6

Une saison de séries télé : de septembre 2016 à septembre 2017

Posté par Frankie le 15 octobre 2017 à 12:07 - Catégorie : , ,
Comme tous les ans, me voici avec mon bilan des séries télé de la saison qui vient de s'écouler et alors que la nouvelle est déjà entamée. C'est le 8e bilan de ce genre que je fais et c'est vraiment celui qui me tient le plus à coeur et que j'adore faire. Car il me permet de revenir très en détail sur les séries que j'ai regardées pendant un an et c'est comme feuilleter un album photos et se rappeler tous les souvenirs qui vont avec :)

Ma saison de séries télé porte, comme d'habitude, sur les séries que j'ai commencé à regarder entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017. Quand je dis commencé c'est parce que certaines ont commencé tard et ont débordé sur septembre, voire début octobre, comme pour The Last Ship. Et j'ai fait une exception pour la saison 7 de Game of Thrones qui a été diffusée en juillet/août mais que je n'ai pu voir qu'en septembre. L'ayant finie il y a quelques semaines, ça m'embêtait de devoir attendre une année pour vous en parler.

J'ai passé une excellente année séries. Je sais que je me plains tous les ans que les séries des Networks ce n'est plus ça, qu'ils ressortent les mêmes recettes encore et toujours, usent et abusent des remakes, revivals, reboots et suites et c'est toujours le cas. Mais un petit miracle a eu lieu cette année, une nouvelle série de network a réussi à se glisser dans mon 5 étoiles ! C'est This is Us. Mais sur les 7 nouveautés networks que j'ai vues (1 de moins de l'an dernier), pour les 22 que j'ai découvertes au total (4 de plus que la saison d'avant), c'est la seule qui m'a passionnée, même s'il y a eu Timeless qui m'a beaucoup plu et une ou deux autres qui ont su me convaincre. Mais heureusement d'anciennes séries de ces chaînes continuent à me plaire. Et même si certaines ont baissé d'une demi-étoile, cela ne signifie pas forcément qu'elles me plaisent moins, peut-être juste que je les surnotais un peu les années précédentes. Mais le constat est quand même très clair, ce sont sur les chaînes du câble, de streaming ou anglaises que je trouve mes séries préférées. 

Et ce n'est pas avec les comédies que je vais trouver mon compte. Vous allez le constater, une seule est arrivée en 4 étoiles et c'est une comédie qui date d'il y a 18 ans. Certaines ont frôlé le 4 étoiles mais, il faut se rendre à l'évidence, je ris beaucoup moins devant les séries supposer m'amuser. Pourtant je continue à en regarder et même à en voir de nouvelles puisque j'en ai vu 10 au cours de l'année.

Pendant cette saison, je n'ai, bien évidemment, pas vu que des séries en cours, j'en ai rattrapé d'autres grâce au Challenge Séries d'Hellody que j'adore faire car il me permet non seulement de rattraper des séries que j'ai loupées lors de leur diffusion mais aussi de faire de magnifiques découvertes. Au dernier trimestre 2016, j'ai ainsi fini de rattraper Being Human et Six Feet Under dont j'avais évoqué les premières saisons dans mon précédent bilan et depuis le début 2017, j'ai rattrapé Gilmore Girls, Spaced, The Night Manager, Misfits, Ash Vs Evil Dead, Better Call Saul, Covert Affairs, London Spy, Ripper Street et une partie de Leverage. Et hors challenge, j'ai aussi rattrapé Hannibal saison 3, Orange is the New Black saison 4 (et vu la 5e) et Fargo saisons 2 & 3.

Et j'ai trouvé une nouvelle façon de regarder des séries en m'amusant en participant au Bingo Séries de Jérôme dit Shipou. Franchement c'est très sympa à faire et on en est déjà à la 7e édition. Donc n'hésitez pas à participer si vous le désirez.

Comme je ne peux pas tout regarder et qu'il y a aussi des séries qui ne me plaisent pas, j'en ai abandonné certaines en cours de route. 11 pour être précise (une de moins que l'année d'avant). Ce fut le cas avec Van Helsing, Conviction, Blacklist Redemption abandonnées après le premier épisode, Aftermath que j'ai arrêtée au bout de 30 min, No Tomorrow, Falling Water ou encore Shut Eye où j'ai tenu 3 épisodes pour les 3, Superior donuts (2 épisodes), Powerless (1 épisode et demi), Making History où j'ai jeté l'éponge après 6 épisodes et surtout la suite de Prison Break avec sa saison 5 où j'ai regardé 4 épisodes pour m'apercevoir que ça ne m'intéressait absolument plus et que ce n'était pas la peine que je persiste. Ah et je n'ai pas repris Quantico quand la saison 2 a recommencé.
Et il y aussi des séries que je n'ai pas eu le temps de voir comme House of Cards où j'ai deux saisons de retard, ou encore Luke Cage, Iron Fist et The Defenders que je dois voir avec ma fille et on n'a jamais le temps.

Bon allez, trêve de bavardages, voici donc le bilan des 94 (oui oui) séries que j'ai vus cette saison !




Legion aura été la claque du début de l'année 2017 et mon coup de coeur de la saison. C'est une série sur des mutants/superhéros mais qui se démarque nettement des autres séries ou films produits dernièrement. On est loin de l'univers DC de la CW, des Avengers et autres Agents of Shield. Legion se place dans l'univers des X-Men et raconte l'histoire de David, un jeune homme qui s'est toujours cru schizophrène et qui est en fait un mutant super puissant. Dès les premières images, j'ai été conquise par l'univers de la série, la réalisation visuellement ébouriffante et le charisme de Dan Stevens ainsi que par la complexité de l'histoire et j'ai adoré chaque épisode de bout en bout. Outre David, les autres personnages sont également très attachants. Si l'on devait reprocher un petit quelque chose c'est peut-être un season finale un chouya moins puissant que le reste mais c'est une broutille. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui sera diffusée, normalement, début 2018 et j'espère, pour ceux qui ont vu la série, que vous n'avez pas loupé la scène au milieu du générique de fin qui se termine sur un cliffhanger !

Deuxième gros coup de coeur de l'année, Ripper Street, comme Peaky Blinders que j'ai rattrapée l'an dernier, était une série dont j'avais entendu beaucoup de bien. Je l'ai regardée cette année pour mon Challenge Séries et comme Peaky Blinders, j'ai adoré cette série britannique passionnante à suivre. Sur 5 saisons, on suit la H Division, le commissariat de police de Whitechapel, sur 10 ans, juste après les meurtres commis par Jack l'éventreur (The Ripper en VO d'où le nom de la série). A sa tête, l'inspecteur principal Edmund Reid, joué par l'impeccable Matthew McFayden, hanté par un drame au début de la série. À ses côtés, son adjoint, Bennet Drake, joué par l'excellent Jerome Flyn (le Bronn de Game of Thrones) et le capitaine Homer Jackson, médecin américain qui fera office de médecin légiste pendant de longues années et qui a un passé trouble. J'ai aussi adoré ce personnage tout comme Susan Hart, sa femme et tenancière de bordel et bien d'autres personnages emblématiques de la série. Au cours des 5 saisons, il y a eu de nombreux drames pour chacun des protagonistes, des épreuves, des rares moments de bonheur et de joie et surtout une très saisissante évocation de la vie de ce quartier, juste avant le XXe siècle, synonyme de misère sociale, de pauvreté et qui connaissait des meurtres bien sordides. Tous les épisodes ont été passionnants à suivre et superbement filmés et le dernier a donné une conclusion très douce-amère et qui m'a fait beaucoup pleurer sur l'histoire de l'inspecteur Reid et son entourage. Franchement, j'aimerais voir plus de séries de ce genre et Lehman Street (là où se trouve le commissariat) me manque énormément.

 On savait que la saison 3 de The Leftovers serait la dernière et je l'attendais de pied ferme. Elle fut diffusée au printemps et la série a signé son chant du cygne de façon bouleversante une fois de plus. Il y a eu 8 épisodes d'une puissance émotionnelle rare, un ou deux moins forts que d'autres, il faut le reconnaître mais l'histoire de Kevin et Nora s'est achevée avec grâce et j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps devant la longue scène de fin. On aura eu trois magnifiques saisons et surtout deux acteurs à leur meilleur, Justin Theroux et Carrie Coon (un peu au détriment des autres dans cette saison 3 à part les persos de Matt et Laurie) qui nous auront fait vibrer, pleurer, rager, rire parfois et surtout émus pendant ces 28 épisodes. Merci à la télé américaine de produire encore de tels bijoux.

 On le savait depuis l'an dernier, la saison 5 d'Orphan Black serait la dernière. Elle a été diffusée cet été et a été bien sûr excellente. En 10 épisodes riches en action, en émotions (ah l'épisode 508) et avec un peu d'humour (Donnie, toujours grandiose dans certaines scènes :D), la série a très bien conclu ses histoires, aussi bien concernant Neolution que celles des clones. Helena avait été un peu moins présente l'an dernier et ce ne fut pas le cas ici , notamment sur la fin de saison. Le dernier épisode fut à mes yeux parfait, avec une moitié concluant l'intrigue de ces cinq dernières années et une deuxième moitié portée sur les 4 sestras et leur entourage et très tournée vers l'émotion et tout ce qui nous avait apporté la série ces dernières années. Car Orphan Black n'était pas seulement une histoire de clonage et de complots, c'était avant tout l'histoire de 4 femmes, et de Félix, Donnie, Art et Mrs S, devenus une vraie famille, de Sarah la paumée qui a trouvé un sens à sa vie. La série me manquera et surtout Tatiana Maslany qui aura fait un travail extraordinaire dans l'interprétation de ses personnages à un point qu'on oubliait qu'il s'agissait de la même actrice. D'ailleurs cela me fait toujours tout drôle quand je vois le cast, j'ai l'impression qu'il manque des actrices ! ^^ Allez, Sarah, Allison, Cosima, Helena, vivez votre vie loin de nous maintenant...

il aura fallu attendre deux ans avant de voir la saison 2 de Sense8 en ayant juste un épisode de Noël à se mettre sous la dent auparavant. Quel bonheur de retrouver nos 8 sensates et cette série qui avait été mon coup de coeur d'il y a deux ans. J'ai tout autant adoré cette saison 2, pas forcément parfaite mais tellement émouvante avec ses personnages tous magnifiques (même si le changement d'acteur pour Capheus m'a un peu perturbée) et des scènes qui font rire ou pleurer. J'en ai tellement en tête que je ne peux pas vous les décrire mais je parle de scènes avec Nomi et Amanita, Lito, Hernando et Daniela, Sun, Kala, Wolfgang... J'ai vu le dernier épisode le jour de l'anniversaire des Sensates, le 8 août car je regardais la série avec ma fille et on ne l'a vu qu'en juillet et août et heureusement car la série a été annulée à l'issue de la saison 2, provoquant l'indignation des fans vu comment la saison se terminait (un peu rapidement à mon goût d'ailleurs). Netflix a fait marche arrière et a annoncé qu'un téléfilm de 2h conclurait la série en 2018. Et du coup quand j'ai vu la série, je savais qu'il y aurait une suite et c'était beaucoup plus confortable à regarder pour moi, même si j'ai été très frustrée par cette fin ! En tout cas, j'ai hâte de retrouver les personnages et cette ode à la tolérance et à l'amour qu'est la série.

Quand 12 Monkeys a débuté il y a plus de deux ans, je n'aurais jamais imaginé que cette série sympa deviendrait la meilleure série sur les voyages dans le temps. Déjà la saison 2 avait monté la qualité d'un cran et je l'avais mise en 4 étoiles et demie mais je dois dire que la saison 3 a été encore meilleure d'où sa présence en 5 étoiles et devant pas mal de séries emblématiques. Quand Syfy a annoncé que les 10 épisodes seraient diffusés sur trois soirs, je n'y ai pas vu l'intérêt mais finalement quand on regarde la saison, c'est vraiment cohérent car l'histoire forme un début, un milieu, une fin, avec une continuité dans l'intrigue qui donne envie de voir les épisodes les uns à la suite des autres ou presque. Pas sûre que la charge émotionnelle aurait eu le même impact avec un seul épisode par semaine car cette diffusion a permis de vraiment s'investir dans l'histoire, une vraie tragédie grecque par-delà le temps, de Cassie, Cole, Jennifer Goines (mon personnage préféré), Jones, Deacon, The Witness et les autres et de ne pas trop à avoir à attendre quand il y avait des révélations et des rebondissements. Vraiment, cette saison 3 m'a passionnée de bout en bout et j'espère que la saison 4 (qui sera la dernière :( ) sera aussi prenante et diffusée de la même façon car j'ai hâte de pouvoir passer encore quelques heures en compagnie des personnages et de leurs histoires et d'être tout autant émotionnellement atteinte :)

La saison 7 de Game of Thrones est revenue plus tard cette année et j'ai failli ne pas vous en parler car elle été diffusée cet été et je n'ai pu la voir que le mois dernier. Mais comme elle n'était composée que de 7 épisodes elle a été vite vue. Une saison excellente, riche en rebondissements et révélations, même si rien n'a vraiment été surprenant et que beaucoup de choses ont été des confirmations. Mais franchement je me suis régalée à chaque épisode. Et apparemment, certains ont découvert la téléportation cette saison, faisant des trajets de quelques jours, voire semaine en quelques heures. Mais bon, c'est un détail :) J'ai trouvé les femmes particulièrement excellentes, Sansa, Arya, Oleanna Tyrell, Danearys et surtout Cersei, qu'on peut haïr tout ce qu'on veut mais qui est une oratrice hors pair et qui n'a rien à envier à Machiavel. Les deux derniers épisodes ont particulièrement été intenses et donnent envie que la saison 8 arrive vite. Malheureusement, il faudra prendre son mal en patience car la dernière saison qui ne comptera que 6 épisodes, mais plus longs, risque de n'être diffusée qu'en 2019...

