3

Le mystère du Hareng Saur, Thursday Next tome 6 de Jasper Fforde

Titre original : One of our Thursdays is Missing

Résumé :
Thursday Next semble avoir disparu. Personne ne l'a vue depuis plusieurs jours alors qu'on l'espère à la table de pourparlers de paix. Sa Thursday de fiction, nettement moins efficace, appelée à enquêter sur un mystérieux accident, s’aperçoit qu'il pourrait être lié à la disparition de la détective et elle se retrouve bientôt empêtrée dans les ennuis et poursuivie par les Hommes en Plaid...

Mon avis :
C'est toujours avec grand plaisir que je retrouve Thursday Next, une héroïne que j'affectionne particulièrement, même s'il se passe toujours quelques années entre deux lectures de tome. Cette fois-ci, il ne s'est écoulé que 17 mois depuis ma lecture du tome 5 que j'avais beaucoup aimé. Cette fois-ci encore, je me suis pas mal régalée à suivre les aventures de Thursday, même si celle qu'on retrouve ici est celle de fiction qui était nettement moins compétente que son avatar réel dans le tome précédent.

Le Monde des livres a subi une transformation radicale avec la Refonte et est est devenu un chapelet d'îles représentant les genres et les sous-genres. Mais la cohabitation ne se fait pas sans mal pour certains et le Roman Grivois et la littérature féminine qui sont au bord de la guerre. Des pourparlers de paix doivent se tenir auxquels doit assister la célèbre Thursday Next. Mais cette dernière semble avoir disparu car personne ne sait où elle se trouve. Pendant ce temps, son avatar de fiction, la gentille et pas très compétente Thursday5, est appelée pour enquêter sur l'accident d'un roman, Murders on the Hareng Rouge, qui s'est écrasé sur l'île de la Fiction. Elle s'aperçoit que cet accident pourrait ne pas en être un et avoir un lien avec la disparition de la vraie Thursday. Et pour corroborer son intuition, elle est bientôt prise pour cible par les hommes en plaid et échappe de peu à un attentat. Aidée de Sprockett, un robot majordome, elle va avoir fort à faire d'autant plus que la révolution gronde dans sa propre série dont les personnages lui en font voir de toutes les couleurs.

Cette fois-ci, très peu de monde réel (à peine quelques scènes), l'intrigue se passe essentiellement dans le Monde des livres. Et un Monde des livres complètement remanié par rapport à celui qu'on connaissait. Et encore une fois, j'ai admiré l'imagination débridée de l'auteur pour nous offrir un univers géographique comme le nôtre mais composé uniquement de livres et de genres. Même si en anglais, ce n'est pas toujours évident de tout maîtriser, à cause des jeux de mots ou termes propres à la série, c'est toujours savoureux de croiser maintes références littéraires. Et des références, il y en a, aussi bien classiques que modernes et c'est très amusant de les deviner de-ci, de là.

L'intrigue proprement dite ne démarre pas vraiment tout de suite. Pendant une bonne moitié du livre, on suit plutôt la Thursday de fiction dans son quotidien, ses efforts pour faire aussi bien que la Thursday réelle et maintenir l'ordre dans sa maisonnée, ce qui n'est pas une mince affaire, tout en faisant consciencieusement le travail qu'on lui confie. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ces passages-là car j'ai trouvé qu'il y avait toujours quelque chose à découvrir dans le monde déjanté des livres. L'enquête, elle, avance petit à petit pour prendre une place plus importante au fil des pages et notre petite Thursday devient alors bien malmenée et j'ai admiré comment elle s'en sortait et résolvait le tout.

J'ai dit que le monde réel n'était pas très présent dans ce tome mais les quelques scènes qui s'y passent sont très chouettes. Même si j'adore le Monde des livres, ça m'a donné envie de le retrouver un peu plus longuement dans un prochain tome.

La Thursday de fiction ne remplacera jamais la réelle mais je l'ai beaucoup aimée dans ce tome. Elle est vraiment choupinette ! Et puis on lui dit tellement qu'elle n'est pas la vraie, que j'ai admiré son courage et ses efforts pour être à la hauteur de son mentor, son évolution, ses questionnements également et son optimisme qui apporte une vraie bouffée de fraîcheur. C'est vraiment un personnage que j'aurais/j'aurai plaisir à revoir.

L'autre personnage que j'ai apprécié c'est le robot majordome, Sprockett, très stylé et amusant, un sidekick efficace au côté de Thursday. J'espère aussi qu'on le reverra.

Lors de ma chronique du dernier tome, je vous avais expliqué pourquoi j'étais passée de la VF à la VO. À cause d'un changement de traducteur qui ne m'avait pas convaincue. Et combien j'avais apprécié cette lecture en anglais, ne la trouvant pas si difficile que ça à comprendre. Pour ce tome 6, j'avoue que j'ai eu plus de mal à tout bien maîtriser. Je me suis régalée à lire en VO, mais j'ai trouvé plus difficile la compréhension de certaines expressions, même si, avec un peu de concentration, j'ai réussi à passer les obstacles :) En début de livre, il y a des cartes du Monde des Livres et c'est intéressant d'en découvrir la géographie. Et chaque début de chapitre comporte des extraits du Guide Bradshaw du Monde des livres qui sont sympathiques à lire. En revanche, pas de note de bas de pages et ça m'a manqué. Et concernant le titre du livre en VF, Le mystère du Hareng Saur, dans la VO, le livre qui s'est accidentellement écrasé sur l'île de la Fiction, est appelé Murders on the Hareng Rouge. Hareng Rouge étant une expression voulant dire fausse piste et il y a également un personnage dans ce Thusday 6 qui s'appelle Red Herring, bref, tout est lié :) Et du coup, je me demande comment c'est rendu dans la VF avec ce mystère du Hareng Saur...

En conclusion, même si ce tome 6 est un tout petit moins enthousiasmant que les précédents, j'ai vraiment apprécié me retrouver dans le Monde si particulier et réjouissant des livres et découvrir cette petite Thursday de fiction, courageuse et attachante. Et si vous voulez savoir où Thursday Next, la vraie, a disparu et ce qui se cache derrière l'accident supposé de Murders on the Hareng Rouge, lisez-le. Quant à moi, j'espère lire le prochain tome, The Woman who died a lot (tout un programme) dans pas trop longtemps. Disons d'ici un an :)

Note :



Le livre fait partie du Baby Challenge Science-fiction de Livraddict
7/20
(5+2 jokers)

et du Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
2

et il fait également partie du Challenge Thriller et Polar
repris cette année par Sharon,
pour son côté enquête policière
4

5

La mort, entre autres, Bernie Gunther tome 4 de Philip Kerr

Titre original : The One from the Other

Résumé :
1949, dans l'Allemagne occupée par les alliés, Bernie Gunther reprend son métier de détective privé alors que sa femme se meurt. En enquêtant pour le compte d'une belle femme mystérieuse qui recherche son mari, Bernie met le doigt dans un engrenage dangereux et il se retrouve face à des gens de tous bords fort peu recommandables...


Mon avis :
Ma lecture de la Trilogie Berlinoise, qui regroupait les trois premiers tomes de enquêtes de Bernie Gunther, et que j'avais beaucoup aimée, remonte déjà à il y a quatre ans. À vrai dire, j'avais un peu oublié cette série jusqu'à ce que je la voie dans le Baby Challenge policier de Livraddict. Du coup, cela m'a donné envie de retrouver cet enquêteur cynique et qui se fourre dans les ennuis comme d'autres respirent. Et si j'ai trouvé le début un peu long, j'ai beaucoup aimé ce tome qui ne ménage pas notre détective.

1949, voilà quatre ans que la guerre est terminée et que l'Allemagne est occupée par les forces alliées, notamment américaines et russes, tandis que la chasse aux Nazis bat son plein. Bernie Gunther, lui, est devenu gérant d'un hôtel miteux appartenant à sa femme et se situant à quelques encablures du camp de Dachau. Mais sa femme se meurt, l'argent vient à manquer et Bernie décide de reprendre son métier de détective privé à Munich. Sa première affaire s'annonce plutôt simple. Une belle femme mystérieuse le charge de retrouver son mari, nazi notoire, ou de prouver qu'il est bel et bien mort. Bernie se lance dans cette enquête avec enthousiasme mais s'aperçoit bien vite qu'il s'est fourré dans un pétrin pas possible d'autant plus que diverses parties et des gens bien mal intentionnés veulent lui mettre des bâtons dans les roues, voire plus, et que le tatouage SS qu'il porte à son bras risque de lui porter préjudice dans un pays en proie à la suspicion.

Avec ce tome, Philip Gunther reprend la recette qui a fait son succès dans la Trilogie Berlinoise, à savoir un savant mélange de faits historiques et de polar noir.

Côté historique, le livre se passe deux ans après Requiem Allemand, le tome 3 de la Trilogie Berlinoise et l'Allemagne est toujours occupée par les forces alliées qui contrôlent tout et font la pluie et le beau temps. Je ne connais pas ou très mal cette période de l'histoire et notamment ce qu'il s'y est passé en Allemagne et cela m'a beaucoup intéressée. On s'aperçoit que certaines factions alliées (notamment américaines) ne sont pas si nettes que ça et que le copinage avec certains tortionnaires d'antan ne les dérange pas. Et que si certains nazis ont réussi à partir s'installer en Amérique du Sud à cette époque, ce n'est pas pas leurs propres moyens mais parce que certaines organisations les y ont aidés parce qu'elles y trouvaient un intérêt.

L'intrigue elle-même est également très intéressante à suivre. Une fois encore on est dans le polar à la Philip Marlowe avec son lot de femmes fatales et vénales, ses malfrats cruels et au milieu notre pauvre Bernie qui se fait manipuler comme un bleu. Je vous avoue, je n'ai pas trouvé l'histoire passionnante dès le début. Elle était bien mais ce n'est qu'une fois que Bernie se retrouve au coeur de l'intrigue et non plus simple enquêteur (à environ la moitié) que cela devient palpitant et que j'ai vraiment dévoré le livre. L'intrigue devient alors très bien ficelée, retorse et la fin annonce un changement pour le détective.

Car si Bernie Gunther se retrouve mêlé à une affaire dangereuse, ce n'est pas seulement dû à se propension à fouiner là où il ne faudrait pas (même si ça aide bien), mais parce que son passé de SS le rattrape. On sait qu'il n'a jamais adhéré à l'idéologie nazie, il a même été assez rentre-dedans avec certains hauts dignitaires par le passé, mais être SS faisait partie des "devoirs" de tout bon policier allemand dans l'Allemagne d'avant-guerre, et dans celle d'après-guerre il ne fait pas bon en porter le tatouage. D'où ses ennuis.  En tout cas, je suis très fan du personnage et de son ironie dès qu'il ouvre la bouche. Car il a vraiment un humour très caustique, qui fait mouche et qu'il emploie envers tout le monde, que ce soit des méchants ou des gentils. Et ça, j'adore ! C'est vraiment ce qui me plaît en lui. Dans les tomes précédents, j'avais aussi noté que c'était un séducteur, homme à femmes, et ce n'était pas ce que je préférais chez lui. Mais curieusement, là, ça ne m'a pas dérangée. Sans doute parce que ça fait partie du personnage.

