0

Murmures, Walking Dead, tome 23 de Robert Kirkman et Charlie Adlard

Posté par Frankie le 30 janvier 2016 à 19:23 - Catégorie : , , ,
Titre original : Whispers into Screams

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Depuis la chute de Negan, une relative tranquillité règne sur les communautés d'Alexandria et La Colline. Mais un nouveau type d'ennemi, les Chuchoteurs, menace cette paix alors qu'à la Colline, Maggie doit faire face à une remise en question de son leadership et que l'attitude violente de Carl, qui l'a rejointe pour effectuer un apprentissage, ne plaît pas à tout le monde...


 Mon avis :
Comme vous le savez, je participe au Challenge un genre par mois d'Iluze et pour ce mois de janvier, nous devions lire une bd ou un comics. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le tome 23 de Walking Dead, dont le tome 22 m'avait bien plu, relançant une machine qui commençait à s'essouffler. Ce tome-là en est la suite et j'ai tout autant apprécié le lire.

Bon je ne vous mets pas un autre résumé, le premier que j'ai écrit suffit largement :)

Voilà donc un tome qui est dans la continuité du précédent qui démarrait une nouvelle ère après l'arc Negan (arc qui me soûlait franchement d'ailleurs). J'avais beaucoup apprécié que plusieurs années soient passées et qu'on découvre Alexandria sous un nouveau jour, plus paisible. Mais dans le même temps, une nouvelle menace apparaissait, des hommes qui se fondaient parmi les morts-vivants pour survivre.

Ce tome 23 porte donc sur cette menace, avérée ou pas, mais surtout quitte Alexandria pour un temps, pour se focaliser sur La Colline où Maggie est devenue leader. Et j'avoue que c'est plutôt pas mal, pour une fois, de ne pas avoir un tome sur Rick, même si les problèmes que doit affronter Maggie sont à peu près les mêmes que ceux de Rick quand il avait pris de leadership d'Alexandria. Méfiance, coups fourrés de la part de certains et notamment de Gregory l'ancien leader et j'en passe.

Mais le personnage qui est surtout au centre, c'est Carl. Carl qui a rejoint La Colline, qui est devenu un grand ado et qui dans ce tome, fait face à ce qu'il représente, le garçon qui a vécu dehors longtemps et est violent, face à ceux qui n'ont pas quitté La colline et qui le regarde comme une menace. C'est aussi dans ce tome que Carl vit ses premiers émois sexuels :) Je ne sais pas ce que donneront les prochains tomes mais on a un peu l'impression d'un passage de flambeau entre les générations.

Très peu de Rick, donc, Maggie est toujours une badass, c'est très agréable de la voir ainsi, pas de nouvelles de Michonne (ou alors j'ai zappé), pas grand chose à dire sur les autres personnages.

Au niveau texte et dessins, rien de nouveau sous le soleil, c'est dans la lignée des précédents tomes. Ce n'est pas très gore (ou alors je suis vaccinée après 23 tomes) et j'ai trouvé les dessins un peu moins brouillon qu'avant (disons que j'arrive à reconnaître les personnages :D). Les morts-vivants sont peu présents (enfin il y en a toujours, hein, c'est pas comme s'ils avaient disparu). Le tome porte surtout sur les humains (comme dans de nombreux tomes finalement...).

En conclusion, pas grand chose à dire de plus sur ce tome qui est dans la continuité du précédent et qui résout le mystère des fameux Chuchoteurs, voit Maggie subir une remise en question de son leadership et Carl devenir un homme ;) Je dois dire que je suis assez intriguée de voir où l'histoire va nous mener maintenant. En tout cas, si vous aviez aimé le précédent, lisez celui-ci, il ne vous décevra pas.

Note :



Ce tome fait partie du Challenge Un genre par mois d'Iluze
ce mois-ci : BD/Comics/Manga
1/12

4

Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E de Guy Ritchie

Posté par Frankie le 29 janvier 2016 à 11:48 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : The Man from U.N.C.L.E
avec Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander, Hugh Grant

Résumé :
1963, en pleine guerre froide, un agent de la CIA un peu spécial et un espion du KGB sont obligés de faire équipe pour empêcher une organisation criminelle de fabriquer une bombe nucléaire.



Mon avis :
Je n'avais pas pu voir le film à sa sortie et pourtant ce n'est pas l'envie qui m'en manquait car il m'avait l'air tout à fait sympathique d'autant plus que c'était tiré d'une série des années 60 que j'aimais bien et réalisé par Guy Ritchie que j'apprécie. J'ai pu le regarder il y a deux semaines et j'ai beaucoup aimé même s'il manque un petit quelque chose pour en faire un film aussi réussi que Kingsman, devenu, depuis sa sortie, une sorte de référence dans le genre.

Napoleon Solo, voleur et faussaire de génie, a été contraint de travailler pour la CIA en échange de sa liberté. Dans le Berlin de 1963, en pleine guerre froide, on lui demande de récupérer une jeune femme, Gaby, dont le père, ingénieur nucléaire, a disparu. Mais les russes la veulent aussi et envoient un de leurs meilleurs espions, Illya Kuryakin. Solo finit par l'emporter mais bientôt la CIA et le KGB demandent aux deux agents de faire équipe pour infiltrer une organisation criminelle qui semble sur le point de créer une bombe nucléaire dont le concepteur ne serait autre que le père de Gaby. La cohabitation entre Solo et Kuryakin ne va pas se passer sans heurt alors que l'équilibre du monde est en jeu...

 À l'instar de ses compatriotes Edgar Wright et Matthew Vaughn, Guy Ritchie est un réalisateur qui aime faire des films rock'n roll et se réapproprier les codes des genres auxquels il s'attaque. Il avait réussi à merveille à dépoussiérer Sherlock Holmes (le premier film parce que le 2e bof bof) juste avant que la série de Moffat ne le fasse aussi et Snatch et Crimes, arnaques et botaniques sont des films anglais irrévérencieux comme je les aime. Je n'ai pas vu toute sa filmographie, il paraît que Revolver n'est pas bon et Rock'n Rolla est à mon programme de 2016.

Bref, cette fois-ci c'est au film d'espionnage qu'il s'attaque avec un film très sympathique, élégant et avec de l'action et de l'humour. Le problème c'est que Kingsman est passé par là quelques mois avant et qui lui a été un petit bijou dans le genre, plus déjanté, plus violent, plus classe, avec plus de ce flegme et cet humour so British, plus tout quoi. Donc difficile de ne pas faire la comparaison quand on a vu les deux. Cela ne veut pas dire que le film de Ritchie est mauvais, non, j'ai même passé un très bon moment à le voir mais il manque une étincelle, il y a comme une sorte de retenue, comme si Ritchie avait voulu rester dans l'esprit des années 60 sans vouloir trop se lâcher. C'est un peu dommage. En fait, le film m'a beaucoup fait penser à OSS 117 sans le côté blagues graveleuses.

L'intrigue, elle, est très classique des films d'espionnage, de ce côté-là on se croirait dans un James Bond. Organisation diabolique, coups fourrés, femmes fatales, belles voitures. La totale :) Et la référence à Bond n'est pas anodine puisque Ian Fleming avait été approché par les créateurs de la série télé quand elle a été imaginée dans les années 60 (série dont j'ai vu quelques épisodes étant gamine et que je trouvais sympa).

Ce qui fait le sel de ce film c'est la "bromance" entre Solo et Kuryakin, rivaux voire ennemis au début et qui vont apprendre à se connaître et à s'apprécier.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Illya Kuryakin, ça a été mon préféré (comme David McCallum était mon préféré quand il le jouait dans la série). Il est joué par un américain, Armie Hammer que je n'avais pas reconnu mais qui jouait les jumeaux Voss dans The Social Network (le film sur Mark Zuckerberg avec Jesse Einseberg). C'est donc un personnage que j'ai apprécié car il est moins "poster boy" que Solo et j'ai beaucoup aimé son parcours.

C'est Henry Cavill qui joue Napoleon Solo. Je n'avais jamais vu jouer cet acteur puisque que je n'ai pas vu Man of Steel dans lequel il est Superman (et donc qu'on va retrouver bientôt dans  Batman vs Superman). Je ne sais pas si c'est le personnage ou l'acteur mais je l'ai trouvé un peu rigide. Physiquement, j'ai trouvé qu'il ressemblait énormément à Matt Bomer avec la décontraction et le charme ravageur en moins. D'ailleurs Solo pourrait être le Neil Caffrey des années 60.

Alicia Vikander, jeune actrice suédoise, est assez convaincante dans le rôle de Gaby. Elle n'est pas que la potiche de service et c'est déjà ça. Difficile pour les femmes d'exister dans ce genre de films et elle s'en sort très bien.

À noter la présence de Hugh Grant dans un rôle secondaire, qui a vieilli mais que j'aime toujours revoir (ainsi que son accent anglais :))

Si la réalisation de Guy Ritchie est un peu trop sage il y a quand même de beaux moments, notamment des courses de voitures (au début et à la fin) que j'ai trouvées bien fichues et des split-screens sympas.

En conclusion, The Man from U.N.C.L.E est un divertissement bien sympa, avec des personnages agréables à regarder mais qui manque peut-être un peu de rythme et qui souffre de la comparaison avec l'excellent Kingsman sorti 6 mois auparavant. En tout cas, si vous voulez assister à la rencontre musclée entre Napoleon Solo et Illya Kuryakin et savoir si, quand même c'est le sujet du film :), ils arriveront à arrêter la méchante organisation internationale et à l'empêcher de mener à bien ses noirs desseins, regardez-le ! Quant à moi, s'il y a une suite, je la regarderai volontiers, ne serait-ce que pour retrouver Kuryakin :)

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Il fait partie du Mini Challenge Action de Seriebox
1/4
39/50

et du du Film de la semaine 2016 de Benji
3/52

6

La république des voleurs, Les Salauds Gentilshommes, tome 3 de Scott Lynch

Titre original : The Republic of Thieves

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après leur dernier gros coup, Locke et Jean ont fui Tal Verrar. Mais Locke est mourant et n'a plus que quelques jours à vivre. Une mage-esclave lui propose de le soigner. En échange, elle veut que les deux compères fassent tout pour que le parti qu'elle soutient gagne les élections de Karthain. Mais la partie adverse a engagé un adversaire de taille, Sabetha, ancien membre des Salauds Gentilshommes et la femme dont Locke est amoureux depuis toujours...



