3

Les figures de l'ombre de Theodore Melfi

Posté par Frankie le 13 août 2017 à 11:39 - Catégorie : , , ,
Titre original : Hidden Figures
avec Taraj P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monae, Kevin Costner, Kirsten Dunst, Jim Parsons, Mahershala Ali

Résumé :
L'histoire de Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson, essentielles à la conquête spatiale américaine dans les années 60 mais reléguées dans l'ombre à une époque où il ne faisait pas bon être noire et femme...



Mon avis :
Voilà encore un film nommé aux Oscars que j'ai eu très envie de voir dès que j'en ai entendu parler. Le sujet des femmes afro-américaines et leur place dans la société américaine me touche beaucoup et là d'autant plus que ça parlait de la NASA et la conquête spatiale. J'ai réussi à le voir en avril et je dois dire qu'il m'a énormément plu et ému et que les 3 actrices principales sont épatantes, en particulier Taraj P. Henson.

Au début des années 60, trois jeunes femmes afro-américaines, Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson travaillent à la Nasa mais à des postes subalternes et réservés aux noires alors qu'elles sont surdiplômées. Mais Katherine Johnson, mathématicienne de génie, est bientôt intégrée à l'équipe qui s'occupe du programme spatial vers la lune, Dorothy va être essentielle à la compréhensions des premiers ordinateurs IBM et Mary va travailler sur les premières fusées, mais toutes toujours dans l'ombre de leur homologues masculins et bien blancs. Il faudra des années pour que le travail de Katherine Johnson soit officiellement reconnu...

C'est marrant parce qu'en novembre dernier, il y a eu un épisode de Timeless portant sur la mission Apollo 11 (celle où les astronautes se sont posés sur la lune en juillet 1969) et il y avait le personnage de Katherine Johnson qui était représenté. Enfin plus un mélange de Katherine Johnson et Dorothy Vaughn puisque le personnage était essentiel à l'élaboration d'une fiche IBM et on sait que c'est Dorothy Vaughn qui a été pionnière dans cette spécialité. Mais en tout cas, l'épisode et le personnage m'avaient marqués et j'ai trouvé ça intéressant de voir que ces personnes étaient représentées à l'écran à quelques mois d'intervalle.

Le film porte surtout sur le personnage de Katherine Johnson dont nous découvrons vite fait l'enfance et le fait qu'elle ait bénéficié de circonstances exceptionnelles pour pouvoir étudier et apprendre les mathématiques alors que sa couleur de peau et sa condition de fille ne l'y prédisposait pas. Et qui donc adulte va se battre pour se faire accepter là où elle n'était pas autorisée à entrer et travailler. C'est aussi le cas de ses deux autres amies qui vont souvent enfoncer des portes et bousculer des gens pour se faire accepter. J'ai vraiment trouvé la vie de ces trois femmes passionnantes à suivre, d'une part parce qu'elles font des métiers vraiment intéressants et ont contribué à de nombreuses avancées technologiques et d'autre part parce que c'était des êtres humains exceptionnels.

Mais bien sûr c'est un film qui porte sur la condition féminine et la lutte pour les droits civiques, à une époque où les noirs n'avaient pas le droit de se servir les mêmes boissons que les blancs ou devaient aller dans des toilettes bien spécifiques. C'est à la fois révoltant et émouvant. Révoltant car je suis toujours effarée que cela ait pu, malheureusement, exister et que le racisme existe encore... et émouvant car ces trois filles ne s'en sont pas laissé compter et ont tout fait pour gagner l'estime, le respect et des droits de leurs collègues sans forcément faire de militantisme mais grâce à leur intelligence et leur pugnacité. Ah et j'ai adoré lorsque les 7 astronautes de la mission Mercury sont invités à la Nasa et que l'un des directeurs traite nos trois héroïnes comme quantité négligeable et que John Glenn vient personnellement les saluer.

Toute ce qui a touché à la course aux étoiles et l'expansion de la Nasa m'a également énormément plus, voir les premiers voyages dans l'espace, la course contre la montre pour ramener les astronautes en bonne santé dans les capsules de survie. Et l'autre jour, en voyant Thomas Pesquet rentrer sur Terre sans encombre dans sa petite capsule, je me disais que c'était en grande partie grâce à Katherine Johnson qui a été déterminante à un moment sur ce point précis....

