13

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (249)

Posté par Frankie le 31 octobre 2016 à 07:11 - Catégorie : ,

Bonjour à tous ! En ce dernier jour du mois d'octobre, c'est le moment de se retrouver pour ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai lu The Space Between Us (Tous ces silences entre nous) de Thrity Umrigar. Un roman sur deux femmes dans l'Inde d'aujourd'hui et si l'histoire était bien, qu'est-ce que c'était déprimant ! Et je me suis un peu traînée dessus, j'ai mis 6 jours pour lire les 300 et quelques pages. Et j'ai entamé un roman tout aussi youplaboum, The Perks of Being a Wallflower (Le monde de Charlie) de Stephen Chbosky.

- Aujourd'hui, je lis donc Le monde de Charlie et pour le moment (j'en suis à la moitié), je ne suis pas passionnée par le roman, je préfère, de loin, le film.

- Cette semaine, je vais d'abord finir Le monde de Charlie, assez rapidement d'ailleurs, car il se lit vite et ensuite je pense lire Sang pour sang, le tome 25 de Walking Dead, de Robert Kirkman et Charlie Adlard. Et ça risque d'être bien déprimant aussi vu comment se terminait le tome 24... Et ensuite, je resterai dans une ambiance de fête et de bonne humeur avec une biographie, The Lost Child of Philomena Lee (Philomena en VF) de Martin Sixsmith. Un film en a été tiré il y a quelques années, avec Judy Dench et Steve Coogan et j'avais adoré ! Après cela, je ne sais pas ce que je vais lire mais je pense qu'il va me falloir quelque chose de plus joyeux ! :)

Bonne semaine à tous !

5

Prisoners de Denis Villeneuve

Posté par Frankie le 29 octobre 2016 à 19:47 - Catégorie : , ,
Avec Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis, Maria Bello, Terrence Howard, Paul Dano

Résumé :
Le soir de Thanksgiving, deux petites filles disparaissent dans une banlieue de Boston. Tandis que la police, dont le détective Loki, mène l'enquête, Keller Dover, le père de l'une des petites, décide de prendre les choses en main...




Mon avis :
Encore un film que je n'aurais sûrement pas vu sans le Challenge Seriebox. Je n'en avais même pas entendu parler quand il est sorti, en octobre 2013, alors qu'il y a pourtant deux belles têtes d'affiche. Je l'ai donc vu ce mois-ci et je dois dire que j'ai trouvé ce thriller très efficace et prenant, à défaut d'être surprenant ou original.

Le soir de Thanksgiving, les Dover se rendent chez leurs voisins et amis, les Birch. Après le dîner, les parents se rendent compte que leurs petites filles respectives ont disparu. Les soupçons se portent vite sur un conducteur de camping-car qui était garé non loin de là. Mais lorsque le suspect est arrêté, un jeune garçon assez renfermé, rien de permet de le lier à ces disparitions. Tandis que le détective Loki continuer à mener l'enquête, Keller Dover va tout faire, lui, pour faire avouer le jeune homme avant qu'il ne soit trop tard...

Quand on parle d'un thriller où un père part à la recherche de sa fille, on pense de suite à Taken (ou pas :)). Je vous rassure, Prisoners est l'antithèse du film avec Liam Neeson. Ce n'est pas du tout un film d'action bas du front mais plutôt un thriller sombre et âpre, plus porté sur la psychologie des personnages. Il dure 2h30 mais je ne l'ai absolument pas trouvé long du tout. J'ai été prise de bout en bout par l'histoire.

En revanche, j'avais, encore une fois, deviné pratiquement tous les tenants et aboutissants de l'intrigue. Ça ne m'a pas dérangée mais je n'ai donc pas été surprise pour un sou. Mais du coup, c'était intéressant de voir comment les autres protagonistes aller arriver aux mêmes conclusions que moi. :) Et à la fin, je sautais partout en disant, mais bon sang, ils ne vont rien voir ! :D Et surtout que la toute fin est crispante, j'ai failli y laisser mes ongles.

De par son sujet, la disparition de petites filles, c'est un film qui touche beaucoup. Quand on voit le père Keller qui bascule pratiquement dans la folie et va presque devenir le monstre qu'il pourchasse, tout ça afin de sauver sa gamine, on se demande ce qu'on ferait à sa place. Car quand on touche à ta chair, difficile de se dire que nous aussi on resterait tranquilles à attendre que la police fasse son boulot. Bien sûr tout le monde ne se transforme pas en Hugh Jackman, Liam Neeson ou encore Charles Bronson dans le Justicier dans la ville (trois voyous agressent la femme et la fille de son personnage, la femme meurt, la fille garde des séquelles psychologiques et Bronson se met à faire justice lui-même), mais on peut comprendre l'état psychologique de ces personnages.

D'ailleurs Hugh Jackman est très bon dans le rôle de cet homme qui perd pied. Il s'est fait un physique assez loin de l'image glamour qu'il dégage bien souvent et cela colle bien au rôle.

Jake Gyllenhaal n'est pas mal non plus dans le rôle du flic, même s'il est moins convaincant que Jackman.

Paul Dano est lui aussi excellent dans le personnage du suspect. On n'arrive pas à savoir s'il est coupable ou non, il semble fragile mais en même temps inquiétant. Belle performance.

Il n'y a que les femmes que j'ai trouvées un peu en retrait. Viola Davis a un rôle un peu plus conséquent que Maria Bello, enfin son personnage, qui passe pratiquement tout son temps abrutie par les cachets.

Je ne connaissais pas du tout Denis Villeneuve qui a réalisé des films peu connus jusqu'à présent (mais il va faire le prochain Blade Runner). C'est un québécois et je trouve d'ailleurs que son film a une touche très canadienne. Je ne sais pas comment l'expliquer mais j'ai pensé pendant tout le film que ça se passait dans une ville du Canada (alors que c'est censé se passer dans une banlieue de Boston). Peut-être parce qu'il apporte cette touche non américaine (et parce qu'à un moment, un des flics dit que le suspect est interdit de sortir du Commonwealth...). En tout cas, la réalisation du film est à l'image de son sujet, sombre, aux images froides et bleutées, donnant une tonalité parfois sinistre.

En conclusion, Prisoners est un thriller qui prend aux tripes par son sujet et tient en haleine malgré la longueur. Il n'est sans doute pas très original, à fortiori quand on devine vite qui est le coupable, mais il est bien fichu. Alors si vous voulez savoir si le personnage de Paul Dano est vraiment le coupable, ou s'il y a une histoire encore plus sordide derrière l'enlèvement des deux petites filles, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Ce film fait partie du Top 100 du Ciné Challenge de Seriebox
7/9
98/100
du Mini Challenge Thriller
2/5
31/50
et du Film de la semaine 2016 de Benji
41/52

0

Fluke de James Herbert

Résumé :
Fluke n'est pas un chien comme les autres. Il a le souvenir d'avoir été un homme dans une vie précédente et il n'a dès lors qu'un seul objectif, retrouver sa famille d'avant et découvrir qui l'a tué.






Mon avis :
Quand mes enfants étaient petits, ils adoraient regarder le film Fluke avec Matthew Modine et je dois dire que je l'aimais aussi beaucoup car c'était un film touchant avec un chien adorable. Une sorte de Ghost version canine :) Il y a quelques années, je suis tombée sur le livre écrit par Jame Herbert et je me suis dit que je le lirais bien pour en découvrir une version plus noire et terrifiante, James Herbert étant un auteur de romans qui font peur et Fluke étant édité dans la collection Terreur de Presse-Pocket en France. Je l'ai finalement sorti de ma Pal cette année (je l'ai lu en anglais finalement) et si l'histoire est sympa à lire, elle ne fait en aucun cas très peur, enfin pas plus que le film pour enfants qui en a été tiré.

Bon pas la peine que je remette de résumé plus détaillé, le premier suffit amplement.

Si vous vous attendez à avoir un thriller bien sanglant et noir, passez votre chemin. Pendant la plus grande partie de ce court roman (il fait 220 pages), Fluke est un chiot, qui grandit, qui découvre la vie de chien, qui vit des aventures et des mésaventures, qui se fait un ami, des ennemis et qui se rappelle à peine de sa vie d'homme, à part qu'il sait qu'il en a été un. Ce sont ces différentes expériences qui font qu'il va peu à peu retrouver sa mémoire d'humain et il faut vraiment attendre les 40 dernières pages pour que l'histoire évolue...

Du coup, c'est un peu décevant. Car si c'est très sympathique de suivre le gentil Fluke, on s'attend à autre chose, quelque chose de plus consistant, et dans mon souvenir du film, il passait plus de temps avec sa famille. Après, je me trompe peut-être...

En tout cas, le personnage de Fluke est très attachant. Je ne suis pas très "chien" mais je pense qu'on aimerait tous en avoir un comme cela. Du fait de son humanité, ça en fait un animal très intelligent et touchant.

J'ai aussi bien aimé le personnage de Rumbo qui est une sorte de mentor chien pour le jeune Fluke. Dans le film, il était interprété, enfin doublé, par Samuel L. Jackson.

Rien à dire sur les autres personnages qui apparaissent et disparaissent au cours du roman.

Le style de l'auteur est plutôt agréable à lire en anglais, très facile à comprendre. Il se dégage beaucoup de poésie dans certaines scènes. Comme je l'ai dit il n'y a pas vraiment de scènes terrifiantes, même si le passage chez une vieille dame qui semble avoir une double personnalité est assez violent. Mais je me dis que c'est la couverture française qui est trompeuse car contrairement à l'originale, elle semble vraiment donner à penser que le roman est une histoire horrifique.


En conclusion, Fluke n'est pas le roman terrifiant auquel je m'attendais mais est plutôt dans la lignée du film qui a ravi mes enfants il y a 15-20 ans. Je l'ai trouvé sympathique à lire et ai fondu pour ce chien si attachant. Et si vous voulez savoir si Fluke finira par retrouver sa famille humain et découvrira comment il est mort, lisez-le.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2016 de Nanet
23/26

du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
2

et du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : Fantastique ou horreur
10/12

6

Les enfants loup, Ame & Yuki de Mamoru Hosoda

Posté par Frankie le 25 octobre 2016 à 11:45 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Okami komodo no Ame to Yuki
avec Kumiko Aso, Megumi Hayashibara, Takuma Hiraoka

Résumé :
Hana rencontre un bel étudiant inconnu à l'université. Ils tombent amoureux et le garçon lui révèle qu'il est un homme-loup. Après avoir eu deux enfants, le père meurt brutalement. Hana essaie de survivre en toute discrétion mais il lui est bientôt difficile de cacher la condition des enfants et elle décide de les emmener vivre à la campagne près d'une grande forêt où ils pourront grandir à l'abri des regards...




Mon avis :
Les dessins animés japonais ne sont pas de ceux que je vais forcément voir au cinéma, même si j'emmenais les enfants voir les Miyazaki quand ils étaient petits. Mais heureusement, il y a les mini challenges de Seriebox pour réparer cette erreur et Les enfants loups fait partie de ces films d'animation toujours très bien placés (en numéro 1, même, dans le Mini Challenge Animation). Cela faisait un petit moment que j'avais envie de le découvrir et début octobre, comme cela faisait longtemps que je n'avais pas vu de dessin animé, je me suis dit que c'était l'occasion de le sortir de ma PAV (Pile à voir :)) et j'ai beaucoup aimé et été touchée par ce beau film d'animation.

Dans les Enfants loups, on suit l'histoire du début de l'histoire d'amour entre Hana et son étudiant mystérieux et taciturne (qui n'a pas de nom, à priori), jusqu'au moment où leurs deux enfants prennent leur envol de façon différente. Entre les deux, Hana et ses enfants auront vécu de nombreuses épreuves et tragédies mais aussi des joies. Et on rit beaucoup aux facéties de la petite Ame.

Voilà un très beau film qui reprend des thèmes souvent chers à ce cinéma d'animation japonais, le culte de la nature, le respect de l'environnement, le droit à la différence, l'entraide et le partage. Et le folklore et les traditions de cette culture japonaise, ici avec ces hommes-loups.

Les enfants loups c'est l'histoire d'une mère, surtout, qui se bat pour que ses enfants aient le droit de vivre en toute liberté, sans le regard que les autres pourraient porter sur eux s'ils vivaient en ville. Hana est le personnage qui m'a le plus touchée, d'abord à cause de son histoire d'amour tragique, puis tellement émouvante en mère courage. La fin est déchirante (avant les scènes de conclusion) et quand on est mère, on ne peut que avoir de l'empathie pour Hana.

Ame est une petite fille délurée, très amusante avec ses facéties. En grandissant, elle mène un combat intérieur entre sa condition d'humaine et celle de louve. J'ai juste regretté que des deux enfants, ce soit elle, la fille, qui rentre dans le rang...

Quant à Yuki, il a un peu la démarche inverse de sa soeur, timoré et pas du tout désireux d'être un loup, c'est pourtant avec son côté animal qu'il va s'accomplir.