Je ne vous parlerai pas des autres personnages car ce serait trop en dire mais il y a des méchants auxquels on ne s'attend pas et des filous vraiment retors. On côtoie même des personnages ayant vraiment existé et pas que des recommandables.

L'écriture de l'auteur, ou plutôt sa traduction, est très dans le style roman noir, ce qui sonne assez réaliste. En revanche, j'ai été très désarçonnée par un terme employé pour désigner les Américains, "Amerlots". Je connaissais Amerloques pour les désigner péjorativement mais là le traducteur a pris partie de dire Amerlots. J'ai vérifié, le terme existe bien, il est l'équivalent d'Amerloque, mais je dois dire que j'ai absolument pas réussi à m'y faire. Ça n'a pas gâché ma lecture, heureusement ! :)

En conclusion, un très bon polar qui mêle astucieusement Histoire et roman noir avec un personnage principal à l'ironie mordante et qui lui vaut de se retrouver dans une histoire qui le dépasse. Si la première moitié du roman est intéressante mais pas très prenante, c'est une tout autre affaire à partir de la moitié où ça devient vraiment palpitant. Et si vous voulez savoir dans quel pétrin va se fourrer notre cher Bernie Gunther et quelles en seront les conséquences pour lui, lisez-le. Quant à moi, j'espère ne pas mettre 4 ans pour lire la suite, Une douce flamme.

Note :



Ce livre fait partie du Baby Challenge Policier de Livraddict
 
7/20
(5 + 2 jokers)

du Challenge Thriller et Polar repris cette année par Sharon
3

du Challenge Un genre par mois de Nathalie
Ce mois-ci, Thriller/Policier/Polar
10/12

et du Challenge Fantasy/Thrillers de Licorne
Session 1 : les Thrillers/policiers
1/2
1/12



12

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (220)

Posté par Frankie le 26 octobre 2015 à 08:10 - Catégorie : ,
Bonjour pour mon 220e C'est lundi, je vous retrouve une nouvelle fois, fidèle au poste :) pour faire le point sur mes  lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'avais juste commencé Sans orgueil ni préjugé, Les soeurs Charbrey tome 1 de Cassandra O'Donnell que j'ai lu en deux petits jours. Sympa à lire mais typique d'une romance historique. Pour tout dire, j'ai eu l'impression de me replonger dans un de mes Barbara Cartland d'il y a 35 ans, l'héroïne oie blanche en moins :) Et j'ai commencé The Infinite Sea (La mer infinie), le tome 2 de la 5e vague de Rick Yancey.

- Aujourd'hui, je termine The Infinite Sea, il me reste une vingtaine de pages à lire. J'aime beaucoup, autant que le premier. Et je vais commencer, comme j'avais déjà prévu la semaine dernière, Aristotle & Dante Discover the Secret of the Universe de Benjamin Alire Saenz

- Cette semaine, je vais donc lire Aristotle & Dante Discover the Secret of the Universe de Benjamin Alire Saenz. Ensuite, je ne sais pas trop, j'essaierai de lire un autre livre assez court d'ici le 31, sinon, ce sera mon dernier livre pour le Challenge ABC 2015, Mississipi d'Hillary Jordan.

Bonne semaine à tous !

2

American Ultra de Nima Nourizadeh

Posté par Frankie le 24 octobre 2015 à 12:31 - Catégorie : , , , ,
avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace, Connie Britton

Résumé :
Mike Howell est un jeune américain tranquille et surtout shooté la plupart du temps qui vit à Liman en Virginie Occidentale avec sa petite amie Phoebe. Personne ne soupçonnerait, et surtout pas lui, qu'il est en fait un agent dormant de la CIA dont la mémoire a été effacée lorsque son programme a été annulé. Et il va découvrir la vérité quand des tueurs vont venir essayer de l'éliminer...




Mon avis :
J'aime beaucoup Jesse Eisenberg dont j'ai toujours apprécié les films. La bande-annonce d'American Ultra m'avait donné envie de voir ce film qui avait l'air plutôt sympa et comme il sortait juste avant que je rentre en Tunisie, j'ai pu aller le voir. Et il est effectivement assez sympa, même s'il ne vole pas très haut.

Mike Howell vit à Liman en Virginie Occidentale. C'est un jeune homme dont la vie est sans histoire, qui se contente de peu et aime fumer des pétards avec sa petite amie, Phoebe. Plein de névroses, il est incapable de quitter sa ville et est sujet à des crises de panique à la pensée même de le faire, notamment en ce jour où il devait partir à Hawaï avec Phoebe pour la demander en mariage. Mais en fait, Mike est le dernier survivant d'un programme de la CIA, Ultra, ayant formé des agents surentrainés et ayant échoué. Le programme fut alors fermé et la mémoire du jeune homme effacé. Mais voilà maintenant qu'un agent de la CIA veut éliminer toute référence au programme Ultra et notamment Mike Howell qui se découvre des talents insoupçonnés lorsque des tueurs implacables s'en prennent à lui...

American Ultra est un peu la version trash et américaine du classe et très britannique Kingsman que j'ai vu (et super aimé) au printemps. C'est aussi une parodie des films d'espionnage mais en bien moins réussi. C'est davantage caricatural et cliché. Je me suis d'ailleurs demandé ce qu'aurait donné le film avec Matthew Vaughn aux manettes (après tout, il avait super bien réussi son coup, aussi, dans le même style, avec Kick-Ass) ou encore Edgar Wright ou Guy Ritchie, des réalisateurs dont j'aime le savoir faire en la matière. Pas sûr que ça aurait plus fin mais je pense que la patte de ces réalisateurs aurait donné autre chose.

Donc American Ultra n'est pas Kingsman mais franchement, ça se laisse regarder. Surtout l'été quand le cerveau est ramollo :) C'est tout à fait le genre de film potache pas prise de tête que j'aime voir de temps en temps et il est sympathique à suivre. Et hyper violent, à l'instar des films que j'ai cités précédemment. Franchement ce n'est pas le genre de chose qui me dérange. La débauche de violence à outrance avec son côté comics me fait plutôt rigoler.

J'aime beaucoup Jesse Eisenberg et son air d'éternel adolescent. Le rôle de Mike lui va comme un gant, il passe sans souci du mec shooté au tueur implacable. Je n'ai juste pas aimé sa perruque aux cheveux longs pour lui donner l'air baba cool. J'ai trouvé que ça faisait vraiment factice.

Kristen Stewart m'a plutôt agréablement surprise dans le rôle de la petite amie, Phoebe. J'ai parfois du mal avec l'actrice, malgré son talent, notamment sur certains films (oui Blanche-Neige et le Chasseur, je parle de toi) où elle avait une seule expression, yeux morts et bouche ouverte. Je l'ai trouvée plutôt à l'aise dans ce genre parodique et comique.

Connie Britton est une actrice que j'aime énormément. Je ne vois pas trop ce qu'elle vient faire là mais bon elle est plutôt sympa dans le rôle de la mentor de Mike et directrice du projet Ultra.

Cela faisait un bail que je n'avais pas vu Topher Grace dans un film (depuis Spiderman 3 en 2005, en fait), mais je l'ai reconnu tout de suite. Il prête son joli minois au fourbe agent Yates qui poursuit Mike et franchement il n'est pas hyper convaincant, plus caricatural qu'autre chose.

Nima Nourizadeh est un réalisateur inconnu au bataillon pour moi. En même temps, il n'a réalisé qu'un seul autre film, Project X, dont je n'ai jamais entendu parler. Sa réalisation d'American Ultra souffre d'être un peu potache mais bon il s'en tire pas mal malgré tout.

En conclusion, American Ultra est un film qui ne restera sans doute pas dans les annales mais qui fait passer un bon moment et qui est une comédie trash comme j'aime bien en voir de temps en temps. Et si vous voulez savoir si Mike Howell arrivera à échapper aux tueurs lancés à ses trousses, regardez-le.

Note :



Le film fait partie du Challenge Le film de la semaine 2015 de Benji
31/53

et comme il se déroule en Virginie Occidentale (dans la ville fictive de Liman)
il fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
  44/50
La Virginie Occidentale est le 35e pays à avoir intégré l'Union en 1863, en fait lors de la guerre de Sécession car les comtés du Nord-Ouest de la Virginie ne souhaitait pas se séparer de l'Union, contrairement à ceux du Sud de la Virginie qui eux, rejoignirent la Confédération. Sa capitale est Charleston, à ne pas confondre avec la Charleston (plus connue) de Caroline du Sud.

14

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (219)

Posté par Frankie le 19 octobre 2015 à 09:13 - Catégorie : ,
Bonjour tout le monde, j'espère que vous allez bien ! Alors, comme nous sommes lundi (encore ! :)) je vous retrouve pour faire le point sur mes  lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai lu One of Our Thursdays is Missing (Le mystère du Hareng Saur), le tome 6 de Thursday Next de Jasper Fforde. J'ai mis pratiquement une semaine pour lire les presque 400 pages mais il faut dire qu'en VO, avec les jeux de mots et le langage particulier au Monde des Livres, ce n'était pas toujours évident à comprendre. Mais j'ai beaucoup aimé. Et j'ai lu Stranger in a Strange Land, l'épisode 4 de la saison 2 des Foulards Rouges de Cécile Duquenne qui était très bien.

- Aujourd'hui, je commence Sans orgueil ni préjugé, le tome 1 des Soeurs Charbrey de Cassandra O'Donnell. En fait, je ne devais pas lire ce livre-là. Pour le challenge ABC, j'avais choisi le tome 6 de Rebecca Kean de cette auteure mais il ne sortira pas cette année :( Alors pour éviter un changement d'auteur, j'ai choisi ce tome 1. Ce n'est pas forcément ma tasse de thé mais ça peut être sympa à lire.

- Cette semaine, je vais donc lire Sans orgueil ni préjugé ensuite, j'ai deux lectures communes à assurer, The Infinite Sea (La mer infinie) tome 2 de La 5e vague de Rick Yancey et Aristotle & Dante Discover the Secret of the Universe de Benjamin Alire Saenz. Je lirai donc ces deux-là.

Ah et rien à voir avec la lecture mais pour ceux et celles qui aiment les séries télé, j'ai publié mon bilan de celles que j'ai regardées entre septembre 2014 et septembre 2015. Si ça vous intéresse...

Bonne semaine à tous

11

Folle de lui, Le journal de Bridget Jones tome 3 d'Helen Fielding

Posté par Frankie le 17 octobre 2015 à 10:20 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Mad about the Boy

Résumé :
Bridget Jones a 51 ans, est veuve du beau Mark Darcy, élève deux enfants, découvre Twitter et comble son désert sexuel avec un toy boy charmant de 30 ans...





Mon avis :
Bridget Jones est donc de retour ! Retour qui l'an dernier a fait du bruit non seulement parce qu'Helen Fielding avait eu l'idée de tuer Mark Darcy mais parce qu'elle faisait de Bridget une cougar. Même si je n'ai jamais été une super fan de la miss maladroite, j'avais bien aimé le premier tome (et premier film), et moins apprécié le 2e (dont je ne me rappelle plus rien à vrai dire, ni pour le film). Mais j'avais quand même envie de découvrir ce 3e opus. Je l'ai donc mis dans ma liste du Challenge ABC et enfin lu en ce beau mois d'octobre. Et je dois dire que ce fut une lecture en dents de scie avec un début et une fin qui m'ont bien plu mais un milieu que j'ai trouvé parfois pénible.