Dire que la saison 4 de Sherlock était attendue était un euphémisme. Bien sûr il y a eu The Abominable Bride au nouvel an 2016 pour nous faire patienter mais il s'est écoulé trois ans entre la saison 3 et cette saison 4. Saison 4 de trois épisodes magistraux que j'ai adorés et qui ont eu pour effet de m'étreindre le coeur et de me laisser vidée. Trois épisodes qui portaient plus sur les relations entre tous les personnages, Sherlock, John, Mycroft ou Mary entre autres que sur de véritables enquêtes policières, avec ces rebondissements surprenants à la fin des deux premiers épisodes (le 2e étant excellent). Cette saison 4 aura permis de montrer que Sherlock pouvait avoir des sentiments et des états d'âme et que Watson n'était pas que son faire-valoir à ses yeux. Les cinq dernières minutes de l'épisode 3 m'ont donné les larmes aux yeux car je me suis dit que ça ferait une très belle fin de série. Mais je ne suis pas prête à quitter les personnages ou ceux qui les incarnent. Alors please, Mark Gatiss et Steven Moffat, donnez-nous encore une saison de Sherlock, même si c'est dans quelques années !

 L'excellente série policière britannique Broadchurch est revenue au printemps pour une saison 3 et je l'ai regardée en août avec ma fille. Après le meurtre d'un enfant et ses conséquences, en saison 1 et 2, c'est le viol d'une femme qui a été le fil conducteur de la saison. Une saison dure, âpre, où les hommes gravitant autour de la victime n'ont pas vraiment pas eu le beau rôle et ont fait figure de suspects à un moment ou un autre. J'ai vraiment beaucoup aimé comment la série abordait ce sujet, avec beaucoup de gravité et de délicatesse et franchement Ellie Miller et Alec Hardy ont été exceptionnels sur cette enquête tout comme leurs interprètes, Olivia Coleman que j'adore et David Tennant aussi bien sûr. Parallèlement, on a suivi les Latimer qui 4 ans après le décès de leur fils, Danny, avaient beaucoup de mal à passer à autre chose, notamment Mark. La série s'est arrêtée à l'issue de cette saison 3 et c'est bien dommage car j'aurais bien rempilé encore un peu en compagnie de Miller et Hardy.

Entre la saison 9 et la saison 10 de Doctor Who, il se sera écoulé 18 mois pendant lesquels on n'aura eu droit qu'à deux Christmas Specials, le dernier en date ayant été diffusé à Noël dernier et mettant en scène un super héros, épisode de Noël que j'avais trouvé très sympa. La saison 10, elle, aura été de très bonne facture. Enfin à mes yeux car je ne suis absolument pas objective quand il s'agit de Doctor Who et je sais que je surnote les épisodes. Mais bah, l'amour est aveugle... :D Bref, la saison 10 aura été une lente préparation au départ de ce 12e docteur et de Moffat, ce showrunner emblématique qui se sera approprié la série avec des hauts et des bas mais toujours avec émotions et conviction pendant 6 saisons et donné Eleven, les Ponds et River Song (sa première apparition lors de l'ère Russell T. Davies, c'était déjà lui). La saison 10 a vu l'arrivée d'une nouvelle compagnonne, Bill, que j'ai beaucoup aimée pour sa fraîcheur et son enthousiasme, même si, ère Moffat oblige, son histoire a fini par virer en tragédie...Ce fut une saison 10 pas super originale dans ses storylines (mais avec de nombreux clins d'oeil aux classics et saisons passées) mais toujours émouvantes quand il s'agit du rapport du docteur aux humains et les monologues de Capaldi ont fait mouche notamment dans le dernier épisode. On aura vu aussi le retour d'un personnage très emblématique et sa rencontre avec sa version suivante a été savoureuse et on a pu voir l'évolution dudit personnage. Et je n'oublie pas Nardole, l'androïde rencontré il y a deux Christmas Specials et qui a été une sorte de compagnon bis, amusant et indispensable et que j'ai adoré. Je ne sais pas du tout où la saison 11 nous emmènera avec un nouveau docteur, un nouveau showrunner, de nouveaux compagnons (Bill, tu me manques déjà...) mais j'ai hâte de voir tout cela et, en attendant, de voir le Christmas Special 2017 qui promet quand on voit la toute fin du season finale...

 Je vous avais parlé du roman The Handmaid's Tale au printemps dernier quand la série a commencé a être diffusée. Un livre marquant et glaçant mais qui ne m'avait pas convaincu à 100 %. Ce n'aura pas été le cas de la série que j'ai adoré ! Et pourtant ce n'était pas gagné au premier épisode car j'ai failli m'endormir... Mais dès le 2e, j'ai été vraiment prise par le fait que la série ait su s'approprier le travail et l'histoire de Margaret Atwood mais lui donnant de la consistance, plus d'émotion et surtout un humour et un cynisme qui manquait au roman et en en faisant une oeuvre à part mais tout aussi glaçante. Tout ça grâce au personnage de June/Offred et la magistrale interprétation d'Elizabeth Moss, ainsi que celles ces autres acteurs, les victimes comme les bourreaux, qu'on a parfois du mal à haïr à cause de leurs fêlures (je pense en particulier à la femme du Commandant). Chaque épisode m'a prise aux tripes me laissant en vrac et je ne vous parle pas du season finale qui m'a fait passer par toutes les émotions, la tristesse, la rage, la révolte, l'espoir et la joie et je n'ai pas arrêté de pleurer. La série a été renouvelée pour une saison 2 et j'ai très très hâte de la voir car le season finale de la saison 1 s'arrêtait exactement là où s'arrêtait l'histoire d'Offred dans le roman (et ce n'est pas l'addendum qui donnait beaucoup de renseignements). Ce qui signifie qu'on va aller vers l'inconnu et que c'est très excitant !

This is Us c'est la série miracle qu'on n'attendait plus sur les grands networks, le petit bijou de cette année. Une série toute simple, sur une famille, les Pearson, pendant 4 décennies qui émeut dès les premières images, fait pleurer à chaque épisode, avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres, en particulier Jack Pearson, joué par Milo Ventimiglia, le meilleur papa de séries :) Et la série a su toucher tout le monde car les audiences ont été au diapason et la série a été renouvelée, non pas pour une mais pour deux saisons et je suis ravie de savoir que Jack, Rebecca, Randall, Kate, Kevin et tous les autres nous émouvront encore longtemps. La série vient de reprendre et j'en suis ravie.

Comme la saison 4, la saison 5 de The Americans a davantage porté sur les relations familiales, celles des Jennings, d'Oleg de retour en URSS ou encore Stan. Si on peut avoir eu le sentiment qu'il manquait une petit étincelle, je trouve que la saison a été très solide et prenante sans faire d'esbroufe. Il y a eu quelques scènes dures et difficiles, je pense à deux notamment et on voit que la double, voire triple, quadruple et même quintuple vie que mènent Philip et Elizabeth leur pèse de plus en plus. Le dernier épisode a été très chargé émotionnellement. J'ai eu beaucoup de mal à respirer pendant les 55 minutes qu'il durait. La saison 6 sera la dernière comme cela a été annoncé il y a longtemps, j'ai hâte de retrouver les Jennings mais en même temps ce sera dur de leur dire dasvidania.

Quand Better Call Saul a commencé à être diffusée au printemps 2015, je n'avais pas encore vu Breaking Bad donc je ne m'étais pas jetée dessus. Je ne l'ai pas regardée non plus en 2016 et je ne sais pas pourquoi. Bref, au printemps, je me suis attelée à rattraper les deux premières saisons que j'ai dévorées en peu de temps et j'ai été fin prête pour la diffusion en direct de la saison 3. Et je dois dire qu'à l'instar de sa série mère, j'ai adoré cette série. Dans Breaking Bad, Saul Goodman, était cet avocat véreux et pour tout dire pas toujours sympathique qui tirait Walter de certains mauvais pas et Better Call Saul nous permet de mieux connaître le personnage, quand il s'appelait Jimmy McGill. Et quel personnage ! Toujours filou mais ô combien attachant et sympathique. avec une amie/petite amie, Kim, très intéressante et doté d'un frère, Chuck, avocat de renom, lui très antipathique et jaloux alors que Jimmy s'est toujours occupé de lui... Parallèlement durant les 3 saisons on suit également Mike Ehrmatraut, ce bon vieux Mike de Breaking Bad aussi et on retrouve certains personnages de BB, notamment un iconique, en saison 3 (non ce n'est ni Walter ni Jesse :)) Bref Better Call Saul est une excellente série qui n'a rien à envier à Breaking Bad et mon seul regret est de n'avoir plus d'épisodes à regarder depuis le season finale en juin qui nous laissait sur un cliffhanger potentiellement tragique. La série a été renouvelée pour une saison 4 de 10 épisodes et j'ai hâte qu'elle revienne.

Westworld a été la série événement de la rentrée 2016. Tirée du film Mondwest avec Yul Brynner sur des robots d'un parc d'attraction qui se révoltaient, la série est vite devenue très intrigante, assez tordue (pas étonnant avec Jonathan Nolan - Person of Interest - aux commandes) et addictive, grâce aux histoires et aux personnages. Beaucoup de choses avaient été devinées à l'avance mais cela n'a pas nui au plaisir de la regarder. Avec, en prime, des acteurs de luxe comme Ed Harris et Anthony Hopkins. La série a été renouvelée pour une saison 2 mais elle ne sera sans doute pas diffusée avant la rentrée 2018. Ce n'est pas plus mal, cela permettra sûrement le temps aux producteurs de donner une suite tout aussi exaltante que la première saison.

Il aura fallu attendre 3 ans pour que Black Mirror revienne. Reprise par Netflix qui a donc diffusé une saison 3 de six épisodes, la série, peut-être moins malsaine qu'avant (je suis toujours traumatisée par le tout premier épisode...) a continué à jouer sur les travers de notre société, omniprésence des réseaux sociaux (Nosedive), réalité virtuelle (Play Test et le beau San Junipero), manipulation des masses (Men against Fire),  j'en passe et des meilleures. Des épisodes prenants, troublants et pas si éloignés de nous (Nosedive par exemple). La saison 4 devrait être diffusée d'ici la fin de l'année.

The Good Fight est le spin-off de The Good Wife centré sur Diane Lockhart qui, après des revers de fortune, entre dans une firme afro-américaine où travaille déjà Lucca Quinn, l'ex-associée d'Alicia Florick. J'ai adoré cette première saison de 10 épisodes qui a su garder l'esprit de la série originale tout en s'en démarquant très vite. Ce fut une saison très classe et pleine de charme, à l'image de son superbe générique avec des acteurs vraiment top comme la toujours impeccable Christine Baranski et celle que j'avais beaucoup appréciée dans la dernière saison de The Good Wife, Cush Jumbo. Ça a été vraiment sympa de revoir des persos de l'autre série, donc la très rigolote Elsbeth Tascioni. Il ne manquait presque qu'Alicia et Cary Agos ! :) Et j'ai beaucoup apprécié de voir Rose Leslie dans un rôle très différent de Ygritte "you know nothing John Snow". La série a eu une saison 2 et j'ai hâte de la voir.

La saison 2 de The Man in the High Castle a été encore passionnante à suivre, avec des épisodes intenses notamment en 2e partie de saison que j'ai passée à avoir l'estomac noué par ce qu'il s'y passait (et les messages qu'elle véhiculait). L'histoire et l'Uchronie sont montées d'un cran et j'ai particulièrement aimé ce qu'il arrivait à Tagomi, le ministre du commerce japonais, mon personnage préféré. Et c'est terrible à dire mais j'aime aussi beaucoup deux personnages particulièrement cruels et manipulateurs, le chef de la sécurité Takeshi Kido pour le Japon et l'Obergruppenführer (à vos souhaits) John Smith pour les Nazis. La pauvre Juliana Crain, personnage central de la série a connu bien des épreuves, tout comme Frank Frink son ex-fiancé. La série nous a laissé avec encore bien des points irrésolus et heureusement la série a été renouvelée pour une saison 3 mais on ne sait pas encore si ce sera diffusé en novembre comme les saisons précédentes car il n'y a pas de date pour le moment.

Je vous avais parlé des saisons 1 à 3 de Six Feet Under  dans mon précédent bilan, saisons que j'avais regardées durant l'été 2016. J'ai vu les deux dernières saisons, les 4 et 5, en octobre et novembre, et qui ont vu les Fisher et assimilés (Brenda, Rico) subir bien des épreuves et des drames, même le très rigide Rico et quelques bonheurs et joies malgré tout. Comme les saisons précédentes, il y a eu des guests ou acteurs récurrents devenus célèbres depuis, comme le très agréable à regarder Justin Theroux :) Les 4 derniers épisodes de la série ont été des crève-cœurs et surtout le dernier épisode a été vraiment parfait (un de mes rares 20/20 sur Seriebox), concluant magistralement cette série vraiment excellente. J'ai pleuré comme une madeleine et quitté Ruth, Nate, David, Keith, Claire, Brenda et les autres à regret.