Je n'avais encore jamais vu de dessins aminés de Mamoru Hosada (j'ai La traversée du temps à voir) et j'ai trouvé que les dessins de paysages étaient magnifiques. Et je ne sais pas si c'est fait exprès ou si c'est l'habitat traditionnel de la campagne japonaise mais là où Hana habite avec ses enfants ressemble beaucoup à la campagne de Mon voisin Totoro. Et d'ailleurs à un moment, dans une salle de classe, on voit deux petits sacs accrochés et on dirait les petites créatures qui accompagnent Totoro. Alors coïncidence ou hommage ?

En conclusion, Les enfants loups est un très joli film d'animation, touchant, comme les japonais savent les faire, avec des beaux paysages, une jolie musique et une histoire prenante. Et si vous voulez découvrir les enfant loups à votre tour, regardez-le.

Note :



Vu en version française

Le film fait partie du Mini Challenge Animation
3/7
41/50

et du Film de la semaine 2016 de Benji
40/52

10

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (248)

Posté par Frankie le 24 octobre 2016 à 09:18 - Catégorie : ,

Bonjour à tous ! C'est lundi et c'est donc le jour de se retrouver pour ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Magic Shifts, le tome 8 de Kate Daniels d'Ilona Andrews, un très bon opus encore une fois. J'ai également lu Le projet Shiro, la suite du Projet Bleiberg de David S. Khara, thriller très efficace et sympa à lire et j'ai commencé The Space Between Us (Tous ces silences entres nous) de Thrity Umrigar.

- Aujourd'hui, je lis donc Tous ces silences entre nous. Je viens juste de le commencer donc je n'ai pas trop d'avis dessus pour le moment mais c'est bien à lire.

- Cette semaine, je vais donc continuer et finir Tous ces silences entre nous et ensuite, je ne sais pas trop, sans doute The Perks of Being a Wallflower (Le monde de Charlie) de Stephen Chbosky. J'ai vu le film il y a un an et j'ai le roman depuis très longtemps dans ma Pal, il est temps que je l'en sorte, d'autant plus qu'il fait partie de mon challenge ABC. Pour Miss Peregrine, il faudra donc attendre encore un peu...

Bonne semaine à tous !

3

Le grand livre de Connie Willis

Posté par Frankie le 20 octobre 2016 à 11:12 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : The Doomsday Book

Résumé :
Décembre 2054, les Historiens d'Oxford décident d'envoyer la jeune Kivrin Engle en 1320, contre l'avis de son mentor, Mr Dunworthy. Mais le département médiéval lui assure que tout se passera bien, la période étant bien avant la grande peste noire de 1348. Mais évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu, d'autant plus qu'à Oxford, en cette veille de Noël, une épidémie gravissime se déclenche...

Mon avis :
J'avais acheté Le grand livre à la suite de ma lecture de Sans parler du chien, il y a 5 ans mais avait préféré lire la duologie Black out/All Clear avant. Trois romans coup de coeur. Cette année, je me suis dit qu'il était grand temps que je lise ce qu'on peut considérer comme le premier tome de la saga Oxford Time Travel. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ça n'a pas été un coup de coeur. J'ai aimé retrouver l'univers de ces historiens voyageurs dans le temps mais j'ai trouvé l'histoire assez longuette et redondante.

Tout d'abord, les romans peuvent se lire indépendamment les uns des autres. À part pour Black out et All Clear bien sûr qui forment une seule et même histoire. Mais lire Le grand livre après les autres ne nuit en rien à la compréhension des histoires. Car si l'univers est le même, chaque histoire est indépendante. Tout juste retrouve-t-on des personnages connus. Le seul hic quand on lit Le grand livre après les autres, c'est qu'il a beaucoup vieilli. Surtout au niveau technologique. Écrit en 1992, il nous décrit un Oxford de 2054 à peine plus évolué que celui des années 90. Quand on voit notre avancée technologique depuis les années 2000, il y a de quoi rire. Car les téléphones sont encore filaires, tout juste ont-ils la vidéo dessus mais ils tombent en rade dès qu'il y a un problème. Et c'est à peu près tout. Bon ce n'est pas le plus important dans l'histoire mais niveau crédibilité sur le futur, c'est un point négatif. L'auteur n'a pas été très visionnaire ou audacieuse sur ce coup-là :D

Quand j'ai su que le roman allait aborder le moyen-âge, j'étais très excitée car c'est une période que j'adore. L'un de mes tomes préférés des Time Riders est le troisième, celui qui se passe, justement, à cette période, et j'adore Les piliers de la Terre et Un monde sans fin de Ken Follett. Du coup, quand on a lu ces romans-là, il n'y a plus vraiment de surprise à découvrir la vie dans un hameau au XIVe siècle avec sa famille noble, son curé, les hobereaux et les serfs. Et il faut une histoire vraiment passionnante pour nous appâter.

Car le gros problème du roman, c'est que les six cents pages (en VO) du roman ne porte pratiquement que sur les maladies qui touchent les uns et les autres. Maladie au Moyen-âge, maladie en 2054, grippe, peste et j'en passe. Du coup, on se dit que Connie Willis aurait très bien pu raccourcir son roman de 200 voire 300 pages et nous épargner des pages entières dessus. Paradoxalement, je me suis pas ennuyée, enfin pas trop. À me lire, on pourrait le croire mais non, j'ai lu le roman avec intérêt, en espérant peut-être que ça se décante un peu, mais le fait est que j'ai quand même apprécié ma lecture. Car il y a des scènes intéressantes et touchantes et parce les personnages sont attachants. Mais faut le savoir, il faut quand même attendre pratiquement la fin pour que ça bouge un peu, qu'il y ait interaction entre le présent de 2054 et le passé. Et je dois dire que la résolution de cette aventure est un peu vite expédiée.

Ce qui est intéressant dans les voyages dans le temps, c'est de voir comment deux époques ont une influence l'une sur l'autre ou comment un voyageur dans le temps interagit sur le passé et les conséquences que cela peut avoir. Là, Krivin n'est finalement qu'un témoin un peu passif et impuissant de l'époque dans laquelle elle atterrit et rien de plus. Je sais bien que le rôle des Historiens de Connie Willis est d'être témoin sans intervenir mais j'aurais aimé que, comme dans les autres livres de Willis, la présence d'une Historienne ait davantage de conséquences. C'est un peu dommage car du coup, il n'y a pas vraiment d'enjeu à part espérer voir la jeune femme rentrer à son époque.

J'ai trouvé Mr Dunworthy toujours aussi sympathique. Alors que le directeur du département médiéval, Gilchrist, a tout l'air d'un gros con, Dunworthy est toujours le type affable, soucieux de ses Historiens et qui fait des pieds et des mains pour les ramener. Un chouette type.

J'ai été ravie de voir le jeune Colin qui était dans Black out et All Clear, surtout All Clear d'ailleurs et qui là a bien sûr quelques années de moins. Il y a 12 ans et est déjà un garçon aventureux et qui fourre son nez partout. Je dois dire que sa présence amène beaucoup de fraîcheur et d'humour.

Krivin, la jeune femme perdue au Moyen-âge est courageuse, tenace et de la ténacité il lui en faut pour affronter les dangers d'une époque où attraper le moindre rhume peut vous mener aux portes de la mort.

Le style de l'auteur est toujours agréable à lire en anglais, j'aime beaucoup les touches d'humour qui émaillent son récit alors que l'histoire n'est pas toujours très drôle mais, au détour d'une phrase, elle écrit souvent quelque chose qui amène le rire aux lèvres.

En conclusion, j'ai eu l'air de descendre le livre tout au long de ma chronique car il faut bien le dire j'attendais plus qu'une histoire de maladies en ouvrant ce livre sur les voyages dans le temps mais j'ai quand même bien aimé l'ensemble, surtout les personnages et la façon d'écrire de l'auteur. Et si vous voulez savoir si Krivin a vraiment été envoyée en 1320 ou à une époque plus dangereuse et si Mr Dunworthy, à l'aide de l'intrépide Colin, et malgré les embûches et la maladie, va arriver à la ramener en 2054, lisez-le.

Note :



Le roman fait partie du Challenge ABC 2016 de Nanet
22/26

et du Challenge Read in English 2016 - 2017 que j'organise
1

11

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (247)

Posté par Frankie le 17 octobre 2016 à 09:03 - Catégorie : ,

Bonjour ! c'est à nouveau lundi (que les semaines passent vite !) et c'est donc le jour de se retrouver pour ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'étais en train de lire Twenties Girl (Très Chère Sadie) de Sophie Kinsella que j'ai fini mercredi et qui fut une lecture très sympathique. Et j'ai enchaîné avec Magic Shifts, le tome 8 de Kate Daniels d'Ilona Andrews.

- Aujourd'hui, je suis toujours dans Magic Shifts, J'en suis aux 2/3, je devrais l'avoir fini demain. C'est toujours un grand plaisir de retrouver Kate Daniels, même si ce tome est un peu moins palpitant que le précédent. Mais je me régale quand même.

- Cette semaine, je vais donc finir Magic Shitfts. Ensuite je lirai sûrement Le projet Shiro de David S. Khara. J'avais beaucoup aimé le premier roman de la série Les projets, Le projet Bleiberg. Et Après n'avoir lu que des romans VO depuis fin septembre, il faut bien que j’intercale une petite lecture VF :) Après, je ne sais pas trop, j'ai très envie de lire Miss Peregrine et les enfants particuliers (En VO) de Ransom Riggs mais je voudrais aussi lire les derniers livres que j'ai à lire pour le Challenge ABC 2016, donc ce sera peut-être The Space Between Us (Tous ces silences entre nous) de Thrity Umrigar, une auteure américaine d'origine indienne (d'Inde). Je vous dirai ce que j'ai finalement choisi quand on se reverra la semaine prochaine.

Bonne semaine à tous !

14

Une saison de séries télé : de septembre 2015 à septembre 2016

Posté par Frankie le 13 octobre 2016 à 11:27 - Catégorie : , ,
La saison des séries télé vient de toucher à sa fin, les séries estivales venant juste de se terminer. C'est donc l'heure que je m'attelle à ce bilan le plus important de ma petite vie de blogueuse et que je vous parle des séries que j'ai commencées entre le 1er septembre 2015 et le 31 août 2016, exception faite de The strain qui a débuté sa saison 3 le 28 août, qui n'est pas terminée à l'heure actuelle et dont je vous reparlerai donc dans un an.

L'année dernière, j'avais fait le constat que les séries des Networks (ABC, CBS, FOX, NBC et la CW) étaient de moins en moins prenantes et originales. Je pense que je pourrais faire le même topo cette année. C'est difficile de trouver des séries exaltantes parmi les nouveautés, tant les networks semblent utiliser les mêmes recettes et choisir la facilité avec des reboots, des remakes, des suites improbables ou des séries tirées de films. D'ailleurs sur les huit nouveautés networks que j'ai regardées tout au long de l'année (4 de moins que l'année précédentes) pour 18 en tout (6 de moins que l'année dernière), il n'y en a, encore cette année, que deux qui m'ont vraiment branchée (sans atteindre 5 étoiles), Lucifer et Limitless (pourtant tirée d'un film et reprenant le thème un consultant qui aide la police ou le FBI). Leur point commun, avoir un personnage principal charismatique et amusant.  Les 6 autres nouveautés networks ont été au mieux d'aimables divertissements, au pire m'ont fait décrocher.

Heureusement qu'il reste encore sur ces chaînes des séries qui continuent à être de qualité et à me plaire, même si on en a vu partir deux cette année, The Good Wife et Person of Interest :'(

Mais du coup, c'est du côté du câble, des chaînes anglaises et des plate-formes de streaming qu'on trouve les séries les plus jouissives.

Durant cette saison 2015-2016, je n'ai pas fait que suivre des séries "en cours" j'en ai aussi rattrapé pas mal, grâce au Challenge Séries d'Hellody, un challenge que j'adore faire car il me permet de découvrir des pépites à côté desquelles j'étais passée. C'est ainsi que les 4 derniers mois de 2015, j'ai vu Breaking Bad, Teen Wolf, commencé Castle et vu les saisons 3 et 4 d'Ugly Betty et en 2016, j'ai continué Castle et rattrapé Firefly, Primeval, Turn, Jane the Virgin, Raising Hope, Warehouse 13, Peaky Blinders, The Good Witch, Suits et une partie de Being Human et Six Feet Under. Et hors challenge, j'ai rattrapé Killjoys.

Mais je aussi abandonné quelques séries en cours de route. Je ne suis pas allée au-delà du premier épisode de la nouvelle mouture des Muppets, de Grinder (par faute de temps, là), Crazy ex-girlfriend, Crowded (le pilot était affligeant et vieillot), Hunters, j'ai tenu 3 épisodes pour Minority Report et Supergirl, 2 pour Containment, 4 pour Second Chance, 6 pour The Magicians et j'ai jeté l'éponge à l'issue de la saison 1 de Quantico. J'ai aussi abandonné Wayward Pines après le 2x01 et n'ai pas repris Fear the Walking Dead quand la saison 2 a commencé et je ne la regarderai pas.

