivre. Alors si vous aussi voulez découvrir la section Spotlight du Boston Globe, voir comment ses journalistes ont petit à petit levé le voile sur un scandale honteux et caché par l’Église Catholique de la ville, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée en anglais

Ce film fait partie du Top 250 de Seriebox
4/12
227/250

et du Film de la Semaine 2019 de Benji
15/52
et il me valide la Consigne de la semaine 8
puisqu'il fallait voir un film Oscarisé
6/52

4

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (313)

Posté par Frankie le 13 mai 2019 à 08:05 - Catégorie : ,

Coucou ! C'est à nouveau lundi et je vous retrouve pour un nouveau point lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou puis géré par Galleane et, maintenant repris par Camille de I Believe in Pixie Dust.

- La semaine dernière, j'ai fini A Trail Through Time, le tome 4 des Chroniques de St Mary's, de Jodi Taylor que j'ai énormément aimé. Je suis vraiment fan de cette série. Puis j'ai lu la short story Christmas Present située entre les tomes 4 et 5 de la saga mais chronologiquement je ne sais pas trop où elle se situe. Je verrai bien quand je lirai le tome 5. En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette nouvelle, importante pour certains personnages. Et j'ai commencé A Darker State, le tome 3 de Karin Müller de David Young.


- Aujourd'hui, je lis donc A Darker State, je n'en ai lu que 20 % pour le moment mais ça me plaît beaucoup.

- Cette semaine, je vais finir A Darker State et ensuite je commencerai Exile, Keeper of the Lost Cities tome 2 de Shannon Messenger. C'est le tome 2 des Gardiens des cités perdues en français. Je crois aussi que le titre est Exil. Comme il fait presque 600 pages en VO, je ne pense pas avoir grand chose de nouveau à raconter lundi prochain donc pas sûr je revienne faire un C'est lundi avant deux semaines.


Bonnes lectures à tous !

0

La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Posté par Frankie le 12 mai 2019 à 11:10 - Catégorie : , ,
Résumé :
Quand sur son lit de mort, après un accident de moto qui a vu son père mourir sur le coup, la mère de Zoé lui apprend que ce dernier n'était pas son vrai père et qu'elle a juste la force de lui parler de la plage de la mariée, la jeune femme de 30 ans décide de tout plaquer à Nice pour aller enquêter en Bretagne où se trouve justement une plage de la mariée... Cette quête de son père biologique va passer par une cupcakerie où elle va se faire embaucher et se faire de nouveaux amis dont le beau Nicolas qui vient d'arriver...



Mon avis :
Il y a deux ans et demi, j'avais lu le premier ouvrage de Clarisse et vous avais raconté comment on s'étaient connues (par nos blogs respectifs et nos C'est lundi que lisez-vous ?). J'avais énormément aimé Les lettres de Rose et il me tardait de lire ses nouvelles parutions. Bon j'ai mis un peu plus de temps que prévu, depuis elle a sorti plusieurs livres, que je me suis fait dédicacer à Paris il y a 2 ans et un an, ce qui m'a permis de la rencontrer et de découvrir qu'elle était aussi adorable que prévu :) Bref, en avril, pour le Challenge Un genre par mois d'Iluze (et c'est marrant car j'avais justement lu Les lettres de Rose pour le Challenge en 2016), je me suis décidée à livre cette Plage de la mariée que j'ai beaucoup aimé.

Pour être tout à fait objective, je dois avouer que j'ai préféré les histoires des Lettres de Rose, enfin celle de Louise et Martin ou celle de Rose qui m'avaient vraiment passionnée. Là, la quête du père biologique, m'a moins intéressée car plus, comment dirai-je, convenue.Mais elle s'inscrit dans un tout qui est très bien, donc ça va :)

Plus que la recherche du père et le mystère entourant la naissance de Zoé, mystère qui est bien prenant je dois dire, La plage de la mariée est surtout l'histoire d'une jeune femme qui se cherche, qui doute, qui ne sait pas très bien où elle va et qui va trouver son point d'ancrage. D'abord grâce à un lieu puis peut-être avec un homme. Et tout cela donne une histoire feel good, charmante et fraîche malgré des thèmes sérieux et parfois durs. Et c'est ce mélange-là qui m'a beaucoup plu.

Tout comme m'ont beaucoup plu l'ambiance générale et les relations bienveillantes qu'entretiennent les personnages et qui donnent une tonalité très positive à l'ensemble.

Les personnages sont un gros plus du roman. Il y a donc Zoé qui est un personnage adorable et que j'ai beaucoup aimée. C'est une jeune femme plein d'allant malgré les coups durs et j'ai surtout adoré ses réflexions internes, pleines d'humour et parfois d'autodérision, qu'on pouvait lire en italiques. Cela m'a beaucoup amusée.

Tous les personnages qui l'entourent sont intéressants et attachants, que ce soit Alice, la franco-américaine qui tient la cupcakerie et deviendra la patronne puis l'amie de Zoé, Jérémie ou encore Gaël et sa fille Capucine ou le vieux Gérard et j'en passe. Et puis il y a les fidèles amis de Nice, Elsa et Maxime, qui sont vraiment extras, des amis qu'on rêve d'avoir ou qu'on a peut-être. Et ça fait un bien fou de voir une vraie amitié entre un homme et une femme (Maxime et Zoé) où l'homme n'est pas homo et où il n'y a pas d'arrière-pensée dans leurs sentiments. Il n'y a qu'Émilie, une copine de Nice que j'ai trouvée désagréable.