Veuve depuis 5 ans, Bridget Jones a mis 4 ans à se remettre de la mort de l'amour de sa vie, Mark Darcy. Élevant tant bien que mal ses deux petits enfants, compensant son manque avec la nourriture, elle est convaincue par ses amis de se reprendre en main. Elle découvre alors les "joies" des réseaux sociaux, notamment Twitter, rencontre un jeune homme de 29 ans qui lui redonne goût à la vie et continue a tenir son journal mais sur son Ipad cette fois.

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai beaucoup aimé le début. Parce qu'il aborde des thèmes intéressants, le veuvage et comment se reconstruire après, le temps qui passe ainsi que les années et nous font devenir cinquantenaire sans qu'on n'ai rien demandé :) Ce sont des thèmes qui me parlent. Enfin pas le veuvage car mon mari est bien vivant, heureusement, mais le passage à la cinquantaine est un sujet qui me touche de près car j'ai dépassé les cinquante ans depuis deux ans. D'ailleurs, à ce propos, je voudrais m'insurger un peu contre les préjugés et certaines remarques que j'ai lues dans des avis de-ci de-là. Ok, Bridget est franchement immature par moments, se comporte comme une gamine mais avoir 50 ans ne veut pas dire qu'on doive se mettre un voile noir sur la tête et tricoter au coin du feu en jouant avec les petits enfants. À 50 ans, on ne veut pas faire jeunes, on est (encore) jeunes ! :p Avec quelques rides et kilos en plus, certes mais ce que je veux dire c'est qu'on est encore capable de s'amuser, qu'on lit les mêmes livres que les autres, qu'on regarde les mêmes films et séries que vous qui avez 20 ou 30 ans de moins. Et on s'entretient parce que oui les ravages du temps passent sur notre physique, à défaut de notre tête, mais sans tomber dans le botox et le jeunisme. Et on est sur Twitter et Facebook. Et surtout on est bien dans nos têtes. Donc faut vraiment arrêter de nous coller des étiquettes, faut pas oublier qu'à 50 ans, on a encore 30 voire 40 ans et plus si on a de la chance à vivre, alors qu'on ne nous enterre pas trop tôt. On a bien le temps de se ranger :D

Alors évidemment l'auteur aborde ces sujets qui sont sérieux sur un ton humoristique (pas très subtil faut le reconnaître et même de façon très lourde parfois), même si certains passages quand Bridget se veut plus sérieuse sur ce qu'elle est ou sur le fait que Darcy lui manque m'ont pas mal touchée. Et la fin également, une fois qu'elle a trouvé un certain équilibre.

La romance occupe une grande place dans ce livre également. Franchement, que Bridget se tape un homme de 20 ans plus jeune qu'elle, je m'en fiche éperdument. Je veux dire par là que je ne la juge pas. J'ai trouvé son histoire avec Roxster plutôt sympa et tendre et après tout si ces deux-là y trouvent leur compte et s'amusent why not. En revanche, j'ai deviné dès le début, oui dès le début (enfin dès que le personnage apparaît), avec qui elle allait finir !

Alors si j'ai bien aimé certains côtés du livre, d'autres m'ont franchement agacée en revanche. Il y vraiment des passages lamentables. Je passe sur les moments où Bridget la gaffeuse se met dans des situations pas possibles mais bon on a droit à des pages sur les poux (boooring !), des vomis, des pets, des blagues et des tweets sur les pets et quand Bridget tweete à tout va, ça devient lassant. Je dois avouer qu'à un moment, mon intérêt s'est franchement émoussé.

Comme Becky de L'accro du shopping, Bridget a ses côtés attachants et pénibles. On a envie de la câliner et de la secouer en même temps. :) Et on se demande parfois comment elle arrive à élever ses enfants, à écrire un scénario et même à vivre tout court. J'ai trouvé que le trait était forcé parfois mais en même temps, j'ai beaucoup aimé sa façon d'être avec ses petits, même si c'est un peu rock'n'roll et que son fils semble plus mature qu'elle.

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ses deux enfants qui sont vraiment choupinous.

J'ai regretté que les autres personnages soient un peu stéréotypés. Enfin, surtout les amis de Bridget. Je ne me rappelais absolument plus d'eux mais je les ai trouvés très clichés.

Dans ce tome, on retrouve également Daniel (argh j'ai toujours Hugh Grant en tête quand je pense à ce personnage), égal à lui-même, dragueur et immature. Mais j'ai beaucoup aimé sa relation avec Bridget, plutôt complice.

Le style de... Quel style ? Franchement, il n'y a pas de style dans Bridget Jones 3. C'est souvent écrit de façon lapidaire sur le mode twitter ou SMS. Alors c'est amusant mais ce n'est pas avec ça qu'Helen Fielding va remporter un prix littéraire. En revanche, j'ai bien aimé les petits résumés de la journée de Bridget en début de chapitre, résumés qu'on retrouvait déjà dans les tomes précédents.

En conclusion, je ne sais pas s'il fallait faire revenir Bridget Jones une 3e fois mais j'ai été contente de la retrouver même si ma lecture a été en dents de scie. Alors si vous aussi vous voulez retrouver une Bridget plus fofolle que jamais malgré ses cinquante ans et savoir avec qui elle finira, son toy boy de 30 ans ou quelqu'un d'autre, lisez-le. Et rendez-vous peut-être pour le tome 4, "Bridget Jones grabataire et toujours aussi allumée" ;)

Note :



Il fait partie du Challenge ABC 2015 de Nanet
  24/26

Et c'est ma première lecture pour le Challenge Read in English que j'ai repris
http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/09/challenge-read-in-english-2015-2016.html
1

17

Une saison de séries télé : de septembre 2014 à septembre 2015

Posté par Frankie le 16 octobre 2015 à 10:12 - Catégorie : , ,
La saison des séries télé 2014-2015 vient enfin de se terminer, les séries des networks en mai et les autres cet été ou encore il y a quelques jours et voilà le moment de vous faire mon "petit" bilan des séries que j'ai regardées la saison dernière.

Il ne faut pas se voiler la face, il est de plus en plus difficile de trouver d'excellentes séries sur les grands Networks (ou alors c'est que je ne les regarde pas). Si celles qui ont plusieurs saisons et que j'adorais déjà ont confirmé tout le bien que je pensais d'elles, ce ne fut pas le cas avec les nouveautés 2014-2015. Sur les 12 nouveautés Networks (pour 24 nouveautés en tout), seules 2 sont sorties du lot (sans atteindre le nirvana des 5 étoiles), The Flash et Gotham et les autres ont été de bons divertissements, sympathiques à regarder, avec une préférence pour Agent Carter, Scorpion, Forever et Madam Secretary.

Il faut bien reconnaître que les Networks ont bien du mal à se renouveler et préfèrent décliner à l'envi des thèmes qui marchent. Du coup, on a pléthores de séries de super héros (mais moi j'adore ça :)), des séries médicales, policières avec un consultant au talent particulier, policières tout court, etc... Et la tendance est maintenant au revival des séries mortes et enterrées depuis longtemps. 24h a ouvert la marche il y a un an et cette année c'est Heroes qui renaît de ses cendres, X-Files et Twin Peaks qui vont bientôt revenir, Prison Break et McGiver en projet et bien d'autres dans les starting blocks. J'adore certaines de ces séries mais c'est un peu désespérant.

Du coup, c'est du côté du câble, des chaînes de streaming et chaînes britanniques qu'il faut chercher un peu d'originalité et des séries enthousiasmantes. Bon Netflix s'est aussi lancée dans la course aux superhéros mais avec beaucoup de talent donc ça va :)

Pour en revenir à la saison 2014-2015, je n'ai pas fait que regarder des séries en cours, j'en ai également rattrapé et découvert quelques-unes, en partie grâce au Challenge Séries d'Hellody, un challenge que j'aime énormément faire. C'est ainsi que j'ai vu In the Flesh, la saison 1 de True Detective, Carnivale, Fargo, Orange is the New Black, Helix, continué The Good Wife et Bates Motel et enfin terminé Californication.

Mais j'ai également abandonné quelques séries, parce que je n'étais pas convaincue ou par manque de temps ou par lassitude. Il y a eu The Mysteries of Laura dont je n'ai pas pu aller au delà du premier épisode tant les gamins de Laura m'ont insupportée, Red Band Society que j'ai arrêtée au bout de 5 épisodes par manque de temps et qui fut annulée au bout de 13 épisodes, A to Z au bout de 6 épisodes car je n'accrochais pas (alors que j'adore les deux acteurs principaux) et qui fut annulée aussi (mais j'ai quand regardé le tout dernier épisode), The Last Man on Earth qui m'a agacée au bout de 6 épisodes, Dig après 2 épisodes, Allegiance après 6 épisodes (surtout par manque de temps), The Messengers après 3 épisodes, Killjoys après le pilot et Proof après 2 épisodes. Et surtout, j'ai lâchement abandonné une série emblématique, Community ! Déjà j'avais eu du mal la saison dernière mais j'étais contente qu'elle ait été renouvelée pour une saison 6 (and a movie ?) mais après 6 épisodes, j'ai lâchée l'affaire, cela ne m'intéressait plus. J'ai quand même regardé le tout dernier épisode (la série a été annulée) et j'ai constaté que je n'avais franchement rien manqué entre le 6 et le 13e.

Bon allez, trêve de bavardages, on passe au bilan détaillé des 76 séries que j'ai regardées !




Le voilà mon gros gros coup de cour de l'année et ma série et nouveauté préférée ! A l'instar de The Leftovers qui fut ma nouveauté préférée l'an dernier, ce fut une série qui m'a plu non pas pour le mystère ou l'intrigue et les réponses qu'on pourrait avoir (franchement je m'en suis fichu de ne rien savoir ou très peu) mais pour les personnages et leurs histoires. Sense8, des Wachowskis (Matrix), raconte l'histoire de 8 personnes à travers le monde (Will, un flic à Chicago, Riley, une DJ islandaise à Londres, Nomi, une transsexuelle hyper douée en informatique - jouée par une vraie transsexuelle - à San Francisco, Capheus, un gentil chauffeur de mini bus à Nairobi, Kala, une future médecin indécise quant à son futur mariage, à Bombay, Lito, un acteur de films d'action qui cache son homosexualité, à Mexico, Wolfgang, un petit  malfrat, en Allemagne et Sun, adepte des arts martiaux et qui se sacrifie pour sa famille pour une sombre histoire de malversations dans la société familiale à Séoul) reliés de façon mystérieuse entre eux et ayant le pouvoir d'interagir entre eux sans se déplacer.  La saison 1 n'est pas forcément pleine d'action (sauf sur les derniers épisodes) et prend le temps de nous les faire découvrir nous les rendant terriblement attachants. Je les ai tous adorés, ils m'ont tous bouleversés à un moment ou un autre. Bref, j'ai adoré cette série magnifique ! Et le jour anniversaire des Sensate (oui ils sont tous nés le même jour, le 8 août), Netflix a annoncé que la série aurait une saison 2 ! Vivement qu'elle soit diffusée !