Et il y a des séries que je n'ai pas eu le temps de regarder comme la saison 4 d'Orange is the New Black. Ce n'est pas par manque d'envie, c'est juste que des séries d'une heure, c'est moins facile à regarder que des séries de 42 min et j'ai déjà Six Feet Under, qui a ce format-là, en cours...

Allez trêve de bavardages, il est temps de vous parler des 83 (!) séries que j'ai vues durant cette saison !




The Leftovers avait été ma nouveauté préférée de la saison 2013-2014 et je me demandais ce qu'allait donner la saison 2.  Elle a été diffusée à l'automne dernier et ce fut une saison sublime, bouleversante, avec des épisodes magnifiques et poignants, des personnages parvenant à nous étreindre le coeur d'un regard ou d'un silence (et des acteurs merveilleux) et une musique collant parfaitement à la série (sauf le générique que je n'aimais pas, comme en première saison où il était différent). Je manque de superlatifs pour dire tout le bien que je pense de cette série mais ça a été vraiment la série qui m'a le plus touchée. Et malgré les mauvaises audiences, HBO a reconduit la série pour une saison 3, ce qui a rendu les fans (dont moi) extatiques. Elle sera la dernière (et ne comportera que 8 épisodes au lieu de 10) mais mieux vaut 3 excellentes saisons qu'une série qui se détériore au fil du temps. La saison 3 ne sera diffusée qu'en 2017.

J'avais regardé le premier épisode de Breaking Bad il y a des années et n'avais pas du tout aimé. L'image de Walter White en slip près de la caravane ayant fini de m'achever. Et puis avec tous les avis dithyrambiques j'ai eu envie de m'y remettre et j'ai regardé les 5 saisons à l'automne dernier. Et j'ai bien fait de ne pas passer à côté car j'ai adoré ! Ce fut même un énorme coup de coeur. Il m'a fallu à peu près deux saisons pour vraiment devenir fan (avant j'aimais beaucoup mais n'étais pas accro) mais après j'ai dévoré les épisodes. Les saisons 4 et 5 furent magistrales et je crois que je n'ai jamais mis autant de 20/20 à des épisodes que pour ceux de la deuxième partie de la saison 5. J'ai adoré les acteurs tous excellents et avec une préférence pour le fragile Jesse Pinkman. Quand la dernière image de la série s'est effacée, je me suis sentie désemparée à l'idée de ne pas en avoir plus à voir mais la fin fut parfaite. Et puis maintenant j'ai Better Call Saul à voir en guise de substitution :)

Je n'avais pas particulièrement eu envie de regarder Peaky Blinders quand elle a débuté mais à force d'entendre les louanges sur cette série, je l'ai mise dans mon challenge séries de cette année et j'ai bien fait. Quelle série brillante ! J'ai adoré les 3 saisons (qui ne comptent que 18 épisodes en tout) que j'ai regardées en 3 semaines (la saison 3 s'est terminée au moment où je regardais) et pas seulement pour les beaux yeux et la gueule d'ange de Cillian Murphy (que j'aime depuis toujours) qui joue Thomas Shelby, membre d'une famille de gangsters et parieurs illégaux dont la particularité est d'avoir des rasoirs dans leurs casquettes pour se défendre contre leurs ennemis. Au fil des saisons et des années (la série se passe entre 1919 et 1924 pour le moment), on va voir les Shelby évoluer, devenir riches et plus respectables (en façade) et Thomas faire des choix pas toujours heureux. D'ailleurs la fin de saison 3 le laisse plus seul que jamais et il va avoir du boulot pour retrouver la confiance de sa famille. Les acteurs sont tous excellents (j'ai une préférence pour Tante Polly), les intrigues sont prenantes (trahisons, meurtres, amour, et j'en passe) et la bande-son est géniale à commencer par le générique, chanson de Nick Harvey and the bad seeds. La série a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires et j'ai hâte de retrouver les gangsters de Birmingham. Enfin si le cancer ne les emporte pas car, entre les fumées de Birmingham et toutes les cigarettes qu'ils s'enfilent (surtout Thomas), on se dit que ce n'est pas forcément une balle qui les tuera ;)

 La saison 3 de Penny Dreadful fut à la hauteur des deux premières saisons, magnifique et envoûtante avec des acteurs portés par la grâce, notamment Eva Green qui a encore livré une prestation sublime. Mais Billie Piper ne fut pas en reste non plus jouant superbement le rôle de Lily. Et John Clare fut une fois de plus le personnage le plus émouvant. On regrettera juste que certaines storylines aient été trop en marge de celle de Vanessa Ives, comme celle de Dorian/Lilly ou encore Frankenstein et que les personnages aient été séparés une bonne partie de la saison. Mais chacun a dû affronter ses démons pour mieux se retrouver dans un dernier épisode magnifique qui a ressemblé à un chant du cygne pour la série. Et d'ailleurs la série n'a pas été reconduite pour une saison 4 conformément aux voeux du créateur qui souhaitait raconter son histoire en trois saisons. Cela m'a rendue triste car j'adorais la série mais je préfère voir partir une série en pleine gloire que de la voir décliner. Les personnages étaient pratiquement tous arrivés au bout du chemin, même s'il y avait matière sûrement matière à raconter d'avantage d'histoires et que j'aurais bien aimé retrouver le personnage de Caitrona, découverte dans cette saison 3..

Les séries (et les films) permettent de faire vivre des personnages et des histoires qui nous ont fait vibrer sur le papier et c'est ce que j'adore avec Outlander, voir Jamie et Claire (ainsi que le fidèle Murtagh ou l'adorable Fergus) prendre vie et la saison 2 de la série, diffusée au printemps et le début de l'été sur 13 épisodes a été magnifique en tout point. J'y ai retrouvé tout ce que j'avais aimé dans le tome 2, malgré quelques différences, que ce soit la partie se passant à Paris (que beaucoup ont trouvé ennuyeuse mais pas moi, j'ai adoré) ou celle menant à la funeste bataille de Culloden. Et le season finale fut parfait, émouvant et introduisant deux personnages emblématiques de la série. Il me tarde de retrouver la série pour une saison 3 car bien sûr la série a été renouvelée et pour deux saisons, en plus !

The Americans est toujours une série magnifique que j'adore voir. Pas de scènes chocs ou dérangeantes comme les saisons précédentes, la saison 4 a davantage porté sur les conséquences des actes et des missions des Jennings, que ce soit Martha (et des scènes très émouvantes) ou les révélations à Paige et ce qu'elle en a fait. On sent que les Jennings se remettent de plus en plus en question, notamment Elizabeth ce qui est nouveau et se sentent acculés dans leur convictions (d'autant plus que l'étau se resserre inexorablement autour d'eux). La série a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires, la 5e sera diffusée au printemps prochain et la 6e sera la dernière. En tout cas, j'ai hâte de retrouver notre couple d'espions préférés.

Cette année, c'est la première fois que Game of Thrones ne pouvait plus se servir des livres pour continuer son histoire. En effet, le tome 6 de l'oeuvre de George R.R. Martin n'est toujours pas terminé et la saison 6 a dû faire cavalier seul. Et franchement, ce fut une réussite. Une saison passionnante de bout en bout, avec de l'action, des révélations et une avancée dans les intrigues. Il y a eu des scènes vraiment épiques, le retour de personnages, la mort d'autres et deux derniers épisodes magistraux. Je regrette juste que certaines révélations, qu'on attendait depuis longtemps, n'aient pas été plus surprenantes mais bon on ne va pas chipoter :) La série a été officiellement renouvelée pour une saison 7, qui sera plus courte 7 épisodes au lieu de 10. Le but des producteurs est de terminer la série à la saison 8 avec 6 autres épisodes. Autant dire qu'il ne reste plus beaucoup de temps pour jouer au jeu des trônes. Et l'attente va être longue, puisque la série ne reviendra pas en avril comme les années précédentes mais l'été prochain...

Person of Interest, une de mes séries préférées, a tiré sa révérence cette saison. Renouvelée pour une saison 5 de seulement 13 épisodes diffusés en mai et juin, il a été confirmé que ce serait sa dernière :( On avait laissé la team machine bien mal en point à la fin de saison 4 et on se demandait comment elle allait rebondir face à Samaritan et la saison 5 n'a pas déçue tant le combat fut âpre et acharné. Une saison excellente de bout en bout avec un magnifique épisode 100 et un dernier épisode qui a signé de très belle façon le chant du cygne de la série. Tous les personnages ne s'en sont pas sortis, malheureusement, mais j'ai beaucoup aimé la conclusion. En tout cas, Finch, Reese, Fusco, R00t et Shaw me manqueront ainsi que l'univers car c'est l'une des dernières excellentes séries des networks qui s'en va. Je ne sais pas si vous en retrouverez d'autres dans mon cinq étoiles l'an prochain...

Orphan Black a été encore une fois excellente, même si l'intrigue est toujours très compliquée. Vraiment chapeau à Tatiana Maslani qui joue si bien ses différents personnages qu'on oublie qu'ils ne sont interprétés que par une seule personne. J'ai juste trouvé que ça manquait d'Helena mais j'ai adoré Krystal, qui a amené un peu d'humour dans une saison assez sombre. Le dernier épisode fut riche en évènements laissant certains clones dans des situations précaires. La série a été renouvelée pour une 5e saison qui sera la dernière, conformément aux voeux des créateurs qui avaient prévu leur série en 5 saisons.

L'an dernier, j'avais vu les deux mini-séries faisant suite au film This is England mais n'avais pas eu le temps de voir la dernière, This is England 90, diffusée à l'automne dernier. J'ai vu les 4 épisodes début 2016, chaque épisode portant sur une saison, cette fois-ci et dans lesquels Shaun, Woody, Lol, Milk et les autres essaient de garder la tête hors de l'eau ou de donner un sens à leur vie. Les deux premiers épisodes furent plutôt légers (si l'on peut dire) et très bien mais les 2 derniers ont comporté des scènes très intenses et furent excellents. Normalement, le dernier épisode (qui m'a mis du baume au coeur car il y a un événement que j'attendais depuis longtemps) est le tout dernier de la série. Mais il n'est pas exclu que Shane Meadows, le créateur et réalisateur fasse revenir ses personnages dans 5 ou 10 ans et personnellement, j'aimerais beaucoup les retrouver car j'ai du mal à me dire que je ne les reverrai plus, surtout Woody et Lol mon couple fétiche. En tout cas, si vous aimez les séries anglaises sociales, regardez le film (qui se déroule en 1983) puis This is England 86, 88 et 90. En plus, la bande-son qui reprend les groupes anglais de ces années-là est du tonnerre.

J'ai trouvé la saison 9 de Doctor Who vraiment excellente avec des histoires prenantes et émouvantes et Peter Capaldi qui s'est enfin très bien approprié le rôle du docteur et a livré d'excellentes prestations . Le fait d'avoir pas mal d'épisodes doubles (10/12) a permis d'approfondir certaines histoires et la fin de saison fut vraiment touchante vu qu'elle a vu le départ de Clara que j'aimais beaucoup et qui avait su trouver une superbe dynamique avec ce 12e docteur. L'épisode de Noël fut tout ce que j'aime dans cette série, mélange de comédie et d'émotion. La série a bien sûr été renouvelée pour une saison 10 qui ne sera diffusée qu'en 2017 avec une nouvelle compagne.

The Man in the High Castle est une adaptation du roman éponyme de Philip K. Dick, roman qui ne m'avait pas plu du tout quand je l'avais lu en 2010. La série part du même principe, à savoir que c'est une uchronie où les Allemands et les Japonais auraient gagné la guerre et occuperaient les États-Unis avec une zone neutre au milieu. Dans la série, ce n'est pas un livre mais un film qui raconte que les Alliés auraient gagné. J'ai trouvé la série vraiment passionnante à suivre, assez lente dans son déroulement mais très bien fichue. J'ai juste regretté que les préceptes du Yi-King, sorte d'Oracle, ne soit pas du tout expliqué et qu'on ait l'impression que ce n'était qu'un simple jeu de Mikado. J'ai beaucoup aimé tous les personnages, en particulier Tagomi, le ministre du commerce japonais basée à San Francisco. Les derniers épisodes sont vraiment intenses et annoncent une saison 2 passionnante car la série a été renouvelée pour une deuxième saison (qui sera diffusée en décembre il me semble) et j'en suis ravie.

Daredevil est une série qui me passionne, plus que Jessica Jones (qui est très bien aussi), pour son côté tragédie grecque, ses combats, son ambiance et son héros torturé. La saison 2 a été excellente, même si elle a vu Daredevil s'éloigner de ses amis, ce que je regrette un peu mais c'est un peu le cheminement de tout héros solitaire et j'ai adoré le personnage du Punisher qui a pratiquement réussi à voler la vedette à Daredevil. Et Jon Bernthal l'a très bien incarné. J'ai même aimé Elektra même si elle m'a énervée à se mettre en travers de Matt Murdock à avoir une vie normale. La série a été renouvelée pour une saison 3, youpi, mais qui ne sera sans doute pas diffusée avant 2018, voire 2019, pour cause d'embouteillage des séries Marvel sur Netflix dans les prochains mois (Luke Cage qui vient d'être diffusée, Iron Fist et The Defenders en 2017).