J'ai mis (enfin, avec mon mari on a mis) du temps avant de voir la saison 2 de Fargo mais on a enfin rattrapé notre retard au printemps. Une saison 2 se passant en 1979, soit 26 ans avant la saison 1 avec un Lou Solverson tout jeune et des événements qu'il avait évoqué dans un épisode. J'avais énormément aimé la saison 1, mais j'ai vraiment adoré cette saison 2 et son humour noir, ses situations parfois absurdes, souvent sanglantes mais très jouissives. Il n'y a que l'histoire de la soucoupe volante que je n'ai pas comprise mais pas grave. Et les acteurs sont vraiment tops (Jean Smart, Ted Danson, Kirsten Dunst, Jesse Plemons, Jeffrey Donovan, entre autres). Ensuite, on a enchaîné directement avec la saison 3, qui venait d'être diffusée et qui se déroule en 2010 avec une histoire et des personnages complètement différents. Une saison peut-être un peu moins enthousiasmante sur deux frères que tout oppose, un anglais véreux aux dents dégueulasses, une shériff adjointe pugnace et une bimbo. Même si elle était un tout petit peu moins bien, j'ai quand même énormément aimé cette saison 3 avec sa réalisation décalée, son humour et son cynisme toujours au top et surtout les acteurs vraiment excellents, Ewan McGregor dans le double rôle des frères jumeaux et qui est méconnaissable, Carrie Coon impeccable, tout comme Mary Elizabeth Winstead que j'adore depuis Braindead l'année dernière. Sans oublier David Thewlis qu'on adore détester. Pour le moment, il n'est pas question d'une saison 4, Noah Hawley, créateur de la série, étant bien occupé sur Legion.

 J'adore la façon dont Homeland arrive à se renouveler saisons après saisons. La saison 6 a été d'excellente facture, quittant l'étranger pour revenir à la mère patrie, les États-Unis. La saison a mis un peu de temps à démarrer mais fut très prenante, ne nous emmenant pas forcément là où l'on s'y attendait en début de saison. Et en prise avec l'actualité avec une présidente-élue (plus regardable que Trump) et des fake news. La saison a beaucoup porté sur Peter Quinn et les conséquences de ce qu'il lui était arrivé à Berlin (et on le croyait mort à la fin de la saison 5...), la lutte de Carrie pour garder sa fille, les coups bas de ce toujours louvoyant Dar Adal et ce pauvre Saul Berenson toujours pris entre plusieurs feux. Le season finale a été un crève-coeur car on a vu mourir un personnage aimé mais j'ai hâte de voir la suite (la série avait été renouvelée pour deux saisons supplémentaires en amont) vu comment cela se termine. Et cela fait froid dans le dos...

J'aurai mis du temps à regarder la saison 4 de Orange is the New Black, sans doute parce que la saison 3 m'avait moins convaincue, mais j'ai réussi à la regarder en fin d'année 2016. Et quelle saison ! Si elle a commencé doucement, elle est vite montée en puissance, alternant drame et moments de comédies (assez rares cependant) avec des derniers épisodes excellents et émotionnellement très forts. Avec une surpopulation amenant de nouvelles détenues dangereuses (comme les néo-nazies), des tensions entre les communautés et des nouveaux gardes complètement cruels et psychopathes (Pornstache et compagnie font figure d'enfants de coeur à côté !), les détenues qu'on connaissaient et aimaient ont souffert, même la si lisse Piper, souvent énervante mais qui a su se rattraper au cours de la saison, avec au milieu un Caputo promu directeur de prison, pris entre la compagnie ayant racheté la prison et entendant en faire un maximum de profit, et son désir d'être humain envers ses prisonnières. La saison s'est terminée sur des drames et un cliffhanger. Je n'ai pas mis trop longtemps à voir la saison 5 puisqu'elle a été diffusée en juin et que je l'ai vue en août/septembre. Reprenant exactement là où s'était arrêtée la saison 4, la saison 5 se passe sur 3 jours, 3 jours d'émeutes au sein de la prison suivant les événements de la fin de la saison 4. Et franchement, j'ai énormément aimé ce procédé qui a permis de suivre les détenues pratiquement en temps réel. C'est vraiment comme si on était au coeur de Litchfield en compagnie de ces femmes qui se battent pour leurs droits et leur dignité (pour certaines) ou qui veulent juste un peu de liberté et s'amuser un peu. J'ai vraiment adoré Taystee cette saison et l'humanité de Caputo et j'ai encore une fois détesté la façon dont les autorités réglaient le problème. La fin de saison annonce bien des changements pour les détenues de Lichtfield et je me demande ce que la saison 6 nous réservera. Car la série a déjà été renouvelée pour 2 saisons supplémentaires, les 6 et 7, en même temps que la 5e donc on n'en a pas fini avec ces personnages attachants.




 La saison 2 de Humans a été diffusée à l'automne 2016 et j'ai pris beaucoup de plaisir à la regarder. Évidemment, si l'on compare à Westworld, elle ne joue pas dans la même catégorie mais c'est vraiment une série que j'apprécie énormément et qui m'émeut à chaque épisode. Avec ces Synths qui voudraient tellement être humains et qui se heurtent à l'ostracisme des humains, en particulier Nishka, Mia ou encore Karen. Les personnages n'ont pas été épargnés au cours des 8 épisodes et une saison qui s'est achevée de façon dramatique. La série a été renouvelée pour une saison 3, tant mieux ! En revanche, toujours pas de date de diffusion car le tournage vient à peine de commencer.

Dans mon précédent bilan je vous avais parlé de Being Human dont j'avais vu les 3 premières saisons et 6 épisodes de la saison 4. Quelques semaines après, j'ai fini la série et même si on avait vu partir les trois personnages principaux au fil des saisons, j'avais beaucoup aimé ce que j'avais vu de la saison 4 et j'ai adoré les nouveaux personnages, Tom (que l'on connaissait déjà), Hal et Alex, tout aussi attachants qu'Annie, Mitchell, George et Nina. Et mention spéciale à Rook, un humain découvert dans le dernier épisode de la saison 4. Les deux derniers épisodes de la saison 4 et toute la saison 5 ont été aussi bons que tout le reste, avec une menace vampirique en saison 4 et même le Diable en saison 5. Le dernier épisode a très bien conclu la série et c'est avec regret que j'ai quitté cet univers.

Cela avait été annoncé, la saison 6 de Grimm a été la dernière. Diffusée au premier trimestre de cette année, elle aura permis de dire au revoir de façon satisfaisante à la série. La saison 6 a été de très bonne facture, terminant les storylines de la saison 5 en début de saison, produisant des épisodes standalone ensuite et avec un big bad de fin de niveau à la fin de la saison. Les deux derniers épisodes ont été durs pour mon petit coeur, j'ai poussé des hurlements et pleuré mais heureusement, la série s'est bien terminée :) D'ailleurs dans ces deux derniers épisodes, il y a eu des flashbacks sur les tout premiers épisodes et c'était amusant de voir le chemin parcourus depuis les débuts peu convaincants avec un Nick assez fade et une série que je n'avais continué, à l'époque, que parce que j'aimais Monroe. Mais au bout de 5-6 épisodes j'étais accro. Les personnages auront bien évolué, outre Nick, il y a eu celle d'Adalind, passée de méchante sans coeur à héroïne qu'on adore, celle de Juliette qui est devenu un personnage intéressant, l'arrivée de Rosalee qui a donné lieu à l'un des couples les plus choupinous du monde des séries, l'arrivée de Trubel, les évolutions de Hank et Wu, passés d'humains et flics qui ne pigeaient que dalle à membres incontournables du gang, l'amusant Bud et bien sûr Sean Renard, le sexy capitaine de la police de Portland, qu'on détestait autant qu'on l'aimait. Bref toute une galerie de personnages attachants et un univers et des histoires très intéressantes. La toute fin du series finale est savoureuse et si les producteurs veulent faire un spin-off dans quelques années avec Kelly et Diana et les triplés Monroe, je suis partante. En attendant, la série va me manquer...

Les espions de George Washington ont accompli leurs dernières missions dans la saison 4 de Turn dont on savait à l'avance qu'elle serait la dernière. Turn a été une série très prenante, que j'ai beaucoup aimée, et intéressante du point de vue historique. La saison 4 a porté sur les dernières batailles entre patriotes américains et loyalistes anglais avec toujours le réseau Culper au centre des intrigues et Abraham pris dans un engrenage presque mortel. Caleb Brewster a subi aussi bien des épreuves notamment à cause de cette ordure de Simcoe, increvable celui-là. La série s'est achevée de très belle façon, qui m'a beaucoup plu, avec tous les protagonistes à leur place. C'est franchement une série que je regretterai car elle changeait un peu des séries SF, policières, fantastiques ou judiciaires et avait de très beaux personnages.

London Spy a été une mini-série britannique en 5 épisodes diffusée fin 2015. Je n'avais pas pris le temps de la regarder à ce moment-là, même si Yoda Bor m'en avait donné envie. C'est l'histoire de Danny, jeune homme un peu paumé, qui rencontre Alex, un jeune homme réservé et secret. Leur histoire d'amour dure 8 mois et Alex disparaît puis est retrouvé mort. Danny apprend qu'il était un agent du MI6 et soupçonne qu'il a été tué. En voulant découvrir la vérité, Danny va tomber dans une spirale infernale. Voilà donc une mini-série très bien faite, davantage thriller psychologique et magnifique histoire d'amour que série d'espionnage avec des moments durs, tristes et beaux. Les acteurs sont excellents, à commencer par le choupi Ben Whishaw et le vétéran Jim Broadbent. L'acteur qui joue Alex et qu'on voit essentiellement dans les flashbacks est super aussi. J'ai espéré longtemps qu'il y aurait un retournement de situation et qu'il serait vivant mais apparemment ce n'était pas le genre de la série :/ En tout cas, c'est très bien filmé, les images sont belles, bref, si vous voulez passer 5 heures devant une très bonne série, regardez-la.

J'avais lu American Gods, le roman de Neil Gaiman il y a pas loin de 10 ans. Un roman pas toujours facile à lire mais qui m'avait beaucoup plu (et qu'il faudrait que je relise). Aussi quand j'ai appris que ça allait être adapté en série avec qui plus est Bryan Fuller aux manettes, j'étais impatience de voir ce que ça donnait. À l'arrivée ça donne une très bonne série, envoûtante et qui a raté le 5 étoiles de peu. À cause de Bryan Fuller, ce qui est un comble. Vous verrez quand je vais parler de la saison 3 de Hannibal plus bas, il y a des trucs qui m'ont énervée et on retrouve ces travers (musique lancinante excessive et hyperstylisation de certaines scènes sanglantes) dans American Gods. À tel point que j'ai failli abandonner après l'épisode 2. Mais bon, l'histoire me plaisait, les personnages aussi, les acteurs étant excellents et la réalisation particulièrement soignée. Du coup, j'ai persisté et énormément aimé même si j'ai continué à avoir du mal avec la musique. Et j'ai adoré les personnages de Mad Sweeney et Laura Moon (en tandem) . La saison 1 ne porte que sur une petite portion du roman et la série a été renouvelée pour une saison 2, je serai au rendez-vous, bien sûr en espérant que Fuller se calme sur la musique :)

The OA fut une série Netflix diffusée sans tambour ni trompette fin 2016 et qui a vite créé le buzz. Une très bonne série métaphysique, étrange et mystérieuse, sur une jeune femme aveugle disparue et qui réapparaît 7 ans après en ayant recouvré la vue. Les 8 épisodes portent sur son retour et l'histoire qu'elle raconte à 5 autres personnages sur ce qu'elle a vécu, pendant ces 7 ans. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour la série mais je l'ai trouvée très prenante, très intrigante et elle m'a souvent laissée perplexe. La fin est ouverte et peut être interprétée différemment par chacun mais on aura le fin mot de l'histoire (enfin j'espère) puisque la série a été renouvelée pour une saison 2 qui sera diffusée je ne sais quand.

Lucifer avait été ma nouveauté network préférée l'an dernier et sa saison 2 a confirmé tout le bien que j'en pensais. Ce n'est pas une série qui se prend la tête, elle est légère et fun et franchement qu'est-ce que ça fait du bien ! Lucifer a continué à être aussi égocentrique qu'il l'était mais tout en apprenant une chose ou deux sur la nature humaine et ses propres contradictions. Maze et Chloe sont devenues colocs (pour notre plus grand bonheur), nous avons eu quelques révélations et l'arrivée  et la présence de Tricia Helfer en Mommy Dearest a été un vrai plus, tout comme évidemment le toujours très charismatique Tom Ellis en Lucifer. La toute fin du season finale a été surprenante et donne évidemment très envie que la série revienne vite car la série a été renouvelée pour une saison 3 (qui vient de commencer), ouf !

Depuis le début de la série, j'adore Agents of Shield, pas seulement parce qu'elle fait partie de l'univers Marvel mais parce que j'en aime ses personnages super attachants. La saison 4 a été tout aussi passionnante que les précédentes, avec trois grandes parties qui ressemblaient à 3 mini-saisons. La première avec les conséquences de la saison 3 et Daisy qui n'allait pas fort a été assez classique de la série et très intéressante à suivre mais la saison a bifurqué vers des intrigues à base d'androïdes et de monde virtuel et là j'ai vraiment adoré. Ça a permis à certains acteurs de montrer d'autres aspects de leurs personnages (même si Coulson reste cool en toute circonstance), d'en malmener durement certains et pas que physiquement et d'en faire revenir, temporairement :( , d'autres qu'on croyait morts. La saison s'est terminé encore sur quelque chose de différent et j'ai hâte de savoir où cela va nous mener car malgré des audiences très très basses, la série a été renouvelée pour une saison 5 de 22 épisodes qui sera diffusée à partir de décembre et heureusement car je n'étais pas prête du tout à dire adieu à ces agents du Shield.