In the Flesh a été mon 2e gros coup de coeur de l'année ! Qu'est-ce que j'ai aimé cette série ! Et pourtant elle ne comportait que 2 saisons et 9 épisodes. C'est une série anglaise intelligente sur des zombies réinsérés dans la société après qu'on eut trouvé un remède leur permettant d’annihiler leur côté prédateur. Mais bien sûr tout ne se passe pas simplement entre les vivants qui ne les acceptent pas et certains "partially deceased" qui versent dans l’extrémisme. Au milieu Kieren Walker, le personnage principal, un jeune garçon très attachant et un acteur fabuleux, Luke Newberry. Et j'ai énormément aimé également Amy une autre zombie, Jem la soeur de Kieren ou en encore Rick en saison 1 et Simon en saison 2. Malheureusement, alors que j'étais en plein dans la série en janvier, on a appris que BBC3 l'avait annulée et qu'il n'y aurait pas de saison 3, au grand désespoir des fans qui restent avec plein de questions vu le dernier épisode...

Je me demandais où la saison 2 de Broadchurch allait nous emmener, et je n'ai pas été déçue du tout. J'ai trouvé cette saison passionnante, que ce soit les suites de l'affaire de la saison 1 ou l'autre affaire évoquée. Le duo Alec Tardy/Ellie Miller est super, j'ai adoré leur relation et leur humour. Les autres acteurs ne sont pas en reste, tout aussi impeccables (et je ne dis pas ça parce que James d'Arcy que j'ai aussi apprécié dans Agent Carter est à tomber ! ;)). Je me demande de quoi parlera la saison 3 (la série a été renouvelée) mais j'ai hâte de voir ce que ça donnera.

La saison 3 d'Orphan Black a été encore excellente. Je n'ai pratiquement jamais l'impression que les clones sont jouées par la même actrice tellement Tatiana Maslany est époustouflante et je ne saurais dire laquelle je préfère, même si j'ai un petit faible pour Helena (choupinette comme tout avec sa chapka dans l'avant-dernier épisode). Bref, je suis ravie que la série ait eu une saison 4 et j'ai hâte de retrouver les "sestra".

 La saison 3 de The Americans fut excellente de bout en bout ! Elle n'aura pas été avare en remise en questions (surtout pour Philip), en tension, rebondissements et en scènes souvent dérangeantes avec des acteurs vraiment parfaits dans leurs rôles respectifs, Matthew Rhys et Keri Russell en tête. Malgré des audiences en baisse, FX a renouvelé la série pour une saison 4 (qui sera diffusée début 2016) et j'en suis ravie car qu'est-ce que j'aime cette série !

La saison 5 de Game of Thrones a fait beaucoup parler, trop ennuyeuse pour certains, trop gore, trop de scènes de sexe dérangeantes et gratuites, bref vous voyez. Pour ma part, j'ai trouvé cette saison tout aussi passionnante à suivre, plus politique par certains aspects et dans la veine des intégrales 4 et 5 qui étaient également lentes pendant une bonne partie. En revanche, la série s'est éloignée de plus en plus des livres pour certaines histoires et j'ai trouvé ça très bien (sauf pour celle de Dorne que j'ai trouvée très faible) car du coup, je n'ai pas toujours su à quoi m'attendre et ai été surprise. D'autres storylines des livres ont été complètement occultées et j'ai trouvé ça dommage car elles étaient intéressantes mais sur une série télé, c'est difficile d'adapter fidèlement et certaines choses passent forcément à la trappe. Mais heureusement que sur le dernier épisode, sur certains événements, les livres et la série étaient semblables car sinon j'aurai hurlé ! Maintenant, il va falloir attendre de longs mois pour savoir ce qu'il est advenu de nos personnages préférés dont certains se trouvaient des des situations bien compliquées voire fatales dans le season finale. En tout cas, lecteurs et téléspectateurs seront logés à la même enseigne car, à moins d'un miracle, il y a peu de chance que le tome 6, The Winds of Winter, sorte avant la saison 6 de la série en avril.

 Une superbe saison 2 pour Penny Dreadful, peut-être encore meilleure que la première. Les acteurs sont vraiment excellents (Eva Green particulièrement) et les personnages tous envoûtants (j'adore Caliban/John Clare).  Tout au long de la saison, ils ont dû faire face à leurs démons respectifs, surtout dans le dernier épisode, magnifique et triste. La série a obtenu une saison 3, je me demande bien quelle direction elle prendra.

 Dans mon bilan de l'an dernier, je vous avais parlé de la première partie d'Outlander ne pouvant attendre que la 2e soit diffusée pour vous en parler. J'avais été proche de mettre 5 étoiles en espérant le faire pour cette partie et c'est donc chose faite ! Une excellente 2e partie donc, avec un couple d'acteurs charismatiques, de l'action, des scènes très dures et de l'émotion et surtout une adaptation très fidèle au roman de Diana Gabaldon qui font que les petites différences passent très bien. Il y aura bien sûr une saison 2 mais encore aucune date de diffusion à l'heure actuelle.

Person of Interest fait vraiment partie de mes séries préférées, et j'en adore tous les personnages, surtout Harold et Root - Amy Acker, géniale à chaque apparition, sans oublier Shaw, Reese et Fusco. On arrive même à aimer certains méchants comme Control et Elias. Bref, j'ai trouvé la saison 5 encore une fois excellente, même si certains épisodes étaient évidemment moins prenants (difficile de tenir sur 22 épisodes sans petit coup de mou). Nos héros et la machine ont été encore bien malmenés cette année et la fin de saison a été très émouvante (ah cette scène avec Welcome to the Machine des Pink Ployd) et annonce encore bien des ennuis pour la Team Machine. Et j'espère qu'ils vont enfin gagner quelques points face à Samaritan. Malgré des audiences en baisse, la série a obtenue une saison 5, qui sera sûrement la dernière car elle ne sera que de 13 épisodes (cela a été non officiellement confirmé lors du Comic Con de New York il y a quelques jours). Cela m'attriste mais au moins on aura une conclusion que l'on verra début 2016.

True Detective ne m'avait pas attirée quand elle est passait mais à force d'en entendre parler, j'ai eu envie de la découvrir et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt car j'ai trouvé la saison 1 vraiment excellente. Un peu lente pendant les 2-3 premiers épisodes mais une intrigue parfaitement maîtrisée (qui fait penser un peu aux meurtres dans Hannibal au début) avec en toile de fond l'atmosphère particulière de la Louisiane. Et surtout un formidable duo d'acteurs avec McConaughey exceptionnel (mais Woody Harrelson était excellent aussi !). Et pour couronner le tout, un très beau générique avec une superbe chanson. La saison 2 a vu un changement d'acteurs principaux mais je ne vous en reparlerai que l'année prochaine car je n'ai pas fini de la regarder.

Carnivàle ou La caravane de l'étrange en VF fut une série diffusée en 2004 et 2005. À l'époque, j'avais regardé les deux premiers épisodes mais n'avais pas continué et je ne sais pas pourquoi. Cette année, j'ai décidé de lui redonner une chance et je n'ai pas été déçue. C'est une série à l'ambiance très particulière, se passant au sein d'un cirque de "monstres" dans l'Amérique en pleine dépression dans les années 30 et avec du fantastique et beaucoup de religion. Parmi les acteurs, Tim DeKay (Perter Burke de White Collar) et l'inquiétant Clancy Brown. J'ai beaucoup aimé la saison 1, j'ai eu un petit peu de mal avec le début de la saison 2 et j'ai trouvé la 2e moitié passionnante. Mon seul regret c'est qu'apparemment le show a été annulé après le tournage du season finale et on n'aura donc jamais eu de vraie fin alors que beaucoup de choses étaient laissées en suspens. À l'heure où c'est la grande mode de faire des reboot/suite/remake, pourquoi ne pas faire revenir la série ?

 L'an dernier, je n'avais vu que la première saison de The Good Wife que j'avais beaucoup aimée et qui avait presque eu 5 étoiles. C'est chose faite pour les saisons 2 à 6 qui ont été mon fil conducteur tout au long de cette année et pour cette série que je trouvé excellente. J'ai particulièrement aimé la saison 5, ma préférée, prenante de bout en bout, et j'avais peur de moins accrocher à la 6e, surtout vu certains commentaires. Et j'ai presque autant accroché même si on peut regretter qu'Alicia ait eu moins d'interaction avec les personnages d'origine. Bref, la série vient de revenir pour une 7e saison et je suis ravie de retrouver mes personnages favoris qui sont Diane, Eli et Cary.

 Après la fin de la saison 3 d'Homeland, on se demandait bien comment la série allait rebondir. Et je dois dire que les scénaristes ont parfaitement réussi à la relancer. Quelques épisodes un peu mous en début de saison, un fin calme mais entre les deux des épisodes magistraux et une Claire Danes au top en Carrie Mathison. Et franchement, où ont-ils été trouvé une petite fille qui ressemble autant à Damien Lewis ? La série a été reconduite pour une saison 5 qui vient de commencer.

Netflix s'est mise à la mode des séries de super héros avec Daredevil. J'avais vu le film avec Ben Affleck à sa sortie mais n'en garde pas un souvenir impérissable. J'ai un peu tardé à la regarder par manque de temps, mais quand je m'y suis mise, j'ai dévoré cette saison 1. La série a démarré doucement pour se bonifier au fil des épisodes et j'ai adoré les 4-5 derniers. Série très solide, sombre portée par d'excellents acteurs, le séduisant Charlie Cox tout en nuance dans le rôle de Matt Murdock et très convaincant en justicier masqué, aveugle mais doté d'autres facultés sensorielles très développées et hyper doué pour les arts martiaux, Elen Henson, le gentil et adorable Foggy, meilleur ami de Matt et Deborah Ann Woll (Jessica de True Blood) qui joue Karen, l'assistante amie des deux premiers. Pas de bon héros sans de bons méchants, j'ai beaucoup aimé Vincent D'onofrio dans le rôle de Frisk, tiraillé entre ce qu'il est (un pourri) et son amour pour une femme, mais surtout Wesley son bras droit et ami. Vivement la saison 2 car bien sûr Netflix a renouvelé la série (et apparemment va mettre le paquet sur les super héros puisqu'il y a 3 ou 4 autres série de prévues avec d'autres super héros).

Nouvelle saison, nouveau docteur et après deux incarnations jeunes c'est Peter Capaldi, 56 ans, qui a repris le flambeau de Doctor Who. J'aime beaucoup l'acteur mais j'avoue avoir eu un peu de mal à m'habituer à ce docteur plus grincheux que Ten ou Eleven. Mais au final j'ai trouvé très bien qu'il soit aussi différent (et se rapproche presque plus du first docteur que j'aime malgré son sale caractère) et j'ai énormément aimé cette saison 8 (contrairement à certains) ainsi que l'importance qu'a pris Clara que j'ai beaucoup appréciée. il y a eu des moments forts au cours de la saison, en particulier dans le dernier épisode. L'épisode de Noël lui m'a beaucoup plu, amusant et touchant. La saison 9 est en cours de diffusion.