Je sais que pas mal trouve qu'Homeland a décliné au fil des saisons mais j'adore toujours la série que je trouve très prenante et mature. La saison 5 se passait à Berlin, ce qui changeait agréablement et avec une Carrie Mathison ayant changé de vie mais vite rattrapée par ce qu'elle est au fond d'elle-même, un excellent agent de la CIA. Certains épisodes furent assez difficiles à voir car en prise directe avec la réalité et les terribles événements de novembre à Paris. Le season finale s'est terminé de façon douce-amère et dans l'incertitude de ce que nous réservera la saison 6 car oui la série a été renouvelée et pas seulement pour une saison 6 mais aussi 7 et 8 ! La saison 6 ne sera diffusée que début 2017 (contrairement à l'automne les années précédentes), l'occasion de revoir Claire Danes pleurer à merveille ;)




2e incursion dans l'univers Marvel pour Netflix (après Daredevil) avec Jessica Jones, héroïne sombre et au cynisme à fleur de peau. J'ai beaucoup aimé cette série très réaliste (si l'on excepte les super pouvoirs :D) et Kristen Ritter dans le rôle titre. David Tennant fit un excellent méchant, machiavélique à souhait. J'ai aussi beaucoup aimé "Lemon Bishop" (c'est le rôle qu'il jouait dans The Good Wife, me rappelle plus de son nom) dans le rôle de Luke Cage et j'ai hâte de le retrouver dans sa propre série. Il m'a juste manqué un tout petit quelque chose pour vraiment adorer cette série mais regardez-la sans problème, elle est très bonne. Et la série a été renouvelée pour une saison 2 mais comme Daredevil, elle ne sera diffusée qu'en 2018 après toutes les autres séries Marvel.

J'ai mis du temps à regarder la saison 3 de House of Cards, un premier épisode en février 2015, un 2e en novembre de la même année et le reste en février-mars 2016. Si la série est toujours brillante et excellemment jouée, j'ai trouvé cette saison un tantinet en-dessous, avec un Franck Underwood moins machiavélique et des histoires politiques un peu moins prenantes. Reste que le parcours du couple Underwood a été très intéressant à suivre, couple se fissurant peu à peu pour éclater en fin de saison. Et les derniers épisodes ont vraiment été excellents. Il me reste à regarder la saison 4 diffusée au printemps dernier et la saison 5 sera diffusée début 2017.

J'ai beaucoup aimé la saison 2 de The Affair (d'où la demi-étoile en plus), notamment parce qu'on a eu droit à deux nouveaux points de vue, celui d'Helen, l'ex-femme de Noah et de Cole, l'ex-mari d'Allison, ce qui nous a permis d'avoir une vision plus élargie et d'apprécier ces personnages. Le personnage de Noah, faible, égocentrique, chiant souvent, et sa vision des choses m'ont souvent insupportée (et il est admirablement joué par Dominic West), alors que les autres m'ont touchée. Le season finale a vu la résolution de l'intrigue policière entamée en saison 1 et ne fut pas avare en rebondissements. La série a été renouvelée pour une saison 3 (donc la diffusion commencera dans un mois) et je me demande bien où elle va nous mener.

L'an dernier j'avais rattrapé les saisons 2 à 6 de The Good Wife et j'ai donc suivi la 7e en direct cette année. Très bonne saison 7, même si elle n'a pas atteint la qualité des saisons 1 à 5, qui a vu Alicia essayer de monter sa boîte puis revenir dans son ancienne. J'ai beaucoup aimé l'ajout de Lucca Quinn, une jeune avocate fort sympathique et de Jason, le terriblement sexy et cool enquêteur Jason Crouse, joué par Jeffrey Dean Morgan. La série a été annulée au terme de cette saison et le dernier épisode fut plus doux amer que vraiment passionnant mais il m'a convenu. Je regretterai la série et ses personnages mais je suis contente qu'elle se termine maintenant. Et CBS a annoncé au printemps qu'elle avait commandé un spin-off centré sur les personnage de Diane et Lucca Quinn, qui sera diffusé début 2017 sur sa plate-forme de streaming, et j'en suis ravie.

Mr Robot avait été la série atypique de l'été 2015, que j'avais beaucoup aimée sans adorer et elle est revenue pour une saison 2 cet été. Une saison 2 un peu compliquée car si les acteurs sont excellents (Rami Malek en tête), l'histoire, elle, est très alambiquée et m'a parfois un peu perdue. J'ai laissé la série en 4 étoiles et demie car je l'a trouve toujours intéressante et intense mais il ne faudrait pas qu'elle devienne une caricature d'elle-même, ce qu'elle est un peu devenue. Le season finale m'a laissée un peu perplexe, pas sur le fond mais sur la forme car on nous laisse en plan sur pas mal de choses alors du coup j'ai hâte de voir la saison 3 (car la série a été renouvelée malgré des audiences très en baisse) pour voir où tout cela va nous mener.

Stranger Things a été LA série Netflix de l'été, une jolie surprise pour cette série rendant hommage aux maîtres de la SF et de l'épouvante des années 80 (Steven Spielberg, Stephen King, John Carptenter) et des films comme Les Goonies, Stand by Me, The Thing, E.T. et j'en passe. Pas très original donc mais très sympathique à suivre, notamment grâce aux gamins qui sont géniaux (surtout Millie Brown, l'actrice qui joue Eleven) et les ados très justes. Et bien sûr grâce à l'ambiance des 80's. La série a été renouvelée pour une saison 2 dont le tournage commence ce mois-ci pour une diffusion l'été prochain. Youpi.

Grimm est toujours aussi constante même au bout de 5 saisons (et d'ailleurs mes moyennes sont constantes aussi depuis la saison 2). J'adore cette série et la saison 5 ne m'a absolument pas déçue avec de nombreux rebondissements et des personnages malmenés. La plupart n'ont pas eu beaucoup de moments de répit et de bonheur avec une menace Wesen prenant de plus en plus d'ampleur et gangrénant même certains personnages (enfin surtout un) que l'on aimait. Comme d'habitude, Rosalee et Monroe ont été mes personnages chouchou et j'ai tremblé tout au long de la saison qu'il leur arrive quelque chose. Malgré des audiences en baisse, la série a obtenu une saison 6 mais seulement de 13 épisodes et ce sera donc la dernière. Je suis triste mais au moins Nick le Grimm et ses amis auront une fin digne de ce nom. Diffusion à partir de janvier 2017.

L'an dernier, Gotham avait été la nouveauté network qui m'avait le plus convaincue et sa saison 2 a confirmé tout le bien que j'en pensais. Une saison 2 riche en événements (Il s'est passé tellement de choses que je pensais même qu'on était en saison 3 à la fin de la saison :D) avec des héros malmenés, notamment notre pauvre Jim Gordon et des méchants à la pelle et en pleine forme (d'ailleurs les deux parties de saison s'appelaient Rise of the Villains et Wrath of the Villains, tout un programme ^^) . Mon chouchou a été, encore une fois, Oswald Cobblepot dit le Pingouin. J'ai hâte de voir ce que la saison 3 va donner (bon elle vient de commencer :)), surtout vu le season finale, car bien sûr la série a été renouvelée pour une nouvelle saison.

Je ne sais pas pourquoi je n'avais jamais regardé Firefly. Peut-être parce qu'à l'époque, Nathan Fillion avait eu un rôle de méchant dans Buffy et que ça m'avait bloquée :) En tout cas, comme je voulais voir Serenity pour un challenge de Seriebox, je me suis enfin décidée à regarder la seule saison de cette série devenue culte et je n'ai pas regretté. Ce n'est pas une série extraordinaire mais j'ai trouvé cette bande de contrebandiers de l'espace vraiment très très sympa à suivre et surtout on y trouve des acteurs qui ont fait leurs preuves depuis comme Nathan Fillion bien sûr, Gina Torres, Adam Baldwin (il a toujours un peu le même rôle de gros bras grognon, lui), Morena Baccarin, Alan Tudyk et surtout la très choupinette Summer Glau. Je serais bien restée un peu plus avec l'équipage du Serenity moi...

Being Human (la version britannique) est une série comme j'aime, anglaise d'abord et surnaturelle, avec des personnages attachants. Je n'avais pas vu la série lors de sa diffusion alors j'ai rattrapé cette erreur cette année. Comme je l'ai regardée avec ma fille et qu'on vit à pratiquement 2000 kms l'une de l'autre, je n'ai pas réussi à voir la série encore en entier. Il me reste deux épisodes de la saison 4 et la saison 5 (de 6 épisodes) à voir et dont je vous reparlerai l'an prochain.  Une série qui parle de la cohabitation et l'amitié entre un loup-garou (le choupinet George joué par Russell Towey), un vampire (le très séduisant Mitchell interprété par Aidan Turner) et une fantôme (l'adorable, même si souvent agaçante Annie jouée par Lenora Crichlow) qui essaient de garder une part d'humanité. Pas toujours facile, notamment en saison 3 qui a été la saison la plus sombre et la plus difficile, surtout le dernier épisode. Au tournant de la saison 4, certains personnages sont partis (enfin morts) et ont été remplacés par des versions sympathiques même si n'arrivant pas à la hauteur de leurs prédécesseurs. Mais, même si j'ai été très triste de ces départs, j'avoue que cette saison 4 (que je n'ai donc toujours pas finie) a été une bonne surprise car apportant plus de légèreté et de fraicheur. J'ai hâte d'en voir la conclusion.

La troisième saison d'Agents of Shield a été à l'image des deux premières, toujours aussi passionnante à suivre. J'aime beaucoup cette série et ses personnages, qui ont subi bien des épreuves au cours de cette saison, surtout cette pauvre Skye. La fin de la saison a été dure et sombre pour certains, même si on peut se réjouir d'avoir vu la relation Fitz/Simmons évoluer. La série a été renouvelée pour une saison 4, malgré des audiences en baisse (mais vive la syndication !) qui vient de débuter.

L'an dernier, The Flash avait été une de mes nouveautés préférées notamment grâce à la choupitude de Grant Gustin qui incarne Barry Allen, l'univers moins torturé qu'Arrow et toute la galerie de personnages composant la série. La saison 2 a été de très bonne facture, avec un méchant à la hauteur, des univers parallèles (ça j'adore !) et plein de mésaventures et d'épreuves pour nos héros. La série a été moins légère qu'en saison 1, j'espère qu'elle ne deviendra pas trop sombre. Le season finale fut un peu moins explosif que celui de l'année dernière mais ouvre des perspectives très intéressantes pour la saison 3 car bien sûr la série a été renouvelée (c'est la meilleure audience de la CW il me semble) et j'en suis ravie.

 L'an dernier j'avais trouvé la saison 1 de 12 Monkeys sympa à regarder mais pas exceptionnelle et je dois dire que j'ai révisé mon jugement pour la saison 2 que j'ai trouvé passionnante à suivre, d'où l'étoile en plus. En s'affranchissant du principe de base du film de Terry Gilliam (le virus) et en se concentrant sur d'autres histoires, la série est devenue très bonne, l'une des meilleures sur les voyages dans le temps qu'elle a su s'approprier et tordre dans tous les sens. Bon je ne vous cache pas que c'était parfois un peu compliqué à suivre :) mais ça n'a fait qu'ajouter un peu de sel. Le très bon season finale promet pour la suite et heureusement car la série a été renouvelée pour une saison 3 qui sera diffusée sûrement au printemps.

J'ai beaucoup aimé la saison 6 de The Walking Dead. Beaucoup (surtout sur Seriebox) aiment critiquer la série, mais moi elle me passionne toujours. Bien sûr certains épisodes sont moins prenants mais dans l'ensemble, je trouve qu'elle conserve toutes ses qualités. Bon la saison (qui suivait à peu près les tomes des comics 14 à 17.5) n'a pas toujours sur éviter les gros effets (comme faire croire à la mort d'un certain personnage) et je ne suis pas fan de ce qu'ils ont fait de Carol qui était devenue super badass mais je dois dire que j'ai pas mal stressé parfois, notamment lors du dernier épisode qui a vu l'arrivée d'un personnage emblématique et s'est terminé sur un énorme cliffhanger. La saison a été bien évidemment reconduite pour une saison 7 qui va commencer dans quelques jours.