La saison 6 de Teen Wolf avait été annoncée comme la dernière avant sa diffusion et surtout repoussée en raison de l'accident de Dylan O'Brien. La première partie de la saison, diffusée fin 2016-2017, a été une vraie réussite (après une saison 5 en dents de scie). J'avais un peu peur que l'absence d'O' Brien (car il a été en partie absent) nuise à la série et en fait pas du tout. Car le personnage de Stiles fut au coeur de l'intrigue. Une intrigue très bien ficelée avec que des épisodes supers et surtout des moments très émouvants qui m'ont rappelé pourquoi j'aimais tant ce Teen Show.. Le mid-season finale aurait très bien pu servir de series finale et je me demandais comment la série allait bien pouvoir se conclure avec ses 10 épisodes restants... Ces 10 épisodes ont été diffusés cet été et la série s'est terminée il y a peu de temps. 10 épisodes pas franchement indispensables mais très bien quand même et puis c'était toujours bon d'avoir un peu de rab avant la fin de la série. Ces 10 épisodes ont permis de faire revenir d'anciens personnages, aimés ou haïs, de jouer sur la nostalgie et de nous faire dire que Teen Wolf était certes un teen show mais pas que et ce fut surtout une très bonne série fantastique avec des personnages attachants. Et au final, le seul qui sera resté égal à lui-même et totalement hors du coup quant à ce qu'il se passait dans le lycée aura été le très drôle coach. Le series finale a été très satisfaisant, laissant une porte ouverte sur une éventuelle suite un jour ou des spin-off et j'ai beaucoup aimé la dernière image avec tout le Pack réuni. So long Teen Wolf, may we meet again.

The Night Manager fut une mini-série en six épisodes diffusée au printemps 2016 et que je n'ai pris le temps de voir qu'en janvier dernier. Tirée d'un roman de John Le Carré, c'est l'histoire d'un ancien soldat britannique devenu directeur de nuit dans un hôtel et qui va aider le renseignement anglais à faire tomber un marchand d'armes après la mort d'une jeune femme dont il était tombé amoureux. Ce fut une série d'espionnage plutôt classique mais très prenante, surtout dans les trois derniers épisodes, avec de beaux paysages, une superbe réalisation et portée par d'excellents acteurs, le très yummy Tom Hiddleston, Hugh Laurie et la toujours impeccable Olivia Coleman en tête.

Au bout de 12 saisons, Supernatural fait encore partie des séries que j'adore. Bien sûr, elle a peut-être perdu de son panache ou tourne parfois peut-être en rond, et encore. En fait, j'ai du mal à être objective et j'adore retrouver les frères Winchester chaque semaine et année après année. Si la série devait être annulée, ça me rendrait franchement triste. Après une grosse 11e saison avec Dieu, sa soeur et j'en passe, la saison 12 a débuté un peu plus tranquillement, avec quand même un gros retour qu'on avait vu en season finale la saison d'avant, et deux fils rouges parallèles, les Men of Letters Britanniques, des fourbasses qui mènent la vie dure à nos deux frères préférés et tirent sur tout ce qui bouge et la chasse à Lucifer dans un premier temps et à sa future progéniture (spoiler !). Ça n'a pas été toujours passionnant mais les deux épisodes du season finale ont été très bien et ont vu des pertes importantes dont certaines ne tiendront pas j'espère ! Pour cela, rendez-vous pour une 13e saison (hé oui !) et ça me réjouit de retrouver Dean et Sam une année de plus ! D'ailleurs la série vient de reprendre.




L'an dernier, Legends of Tomorrow m'avait plu mais pas tout à fait convaincue à cause d'une storyline ennuyeuse sur Vandal Savage et les Hawks (girl et man). La série a super bien réussi à se rattraper en saison 2 car c'est devenu la série DC Comics la plus fun de toutes celles que je regarde sur la CW. J'aurais même pu lui mettre 4 étoiles et demie alors que les autres séries de super héros, oui même The Flash dont je vous parle en-dessous, ont baissé d'une demi-étoile car m'ont moins convaincue. En tout cas, avec cette saison 2, les Legends sont devenus des Heros, L'arrivée de deux nouveaux personnages au sein des Legends, Amaya et Nate a fait beaucoup de bien, le personnage de Sara Lance est devenu plus attachant et badass que jamais,  les antagonistes étaient très bons alors qu'au départ, j'étais sceptique sur le fait de retrouver Eobard Thawne, Malcolm Merlyn et surtout Damian Darhk. Il y a eu de l'émotion, de l'humour, des voyages dans le temps à gogo, des références pop et culturelles (dont George Lucas et Tolkien) savoureuses, bref tous les ingrédients pour passer de très bons moments devant son écran. Je ne sais pas ce que donnera la saison 3 (car la série a été renouvelée), mais j'espère qu'elle sera aussi bien ! En tout cas, elle vient juste de reprendre et j'en suis ravie.

La 3e saison de Gotham a été dans la lignée des deux précédentes, peut-être un tout petit peu moins passionnante (je l'ai un peu moins bien notée d'où sa demi-étoile en moins) mais toujours très copieuse. J'avais fait remarquer pour la saison 2 que j'avais du mal à croire que ce n'était QUE la saison 2 et c'est encore le cas pour la saison 3 tant j'ai eu l'impression qu'il y avait 2-3 saisons en une ! Si je me rappelle bien, on avait quitté la série avec les monstres du Dr Strange en liberté et Gordon partant retrouver Lee, la saison 3 se termine (j'essaie de ne pas trop spoiler) avec les monstres de Strange voulant prendre le pouvoir et Lee repartant... Mais entre les deux, il s'en sera passé et nos héros, comme les méchants, n'auront pas eu beaucoup de repos. J'adore toujours autant Pingouin même si son crush sorti de nulle part pour Ed Nygma a plombé une grosse partie de sa storyline, Gordon navigue toujours entre deux eaux, Alfred me tire des larmes dans son amour indéfectible pour son jeune maître, Bruce et surtout ce dernier a subi une belle évolution et on est loin du petit garçon timoré et bien élevé des deux premières saisons... D'ailleurs la série aurait pu se conclure sans problème sur la dernière image de la saison en faisant un joli clin d'oeil au personnage de Batman mais les lois de la syndication ont donné une saison 4 à la série qui vient de commencer.

Étant donné que j'avais regardé toutes les saisons précédentes de Suits l'automne dernier, cette année, j'ai dû suivre la série en direct, à commencer par la saison 6B diffusée en janvier-février. Cela m'a fait bizarre de n'avoir que 6 petits épisodes à me mettre sous la dent. Cette 2e partie de saison à été très bonne, comme d'habitude, avec un cabinet d'avocats devant se remettre du départ de Jessica (et franchement on se demande comment le cabinet fait pour survivre car on a l'impression qu'il n'a plus aucune affaire...) et Mike tout juste sorti de prison et devant trouver sa voie. Pas facile pour lui... De son côté, Harry s'est employé à faire de Mike un avocat légitime, à sa manière pas toujours très nette... La fin de saison a vu les choses avancer de ce côté. Quant à Donna, elle a eu une storyline pas super intéressante. La première partie de la saison 7A, elle, été diffusée cet été, 10 épisodes, il faut le reconnaître, pas vraiment passionnants, ce qui fait rétrograder la série d'une demi-étoile. J'aime toujours beaucoup la série mais en saison 7A, il n'y a eu aucune storyline vraiment intéressante, que ce soit pour Mike, Harvey, Rachel, Donna ou Louis (toujours excellent celui-là). Ça commence un peu à tourner en rond, et il y a juste eu la toute fin du summer finale qui m'a fait faire des bonds. Et, rappelez-vous, Jessica était partie, hé bien pour quelqu'un qui était parti, on l'a presque plus vue que quand elle était regular ! Enfin bon, j'espère que la saison 7B qui sera diffusée normalement cet hiver sera un peu meilleure.

Après les arrêts de Lost Girl et Continuum, cela me manquait de ne plus avoir de série SF canadienne à regarder. Heureusement, à l'automne dernier, il y a eu la saison 1 de Travelers, une série sur les voyages dans le temps assez originale et très bien faite. Des gens du futur envoient leurs esprits et leurs personnalités dans des humains de notre époque sur le point de mourir, afin de prévenir des catastrophes et un avenir bien sombre pour notre humanité. Bon c'est difficile à expliquer comme ça :) mais c'est une série très prenante et avec des personnages super attachants. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui va débuter demain :)

J'adore The Flash, d'ailleurs je l'ai plutôt bien très bien notée tout au long de la saison et si je m'en étais tenue à ça, elle serait restée en 4 étoiles et demie. Mais ce que je craignais l'an dernier, qu'elle perde son côté fun et devienne trop sombre, s'est avéré, la faute à toute la storyline sur le sort d'Iris. Du coup, ça a amoindri mon impression générale. Le côté sombre et héros torturé c'est bien pour Arrow ou les séries Marvel de Netflix mais The Flash était très bien avec son côté faussement léger et son héros choupi. Du coup, c'est Legends of Tomorrow qui a pris sa place dans ce créneau (même si les Legends ne sont pas très choupis :)). Ceci dit il y a eu de bonnes choses, Flashpoint en début de saison (qui n'a pas duré assez longtemps), le crossover avec les 3 autres séries DC, l'épisode musical, la nouvelle version d'Harrison Wells, H.R qui a apporté la touche comique et l'adjonction de Julian joué par Tom Felton et d'autres choses dont je ne veux pas parler pour ne pas spoiler. Le saison finale de cette saison 3 a été intéressant et j'espère que la saison 4, car la série a été renouvelée bien sûr, saura redonner des couleurs à la série en espérant que ce qui arrive à Barry en cette fin de saison ne plombera pas un peu plus la série. La série vient de reprendre mais je ne vous en dirai rien bien sûr :p

Dire que l'an dernier j'avais failli abandonner Wynonna Earp après le pilot, pour finalement reprendre deux mois après et bien accrocher ! Car franchement la série est vraiment sympathique à suivre, elle est fun, elle a des personnages attachants et des héroïnes badass, à commencer par Wynonna et sa soeur Waverly. La saison 1 nous avait laissé sur un cliffhanger qui voyait Waverly semblant être possédée. La première partie de la saison 2 a porté sur cette intrigue, ainsi que sur une storyline à base de veuves vénéneuses et une autre prenant en compte la grossesse de Melanie Scrofano. Toute la saison a été vraiment très bien, je me suis vraiment éclatée à suivre la série cet été, j'ai aimé certains twists, adoré certains (enfin un) retours, trouvé Doc Holliday toujours aussi sexy, bien aimé l'ajout du rigolo Jeremy et j'en passe et des meilleures. La série qui fait plutôt dans l'ironie a su également m'émouvoir parfois, notamment dans le season finale. La série a été renouvelée pour une saison 3 et j'ai vraiment hâte de retrouver les soeurs Earp et leur acolytes.

L'an dernier, dans The 100, après une intrigue un peu en dents de scie à cause de la Cité de Lumière qui avait plombé le tout, on était restés sur le fait que la Terre allait être balayée par une cataclysme nucléaire. Nos personnages de la série auront donc passé la saison 4 à essayer de trouver une solution pour y échapper ou du moins y survivre. Une très bonne saison, même si la série n'est plus aussi passionnante qu'en saison 1 ou 2. Certaines décisions difficiles ont dû être prises, Octavia est vraiment devenu un personnage emblématique et incontournable, Clarke m'a énervée par moments (au point de souhaiter qu'elle disparaisse) et je ne pouvais déjà pas encadrer Jaha mais ce fut encore pire. Le dernier épisode fut très bon, relançant la série pour une saison 5 que j'ai hâte de voir !

Je n'avais pas regardé Gilmore Girls quand elle a été diffusée dans les années 2000 et ensuite j'avais acheté les DVD des 4 premières saisons mais en les laissant dormir dans ma DVDthèque. Lorsque les filles Gilmore sont revenues fin 2016 pour 4 longs épisodes, je me suis dit que ce serait bien de regarder enfin cette série emblématique pour beaucoup. Ça a donc été ma série au long cours du Challenge Séries de cette année et j'ai enfin succombé au charme de Star Hollows et de ses habitants, sans que ce soit un coup de coeur autant. Si Lorelai Gilmore m'a souvent agacée par son immaturité, j'ai trouvé que c'était une mère exemplaire pour sa Rory et j'ai vraiment aimé la façon dont elle l’élevait et la comprenait. En revanche, si j'avais eu des parents comme Emily et Richard Gilmore, je pense que je serais aussi partie de chez moi à 16 ans ! Tout au long des 7 saisons et 8 mois de visionnage, j'ai vécu à Star Hollows, j'ai aimé l'adorable Sookie, Luke le taciturne, l'inénarrable Kirk, l'irascible Taylor, Michel le râleur, l'impossible Paris, les petits amis de Rory, ceux de Lorelai (Max surtout), Miss Patti, Babette, Lane, Mrs Kim et toute la communauté haute en couleurs de la ville et bien sûr les Gilmore Girls. J'ai versé ma larme plus d'une fois, notamment lors de la remise de diplôme de Rory à la fin du lycée (fin saison 3).
Quand j'ai enchaîné avec A Year in the Life, je me suis dit que j'aurais bien aimé avoir vu la série d'origine il y a 10 ans afin d'être heureuse de retrouver tous les personnages maintenant. Là bien sûr, j'ai été contente d'avoir encore 4 épisodes pour rester avec les Gilmore mais ça m'a fait bizarre de les revoir si vite avec 9 ans de plus. Mais c'était quand même sympa de tous les retrouver, même si j'ai eu l'impression que Star Hollows s'était figée dans le temps et que ses habitants n'avaient pas beaucoup changé ni évolué (ni vieilli car la plupart se sont bien conservés). Et chose étonnante, j'ai même réussi à trouver Emily Gilmore amusante (elle l'était déjà), touchante et attachante. En tout cas, après ces 8 mois passés en leur compagnie, je me suis toute orpheline et triste à l'idée que je n'ai plus mon épisode de Gilmore Girls à regarder... et je me dis que je ne serais pas contre un autre A Year in the Life dans quelques années.