 Je n'ai pas vu la série suédoise, Real Humans, dont c'est le remake anglais mais j'ai adoré ce première saison de Humans. Une série en 8 petits épisode où les Synths (des androïdes ressemblant à des humains) prennent de plus en plus de place dans la société. Mais si la majorité n'est qu'un robot d'apparence humaine, certains ont développés une conscience et des sentiments et sont pourchassés par une organisation gouvernementale. C'est bien fait, les personnages (dont le choupinou Colin Morgan) sont très attachants et j'ai hâte de retrouver la série qui a obtenu une saison 2.




 Inspirée du film des frères Coen, Fargo fut une très bonne série à l''humour bien noir et portée par d'excellents acteurs, comme Martin Freeman en monsieur tout-le-monde sans morale, Billy Bob Thornton en tueur implacable et plein d'ironie ou encore Colin Hanks en brave gars et bien d'autres encore. Le Midwest enneigé donne une tonalité particulière à l'ensemble. La série a eu une saison 2 se passant 30 ans auparavant mais qui vient juste de commencer (contrairement à une diffusion au printemps 2014 pour la saison 1) donc il faudra prendre votre mal en patience et attendre mon prochain bilan pour savoir ce que j'en ai pensé.

Mr Robot fut une très bonne série, très atypique, et à la réalisation originale, sur un jeune hacker (joué par Rami Malek loin de son rôle de gentil prince égyptien dans les Nuit au musée) pas très bien dans sa tête (il faut le dire). Bon je schématise car la série était bien plus que ça. Pourquoi je ne l'ai pas mise en 5 étoiles vous me demanderez ? Franchement, j'ai hésité mais elle était peut-être un peu trop exigeante pour que j'aie vraiment un coup de coeur. En tout cas, elle est à voir. Et la série a été renouvelée pour une saison 2 avant même la diffusion du premier épisode de la saison 1. J'ai hâte d'être à l'été prochain pour connaître la suite.

J'ai enfin découvert Orange is the New Black, cette série qui a conquis tout le monde depuis sa première saison. Je me suis regardé les 3 saisons cet été, j'ai beaucoup aimé. Pas un coup de coeur mais comme Mr Robot, j'ai trouvé qu'elle était vraiment très bien. On s'attache beaucoup au fil des épisodes à ces détenues pas forcément sympathiques de prime abord pour certaines (je pense à Boo, Pensatucky ou même Red au tout début) mais dont on découvre le passé et les fêlures. La saison 3 était peut-être un peu en-dessous (mais avec un season finale magique) et une storyline sur Piper Chapman pas très intéressante (et je ne peux plus me l'encadrer celle-là, qu'elle crève !) mais c'est quand même une sacrée série. Elle a été reconduite pour une saison 4, j'ai hâte de retrouver Litchfield et ses détenues !

 This is England 86 & 88 : Ces deux mini-séries se passant donc en 1986 et 1988 (et tournée en 2010 et 2011) font suite au film dont je vous avais parlé fin décembre et qui, lui, se passait en 1983. On y retrouve les mêmes protagonistes (et donc acteurs) que dans le film avec quelques années de plus (c'est surtout visible pour le jeune acteur qui joue Shaun). J'ai beaucoup aimé ce format-là (j'ai même trouvé que quatre épisodes pour 86 et 3 pour 88 étaient trop courts) et la série m'a beaucoup plus touchée que le film. Le ton des mini-séries est résolument dramatique car les personnages sont plein de doutes, vivent des échecs et des drames mais il y a quand même un ton humoristique grâce à l'ironie de Woody (mon personnage préféré). Le dernier épisode de la série 88 est magistral d'intensité dramatique et mériterait à lui seul 5 étoiles. En tout cas, je vous recommande cette série si vous aimez les drames sociaux britanniques (et c'est à voir en VO bien sûr). À noter que Michael Socha (OUAT) y tient un rôle plus conséquent que sa simple figuration dans le film. Je suis ravie car il y a une dernière série de quatre épisodes, This is England 90, qui a été tournée fin 2014-début 2015 et vient d'être diffusée. Je n'ai pas eu le temps de la regarder mais j'ai hâte de retrouver Lol, Woody, Shaun, Milky et les autres.
 
The Walking Dead est une série qui a ses défauts et ses qualités mais que j'ai toujours énormément de plaisir à suivre. Elle fait partie pour moi des séries solides et de qualité d'où sa constance en quatre étoiles et demies. La saison 5 (qui suit à peu près les comics, tomes 11 à 13) n'a pas fait exception et aura encore vu nos héros malmenés et plein de doutes. Il y a eu des scènes gores et choc, des moments de tension et d'autres plus calmes et se focalisant sur la psychologie des personnages. La suite s'annonce intrigante. La saison 6 vient de commencer.

Gotham fait partie des meilleures nouveautés Network que j'ai regardées. Et pourtant elle n'est pas parfaite. Je pense que si je lui ai mis 4 étoiles et demies (et non pas 4) c'est grâce à Oswald Cobblepot, dit le Pingouin, qui a été le gros atout de cette saison. La série raconte Gotham avant Batman et on y retrouve des personnages emblématiques de cet univers mais en plus jeunes : Bruce Wayne et Selina Kyle qui n'est que sont que des ados, Jim Gordon (le personnage principal), et plein d'autres. C'est bien fichu et prenant (et c'est amusant de détecter les clins d'oeil à l'univers de Batman) malgré ses défauts (et le personnage de Barbara) et elle été reconduite pour une saison 2 dont la diffusion est en cours.

 Spin-off de Arrow, The Flash fut vraiment une série super sympa à regarder, moins sombre et dépressive que sa série soeur et sans doute la nouveauté Network que j'ai préférée avec Gotham (en même temps la concurrence n'était pas très rude). J'avais adoré le personnage de Barry Allen dans Arrow et le peps que lui apportait son acteur Grant Gustin et il a su porter sa série avec beaucoup d'énergie, entouré d'acteurs/de personnages tout aussi attachants, en particulier celui qui jouait Joe West son père de substitution ou encore les personnages de Caitlin et Cisco. J'ai adoré également le personnage trouble de Harrison Wells, les méchants charismatiques comme Captain Cold (Wentworth Miller), revoir Victor Garber et les multiples crossovers avec Arrow. Série ayant fait le plus d'audience sur la CW, c'est sans surprise qu'elle a obtenu une saison 2 qui s'annonce passionnante au vu du season finale de la saison 1 (et qui vient de commencer). Et cerise sur le gâteau, un spin-off de The Flash ET Arrow, Legends of tomorrow sera diffusé début 2016, là aussi j'ai hâte !

Grimm, pour sa 4e saison, a continué à être une série surnaturelle de qualité dont aucun épisode ne m'a déçue. J'aime beaucoup la série et ses personnages qui ont été bien malmenés pendant cette saison, surtout Nick qui a beaucoup souffert en fin de saison (mais je n'en dis pas plus). J'ai hâte de revoir tout ce petit monde, surtout Monroe et Rosalee mes chouchous, en saison 5 car la série a été renouvelée pour mon plus grand plaisir et sera diffusée à partir de la fin du mois.

Difficile pour Supernatural de se renouveler au bout de 10 saisons mais c'est toujours une série que j'aime beaucoup. Je ne l'ai pas mise en 5 étoiles cette année car il ne faut pas se voiler la face, à côté des séries que je trouve excellentes et qui ont naturellement 5 étoiles, Supernatural n'est pas à leur niveau. Mais franchement, je ne me suis pas ennuyée cette année (et il y a eu un excellent 200e épisode, musical et fun) qui fut très chaotique pour les deux frères, qui ont été moins complices que jamais (et ça je le regrette un peu). Je regrette aussi que Castiel et Crowley, que j'adore, aient été moins présents que leurs nouveaux statuts de réguliers l'auraient laissé supposer car c'est toujours un régal de les voir. Et je suis triste d'avoir perdu, en cours de route, un personnage que j'adorais. Et spoiler : pour une fois, aucun des deux frères n'est mort (c'était pourtant le tour de Sam cette année :D) mais la saison s'achève sur une nouvelle menace/apocalypse qui donne envie d'être déjà à la saison 11. Car oui, la série revient pour une 11e saison ! Edit : la saison 11 vient de commencer :)

La saison 2 de The Blacklist a encore été de très bonne facture cette année, c'est une série que j'aime beaucoup, même si elle est assez formatée. On peut juste regretter qu'elle ne tienne vraiment que par la prestation de James Spader et son personnage de Raymond Reddington et que sans lui, la série serait sûrement quelconque. En tout cas, on aura eu quelques réponses cette année avec des retournements de situation mais je pense qu'on ne sait pas encore tout sur la relation Liz Keen/Red Reddington. En tout cas, la série a été reconduite pour une saison 3 (malgré des audiences en baisse) et on peut espérer une saison 4 si les lois de la syndication sont respectées. Mais pour cela, il faudra attendre un an. En tout cas, la saison 3 est en cours.

J'avais énormément aimé la saison 1 de Sleepy Hollow surtout l'alchimie entre les deux personnage principaux, Abigail Mills et Ichabod Crane. La saison 2 a été de très bonne facture également avec certains épisodes cependant un peu en-dessous surtout ceux où nos deux protagonistes n'étaient plus aussi complices qu'avant. Et la faute aussi à un personnage que j'ai eu envie d'étriper dès le début, Katrina Crane, la femme sorcière d'Ichabod. Mais heureusement Abbie et Ichabod sont redevenus complices et les derniers épisodes ont retrouvé le dynamisme que j'aimais. Le dernier épisode aurait pu conclure la série de façon satisfaisante mais heureusement elle a obtenu une saison 3 de 18 épisodes (comme la saison 2) qui vient de débuter.

Arrow fait toujours partie des séries que j'aime énormément malgré quelques faiblesses dans cette saison 3. Apparemment, comme dans Alias et de nombreuses autres séries, le reste du monde se trouve à quelques encablures de la ville où officient les héros (en tout cas, Nanda Parbat). En tout cas, cette saison 3 fut bien sombre (enfin encore plus sombre que d'habitude !) et Oliver a été confronté à des choix douloureux et des remises en question. La toute fin de saison fut plus légère (enfin si l'on veut) et aurait pu servir de series finale mais heureusement la série a été renouvelée pour une saison 4 qui vient de démarrer.

 La saison 2 d'Agents of Shield a été très solide (comme la 2e partie de la saison 1) et s'est avérée passionnante ! On peut dire qu'il n'y a eu aucun temps mort au cours des 22 épisodes ! Nos agents ont été mis à rude épreuve et l'on a tremblé pour certains d'entre eux. La fin de saison 2 a d'ailleurs donné très envie de connaître la suite ! Malgré des audiences peu brillantes, la série a eu une saison 3 et je suis ravie de retrouver Coulson, Skye, May, Fitz et Simmons et tous les autres personnages auxquels je me suis attachée cette saison.

Lors de la première de The 100 l'année dernière, j'avais dit que la série avait le potentiel pour devenir très bonne et sa saison 2 s'est avérée excellente, d'où carrément son passage de trois et demie à quatre étoiles et demie. Surprenante, audacieuse, stressante et surtout sombre parfois, elle a su me tenir en haleine tout au long de ses 16 épisodes, même si certaines storylines n'ont pas toutes été intéressantes (celle de Jaha, par exemple). La série a été renouvelée pour une saison 3 (qui sera diffusée début 2016) et j'ai hâte de voir ce que ça donnera vu la fin de la 2e.