Je n'avais jamais pris le temps de regarder Suits alors que j'avais les épisodes en stock. Cette année, j'ai décidé de la mettre dans mon Challenge Séries 2016 et franchement je ne le regrette pas du tout, car je me suis très vite attachée à cette série très sympathique sur Mike Ross, un jeune homme doué d'une mémoire photographique qui se fait embaucher, comme avocat, dans un grand cabinet alors qu'il n'a jamais été à la fac de droit et n'est donc pas avocat,  par un des ténors de ce cabinet, Harvey Specter qui connaît la vérité et passe outre. J'ai regardé les 5 saisons et demie (et 86 épisodes), cet été, en trois mois, et franchement j'en aurais bien regardé plus, même si les saisons ont été un peu inégales, mais toujours passionnantes à suivre . La relation Mike/Harvey, fraternelle (un peu à la Peter et Neal de White Collar) est bien sûr le sel et le moteur de la série mais les autres personnages sont géniaux, à commencer par mes préférés, Louis Litt (qu'on aime détester au début et auquel on s'attache vite malgré ses emportements immatures et ses prises de décisions souvent hasardeuses) et Donna, la géniale assistante d'Harvey. La fin de la saison 5 voyait un changement dans la situation de Mike, qui a été le moteur de la première partie de la saison 6 qui vient de s'achever sur un coup de tonnerre, le départ d'un des piliers de la série, et sûrement celui (je ne dis pas qui) qui maintenait l'équilibre dans le cabinet et apaisait les tensions entre les fougueux Harvey et Louis. Je me demande vraiment comment la série et la firme vont se remettre de ce départ. La suite de la saison 6 sera diffusée début 2017 et une saison 7 a été commandée et j'en suis ravie car franchement, Mike, Harvey, Louis, Donna et les autres me manquent déjà...

J'avoue être passée complètement à côté de Six Feet Under lors de sa diffusion entre 2001 et 2006. Il faut dire qu'à l'époque ce genre de séries ne m'attirait pas plus que ça. Et cette année, j'ai décidé de réparer cette erreur et j'ai donc regardé les trois premières saisons. Même si la série sur une famille de croque-morts dysfonctionnelle n'est pas (pour le moment mais ça y vient :)) un coup de coeur, elle me plaît beaucoup et j'en apprécie les histoires et l'humour noir. J'aime beaucoup les Fisher, notamment Claire la benjamine de la famille qui me touche beaucoup, leur entourage et les relations difficiles et délicates entre eux. En revanche, mieux avoir le moral quand on regarde la série car elle est assez déprimante, notamment en saison 3 qui a vu les personnages bien malmenés alors qu'ils repartaient tous sur des bases nouvelles en début de saison. Et c'est sympa (comme avec toutes les séries un peu anciennes que je rattrape) de voir des acteurs qui y ont débuté et sont devenus plus connus par la suite, comme l'actrice qui joue Donna dans Suits qui fit ses débuts, toute jeune, dans un épisode de cette série. Je vous parlerai des deux dernières saisons l'année prochaine :)

Lucifer a été ma nouveauté Network préférée et qui a été diffusée au printemps. C'est pourtant un nième cop show avec un consultant atypique, Lucifer (oui the Devil himself) et une jolie flic mais j'ai aimé que la série ne se prenne pas au sérieux et soit même très fun, que Lucifer soit un personnage vraiment charmant et ne cache pas ce qu'il est et j'ai également aimé la façon dont était traitée sa relation avec Chloé la flic. Bref c'est une série qui ne pète pas plus haut que son cul (excusez l'expression) et ça m'a beaucoup plu. Et la série a obtenu une saison 2 ce qui m'a ravie, surtout vu la révélation en fin de season finale qui promet, et qui vient de débuter

C'est marrant comme Supernatural fait encore partie de mes séries préférées, même au bout de 11 saisons. Franchement je ne m'en lasse pas et si la série devait s'arrêter, je pense que je serais malheureuse de ne plus avoir ma dose de Sam et Dean. Bref, la saison 11 fut de très bonne facture avec un fil rouge intéressant, qui a permis de voir revenir des personnages emblématiques du canon de la série et des stand alone assez classiques de la série mais toujours efficaces, qu'ils soient sombres ou plus légers. Et j'ai particulièrement aimé que les deux frères retrouvent leur complicité. À la fin de la saison 10, aucun des deux frères n'était mort pour une fois (même si c'était au tour de Sam :)), je ne vous dirai pas ce qu'il en est à la fin de la saison 11 mais le season finale ouvre de belles perspectives pour la saison 12... Car oui la série revient pour une saison 12 (ce soir d'ailleurs) et moi je dis youpi ! :D

 Je n'avais pas eu le temps de voir les deux premières saisons de Turn : Washington Spies et j'ai donc rattrapé ce retard au printemps et vu la saison 3 en direct. C'est une série historique que j'ai énormément aimée, qui porte sur la guerre d'indépendance des États-Unis et qui raconte comment Washington a mis en place un réseau d'espionnage chez les Anglais. C'est avec Jamie Bell (le petit garçon de Billy Elliott devenu grand) que j'aime beaucoup et c'est une série avec de l'aventure, des complots, des trahisons, de l'amour, des gentils, des mecs tordus (ah l'ignoble Simcoe) et cette série est devenue chère à mon coeur au fil des épisodes. Et moi qui ai le coeur qui penche en faveur des rebelles américains, j'ai pourtant aimé deux officiers anglais, les Majors Hewlett (joué par Burn Gormam - Torchwood, Forever) et André. Malgré de petites audiences, la série été renouvelée pour une saison 4, qui sera la dernière. Cela permettra à la série de se terminer correctement et pour ma part, je serai ravie de retrouver The Culper Ring.

J'avais beaucoup aimé la saison 1 d'Agent Carter, mettant en scène Peggy Carter de l'univers Marvel et la saison 2 a été encore meilleure (d'où la demi-étoile en plus). L'intrigue était intéressante tout comme l’interaction entre les personnages et notamment le duo Peggy/Jarvis (excellent James d'Arcy), le très flegmatique majordome d'Howard Stark. J'ai beaucoup aimé l'actrice qui jouait Mrs Jarvis (qu'on a enfin découverte) jouée par l'actrice qui incarne Geillis Duncan dans Outlander. Humour, aventures, amour, tension furent au rendez-vous. La saison s'est conclut de façon satisfaisante mais avec une dernière scène ouvrant la porte à une possible saison 3. Mais les audiences qui étaient déjà faibles en première saison l'ont été encore plus pour la 2e et ABC a annulé la série. Dommage...

 Même si elle ne fait pas de bruit, Madam Secretary continue à être une série politique très solide et passionnante à suivre. C'est pour cela que je lui ai mis une demi-étoile en plus pour sa saison 2. J'adore suivre la famille McCord notamment Elizabeth (excellente Tea Leoni) et Henry, dont le couple a été mis plusieurs fois à rude épreuve par les événements politiques. Mais j'ai beaucoup aimé comment tout cela avait été traité avec beaucoup de justesse. La série a été reconduite pour une saison 3 (qui vient de commencer) et j'ai été ravie.

The Blacklist fut une nouvelle fois très solide pour sa saison 3. J'ai beaucoup aimé le début de saison qui voyait Liz devenir une fugitive au côté de Raymond Reddington. La saison ne fut pas avare en rebondissements même si certains ont été assez convenus, enfin disons pas surprenants, je pense notamment à la fin de la saison qui ne m'a pas surprise, ni sur le retour d'un personnage, ni sur la dernière phrase prononcée. J'ai été très contente que Tom Keen soit plus présent cette saison, car j'aime l'acteur (et pas parce qu'il est né le même jour que moi - mais pas la même année - ^^), mais c'est bien sûr James Spader qui porte la série sur ses épaules. D'ailleurs, je ne sais pas si le spin-off, The Blacklist : Redemption, avec Tom Keen et un personnage joué par Famke Janssen sera aussi intéressant à suivre. En tout cas, The Blacklist a été reconduite pour une saison 4 qui vient de débuter (et j'espère qu'on avancera un peu sur les mystères de la relation entre Liz et Red) et le spin-off (de 8 épisodes il me semble) sera diffusé pendant l'année (sûrement pendant le break de sa série mère).

 Depuis le début, j'adore Sleepy Hollow pour la relation entre Abbie Mills et Ichabod Crane et si la saison 2 avait quelque peu distendu cette belle amitié, la saison 3 a su lui redonner beaucoup de dynamisme. L'intrigue de la saison n'a pas été forcément folichonne mais l'ajout de personnages, comme celui de Joe Corbin a été un vrai plus. Les deux derniers épisodes ont été des crève-coeur, surtout le dernier. Les dernières minutes ont lancé quelques pistes intéressantes pour une éventuelle saison 4. Et ô surprise, la série a obtenu sa saison 4 malgré de mauvaises audiences. Je ne sais pas du tout si je vais aimer l'aimer car il va manquer quelqu'un d'emblématique et j'ai peur qu'on perde toute l'alchimie qui faisait le charme de la série... La série reprendra en 2017.

Encore une très bonne saison pour The 100, la 3e, même si je n'ai pas été particulièrement enthousiaste par tout ce qui tournait autour de la City of Light. Mais comme l'intrigue s'imbriquait finalement bien dans le reste, ça a été (mais j'ai été tout près de lui mettre une demi-étoile en moins à cause de ça...). La saison a été riche en émotions, cruelle, sanglante et sombre bien souvent.  C'est vraiment une série que j'aime énormément et je suis ravie qu'elle ait été reconduite pour une saison 4 qui sera diffusée au printemps 2017.




11.22.63 est une mini-série tirée du roman éponyme de Stephen King et que j'avais adoré lorsque je l'avais lu il y a deux ans. J'étais donc ravie qu'il y ait une adaptation en série. La série, avec James Franco jouant le rôle de Jake Epping, ce professeur de littérature qui, grâce à un portail temporel, remonte dans le temps pour empêcher l'assassinat de John Kennedy et tombant amoureux de la jolie Sadie Dunhill, fut une très bonne adaptation, pas aussi prenante que le roman et où certaines choses étaient un peu condensées, mais plutôt fidèle à l'oeuvre de King. J'ai particulièrement aimé le premier et le dernier épisode, ce dernier très touchant à la fin et qui m'a surtout donné envie de relire le livre :)

Castle aura été ma série au long cours de cette saison. J'ai regardé les 8 saisons entre septembre 2015 et juillet 2016, une série qui aura été très sympathique à regarder même si je n'ai pas été aussi enthousiaste que certains. Pour moi, Castle a été un très bon cop show, souvent amusant et léger, parfois plus sombre, peut-être avec un peu de trop d'épisodes stand-alone. Mais j'admire comment au cours de ses 8 saisons et 173 épisodes, les scénaristes ont réussi à trouver des enquêtes inédites pour chaque épisode et certains valaient leur pesant d'or. La série valait bien évidemment le coup pour ses personnages. Si le charme de Rick Castle (et de son acteur Nathan Fillion), son enthousiasme et son immaturité m'ont conquise d'emblée, j'ai eu un peu plus de mal avec Kate Beckett qui j'ai mis deux bonnes saisons à vraiment apprécier. Après, j'ai beaucoup aimé l'alchimie entre les deux personnages. J'ai aussi adoré Martha et Alexis, Ryan, Esposito et Lanie, bien sûr, et Hayley en dernière saison. Des personnages pas si secondaires que ça et j'ai d'ailleurs beaucoup aimé quand certains épisodes se focalisaient davantage sur Ryan et Espo. Mes saisons préférées ont été la 3e, la 4e surtout et le début de la 5e (j'ai trouvé qu'ensuite, on retombait un peu trop dans le ronron du "un épisode - une enquête"). La dernière saison, la huitième, m'a bien plu (plus que la 7e qui m'avait un peu ennuyée), j'ai juste trouvé le dernier épisode de la série un peu bancal. En voulant résoudre le fil rouge de cette saison en un seul épisode, ça a donné un truc un peu précipité et une fin bizarre. Vous le savez (enfin ceux qui ont suivi la série), il y a eu une polémique quelques semaines avant la fin avec l'annonce que Stana Katic (Beckett) et Tamalo Jones (Lanie) ne reviendraient pas dans le cas d'une éventuelle saison 9, mais qu'une fin avait été tournée si la série était annulée en fin de saison 8. La série a été annulée et ils ont donc rajouté une scène de clôture pour satisfaire les fans mais qui n'allait pas du tout avec la scène précédente (assez dramatique) et qui en amoindrit l'effet et l'impact. Il aurait fallu enlever l'avant-dernière scène dans ce cas. Bon, ce n'est pas ce qu'on retiendra de la série qui restera toujours (always ;)) culte dans le coeur des fans et dont je garderai un très bon souvenir.

The Living and the Dead est une série en 6 épisodes de la BBC qui a été diffusée pendant l'été. Une série se passant dans une ferme-manoir du Somerset, avec revenants et esprits et j'avoue qu'au terme du premier épisode j'ai hésité à continuer. Parce que si je regarde beaucoup de séries fantastiques, SF ou surnaturelles, tout ce qui touche aux esprits dans des manoirs anglais me fait un peu peur. Mais je suis tombée sous le charme de Colin Morgan (de plus en plus beau) et de l'actrice qui joue son épouse. L'histoire m'a beaucoup plu même si elle n'était pas très originale et j'ai beaucoup aimé le côté Les Autres (le film avec Nicole Kidman) de cette série se passant à l'époque où traditions et modernité, superstitions et scepticisme se heurtent. Malgré un petit cliffhanger en fin de season finale, la série a été annulée et il n'y aura pas de saison 2. C'est un peu dommage car il y avait encore des choses à raconter.