Quand les romans de la séries Les desastreuses aventures des Orphelins Baudelaire (A Series of Unfortunate Events en VO) sont sortis, c'est en même temps que ma fille que je les avais lus. Et c'est tout naturellement avec ma fille (devenue adulte depuis) que j'ai vu la série adaptée des romans. Une très bonne série, reprenant bien l'esprit décalé et burlesque des livres, très fidèle aux romans malgré quelques petits changements. J'ai beaucoup aimé le ton (qui m'a fait penser à The Grand Budapest Hotel), la façon dont Lemony Snicket intervenait et les trois enfants Baudelaire super bien castés. Et il faut dire que la petite Sunny/Prunille est vraiment adorable. J'ai eu un peu de mal avec Neil Patrick Harris au début, mais il est vite devenu un excellent Comte Olaf. Et il y a eu de nombreux guests intéressants dont Joan Cusack que j'adore, Catherine O'Hara, Don Johnson et bien d'autres. J'ai aussi beaucoup aimé le générique avec sa ritournelle, chanté par Neil Patrick Harris et qui restait longtemps en tête et les paroles du couplet qui changeait à chaque épisode. La série été renouvelée pour deux saisons supplémentaires, ce qui veut dire que normalement toute la saga sera adaptée.

La saison 4 de The Blacklist a été tout aussi efficace que les précédentes mais la mayonnaise a un tout petit peu moins pris qu'avant (d'où la demi-étoile en moins) et sans James Spader, ce serait beaucoup moins bien (c'est pour cela que j'ai vite abandonné le spin-off). La première partie de saison a été pas mal, mais pas hyper passionnante, avec toujours Liz au centre de l'intrigue. La seconde partie, en revanche, a été passionnante avec un jeu de chat et de souris et Reddington dans le rôle de la souris pour une fois et un épisode sur les origines de Mr Kaplan vraiment excellent. Le season finale a été intéressant, crève-coeur avec des révélations, une grosse avancée sur la relation Liz-Reddington et un nouveau mystère en fin d'épisode, lançant de nouvelle chose pour la saison 5 car la série a été renouvelée pour une nouvelle saison, qui vient de commencer, avec le retour de Tom dans la série mère ce qui est toujours une très bonne chose :)

Il faut que je sois objective, la saison 7 de The Walking Dead a souvent manqué de punch. Après un premier épisode explosif qui a vu la résolution tragique du cliffhanger de la fin de la saison 6, The Walking Dead a repris ses habitudes avec des épisodes intéressants mais parfois bien plan-plans. Du coup, je lui ai enlevé (seulement) une demi-étoile car j'aime toujours beaucoup la série mais je serai peut-être moins indulgente la saison prochaine. Parmi les bonnes choses, l'arrivée de Jeffrey Dean Morgan en Negan, très bon méchant, même si j'ai fini par me lasser un peu de son interprétation du personnage (sa façon de se tenir surtout), les habitants du Royaume avec leur roi Ezechiel et sa tigresse, l'épisode sur Darryl, le retour de Carol en badass sur la fin et j'ai beaucoup aimé le dernier épisode, sa construction, sa façon de se focaliser sur un personnage, les rebondissements, même si c'était assez téléphoné. La saison ne s'est pas achevée sur un horrible cliffhanger, tant mieux, mais il reste encore pas mal de choses à régler en saison 8, car bien sûr la série a été renouvelée pour une nouvelle saison qui va bientôt débuter. Espérons que les épisodes seront plus égaux et certains moins soporifiques.

Contre toute attente et malgré le départ (enfin la mort) d'un des personnages principaux, Sleepy Hollow avait été renouvelée l'an dernier pour une saison 4 de 13 épisodes qui furent diffusés en début d'année. J'appréhendais un peu cette nouvelle saison et finalement j'ai été agréablement surprise. Pas aussi passionnante à suivre que les précédentes mais de très bonne facture avec des nouveaux personnages attachants et un Ichabod Crane toujours aussi savoureux. Il n'y a que le vilain méchant joué par Jeremy Davies (que j'aime beaucoup) que j'ai trouvé très cliché. Les audiences n'ont pas suivi ce léger reboot et la série a été annulée à l'issue de cette saison et, même si la conclusion est satisfaisante c'est quand même dommage car avec la fin de Grimm et celle-ci, il reste peu de séries surnaturelles de ce genre. Il y a encore Supernatural (pour les démons et autres) et The Librarians (pour les artéfacts et les bibliothèques). La fin d'une époque ?  En tout cas, j'ai hâte de retrouver Tom Mison dans un nouveau rôle.

iZombie est franchement une série fun que j'adore retrouver chaque année. Le final de la saison 2 avait été épique et c'est avec impatience que j'ai regardé le début de la saison 3. Je dois dire que le premier épisode m'a moins convaincue car j'ai eu peur qu'avec l'arrivée de la société Fillmore-Graves se soit moins sympa mais heureusement la série a su bien équilibrer ses intrigues et surtout garder cet esprit fun quand Liv est sous influence des cerveaux qu'elle mange. Ce qui a donné lieu à des épisodes très amusants parfois quand elle avait telle ou telle personnalité (et c'est là on l'on voit tout le talent de Rose McIver). Bref, j'ai trouvé cette saison 3 super sympa (et l'ajout de Jason Dohring y est aussi un peu pour quelque chose ^^) avec un season finale une fois de plus épique et qui donne envie que la série revienne vite. Car oui, malgré des petites audiences, la CW a renouvelée iZombie pour une saison 4 qui sera elle aussi diffusée à la mi-saison. J'ai hâte !

Dirk Gently's Holistic Detective Agency, ou Dirk Gently pour faire court, est une série complètement loufoque et c'est assez difficile d'en parler. Il y est question d'un détective (adorable), d'un groom (Elijah - Frodo - Wood) un peu perdu, d'une bande de tordus qui aspire l'énergie vitale des gens, d'un programme gouvernemental qui a mal tourné, d'une société secrète, d'un chat qui n'en est pas vraiment un, d'un chien qui ne l'est pas, d'une jeune fille qui ne l'est pas non plus, d'une tueuse psychopathe appelée Bart, de flics un peu paumés et de plein d'autres chose encore. Bref, une série en apparence joyeusement fouillis mais où tout se décante à la fin. La série a été renouvelée pour une saison 2 et j'en suis ravie. Elle vient juste de reprendre.

Timeless a été une série sur les voyages dans le temps (thème très à la mode en 2016-2017 et ce n'est pas moi qui vais me plaindre :)), pas forcément originale (d'ailleurs on s'y perdait parfois avec les aventures de Legends of Tomorrow, notamment sur certains événements majeurs de l'Histoire américaine) mais vraiment très sympathique à regarder et avec des personnages très attachants, notamment ceux de Rufus et Lucy. Le dernier épisode n'a pas vraiment conclu la série, relançant des pistes pour une éventuelle saison 2. Dans un premier temps, la série a été annulée, à mon grand désespoir, mais coup de théâtre, elle a été désannulée quelques jours après ! J'en suis ravie. La série reviendra au printemps ou l'été prochain et j'ai hâte.

Jane the Virgin c'est ma série rayon de soleil chaque semaine, celle qui me fait passer du rire aux larmes en un clin d'oeil et qui me détend quand j'ai vu des séries plus sombres. Cela n'a pas empêché la saison 3 d'avoir son lot de drames, même s'il y a eu des moments très drôles. Jane a eu beaucoup de bonheur (et perdu sa virginité d'où des titres très amusants chaque semaine puisqu'elle n'était plus vierge) et de malheur. Le dernier épisode a été riche en rebondissements et heureusement la série a été renouvelée pour une saison 4, et tant mieux car je ne sais ce que je ferais sans les femmes Villanueva. La série vient tout juste de reprendre.

L'an dernier, j'avais trouvé The Expanse bien sympa mais j'ai trouvé cette saison 2 encore mieux (d'où la demi-étoile en plus), moins fouillis. L'équipe du Roci a eu fort à faire pour éviter les conflits, sans toujours réussir à les éviter et on a perdu un membre important au cours de la saison (mais je ne peux croire qu'il soit vraiment mort). Les Terriens et les Martiens continuent à se tirer dans les pattes, les Belters essaient d'y gagner quelque chose et au milieu une substance bizarre qui provoque bien des dégâts. Il y a un personnage que j'aime beaucoup, c'est la sous-secrétaire terrienne, Chrisjen Avasarala jouée par Shohreh Aghdashloo, que je trouve hyper classe. La série a été renouvelée pour une saison 3 et tant mieux car il y a de nombreuses choses laissées en suspens dans le season finale.

La 3e saison de Madam Secretary a été très solide et intéressante à suivre, peut-être un peu moins passionnante que la saison 2 d'où la petite demi-étoile en moins, mais c'est vraiment une série que j'aime beaucoup suivre chaque année, notamment grâce à Tea Leoni que j'adore et son interprétation de Liz McCord et les histoires quotidiennes de la famille McCord en général, qui sont toujours très justes. La série s'est aussi plus souvent intéressée aux autres membres du cabinet de Liz ce qui m'a beaucoup plu. La série a été renouvelée pour une saison 4 qui vient de commencer et j'en suis ravie !

Designated Survivor a signé le grand retour de Kiefer Sutherland dans une série, une série politique efficace où il est bien évidemment impeccable. La série n'est pas super originale mais elle est haletante à suivre et je ne me suis pas ennuyée une seconde à la suivre. C'est l'histoire d'un attentat qui décime le gouvernement entier et les sénateurs et députés américains et c'est le survivant désigné, ici un gentil gars, obscur ministre du logement, qui devient président, qui doit asseoir son autorité et découvrir qui a commandité l'attentat. Quand on regarde la série, on se prend à rêver d'avoir en vrai un tel président des États-Unis, humaniste et compétent, même s'il n'a jamais exercé de grandes fonctions... La série a été renouvelée pour une saison 2 qui vient de débuter.

L'an dernier, j'avais rattrapé Being Human (que j'ai finie en octobre 2016) et cette année, c'est Misfits que j'ai enfin regardée. Pourquoi je fais un parallèle ? Car Misfits, comme Being Human, était une série anglaise, fantastique et dont le cast a complètement changé au fil des saisons. Une série très sympathique, farfelue, qui ne volait pas très haut parfois, mais touchante et prenante, sur des jeunes délinquants qui font leur service communautaire et se retrouvent frappés par la foudre lors d'un énorme orage et pourvus de pouvoirs ((ainsi que de nombreuses autres personnes). Ça va de celui devient invisible ou immortel à celle qui provoque le désir dès qu'on la touche ou celui qui manipule les cellules du lait. J'adorais le cast des trois premières saisons, notamment Simon, joué par Iwan Rheon, trop mignon, et bien loin de l'ignoble Ramsey Snow qu'il interprète dans Game of Thrones. Les saisons 2 et 3 ont d'ailleurs été mes préférées grâce à Simon. Après, j'ai moins accroché à la saison 4 mais la 5e était très bonne et puis pendant les trois dernières saisons, il a eu Joseph Gilgun que j'adore donc ça allait.

La saison 5 de Arrow a été dans la lignée des précédentes, sombre et torturée avec Oliver devant faire face à ses démons et son passé. En début de saison, il s'est constitué, un peu contre son grè, une nouvelle équipe, certains très attachants, comme Curtis, qu'on connaissait déjà et Rene que j'ai beaucoup aimé.  Le méchant de la saison a été un adversaire très coriace (et charismatique, je dois dire), on a eu de nouveaux flashbacks (pas franchement passionnants mais intéressants) et à la fin de la saison, la boucle était bouclée puisque 5 ans de flashbacks  se terminaient (avec Oliver sauvé sur Lian Yu) et un season finale se passant là où tout a commencé avec des retours de personnages (Slade !). L'épisode s'est terminé de façon explosive, nous laissant dans le flou concernant pas mal de perso. Vivement la saison 6 (car évidemment la série a été renouvelée pour une saison 6) pour savoir ce qu'il en est. Edit : elle vient de commencer :)

Covert Affairs a été une série que j'ai encore rattrapée grâce au Challenge séries. Cela faisait longtemps que je voulais la regarder puisque je l'avais en stock depuis sa diffusion. Ça a été une série d'espionnage sympa à regarder dont j'ai surtout apprécié les trois premières saisons quand la série été plus légère et se partageait entre les missions et la vie familiale d'Annie Walker avec sa soeur et qu'il y avait un vrai générique. La saison 4 a été plus sombre et toute l'histoire avec Henry Wilcox m'a saoulée. Mais la 5e saison a bien rattrapé le coup. Surtout je me suis aperçue que la relation Annie Walker/Auggie Anderson (que je shippais énormément pourtant) fonctionnait mieux quand ils étaient amis et apparemment les scénaristes s'en sont aperçus aussi car ils ont vite arrêté les frais une fois qu'ils ont mis les personnages en couple. Même si j'ai adoré Auggie et que je l'ai trouvé sexy et choupi, je préférais de loin Eyal l'agent du Mossad qui est apparu plusieurs fois au cours des 5 saisons et qui a toujours été un allié précieux pour Annie. En 2014, la série a été annulée après la diffusion de la saison 5, ce qui fait que nous n'avons pas de véritable conclusion à la série et qu'il y a plusieurs choses en suspens au terme du séries finale. C'est dommage mais d'un autre côté, je pense qu'il était temps que la série se termine.