 J'avoue, j'ai eu un peu de mal avec The Affair au début, cette série sur une histoire d'adultère entre Noah et Alison, deux personnes mariées, en partie parce que je n'aimais pas du tout le personnage de Noah et sa façon de voir les choses. Et puis finalement je me suis laissée prendre à la très bonne qualité de la série et le jeu des acteurs. Ce qui était intéressant dans la série c'est d'avoir le point de vue (d'égales longueurs) des deux amants à chaque épisode et de découvrir leur façon souvent radicalement différente de voir un même événement, Noah voyant souvent Alison plus sexy et entreprenante qu'elle ne l'était et lui bon mari et père de famille alors que je pense qu'Alison voyait les choses avec plus d'objectivité. En tout cas, j'ai souvent préféré le point de vue de la jeune femme, plus profonde que Noah et ayant vécu des choses très douloureuses. Outre l'histoire d'adultère, il y avait aussi une intrigue policière qui n'a pas trouvé de résolution en fin de saison, heureusement la série a été renouvelée pour une saison 2 qui vient de débuter.

Agent Carter a été diffusée en 8 épisodes  à la mi-saison entre les deux parties de Agents of SHIELD.  Peggy Carter, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'était l'amoureuse de Steve Rogers (Captain America), qui travaillera au SHIELD (et participera à sa création) plus tard. La série se passe un an après le premier Captain America, Peggy travaille au SSR, services secrets américains et est en butte au machisme de ses collègues tout juste bonne à servir le café alors qu'elle est plus futée que la plupart et super badass. J'ai énormément aimé cette série avec cette héroïne sympathique et forte, de l'humour, des personnages sympathiques (Jarvis le majordome très anglais de Stark) et Bridget Regan que j'aime beaucoup en méchante. Malgré des audiences pas très bonnes, la série a eu une saison 2 et j'en suis ravie !

 Pour sa 4e saison, j'ai enlevé à Once upon a Time la demi-étoile que je lui mise l'année dernière. J'ai beaucoup aimé la première partie de saison car j'ai adoré retrouver les personnages de la Reine de Neiges, la seconde partie m'a un peu moins convaincue. On avait annoncé un groupe de méchantes particulièrement retorses et finalement leur storyline est retombée comme un soufflet. En revanche, celle sur l'auteur m'a plu et j'ai trouvé le season finale vraiment  très bien. J'espère juste que dans la saison 5 qui s'annonce intéressante (et qui vient de commencer), Snow et Charming seront moins godiches que dans la saison 4 (à part le season finale).

La saison 3 de The Following a démarré un peu poussivement pour reprendre du poil de la bête progressivement grâce à l'acteur Michael Ealy qui campait Theo, un serial killer tout à fait convaincant. Mais avec moins de Joe Caroll, j'ai trouvé que ça perdait un peu de son charme. Mais dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé cette saison qui n'a pas épargné Ryan Hardy, Max et Mike. Bon par contre, au bout de tant d'années, le FBI n'a rien appris et continue à avoir des traitres dans ses rangs... La fin de saison a pris une direction intéressante mais la série n'a pas obtenu de saison 4 en raison de ses mauvaises audiences. Dommage car j'aurais bien aimé en savoir plus sur cette mystérieuse et puissante organisation de serial killers...

Une dernière saison de six  petits épisodes pour White Collar, cela aura au moins permis à la série de se terminer en beauté. Ça a passé trop vite,et cette série toujours aussi classe me manquera énormément, j'ai peine à croire que je ne reverrai plus (normalement) Neal, Peter, Mozzie, Elizabeth, Diana et Jones. Le dernier épisode a très bien conclu la série et m'a beaucoup émue. Les dernières images ouvre la porte à un éventuel téléfilm si jamais la chaîne en donnait les moyens à la production...

 L'an dernier à la même époque, on ne connaissait pas le sort de Continuum. Elle a finalement été renouvelée pour une 4e et dernière saison de 6 épisodes diffusés en septembre et ce début octobre. Une très bonne saison à l'image des précédentes qui a permis de bien conclure la série et un dernier épisode dont la fin est un peu douce amère mais très satisfaisante. Je regretterai Kiera, Carlos, Alex et même Kellog.

 L'an dernier, j'avais mis 4 étoiles et demie à Elementary mais pour sa saison 3 je l'ai descendue d'une demi-étoile. Parce que même si j'aime beaucoup la série qui est de qualité et la relation Joan Watson/Sherlock (et les acteurs qui les interprètent), j'ai trouvé qu'il manquait un fil conducteur à cette saison. Il y avait eu Moriarty en saison 1, Mycroft et d'autres choses en 2e et là, la saison 3, même s'il y eu la redéfinition de la relation entre Joan et Sherlock et l'histoire de Kitty, est restée procédurale et un tantinet moins passionnante. D'ailleurs, je n'avais aucun problème pour attendre de voir les épisodes. En revanche le dernier épisode fut bien sombre et j'ai hâte de voir ce que donnera la saison 4. Car oui, c'est là où on voit que la syndication a du bon, car sans elle, et à cause d'audiences en baisse, CBS aurait sûrement annulé la série.

L'an dernier j'avais vu les saisons 1 et 2 de Defiance, série SF qui m'avait beaucoup plu, même si j'avais trouvé la saison 2 un peu en-dessous, en raison de la storyline d'Irisa qui était assez pénible. La saison 3 a été de très bonne facture, j'ai retrouvé tout ce que j'avais aimé en saison 1. Les habitants de Defiance ont eu fort à faire face à plusieurs ennemis redoutables et nos héros ont été bien malmenés. Le season finale qui s'est terminé sur une note un peu douce-amère pouvait très bien servir de series finale. D'ailleurs à ce jour, la série n'a toujours pas été reconduite pour une saison 4 (ni annulée d'ailleurs). Edit : la série a été annulée quelques heures après la publication de ce bilan...

J'ai beaucoup aimé Forever, pas très originale dans son traitement mais très sympathique. Et les personnages étaient tous attachants et intéressants que ce soit Ioan Gruffudd en médecin légiste immortel avec son délicieux accent britannique, Lucas, son amusant collègue, Jo la flic, et surtout Abraham joué par Judd Hirsh qui a été mon personnage préféré. J'ai beaucoup aimé aussi Adam l'ennemi juré de Henry Morgan, joué par Burn Gorman de Torchwood. La série n'a pas eu les audiences escomptées et a été annulée à la fin de la saison 1. Cela me rend triste mais la série s'est conclue de façon satisfaisante.

La saison 5 de Falling Skies a été la dernière et c'est bien dommage car j'aimais beaucoup cette série d'été, surtout pour ses personnages. L'an dernier, elle avait baissé d'une demi-étoile car la storyline new age sur Lexi ne m'avait pas convaincue. La saison 5 a su revenir aux fondamentaux, à savoir la famille Mason et le 2nd Mass et la guerre. J'ai trouvé la fin de la série plutôt satisfaisante même si tout est résolu un peu trop rapidement dans son dernier épisode. Adieu donc Tom, Anne, Hal, Ben, Matt, Colonel Weaver, Pope et les autres, je vous regretterai.

iZombie est la nouvelle série de Rob Thomas (Veronica Mars) sur une jeune femme devenue zombie et qui travaille dans une morgue pour étancher sa faim de cerveaux humains. Quand elle est en mange, elle absorbe les souvenirs et la personnalité du cerveau qu'elle vient de prendre et aide un flic à résoudre les enquêtes. La série a commencé gentiment pour devenir de plus en plus intéressante au fil des épisodes. Rose McIver qui joue Liv Moore est très fraîche et sympathique, David Anders que j'aime beaucoup joue également un zombie mais c'est Ravi, le boss de Liv (et dans la confidence) que j'ai préféré car très marrant (et avec un accent anglais ce qui ne gâche rien). La saison 2 vient de commencer.

Scorpion est l'histoire d'un groupe de génies aidé par une gentille serveuse dont le fils est un génie aussi et qui aident le gouvernement lors d'affaires délicates. Walter O'Brien, le leader, c'est un peu Sheldon Cooper en plus séduisant :) Pour tout dire, même si je trouvais la série sympa, j'ai failli abandonner au bout de 3 épisodes par manque de temps et puis je m'y suis remise et franchement j'ai beaucoup aimé la série, bien fun, et les personnages super attachants. La marque de fabrique de la série ce sont les solutions improbables et rocambolesques trouvées par l'équipe à chaque épisode pour venir à bien de certaines missions. Ça en a fait hurler plus d'un, moi j'ai trouvé que ça allait bien avec l'ensemble. En tout cas, je suis ravie que la série ait eu une saison 2 (qui a commencé il y a deux-trois semaines) et je suis ravie de retrouver l'équipe surtout Walter et Paige que je shippe complètement :D

 Comme avec Scorpion, j'ai failli abandonner Madam Secretary au début par manque de temps et parce qu'elle était sympathique mais sans plus et puis je m'y suis remise et j'ai vraiment accroché malgré son classicisme de série politique américaine destinée à un grand network. Tea Leoni est épatante en Secretary of State (équivalent de notre ministre des affaires étrangères) et surtout la famille McCord est super attachante et réaliste ainsi que l'équipe de travail d'Elizabeth McCord. Ce n'est pas une série impressionnante et forcément palpitante mais elle est solide. Et elle a obtenu une saison 2 qui vient de commencer.

j'ai failli mettre une demi-étoile en moins pour la saison 8 de The Big Bang Theory. Je l'ai trouvée un tantinet moins amusante que les saisons précédentes parce que ça commence un peu à tourner en rond. Mais elle fait quand même partie des très bonnes comédies que je regarde toujours avec plaisir. J'espère que les 2 saisons à venir (la 9e a débuté) redonneront quand même un peu de punch à la série.

 L'année dernière j'avais fait baisser The Vampire Diaries d'une demi-étoile, je le la lui ai remise pour sa saison 6. Pas que la saison fut meilleure (j'avais déjà noté la saison dernière à presque 16 comme cette année) mais parce que j'en garde un très bon souvenir général. Je sais qu'il est de bon ton de critiquer et descendre la série mais je prends toujours plaisir à la regarder. En tout cas, j'ai beaucoup aimé Bonnie et Damon en début de saison, le jeune Kai fut un méchant très convaincant et le dernier épisode fut un crève-cœur et pas seulement parce que Nina Dobrev a quitté la série. Elena n'était pas mon personnage préféré donc ça ne m'a pas touché plus que ça et puis, à moins de vivre sur une autre planète, son départ avait été annoncé des semaines avant. Mais le season finale a été très émouvant pour plusieurs autres raisons et j'ai hâte de voir ce que donnera la série sans Elena car elle (la série) a bien sûr été renouvelée pour une saison 7 qui vient de commencer.




 Spin-off ou série soeur de The Walking Dead, Fear the Walking Dead raconte l'histoire d'une famille recomposée à Los Angeles au tout début de l'épidémie. J'ai trouvé les deux premiers épisodes assez efficaces et intéressants, mais mon intérêt s'est émoussé au fur et à mesure des 3 suivants avant que le season finale (la saison 1 n'avait que 6 épisodes ) ne redresse un peu la barre. C'est une série qui n'est pas mal mais j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages assez fades. La série a eu une seconde saison, de 15 épisodes il me semble, je pense que je serai au rendez-vous, du moins pour les premiers.