Teen Wolf a été ma petite série chouchou de l'automne 2015 dont j'ai regardé les 4 saisons et demie et 70 épisodes en 3 mois (et j'ai ensuite suivie la série en direct pour la 2e partie de la saison 5). Un série ado, à l'instar de Vampire Diaries, mais avec des loups garous (et autres créatures surnaturelles) et qui a su me convaincre surtout grâce à ses personnages super attachants, notamment Stiles (mon préféré) et Lydia, ainsi que le père de Stiles et la maman de Scott (que je verrais bien ensemble, le père et la mère, pas Stiles et Scott ;) mais apparemment les créateurs ne sont pas de mon avis :/). Alors bien sûr ce n'est pas une série parfaite, il y a eu des épisodes moins convaincants que d'autres et si on peut apprécier que la série soit devenue plus sombre au fil des saisons, j'ai trouvé que la 5e était vraiment très très sombre (et avec, des méchants, les Dread Doctors, très flippants) mais ça ne m'a pas empêchée de l'apprécier. Mais je regrette la petite légèreté qu'il y avait au début et le départ de certains personnages. Enfin bon, tant qu'il y a Stiles et Lydia, tout va bien :) La diffusion de la première partie de la saison 6 a été repoussée à novembre à cause de l'accident de Dylan O'Brien (Stiles) sur le tournage du Labyrinthe 3 et, en juillet, il a été annoncé que cette saison 6 serait la dernière. Du fait du retard dans la saison 6, sera-t-elle proposée d'un bloc ou alors une 2e partie l'été prochain, pour faire durer le plaisir ?

La saison 2 de True Detective a été beaucoup décriée. Effectivement difficile de passer après l'excellente première saison et de faire mieux que McConaughey et Harrelson et de troquer l'atmosphère particulière de la Louisiane pour celle plus urbanisée de Los Angeles et ses environs. Et pourtant, je l'ai beaucoup aimée. Bien sûr elle ne fut pas sans défaut (d'où mon étoile en moins), avec des épisodes parfois un peu trop lents et longs, des intrigues un peu compliquées à suivre, trop de personnages secondaires dont on ne se rappelait plus le nom mais je lui ai trouvé un vrai quelque chose et j'ai beaucoup aimé les 4 acteurs principaux, Colin Farrell, Rachel McAdams, Taylor Kitsch et Vince Vaughn. Ainsi que le générique chanté par Leonard Cohen. Pas de saison 3 prévue et je doute d'après les déclarations du producteurs qu'il y en ait une.

J'aime toujours autant regarder Arrow que je suis fidèlement tous les jeudis matins. Certains la dénigrent mais j'en suis fan, même si je trouve qu'on commence peut-être à tourner en rond (notamment sur les combats de fin de saison). Et je n'ai pas été super fan des flashbacks (mais ça a permis de revoir Constantine, oui oui, le personnage de la série annulée par la NBC l'année précédente, lors d'un épisode). Cette année, elle a une demi-étoile en moins mais ça n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à la suivre. Bref, à la fin de la saison 3, Arrow se terminait sur une note plutôt optimiste et légère. Mais évidemment dès le début de la saison 4 ça n'a pas duré. La team Arrow a dû affronter un méchant bien gratiné qui en a fait voir de toutes les couleurs à nos personnages favoris qui ont subi bien des épreuves. Le season finale s'est terminé sur une note assez douce amère et j'ai hâte de voir où la saison 5 va nous emmener car bien évidemment la série a été renouvelée pour une nouvelle saison (qui vient juste de commencer).

Je n'avais jamais pris le temps de regarder Warehouse 13 que j'avais pourtant en stock depuis sa diffusion et j'ai bien fait de la mettre dans mon challenge Séries 2016 car franchement ça a été ma petite série chouchou du printemps.  Diffusée entre 2009 et 2014, l'histoire était celle d'un entrepôt mystérieux dans lequel étaient gardés des artéfacts que des agents collectaient de par le monde. Une série SF fun avec ses moments de drames et d'émotion, un peu à l'image d'Eureka, diffusée à la même époque et avec laquelle elle eu plusieurs crossovers (je regrette d'ailleurs de ne pas avoir vu les deux série en même temps à l'époque). Les personnages étaient géniaux, amusants et émouvants, selon les épisodes, et au bout de 65 épisodes j'ai quitté la série et Peter, Myka, Claudia (ma préférée), Steve, Artie et Mrs Fredericks avec regret. Ainsi qu'un personnage récurrent joué par Jaime Murray que j'ai adorée. J'ai trouvé le tout dernier épisode vraiment très bien, une bonne synthèse de ce que fut la série en cinq saisons et je dois dire que j'ai versé ma larme à la fin. Je trouve dommage qu'on n'ait plus, sur Syfy (car il y a heureusement The Librarians dans la même veine sur TNT), vraiment ce genre de séries SF, amusantes et faussement légères...

Elementary continue à être une série très solide et la saison 4 fut très bonne. On a fait connaissance avec le père de Sherlock, joué par l'excellent John Noble, qui fut un peu le fil conducteur de la saison. La relation entre Sherlock et Joan est toujours traitée de façon intelligente. J'ai juste trouvé dommage que Marcus et le capitaine Gregson soient un peu en retrait, notamment sur la fin de la saison. Cette fin de saison s'est achevée sans gros cliffhanger, et aurait pu servir de series finale mais la série a été reconduite pour une saison 5 malgré des audiences pas terribles. Je suis ravie la de retrouver.

J'avais beaucoup aimé la saison 1 de iZombie et je dois dire que la saison 2 ne m'a pas déçue du tout. Je pense que j'aurais même pu la mettre en 4 étoiles et demie. C'est une série fraîche et sympa comme tout, avec des personnages attachants, j'adore Liv, Ravi, Blaine et Major. Les deux derniers épisodes de la saison ont été épiques et n'annoncent que du bon pour la saison 3. Oui car bien que la série n'ait pas eu d'audiences mirobolantes (comme la plupart des séries de la CW) et qu'elle n'ait pas eu une saison entière pour sa saison 2 (et qui augurait donc d'une annulation), iZombie a obtenu une saison 3. Youpi. Mais il faudra attendre 2017 pour la voir...

Une série anglaise avec des univers parallèles, il n'en fallait pas plus pour que je me jette sur cette série. J'ai vraiment beaucoup aimé Tripped, comédie anglaise déjantée, dont la saison 1 ne comportait que 4 petits épisodes, sur deux amis, Milo et Danny, l'un un peu loser, l'autre sur le point de se marier et qui se retrouvent pourchassés par un méchant dans différents univers parallèles. J'ai beaucoup aimé la prestation des deux acteurs principaux qui incarnaient les différentes versions d'eux-mêmes dans les différents univers. J'espère que la série sera renouvelée car le dernier épisode se terminait sur un cliffhanger. Pour le moment, aucune info, je regarde régulièrement sur Google pour voir où ça en est et les infos datent de janvier 2016, sans mention d'un renouvellement :(

J'avais suivi les deux premières saisons d'Ugly Betty en direct de 2006 à 2008 puis l'avait arrêtée car à l'époque les sous-titres français étaient vraiment très très mauvais. Cette année (et comme maintenant je regarde avec des sous-titres anglais :)), j'ai eu envie de retrouver la pétillante Betty Suarez et de regarder les deux dernières saisons, la 3e et la 4e et je dois dire qu'après 7 ans (je les ai regardées à l'automne 2015), j'ai été ravie de retrouver les personnages et leurs histoires,  Betty, Daniel, Wilhelmina, Marc, Amanda, Hilda et j'en passe. Peut-être pas la série indispensable et surtout aux épisodes un peu redondants quand on les regarde en deux mois, mais franchement, c'est une série qui m'a fait du bien et je l'ai quittée finalement à regret. Le dernier épisode m'a bien convenu et j'ai été ravie de l'évolution de Betty.

L'an dernier, Galavant avait été un peu l'ovni de l'année. Imaginez, une comédie musicale médiévale complètement décalée avec des chevaliers, des rois fourbes et des princesses peu conventionnelles. Malgré les audiences en berne, la série avait été renouvelée pour une saison 2, toujours de 10 épisodes qui furent diffusés 2 par 2 en janvier dernier. Et franchement, ça a été une très bonne saison, toujours aussi loufoque, toujours aussi chantante et avec un Timothy Odmusen encore meilleur dans le registre comique depuis que son personnage n'était plus fourbe. J'ai adoré les clins d'oeil et les références au fait que les personnages savaient qu'ils étaient dans une série télé. Il y a eu des guest de luxe comme Nick Frost et Kylie Minogue. Malheureusement, je pense que la série était trop "humour britannique", en tout cas trop européenne pour les américains qui ont boudé ce petit joyau fantaisiste et irrévérencieux et les audiences ont encore chuté et c'est sans surprise que la série a été annulée.

Comme je vous l'avais dit dans mon dernier bilan, la chaîne Showcase aura attendu un an pour diffuser la dernière partie de la saison 5, la dernière de Lost Girl. Les 8 derniers épisodes de la série diffusés à l'automne 2015 ont été de très bonne facture, meilleurs que la première partie (d'où la demi-étoile en plus). L'intrigue portait encore sur la filiation de Bo (avec un très bon Eric Roberts, frère de Julia) mais surtout sur ce qui faisait que Bo était Bo, à savoir ses amis et surtout l'adorable Kenzi. Le season finale a bien conclu la série, de façon touchante. Lost Girl avait perdu un peu de sa superbe au fil des saisons mais je regretterai la belle Succube, Kenzi, Dyson, Lauren, Vex et Tamsin.

 Limitless ce fut comme Lucifer, une série sympa et pas prise de tête. Et pourtant ce n'était pas gagné après le pilot car j'ai failli abandonner. J'avais trouvé le film dont la série est tirée pas mal mais sans plus et le pilot ne m'a pas convaincue. Mais dès le 2e épisode, j'ai bien accroché à l'humour, la façon dont c'était filmé et le charme de Jake McDorman. Même si c'était là aussi un cop show comme on en voit beaucoup et un peu plus inégale que Lucifer (mais elle a duré 22 épisodes contre 13 pour Lucifer), la série m'a beaucoup plu (ainsi que les apparitions de Bradley Cooper :)) Malheureusement les audiences n'étaient pas folichonnes et CBS a annulé la série. J'en suis fort triste.

Je n'avais pas regardé Jane the Virgin en direct en 2014-2015 car je pensais que la série était bêtasse (déjà, rien que le titre me rebutait un peu) mais avec tous les éloges j'ai eu envie de la découvrir et j'ai donc regardé les saison 1 et 2 au printemps et vu les derniers épisodes en direct. Et j'ai beaucoup aimé cette série fraîche et pétillante, très colorée, à l'image un peu d'Ugly Betty, et qui s'amuse à reprendre les codes des télénovelas dont elle s'inspire. Série parfois rocambolesque et farfelue sur une jeune femme qui veut rester vierge jusqu'au mariage mais qui se retrouve enceinte après une erreur d’insémination artificielle d'un autre homme que son fiancé. Vous imaginez le drame ! J'ai beaucoup aimé la saison 1, trouvé la première moitié de la saison 2 moins convaincante mais la 2e moitié et surtout le season finale, explosif, a su redresser la barre. Ce n'est pas seulement une série amusante, elle a son lot d'émotions grâce aux fantastiques personnages. J'adore les femmes Villanueva (Jane, sa mère et sa grand-mère) mais mes préférés sont Petra et Rogelio (le père de Jane). Et je n'arrive pas à me décider si je suis #teamrafael ou #teammichael car je les aime tous le deux (même si Rafael est plus sexy :)) La série a obtenu une saison 3 malgré des audiences pas folichonnes et j'en suis ravie, car je regarde beaucoup de séries sombres ou sanglantes et avoir une telle série dans ma liste est un baume au coeur.

Preacher est une série sur un pasteur nommé Jesse Custer, joué par Dominic Cooper qui se retrouve avec un pouvoir lui permettant de commander les gens. Une série complètement déjantée où l'on retrouve un vampire (joué par l'excellent Joseph Gilgun que j'avais adoré dans This is England), des anges, une ex-petite amie (de Jesse) qui a du répondant et qui est jouée par la jolie Ruth Negga qui interprétait Rayna dans Agents of Shield, et plein d'autres personnages hauts en couleurs. J'ai eu un peu de mal avec la série au début mais j'ai finalement beaucoup apprécié le ton et le mordant. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui sera sûrement diffusée l'été prochain.