C'est Taraj P. Henson qui joue Katherine Johnson, avec beaucoup de talent. C'est une actrice que j'adore, que je n'ai vue que dans Person of Interest (je ne regarde pas Empire) et elle fait vraiment un excellent boulot, tout en retenue et humilité. Quant à Katherine Johnson, apprenez qu'à 98 ans (99 dans deux semaines), elle est toujours vivante et vit avec son second mari (celui du film), lui aussi toujours vivant. Son travail n'a été officiellement reconnu qu'il y a que quelques années, même si sa contribution était reconnue dans son domaine, et Barack Obama lui a remis la médaille présidentielle de la liberté il y a 2 ans.

C'est le talentueux Maharshala Ali qui joue le 2e mari de Katherine Johnson et il a plus de présence à l'écran que dans Moonlight ! Le personnage est un peu en retrait mais est bien sûr inclus dans la vie du personnage.

L'excellente Octavia Spencer joue, elle, Dorothy Vaughn, qui elle aussi ne va pas s'en laisser compter par les préjugés et les obstacles. Son personnage est assez savoureux. et surtout essentiel au développement informatique, à travers les premiers (et très encombrants) ordinateurs IBM.

Le personnage de Mary Johnson, joué par Janaelle Monae, est un peu plus en retrait mais essentiel aussi à la cause de ces femmes afro-américaines ayant réussi à dépasser les préjugés. Elle a été la première femme noire à intégrer des cours du soir réservés aux blancs et, en 1958, la première femme noire à devenir ingénieure à la Nasa. Toute sa vie elle a oeuvré pour les minorités et l'égalité entre hommes et femmes, en se basant sur sa propre expérience. C'est également un personnage fantastique et je trouve que le film ne lui rend pas assez justice, même si son parcours pour devenir une ingénieure est bien respecté.

À noter que Dorothy Vaughan et Mary Johnson sont, elles, décédées en 2008 et 2005...

C'est sympa de retrouver Kevin Costner, cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vu jouer. Il interprète le directeur de recherche des missions spatiales et est donc le chef de Katherine Johnson. J'ai plutôt aimé le personnage car s'il est plein de préjugés envers la jeune femme à cause de sa couleur et de son sexe, il arrive à les dépasser petit à petit et à lui faire confiance. Ce qui n'est pas le cas du personnage interprété par Jim Parsons (le grand Sheldon Cooper :)) qui est, avouons-le, un connard jaloux et imbu de sa personne (un Sheldon bis ?).

On retrouve également au générique Kirsten Dunst, dont le personnage est plein de préjugés également et qui interagit davantage avec Dorothy Vaughan. Mais heureusement Dorothy ne va pas s'en laisser compter :)

Je ne connais absolument pas Theodore Melfi, le réalisateur. Il faut dire que Les figures de l'ombre est son 3e film et qu'entre son premier et son deuxième il s'était écoulé 15 ans ! Il se débrouille bien avec ce film-là, bon c'est américain donc ça glorifie le rêve américain et le fait que beaucoup de choses soient possibles quand on veut, mais ici, ce n'est pas pesant comme dans certaines autres films, au contraire, c'est super de voir des jeunes femmes, noires de surcroît, réussir là où on ne les attendait pas.

En conclusion, Les figures de l'ombre est un film très réussi sur trois femmes exceptionnelles qui ont réussi là où leur condition de femme et la couleur de leur peau aurait dû être un obstacle et qui grâce à leur ténacité sont devenues des figures légendaires, même si restées dans l'ombre pendant trop longtemps. C'est également un super film sur la conquête spatiale et les premières missions habitées. Alors lorsque vous verrez des astronautes rentrer sur Terre sans encombre ou que vous tapoterez sur votre ordinateur, ayez une pensée pour ces femmes qui ont contribué à tout ça...

Note :



Vu en version originale sous-titrée en anglais

Le film fait partie du Film de la semaine 2017 de Benji
19/52

3 Comments


J'avais adoré :) ils ont très bien réussi à traité le sujet je trouve, j'avais un peu peur qu'ils en fassent des tonnes, mais pas du tout :)


Un film que j'ai vraiment aimé aussi, avec des actrices fantastiques ! Merci pour les infos complémentaires sur les femmes qu'elles ont interprêtées :D


@Zina, oui c'est très bien fait, avec beaucoup de justesse.

@Sofynet, de rien ! J'adore me renseigner sur les vrais personnages quand je regarde des biopics et là surtout ce sont des femmes exemplaires.

Merci pour vos commentaires.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.