8

Hunger Games 2 : L'embrasement de Francis Lawrence

Posté par Frankie le 31 décembre 2013 à 15:44 - Catégorie : , , ,
Titre original : Hunger Games, Catching Fire
avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Woody Harrelson, Liam Hemsworth

Spoilers sur le film précédent

Résumé :
Katniss et Peeta sont rentrés vainqueurs des jeux de la faim. Mais la façon dont ils s'en sont sortis constitue un affront pour le président Snow qui ne peut l'accepter. Alors que les deux jeunes gens commencent la tournée des vainqueurs, la révolte commence à gronder dans certains districts. Les 75e jeux appelés Jeux de l'expiation va être l'occasion pour Snow de mettre tout le monde au pas.


Mon avis:
Si vous lisez mon blog régulièrement, vous savez que je suis fan de la saga Hunger Games de Suzanne Collins qui est à mes yeux la meilleure dystopie Young Adult qu'on puisse trouver. Le premier film m'avait également beaucoup plu malgré quelques petits défauts. J'ai eu la chance d'être en France lors de la sortie de cette suite et il va sans dire que je me suis précipitée pour aller la découvrir en salle et j'en suis ressortie ravie !

Katniss et Peeta sont rentrés vainqueurs des jeux de la faim dans leur district (le 12e). La vie a repris son cours mais l'aventure a marqué la jeune fille à jamais. Le président Snow ne pouvant accepter la façon dont Katniss lui a forcé la main pour survivre la met en garde. Sa survie passe par son attitude durant la tournée des vainqueurs afin d'étouffer toute forme de rébellion qui commencer à éclater dans certains districts. Mais loin de calmer les populations, les apparitions de Katniss et Peeta les encouragent à se révolter. La 75e édition des Jeux appelés de L'expiation va être l'occasion pour le Capitole et son président de piéger Katniss...

Comme j'ai lu le livre il y a déjà plus de trois ans, je ne me souviens pas des détails mais j'en garde malgré tout un souvenir très vivace et je dois dire que j'ai trouvé que ce film était une très bonne adaptation du roman éponyme. Tout ce dont je me souvenais est dedans et je n'ai donc pas eu de déception à ce niveau-là.

J'ai trouvé le film un peu mieux maîtrisé que le premier (les effets caméra à l'épaule ont disparu et mon estomac a dit merci au réalisateur ! :)) avec ce qu'il faut d'action et d'émotion. La partie Jeux est un peu courte et la fin rapide mais c'était déjà comme cela dans le livre donc rajouter des scènes pour faire plaisir aux spectateurs n'aurait servi à rien.

Ce film parle surtout de la montée de la rébellion et de la prise de conscience de Katniss que ses actions ont un impact sur son district et les autres. Pour elle, le fait d'avoir agi comme elle l'avait fait à la fin du 1 était surtout un moyen de survivre. Pour les populations, c'est un appel à l'espoir et au fait qu'il est possible de contrer le Capitole.

La romance et son éternel triangle amoureux propre aux films/romans Young Adults sont également une part importante de l'intrigue. Katniss doit composer avec ses deux prétendants, celui vers qui son coeur la ferait plus naturellement pencher, Gale et celui imposé par les événements et qui a l'aval du Capitole, Peeta. Je n'ai pas trouvé cela trop pesant, trop mielleux.

Jennifer Lawrence m'épate toujours quand je la vois dans un film et j'ai été ravie de la retrouver en Katniss. Elle compose une Katniss assez touchante mais toujours aussi battante et révoltée.

Josh Hutcherson/Peeta, est mon petit chouchou. Je le préfère de loin à Liam Hemsworth/Gale. Sans doute parce que le rôle de Peeta est plus nuancé que celui de Gale qui lui est le pendant de Katniss au masculin.

Je n'avais pas encore été très convaincue par les prestations de Sam Caflin dans Les piliers de la terre et Pirates des Caraïbes 4 mais là, je dois dire que je l'ai beaucoup apprécié dans le rôle de Finnick, l'un des tributs. Il apporte beaucoup de charisme à ce personnage qui m'avait moins marquée dans le livre. J'ai également beaucoup aimé Jenna Malone dans le rôle de Joanna, une autre tribut. J'ai aimé son côté rentre-dedans :)

Elizabeth Banks est décidément parfaite dans le rôle d'Effie. Sous ses dehors de fashion victim, elle est parfois assez touchante. Et j'ai adoré ses extravagances vestimentaires ! :)

Woody Harrelson est également impeccable dans le rôle d'Haymitch et Donal Sutherland est très inquiétant en président Snow, ce personnage me fait froid dans le dos ! J'ai en revanche été un peu moins convaincue par Philip Seymour Hoffman, grand acteur mais qui ne donne pas une représentation très charismatique de Plutarch Heavensbee, le nouveau juge.

La réalisation de Francis Lawrence (De l'eau pour les éléphant, Constantine, Je suis une légende, entre autres et rien à voir avec Jennifer) est très bien menée. Ses scènes au Capitole sont époustouflantes de beauté (surtout les costumes), il est très bon dans les scènes d'action et les scènes dans l'arène sont parfois assez dures. Je n'ai pas vu passer les 2h30 que dure le film et j'aurais presque aimé qu'il dure plus longtemps !

En conclusion, Catching Fire est un excellent film dans le genre et il marie très bien divertissement et drame. Et si vous voulez savoir si Katniss et Peeta seront renvoyés dans l'arène :) et s'ils réussiront à survivre une fois de plus, regardez-le ! Le 3 tome sera découpé en deux films (je ne vois pas trop l'intérêt à part le côté marketing) et le prochain film sortira en novembre 2014, j'ai hâte !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

0

Thor : Le monde des ténèbres d'Alan Taylor

Posté par Frankie le 30 décembre 2013 à 10:46 - Catégorie : , , ,
Titre original : Thor : The Dark World
avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston

Résumé :
Le terrible Malekith, autrefois défait par un ancêtre de Thor, veut répandre les ténèbres sur Asgard et les 9 mondes dont la Terre. Thor va devoir s'allier à son frère et ennemi juré, Loki, pour essayer d'empêcher Malekith d'arriver à ses fins et de détruire tout ce qui est cher au coeur de notre héros, dont la jolie terrienne, Jane Foster...


Mon avis :
Il y a un an, j'avais découvert le premier volet de cette saga nordique et intergalactique que j'avais trouvée sympa mais sans plus. Mais comme j'avais beaucoup apprécié le personnage de Loki dans le premier Thor et dans Avengers, j'avais très envie de le retrouver ainsi que Thor d'ailleurs, même si avec son côté beau mec pas très futfut, il n'arrive pas à la cheville de mon cher Loki ! :) Au final, j'ai trouvé le film meilleur que Thor 1 et j'ai passé un moment fort agréable.

Après les événements d'Avengers, Thor est retourné vivre sur Asgard puis avec ses amis s'est employé à pacifier les mondes alentours. Loki, lui, s'est retrouvé enfermé dans les geôles asgardienne. Mais un terrible danger menace les 9 Mondes dont la terre. Alors que ces mondes vont s'aligner et devenir vulnérables, le terrible Malekith, autrefois défait par le père d'Odin, entend bien en profiter pour faire répandre les ténèbres et se rendre maître de l'univers, menaçant tous les proches de Thor, à commencer par Jane Foster, la jolie scientifique laissée sur terre...