Mon avis :
Je n'aurai pas attendu très longtemps pour lire ce tome 3 puisque ma lecture du 2e remonte à août dernier et non pas 3 ans comme entre le premier et le deuxième. Il faut dire que Des Horizons rouge sang m'avait énormément plu par son côté Ocean's Eleven mâtiné de Pirates des Caraïbes. Cette fois-ci, même si j'ai beaucoup apprécié retrouver les personnages et l'univers, j'ai eu un peu plus de mal avec certains passages. Mais ce fut quand même une très bonne lecture dans l'ensemble.

Après leur gros coup à Tal Verrar et leurs aventures en mer, Locke Lamorra et Jean Tannen sont une nouvelle fois en fuite et Locke est mourant, empoisonné par l'Archon Maxilan Stragos, et ayant donné le seul antidote à Jean, tandis que ce dernier pleure la mort d'Ezri son amour. L'issue semble proche pour le jeune voleur mais une mage-esclave leur propose un marché : Les élections approchent à Karthain la cité des mages et il est d'usage que chaque parti, au nombre de deux, usent de tous les moyens pour gagner. Si Locke et Jean acceptent de faire tourner les votes en faveur du parti qu'elle soutient, Locke sera soigné. Évidemment, les deux amis ne peuvent qu'accepter. Mais en face d'eux va se dresser un adversaire coriace, Sabetha, engagée pour faire la même chose pour le parti concurrent. Sabetha, la femme que Locke aime depuis l'enfance et qui est partie de sa vie depuis cinq ans. Les retrouvailles ne vont pas être de tout repos...

J'adore les personnages de Locke et Jean, j'adore l'univers des Salauds Gentilshommes, j'adore les retrouver mais il n'y a pas à dire, je n'arrive pas à avoir de coup de coeur pour cette saga. Et pourtant, j'adorerais ! :) J'adorerais être exaltée par leurs aventures et l'intrigue du jour. Malheureusement ce n'est pas le cas. Il y a toujours des moments que je trouve longs ou pas très intéressants. Ça avait été surtout le cas pour le premier tome, nettement moins pour le 2e. La république des voleurs se situe entre les deux. J'ai beaucoup aimé certains trucs, d'autres m'ont fait soupirer mais deux semaines après la fin de ma lecture il me tarde de retrouver nos deux héros et de connaître la suite de leurs (més)aventures. Avouez que c'est paradoxal, hein ?

Dans ce livre, il y a deux histoires en une. Tout d'abord toute la partie actuelle, très centrée sur la politique et ses magouilles, pas toujours passionnante mais savoureuse quand Locke et Jean doivent user de toute leur intelligence et leur imagination pour faire basculer les votes de leur côté. C'est toujours un plaisir de voir les deux compères à l'oeuvre, se prendre des coups bas mais les rendre avec finesse.

La deuxième histoire, ce sont les flashbacks. Comme dans le premier, on revient largement en arrière et ils portent sur la jeunesse de Locke, sa vie avant les Salauds Gentilshommes, sa rencontre avec Sabetha, l'évolution de sa relation avec elle au fil des ans, et sa vie avec Chains et les autres voleurs, Galdo et Calo qu'il est bien agréable de retrouver. C'est toujours agréable aussi d'en apprendre plus sur la vie passée de Locke. Mais j'ai trouvé que ces flashbacks phagocytaient un peu trop le roman au détriment du reste. Ils doivent représenter la moitié du livre. Était-il nécessaire d'en faire autant sur leur passage au sein d'une troupe de théâtre pour jouer La république des voleurs ?  Ce n'était certes pas inintéressant car Scott Lynch a de vrais talents de conteur, mais j'avoue m'être un peu ennuyée à ce moment-là et avoir trouvé cela un peu longuet.

Ce qu'on attendait tous depuis le début, ce sont les retrouvailles de Locke avec l'arlésienne prénommée Sabetha. Et en cela, ce n'est pas décevant :) Les flashbacks sont intéressants à ce niveau-là, car il montre l'évolution de leur relation, et que Locke, depuis le début, avait eu du fil à retordre avec la belle voleuse et que c'est vraiment un adversaire à la hauteur concernant l'intrigue politique. On ne sait toujours pas pourquoi la jeune femme est partie quelques années auparavant mais on sait que leur relation est trèèèès compliquée :)

Ce roman est aussi l'occasion d'en apprendre un (tout petit) peu plus sur les Bondsmages (les mages esclaves) mais ils restent quand même bien mystérieux, on sait surtout qu'ils ont une magie très puissante.

Locke et Jean sont toujours égaux à eux-même, j'adore toujours autant leur amitié profonde et sincère et leur fidélité l'un envers l'autre. C'est vraiment une super bromance. Ce qui est sympa dans ce tome, c'est de découvrir d'autres facettes de Locke et de constater que derrière le trublion un peu arrogant parfois, se cache un homme capable d'aimer et de rester fidèle à une femme, même quand celle-ci est partie depuis longtemps. Les scènes qu'il a avec Sabetha sont souvent riches en émotions. Et puis dans ce tome, on a quelques révélations sur ses origines. Après, à savoir si elle sont réelles ou pas, car on sait que dans cette saga, tout est une question de faux-semblants...

Jean, lui est un peu moins mis en avant que dans le tome précédent mais c'est toujours un personnage très attachant.

On fait donc connaissance de Sabetha, une jeune fille puis une jeune femme, libre, indépendante et qui n'en fait qu'à sa tête. C'est un peu difficile de s'attacher à elle car elle est comme un courant d'air, une impression fugace. Comme Locke, on pense l'attraper et la cerner et pouf elle est déjà loin.

C'est un plaisir de retrouver Chains, le chef débonnaire des Salauds-Gentilshommes et Galdo et Calo, les jumeaux amusants et farceurs.

La Bondsmage Patience est un être énigmatique (à l'image de son ordre), on ne sait pas très bien quel plan elle poursuit.

Même si les intrigues qu'il écrit ne sont pas toujours passionnantes et que je mets un temps fou pour lire chaque tome (là 13 jours pour 700 et quelques pages, même en VO, ça fait beaucoup), j'aime beaucoup le style de Scott Lynch et sa façon de raconter. L'humour et l'ironie qu'il met dans la bouche de ses deux personnages principaux, son univers très riche et puis il n'y a pas à dire, voilà quelqu'un qui sait terminer ses romans de façon très intéressante en donnant envie de revenir vite pour le prochain tome, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Et je ne sais pas si vous avez remarqué mais la couverture du roman est sublime.

En conclusion, voilà un 3e tome qui ne m'a pas forcément passionnée pour ses intrigues "du jour", la partie politique étant moins haletante que ce qu'il se passait dans le tome 2 mais qui est très intéressant pour beaucoup d'autres choses et notamment ses personnages et son univers. J'aurais aimé avoir un coup de coeur mais, même si ce ne fut pas le cas, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Locke et Jean, qui se mettent une fois de plus dans de sales draps et ai été ravie de rencontrer Sabetha et de revenir sur la période des Salauds Gentilshommes. Et même si j'ai des réserves, je dois dire que c'est un roman qui marque, car plusieurs jours après ma lecture, j'ai encore le livre en tête et j'ai hâte de retrouver Locke et Jean pour de nouvelles aventures (le tome 4 est prévu en juillet prochain). En tout cas, si vous voulez savoir ce qu'est La république des voleurs et quel parti gagnera les élections de Karthain, lisez-le.

Note :



Ce livre fait partie du Big Challenge 2016 de Livraddict
1/10

C'est ma première lecture pour le Challenge ABC 2016 de Nanet
1/26

Il fait partie du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne
Session 2 : la Fantasy
2/2
4/12

et du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
11,5

0

Signed, Sealed, Delivered : The Impossible Dream de Kevin Fair

Posté par Frankie le 26 janvier 2016 à 17:56 - Catégorie : , ,
avec Eric Mabius, Kristin Booth, Krystal Lowe, Geoff Gustafson

Résumé :
Les Postables vont à Washington pour assister à l'élection nationale de Miss Special Delivery à laquelle participe Rita. Mais un événement les amènent devant une commission d'enquête concernant la militaire présumée morte et mère de la jeune fille dont les Postables s'était occupée dans Truth Be Told...



Mon avis :
The Impossible Dream est le troisième téléfilm issu de la série Signed, Sealed Delivered diffusé en 2015 (en octobre plus précisément). Je n'avais pas réussi à le voir avant la fin de l'année mais en ce début 2016, j'ai eu envie de bons sentiments et de voir quelque chose qui fasse chaud au coeur et ce téléfilm a tout à fait rempli sa mission avec son histoire une fois de plus remplie de bons sentiments mais dont j'apprécie toujours de retrouver la petite bande.

Les Postables débarquent en force à Washington pour soutenir Rita qui va participer à l'élection nationale de Miss Special Delivery dont elle est la représentante pour le Colorado. À leur hôtel, ils rencontrent Phoebe et son grand-père qu'ils ont aidés quelque semaines auparavant et qui sont là pour avoir de nouvelles de la maman de Phoebe dont on est toujours sans nouvelles et qu'on croit morte. Les Postables vont tout mettre en oeuvre pour les aider et c'est l'occasion pour Shane de revenir sur les lieux de son enfance et de retrouver son ancien amant au grand dam d'Oliver...