Frequency a été une série diffusée par la CW et tirée du film du même nom (Fréquence interdite en VF) dans lequel un flic communiquait avec son père mort depuis des années là qui lui répondait de son époque. La série reprend le même pitch, en 2016, Raimi Sullivan, jeune flic, communique, via un émetteur radio, avec son père qui lui est en 1996 et qui devrait mourir quelques jours après. En sauvant son père, Raimi va déclencher une réaction en chaîne et des changements que son père et elle vont essayer d'arranger au cours des 13 épisodes. C'est une série que j'ai beaucoup aimée (comme j'avais aimé le film) surtout grâce aux personnages très attachants, surtout Frank Sullivan, le père. Malheureusement, la série a eu de mauvaises audiences et la série n'a pas été renouvelée :( mais on a pu voir sur le net un mini-épisode de conclusion qui était mieux que rien.

Cela faisait longtemps que je voulais regarder Spaced car j'avais acheté les DVDs il y a quelques années après avoir vu Black Books. Spaced est une série britannique avec Simon Pegg et Nick Frost à leurs débuts (la série date de 1999-2000) et réalisée par le tout aussi débutant Edgar Wright dans laquel Tim (Pegg) emménage avec Daisy en faisant croire à la proprio qu'ils sont un couple. Frost joue le meilleur pote de Tim et il y a tout une galerie de personnages géniaux qui gravitent autour d'eux, notamment le personnage de Brian. La série n'a duré que deux trop courtes saisons et 14 épisodes mais elle était très drôle et burlesque comme les Anglais savent le faire et surtout bourrée de références ciné et télé (comme Starwars ou Buffy contre les vampires). À noter dans l'épisode 2x01 la présence des jeunes John Simm et Mark Gatiss :)

Class est une série spin-off de Doctor Who se passant à Coal Hill, l'école où tout à  commencé il y a 54 ans et où Clara et Danny Pink enseignaient, mais la série se passe dans la partie lycée. Une série de prime abord ado mais qui évolue assez vite vers quelque chose d'assez violent et où le docteur fait une apparition dans le premier épisode. La série a vite trouvé ses marques pour devenir quelque chose de très intéressant avec des personnages attachants. Au terme des 8 épisodes on n'avait qu'une envie c'est que la série revienne, étant donné les cliffhangers du season finale. Mais malheureusement la série a été annulée. Le seul truc que je ne regretterai pas est le générique qui était nul, visuellement et musicalement !

La fin de la saison 5 de Once Upon a Time annonçait une saison 6 très intéressante avec Dr Jekyll et Hyde et les histoires/héros oubliés. Malheureusement, cette storyline n'aura pas duré bien longtemps et aura été mal exploitée. On sera vite partis dans une autre direction avec des nouveaux persos pas charismatiques pour un sou (coucou Aladin et Jasmine), un Gold faisant toujours les mêmes erreurs et Snow et Charming faisant de la figuration et encore Emma au centre de l'intrigue. Alors pourquoi avoir mis 4 étoiles comme les années précédentes ? Well, j'ai malgré tout apprécié les épisodes que je voyais, en grande partie grâce à Regina toujours impeccable que ce soit en civil ou en Evil Queen. Et puis les contes de fée ont toujours fait battre mon petit coeur tout mou. Vu les audiences, on pouvait penser que la série allait se terminer à la fin de saison et d'ailleurs le dernier épisode ressemblait énormément à une fin de série (surtout l'épilogue du Chapitre final) mais ils ont décidé d'accorder une 7e saison avec le départ de pratiquement tout le cast d'origine (sauf ma chère Regina, Gold et Hook) et la toute dernière scène m'a intéressée et donné envie de voir ce que donnera cette 7e saison rebootée (qui vient de commencer)...

Leverage fait partie de ces séries que je voulais voir depuis longtemps, je l'avais en stock depuis le début de sa diffusion en 2008. Leverage c'est vraiment la série sympa et fun, idéale à rattraper en été. C'est l'histoire d'un ancien assureur (Nate Ford joué par Timothy Hutton) qui décide de se faire Robin des bois des temps modernes et qui assemble une équipe de voleurs et de hackeurs pour s'en prendre aux riches et aux puissants qui font du tort aux plus faibles. J'ai vu les trois premières saisons pour le moment (il m'en reste deux à voir) et j'aime beaucoup, même si j'ai trouvé la 3e saison un peu moins convaincante. Les persos sont super, j'adore particulièrement les personnages de Hardison et Parker et je suis ravie de retrouver Gina Bellman qui est une actrice britannique qu'on ne voit plus assez (et que je n'ai pas reconnue dans Emerald City...) ou encore Timothy Hutton et Christian Kane. La fin de la saison 3 fait avancer les choses au niveau de certaines relations et je vous reparlerai de tout cela l'année prochaine :)

The Vampire Diaries a achevé sa route au bout de huit saisons. On pourra dire ce qu'on voudra de cette série mais elle aura marqué le paysage sériel et franchement moi je l'ai toujours appréciée. La saison 8 a été encore de très bonne facture, même si l'histoire des sirènes m'a un peu laissée de marbre. Mais nos personnages préférés ont connu bien des épreuves, les uns après les autres... Le dernier épisode a très très bien conclu la série, voyant le retour d'Elena (qui franchement ne m'avait pas manquée) et celui, fugace, de personnages emblématiques de la série. J'ai pleuré comme une madeleine je dois dire. Et si je devais dire quels ont été mes personnages préférés au cours de ces 8 années, je dirais la Shériff Forbes, Enzo, Caroline, Alaric et bien sûr le charmant Damon. Mais en fait je les regretterai tous, que ce soit Bonny, Stefan, Matt, Tyler, Klaus et tous les autres... Adieu donc Mystic Falls.




Elementary c'est la série qui résiste envers et contre tout et malgré les audiences de plus en plus en berne. Alors qu'on s'attendait à ce qu'elle soit annulée en fin de saison 4, elle fut reconduite pour une saison 5. Même si j'avais trouvé la saison 3 un peu en-dessous, j'avais beaucoup aimé la 4e. En revanche, ça a été un peu plus difficile avec cette 5e saison. J'adore toujours le duo Sherlock/Joan et l'univers de la série mais j'ai trouvé cette saison assez poussive, disons paresseuse, avec des enquêtes de la semaine assez classiques et un fil rouge franchement pas intéressant avec l'affaire Shinwell (même si j'adore l'acteur qui le jouait et qui est malheureusement décédé depuis...) et les histoires de gang. Il a vraiment manqué un personnage fort comme Moriarty, Mycroft ou même le père de Sherlock. Je me suis dit que j'allais m'accrocher parce que bah de toute façon ce serait la dernière saison et guess what, la série a été renouvelée pour une 6e saison ! Malgré des audiences catastrophiques pour la chaîne (qui doit avoir un super deal en syndication ou avec l'étranger). Bon la série ne reviendra qu'en mi-saison, le vendredi et avec seulement 13 épisodes donc là ça sent vraiment la fin et surtout le dernier épisode nous laisse avec des questions sur Sherlock donc, damn it, je serai évidemment là quand la série reviendra !

Killjoys est revenue cette été pour une saison 3, une série toujours bien sympathique à regarder avec ses personnages attachants. Franchement j'adore les frères Jacobis et leur humour et leur complicité et je trouve que D'avin a beaucoup évolué depuis la saison 1 où il était un peu le beau gosse de service, pour devenir un pilier de l'équipe sur lequel on peut compter. La saison a beaucoup porté sur Dutch, Aneela, les Hullen et même si c'est intéressant, j'ai regretté qu'on perde un peu le côté chasseurs de primes cools, même si tous les protagonistes de cette branche-là étaient présents cette année. La série a été renouvelée pour deux saisons, oui deux saisons, de 10 épisodes chacune mais la 5e sera la dernière. Ce qui permettra au moins de bien terminer la série.

Les Geeks de Silicon Valley sont revenus pour une saison 4 au printemps dernier toujours avec leurs aventures concernant Pied Piper mais pas que :) Cette saison, la série a failli se retrouver en 4 étoiles car je dois dire que les premiers épisodes étaient très drôles puis après le 4e ou le 5e il y a eu un coup de mou avant de bien repartir pour les deux derniers épisodes. On aura vu Richard passer du côté obscur, Jared devenir plus creepy que choupi et Gilfoyle avoir les répliques les plus drôles (à mon avis). Et surtout cette fin de saison 4 a vu le départ d'Erlich (qui n'a franchement pas servi à grand chose toute cette saison) car T.J. Miller a quitté la série et ne reviendra pas en saison 5. Car oui la série a été renouvelée et j'en suis bien contente car c'est toujours sympa de retrouver ces personnages le temps de 10 épisodes.

Ma relation avec la saison 3 de The Affair aura été très ambiguë. J'ai failli en faire mon flop de l'année mais comme j'ai quand même apprécié les épisodes que j'ai vus, je m'en suis tenue à ma notation Seriebox. J'avais énormément aimé la saison 2 (qui était en 4 étoiles et demie) et ses points de vue élargis avec ceux d'Helen et de Cole. Or la saison 3 n'a porté pratiquement que sur Noah, ses névroses et psychoses à la Mr Robot qu'on a vues venir à 1000 lieux (et représentées par son gardien de prison, joué par un Brendan Fraser méconnaissable), ses lâchetés et ses faiblesses. Déjà que je n'aimais pas le personnage, le voir aussi mis en avant a été un peu difficile. D'autant plus qu'il y a eu un nouveau point de vue, Juliette, une française jouée par Irène Jacob, personnage qui aurait pu être intéressant mais qui n'avait rien à faire en point de vue principal. Du coup, la série s'est trop éloignée de son sujet principal (The Affair), Cole et Alison ayant été réduits à la portion congrue et trop en marge de l'histoire de Noah voire d'Helen. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé les épisodes, je les ai même appréciés, même le dernier, qui pourtant semble complètement déconnecté du reste de la saison, se passant à Paris et focalisé uniquement sur Noah et Juliette mais franchement, je n'ai pas vu l'intérêt d'avoir renouvelé la série pour partir dans cette direction. Et en plus, la série a été renouvelée pour une saison 4 qui aura intérêt à se recentrer sur son sujet principal, même si je vois mal comment elle pourrait, tous les personnages ayant pris des chemins différents, car je ne suis pas sûre d'être au rendez-vous. Pour le moment pas de date de diffusion. Elle n'est pas prévue cet automne comme ses trois premières saisons.

L'année dernière j'avais bien accroché à la saison 1 de Preacher et donc j'attendais beaucoup de la saison 2, surtout qu'enfin, le pitch était celui qu'on avait lu partout, Jesse, Tulip et Cassidy le vampire partait enfin à la recherche de Dieu. Les 3-4 premiers épisodes de la saison 2 ont été un régal, franchement sympa à suivre mais malheureusement le reste n'a pas pas été à l'avenant, la série alternant entre le très bon et très décalé et l'ennui. Dès que le trio a posé ses guêtres à La Nouvelle Orléans ça a été nettement moins enthousiasmant et Jesse est devenu pénible. Heureusement il y a eu Tulip et Cassidy pour me donner une impression générale plutôt bonne mais la série a quand même perdu une demi-étoile en chemin.  En plus, il y eu une intrigue parallèle avec Eugene en enfer, c'était sympa à voir mais je me suis demandé ce que ça avait à voir avec le reste. Le season finale a été pas mal et surtout s'est terminé sur plusieurs cliffhangers qui donnent envie, bien évidemment, de revenir en saison 3. Mais ne nous emballons pas, pour le moment, la série n'a toujours pas été renouvelée par AMC et c'est un peu inquiétant...

Au bout de 8 saisons, The Middle me fait toujours bien rire, pas forcément aux éclats mais si je réfléchis, c'est vraiment la comédie qui m'amuse le plus (du coup, je me demande pourquoi j'ai mis Silicon Valley avant :)), grâce à Axl et Sue qui sont des personnages comiques grandioses. La saison 8 a vu Axl finir la fac et prendre, un peu, son envol, Sue plus sûre d'elle en 2e année de fac et Brick qui cherche toujours un peu sa place. Quant aux parents, ce ne sont pas les meilleurs parents du monde mais on les aime quand même, même si Mike m'agace un peu parfois. Il était déjà taiseux et ronchon mais je trouve que parfois c'est un peu trop... La série a été renouvelée pour une 9e saison, et j'en suis bien contente, car contrairement à d'autres comédies, je ne m'en lasse pas. Malheureusement, cette saison 9, qui vient de commencer, sera la dernière...