L'intrigue de ce 2e volet est assez classique du genre. Un vilain méchant (une sorte d'Elfe noir) veut s'emparer de l'univers, aux gentils de ne pas le laisser arriver à ses fins. Voilà, ça tient en à peine deux lignes ! ^^ Et les gentils auront bien besoin des 1h52 d'action et d'aventures que dure le film pour en venir à bout... ou pas, je ne vais pas tout vous dévoiler non plus ! :p

Voilà donc un pur blockbuster qui n'a pas d'autre but que de divertir. Qui permet d'assister à de belles scènes de baston, un peu d'émotion (il y a des scènes tristes, oui oui oui) et beaucoup d'humour. J'ai trouvé que ce film se prenait moins au sérieux que le premier et ce n'est pas plus mal. Car du coup, on prend énormément de plaisir à suivre Thor & Co et le film passe très bien.

Thor est toujours égal à lui-même, le beau garçon tout en muscles qui n'a pas une psychologie bien développée ! :) Mais il est sympathique et j'avoue que j'aime bien ce super-héros même s'il n'a pas la carrure d'un Batman, d'un Spiderman ou d'un Iron Man. Chris Hemsworth semble prendre plaisir à le jouer et c'est ce qui compte.

Mais mon personnage chouchou (comme beaucoup), c'est bien évidemment Loki joué par Tom Hiddleston. Lui, c'est l'anti-héros par excellence, prêt à faire tous les coups tordus pour arriver à ses fins et on se sait jamais sur quel pied danser avec lui. Il agit toujours dans son intérêt même quand il semble se ranger du côté des gentils. À quand un film qui s'appelle Loki ? :)

Natalie Portman reprend son rôle de Jane Foster. Dans le premier, j'avais regretté qu'elle ne soit qu'une potiche servant de faire-valoir au beau héros. Ici, elle a un rôle un tantinet plus conséquent avec une storyline la concernant directement mais il y a encore du chemin à parcourir pour que Jane soit vraiment un personnage fort.

J'ai bien aimé Darcy l'assistante de Jane et l'assistant de l'assistante (dont je ne me rappelle plus le nom) et qui apportent pas mal de légèreté et d'humour.

À noter la présence de Chris O'Dowd (The IT Crowd) en amoureux potentiel de Jane. J'aime beaucoup O'Dowd, donc j'étais ravie de le retrouver là, même pour un petit rôle.

Parmi les amis de Thor, Zachari Levy (Chuck) a pris la place de Josh Dallas (Charming de Once Upon a Time). Il s'est fait une tête de blond, c'est un peu bizarre. Mais je regrette qu'on ne le voit pas davantage.

Christopher Eccleston joue le méchant Malakith. Il paraît qu'il a refusé de jouer dans l'épisode anniversaire de Doctor Who (il était le 9e Docteur pour ceux qui ne le savent pas) pour prendre ce rôle d'Elfe noir. Vu comme il est grimé, il aurait bien pu laisser la place à quelqu'un d'autre et aller faire son caméo dans Doctor Who :p

La réalisation est efficace. Le très shakespearien Kenneth Brannagh a laissé la place à Alan Taylor qui vient de la télévision et a réalisé des épisodes de séries majeures dont l'excellente Game of Thrones. Autant dire que l'épique, ça le connaît ! :) Du coup, le film semble plus aéré, moins pesant que le premier tout en gardant un aspect très épique (oui je me répète mais je n'ai pas trouvé de synonyme ! :D). Les scènes d'action et de batailles sont spectaculaires et les décors sont très beaux notamment ceux d'Asgard (qui m'ont fait penser à certaines villes de Starwars). Bref, c'est un film très bien fichu.

En conclusion, voilà un très bon film de divertissement pour peu que vous aimez les super héros bien musclés et les films qui font du bruit ! :) Et si vous aimez Loki, vous ne pouvez pas passer à côté bien sûr ! Alors si vous voulez savoir si Malakith parviendra à ses fins, si Loki sera un atout dans la bataille contre le vilain méchant et si Thor retrouvera sa belle Jane, regardez-le !

Note :



Vu en version original sous-titrée

5

Challenge Un genre par mois

Posté par Frankie le 28 décembre 2013 à 18:33 - Catégorie : ,
Ma copine Iluze lance un nouveau challenge, Un genre par mois. Il s'agit de lire un genre prédéfini à l'avance entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014.

Le planning pour l’année 2014 se découpe comme suit :
1.    Janvier : Contemporain
2.    Février : Albums ou Beaux-Livres
3.    Mars : Fantasy ou Fantastique
4.    Avril : Historique
5.    Mai : Thriller, Polar ou Policier
6.    Juin : BD ou Manga ou Comics
7.    Juillet : Romance ou Chic Lit ou Erotique
8.    Août : Science-fiction
9.    Septembre : Essai ou tout autre livre non fictionnel (biographie, témoignage,…)
10.    Octobre : Jeunesse ou Young Adult
11.    Novembre : Classique ou théâtre
12.    Décembre : L’indéfinissable
Par indéfinissable, on peut comprendre tout livre difficilement identifiable dans un genre ou un livre à la croisée de deux genres (il suffit de regarder s’il y a deux genres dans BBM par exemple, ce n’est pas si difficile à trouver ^^).

Deux grades sont proposés :
- L’explorateur va participer tous les mois. Il a droit à deux « jokers ». En quoi consiste-t-il ? Si un genre ne vous tente pas ou que vous n’en avez pas dans votre bibliothèque, vous pouvez décider de choisir un autre genre. Dans l’idéal, ce serait bien d’éviter la redite. Donc si par exemple, en janvier, vous ne désirez pas lire du contemporain, vous pouvez prendre un album. En février, ce serait bien de continuer à varier les genres et donc de prendre un beau-livre à la place, etc.
- Le touriste : vous participez en dilettante, quand ça vous chante, quand le(s) genre(s) vous fait envie.
Le but est donc de lire 1 livre par mois pour chaque genre. Mais vous pouvez en lire plus bien sûr dft012.

Les inscriptions peuvent se faire sur Livraddict ou sur le blog d'Iluze. Pour les explorateurs, l'inscription se fait jusqu'au 31 janvier au plus tard sinon vous serez seulement en dilettante ^^. L’article de présentation est facultatif mais toujours le bienvenu pour faire connaître le challenge.

Pour ma part, je m'inscris en Explorateur ça me permettra de cumuler avec d'autres challenges. Rendez-vous dans un an pour voir si j'ai réussi !

2

Sexe entre amis de Will Gluck

Posté par Frankie à 17:33 - Catégorie : , ,
Titre original : Friends with Benefits
avec Justin Timberlake, Mila Kunis

Résumé :
Jamie, chasseuse de têtes, recrute Dylan qui vient s'installer à New York. L'alchimie entre eux est évidente mais ayant connu des relations compliqués, ils décident de n'avoir que des relations physiques tout en restant amis. Cette situation va-t-elle pouvoir perdurer sans dommage pour l'un ou l'autre ?