The Impossible Dream est la suite directe de Truth Be Told où nos amis de la poste avait aidé une jeune fille à réhabiliter le nom de sa mère, militaire disparue en Afghanistan et dont on ne savait pas trop si elle avait fait défection ou était morte. Et ça en était resté là. Dans The Impossible Dream, de nouveaux éléments donnent à penser que la militaire est vivante et retenue prisonnière par les Talibans. Et bien sûr, les Postables vont tout mettre en oeuvre pour la sortir de là, avec leur ténacité et leur grand coeur légendaires, quittes à se mettre un peu dans le pétrin. Cela donne une histoire touchante, comme toujours, et qui met les larmes aux yeux.

Le téléfilm est aussi l'occasion de découvrir le passé de Shane, l'endroit où elle a vécu (et qui donne là aussi lieu à des scènes émouvantes) et surtout de découvrir qui est le mystérieux Steve dont elle avait reçu une lettre dans le téléfilm précédent. J'ai beaucoup aimé la scène où Steve retrouve Shane et la tête que fait Oliver :D C'est l'occasion de bousculer un peu le très rigide Oliver qui a des sentiments pour Shane, on ne peut en douter mais qui peine à les exprimer. Et le voir jaloux comme un pou de Steve est inénarrable :D

Parallèlement, il y a le concours et l'élection de Miss Special Delivery qui donnent lieu à des scènes cocasses et allègent un peu l'atmosphère un peu plus tendue du reste de l'épisode.

Rien à dire de bien nouveau sur nos 4 Postables, ils sont égaux à eux-mêmes, des amours de personnages et comme j'ai dit, c'est amusant de voir Oliver jaloux. Et j'ai beaucoup aimé la façon dont Rita et Norman s'avouent leurs sentiments, de façon gauche comme d'habitude. :)

Au niveau réalisation, là aussi rien de bien nouveau, c'est bien fait, et c'est encore Kevin Fair qui est aux manettes.

En conclusion, encore un téléfilm de Signed, Sealed, Delivery très plaisant à regarder, alliant émotion et situations prêtant plus à sourire. Et si vous voulez savoir si la maman de Phoebe est encore vivante et si grâce aux Postables, elle sera sauvée, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Il fait partie du Film de la semaine 2016 de Benji
2/52

19

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (227)

Posté par Frankie le 25 janvier 2016 à 08:15 - Catégorie : ,

Bonjour tout le monde ! En ce dernier lundi de ce long mois de janvier, je vous retrouve dans rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane pour parler de mes lectures de la semaine passée et celle à venir.

- La semaine dernière, j'ai lu Magic Breaks, le tome 7 de Kate Daniels d'Ilona Andrews, j'ai adoré ce tome, un vrai coup de coeur. Puis j'ai commencé Le sourire des femmes de Nicolas Barreau.

- Aujourd'hui, je  lis donc Le sourire des femmes, sympathique comédie romantique française. J'en suis à plus de la moitié, c'est très plaisant à lire.

- Cette semaine, je vais d'abord finir Le sourire des femmes (demain j'espère) et ensuite, je ne sais pas trop, peut-être Brother Odd, le tome 3 d'Odd Thomas de Dean Koontz. J'avais adoré le premier tome, L'étrange Odd Thomas, au point de le lire deux fois coup sur coup, pas vraiment aimé le 2e (d'ailleurs je ne me rappelle plus du titre et j'ai la flemme de chercher), c'est pourquoi je n'ai toujours pas lu ce 3e tome que j'ai pourtant dans ma Pal depuis des années (et mes lectures des deux premiers tomes remontent à bien avant mon blog). J'espère donc que ce sera enfin ma prochaine lecture

Tiens en parlant de blog, il a fêté ses 6 ans mardi dernier et j'en parle ici.

Bonne semaine !

8

N'oublie jamais de Nick Cassavetes

Posté par Frankie le 21 janvier 2016 à 18:01 - Catégorie : , , , ,
Titre original : The Notebook
avec Ryan Gosling, Rachel McAdams, James Garner, Gena Rowlands

Résumé :
Chaque jour, Noah lit des pages d'un carnet à sa femme Allie atteinte de la maladie d'Alzheimer. Ce carnet, écrit par Allie elle-même, raconte leur histoire d'amour contrariée pendant des années du fait de leur statut social différent...


Mon avis:
Voilà un film que je n'avais jamais eu envie de voir. Pourtant, chaque année, il est très bien placé dans les challenges Seriebox mais, je ne sais pas, l'histoire ne m'attirait pas plus que ça, même si j'aime bien regarder de belles romances de temps en temps. En ce début 2016, j'ai eu envie de le découvrir malgré tout et, même si je ne l'ai pas trouvé exceptionnel, j'ai beaucoup aimé cette belle histoire d'amour et surtout les parties se déroulant "de nos jours".

Allie est atteinte de la maladie d'Alzheimer et ne reconnaît plus personne. Pourtant, son mari, Noah, est présent chaque jour, espérant une étincelle de lucidité. Et chaque jour, il lui lit l'histoire de leur amour qu'Allie avait consignée dans un carnet. Le 6 juin 1940, Noah et Allie se rencontrent et vivent un amour passionné pendant tout l'été. Mais les deux jeunes gens sont de milieux différents et les parents de la jeune fille s'opposent à cette idylle. Sans nouvelle d'Allie, Noah part à la guerre et quand il revient, elle est sur le point de refaire sa vie...

Je comprends pourquoi les copinautes adorent ce film et me l'ont chaudement recommandé. Il contient tous les ingrédients pour faire battre le petit coeur tout mou de la midinette qui sommeille en nous. Voilà effectivement une très belle histoire d'amour, touchante et émouvante et qui tire des larmes. Après, elle n'est pas super originale, un peu convenue dans sa partie passé et même un tantinet mélo/guimauve mais portée par des acteurs en état de grâce.

J'avoue avoir préféré la partie où Allie et Noah sont vieux. C'est vraiment l'histoire qui m'a le plus touchée. J'ai été très très émue par l'indéfectible amour que le vieux monsieur porte à sa femme et qui, contre vents et marées, espère une toute petite lueur de lucidité dans le regard d'Allie qui montrera qu'elle se rappelle qui est ce monsieur bizarre qui lui raconte une si belle histoire. C'est de toute beauté. Et la fin est bouleversante.

La partie passée est, comme je l'ai dit, plus convenue. Des amours contrariées, des amants qui se quittent, qui se retrouveront sans doute (enfin oui on le sait puisque le présent nous le confirme) et qui vivront finalement leur amour. C'est joliment décrit, joué et tourné mais il n'y a rien qui sorte vraiment de l'ordinaire dans le sujet.

Cependant, grâce aux acteurs, on s'attache vite à ce couple fou amoureux. Ryan Gosling, tout jeune alors et qui avait peu de films à son actif (il avait été très remarqué dans Calculs meurtriers que j'ai beaucoup aimé) est impeccable dans le rôle de Noah Calhoun, amoureux de cette belle jeune fille et qui va jusqu'à construire une maison pour elle alors qu'ils ne sont plus ensemble. Je préfère l'acteur dans des rôles plus noirs (comme dans Drive) mais son charisme et son charme marchent à merveille dans ce film.

Pour Rachel McAdams, c'était aussi un des premiers films où elle avait le rôle principal (elle avait joué notamment dans Mean Girls juste avant) et elle apporte beaucoup de grâce et est lumineuse dans le rôle d'Allie. Elle n'est pas époustouflante mais elle est convaincante.

James Garner, mort en 2014, est un acteur qui a fait ses preuves. Je me rappelle notamment de lui dans Victor Victoria, l'excellente comédie musicale de Blake Edwards. Dans The Notebook, il est vraiment très touchant et excellent d'ailleurs.

Gena Rowlands (qui est toujours vivante et qui tourne encore à 85 ans) est la mère de Nick Cassavetes et il la filme merveilleusement bien. J'ai vraiment adoré ce personnage atteint dans sa mémoire et dont on peut voir toutes les émotions passer sur son visage vieilli. C'est vraiment le personnage qui m'a le plus émue.

Joan Allen qui joue la mère d'Allie n'est pas très sympathique de prime abord et l'actrice avec son air rigide et un peu coincé la joue à merveille. Mais on ne peut s'empêcher d'être touchée par le personnage à un moment...

La réalisation de Nick Cassavetes est plutôt bonne, il se tire très bien des scènes touchantes. On peut peut-être juste lui reprocher d'utiliser certains clichés avec des images, certes très belles, mais convenues comme les amants sous la pluie, la balade en bateau, les oiseaux qui s'envolent, les beaux couchers de soleil. Ça fait parfois un peu guimauve. Mais sinon c'est propre :)

En conclusion, voici une très belle histoire d'amour qui m'a surtout touchée lorsqu'il s'agit des scènes entre Noah et Allie vieux mais qui est prenante et romantique à souhait avec les personnages jeunes. En tout cas, les acteurs sont impeccables. Et si vous voulez savoir comment Allie et Noah finiront pas se retrouver dans les années 40 et si Allie vieille finira par se souvenir de son mari, ne serait-ce que pour quelques minutes, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée VO

Ce film fait partie du Top 100 du Ciné Challenge de Seriebox
1/9
92/100

du Mini Challenge Drame
1/7
31/50

ainsi que du Film de la semaine 2016 de Benji
1/52

22

Mon blog a eu 6 ans !