Dark Matter nous avait laissé sur un gros cliffhanger à la fin de la saison 2, laissant nos héros dans des situations plus que périlleuses. Heureusement, le cliff fut vite résolu et le Raza avec son équipage à son bord a pu reprendre sa course pour une saison 3. J'ai bien aimé la saison (notamment l'épisode où ils se retrouvent sur notre terre à notre époque :) ou ce qui touchait à Androïde), la série est sympathique, j'adore les personnages du Raza mais j'ai trouvé que les intrigues étaient un peu brouillonnes ou peut-être trop nombreuses (et pas toutes intéressantes comme l'intrigue sur Ryo aka Four, par exemple)  ce qui fait qu'on a terminé la saison avec plein de révélations encore irrésolues et surtout un gros cliffhanger et qui en resteront là car, contrairement à Killjoys, sa série soeur si l'on peut dire, Dark Matter a été malheureusement annulée :( Dommage car j'aimais beaucoup les acteurs et leurs personnages.

Dans la lignée de ses deux premières saisons, la saison 3 de Scorpion a été fun à suivre, même si la mayonnaise a un tantinet moins pris (d'où la demi-étoile en moins). Je suis toujours la série avec plaisir mais je dois dire que c'est un peu toujours la même chose : on envoie l'équipe sur une mission à priori facile, évidemment ça tourne mal, voire très très mal et notre équipe de génies s'en sort avec 2 bouts de ficelles et un tuyau. Ils sont même sauvé des vies dont celle de Cabe de cette façon ! Du coup, le rocambolesque qui était déjà un peu too much fait parfois lever les yeux au ciel. Mais comme j'ai dit, j'aime suivre la série. Et du côté des couples, ça a avancé donc c'est bien :) La série a été renouvelée pour une saison 4 qui vient de commencer.

L'an dernier, pour la 1ère fois, j'avais mis Modern Family en quatre étoiles car il y avait eu un je-ne-sais-quoi en plus qui m'avait plu. Pour sa 8e saison, la série est revenue en 3 étoiles et demie. Elle est toujours sympa à regarder, j'aime toujours suivre les Pritchett, Dunphy, petits et grands mais je trouve qu'elle se repose un peu trop sur ses lauriers voire qu'elle est un peu paresseuse. Elle déroule ses histoires et ses épisodes de façon impeccable mais il n'y a pas cette étincelle qui en fait une grande série. En tout cas, la fin de saison a vu Manny et Luke devenir bacheliers et la saison 9 (qui vient de commencer) va donc les voir vivre de nouvelles aventures. Et en même temps que la saison 9, la série a obtenue une 10e saison... euh, youpi ? :)

Comme la saison 1, la saison 2 de Blindspot a été efficace sans être totalement convaincante. C'est une série que je regarde sans déplaisir mais sans me jeter dessus et surtout cette saison il y a eu vraiment des moments ennuyeux, notamment toute la storyline concernant Reade. Et j'ai parfois eu vraiment du mal avec la réalisation caméra à l'épaule et proche des visages les fois où toute l'équipe faisait le point sur l'affaire de la semaine. Mais autrement, ça se laisse regarder, notamment grâce à l'arrivée de Luke Mitchell qui est un acteur que j'aime beaucoup et surtout grâce au personnage de Patterson, l'informaticienne de génie, qui, la pauvre, en avait bavé déjà en saison 1 et qui là s'en est pris plein la tronche moralement et physiquement. Je me demandais si je continuerais la série si elle étais renouvelée pour une saison 3 (ce qui n'était pas garanti car les audiences étaient médiocres), elle l'a été, je pense regarder surtout que la fin de la saison 2 donne envie de revenir, bien évidemment ! La série revient à la fin du mois.

Bates Motel a diffusé sa cinquième et dernière saison au printemps dernier, saison dans laquelle on a vu le jeune Norman Bates embrasser ses psychoses (ha ha ! :)) à la suite - spoiler - de la mort de sa mère. Une très bonne saison, solide et avec toujours deux acteurs excellents, Freddie Highmore et Vera Farmiga. Car oui, malgré la mort de Norma, le personnage a été plus présent que jamais. La série s'est achevée de très bonne façon et avec - re spoiler - un happy ending pour mon chouchou, Dylan, qui le méritait bien après toutes les épreuves vécues auprès de sa mère et son frère). Je n'ai jamais adoré la série, il y a eu des storylines pourries, surtout en saison 2, mais je l'ai trouvée toujours très bien ficelée et surtout très bien jouée. C'est une série que je regretterai de ne plus avoir à regarder chaque année.

Good Witch est ma petite série fleur bleue que j'aime bien retrouver à la fin du printemps. Cette année, c'est la saison 3 qui a été diffusée avec un épisode d'Halloween diffusé lui il y a un an. Rien de bien nouveau à Middleton si c'est n'est qu'après s'être tournés autour pendant deux saisons Sam, le beau docteur et Cassie, la bonne "fée" ont fini par s'avouer leurs tendres sentiments. Autour d'eux les personnages qu'on a appris à aimer et connaître, Grace la fille de Cassie, Martha, la savoureuse maire de la ville, Abigail, la cousine de Cassie ou encore Stephanie la meilleure amie de Cassie et propriétaire de la brasserie de la ville. Une saison 3 mignonne avec de bons sentiments et où les problèmes ne durent jamais longtemps et sont réglés sans trop de coups d'éclat. Mais c'est une série que j'aime bien voir et qui me réchauffe le coeur. Mon seul regret est que la saison a pratiquement été trop courte et du coup certains personnages ont été mis un peu de côté, même si on les a un peu vus, comme Ben le compagnon de Stephanie, ou en encore Brandon le fils par alliance de Cassie. Quant à Lorie, la fille aînée, aucune nouvelle ! La série a été renouvelée pour une saison 4 qui sera diffusée au printemps prochain avec un épisode d'Halloween, qui le sera, lui, dans quelques jours (le 22 plus exactement).

Claws a été l'une des rares nouveautés estivales (diffusées à partir de juin) que j'ai regardées. L'autre étant Midnight Texas. Claws a été une série très sympa à suivre sur une manucure, Desna, qui espère ouvrir son propre salon. Le problème c'est qu'elle et ses copines blanchissent aussi de l'argent pour la mafia locale et difficile d'en sortir. La série est une dramédie, portée par une actrice afro-américaine, Niecy Nash, au physique impressionnant et vraiment super. On retrouve également Harold Perrineau (Lost) dans le rôle de son frère autiste et il est vraiment excellent ainsi que Carrie Preston hilarante dans le rôle d'une ex-détenue faussement naïve ou encore Dean Morris, le parrain local, toujours impeccable. La série a été renouvelée pour une saison 2 et j'en suis ravie car, franchement, c'est le genre de série très sympa à regarder l'été.

J'avoue qu'Emerald City me tentait moyennement, et la bande-annonce ne m'avait pas plus convaincue que ça. Mais finalement, j'ai regardé le premier épisode et je l'ai trouvé pas mal, et pas seulement à cause de Lucas, un personnage masculin plutôt yummy :) Emerald City est une réécriture du Magicien d'Oz, avec les personnages de l'histoire d'origine mais un univers réinventé avec une touche steampunk. J'ai beaucoup aimé Dorothy, ainsi que la "méchante sorcière de l'ouest", ici plus une femme qui se cherche et certainement moins méchante ((et plus du tout verte :)) que la supposée gentille Glinda. Et les décors et les costumes étaient somptueux. La série n'a pas été renouvelée après ses 10 épisodes car les audiences ont été mauvaises et c'est bien dommage car le tout dernier épisode se terminait sur un cliffhanger...

La mystérieuse Bibliothèque et ses artéfacts sont revenus pour une saison 3 de The Librarians, saison qui a vu les Librarians affronter une divinité égyptienne et une agence gouvernementale voulant s'approprier les trésors. Une série toujours très sympathique à suivre avec un Flynn un peu plus présent que dans les deux premières saisons. Et malgré toute l'estime que j'ai pour Noah Wyle, je dois avouer que je préfère quand Flynn n'est pas souvent là car le personnage a tendance à faire de l'ombre aux autres Librarians qui sont pourtant talentueux. La série a été renouvelée pour une saison 4 et j'en suis très contente. Elle sera diffusée à partir de décembre.

L'an dernier, j'avais bien apprécié Superstore et avec sa saison 2, c'est l'une des comédies qui m'a le plus amusée cette année (avec The Middle), d'où la demi-étoile en plus. J'adore le ton de la série, les personnages décalés comme celui de Glenn ou Dina, j'adore Garrett et je shippe à fond Jonah et Amy, même si je n'ai pas forcément envie de les voir ensemble. Le dernier épisode a été terrible pour Cloud 9 et j'ai hâte de voir ce que la série nous réserve pour la saison 3 car la série a été renouvelée et d'ailleurs elle a déjà repris :)

Time after Time a été une série sympa tirée du livre et du film du même nom (C'était demain en français) dans lesquels, H.G. Wells avait bien construit une machine à voyager dans le temps et poursuivait son ami le docteur John Stevenson qui s'avérait être Jack L'éventreur à notre époque. La série suit donc la même trame. Une série sympathique à suivre, qui n'a pas eu de succès et a dont été annulée après 5 épisodes. Mais les 7 épisodes restants ont été diffusés sur une plate-forme internet ce qui m'a permis de voir la saison de 13 épisodes en entier. Elle ne restera pas dans les annales et rejoindra les nombreuses séries annulées après 13 épisodes mais j'ai bien aimé notamment parce que Jack The Ripper (ou plutôt son interprète) était vraiment charmant. Psychopathe mais charmant :)  H.G. Wells, quant à lui, était un peu fade mais choupi.

Le premier épisode d'Incorporated, nouvelle série hivernale de Syfy ne m'a pas vraiment convaincue car le sujet était, il faut le dire, déjà vu et revu. Des corporations ont pris le pouvoir de par le monde après des catastrophes naturelles (la sécheresse surtout) et la société a été divisée entre les nantis qui vivent dans le luxe et les pauvres qui vivent dans des bidonvilles (un peu comme le film Elysium). L'histoire porte surtout sur Aaron, un pauvre, qui s'est inventé une nouvelle identité, celle d'un riche, Ben Larson, a épousé la fille de la dirigeante de la société pour laquelle il travaille, et manigance pour monter dans la hiérarchie, tout ça sans se faire prendre et afin de délivrer son amour de jeunesse devenu escort girl de luxe. Mais j'ai fini par bien apprécier la série au fil de la saison. Le personnage qui m'a le plus touchée, alors que je la trouvais hyper fade au début, c'est Laura, l'épouse de Ben, qui connaît une belle évolution au cours de la saison. La série n'a pas marché et a été annulée, dommage.

La saison 2 de Colony a été de plutôt bonne facture (d'où la demi-étoile en plus), avec la famille Bowman essayant de survivre coûte que coûte et de nombreux terriens collaborant avec les aliens qu'on ne voit toujours pas... Le season finale nous a laissés avec le bloc de L.A en mauvaise posture et les Bowman s'enfuyant avec Snyder, toujours aussi louvoyant... La série a été renouvelée pour une saison 3 et j'ai hâte de voir ce que la série va réserver à ses personnages...

J'ai eu un peu de mal avec le début de la saison 1 de The Good Place qui ne m'avait pas convaincue malgré la présence de Kristen Bell toujours très charmante. Mais finalement, au fil des épisodes, j'ai de plus en plus aimé cette série décalée et amusante sur une jeune femme qui a été odieuse une bonne partie de sa vie et qui se retrouve par erreur au Paradis. Une série fraîche et qui change agréablement des sempiternelles comédies familiales ou amicales. Le dernier épisode a eu un twist inattendu et heureusement qu'elle a été reconduite pour une saison 2 qui est diffusée depuis quelques semaines.

The Last Ship, la série américaine patriote et post-apocalyptique est revenue pour une saison 4 dans laquelle une nouvelle menace frappe la Terre. Cette fois-ci le virus a muté et atteint la nourriture et les humains sont menacés de famine. C'est donc évidemment le Nathan James qui est chargé de trouver une solution, en l'occurrence des graines miraculeuses que des vilains méchants (dont Peter Weller, Robocop himself en savant fou, au sens propre du terme) convoitent. C'était très sympa de retrouver toute la bande avec un Tom Chandler hanté (au début) par ses actions de la saison précédente et ayant quitté la marine. Mais je vous rassure il va vite revenir sur le Nathan James par un concours de circonstances rocambolesque. Bon la série n'est évidemment pas exceptionnelle avec beaucoup de clichés dans cette saison 4 mais j'aime la retrouver chaque année et surtout qu'il y a Bridget Reagan depuis deux saisons et que j'adore. La saison s'est terminée de façon tranquille, il faut dire qu'avec tout ce qu'a vécu l'équipage du Nathan James cette saison, ils ont bien mérité un peu de repos avant que les scénaristes ne leur dégottent une nouvelle apocalypse et le monde à sauver une nouvelle fois. La saison 5, qui avait été actée en même temps que la 4, est déjà tournée, sera sûrement diffusée l'été prochain. Ce sera sûrement la dernière même si rien n'est confirmé de ce côté-là.