Mon avis :
En octobre dernier, je cherchais une petite comédie romantique légère à regarder avec ma fille et mon choix s'est porté sur ce film car il faisait partie d'un challenge Seriebox. Si le point de départ est assez intéressant et que le film se laisse regarder sans déplaisir, il tombe malheureusement dans le convenu pour n'être finalement qu'une comédie romantique sans grande imagination.

Jamie, chasseuse de têtes, fait venir Dylan de Los Angeles à New York pour un poste de directeur artistique au sein d'un magazine de mode. Leur attirance est immédiate mais tous deux s'aperçoivent qu'ils ont les même aspirations, que l'amour comme dans les comédies romantiques est quelque chose de très surfait et qu'il vaut mieux s'en tenir au sexe entre amis sans obligations. Mais quand les sentiments viennent s'en mêler, les choses se compliquent...

Le postulat de départ et la première moitié du film m'ont beaucoup plu. Je me suis dit "ah enfin une comédie romantique qui sort des sentiers battus" ! C'était légèrement impertinent, coquin, glamour et c'était rafraichissant de voir deux personnages à l'aise dans leurs baskets sur les choses de l'amour sans se prendre la tête. Et puis pouf, le film a viré pour devenir extrêmement convenu dans le genre. Vous savez le schéma classique de toute bonne comédie romantique, on se plaît, on s'aime, on se sépare sur un malentendu ou pour je ne sais quoi d'autre et à la fin tout est bien qui finit bien ! Oui je spoile la fin mais ce n'est pas comme si c'était LA révélation de l'année ! :) Du coup, le film m'a moins emballée. L'ambiance pétillante a laissé place à un produit émoussé. Je suis plutôt bon public sur ce genre de film et me contente de peu mais je n'aime pas quand on essaie de me vendre un film un peu différent et que je me retrouve à voir une bluette aseptisée.

Les deux acteurs principaux ne sont évidemment pas du tout désagréables à regarder ! :) Je ne connaissais pas Mila Kunis (enfin, si, imdb me dit que je l'ai vue dans Sans Sarah rien ne va et Black Swan) mais je l'ai trouvée très sympathique. Elle est fraîche, pétillante et drôle. La comédie romantique lui va bien.

Quant à Justin Timberlake, on ne le présente plus ! C'est le beau gosse par excellence, pas forcément un excellent acteur mais dans chacun de ses rôles il s'en tire plutôt bien et perso, j'aime bien le voir. Son alchimie avec Mila Kunis dans ce film est évidente.

Du côté des personnages secondaires, j'ai bien aimé la mère de Jamie jouée par Pamela Clarkson.

Pour ce qui est de la réalisation, Will Gluck (inconnu au bataillon !) ne s'en tire pas trop mal, il suit bien le cahier des charges à la lettre. :)

En conclusion, pas grand chose à dire de plus sur cette comédie romantique qui se voulait impertinente et qui au final ne se démarque pas des autres mais avec laquelle on passe quand même un moment agréable. Et si vous voulez savoir si Jamie et Dylan s'apercevront qu'ils sont plus que des amis, regardez-le.

Note :



Vu en version original sous-titrée

Ce film fait partie du Mini Challenge Romance de Seriebox
2/12
32/50

6

127 heures (Plus fort qu'un roc) d'Aron Ralston

Titre original : 127 Hours, Between a Rock and a Hard Place

Résumé :
Le 26 avril 2003, Aron Ralston, un ingénieur de 27 ans adepte d'escalade, part pour une randonnée d'une journée en Utah sans prévenir personne. La randonnée tourne au cauchemar quand Ralston déloge un rocher et tombe au fond d'une crevasse, le rocher lui écrasant la main droite lui interdisant toute échappatoire. Le calvaire va durer 127 heures...


Mon avis :
 Il y a deux ans et demi, j'avais écrit la chronique du film tiré de ce livre, film que j'avais énormément aimé. Du coup, j'avais acheté ce témoignage dans la foulée et il était resté dormir dans ma Pal. Pour ne pas l'y laisser encore plus longtemps, je l'ai inscrit à mon challenge ABC cette année et cela m'a permis de découvrir cette aventure hors du commun du point de vue de celui qui l'avait vécue.

Le 26 avril 2003, la vie d'Aron Ralston va changer brusquement. Jeune ingénieur de 27 ans, c'est un adepte des sports extrêmes et surtout d'escalade en montagne. Ce jour-là, il part pour une randonnée à priori anodine, dans les gorges de l'Utah, sans prévenir quiconque. Si en chemin, il rencontre deux jeunes femmes et lie connaissance, il ne leur dit pas exactement où il se rend. Au milieu de l'après-midi, l'accident stupide survient. Il déloge un rocher, glisse au fond d'une crevasse et le rocher de presque une demi-tonne lui écrase la main droite. Le voilà coincé pratiquement en équilibre contre le mur de la crevasse, avec très peu d'eau et 2 burritos, sans espoir de voir venir rapidement des secours, puisque personne ne sait où il se trouve. Son cauchemar va durer 127 heures à se demander comment pouvoir s'en sortir...

Vous savez combien de jours font 127 heures ? Cela fait 5 jours et 7 heures. C'est donc le temps qu'a passé Aron Ralston au fond de ce trou à survivre et se demander comment s'en sortir. Doit-il essayer de faire basculer le rocher qui pèse pas loin d'une demi-tonne ? Doit-il s'amputer la main ? Et si oui, comment, puisqu'il n'a qu'un canif et quelques sangles pour faire un garrot. Et s'il s'ampute la main comment rejoindre sa voiture ensuite qui est à 8 miles (13 kilomètres) de là où il se trouve alors qu'il sera affaibli ?

C'est donc ce témoignage très fort que nous livre Aron Ralston sur sa survie (oui il a survécu puisqu'il en a écrit un livre) et je dois dire que j'ai énormément aimé tous ces passages-là. Car le type est un sacré battant et a une sacrée constitution ! Si vous lisez le livre, vous serez épaté de voir comment il arrive à survivre avec autant peu d'eau, tout en restant lucide. Comment chaque nuit, il s'attend à mourir et que l'instinct l'emporte sur le découragement. Il y a des passages très émouvants, notamment lorsqu'il s'adresse à sa famille et ses amis face à sa caméra en pensant ne jamais les revoir...

Et puis il y a les passages sur sa vie d'avant. Sa vie de sportif surtout et ça c'est trèèèès long ! Le livre aurait gagné à être plus concis sur cet aspect-là car on a droit à toutes ses escalades depuis son adolescence et comme je ne connaissais ni les lieux, ni vraiment les termes techniques, ça m'a ennuyée et j'avoue avoir lu en diagonale certains passages.

Mais ces passages permettent de montrer que l'accident survenu ce jour-là n'est pas anodin. Ce type est un mélange d'inconscience et d'insouciance ! Combien de fois avait-il déjà échappé à la mort en grimpant des sommets ? Il y a eu la fois où il s'est fait poursuivre par un ours, la fois où il a failli se noyer, la fois où il a réchappé d'une avalanche, la fois où il a failli avoir les doigts gelés. À chaque fois qu'il racontait une des ses mésaventures, ça me faisait grincer des dents et je me disais mais franchement ce type est malade ! Mais cela permet de s'apercevoir que bien souvent la passion l'emporte sur le jugement.