Posté par Frankie le 19 janvier 2016 à 17:59 - Catégorie :

Le 12 janvier dernier, mon blog a eu 6 ans. Oui voilà 6 ans que je vous fais régulièrement partager mes lectures, les films que je regarde, mes bilans, mes C'est lundi. Et tout ça grâce à Jess qui un jour m'a dit de me lancer :)

Pour l'occasion, je vous ai mis une petite photo de ma Pal (le reste de mes livres est en France, je les y ramène quand je les ai lus) quand le soleil donne dessus le matin vers 10h. C'est l'hiver donc le soleil est un peu bas mais j'aime l'effet du rayon de soleil qui caresse les livres que je lirai un jour. Et les deux affiches m'ont été offertes par ma fille pour Noël :)

Mon blog c'est mon bébé et ma mémoire. Depuis 6 ans, grâce à lui, je garde une trace des livres que j'ai lu et des films regardés. Avant, comme je le disais l'autre jour à une amie à qui je parlais de mon blog justement, ce que je voyais et lisais partait dans les limbes. Au bout d'un moment, je me rappelais vaguement "oui j'ai aimé", "j'ai adoré" ou alors "j'ai trouvé ça nul". Depuis 6 ans, il me suffit de retrouver une chronique pour me rappeler exactement ce que j'ai ressenti quand j'ai lu ce livre ou vu ce film et j'ai parfois des surprises car de temps en temps, le souvenir que j'ai maintenant n'est pas en adéquation avec ce que j'en avais pensé alors. Bien souvent d'ailleurs, j'ai un souvenir mitigé d'un livre alors que je l'avais davantage aimé lors de ma lecture. Bref, bloguer c'est effectuer un merveilleux travail d'archive.

Mais bloguer c'est aussi partager, échanger avec des gens qui ont les mêmes goûts que soi. Et je veux vraiment vous remercier, vous qui passez sur mon blog, qui me laissez un petit mot ou qui m'apprenez que vous avez eu envie de lire un livre ou voir un film grâce à une de mes chroniques. C'est vous qui, depuis 6 ans, que ce soit depuis le début ou juste récemment, rendez vivantes mes chroniques une fois que je les ai lâchées dans la nature :D

Mais être blogueuse depuis 6 ans n'est pas toujours une sinécure. Difficile de continuer à exister quand il existe de plus en plus de blogs, qu'on ne lit pas forcément ce que tous le monde veut lire, qu'on ne fait joue pas le jeu de la parfaite blogueuse avec concours, SP et j'en passe ou tout simplement que les gens ne viennent plus vraiment commenter. L'an dernier je m'étais déjà étendue longuement sur ces faits, je vais essayer de ne pas trop le refaire cette année ;) mais le fait est que la fréquentation de mon blog baisse d'années en années et que cette année j'ai perdu du monde, entre 25 et presque 30 % suivant les visites ou les pages vues. Je vous mets la photo de mes stats, c'est plus parlant.

Heureusement que je ne regarde mes statistiques qu'une fois par an, car j'avoue que quand j'ai vu cette chute plutôt spectaculaire (l'an dernier elle n'était que de 10-11 %), cela m'a un peu démoralisée. Et pour les commentaires c'est pareil, je suis passée de 1656 commentaires à 1191 soit là aussi une baisse de 30 %. Et encore, heureusement qu'il y a les C'est lundi ! Mais sur les chroniques livres/films ça tourne autour de 3-4 commentaires en moyenne, parfois un peu plus, parfois moins., parfois zéro. J'ai quand même dépassé les 10 commentaires sur plusieurs livres et sur un film (The Imitation Game où j'ai eu 13 commentaires, champagne !). Il faut dire aussi que les "règles du jeu" ont changé, certaines personnes préfèrent laisser une trace sous le lien de la chronique de la page Facebook par exemple. En tout cas, ce qui me fait chaud au coeur, c'est que j'ai un petit groupe de fidèles copinautes qui vient régulièrement commenter mes articles, je ne les cite pas, elle se reconnaîtront, mais les filles, merci vraiment de passer toujours sur mon blog et de venir laisser un petit commentaire (ou un long :)), vous ne pouvez pas savoir combien ça me fait plaisir. Ce qui me fait plaisir aussi c'est quand une copine qui n'était pas venue depuis longtemps revient faire un petit coucou. Et j'adore aussi quand les gens prennent la peine d'aller commenter des anciennes chroniques. Je le fais aussi et ça me ravie que certaines prennent la peine de le faire.

Pour continuer vite fait avec les chiffres, au 12 janvier, j'ai publié 1196 articles depuis le début de mon blog et 184 depuis le dernier anniversaire (16 de moins que la fois précédente mais j'ai moins lu et fait moins de C'est lundi), pour la fréquentation globale tout est dans l'image ci-dessus. Sur la période entre le 12 janvier 2015 et le 11 janvier 2016, c'est le tome 7 de Narnia, La dernière bataille, qui est l'article le plus vu avec 290 (visites) et la chronique 2015 la plus vue est Le talisman, l'intégrale 2 d'Outlander 2 vu 171 fois suivie loin derrière de L'intégrale 5 du Trône de fer avec 87 vues. Pour les films, ils sont beaucoup moins visités. Le premier film est 12 hommes en colère avec 45 vues et le 1er film 2015 The Imitation Game 40 vues suivis de Une merveilleuse histoire du temps et Hatchi, 29 vues chacun. Sur les 6 ans, c'est toujours Une saison de séries télé 2009-2010 qui est le grand gagnant avec 8273 vues et pour les livres c'est toujours L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde avec 2421 vues et pour le cinéma l'indétrônable 12 hommes en colère, 499 vues au total. En moyenne, on peut dire que mes chroniques livres/ciné sont vues en moyenne par 40-45 personnes fidèles (ça va de 30 à 60 en fait), ça monte davantage pour les C'est lundi et les bilans qui vont jusqu'à 90 vues.
Veuillez m'excuser pour cette avalanche de chiffres :) mais cet article est aussi l'occasion pour moi de faire le point sur cette fréquentation, j'aime bien savoir si les choses bougent ou pas d'une année sur l'autre :)

Au 12 janvier, toujours, mon blog compte 93 abonnés, ma page Facebook  281 (30 de plus que l'année dernière) fans et mon Twitter (qui est le miroir de ma page Facebook) 289 followers. Si vous voulez me suivre, c'est surtout sur la page Facebook qu'il faut le faire, c'est là où je me sens le plus à l'aise et où j'ai le plus d'interactions avec ceux qui me suivent. J'y parle beaucoup séries, de cinéma aussi et j'y mets les liens de mes chroniques. Et là aussi je remercie vivement les fidèles qui laissent des commentaires.

Attendez, ne partez pas ! Vous croyiez que c'était fini mais pas du tout ! :D

Cette année, je voulais profiter de cet anniversaire pour vous raconter ma façon de bloguer. Alors ça va évidemment encore rallonger l'article mais je trouve sympa de vous faire parler de ce qui est quand même l'essence d'un blog, ses chroniques :D

Tout d'abord, je ne prends jamais de notes. Je ne le fais jamais pour la bonne raison que j'aurais l'impression de faire des devoirs :) Tout ce qui est dans ma chronique doit être ce qu'il me reste de ma lecture ou du film que j'ai vu et de ce que j'ai ressenti alors et ressens au moment où j'écris mon article. Je travaille surtout sur l'émotion. Alors bien sûr parfois je m'aide des résumés ou du livre (ou de Wikipedia pour retrouver certains noms car j'ai tendance à oublier facilement les noms des personnages annexes) et certaines intrigues mais l'essentiel provient de ce qui est en moi. Et j'écris toujours ma chronique directement sur le brouillon de mon blog. La mise en page est faite immédiatement.

Je n'aime pas faire une chronique immédiatement après avoir lu le livre. Il faut que je laisse un peu reposer dans ma tête, que ça cogite et ensuite je peux y aller. Une ou 2 fois, j'ai dû faire la chronique juste après avoir fini le livre, ça m'a stressée ! :) Bon il ne faut pas que j'attende trop longtemps non plus car sinon je ne sais plus quoi dire. Ça m'arrive, quand j'ai trop de chronique en retard de m'y mettre plus d'une semaine après pour certains livres, voire deux semaines, c'est coton ! :) Et pour les films, j'ai souvent eu 2 à 3 mois de retard... Cette année, ma résolution est de ne pas trop laisser traîner les chroniques ciné à faire pour ne pas avoir l'impression de me laisser submerger.

Il m'arrive souvent de mettre 3-4 jours pour écrire une chronique, oui oui ! Ou de laisser passer 2-3 jours quand je n'ai pas trop d'inspiration. Je peux aussi m'arrêter au milieu d'une phrase, ça m'est déjà arrivé :) Généralement, j'écris le titre, mets la photo du livre ou du film, les libellés, fait un petit résumé perso, commence à écrire l'introduction et là je suis nase et j'arrête. Ensuite, je vais faire un résumé un peu plus long, toujours perso et si ça m'a pris trop d'énergie, je laisse reposer. Ensuite, j'essaie de faire un ou 2 paragraphe sur l'histoire et ce que j'en ai pensé, sans trop spoiler mais en voulant donner envie de lire (ou pas) le livre ou voir le film. Quand il s'agit de suite, je spoile sur les tomes précédents (en essayant de ne pas trop dévoiler des trucs vraiment importants, ce que je n'ai pas pu faire sur la saga Feed), je suis incapable de faire sans. Puis je passe aux personnages, au style ou la réalisation, je fais une conclusion en essayant de mettre un petit truc marrant (si la chronique s'y prête) dans mes "et si vous voulez savoir", je mets ma notation, les challenges dont le livre/film fait partie et voilà ! :)

Après je laisse encore reposer. Il peut parfois s'écouler une bonne semaine avant que je ne publie mon brouillon. J'ai du mal à lâcher mes bébés :D (Là par exemple, j'ai 3 chroniques ciné écrites depuis une semaine). Tant qu'il est en brouillon, mon article m'appartient, il est bien au chaud, ne subit pas la scrutation des autres et parfois je me dis que je pourrais les laisser comme cela. Mais si on écrit des chroniques c'est aussi pour les partager donc je le fais et à partir de ce moment-là, la chronique ne m'appartient plus vraiment, c'est vous qui vous l'appropriez ou pas. Et le jour où je publie mon article, je le relis, corrige les fautes qui sont passées à l'as, change 2-3 trucs et hop je clique sur "publier".