 L'année dernière, j'avais laissé Lost Girl à 4 étoiles malgré une saison un peu en-dessous des précédentes. La première partie de la saison 5 m'a plu mais j'ai trouvé que là aussi il manquait encore quelque chose pour l'aimer autant qu'avant. En fait, il n'y a plus ce côté fun qui me plaisait tant. La série a toujours eu des côtés sombres mais aussi un peu de légèreté. À trop se concentrer sur les problèmes de Bo et sa filiation, les scénaristes ont un peu oublié le reste. Et ce qui m'a déçue aussi c'est que cette saison était la dernière et ils ont trouvé le moyen de la couper en deux, ne diffusant que 8 petits épisodes pour garder le reste et les diffuser un an après, c'est à dire en ce moment. Zut alors ! Du coup, je ne vous parlerai de la 2e partie que l'année prochaine.

Pendant des années, j'ai regardé Modern Family sans bien comprendre pourquoi cette série avait tant de récompenses (même si je l'aimais bien) et pour sa 6e saison, le miracle a presque eu lieu ! :) J'ai trouvé de nombreux épisodes vraiment amusants, j'ai beaucoup ri et j'ai même failli lui mettre 4 étoiles ! Je ne l'ai pas fait car cette saison n'a rien de vraiment originale mais je dois dire que si on regarde le parcours sur le long terme, c'est une comédie qui tient encore très bien la route au bout de tant d'années. La série a été renouvelée pour une saison 7 qui vient de débuter.

The Middle est toujours une série sympa à regarder, grâce aux enfants Heck, Axl, Sue et Brick qui sont toujours très amusants. Je ne me lasse pas de la regarder et suis ravie qu'elle ait eu une saison 7 qui vient d'ailleurs de débuter, avec Charlie McDermott, l'acteur qui joue Axl et qu'on a failli perdre à un moment car il avait été casté pour un pilot qui n'a pas été retenu. Ouf.

J'appréhendais un peu de regarder The Whispers car j'ai peur des enfants qui font peur au ciné ou dans les séries (je suis traumatisée par les gamines de Shining et Le village des damnés - version 1960). Mais j'ai passé outre, surtout que les enfants ne sont pas vraiment effrayants et j'ai bien apprécié cette série d'été de science-fiction, pas très originale ni super bien jouée mais très efficace. La saison 1 se termine sur un cliffhanger alors qu'une saison 2 n'est pas du tout garantie (pour le moment aucune nouvelle)  et que les contrats des acteurs ont expiré fin juin.

L'an dernier, j'avais trouvé la cinquième saison de Glee assez moyenne et c'est peu de dire que j'ai commencé à regarder la 6e et dernière à reculons. Mais, avec un retour aux sources à McKinley High, j'ai retrouvé un peu du charme qui faisait les premières saisons, même si les épisodes n'ont pas toujours été très bons, en particulier ceux où il y avait Sue Sylvester que j'ai trouvé pathétique et une vraie caricature du personnage. Mais bon, il y a toujours eu un moment à chaque épisode où j'avais la larme à l'oeil, en particulier lorsque Finn était évoqué. Le dernier épisode de la série m'a convenue et m'a fait pleurer, parce que, malgré tout, Glee fut une série qui m'aura souvent touchée et dont les personnages me manqueront.

12 Monkeys est une série adaptée de l'excellent film de TerryGillian avec Bruce Willis et Brad Pitt. Si le principe de base est gardé (voyage dans le temps, le nom du héros et le virus), elle diffère pas mal du film. Ce fut une série très plaisante à regarder, pas extraordinaire mais prenante (et parfois compliquée :)). Elle a été renouvelée pour une saison 2 et j'en suis ravie.

 J'avais plutôt bien apprécié Salem lors de sa première saison et la saison 2 fut du même acabit. Pas la série de l'année mais qui se laisse bien regarder. On y retrouve à peu près les mêmes acteurs avec l'ajout de Lucy Lawless en sorcière européenne machiavélique. La fin de saison laisse certains de mes personnages préférés dans des situations incertaines voire précaires, et ouf, la série a été renouvelée pour une saison 3 lors du San Diego Comic Con de juillet.

Wayward Pines est une série plutôt bien ficelée sur une ville mystérieuse et bien propre dans laquelle se retrouve l'agent Ethan Burke sans possibilité d'en sortir. Comme l'agent on se demande ce qu'il se passe pendant les premiers épisodes et la série prend une direction tout à fait inattendue en milieu de saison (à l'épisode 5) avec retournements de situation et révélations à la pelle. Matt Dillon, Toby Jones et Carla Gugino sont très convaincants dans leurs rôles respectifs. Il n'y a que la blonde qui jouait la mère dans Allegiance que je n'ai pas pu supporter. Conçue comme une mini-série de 10 épisodes, la toute fin ouvre les portes à une saison 2.

J'ai davantage accroché à la saison 2 d'Extant qu'à la première, d'où la demi-étoile en plus. Malgré des défauts, je me ne suis jamais ennuyée à la regarder et j'ai apprécié les différentes storylines, surtout qu'il avait été question que l'histoire se focalise davantage sur les aliens que sur les androïdes et ce ne fut pas du tout le cas, les deux sujets étant étroitement mêlés. La fin de saison a laissé une ouverture pour une éventuelle saison 3 mais la série a été annulée récemment.

Benched fut une comédie sympa à regarder se passant dans l'univers des avocats commis d'office. Le premier épisode était vraiment très prometteur, la suite un tantinet en-dessous mais j'ai vraiment aimé quand même, surtout que les personnages sont attachants, en particulier l'acteur de Better Off Ted et Eliza Coupe qui a un sacré abattage. J'aurais bien aimé une saison 2 mais la chaîne a décidé d'annuler la série à l'issue de cette saison 1 :(

The Librarians fait suite à une série de 3 téléfilms diffusés en 2004, 2006 et 2008 (que j'ai vus et chroniqués au début de cette année) sur un bibliothécaire un peu spécial et une bibliothèque qui l'est encore plus. 3 nouveaux bibliothécaires prennent la succession de Flynn Carson (Noah Wyle) même si celui-ci fait des apparitions dans quelques épisodes et sont protégés par un Gardien joué par Rebecca Romjin (que j'aime beaucoup). Ce fut une série sympa, pas extraordinaire mais suffisamment fun que je prenne plaisir à la regarder. Mais il faut reconnaître que les épisodes les plus sympas furent ceux où apparaissaient Noah Wyle qui apportait un petit grain de folie. Le dernier épisode concluait très bien la série et pouvait servir aussi bien de season finale que de séries finale. mais la série a été renouvelée pour une saison 2 et j'en suis bien contente.

Dark Matter a été une petite série SF d'été bien sympa. J'ai pris beaucoup de plaisir à la suivre. Pas la série de l'année mais je me suis attachée à ces mercenaires qui se réveillent dans un vaisseau spatial sans aucun souvenir de qui ils sont et ce qu'ils font là et qui cachent chacun de bien lourds secrets La série a obtenu une saison 2 et heureusement car la saison 1 s'est terminée sur un cliffhanger.

 Alors Galavant c'est l'Ovni de l'année ! :) Une série médiévale et comédie musicale de 8 épisodes, diffusés 2 par 2 sur un chevalier, Galavant, dont la chérie (qui n'est pas la douce oie blanche que l'on croit...) a été enlevée par un roi fourbe et qui va partir avec son page et une princesse pour la reconquérir. C'est complétement loufoque, mais ça marche ! Les acteurs sont sympas (Timothy Odmunsen est super dans le rôle du roi, j'ai adoré Vinnie Jones dans le rôle de son homme de main, le petit chef cuistot est trop chou et il y a des guests de luxe comme Rutger Hauer ou Anthony Steward Head), et les chansons sont entraînantes. J'ai trouvé les 8 épisodes très sympas, trop courts et j'en aurais bien redemandé. Heureusement, malgré des audiences peu convaincantes, la série a obtenu une saison 2.

J'avoue avoir bien du mal au début avec Selfie, j'avais trouvé les deux premiers épisodes assez mauvais, au point d'avoir envisagé de l'abandonner. Mais j'ai fini par m'attacher à cette série très fraîche et amusante, inspirée de Pygmalion et My Fair Lady ne serait-ce que pour les noms Eliza Dooley pour Eliza Doolittle et Henry Higgs pour Henry Higgins), grâce surtout à ses deux acteurs principaux, l'adorable Karen Gillian (Amy Pond dans Doctor Who) et John Cho (habitué aux seconds rôles et qui trouve là un rôle de premier plan tout à fait sympathique - et séduisant). La série a été annulée au bout de 7 épisodes mais les suivants ont été diffusés sur Hulu ce qui m'a permis de voir les 13 épisodes commandés. Je regrette qu'elle n'ait pas continué.




L'an dernier j'avais plutôt bien aimé Resurrection même si elle me faisait penser aux Revenants. La saison 2 a bien démarré avec des intrigues intéressantes et surtout avec Michelle Fairley (Catelyn Stark dans GoT) dans un rôle ambigu. Mais sur la fin de la saison c'est devenu plus religieux et mystique et ça m'a moins convaincue, même si le dernier épisode était bien. Du coup, je lui ai mis une demi-étoile en moins. La série a été annulée au terme de cette saison 2.

 L'an dernier j'avais trouvé la première saison d'About a Boy très sympa, fraîche et pétillante. La 2e saison fut dans la même veine même si je l'ai trouvée un peu en-dessous d'où la demi étoile en moins. Sans doute parce que l'effet de nouveauté n'était plus là, ou parce que c'était un peu redondant dans les situations (et la fin ne m'a pas vraiment convaincue). Et le fait que la diffusion ait été interrompue 6 épisodes avant la fin puis les derniers épisodes balancés sur le net tout d'un coup plusieurs mois après n'a sans doute pas aidé. Il n'empêche que je l'ai quand même bien appréciée et je regretterai Will, Fiona et Marcus puisque la série a été évidemment annulée.

 Au début, j'ai eu du mal avec Constantine au point d'avoir envisagé de l'abandonner après 2-3 épisodes. Mais j'ai persisté et finalement j'ai bien aimé même si elle m'a fait penser à Supernatural par certains côtés (en particulier les cas de la semaine). C'est surtout le personnage de Constantine, spécialiste des forces occultes, désinvolte et pas mal voyou sur les bords qui m'a plu (et l'accent anglais de l'acteur :)), ainsi que Zed la jeune femme aux visions qui l'aide. La série n'a pas marché et n'a dont pas été au-delà des 13 épisodes initiaux, ce qui est bien dommage vu les dernières secondes du dernier épisode... Mais cerise sur le gâteau, vous pourrez retrouver le personnage (et donc l'acteur) dans l'épisode 5 de la saison 4 d'Arrow.