Pas grand chose à dire sur les autres protagonistes de l'histoire qui sont des amis de l'auteur, sa famille et c'est émouvant de voir qu'à un moment, ils vont tout mettre en oeuvre pour retrouver Aron, sans beaucoup d'indices sur son parcours.

Le style de l'auteur n'est pas trop compliqué à lire mais il y a pas mal de termes techniques assez ardus et des noms de lieux à foison et tout ça ressemble un peu à du chinois pour celui qui ne s'y connaît pas. Mais son écriture est très réaliste et on a vraiment l'impression d'être avec lui au fond de cette crevasse...

En conclusion, un très beau témoignage sur le courage et l'envie de survivre un peu parasité par le récit des exploits antérieurs d'Aron Ralston. Et si vous voulez savoir comment il a réussit à survivre plus de 5 jours dans des conditions extrêmes et surtout comment il a pu s'en sortir lisez-le. Et regardez le film qui est encore mieux car plus concis ! :)

Note :



Ce livre fait partie du du Challenge ABC 2013 de Nanet
et c'est ma dernière lecture ! 
26/26

Il fait partie du Challenge Read in English d'Avalon
8
Et du du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 31/50
L'Utah fut le 45e état à rejoindre l'Union en 1896. Il se situe à l'Ouest des USA et est le 13e état en terme de superficie. Sa capitale est Salt Lake City. 63 % des habitants de l'Utah sont des mormons. Les paysages de cet état sont très diversifiés, on y trouve des régions désertiques avec du sable, des forêts et des montagne.

2

Moi, moche et méchant de Chris Renaud et Pierre Coffin

Posté par Frankie le 27 décembre 2013 à 09:08 - Catégorie : , , ,
Titre original ; Despicable Me
avec les voix de Steve Carell, Jason Segel, Russell Brand (Gad Elmaleh, Alex Métayer, Jonathan Cohen en VF)

Résumé :
Gru est un super méchant qui rêve de voler la lune aidé de ses minions et du docteur Nefario. Son projet va être mis à mal par son adversaire, l'ignoble Vector et surtout par trois adorables orphelines qui ne voient pas en lui un méchant mais un papa potentiel.


Mon avis :
Ça y est, je connais enfin les Minions !!! :D J'avais vu un peu partout ces petites bestioles jaunes marrantes, je connaissais le dessin animé de nom mais je n'avais encore jamais eu l'occasion de le découvrir. C'est chose faite grâce au challenge Seriebox et parce que j'ai envie de voir le 2e film sorti cet été qui parait-il est très bien.

Gru est un vilain qui conçoit toutes sortes de plans et de machines dans son sous-sol, entouré de ses minions, d'étranges petites bestioles jaunes et du docteur Nefario, qui l'aident à concevoir ses méfaits. L'ignoble Vector étant en passe de le détrôner pour le titre de plus grand méchant, Gru veut tenter une dernière prouesse, voler la lune ! Mais son plan va être contrecarré par 3 petites orphelines, Margot, Edith et Agnès qui décident qu'il sera leur papa !

Voilà un film d'animation ma foi fort sympathique même si j'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour qu'il soit vraiment enthousiasmant. C'est peut-être dû au fait que finalement les méchants ne sont pas très méchants. Vector est surtout très con et Gru est un homme avec des "mummy issues" (des problèmes avec sa maman) et dont le coeur ne demande qu'à être réveillé.

Le film navigue donc entre gags et gentils sentiments qui donne un produit bien calibré à l'usage des enfants. Les adultes attendront peut-être quelque chose en plus. Ceci dit on s'amuse beaucoup, même en étant adulte.

Comme je l'ai dit, Gru se veut méchant mais au fond il ne l'est pas vraiment. C'est quand même assez original d'avoir créé un personnage peu sympathique comme héros d'un dessin animé. Car si Gru n'est pas le big bad qu'on peut attendre, il n'est ni sympa ni très attachant. Ça change des héros lisse sans peur et sans reproche !

Comment ne pas aimer les 3 petites filles ? Elles sont a-do-ra-bles ! Mais vraiment ! Elles m'ont fait complètement craquer et je comprends que Gru finissent par sentir son coeur fondre à leur contact.

Je ne reviens pas sur Vector, j'ai déjà dit lapidairement ce que j'en pensais ! :)

Quant aux minions, ils apportent la touche d'humour mais qu'est-ce qu'ils sont crétins ! ^^

La réalisation est assez classique pour ce genre de film, les dessins ne sont pas mal.

En conclusion, un gentil film d'animation qui plaira aux amateurs du genre même si on a vu mieux. Et si vous voulez savoir si Gru arrivera à décrocher la lune et comment 3 fillettes vont arriver à dégeler ce gros méchant pas beau, regardez-le.

Note :



Le film fait partie du Mini Challenge Animation de Seriebox
3/9
42/50


4

Un monstre à Paris d'Éric (dit Bibo) Bergeron

Posté par Frankie le 26 décembre 2013 à 19:06 - Catégorie : , , , ,
Avec M, Vanessa Paradis, Gad Elmaleh, François Cluzet

Résumé :
Lors de la crue de 1910, un monstre sème la terreur dans les rues de Paris et il est pourchassé par le terrible préfet Maynott. C'est au cabaret "L'oiseau rare" que le monstre, rebaptisé Francoeur, a trouvé refuge et où sa voix fait des merveilles aux côtés de la chanteuse vedette, la belle Lucille.




Mon avis :
C'est d'abord par la chanson La Seine, interprétée par M et Vanessa Paradis, que j'ai découvert Un monstre à Paris. Puis comme il faisait partie du Challenge Seriebox de cette année, je me suis décidée à le regarder et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise, à la fois par l'esthétisme du film et son histoire.

1910, la Seine est en crue. Emile, un timide projectionniste est secrètement amoureux de la jolie caissière, Maud. Un jour, en compagnie de son exubérant ami, Raoul, livreur dans Paris au volant de son véhicule surnommé Catherine, ils vont livrer un paquet dans la serre du Jardin des Plantes. Mais une série de catastrophes va transformer un innocent insecte en monstre terrorisant la population. Le perfide Préfet Maynott est sur les dents. C'est dans le cabaret "L'oiseau rare" où chante la belle Lucille amie d'enfance de Raoul, que le monstre, déguisé et rebaptisé Francoeur par Lucille, va trouver refuge. Francoeur qui a une voix sublime qui va conquérir tous les parisiens...

Ce film d'animation m'a plu et pourtant il n'a rien de très original, au niveau graphisme, on pourrait se croire dans Ratatouille avec sa représentation de Paris, il emprunte au Fantôme de l'Opéra pour la façon dont se travestit Francoeur et il y a les éléments comiques de tout bon film d'animation hollywoodien (personnage ou bestiole). Et pourtant, ce film est tout à fait français et joue à merveille sur les clichés un brin désuet de la belle époque.