Ecrire une chronique c'est parfois comme un combat de boxe. Si ça ne vient pas tout de suite, je secoue mes mains, je fait craquer mes cervicales, c'est tout juste si je ne fais pas des sautillements sur place, je fais le vide dans ma tête et me voilà partie au combat :D Quand vraiment ça ne vient pas et que j'ai un grand blanc, j'essaie de coucher sur l'écran ce qui me passe par la tête et ensuite je peaufine. Je m'aperçois que de plus en plus, mes chroniques se raccourcissent. Certaines sont toujours longues quand j'ai vraiment des choses à dire mais maintenant, j'essaie de ne pas faire trop trop long, déjà par manque de temps et parce que c'est beaucoup d'énergie, je vous l'ai dit, et quand on a peu de retours sur un article sur lequel on s'est beaucoup investie et qui nous tient particulièrement à coeur, ça fait un peu mal au coeur. Rassurez-vous, ça ne veut surtout pas dire que je vous livre des chroniques au rabais, non non ça je ne sais pas faire, je donne quand même le meilleur de moi-même, envers et contre tout :) Mais j'essaie maintenant d'être plus concise et plus rapide.

Pour ce qui est de ma notation, 5 étoiles c'est un coup de coeur (c'est 19 voire - rarement - 20/20), 4 étoiles et demie c'est un excellent livre ou film mais pas tout à fait un coup de coeur (c'est 17-18/20), 4 étoiles c'est une très bonne lecture qui vaut 16 dans ma tête, 3 étoiles et demi, c'est entre le bien et le très bien (14-15/20), 3 étoiles c'est bien sans plus (12-13), deux étoiles et demie c'est moyen (10/11), deux étoiles c'est bof bof (8-9) et en dessous c'est nul. Depuis le début de mon blog, je ne pense pas avoir noté à une étoile ou une étoile et demi. Je trouve des livres assez moyens, voire pas très bons mais rarement nuls car j'arrive toujours à trouver un truc qui sauve le livre.

Voilà, ce très très long article anniversaire est terminée, vous pouvez éteindre l'ordinateur et reprendre une activité normale ;) Merci encore 1000 fois à tous ceux qui viennent me lire depuis 6 ans et qui me donnent envie de continuer années après années. À dans un an pour les 7 ans ?

18

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (226)

Posté par Frankie le 18 janvier 2016 à 08:11 - Catégorie : ,

Bonjour tout le monde ! Voici mon nouveau C'est lundi, rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane et dans lequel on parle de nos lectures de la semaine et celle à venir. J'ai décidé de changer de logo et de reprendre celui de Gall cette année, car je trouve que l'autre commence à être un peu vieillot.

- La semaine dernière, j'ai fini The Republic of Thieves (La république des voleurs), le tome 3 des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch, très bon tome même si j'ai trouvé certains passages un peu longs (j'ai mis presque deux semaines pour le lire quand même !). J'ai aussi lu Murmures, le tome 23 de Walking Dead de Robert Kirkman et Charlie Adlard qui était pas mal. Et j'ai commencé Magic Breaks, le tome 7 de Kate Daniels d'Ilona Andrews en LC avec Heclea.

- Aujourd'hui, je lis donc Magic Breaks, c'est toujours très sympa à lire.

- La semaine prochaine, je vais finir Magic Breaks et ensuite je lirai Le sourire des femmes de Nicolas Barreau. Après, je ne sais pas du tout, ça dépendra de mon envie du moment.

Bonne semaine !

2

Les foulards rouges, saison 2, épisode 5 : Red Flag de Cécile Duquenne

Posté par Frankie le 16 janvier 2016 à 19:25 - Catégorie : , , ,
Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Lara est retournée à Tennant Creek afin de découvrir ce qu'il se cache sous la ville, tandis que Renaud et les siens doivent affronter la flotte du Parti pour la Paix...





Mon avis :
Après l'excellent épisode 4, il me tardait de lire la suite mais il s'est malgré tout écoulé quelques semaines avant que je puisse le faire. Red Flag fut ma première lecture de 2016 que je tenais à commencer en beauté et je n'ai pas été déçue car il est encore riche en coups de théâtre.

Précédemment dans les Foulards Rouges, Lara, coupée de ses compagnons, s'était aventurée dans une ville un peu malsaine, Tennant Creek et voulait en percer les mystères. Pendant ce temps-là, Renaud s'était remémoré ses années à l'académie militaire du Parti pour la Paix dirigée d'une main de fer par la terrible Keiko Matsumoto et avait fini par retrouver Lara en compagnie d'un animal singulier.
Quand Red Flag commence, Lara est retournée dans Tennant Creek, à la recherche de Wole, l'ex Foulard Rouge à qui elle veut régler son compte et afin de s'allier avec la résistance qui s'y cache. Pendant ce temps-là Renaud et les autres magiciens, ainsi que les rescapés de Port Campbell essaie de ne pas sombrer face à l'attaque des vaisseaux du Parti de la Paix...

J'avoue avoir été un peu désarçonnée quand j'ai commencé cet épisode. On avait laissé Lara avec Renaud et voilà qu'on la retrouve dans Tennant Creek. De plus, on apprend aussi que Port Campbell a été attaqué et qu'une poignée de survivants (dont Claudia, bien amochée par l'explosion survenue deux épisodes auparavant) en réchappé. Mais passé ce petit moment de flottement (ça m'apprendra à laisser passer 3 mois entre deux épisodes !), je me suis replongée dans l'histoire avec enthousiasme. Et il s'en passe des choses dans cet épisode. C'est un tome riche en action et en émotions avec des batailles, des combats, des coups du sort pour certains et des retrouvailles inattendues ! Si l'une d'entre elle (Lara retrouve Fraan, son ancienne amante) était peut-être prévisible (mais pas forcément dans ce trou perdu de Tennant Creek), la seconde laisse pantoise. Et m'a fait fortement penser à un certain season finale d'Alias (mais je ne vous dirai pas lequel pour ne pas trop en dévoiler :p). Et Cécile nous laisse avec un cliffhanger terrible et insoutenable (je ne vais sûrement pas attendre 3 mois pour connaître la suite !).

Lara fait toujours preuve de beaucoup de courage et de détermination et ses retrouvailles avec Fraan montre combien elle a changé par rapport à l'image qu'elle donnait quand elle était avec Fraan autrefois. La Lara d'aujourd'hui semble moins "effacée" mais n'est plus tout à fait la Lady Bang de Bagne. Cela donne une jeune femme complexe et très attachante.

Pour l'instant, je ne sais pas trop quoi penser de Fraan. On verra par la suite. Les autres personnages sont égaux à eux-mêmes, la pauvre Claudia m'a fait pitié quand même.

Le style de l'auteur est toujours très plaisant à lire, j'adore sa plume et me plonger à fond dans son histoire qui est toujours très visuelle.

En conclusion, encore un très bon épisode qui n'est pas avare en surprises et dans lequel nos héros sont bien malmenés. Et si vous voulez savoir si les rebelles vont réussi à s'en sortir face aux attaques du Parti de la Paix et qui Lara va retrouver, à part Fraan et quel est ce cliffhanger dont je parle, lisez-le. Quant à moi, je vous retrouve très vite pour l'épisode 6.

Note :


12

Bilan lectures 2015

Posté par Frankie le 13 janvier 2016 à 11:41 - Catégorie : ,

Après mon bilan Ciné, je vous propose le dernier gros morceau de 2015, le bilan de mes lectures. Un bilan copieux puisque je ne fais pas de bilans intermédiaires et que c'est l'occasion de faire un point complet sur ce que j'ai lu chaque année.

En 2015, j'ai lu 84 livres. Cela fait en 6 de moins qu'en 2014 mais j'avais mis mon challenge Goodreads à 75 donc je suis plutôt contente. J'ai décidé de lire à mon rythme sans chercher à tout prix à atteindre le chiffre magique de 100 et ça me convient très bien. J'ai d'ailleurs remis mon objectif 2016 à 75 livres. En nombre de pages, cela me fait 31235 pages, soit 2602 pages de moins que l'an dernier. Parmi toutes ces pages, j'ai lu 2 livres à plus de 1000 pages et 16 à plus de 500 pages dont 5 qui faisaient plus de 750 pages (et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi en faisait presque 1000).

J'ai donc lu de beaux pavés mais également 5 nouvelles (essentiellement d'Angéla Morelli), 4 comics (ceux de Walking Dead), 4 épisodes de la séries des Foulards Rouges de Cécile Duquenne et un album jeunesse. Tout le reste est (sont ?) des romans et tout est chroniqué sur mon blog.

J'ai lu 36 livres en VO (dont une nouvelle) soit 2 de plus qu'en 2014 et mes plus gros pavés étaient en anglais donc je suis contente car je lis de plus en plus dans cette langue.

J'ai participé à 7 lectures communes, 10 de moins que l'an dernier. On est loin du temps où les lectures communes représentaient la moitié de mes lectures. Je n'en fais pratiquement plus et si j'en fais c'est avec les copines, comme Heclea.