Et puis il y a le beau Nicolas, le cliché sur pattes, riche, intelligent, gentil et tout et tout. Normalement je ne suis pas très fan de ce genre de mec dans les romans et de la romance qui évidemment s'ensuit avec lui mais là je dois dire que c'est très bien passé ! :D

L'écriture de Clarisse est à son image, charmante. J'avais souligné dans Les lettres de Rose, la maturité du style et c'est encore le cas ici. C'est super bien écrit, ça se lit tout seul. Avec ses mots, elle arrive à nous faire rire et nous émouvoir, nous enchante et nous donne envie de découvrir la Bretagne. Car La plage de la mariée n'est pas seulement l'histoire de Zoé, il y a toute cette région autour de Saoz et Plougarmor, où va s'établir Zoé et que je ne connais pas du tout. Et avec son récit, Clarisse me donne envie d'y aller faire un tour.

En conclusion après avoir été charmée par Les lettres de Rose il y a 2 ans et demi, je l'ai été à nouveau avec La plage de la mariée même si j'ai eu quelques petites réserves sur certains pans de l'histoire mais cela n'a pas nui au plaisir que j'ai eu à découvrir l'histoire de Zoé et sa quête pour se trouver et qui passe par un coin de Bretagne qui a l'air charmant à découvrir. Ajoutez à cela de l'humour, de l'émotion, une ambiance sympathique et feel good qui donne envie de s'attabler à la cupcakerie d'Alice et de faire connaissance avec les gens du coin et vous avez un roman qui fait passer un très bon moment. Alors si cela vous tente, n'hésitez pas. Quant à moi, j'espère ne pas mettre 2 ans et demi pour lire Le jardin de l'oubli, le 3e roman de Clarisse.

Note :



C'est le roman que j'ai choisi de lire en avril
pour Le Challenge Un genre par mois d'Iluze
avril : Contemporain
4/12

******************************************

Résumé :
Comment Alice est venu à ouvrir la Cupcakerie à Saoz









Mon avis :
Juste après La plage de la mariée, j'ai lu cette très courte nouvelle qui permet de découvrir comment Alice a tout quitté aux États-Unis, après un divorce et un traumatisme pour venir s'installer à Saoz et ouvrir la Cupcakerie. C'est rapide à lire, ça n'apporte pas forcément grand chose mais c'est quand même intéressant de découvrir comment elle est arrivée là :) Donc n'hésitez pas à lire cette nouvelle.

Note :


0

Et (beaucoup) plus si affinités de Michael Dowse

Posté par Frankie le 9 mai 2019 à 12:01 - Catégorie : , ,
Titre original : What If
avec Daniel Radcliffe, Zoe Kazan, Megan Park, MacKenzie Davis, Adam Driver

Résumé :
Quand Harry rencontre Sally le gentil Wallace rencontre Chantry, il tombe immédiatement sous son charme. Mais la jeune femme est en couple et très amoureuse de son compagnon, Ben, et ils décident donc de rester simplement amis. Devenant de plus en plus complices, la situation devient bien vite compliquée pour Wallace...





Mon avis :
J'avais inscrit ce film à ma liste de films à voir en 2015 car il faisait partie de la catégorie Romance du Challenge Seriebox et, à l'époque, je faisais aussi cette catégorie. Mais je n'avais pas eu le temps de le regarder. Cette année, il ne faisait partie d'aucune catégorie (ou alors dans les tréfonds de celles auxquelles je ne participe pas) mais pour valider la consigne de la semaine du Film de la Semaine pour la Saint Valentin, je suis allée le dégoter dans ma Pav (Pile à voir :)) et je l'ai donc vu et s'il est sans surprise, c'est un film bien agréable à découvrir avec deux acteurs mignons comme tout.

Si je dis qu'il est sans surprise, c'est qu'il n'apporte rien de nouveau à la comédie romantique mettant en scène deux personnes qui veulent rester amis, enfin l'une qui veut le rester tandis que l'autre, pour ne pas la perdre, accepte. La vraie originalité aurait été qu'ils restent vraiment amis ! Ça aurait été très drôle :D Mais le parcours du film étant qu'ils passent d'amis à amoureux pour toujours :), il ne faut pas s'attendre à autre chose et c'est plutôt joliment fait et agréable à suivre.

Il faut dire que les deux personnages principaux sont choupinous comme tout. C'est très sympa de voir Daniel Radcliffe dans le rôle de Wallace, ce jeune homme malhabile et timide. Cela lui va bien et ça le rend charmant. Il n'a pas le profil d'un jeune premier mais c'est justement ce qui le rend proche de nous.

Comme Zoe Kazan, qui était déjà adorable dans Ruby Parks et ici est encore mutine et mignonne comme un coeur.

J'ai adoré Adam Driver et MacKenzie Davis dans le rôle du couple d'amis super rock'n roll. Ils sont nettement moins guimauve que les deux tourtereaux principaux et mettent un peu d'ambiance :)

Je ne connaissais pas du tout Michael Dowse, réalisateur canadien, dont je n'ai vu aucun autre film. Il est plutôt coutumier de réalisations apparemment musclées et il a officié sur l'épisode 9 de Preacher, du coup c'est un peu bizarre de le retrouver aux commandes  d'une comédie romantique. Mais ça explique aussi pourquoi le film a une tonalité un peu moins gniangnian que beaucoup de rom-com américaines. Ça et le fait que ce soit un film irlando-canadien :)

En conclusion, What if est une comédie romantique plutôt sympathique à regarder, qui ne renouvelle absolument pas le genre mais qui est très plaisant à regarder grâce à ses deux personnages principaux, attachants comme tout et son couple secondaire bien rock'n roll. Alors si un soir, vous vous sentez fleur bleue, regardez-le.

Note :



Vu en version originale anglaise sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Film de la Semaine 2019 de Benji
14/52
et il me valide la Consigne de la semaine 7
puisqu'il fallait voir une comédie romantique
5/52

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.