Le film est mené tambour battant, notamment grâce au duo enthousiaste Raoul et Emile, il joue sur l'émotion avec Francoeur et son droit à la différence, on craint pour sa vie quand le vilain Maynoff veut s'en débarrasser et il y a de beaux dessins de Paris en crue. Tout cela fait qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde et qu'on est embarqué dans l'histoire de bout en bout. J'avoue avoir retrouvé mon âme d'enfant en regardant ce film.

Les musiques de Patrice Renson sont en adéquation avec l'époque à laquelle se passe le film, elles sont entraînantes et sympathiques. Côté chansons, on peut regretter qu'il y en ait peu, juste deux, trois, composées par M et que l'on entende surtout La seine, qui est cependant, reconnaissons-le, une très jolie chanson où les voix de Vanessa Paradis et de M se mêlent harmonieusement.

Les personnages sont un peu stéréotypés mais très sympathiques, en particulier Emile, le gentil projectionniste, Raoul le hâbleur ou encore le fourbe Maynott (qui lui n'est pas sympa du tout ! :)). Lucille, la belle chanteuse, doublée par Vanessa Paradis, a ce qu'il faut de glamour tout en ayant un sacré caractère, ce qui n'en fait pas une évaporée prête à s'évanouir au moindre coup du sort. Quant à Francoeur, c'est mon chouchou. Sous son apparence de monstre, se cache une fragilité et une gentillesse que bien d'humains pourraient lui envier. Et la voix douce de M lui convient parfaitement (en même temps, le rôle a été créé pour lui :)). C'est marrant, d'ailleurs, à un moment, quand Lucille cherche à déguiser Francoeur, elle lui sort un costume le faisant ressembler à M :D

J'ai déjà parlé plus ou moins de la réalisation, je ne connaissais pas Bibo Bergeron mais internet me souffle qu'il a fait l'école des Gobelins (très réputée pour l'animation) et qu'il a officié sur Gang de requins et La route d'Eldorado (pas les meilleurs films d'animation que je connaisse !).

En conclusion, un très beau film d'animation qui pêche un peu par son manque d'originalité dans certains de ses personnages et son dessin (même si c'est très beau) mais qui saura plaire à ceux qui veulent être entraînés dans une folle histoire et découvrir un personnage très attachant de monstre au grand coeur. Et si vous voulez savoir si Francoeur saura se faire passer pour un humain, si Maynott arrivera à l'attraper et à le tuer et si le timide Emile arrivera à déclarer sa flemme à la douce Maud, regardez-le !

Note :



Ce film fait partie du Mini Challenge Animation de Seriebox
2/9
41/50

3

La dernière conquête du Major Pettigrew d'Helen Simonson

Titre original : Major Pettigrew's Last Stand

Résumé :
Le Major Pettigrew, veuf depuis 6 ans, vit dans le petit village paisible de Edgcombe St Mary et partage son temps entre le rituel du thé, la lecture et ses activités sociales au club de golf. La mort de son frère Bertie et le doux soutien de Mrs Ali, une veuve pakistanaise qui tient l'épicerie locale, viennent réveiller la torpeur dans laquelle le major vivait...


Mon avis :
Ce livre m'a tentée dès sa sortie il y a 2-3 ans mais je n'avais pas encore eu l'occasion de le lire. Je dois dire que je suis ravie de l'avoir enfin découvert car j'ai adoré ce Major Pettrigrew, bougon mais charmant ! :)

À la mort de son frère Bertie, le Major Pettigrew, 68 ans et veuf depuis 6 ans, se retrouve un peu désemparé. Son fils, Roger, arriviste et vivant à Londres, n'est pas d'un grand soutien, surtout lorsque le Major veut récupérer un fusil de son frère pour aller de pair avec celui qu'il reçut en héritage à la mort de son père. Dans le petit village de Edgecombe St Mary, où les activités consistent à prendre le thé, lire et être membre du club de golf, Ernest Pettigrew va retrouver goût à la vie grâce à la présence de Mrs Ali, une veuve d'origine pakistanaise qui tient l'épicerie locale. Cette amitié n'est pas du goût de tout le monde...

J'ai mis du temps à vraiment entrer dans ce livre, un bon tiers, mais finalement je me suis laissée prendre au charme désuet (s'il n'y avait pas eu des téléphones portables, je me serais demandée à quelle époque il se passait ! :)) de cette jolie histoire qui a fini par me conquérir totalement. Et "charme" est vraiment le mot qui caractérise ce roman. En lisant ce livre, on se sent transporté dans ce village, comme si on vivait en direct le rituel du "Five O'clock Tea" avec des scones, tout en lisant un bon livre au coin du feu. :) J'ai mis du temps à le lire (9 jours) mais je suis ravie d'avoir pu ainsi le déguster, comme un bonbon anglais. :)

Outre son côté très anglais, ce roman parle aussi de sujets aussi divers que la tradition face à la modernité (que ce soit pour garder l'authenticité du petit village face à l'avidité de certains ou allier traditions religieuses et modernités sociales au sein de la famille de Mrs Ali, notamment concernant son neveu) ou la difficile cohabitation entre les diverses communautés, ici anglaise et pakistanaise, où tu es accepté à condition que tu restes à ta place... Je ne vais pas m'étendre sur ces sujets, le mieux est de lire le livre.

L'aspect romantique n'est pas en reste non plus, mais c'est une histoire toute en délicatesse, qui prend son temps pour émerger. J'ai beaucoup aimé la façon, que j'ai trouvé tout à fait sensuelle d'ailleurs, dont l'auteur aborde ce sujet sur des personnages au crépuscule de leurs vies (pour Pettigrew s'entend, Mrs Ali n'a "que" 58 ans, c'est une jeunette ! :D), sur leurs désirs, leurs interrogations sur le fait de retomber amoureux et éventuellement recommencer sa vie, après avoir vécu toute une vie avec un époux ou une épouse. J'ai trouvé que c'était très joli, très bien amené et je n'avais qu'une envie c'est que Ernest et Jasmina (de leurs petits noms) tombent dans les bras l'un de l'autre ! ^^

J'ai été totalement conquise par Ernest Pettigrew ! Physiquement, je n'ai aucune idée (ou alors j'ai zappé) de ce à quoi il ressemble, à part qu'il a une moustache mais j'imagine que c'est un anglais bon teint, un peu replet mais bien conservé pour ses 68 ans. :) Mais j'ai adoré son esprit, son humour en beaucoup de circonstances et j'avoue m'être esclaffée comme une idiote devant certaines de ses réparties. J'ai aimé également sa façon de se démarquer (à son corps défendant parfois) de ses congénères tout en restant très traditionnel dans certaines circonstances Et j'ai beaucoup aimé également ses émois face à Mrs Ali.

En revanche, je n'ai pas aimé du tout son fils Robert, un petit con arriviste. Bon, son père ne le ménage pas et le rembarre souvent (avec ironie d'ailleurs) mais j'ai eu envie de baffer Robert à maintes reprises.