J'ai essayé de varier les genres, de toute façon, je n'aime pas lire un genre plusieurs fois d'affilée et puis le Challenge Un genre par mois m'a bien aidé. Le genre qui a eu le plus mes faveurs cette année a été le Policier/Polar/Thriller (ok ça fait 3 genres :D) avec 18 lectures au total (contre 9 l'an dernier), suivi par 17 Chick-lit/romance dont 3 romances paranormales (contre 8 en 2014). J'avoue que je suis un peu étonnée d'en avoir tant lu car ce n'est pas forcément mon genre de prédilection mais bon dans le nombre il y a un roman et 4 nouvelles d'Angéla Morelli que, elle, j'affectionne particulièrement :) Viennent ensuite 13 romans S.F (contre 23 l'an dernier mais j'ai eu moins de Foulards Rouges et un seul Time Riders à lire),  4 Drame (7 de moins qu'en 2014), 6 Fantasy (3 de moins que l'année précédente), 1 seul Classique, Salammbô (contre 5 l'année passée), 10 Historique (contre 4 en 2014), 4 Terreur (les 4 Walking Dead que j'ai lus), 11 jeunesse/YA (7 de moins) 12 Contemporain (2 fois plus qu'en 2014), 5 Fantastique (8 en 2014), 9 Urban Fantasy (comme l'année dernière) et 3 Témoignage/autobiographie/biographie (contre 4 en 2014). Et aucune pièce de théâtre ! Bien sûr certains livres regroupent plusieurs genres.

Concernant mes copains/copines d'Urban Fantasy/SF/policier, j'ai retrouvé Thurdsay Next, Stephanie Plum, Kate Daniels, Harry Dresden, Mercy Thompson, Queen Betsy, Vlad de la série Le prince des ténèbres, tous pour une seule de leurs aventures (il me faut attendre la sortie du tome 16 pour retrouver ce cher Harry :( ), et j'ai enfin lu le tome sur Acheron des Dark-Hunters. Et en relisant mon bilan de l'année dernière, je me suis aperçue que je n'avais toujours pas lu le dernier tome de Cat & Bones alors que je pensais l'avoir fait ! Bon ce sera pour 2016. Je n'ai toujours pas retrouvé Sarah Dearly, Rachel Morgan ni Sookie Stackhouse (il me reste 3 tomes à lire), ni Jaz Parks que j'adorais pourtant et que je n'ai pas continué depuis que mon blog existe.

J'ai commencé, terminé ou continué 32 séries, tous genres confondus. J'ai fini les Time Riders, Le livre perdu des sortilèges et la série Newflesh, ainsi que Blitz (de Connie Willis), lu le dernier Bridget Jones, commencé la saga Martyrs, Le puits des mémoires, La 5e vague, Les enfants de l'Ô de Vanessa du Frat, Les soeurs Charbrey de Cassandra O'Donnell, Mémé Cornemuse de Nadine Monfils, et Penelope Green de Béatrice Bottet.

En 2015, j'ai toujours beaucoup lu en ebooks, 41 livres numériques comme l'an dernier. J'adore ma bibliothèque de livres papier devant laquelle, chaque matin, je m'arrête quelques instants, sortant un livre, le reposant, en sortant un autre, mais je dois dire que pour la voyageuse que je suis à naviguer entre la Tunisie et la France et pour mes vieux yeux de 52 ans, l'ebook me procure un confort vraiment appréciable.

En 2015, ma Pal n'a absolument pas baissé ! Elle était de 210 fin 2014, elle est maintenant de 246. Mais ça ne veut pas dire que j'ai forcément acheté beaucoup de livres (enfin si quand même :D) c'est juste que j'y ai rentré des ebooks que j'avais oublié de mettre dedans. D'un coup, pouf, elle a pris quelques dizaines de livres ! ^^

Pour ce qui est des challenges, j'ai réussi le Challenge ABC 2015 de Nanet haut la main avec 26 lectures et un mois d'avance, j'ai également réussi le Challenge Un genre par mois repris par Nathalie avec 12 lectures différentes, le Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne avec 12 lectures aussi, j'ai lu 32.5 livres VO pour le Challenge Read in English (contre 35 l'année précédente), 15 livres pour le Challenge Thrillers/polars (contre 8 pour la session précédente), 10 livres pour le challenge Jeunesse/Young Adult (j'ai réussi de justesse la catégorie 1), 2 livres, comme l'année d'avant, pour le Défi des 1000 (lire plus de 1000 pages) et pour le Challenge 50 états de Sofynet, j'en suis à 46 états, soit 6 en plus. J'ai aussi participé aux deux Destination d'Evertkhorus. Et pour les Challenges Livraddict, j'ai fait mon bilan à part.
Et j'ai rempilé à tous ces challenges :)

J'ai enfin fait un partenariat Livraddict cette année (après 3 années sans) mais aucun Book Club (mon dernier remonte à mars 2014). Soit les livres ne m'intéressaient pas, soit je les avais déjà lus mais depuis trop longtemps pour pouvoir en reparler en détails. J'espère pouvoir en faire un ou deux cette année mais ce n'est pas facile de faire coïncider les lectures choisies avec mes envies du moment.

En 2015, je suis allée une fois de plus au Salon du livre, ce qui m'a permis de voir des copinautes (Mycoton et Karline, entre autres) et des auteurs que j'aime comme Angéla Morelli. Je vais y aller encore en 2016.

Bon, je vous ai assez soûlés avec des chiffres, passons aux choses sérieuses, à savoir mes tops et mes flops de l'année ! :)

Mes Tops
1) All Clear, le tome 2 de Blitz de Connie Willis. C'est le livre qui m'a le plus plu cette année avec ses voyages dans le temps qui prennent tout leur sens dans ce tome 2, le contexte historique et les personnages super attachants. J'ai vraiment quitté cette histoire avec un pincement au coeur.

2) Deadline, Neswflesh tome 2 de Mira Grant, énorme coup de coeur pour ce tome 2 qui m'a souvent noué le ventre et dont le personnage de Shaun Mason m'a émue aux larmes. Ajoutez à cela un contexte post-apocalyptique intéressant et une intrigue passionnante et hop le tour était joué :)

3) Skin Game, Harry Dresden tome 15 de Jim Butcher. Encore un excellent tome, je suis épatée de voir que la série ne s'essouffle absolument pas au bout de temps de tomes.

4) A Dance with Dragons, A Song of Ice and Fire tome 5 de George R.R. Martin. Dernier tome paru à ce jour (sniff) et encore un excellent moment passé à Westeros. Et dire qu'on n'aura toujours pas la suite cette année... Heureusement, il y aura la série télé pour nous faire attendre et nous renseigner sur le sort de certains personnages.

5 & 6) Outlander tome 2 & 3 de Diana Gabaldon, deux excellents tomes, avec une petite, toute petite préférence pour le 3e.

13 autres livres ont été proches du coup de coeur, Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman, Le noeud de la sorcière (Le livre perdu des sortilèges 3 de Deborah Harkness, L’alliage de la justice, le tome 4 de Fils-des-Brumes, de Brandon Sanderson, Marie d’en haut d'Agnès Ledig, L’amour est dans le foin d'Angéla Morelli, Acheron, Dark-Hunters tome 15 de Sherrilyn Kenyon, Le piège infini, Time Riders tome 9 d'Alex Scarrow,  Martyrs Livre I d'Olivier Peru, Portrait Sépia d'Isabel Allende,  Magic Rises, Kate Daniels tome 6 d'Ilona Andrews, Drums of Autumn, Outlander tome 4, Stranger in a Strange Land, Les foulards rouges S02e04 de Cécile Duquenne et Blackout, Newflesh 3 de Mira Grant.

Beaucoup de suites dans mes tops, surtout mes coups de coeur mais quelques "one shot" ont réussi à s'y glisser. J'ai moins d'excellentes lectures que l'an dernier, j'avais 22 4 étoiles et demie, là j'en ai 13 et 7 coups de coeurs contre 6 cette année, mais j'ai beaucoup aimé mes lectures en général, j'ai 33 livres en 4 étoiles (contre 31 en 2014) et 13 en 3 étoiles et demie (contre 17 avant). Pour les lectures 3 étoiles (bien sans plus), elles sont au nombre de 10 et quant aux flops, ils sont rares.

Mes Flops
1) Mon plus gros flop cette année a été Idiopathy de Sam Byers, sur des trentenaires anglais déboussolés, un roman assez grinçant et qui ne m'a pas plu.

2) Chouette une ride d'Agnès Abécassis, Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils et Sans orgueil ni prégugé, le tome 1 des Soeurs Charbrey de Cassandra O'Donnell n'ont pas été tout à fait des flops mais des lectures très moyennes.

Voilà, mon long bilan arrive à sa fin. J'espère que vous avez réussi à le lire en entier et qu'il vous a plu. Pour 2016, mes objectifs sont à peu près les mêmes que l'an passé, lire avec toujours autant de plaisir et réussir quelques-uns de mes challenges :)

À dans un an !

19

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (225)

Posté par Frankie le 11 janvier 2016 à 08:21 - Catégorie : ,
Bonjour tout le monde ! Tout d'abord, je vous souhaite une très bonne année à tous en espérant que vous avez passé de bonnes fêtes. Voici mon premier C'est lundi de 2016, après trois semaines d'absence et c'est donc le moment de faire le point sur mes  lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- Ces dernières semaines, j'ai lu Le projet Bleiberg de David S. Khara que j'ai beaucoup aimé, The Very Picture of You (Tout ton portrait) d'Isabel Wolff qui m'a beaucoup plu aussi, et j'ai fini l'année avec Blackout, le tome 3 de la série Newsflesh (Feed, Deadline) de Mira Grant qui n'a pas été un coup de coeur comme le tome 2 mais que j'ai énormément apprécié et dont j'ai quitté l'univers à regret. Ces 3 lectures sont chroniquées sur mon blog. Pour démarrer l'année, j'ai lu Red Flag, l'épisode 5 de la saison 2 des Foulards Rouges de Cécile Duquenne, très bonne lecture et j'ai commencé The Republic of Thieves (La république des voleurs), le tome 3 des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch.

- Aujourd'hui, je lis donc La république des voleurs. Cela fait une semaine que je suis dessus et j'en suis à  un peu plus de la moitié. Cela me plaît beaucoup, je suis ravie de retrouver Locke Lamorra et Jean Tannen mais c'est assez long à lire et j'avance à un rythme de tortue.