Je n'avais pas pu vous parler de The Strain dans mon bilan précédent car la 3e saison avait commencé trop tard. Habituellement diffusée l'été, elle n'a commencé que fin août 2016. Une 3e saison de bonne facture pour laquelle j'ai mis une demi-étoile en plus car elle m'a bien accrochée. La guerre entre les Strigoï et les humains n'a pas faibli et nos héros (Ephraïm, Fet, Dutch, Setrakian et Quinlan mon préféré) ont eu fort à faire pour empêcher l'humanité d'être éradiquée. Mais alors qu'on avait une lueur d'espoir, paf, il a fallu que ce petit con de Zach (le fils pénible d'Ephraïm) fasse une grosse boulette... La saison 4, la dernière, a quant à elle été diffusée au cours de l'été et donc je peux vous en parler également dans ce bilan. Elle se passe 9 mois après les événements du season finale de la saison 3 avec nos personnages préférés séparés et certains en bien mauvaise posture. Il faudra attendre au moins la moitié de saison (5 épisodes) pour que les persos commencent à se retrouver et, en attendant, j'ai trouvé que certaines storylines étaient moins intéressantes que d'autres (celle d'Eph par exemple). Les derniers épisodes auront servi à mettre en place une riposte pour se débarrasser du Maître, non sans de gros sacrifices parmi les persos qu'on connaissait depuis le début. La fin a été finalement peu surprenante mais satisfaisante. Dans l'ensemble The Strain n'aura pas été une série extraordinaire mais elle aura été sympa à voir et aurait été mieux s'il n'y avait pas eu le gamin pénible, Zach mais surtout elle a eu son lot de personnages attachants comme Setrakian, Fet, Dutch ou encore Quinlan. Rien que pour eux, je suis contente que la série ait existé.

J'ai eu beaucoup de mal à noter la saison 3 de Hannibal, j'aurais pu lui mettre 4 étoiles comme 2, tellement cette saison aura été en dents de scie.  Déjà, avec mon mari, on aura mis presque un an et demi à la voir. On avait vu 2-3 épisodes entre juin et septembre 2015, puis on a complètement arrêté pendant un an pour voir le reste à l'automne 2016. Il faut dire que le début de la saison était pratiquement une caricature de cette série qui m'avait tant enthousiasmée, hyper esthétique, lente, se regardant le nombril. La deuxième partie de la saison m'a un peu plus plu avec l'histoire de Dragon rouge mais la magie n'était plus là et j'avoue que je me suis un peu forcée à regarder les derniers épisodes. J'ai trouvé cependant que la fin de la saison était très convenable et si la série s'est perdue en route, je n'oublierai pas la relation si troublante entre Will Graham et Hannibal Lecter... La série a annulée à l'issue de cette saison 3 et c'est très bien comme ça. Mais il y a de temps en temps, des rumeurs sur une possible saison 4, un jour...

New Girl est remontée dans mon estime (et dans ma notation en prenant une demi-étoile en plus) pour sa 6e saison. Je ne sais pas si elle était mieux que les précédentes mais je n'ai pas éprouvée d'ennui, j'ai même ri à la regarder. Il n'y a que Megan Fox qui m'a encore laissée de marbre. Au cours de cette saison 6, tous les personnages ont évolué et se sont retrouvés à la fin de la saison à peu près en fin de parcours, j'entends par là qu'il n'y avait plus grand chose à raconter sur eux, tous étant en bonne place. Le season finale avait des airs de series finale mais la série été renouvelée contre toute attente (dans mon premier jet de ce bilan, j'avais même marqué qu'elle était annulée tellement j'y croyais peu et même l'acteur qui jouait Nick avait annoncé son annulation) pour 8 petits épisodes qui seront diffusés en 2018.

The Big Bang Theory est toujours sympathique à voir mais j'avoue que je me lasse un peu. L'an dernier, pour sa saison 9, je lui avais mis une demi-étoile en moins donc elle est toujours en 3,5* pour sa saison 10 mais je ne sais pas si ce sera toujours le cas l'an prochain. Cette saison, même si elle m'a moins convaincue, a vu certains personnages évoluer et changer, notamment Sheldon et sa relation avec Amy qui a fait de grands bonds en avant, notamment dans le dernier épisode qui se termine sur un cliffhanger les concernant. Ce que je regrette toujours c'est le traitement infligé à Stuart et cette année à Raj qui est pratiquement devenu plus pathétique que le gentil vendeur de comics. J'espère qu'ils trouveront de storylines intéressantes pour ces deux-là. La série a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires, je compte bien regarder la 11e mais va falloir vraiment que ça reprenne un peu de peps pour ne pas trop me lasser car sinon la série pourrait se retrouver en 3 étoiles l'an prochain.




La 3e saison de Salem a été diffusée 6 mois plus tard que les deux premières. Une 3e saison dans la lignée des deux précédentes, et où le diable, incarné dans l'enfant de John et Mary Sibley a essayé de prendre le contrôle de Salem et du monde par la même occasion. Une saison que j'ai trouvé un tantinet moins bien que les autres, notamment avec cette histoire de diable qui, je trouvais, traînait en longueur. Le dernier épisode, qui a été le dernier de la série car elle a été annulée, a conclu la série de façon satisfaisante, notamment pour le couple John/ Mary mais je dois dire que je l'ai trouvé assez moyen, trop exalté à mon goût, et ça veut dire beaucoup pour une série qui n'a jamais fait dans la dentelle :) Mais sur l'ensemble des trois saisons, Salem aura été intéressante à regarder.

Speechless a été une nouveauté comédie qui a le mérite de parler du handicap de façon amusante car elle raconte l'histoire d'une famille assez décalée dont le fils aîné de 15-16 ans est atteint d'infirmité motrice cérébrale. C'est avec la délicieuse Minnie Driver et J.J est joué par un véritable acteur atteint d'IMC (mais moins prononcée que son personnage). Et les autres acteurs, surtout les enfants et celui qui joue Kenneth l'aide journalier de J.J sont bien. J'ai trouvé la série sympa, souvent touchante mais il m'a manqué un quelque chose pour que je l'aime davantage. Disons que ce n'est pas une série sur laquelle je me suis jetée chaque semaine même si je l'ai regardée sans déplaisir. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui vient de débuter.

Midnight Texas a été une série diffusée cet été et heureusement pour elle car elle était très bien en série estivale, pas prise de tête et pas sûre que je l'aurais regardée à un autre moment. C'est une série tirée d'une saga de Charlaine Harris (comme True Blood) sur une ville peuplée par des créatures surnaturelles (mais pas que) qui vivent en paix et (pratiquement) en sécurité et dans laquelle débarque Manfred, un médium. Une grande partie de la saison a porté sur des standalone avec une créature différente à chaque épisode pour finir avec un fil rouge bien vite résolu en season finale. Je l'ai trouvée sympa à regarder, surtout pour Lemme et Olivia, deux personnages super attachants. Quant à Manfred, l'acteur qui le jouait manquait de charisme, même s'il était très sympa et d'autres acteurs jouaient, en revanche, pas bien du tout. Mais bon, ce fut le petit guilty pleasure de l'été quand il y avait peu de nouveautés à ce mettre sous la dent. La série n'a toujours pas été renouvelée pour une saison 2.

La saison 3 de Z Nation a débuté par un épisode assez surprenant, d'une heure et demie, à la manière d'un film (se basant sur Les 7 mercenaires) et se passant entre deux épisodes de la saison 2. Je me suis demandé le pourquoi d'un tel épisode mais la raison a pris tout son sens au cours de la saison 3. Une saison 3 dans la lignée des précédentes, fun et toujours aussi déjantée avec un Murphy plus mégalo que jamais. La série est toujours à la limite du ridicule parfois mais je l'aime bien. J'ai juste regretté que les persos soient séparés une bonne partie de la saison et qu'il y a 14 épisodes ce qui est un peu trop et donne lieu parfois à du remplissage. Le season finale a été épique nous laissant en plan sur le sort de tous les personnages et le titre de l'épisode n'a jamais aussi bien porté son nom (mais je ne vous le donne pas car il est spoiler). Heureusement, la série a été renouvelée pour une saison 4 et j'ai hâte de savoir ce qu'il est advenu de Warren, Murphy, 10K, Doc, Addy, et Citizen Z. N.B : la série a repris depuis 2 semaines donc je connais leur sort :)

Ash vs Evil Dead : Fin 2015, j'avais regardé les trois films de la saga Evil Dead, afin de pouvoir voir la série qui en avait été tirée. C'est donc cette saison que j'ai regardé les 2 premières saisons de Ash vs Evil Dead qui reprend 30 ans après les 2 premiers films alors que Ash vivote et réveille encore une fois les démons du Necromicon. Cette fois-ci, il est aidé de deux jeunes gens, Pablo et Kelly. La série est dans la lignée des films, ça ne vole pas super haut, c'est même assez grotesque parfois, très sexe-pipi-caca et le bugdet "sang" est énorme, mais bon, c'est marrant et Bruce Campbell est savoureux dans le rôle de Ash. Ajoutez à cela la présence de Lucy Lawless que j'adore. La série a été renouvelée pour une saison 3 qui sera diffusée à partir du 25 février prochain.

Cette année, j'ai trouvé encore plus série Z que Z Nation ! Blood Drive diffusée cet été a vraiment été un OVNI ! Construite sur le modèle Grindhouse (que Tarantino et Rodriguez avaient remis au goût du jour il y a une dizaine d'année) avec du sang, du sexe, des jolies filles et beaucoup de vulgarité, la série racontait l'histoire d'une course automobile un peu particulière à travers les États-Unis dans une monde post-apocalyptique (mais située dans les années 90 il me semble) et où les voitures marchaient au sang. Avec une belle fille en guise d'héroïne et un beau gosse flic en héros, une multinationale louche et j'en passe. Pour tout dire, j'ai vraiment failli abandonner au bout du premier épisode mais finalement j'ai persisté et bien aimé cette série complètement atypique et déjantée, surtout grâce au personnage de Julian Slink joué par l'excellent Colin Cunningham. La série a été annulée à l'issue de cette première saison, faute d'audience, et vu la fin du dernier épisode, je préfère qu'on en soit resté là, même si évidemment je n'aurais pas été contre une 2e saison car en été, ça passait très bien.




Le voilà mon flop de la saison ! Ce n'est pas vraiment un flop mais j'ai trouvé la saison 3 de Kaboul Kitchen vraiment moyenne, d'où ses deux étoiles et demie (tout juste la moyenne :)). Déjà la saison 2 il y a plus de trois ans m'avait moins plu que la première mais là, sans Gilbert - Jacky - Melki ça a été beaucoup moins réussi. Stephane de Groodt en escroc au grand coeur a fait ce qu'il a pu comme les tordants Général Amanullah et le serveur Habib qui m'ont fait rire mais sans vraiment réussir à m'intéresser à leurs pitreries. Et je ne reviendrai pas sur les couples Axel/Lala ou Damien/Sophie qui dressent un triste constat de la vie à deux... Le dernier épisode n'a pas vraiment réussi à remonter le niveau et si dans un premier temps une saison 4 était prévue la chaîne a annoncé que la série ne reviendrait pas et ce n'est sans doute pas plus mal...


***************************************************

Me voilà arrivée pratiquement au bout de ce très long bilan, j'espère que vous êtes toujours là ! :) Ce sont donc 94 séries dont je vous ai parlé, soit 11 séries de plus que l'an dernier. Oui je suis ça fait beaucoup mais en terme d'épisodes, ça fait moins que la saison précédente, 1641 au lieu de 1817, soit 176 de moins. J'ai donc regardé plus de séries, mais plus courtes :) On tente les 100 pour la prochaine saison ? :D

J'ai regardé 36 séries de networks, soit 2 de plus que l'an dernier mais ça signifie que 58 proviennent d'autres sources, comme le câble, les plateformes de streaming ou l'angleterre. Et même la France avec Kaboul Kitchen. Ceci explique sans doute le nombre plus faible d'épisodes vu puisque ce sont des chaînes qui privilégient les saisons de 10-13 épisodes, voire 6-8 et j'avoue que ça me convient assez bien. Et j'ai vu 10 comédies (celles au format 20-30 min), soir deux de plus que l'année précédente.

En terme d'étoiles, cela représente 22 séries à 5 étoiles (contre 14 avant, donc beaucoup de coup de coeur en plus), 12 4 étoiles et demie (contre 24, soit 12 de moins), 28 4 étoiles (23 la saison précédente), 25 trois étoiles et demie (10 de plus que l'an passé), 6 à 3 étoiles (comme l'an dernier) et 1 seule à 2 étoiles et demie (pareil que l'an dernier). Les séries que j'ai beaucoup appréciées (de 4 à 5 étoiles) représentent donc 62 séries sur les 94. L'an dernier c'était 61 pour 83. On peut dire que, dans l'ensemble j'aime beaucoup ce que je regarde :) Car même si des séries se retrouvent en 3 étoiles et demie ou 3 étoiles, cela ne veut pas dire que je ne les aime pas. Celles qui me gonflent sont abandonnées de toute façon. La moyenne globale des séries notées sur Seriebox est de 16/20, comme l'an dernier. Ce qui est bien représentatif de ce bilan.

Je ne sais pas du tout où la prochaine saison va nous emmener, j'espère qu'elle sera aussi bonne pour moi. Pour le moment, je dois avouer qu'elle n'est pas folichonne côté nouveautés networks... Mais je pourrai vous parler de certaines séries qui ne sont pas revenues cette saison, comme Outlander, Mr. Robot ou The Shannara Chronicles. En revanche, faudra attendre une année de plus pour Westworld et Game of Thrones. Et j'ai déjà quelques séries du challenges séries 2018 en tête et que j'ai hâte de voir :)

J'espère que mon bilan vous a plu. Please, prenez un moment pour laisser un commentaire, ça fait toujours très plaisir. Et sur cet article, pas sur la page Facebook comme c'est la tendance. En attendant de vous retrouver l'année prochaine pour un nouveau bilan, je vous souhaite une excellente année de séries !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.