Mrs Ali, elle, m'a beaucoup touchée. Élevée en Angleterre de façon libérale par ses parents, elle doit subir une belle-famille traditionaliste tout en revendiquant le droit de vivre comme elle l'entend. Et le fait qu'une partie de la communauté anglaise ne la considère que comme l'épicière pakistanaise du coin ajoute un poids à sa vie, même si j'ai l'impression qu'avant de fréquenter le Major, ça ne la touchait pas. En tout cas, c'est un personnage magnifique qui complète à merveille le Major Pettigrew.

Les autres personnages sont plus ou moins stéréotypés entre le Lord chasseur et assez hautain, les commères du village, l'américain qui ne peut être qu'un homme mal dégrossi et plein aux as mais ils s'intègrent très bien dans toute l'histoire.

Le style de l'auteur m'a beaucoup plu. J'ai eu un peu de mal à m'y faire car en VO c'est un peu plus ardu que de lire un Urban Fantasy américain :) mais une fois dedans, ça a été un vrai plaisir. J'ai aimé ses tournures de phrase, sa façon de décrire la vie dans ce petit village ou celle d'amener l'éventuelle romance entre les deux personnages principaux par petites touches.

En conclusion, une histoire qui a su me séduire complètement au fil de ses pages et dont j'ai quitté à regret ses personnages principaux. D'ailleurs, quelques jours après avoir fini ce roman, j'ai encore la nostalgie d'Edgecombe St Mary et les dimanches lecture que passent Ernest et Jasmina autour d'une bonne tasse de thé. Et si vous voulez savoir si le Major Pettigrew et Mrs Ali s'autoriseront un peu de bonheur et pourquoi j'ai parlé de fusil dans mon résumé :) lisez-le !

Note :



Ce livre fait partie du du Challenge ABC 2013 de Nanet
25/26

Et l'auteur étant anglaise, il fait aussi partie du Challenge God Save the Livre d'Antoni
10/5

Il fait également partie du Challenge Read in English d'Avalon
7

4

Kick-Ass 2 de Jeff Wadlow

Posté par Frankie le 25 décembre 2013 à 11:26 - Catégorie : , ,
avec Aaron Taylor-Johnson, Chloe Moretz, Jim Carrey

Résumé :
Mindy et Dave, Hit-Girl et Kick-Ass de leurs noms d'emprunts, tentent de remiser leurs costumes et s'essaient à la vie quotidienne d'adolescents normaux. Mais voilà que Red Mist, qui s'est rebaptisé The Motherfucker, réapparaît et s'en prend à une bande vengeurs masqués qui veulent marcher sur les traces de Kick-Ass et Hit Girl...




Mon avis :
Il y a plus de trois ans était sorti le premier Kick-Ass, film réjouissant de Matthew Vaughn parodiant les films de super-héros. J'avais beaucoup aimé ce premier opus et j'avais donc hâte de découvrir la suite et de revoir le gentil Kick-Ass et la féroce Hit Girl. Hélas, j'ai trouvé ce deuxième film vraiment pas à la hauteur du précédent...

Hit Girl et Kick-Ass ont essayé de ranger leurs costumes de super-héros pour redevenir Mindy et Dave en essayant de vivre une vie d'ados normaux. Mais le retour à la réalité est difficile surtout pour Mindy qui a du mal à s'intégrer et ne se sent bien que dans son costume de Hit-Girl, parcourant les rues au grand dam de son tuteur. Le vide créé par leur retrait a donné des idées à d'autres vengeurs masqués emmenés par le Colonel Stars & Stripes. Mais tous deux vont devoir reprendre du service quand leur Némésis, Red Mist, fait sa réapparition pour se venger...

Si j'avais écrit ma chronique quand je suis sortie du film, je n'aurais eu qu'un mot à écrire : nul ! Et je ne lui aurait donné qu'une étoile. En effet, j'en suis ressortie extrêmement déçue et ma fille aussi. N'est pas Matthew Vaughn qui veut et là où ce dernier avait fait un film hyper violent mais réjouissant et décalé, Jeff Wadlow a voulu faire la même chose, en plus grand. Résultat, certaines scènes sont grotesques, niveau maternelle (le truc de la diarrhée m'a affligée) et je n'ai pas vraiment retrouvé ce que j'avais aimé.

Bon depuis, le temps a passé et cela m'a permis de réviser un peu mon jugement :) et de voir qu'il y avait quand même de bons côtés... J'ai beaucoup aimé le début, surtout les scènes où Mindy essaie de redevenir une jeune fille comme les autres. D'ailleurs une grande partie du film est centrée sur elle et je me dis que le film devrait se rebaptiser Hit Girl ! Kick-Ass est presque le faire-valoir de la jeune fille. Toutes les scènes dans lesquelles elle apparaît prennent une autre dimension (c'était déjà aussi pratiquement le cas dans le premier).

J'ai bien aimé les Vengeurs masqués également. Ils sont pathétiques (comme l'était Kick-Ass à ses débuts) mais sympas. En revanche, mon jugement sur les scènes du Motherfucker n'ont pas changé. Avec le recul, je trouve ce personnage toujours aussi lourd (je ne l'aimais déjà pas beaucoup dans le premier). Je ne dois pas être assez geek/nerd pour l'apprécier ! :)

 Aaron Taylor-Johnson a de plus en plus de mal à se faire passer pour un ado car il commence vraiment à faire "homme" :) Surtout aux côtés de la jeune Chloé Moretz. Bon ceci dit, il est parfait dans le rôle de Kick-Ass, alliant naïveté et courage inconsidéré. Si jamais Matthew Vaughn veut bien reprendre les rênes de la série et faire un Kick-Ass 3, je serai ravie de retrouver l'acteur.

Comme je l'ai dit plus haut, la "vedette" c'est Hit Girl, jouée avec beaucoup de bonheur par Chloé Moretz. J'adore cette jeune fille, j'adore son personnage, je veux encore la voir ! Et je suis ravie qu'elle ait l'âge du rôle et que ce ne soit pas une actrice de plus de 20 ans qui veuille se faire passer pour une gamine comme bien souvent.

Le colonel Stars and Stripes est joué par Jim Carrey. En général, j'aime beaucoup cet acteur qui m'a bien fait rire dans de nombreux films. Mais Carrey a créé la polémique avant la sortie du film en disant qu'il ne cautionnait pas sa violence et ça m'a un peu choquée ! S'il a vu le premier film, il savait à l'avance que c'était hyper violent et quand il a tourné dedans, il en a vu la violence aussi ! Alors quel est l'intérêt de cracher dans la soupe ? Se faire de la pub sur le dos du film ? Bon, pour être objective, il est très bien dans le rôle de colonel complètement déjanté.

Je ne reviens pas sur Red Mist/The Motherfucker, vous savez que je ne l'ai pas aimé.

Concernant la réalisation, j'en ai parlé aussi. Jeff Wadlow a voulu faire de la surenchère par rapport au premier film mais sans le talent de Vaughn et c'est parfois un peu n'importe quoi. J'ai trouvé même qu'il y avait un gros coup de mou au milieu du film. Certaines scènes de baston sont en revanche très bien réalisées, surtout quand il y a Hit Girl :)

En conclusion, une semi (pour ne pas dire une vraie) déception pour moi qui attendait beaucoup de cette suite, qui reste très parodique dans l'esprit, ultra-violente dans les faits, avec des moments intéressants mais qui vire parfois au grand n'importe quoi. Mais si vous voulez savoir si Hit Girl et Kick-Ass reprendront du service et arriveront à se défaire du turbulent Motherfucker, regardez-le quand même !