- Cette semaine, je vais d'abord finir La république des voleurs puis je lirai le tome 23 de Walking Dead, Murmures, de Robert Kirkman. Ensuite, je lirai Magic Breaks, le tome 7 de Kate Daniels d'Ilona Andrews, une LC avec Heclea qu'on avait déjà repoussée deux fois par manque de temps.

Bonne semaine !

6

Blackout (Red Flag en VF), Newsflesh tome 3 de Mira Grant

Posté par Frankie le 10 janvier 2016 à 09:52 - Catégorie : , , , , ,
Attention spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
Poursuivis par le CDC pour avoir mis à jour un complot sur le virus Kellis-Amberlee, Shaun et son équipe ont dû se résoudre à se terrer. Mais les blogueurs, toujours avides de sensations, ne vont pas pouvoir rester cachés bien longtemps et ils vont tout faire pour faire éclater la vérité et exposer les scientifiques responsables de la dernière terrible épidémie en Floride et les politiciens corrompus qui les ont couverts...



Mon avis :
En janvier dernier, j'avais lu le tome 2 qui avait été un gros gros coup de coeur. Parce que l'histoire de Shaun et Georgia Mason m'avait déjà passionnée dans le tome 1 et parce que le parcours du jeune homme dans le tome 2, après la perte de sa soeur, m'avait étreinte d'une émotion sans borne. Je voulais lire le tome 3 assez rapidement mais ce ne fut qu'en fin d'année que j'ai pu le lire et ce fut d'ailleurs ma dernière lecture de 2015. Si ça n'a pas été l'énorme coup de coeur comme pour le précédent tome, j'ai quand même énormément aimé cette conclusion et ai quitté les Mason et les autres blogueurs avec un gros pincement au coeur.

Ayant mis à jour un complot impliquant le CDC dont ils sont devenus la cible, Shaun et ses amis blogueurs ont trouvé refuge auprès d'une scientifique bien décidée à faire toute la lumière sur la transmission du virus par des moustiques en Floride ayant mené à une contamination brutale des habitants. Tous sont prêts à risquer leurs vies pour faire éclater la vérité mais le CDC et les politiciens qui couvrent leurs exactions disposent d'un atout pour faire taire Shaun... À moins que cet atout ne se retourne contre eux...

Je répète : spoilers sur les tomes précédents et un peu sur celui-ci ! Si vous ne voulez pas être spoilés, ne lisez pas plus loin...

Le dernier chapitre du tome 2 nous avait laissé bouche bée. En effet, alors que tout le tome était narré par Shaun, nous avions un nouveau narrateur qui n'était autre que Georgia Mason ! Oui, Georgia que Shaun avait dû tuer car elle avait été infectée de façon criminelle par le virus Kellis-Amberlee et qui n'en pouvait plus de devoir vivre sans elle, à tel point qu'il se l'imaginait lui parlant sans arrêt. Du coup, comment était-il possible que Georgia soit vivante ? Et le livre nous laissait sur ça... Imaginez les hurlements de frustration des lecteurs ! Pour ma part, même si j'étais avide de savoir le pourquoi du comment, j'ai sagement attendu de m'atteler au 3e tome pour découvrir le fin mot de l'histoire. Et la raison est tout à fait plausible. Enfin plausible à la sauce science-fictionnesque :D

Ce tome 3, comme le tome 2, parle de virus donc, de savants fous, de manipulations génétiques, de clonage, de complots mêlant scientifiques et politiciens (qui font leur retour après leur absence dans le tome 2) et curieusement un peu moins de blogging. C'est un thème qui était vraiment au coeur des deux premiers tomes (davantage dans le premier cependant) mais qui là est un peu en arrière-plan, pour des raisons évidentes puisque les blogueurs doivent faire profil bas une bonne partie du roman, d'où le titre "Blackout" en VO.

C'est un roman qui porte également sur la quête d'identité, notamment à travers le personnage de Georgia, à qui est accordée une 2e chance. Pas facile de retrouver sa place quand personne ne veut croire que vous êtes la Georgia Mason qu'ils ont connue (même clonée), pas facile de savoir qui l'on est quand il peut y avoir plusieurs versions de vous. J'ai trouvé que c'était plutôt bien tourné et touchant.

Pour Shaun aussi, c'est la quête d'identité. Il était le frère un peu fou de la boss Georgia, puis le boss un peu schizophrène des blogueurs mais avait trouvé un certain équilibre et là il va falloir qu'il trouve à nouveau un équilibre entre ce qu'il est devenu (et ce qu'il a appris sur lui, dont je ne vous parlerai pas pour ne pas tout dévoiler) et la place qu'il va tenir maintenant que sa soeur est revenue. Pas facile à gérer...

J'ai beaucoup aimé ce tome de conclusion, qui termine très bien la saga avec une petite note douce-amère sur la fin. Je me suis demandé jusqu'au bout comment Mira Grant allait terminer son histoire et ce qu'il allait advenir des Mason et j'ai donc apprécié la façon dont l'auteur refermait son livre sur leur histoire. Ce tome 3 n'a cependant pas été le gros coup de coeur du précédent. J'avais expliqué alors comment naissaient mes coups de coeur et là, je n'ai pas ressenti ce frémissent intense, ni eu l'estomac aussi noué que pour Deadline qui m'avait laissée plusieurs fois dans un état lamentable :) Comme j'ai dit plus haut, je l'ai trouvé vraiment très bien, je suis proche du coup de coeur mais il m'a manqué cette petite étincelle magique. Mais ce n'est pas grave, l'essentiel est que j'aie apprécié.

Les personnages de Georgia et Shaun m'ont encore une fois beaucoup touchée, ce sont vraiment des personnages qui m'ont plu au cours des 3 tomes (enfin 2 pour Georgia), qui m'ont touchée, marquée et que j'ai vraiment aimés et franchement, je me suis sentie un peu vide quand j'ai eu fini le livre. Ces deux-là me manqueront...

Outre les Mason, on retrouve Becks, Mahir Gowda, Maggie, Alaric, des personnages intéressants et touchants également, qui ne vont pas être épargnés au cours de ce 3e tome. On retrouve aussi quelques figures du tome 1, Steve le garde du corps de Ryman, que j'aimais beaucoup, Ryman, devenu président et qui cache des choses et ainsi que les parents Mason toujours en quête de scoop...

Le style de Mira Grant est très agréable à lire, pas de difficulté particulière, c'est vif, visuel, entraînant. La narration alterne entre Shaun et Georgia et pendant une grande partie du livre, je trépignais car je n'attendais qu'une chose, qu'ils se retrouvent. J'ai beaucoup aimé à la fin, les notes de blogs des autres blogueurs, voire de Shaun ou Georgia, qui permettaient de savoir ce qu'il s'était passé par ailleurs ou ce que ressentait Becks, Mahir ou encore Alaric.

En conclusion, un tome 3 dans la lignée des précédents, qui conclut très bien la saga mais avec une petite étincelle en moins qui m'avait tant fait adorer le tome 2. En tout cas, si vous voulez savoir comment Georgia a pu être ressuscitée, si elle va retrouver Shaun et si tous vont pouvoir mettre à jour les complots du CDC et contrer ce que les scientifiques et les politiciens veulent accomplir, lisez-le. Quant à moi, je compte bien lire la nouvelle trilogie de Mira Grant, Parasitology, en espérant retrouver les mêmes émotions qui m'ont étreintes à la lecture de la saga Newsflesh.

Note :



Le roman fait partie du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
10,5

Et à un moment les blogueurs atterrissent à l'aérodrome de Montgomery dans le Maryland,
il fait donc partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
  46/50
Le Maryland est le 7e état à avoir intégré l'Union en 1788. Sa capitale est Annapolis et sa plus grande ville Baltimore. L'aérodrome se trouve juste à 17 miles de la capitale fédérale, Washington D.C ce qui est bien pratique pour les businessmen.

5

Bilan Ciné et Challenges Seriebox 2015

Posté par Frankie le 7 janvier 2016 à 10:15 - Catégorie : , ,
2015 vient de se terminer et c'est l'heure de faire les bilans. J'ai déjà fait ceux sur le Challenge Séries et Le film de la semaine, celui sur mes lectures viendra plus tard.

Je suis très contente de mon année ciné. Non seulement parce que j'ai vu de très bons films mais également parce que j'en ai vu plus que les dernières années. Grâce aux Challenges Seriebox et Le film de la semaine, je me suis vraiment boostée à voir des films et cela m'a fait du bien de retrouver un rythme un peu plus soutenu, même si j'ai eu des semaines sans.

En 2015, j'ai donc vu 47 films (5 de plus qu'en 2014) dont 6 téléfilms (ceux de The Librarian - Flynn Carsen - et ceux de Signed Sealed Delivered). J'en ai vu 10 au cinéma (1 de moins que l'an dernier) et le reste chez moi. Parmi ces 47 films, il y en avait 3 français, soit un de plus que l'an dernier et si tant est qu'on puisse considérer Lucy comme un film français car réalisé par Luc Besson. J'ai également vu deux films d'animation japonais (de Miyazaki plus précisément) et tout le reste fut des films anglo-saxons.

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé les films que j'ai vus et ai eu très peu de déceptions et un seul gros flop. Il est à noter que mes coups de coeur sont en grande partie des films que j'ai découverts grâce aux Challenges Sériebox. C'est là où je suis ravie que ces challenges existent car sinon je passerai à côté de films vraiment sympas.

Mes tops
1) Mon gros gros coup de coeur en 2015 a été Predestination, un film de science-fiction sur les voyages dans le temps et les boucles temporelles poussées à leur paroxysme. Un film qui m'a emportée et qui me reste encore en mémoire de longs mois après.