Si on m'avait dit après le premier épisode que Braindead serait une série aussi jouissive à regarder j'aurais bien ri. Car, avouons-le, le pilot fut vraiment moyen. Mais il a suffit d'un "previously on" chanté, dès le début du 2e épisode (et tous les suivants), pour que je sois conquise. Mélange de SF (des insectes venus de l'espace prennent possession des politiciens de Washington) et de série politique (les showrunners ne sont autres que ceux de The Good Wife), le mélange fut détonnant et très amusant. Grâce au plus mignon des couples en devenir, Laurel et Gareth, l'une démocrate (et soeur d'un sénateur coureur de jupons), l'autre républicain et chief of staff d'un sénateur infecté (Tony Shalhoub épatant) et à leurs sidekicks, Gustav et Rochelle. Il me faudrait des pages pour vous parler de tout ce que contient cette série OVNI. Malheureusement, comme bien souvent (cf Galavant), les américains n'ont pas suivi et si pour le moment, le sort de la série n'est pas connu, il y a fort à parier qu'elle sera annulée car les audiences étaient vraiment trop basses pour CBS, même pour l'été. En tout cas, la conclusion a été satisfaisante.

 Dans la lignée de sa saison 1, la saison 2 de Scorpion fut fun avec ses solutions rocambolesques et improbables qui rendent même McGiver petit bras :) J'avoue que c'était parfois un peu too much mais j'ai trouvé la série toujours aussi sympa à suivre avec ses génies hors du commun. Côté couples, ça n'a pas été de tout repos et même été parfois triste. J'espère que ça va avancer du côté de Walter et Paige. La fin de saison semble aller dans ce sens mais c'était déjà le cas à la fin de la première. La série a été renouvelée pour une saison 3 qui vient de commencer et je suis ravie de retrouver toute l'équipe.

Il aura fallu attendre 7 saisons mais ça y est Modern Family est en quatre étoiles ! Depuis l'année dernière, je m'éclate vraiment à regarder chaque épisode alors qu'avant je ne comprenais pas bien la raison de son succès. Mais je dois dire que la saison 7 m'a beaucoup plu, j'ai souvent ri, bien plus qu'à The Big Bang Theory et je suis de plus en plus attachée à tous les personnages. La série a obtenu une saison 8 qui vient de commencer.

 Dire que la saison 2 des Revenants était attendue est un euphémisme ! J'avais énormément aimé la première saison et je faisais partie des fans qui attendaient la suite de pied ferme. Malheureusement, la suite ne fut pas tout à fait à la hauteur, trop de mystères, de lenteurs et surtout qu'est-ce que c'était mal joué ! En première saison cela m'avait déjà gênée mais là ce fut flagrant pour certains acteurs qui débitaient leur texte comme s'ils étaient ailleurs ou qu'il se croyaient sur une scène de théâtre. Malgré tout, je n'ai pas pu m'empêcher d'être envoûtée par l'atmosphère de la série,  (d'où seulement une demi-étoile en moins), sa musique et par certains personnages (Victor et Julie surtout). Cette série centrée surtout sur les personnages n'a peut-être pas réussi là où The Leftovers excellait mais je l'ai appréciée malgré tout. La série s'est conclu de façon assez mystérieuse et avec encore quelques questions irrésolues dont nous n'aurons sûrement jamais la réponse, vu qu'une saison 3 semble fort peu probable, le message écrit par son créateur après le dernier épisode ne laissant planer que peu de doutes...

 Cela faisait longtemps que je voulais voir Primeval, depuis le début de sa diffusion en fait en 2007 ou 2008 :)  Je l'avais en stock mais n'avais jamais pris le temps de la regarder. Je l'ai fait cette année et j'ai vu les 5 saisons (36 épisodes en tout) en un mois et j'ai trouvé la série vraiment très sympathique. C'était pas gagné pour le 1er épisode car les effets spéciaux étaient vraiment cheap mais au fil des épisodes je me suis attachée aux histoires et aux personnages (dont certains emblématiques sont partis au fil des saisons). Primeval c'est une série anglaise sur des portails temporels, des "anomalies", qui s'ouvrent sur le passé ou le futur mais bien souvent quand il y a des monstres comme des dinosaures et une agence gouvernementale est créée pour contrer la menace. J'ai aimé la série de bout en bout, j'ai juste regretté que les saisons 4 et 5 aient perdu un peu de ce gentil amateurisme des 3 premières (dans les histoires). La série a été annulée au bout des cinq saisons (après avoir été déjà annulée puis reprise après la 3e) et c'est dommage car le dernier épisode se terminait sur un petit cliffhanger. Pour me consoler j'ai Primeval New World, un spin-off canadien d'une saison seulement à me regarder.

 Once Upon a Time continue son petit bonhomme de chemin avec des hauts et des bas et la saison 5 fut à l'avenant. J'aime toujours beaucoup cette série même si certaines intrigues sont moins bonnes, comme tout ce qu'il s'est passé à Camelot dans la première moitié de la saison. Avec Emma en Dark One je m'attendais à quelque chose de plus percutant. La 2e partie m'a bien plus intéressée et j'ai trouvé les deux derniers épisodes très bien et relançant un peu le concept conte de fées en s'attaquant à d'autres histoires emblématiques. La série a été renouvelée pour une saison 6 qui vient de débuter.

Je sais que The Vampire Diaries fait grincer beaucoup de dents mais moi c'est une série que je suis toujours avec grand plaisir. Il s'est passé beaucoup de choses dans cette saison 7, j'ai eu du mal à croire en regardant le season finale qu'on avait passé un début de saison avec les hérétiques et la mère de Damon et Stephan, tellement la série avait pris un chemin différent au fil des épisodes. Elena n'a pas trop manqué (notamment parce qu'il était beaucoup question d'elle), Enzo fut mon personnage chouchou et le season finale a donné lieu à de jolies scènes et une intrigue qui pose des bases intéressantes pour la saison 8. Car la série a été renouvelée malgré des audiences en baisse mais la saison 8 sera la dernière.




L'année dernière, j'avais failli mettre une demi-étoile en moins à The Big Bang Theory et c'est chose faite pour sa 9e saison. La série n'est plus la comédie qui me fait le plus rire. Elle a toujours des moments sympas et amusants et Sheldon est toujours inénarrable mais j'ai trouvé cette saison 9 plus faible, les épisodes très courts (en moyenne moins de 20 min) et se terminant abruptement à l'image du season finale qui ne m'a pas particulièrement convaincue malgré la présence de l'excellente Christine Baranski et de Jude Hirsh que j'adore. Et puis surtout, j'ai trouvé le traitement de Stuart, le gars qui tient la boutique de comics, vraiment pathétique. Du coup, ça m'a gênée à plusieurs reprises. J'espère que la saison 10 (qui vient de commencer), qui avait été décidée depuis longtemps, remontera un peu le niveau.

The Middle est toujours une série que je trouve très sympa à regarder au bout de 7 saisons. Les enfants Heck me font toujours hurler de rire, ils sont tellement naturels qu'on a l'impression de voir nos propres enfants :) et Frankie et Mike les parents, nous donnent vraiment l'impression que nous sommes des parents exceptionnels. La saison 7 a vu l'entrée de Sue à la fac, la poursuite très aléatoire des études de Axl (mais qui mûrit lentement mais sûrement) et Brick qui va rentrer au lycée la saison prochaine. Car la série a été reconduite pour une saison 8 qui vient juste de débuter.

 Pas super convaincue par la saison 1 de Blindspot qui a été pourtant efficace. Elle ne m'a pas enthousiasmée à l'instar des autres nouveautés Network que j'ai regardées mais elle a quand même tenue la route, mieux que Quantico en tout cas et c'est une série que j'ai regardée sans déplaisir. L'intrigue était intéressante (même si faisant penser à The Blacklist par certains côtés. J'aime bien Jamie Alexander (même si la rumeur dit qu'elle est exécrable en tournage et qu'elle ne s'entend pas avec sa co-star, celui qui joue Kurt Weller). Le personnage qui m'a le plus plu était celui de Patterson, une informaticienne du FBI géniale. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui vient de débuter.

L'an dernier, j'avais abandonné Killjoys après le premier épisode par manque de temps et parce que j'avais failli m'endormir. Cette année, après avoir vu Warehouse 13, j'ai eu envie de retrouver le choupinet Aaron Ashmore et j'ai donc redonné une chance à la série. J'ai revu le premier épisode de cette série SF, enchaîné avec le reste et suivi la saison 2 en direct et j'ai vraiment trouvé cette série très sympa, même un tantinet plus que Dark Matter que j'avais privilégié l'an dernier. L'intrigue est solide et s'étoffe en saison 2 pour devenir très intéressante (même si parfois un peu compliquée). J'ai trouvé les personnages de ces chasseurs de primes de l'espace très attachants et ai été ravie de voir l'actrice qui joue Pawter dans un rôle plus sympathique que la cousine Abigail qui manigance toujours quelque chose dans The Good Witch. La série a été renouvelée pour une saison 3 et je serai ravie de retrouver Dutch, John et D'avin l'été prochain.

J'ai retrouvé avec plaisir Dark Matter, cette petite série SF très sympathique. J'ai trouvé que la saison 2 avait eu un peu de mal à démarrer et que ça manquait d'un vrai fil conducteur tout au long de la saison mais j'ai pris plaisir à suivre une nouvelle fois les personnages, même si on en a perdu en cours de route, et le season finale fut intense, surtout les toutes dernières images qui laissent nos héros en très sale posture. La série a été renouvelée pour une saison 3, j'ai hâte de la voir pour connaître leur sort.

Les bibliothécaires et leur gardien sont revenus pour une deuxième saison de The Librarians, toujours aussi sympathique à regarder. C'est vraiment la série détente et pas prise de tête par excellence, amusante et avec des acteurs qui s'amusent aussi. Cette saison, j'ai beaucoup aimé l'acteur qui jouait Moriarty, j'aimerais bien qu'il revienne... :) Dans le dernier épisode, on a pu apercevoir vite fait, un bout de Tardis et de DeLorean, j'étais aux anges :) La série a été renouvelée pour une saison 3 qui sera diffusée à partir du 20 novembre, j'en suis bien contente.

On avait laissé Norman Bates en fin de saison 3 de Bates Motel embrassant son côté obscur et devenant pratiquement le Norman de Psychose. La saison 4 a continué à explorer les psychoses du jeune garçon et sa relation fusionnelle et conflictuelle avec sa mère, ce qui a donné lieu à des scènes stressantes et mettant mal à l'aise. Ce n'est pas une série que j'adore mais elle est très bien faite et surtout les acteurs, Freddie Highmore et Vera Farmiga en tête, sont excellents. La saison 4 a su s'éloigner, sans tout à fait s'en débarrasser, des intrigues annexes inintéressantes. La fin de saison, le dernier épisode, marque un tournant dans la série et la saison 5 (qui avait déjà été actée en même temps que la 4e) va sûrement nous montrer l'évolution de Norman Bates pour rattraper le personnage joué par Anthony Perkins dans le film (d'ailleurs j'ai déjà l'impression de voir un jeune Anthony Perkins quand je regarde la série). Le dénouement aura lieu au printemps 2017 car la saison 5 sera la dernière.

L'année dernière, j'avais mis une demi-étoile en moins à Silicon Valley, je la lui remets pour sa saison 3. Car j'ai vraiment apprécié retrouver toute l'équipe de geeks qui me fait vraiment rigoler et que même si leur aventure Pied Piper a connu bien des hauts et des bas comme d'habitude, la saison s'est terminée sur une note un peu plus optimiste que l'an dernier. La série a été renouvelée pour une saison 4 et je serai bien sûr au rendez-vous.

 En juin dernier, je vous avais parlé des 7 téléfilms de The Good Witch, sur une jeune femme, pas forcément sorcière mais plutôt très intuitive. J'ai donc enchaîné avec la série dont la saison 1 fut diffusée l'an dernier et la 2e au moment où je la commençais. En passant en série, The Good Witch a perdu son The, et se déroule une dizaine d'années après le dernier téléfilm (qui lui fut diffusé il y a deux ans). Jake est mort et Cassie élève Grace, leur fille devenue ado, tient toujours sa boutique de cadeaux et vit à Grey House qui est toujours un Bed and Breakfast et dont elle s'occupe en compagnie de George, le grand-père des premiers enfants de Jake. D'ailleurs Brandon revient à Middleton (et l'acteur a été changé par rapport aux téléfilms, ainsi que celle qui jouait Tara sa femme, elle entre la saison 1 et 2), ville dont le maire est toujours l’inénarrable Martha Tindsdale, Lori fait des apparitions dans les premiers épisodes et Abigail, la cousine de Cassie, revient également. Et surtout un beau docteur, joué par le très séduisant Jame Denton, vient habiter près de Grey House avec son fils ado. Les deux saisons continuent sur la lancée des téléfilms avec son lot de bons sentiments et de choupitude, ce n'est pas la série l'année mais j'avoue que ça fait du bien de voir une série à l'eau de rose de temps en temps. Et puis il y a des beaux mecs qui gravitent autour de Cassie (plus charismatiques que Jake), ce qui fait du bien à l'oeil :) La série a été renouvelée pour une 3e saison, avec un épisode d'Halloween diffusé ce mois-ci et le reste au printemps. Je vais vous dire, j'ai hâte d'avoir ma dose de sentimentalité et de retrouver Cassie la bonne fée de Middleton.