Note :



Vu en version originale sous-titrée



5

Magic Mike de Steven Soderbergh

Posté par Frankie le 23 décembre 2013 à 18:02 - Catégorie : , ,
Avec Channing Tatum, Alex Pettyfer, Matthew McConaughey

Résumé :
Mike rêve de monter sa propre affaire mais en attendant il multiplie les petits boulots dont strip-teaseur dans une boîte de Floride. Il rencontre Adam, dit le Kid, qu'il fait entrer dans la boîte et dont la soeur ne le laisse pas indifférent...





Mon avis :
Des beaux mecs à moitié à poil, il n'en fallait pas plus que mon oeil soit attiré par ce film d'autant plus que se passant en Floride, cela me faisait un état de plus à l'actif de mon challenge 50 états - 50 billets ! ^^ Le film se veut d'ailleurs moins tape-à-l'oeil que l'affiche le laisse supposer et j'ai passé un bon moment en compagnie de ses messieurs pour dames. :)

Mike, 30 ans, rêve de monter sa propre affaire. En attendant, il cumule les petits boulots le jour et, le soir, il devient Magic Mike dans une boîte de strip-tease de Tampa, tenue d'une main de fer par le vieillissant Dallas.  Il va faire entrer Adam, dit le kid, dans cet univers où l'argent et les filles coulent à flot, Adam qui a une soeur, Brooke, qui plaît bien à Mike mais qui voit d'un très mauvais oeil ces activités nocturnes.

Avec Soderbergh à la manoeuvre, c'est sûr que ce film ne pouvait pas être qu'une succession de scènes déshabillées. Même si le thème est vu et revu (un homme - ou une femme - cherche à sortir de sa condition mais les aléas de la vie vont lui mettre des bâtons dans les roues), le réalisateur arrive à faire un portrait assez juste de ce Chippendale dont ce n'est pas la vocation. Apparemment, c'est aussi basé sur la vie de l'acteur Channing Tatum. Ce n'est pas un excellent film mais ce n'est pas la daube à laquelle je m'attendais non plus. On peut sans doute reprocher la bluette assez convenue entre Mike et Brooke la soeur...

Je vous rassure, mesdames,ce n'est pas non plus un documentaire sur la pauvre vie de Mike. Si vous voulez voir des beaux torses et des belles fesses, vous serez servies ! ^^  Perso, après avoir vu ce film, et même si voir des beaux mecs me plaît bien, je n'avais pas du tout envie d'aller voir un spectacle de strip-teaseur ! J'ai trouvé que c'était assez triste en fait. Le métier de strip-teaseur est sordide que ce soit pour une femme ou pour un homme. Même si ici, c'est joliment chorégraphié...

Je ne connaissais absolument pas Channing Tatum avant de le voir dans ce film. Imdb me souffle que je l'ai vu dans le rôle du "garçon dans l'église" dans La guerre des mondes en 2005 ! Ok, ça m'aide vachement ! ^^ Bref, j'ai trouvé qu'outre sa belle gueule, il ne jouait pas trop mal et était plutôt convaincant en Mike.

Un acteur que je ne reconnais jamais, c'est Alex Pettyfer ! Depuis Numéro Quatre, à chaque fois que je le vois dans un film (Time Out et ce Magic Mike), c'est au générique de fin que je découvre qu'il jouait dedans ! ^^ En tout cas,  il n'est pas mal dans le rôle d'Adam même si ce personnage n'est pas très original.

Un qui crève l'écran et vole presque toutes les scènes où il apparaît, c'est Matthew McConaughey ! Il est extra dans ce rôle de patron de boîte de strip-tease, on voit qu'il s'est beaucoup investi pour le rôle :)

Dans le groupe des strip-teaseurs, vous aurez le plaisir d'y retrouver Matt Bomer (Neil Caffrey de White Collar et bien d'autres rôles) et Joe Manganiello (Alcide de True Blood).

Pas grand chose à dire sur la réalisation, c'est bien foutu, bon équilibre entre les scènes dans la boîte et la vie de Mike par ailleurs. Soderbergh (que je n'attendais pas ici, à vrai dire) nous a habitués à faire des films très différents et voilà donc un autre genre à son actif.

En conclusion, un bon film, meilleur que je m'y attendais, sur un type qui veut sortir de sa condition. Et si vous voulez savoir si Mike arrivera effectivement à mettre à exécution son projet d'entreprise et à sortir du monde de la nuit, regardez-le. Apparemment, un Magic Mike 2 est en préparation, l'occasion de voir encore des beaux mecs se trémousser ! :)

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Le film se passe donc en Floride
et fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 30/50

La Floride est l'état qui se trouve le plus au sud-est des États-Unis. Ce fut le 27é état à rejoindre l'Union en 1845. C'est le 22e étant en superficie, le 4e en terme de population. Sa capitale est Tallahassee, la ville la plus grande Jacksonville et la métropole la plus grande, Miami. Tampa, où se situe le film, a été fondée en 1823 et c'est la 23e ville des USA en terme de population.

6

Challenge ABC 2014

Posté par Frankie à 09:18 - Catégorie : ,

 Si vous suivez ce blog, vous savez que je suis adepte de ce challenge qui consiste à lire des livres de 26 auteurs (un par lettre de l'alphabet). Cela fera la 4e année que je serai fidèle au rendez-vous de Nanet car c'est un challenge que j'aime particulièrement (même s'il exige de la rigueur) car il me permet soit de découvrir des romans que je n'aurais pas lus, soit de vider ma Pal !

Les règles sont à peu près les mêmes que l'année dernière :

La version 2014 consiste à choisir un auteur par lettre, un minimum de 4800 pages pour l'ensemble des livres (afin d'éviter une liste avec 26 livres de 150 pages !) sauf pour l'option D (2400 - voir plus bas).

Le but reste de marier les styles : un classique, une nouvelle, un auteur étranger, un livre en fantasy, un en SF, un roman, un thriller... (Cette liste n'est pas exhaustive) Sauf pour l'option E (voir plus bas). Un minimum de 5 catégories différentes est demandé pour valider l'inscription (4 en option D)

Les tricheries sont la possibilité de mettre un prénom pour les lettres difficiles. Elles seront décomptées des changements. Si une liste est montée, au départ, avec une tricherie, il ne restera que deux changements possibles.

Les options
Voici 5 options proposées, mais vous devrez en choisir une et une seule par challenge. Vous pouvez, bien sûr, réaliser plusieurs challenges. Vous pourrez changer d'option en cours d'année sur demande (sauf pour l'option E ! (voir plus bas).

A comme Aléatoire : Sans liste de départ* (donc tout changement possible), pas de manga ni bd ni films, multi catégorie, 4800 pages minimum
B comme Bi-technologies : liste de départ, 3 tricheries/changements possibles, tous livres permis + films, multi catégorie, 4800 pages minimum.
C comme Complet : C'est le challenge type.
Liste de départ, 3 tricheries/changements possibles, pas de manga ni bd ni films, multi catégorie, 4800 pages minimum.
D comme Demi-challenge : Comme son nom l?indique, cest la possibilité de partir sur un demi-challenge, soit 13 noms. Les règles restent les mêmes que pour le challenge complet, mais divisé par deux. Liste de départ de 13 titres, 2 tricheries/changements possibles, pas de manga ni bd, ni films, multi catégorie (4 mini), 2400 pages minimum.