2) 2e gros coup de coeur de l'année pour Cloud Atlas dont j'ai aimé l'audace et les histoires.

3) Le monde de Charlie a été également un de mes films préférés cette année.

4) Star Wars VII : Le réveil de la Force m'a ramenée à mes 14 ans et même si le scénario n'est pas très original, j'ai adoré retrouver l'univers et les vieux personnages ainsi que les nouveaux. Je suis ravie d'avoir terminé mon année ciné avec ce film.

5) The Theory of Everything (Une merveilleuse histoire du temps) m'a émue et j'ai trouvé la prestation d'Eddie Redmayne en Steven Hawking excellente.

6) J'ai aussi adoré Mystic River de Clint Eastwood, que je n'avais jamais pris le temps de voir et que j'ai trouvé excellent aussi bien dans l'histoire que le jeu des acteurs.

Dans une moindre mesure (ils sont à 4 étoiles et demi au lieu de 5), j'ai énormément aimé Kingsman, The Imitation Game, Dans l’ombre de Mary, La femme au tableau, Mémoires d’une geisha, Princesse Mononoké, Donnie Darko et Dallas Buyers Club.

Ce qui me fait 14 films au top, soit 5 de plus qu'en 2014.

Mes Flops
Très peu de flops cette année (c'était pareil l'année dernière), mais le plus gros c'est Lucy de Luc Besson. Très bonne idée de départ, Scarlett Johansson au top mais le film est devenu ridicule au fur et à mesure qu'il avançait et j'ai trouvé la fin très nulle. Et l'on peut dire que j'ai trouvé Evil Dead III assez moyen.

Après, tous les autres films m'ont plu, peut-être moins convaincue que je l'espérais pour Mad Max Fury Road et Avengers, Age of Ultron qui se retrouvent à 3 étoiles et demie (ce qui fait 14-15), ou mon Voisin Totoro que j'ai trouvé trop enfantin. En revanche Ant-Man a été mon film de super héros préféré (il est à 4 étoiles).

Pour le reste, j'ai eu 15 films en 4 étoiles, 10 en trois étoiles et demie, 6 en trois étoiles. Et un en deux étoiles et demie (Evil Dead III) et un en deux étoiles (Lucy).

Tous les films ont été chroniqués sur mon blog. Si vous en avez loupés, vous cliquez sur le libellé "cinéma" et vous les aurez :)

***************************************

Une fois de plus, j'avais vu un peu grand pour les Challenges Seriebox mais, si je les ai presque tous ratés, je suis contente des films que j'ai découverts grâce à eux.

1    Le Seigneur des Anneaux : Le retour du roi (The Lord of the Rings: The Return of the King)
2    La ligne verte (The Green Mile)
3    Le Seigneur des Anneaux : Les deux tours (The Lord of the Rings: The Two Towers)
4    La Liste de Schindler (Schindler's List)
5    Le Seigneur des Anneaux : La communauté de l'anneau (The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring)
6    Les évadés (The Shawshank Redemption)
7    American History X
8    Le Roi Lion (The Lion King)
9    Interstellar Vu en décembre 2015
10    Django Unchained
11    Forrest Gump
12    La couleur des sentiments (The Help)
13    The Dark Knight : Le chevalier noir (The Dark Knight)
14    Dragons 2 (How to Train Your Dragon 2) Vu en janvier 2015
15    Nos étoiles contraires (The Fault in Our Stars)
16    Fight Club
17    La vie est belle (La vita è bella)
18    Gran Torino
19    Inception
20    Gladiator
21    Princesse Mononoké (Mononoke-Hime) Vu en septembre 2015
22    Le Château ambulant (Hauru no ugoku shiro)
23    Dragons (How to Train Your Dragon)
24    Le Parrain (The Godfather)
25    Star Wars - Épisode VI : Le retour du Jedi (Star Wars - Episode VI : Return of the Jedi)
26    Retour vers le futur (Back to the Future)
27    Star Wars - Épisode V : L'Empire contre-attaque (Star Wars - Episode V : The Empire Strikes Back)
28    Le Voyage de Chihiro (Sen to Chihiro no Kamikakushi)
29    N'oublie jamais (The Notebook)
30    Le Pianiste (The Pianist)
31    Le Prestige (The Prestige)
32    Le Tombeau des lucioles (Hotaru No Haka)
33    Le monde de Charlie (The Perks of Being a Wallflower) Vu en octobre 2015
34    Le discours d'un roi (The King's Speech)
35    Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2 (Harry Potter and the Deathly Hallows - Part 2)
36    Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney (Saving Mr. Banks) Vu en février 2015
37    Seven (Se7en)
38    Léon
39    Gone Girl
40    Vol au-dessus d'un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo's Nest)
41    Shutter Island
42    Le cercle des poètes disparus (Dead Poets Society)
43    Hunger Games - L'embrasement (The Hunger Games 2 - Catching Fire)
44    Le Majordome (The Butler)
45    Intouchables
46    Dallas Buyers Club Vu en décembre 2015
47    Mon voisin Totoro (Tonari no Totoro) Vu en mai 2015
48    Star Wars - Épisode IV : Un nouvel espoir (Star Wars - Episode IV : A New Hope)
49    The Truman Show
50    Sixième Sens (The Sixth Sense)
51    L'Étrange Noël de monsieur Jack (The Nightmare Before Christmas)
52    Edward aux mains d'argent (Edward Scissorhands)
53    Million Dollar Baby
54    Le Silence des Agneaux (The Silence of the Lambs)
55    Titanic
56    The Impossible (Lo imposible)
57    V pour Vendetta (V for Vendetta)
58    Good Morning England (The Boat That Rocked)
59    Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit: An Unexpected Journey)
60    Le temps d'un automne (A Walk to Remember)
61    Les cinq légendes (Rise of the Guardians)
62    Her Vu en janvier 2015
63    Raiponce (Tangled (2010))
64    Matrix (The Matrix)
65    Wall-E
66    Usual Suspects (The Usual Suspects)
67    Rush (2013)
68    Pulp Fiction
69    Philadelphia
70    Les Gardiens de la Galaxie (Guardians of the Galaxy)
71    Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl (Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl)
72    12 Years a Slave
73    Gad Elmaleh - L'autre c'est moi
74    Bienvenue à Gattaca (Gattaca)
75    Orgueil et préjugés (2006) (Pride and Prejudice (2006))
76    L'effet papillon (The Butterfly Effect)
77    Les infiltrés (The Departed)
78    Indiana Jones et la Dernière Croisade (Indiana Jones and the Last Crusade)
79    Terminator 2 : Le Jugement dernier (Terminator 2: Judgment Day)
80    Le Cinquième Élément (The Fifth Element)
81    The Grand Budapest Hotel
82    The Dark Knight Rises
83    Retour vers le futur II (Back to the Future Part II)
84    Will Hunting (Good Will Hunting)
85    Braveheart
86    Avengers (The Avengers)
87    Mémoires d'une geisha (Memoirs of a Geisha) Vu en août 2015
88    Memento
89    Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête (Sleepy Hollow)
90    Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher's Stone)
91    Into the Wild
92    La reine des neiges (Frozen)
93    La Belle et la Bête (1991) (Beauty and the Beast (1991)
94    Insaisissables (Now You See Me)
95    Argo
96    Anastasia (1997)
97    Reservoir Dogs
98    Le Hobbit : La désolation de Smaug (The Hobbit: The Desolation of Smaug)
99    Prisoners
100    Cloud Atlas Vu en novembre 2015
J'en avais vu 80, je voulais en voir 13 et je n'en ai vu que 10 mais c'est pas mal car c'est plus que l'an dernier (j'en avais vu 7)

Pour éviter de faire un post trop long, je vais juste faire un résumé des Mini Challenges auxquels j'ai participé et je vous invite à voir le détail sur la page Google dédiée.

ACTION
J’en avais vu 37/50, je voulais en voir 3 , j'en ai vu 1 seul. Challenge raté.

ANIMATION
J'en avais vu 35/50, je voulais en voir 8, j'en ai vu 4. Challenge à moitié réussi (ou raté ;))

COMEDIE
J'en avais vu 35 et j’espérais en voir 6, je n'en ai vu qu'un seul. Challenge complètement raté.

COMEDIE ROMANTIQUE
J'en avais vu 32 et je souhaitais en voir 7. J'en ai vu 3. Challenge raté.

DRAME
J’en avais vu 25, je vais essayer d’en voir 9. Je n'en ai vu que 3. Challenge raté.

FANTASTIQUE
J'en avais vu 39 de la liste et je voulais en voir 7. Je n'en ai vu que 4, un peu plus de la moitié de mes objectifs mais c'est raté quand même :)

ROMANCE 
J'en avais vu 14, je comptais en voir 12... j'en ai vu 3 seulement. Challenge raté et c'est pour cela que je refais pas le Romance cette année.

SCIENCE-FICTION
J'en avais vu 41, je voulais en voir 6, j'en ai vu 5. J'ai failli voir le 6e (Divergente) mais n'ai pas eu le temps. Bref, challenge presque réussi :)

THRILLER
J’en avais vus 26, j’avais envie d’en voir 7 autres. Je n'en ai vu que 3. Challenge raté.

Comme vous pouvez le constater, j'ai quand même pas mal raté tous ces challenges. En fait, sur les 54 films que je voulais voir, je n'en aurai vu que 22, donc évidemment c'était difficile d'atteindre mes objectifs. Mais ce n'est pas grave, l'essentiel est de prendre du plaisir à les faire, de découvrir de super films et en cela mon objectif est largement atteint. En tout cas, je pense faire mieux cette année (enfin j'espère) car je suis moins gourmande.

Merci d'avoir suivi ces bilans jusqu'au bout, j'espère qu'ils vous ont intéressés, surtout celui sur mon année Ciné et rendez-vous dans un an pour le bilan 2016 :)

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.