The Expanse est une série de science-fiction dans laquelle les Terriens ont terraformé la Lune, Mars et des ceintures d'astéroïdes. 200 ans après, les tensions sont vives entre toutes les factions et une étincelle suffirait à allumer une guerre entre elles. C'est dans ce contexte qu'une conspiration va voir le jour et pour la contrer un flic de Ceres (une des bases de la Ceinture) aux méthodes peu orthodoxes et un équipage d'un vaisseau à qui on a cherché à faire porter le chapeau dans la destruction de plusieurs vaisseaux. Le pilot ne m'avait pas vraiment convaincue mais j'ai persisté et j'ai finalement bien apprécié cette série qui a été renouvelée pour une saison 2 devant laquelle je serai bien sûr.

 The Last Ship, la série très patriote américaine un peu bourrine est revenue pour une saison 3 cet été et je dois dire que c'est une série que j'aime bien regarder. L'an dernier je lui avais mis une demi-étoile en moins, je la lui ai remise cette année car si elle ne casse pas des briques, elle est très efficace. On était restés sur un cliffhanger à la fin de la saison 2 et on a appris sa résolution hors champ. Du coup, on a perdu un personnage important des deux premières saisons mais il faut dire que la saison 3 a plus porté sur les magouilles politiques que sur le virus. Magouilles politiques internationales en première partie de saison 3 pour devenir intérieures ensuite. Et bien sûr le Nathan James avec son équipage et le charismatique capitaine Chandler (qui a pris du galon en saison 3) pour sauver le monde seul contre tous. C'était un peu gros parfois mais bon, quand les gentils gagnent, ça fait du bien :) La série a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires, qui ne seront que de 10 épisodes, contre 13 auparavant et je suis ravie d'avoir cette série à voir encore pour deux étés.

Quantico, c'est le principe même de la série qui s'annonçait intrigante sur le papier, qui est bien partie dans la première moitié de saison et qui a fini par fait pschitt. J'avoue l'avoir trouvée très efficace au début et au fur et à mesure que les épisodes ont été diffusés, mon intérêt s'est émoussé. Je me suis ennuyée lors des flashbacks sur l'entraînement des recrues à Quantico, franchement, je me demande comment la plupart ont même pu devenir agents tellement ils faisaient n'importe quoi. Quant à l'intrigue principale (qui est le terroriste faisant sauter New York), c'est devenu n'importe quoi au fil du temps avec des rebondissements et des révélations factices. Quant à l'actrice principale qui jouait Alex Parrish, j'ai fini par ne plus la supporter avec ses cheveux parfaits et ses yeux de biche larmoyants. En plus, ils ont tué mon personnage préféré dans le season finale. Bref, la saison 2 (car la série a eu une saison 2 malgré des audiences moyennes), qui vient de reprendre, est sans moi. Et la série est en trois étoiles et demie surtout grâce à mon impression de la première partie de saison. Si j'avais dû me baser essentiellement sur les derniers épisodes, elle aurait été en deux étoiles et demie, voire juste deux...

Série dérivée de The Flash et d'Arrow, j'attendais beaucoup de Legends of Tomorrow car déjà j'adore tout ce qui touche aux voyages dans le temps et en plus il y avait Arthur Darvill (Rory Williams de Doctor Who) en personnage principal. À l'arrivée, je l'ai trouvée moins bonne que ses séries soeurs, sans doute parce que mettre des personnages secondaires des autres séries dans une même série, tout attachants soient-ils, n'en fait pas forcément des personnages principaux charismatiques et surtout l'intrigue principale sur Vandal Savage a eu du mal à m'intéresser sur 16 épisodes. Cependant, j'ai trouvé les derniers épisodes plutôt bons et puis la série était quand même bien sympa à regarder. Elle a été reconduite pour une saison 2 qui débute ce soir.

J'étais très contente du retour de Heroes, même si la dernière saison (la 4e) n'avait pas été très bonne. Cette nouvelle mouture n'a pas été mauvaise mais pas exceptionnelle non plus. J'ai été ravie du retour d'anciens personnages (surtout dans le double épisode  June, 13th), de la présence de Zachary Levi (Chuck) mais ce n'est pas une série qui m'a vraiment passionnée. Les audiences ayant été mauvaises, la série n'a pas été reconduite. Qui sait si dans 5-6 ans, on n'aura pas droit à un Heroes Re-reborn, histoire de résoudre le cliffhanger du dernier épisode...

Je n'ai jamais lu les romans de Terry Brooks dont furent tirés The Shannara Chronicles et c'est donc avec un oeil neuf que j'ai découvert la première saison (de 10 épisodes) de cette série. Pas la série de l'année mais intéressante et sympa à suivre (et l'une des rares séries fantasy existantes) malgré son côté très ado (elle a été diffusée sur MTV et les jeunes acteurs étaient tous mignons) et sa ressemblance par certains côtés avec Le seigneur des anneaux. La conclusion de la saison fut un peu trop rapide à mon goût (par exemple, les héros ont mis je ne sais combien d'épisodes à arriver à leur destination mais 10 min pour en revenir dans l'épisode 10) mais satisfaisante et ouvrant la porte à une saison 2 qui aura lieu puisque la série a été renouvelée.




J'avais vu le premier épisode de Wynonna Earp en avril et n'avais pas été convaincue mais en juin, ayant eu une période plus tranquille (et grâce à Yoda Bor qui m'a donné envie de la voir), je m'y suis remise et j'ai bien apprécié la série (et pas seulement pour le sexy Doc Holliday ;)) qui raconte l'histoire, de nos jours, d'une descendante de Wyatt Earp qui est la seule, avec son pistolet spécial, à pouvoir renvoyer ad patres les démons qui hantent la ville de Purgatory dont ils ne peuvent franchir les limites. Ce n'est pas la série de l'année mais elle assume très bien (comme Z Nation), son côté nanar décomplexé. Et le côté très naturel de l'actrice qui joue Wynonna donne pas mal de charme à la série. Le dernier épisode s'est terminé sur un cliffhanger mais ouf la série a été renouvelée pour une saison 2 de 10 épisodes (contre 13 pour la saison 1) pour une diffusion au printemps à priori.

Superstore a été une comédie en 11 épisodes, diffusée au printemps par NBC qui voit le retour d'America Ferrara (Ugly Betty) et du choupinet Ben Feldman dans des rôles majeurs. La série se passe dans une grande surface et raconte la vie de ses employés. C'est une série très sympa à suivre, avec des personnages vraiment hauts en couleur, comme Glenn, le directeur du magasin ou encore Dina, une employée très brute de décoffrage. La série a été renouvelée pour une saison 2 qui a démarré il y a quelques semaines et j'en suis ravie car elle est très fraîche.

New Girl est toujours aussi inégale même si elle reste sympa. J'ai trouvé la première partie de la saison 5 assez moyenne, notamment lors des épisodes avec Megan Fox (hyper botoxée), j'ai même failli abandonner, mais j'ai beaucoup aimé la deuxième partie et surtout les derniers épisodes où j'ai trouvé que la série reprenait vraiment des couleurs. Je trouve que Jess est toujours un personnage un peu faiblard (même si ça va mieux en fin de saison) mais heureusement, cette année, Winston a été excellent et m'a fait beaucoup rire, ainsi que Schmidt et Cece. Le dernier épisode fut très bon et j'ai hâte de voir ce que la suite va donner car la série a eu une saison 6 (qui vient de reprendre) malgré de faibles audiences.

 Vous le savez, je l'ai dit en introduction, les comédies m'attirent de moins en moins (même si j'en regarde toujours comme ce bilan l'atteste :)) mais j'avais envie de voir Raising Hope depuis longtemps et j'ai donc regardé les 4 saisons cette année (j'ai fini fin septembre). Une comédie sympa sans plus, avec des personnages souvent crétins mais attachants (ça fait du bien de voir Garret Dillhunt dans un autre rôle que les méchants dans lesquels j'étais habituée à le voir). Et la petite Hope fut adorable tout au long de ces 4 années. Apparemment, la série a été annulée avant qu'ils aient pu faire une vraie fin et c'est dommage car du coup l'épisode final ne ressemble pas vraiment à un series finale.

La saison 2 de Z Nation, la série complètement Z de Syfy, a été dans la lignée de la première, complètement déjantée et à la limite du ridicule. À se demander ce que les scénaristes avaient fumé parfois ! :D :D Ça a beau être parfois vraiment n'importe quoi, c'est une série que j'aime bien, j'aime les personnages, surtout Murphy. Et en prime on a eu droit à un caméo savoureux de George R.R. Martin :) Mon seul bémol, c'est que 15 épisodes c'était un peu trop, car du coup, le périple a trainé un peu en longueur. 12 auraient été parfait. La série a été reconduite pour une saison 3 (qui a débuté) et j'en suis très contente car le season finale se terminait sur plusieurs cliffhangers.

Diffusée pendant l'hiver sur la chaîne USA, Colony parle d'une occupation extra-terrestre qui a découpé le territoire américain (en l'occurrence Los Angeles et ses environs dans la série) en colonies. Tandis que certains collaborent, d'autres entrent en résistance. Au sein de la famille Bowman, Will (Josh Holloway) travaille comme flic afin de retrouver l'un de ses fils, séparé de sa famille durant l'Arrivée, tandis que Katie (Sarah Wayne Kallies) est devenue résistante. Pas la meilleure série de l'année mais suffisamment intéressante et divertissante pour que je regarde les 10 épisodes. Et c'est une série sur des aliens sans qu'on en voit un pendant pratiquement toute la saison 1... La série a été renouvelée pour une saison 2.




Minisérie de trois épisodes, tirée d'un roman d'Arthur C. Clarke sur une invasion extraterrestre qui se veut pacifique de prime abord, Childhood's End n'a pas su me convaincre. J'avoue avoir eu du mal à la classer et sa présence en bas de tableau ne signifie pas qu'elle fut forcément mauvaise mais je me suis pas mal ennuyée au cours des 3 épisodes au point d'avoir failli m'endormir les 3 fois (et c'était pourtant l'après-midi ! ^^). J'ai même failli ne pas regarder le dernier épisode... Peut-être un trop lente et philosophique à mon goût, quoique même pas, c'est juste que je n'ai pas accroché.

****************************************

Me voilà arrivée pratiquement au bout de ce très long bilan et ce sont donc 83 séries que j'ai vues cette saison, soit 7 de plus que la saison précédente ! L'an dernier, je disais que je ne pourrais sans doute pas dépasser les 76 séries que j'avais vues, j'avais aussi dit cela l'année précédente donc cette année je me tais, on verra bien à l'heure du prochain bilan :D

83 séries, ça représente 1817 épisodes vus, contre 1248 en 2014-2015. J'ai regardé 8 comédies, toutes les autres séries étant des dramas. J'ai vu 34 séries de networks (en incluant les rattrapages d'Ugly Betty et Raising Hope), ce qui signifie que 49 séries provenaient du câble, des plateformes comme Netflix et Amazon ou alors des séries anglaises, donc des séries plus courtes sur le nombre d'épisodes (je dois dire que 13 épisodes, voire 10, est un format qui me convient bien). Une seule est française, Les revenants. Et à priori, pas de série purement canadienne comme l'étaient Continuum ou Lost Girl.

En terme d'étoiles, cela représente 14 séries à 5 étoiles (contre 16 avant, donc moins de gros coups de coeur), 24 4 étoiles et demie (contre 14, soit 10 de plus), 23 4 étoiles (15 la saison précédente), 15 trois étoiles et demie (pareil que l'an passé), 6 à 3 étoiles (contre 14) et 1 seule à 2 étoiles et demie (contre 2). Les séries que j'ai beaucoup appréciées (de 4 à 5 étoiles) représentent donc 61 séries sur les 83. On peut donc dire que j'aime beaucoup ce que je regarde :) Et même pour les catégories en-dessous, ce sont toujours des séries que j'apprécie ou aime bien. D'ailleurs je me suis amusée à faire la moyenne globale de mes notations sur Seriebox et ça fait 17/20 (comme l'an dernier ceci dit) :) De toute façon, je ne me force plus trop à regarder ce qui m'ennuie, à part pour certaines vieilles séries car j'espère toujours en tirer quelque chose, mais si ça ne m'emballe pas, j'abandonne.

Je ne sais pas du tout ce que donnera le prochain bilan, j'espère qu'il y aura des séries aussi enthousiasmantes que celles que j'ai vues cette année ! Déjà il y a aura le retour de Sense8, la diffusion de The Leftovers et plein de séries dont j'attends le retour avec impatience. Et côté nouveautés, pour le moment, je dois dire qu'il y a en a déjà deux qui me plaisent énormément, l'une sur un network, l'autre sur une chaîne payante. Mais patience, il faudra attendre un an pour tout savoir ! :D En attendant, j'espère que ce bilan vous a plu, j'y ai passé du temps mais c'est vraiment le bilan que j'aime le plus faire. Et rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau super bilan ! :D

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.