Dans la lignée de sa saison 1, la saison 2 de The Last Ship fut sympa à regarder, très bien pour l'été avec toujours un côté très patriote américain sans peur et sans reproche assumé. Je lui ai mis une demi-étoile en moins car elle m'a peut-être un tantinet moins convaincue mais je suis très contente de la retrouver pour une saison 3 car la série a été renouvelée. C'est marrant parce que pour cette série aussi, le season finale faisait très series finale si l'on excepte la toute dernière scène.

 L'année dernière, j'avais trouvé New Girl toujours sympa mais inégale et ce fut encore le cas avec cette saison 4. Certains épisodes m'ont beaucoup plu (en particulier le season finale que j'ai trouvé extra), d'autres m'ont vraiment laissée de marbre voire ennuyée. Je trouve le personnage de Jess de moins en moins amusant, voire une caricature d'elle-même et heureusement que les autres sont là pour amener quelque chose (j'ai beaucoup aimé Coach cette saison, par exemple, dommage que l'acteur ait quitté la série en fin de saison). La série a été renouvelée pour une saison 5 malgré des audiences en berne et elle sera diffusée à partir de janvier 2016.

 Les geeks de Silicon Valley sont revenus pour une saison 2, saison que j'ai trouvée moins bien que la première (d'où la demi-étoile en moins). C'était toujours sympa à regarder mais quelques épisodes m'ont vraiment laissée de marbre, et j'ai regretté que ce soit un peu toujours la même chose (les autres leur mettent toujours des bâtons dans les roues concernant leur société). Même la fin de la saison qui aurait pu être plus optimiste se termine sur la même note que la plupart des épisodes. Reste que ça reste bien à regarder et que je serai au rendez-vous pour voir Erlich (mon chouchou), Richard et les autres en saison 3.

 Dans Bates Motel, on suit l'adolescence de Norman Bates, le tueur psychopathe de Psychose. Une série en demi-teinte pour moi dont j'ai rattrapé les 2 premières saisons et vu la 3e en direct. J'ai plutôt apprécié la saison 1, j'ai trouvé la saison 2 assez moyenne (je me suis souvent ennuyée) et la saison 3 fut meilleure malgré certaines storylines plus faiblardes mais on ne peut nier que l'univers soit particulier et surtout les relations entre Norman et sa mère sont malsaines à souhait et très bien rendues. Malgré mes réserves, ça se laisse bien regarder et les acteurs, Freddie Highmore (qui a bien grandi et qui campe un jeune Anthony Hopkins plutôt convaincant), et surtout Vera Farmiga, sont excellents. Mais j'aime particulièrement les personnages de Dylan et Emma. La série a été renouvelée pour deux saisons ! La 4e sera diffusée début 2016.

Manhattan Love Story fut une petite comédie romantique qui n'a pas marché et qui a été annulée par sa chaîne au bout de 4 épisodes. Heureusement Hulu a diffusé les 7 épisodes restants ce qui a permis de voir comment la série se terminait. Ce n'était pas exceptionnel mais franchement je l'ai trouvée bien sympa à regarder. Après, je pense que je me serais lassée s'il y avait eu plus d'épisodes.

Ascension fut une mini-série en 3 parties (et 6 épisodes) qui raconte comment, en 1963, 600 hommes et femmes furent envoyés dans un vaisseau spatial pour que leurs enfants (ou petits-enfants) atteignent 100 plus tard Proxima du Centaure. La série se déroule 51 ans plus tard (de nos jours donc) alors que le premier meurtre vient d'être commis en 50 ans... Ce n'est pas la série de l'année, ça porte surtout sur les relations entre hommes et femmes, luttes de pouvoir, complots, que ce soit sur terre ou dans la navette. Ça se laisse regarder mais ça aurait pu être bien mieux. Et il n'y aura pas de suite.

J'ai rattrapé la saison 1 de Helix en début d'année 2015 et j'ai suivi la saison 2 en direct. La saison 1 portait sur un virus qui décimait une station en arctique et la 2e sur une épidémie dans une petite île où vivait une espèce de secte. Pour les deux saisons, les personnages principaux étaient une équipe du CDC à qui il arrivait beaucoup de choses et la série a pris une tournure SF au fil du temps. Ce ne fut pas une série géniale mais qui se laissait regarder, même si la saison 2 est devenue un peu n'importe quoi au fil des épisodes (et je pense que pour le dernier épisode, les scénaristes ont dû fumer quelque chose de frelaté :)) Ce qui m'a beaucoup plu c'est la bande-son, incluant des musiques "guillerettes" (dont celle du générique) en décalage avec l'histoire. La série a été annulée et n'aura pas de saison 3 mais de toute façon, je ne me demande ce qu'ils auraient pu raconter vu la façon dont se terminait la 2e, même si on restait avec des questions en suspend.

L'année dernière, j'avais trouvé la 1ère saison de Dominion assez moyenne, c'était d'ailleurs la seule autre série à 2 étoiles et demie avec Under the Dome. Cette année, j'ai plutôt bien apprécié sa saison 2 (et pas seulement à cause de Michael le bel archange ;)), mieux construite, même si ce n'est pas une série extraordinaire. J'ai d'ailleurs trouvé que la saison était trop courte. La série vient d'être annulée et je suis furieuse car elle se terminait sur pas mal de cliffhangers assez prometteurs.

Je vous avais abandonnés il y a 5 ans avec la saison 3 de Californication qui m'avait vraiment déçue, ce fut d'ailleurs mon flop de la saison 2010-2011 (avec deux étoiles). Cette année, cet été, même, j'ai repris la série pour enfin la terminer et j'ai regardé les 4 saisons restantes (48 épisodes) en un mois. Je dois dire que j'y allais un peu à reculons mais finalement j'ai bien accroché. Cette série Sex Drugs & Rock’n’roll aura eu beaucoup de bas, des moments ridicules, mais aussi des hauts, une super bande-son, des guests sympas (notamment Rob Lowe en Eddie Nero) et surtout quelques moments de grâce, notamment quand ça portait sur la relation entre Hank et Karen ou avec Becca leur fille et dont une scène réussissait souvent à rattraper un épisode plus que moyen. Les saisons 4 et 6 auront été pas mal du tout, d'ailleurs la série aurait très bien pu se terminer là sur cette dernière scène de la saison 6 mais la 7e saison aura permis de bien conclure la série et la toute fin m'a mis les larmes aux yeux. So long ♫ Motherfucka ♫

La saison 2 de The Strain fut dans la lignée de la première, plutôt bien même si pas extraordinaire. Elle a la chance d'être diffusée l'été où j'ai moins de séries à regarder. Un seul point noir, le gamin Zach, qui a été recasté et joué par l'acteur qui interprétait Max Weaver dans The Neighbors et qui est un personnage très pénible dans The strain. La série a été reconduite pour une saison 3 et j'en serai car j'ai trouvé le season finale intéressant.

Z Nation est une série qui porte bien son nom tellement c'est une série Z ! :) Mais qui assume bien son côté nanar et décalé, parfois ridicule. C'est un peu un Walking Dead fun. Bref, un virus a ravagé la planète transformant les gens en zombies quand ils meurent. Un homme, Murphy, sur lequel a été testé un vaccin, a été immunisé et est devenu quelque chose entre un humain et un zombie vivant. Une équipe de bras cassés est chargée de l'emmener en Californie où un labo pourra se servir de son immunisation pour fabriquer un vaccin à grande échelle. En Alaska, Citizen Z, dernier survivant d'un repaire de la NSA, les guide. Malgré tout ses défauts, j'ai bien aimé la série qui m'a fait passer un moment sympa. La série a été reconduite pour une saison 2 qui a débuté il y a un mois. Je vous en reparlerai l'an prochain.




La 6e saison de Cougar Town aura été la dernière de la série et sûrement la saison de trop. J'avoue m'être ennuyée à plusieurs reprises et ne l'avoir regardée que parce que c'était la fin. Franchement, à part voir nos amis de Cul-de-Sac boire du vin et se réunir chez Jules ou ou café de Grayson, on n'a pas vu grand chose (d'où une étoile en moins et une impression globale assez moyenne sur l'ensemble de la saison) mais j'avoue que le dernier épisode m'a émue et que j'ai versé ma larme...

Cette année encore, Under the Dome fait partie des deux (et donc rares) séries que j'ai trouvées très moyennes. Comme les deux précédentes années, pourtant, la saison avait bien commencé, assez intrigante. Mais très vite la série est retombée dans ses travers, avec des acteurs jouant assez mal pour certains (seuls la belle Rachelle Lefevre - Julia - et l'excellent Dean Norris - Big Jim - et dans une moindre mesure Mike Vogel - Barbie - ont trouvé grâce à mes yeux) et avec l'actrice qui jouait Christine qui me donnait des envie de meurtres, et  des histoires devenant inintéressantes. Et j'ai eu envie de m'arracher les yeux à chaque fois que le mot "kinship" était prononcé (ceux qui ont vu cette saison comprendront). Les audiences étant fortement en baisse, la série n'a pas obtenu de saison 4 (ouf !) mais la saison 3 s'est conclu de façon plutôt satisfaisante malgré une ouverture pour une éventuelle nouvelle saison mais pas assez accrocheuse pour donner envie de revenir si la série avait été renouvelée. Adieu donc Chester's Mill, tu ne manqueras à personne ! ;)

 *********************************************

Me voici donc arrivée au bout de cette longue récap, j'espère qu'elle vous aura plu (si vous avez eu le courage de la lire en entier :)) et cette année encore, j'ai largement dépassé mon record puisque j'ai regardé 76 séries entières contre 67 l'an dernier ! Parmi ces 76 séries, un peu moins du tiers avaient des saisons de 22 ou 24 épisodes mais certaines avaient plusieurs saisons. Les autres avaient en moyenne 13 épisodes. En tout cas, une année bien remplie donc et je ne pense pas pouvoir dépasser ce nombre de 76 l'an prochain. Enfin, j'espère, sinon ça voudra dire que je n'ai plus de vie ! ^^

Parmi toutes ces séries, j'en ai vu 16 à 5 étoiles (soit 3 de plus que l'an dernier), 14 à 4 étoiles et demie (4 de plus que l'an dernier), 15 à 4 étoiles (contre 11 l'an dernier), 15 à 3 étoiles et demie (5 de moins que l'an dernier), 14 à 3 étoiles (3 de plus) et 2 à deux étoiles et demie (idem que l'an dernier). Peu de flops donc car j'abandonne les séries qui ne me convainquent vraiment pas et des catégories plutôt bien équilibrées. Et apparemment je choisis bien mes séries puisque c'est en 5 étoiles que j'en ai le plus ! :)

J'espère que l'année qui arrive sera aussi satisfaisante. Pour le moment, parmi les nouveautés que j'ai commencées, je doute qu'il y en ait à 5 étoiles, et même 4 et demie car pour le moment, rien ne me convainc vraiment. Et à part celles que j'ai déjà en cours, je n'ai commencé aucune sitcom. J'ai déjà parfois du mal avec celles que je regarde et aucune nouveauté ne m'a donné envie de la continuer. Mais je vous en reparlerai l'an prochain. Et pour vous donner envie de retrouver mon bilan dans un an, un petit teaser : parmi mes séries, il y aura Breaking Bad, Teen Wolf, Castle, True Detective saison 2, Hannibal saison 3 et plein d'autres encore ;) Bonne année séries à tous !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.