E = Édition spéciale : C'est la grande nouveauté 2014 ! 
Il s'agit de s'amuser avec les listes. Vous pouvez, dans cette option créer une liste en supprimant une des obligations de départ (sauf le nb de pages). Voici quelques exemples de listes :
-  Prénoms : seules les initiales des prénoms sont prises en compte
- « Liste type » : voir le topic 2013 ici 
-  Mono catégorie : vous choisissez une seule catégorie : classique, histoire... Attention, il existe des challenges spécifiques ABC : Challenge ABC Thriller/polar 2014 & Challenge ABC de l'imaginaire 2014, donc, ne le proposez pas !
Les listes doivent être postées avant le 31 décembre 2013 pour être validée et il ne faut commencer à lire les livres qu'à partir du premier janvier.
Pour ma part, je m'en tiens au classique avec la catégorie C.

Voici donc ma liste
A ~ Allende Isabel, Le royaume du Dragon d’or (315 pages - Pal - Jeunesse - Aventures - Challenge Jeunesse/YA)
B ~ Briggs Patricia, La marque du fleuve - Mercy Thompson tome 6 (378p - Pal - Urban fantasy - challenge 50 états - Baby Challenge bit-lit)
C ~  Caldera Georgia, Les larmes rouges (768p - Pal - Fantastique - Big Challenge ?)
D ~  Davant Sophie, Au-delà… grandir après la perte (187 p - Pal - Témoignage)
E ~ Evanovich Janet, Two for the Dough [Deux fois n’est pas coutume] (304p - Pal, Policier/Humour -  VO,
Challenge Read in English - Baby Challenge Chick-lit)
F ~ Ffjorde Jasper, Le début de la fin - Thursday Next tome 5 (498p - Pal - SF/humour)
G ~ Gabaldon Diana - An Echo in the Bone - Outlander tome 7 (1087p - Pal - Historique/fantastique - VO - Challenge Read in English
H ~ Hugo Victor, Ruy Blas (142p - Théâtre - Classique - Baby Challenge Theâtre)
I  ~ Indridason Arnaldur - La voix (400p - Pal - Polar)
J ~ Jomain Sophie, Les anges mordent aussi, Felicity Atcock tome 1 (300p - Pal - Bit-lit - 2 Baby Challenges)>
K ~ Krakaeur Jon, Into the Wild (284p - Pal - Aventures/biographie)
L ~ Legardinier Gilles, Demain j’arrête (404p -Pal - Humour contemporain)
M ~ Martin George R.R, A Feast for Crows [Le trône de fer intégrale 4] (1104 p - Pal - Fantasy - VO - Challenge Read in English - Baby Challenge Fantasy)
N ~ Neville Katherine, Le feu sacré (665p - Pal - Thriller)
O ~ Oates Joyce-Carol, Confessions d’un gang de filles (384p - Contemporain américain)
P ~ Patterson James, En votre honneur (325p - Pal - Thriller)
Q ~ Quinn Kate, L’impératrice des sept collines (537p - wish-list - Romance historique)
R ~ Ruiz Zafon Carlos, Le prisonnier du ciel (377p - Pal - fantastique - roman espagnol)
S ~ Scarrow Alex, Time Riders (432 p - Pal - Science-fiction - YA - VO - Challenge Read in English - Challenge Jeunesse/YA)
T ~ Thiry Pierre, Ramsès au pays des points-virgules (184p - Pal - conte)>
U ~ Udall Brady, Le destin miraculeux d’Edgar Mint (544 p - roman contemporain américain)
V ~ Vautrin Jean (et Dan Franck), Cher Boro (tome 8) (454p - pal - Aventures historiques)
W ~ Wellington David, Zombie Planet, Zombie Story tome 3 (438p - Pal - Terreur/SF)>
X ~ Xiaolong Xiu, Visa pour Shanghaï (384p - Pal - Policier asiatique - Tricherie)
Y ~ Yathay Pin, Tu vivras mon fils (305p - Témoignage)
Z ~ Zuicker Anthony E. Level 26 tome 2, Dark Prophecy (413p - Pal - Thriller)

soit 11613 pages à lire,1010 de plus qu’en 2013

2 Jeunesse/YA - 3 aventures - 1 Urban fantasy - 1 Fantastique - 2 Témoignage - 3 Humoristique - 3 Science- fiction - 1 Historique fantastique - 1 Théâtre classique - 3 Policier/Polar - 1 Bit-lit - 1 Biographie - 1 Humour contemporain - 1 Fantasy - 3 Thriller - 1 Romance historique - 1 Fantastique espagnol - 1 Conte - 1 Contemporain américain - 1 Terreur - 2 Asiatique.

2 Challenges Y/A, 4 Challenges Read in English - 5 ou 6 Challenges LA

1 tricherie

21 sont dans ma Pal, soit 6 de plus que l’an dernier

19

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (150)

Posté par Frankie à 09:04 - Catégorie : ,
150e C'est lundi que lisez-vous pour moi, oui 150e fois que je viens vous donner mes lectures de la semaine, waouh, et dernier de l'année 2013 puisque la semaine prochaine je serai absente, en vadrouille chez des amis. Je vous rappelle que ce rendez-vous a été créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini The Major's Pettigrew's Last Stand (La dernière conquête du Major Pettigrew) d'Helen Simonson et j'ai commencé 127 Hours (127 heures) d'Aron Ralston.

- Aujourd'hui, je suis toujours dans 127 Hours, j'en suis à 78%, ma liseuse me dit qu'il me reste 1h10 de lecture. Je devrais donc le finir aujourd'hui. C'est un livre intéressant et surtout poignant (l'auteur est resté coincé dans une crevasse pendant 127 heures en 2003, la main droite coincée par un rocher et donc impossibilité de bouger), mais certaines parties sur ses périples antérieurs sont trèèèès longs, j'en ai d'ailleurs lues certaines en diagonale...

- Ces deux prochaines semaines, une fois fini 127 Hours, je vais lire Astérix chez les Pictes de Goscinny et Uderzo (enfin Jean-Yves Ferri et Didier Conrad qui ont repris le flambeau pour cette aventure). Ça fait des années et des années que je n'ai pas lu d'Astérix ! Ça me rappellera mon enfance quand on n'avait pratiquement que les Astérix et les Tintin à lire en BD ! Ensuite, pour finir l'année, je lirai The Cater Street Hangman (L'étrangleur de Cater Street) d'Anne Perry, le premier tome d'une série policière se passant à l'ère victorienne avec Charlotte et Thomas Pitt en héros.
Puis ce sera le début de l'année et je ne sais pas très bien quelle sera ma première lecture, mais ce sera L'homme idéal (en mieux) d'Angéla Morelli, un roman comédie romantique dont certaines de mes copines (dont Karine) raffolent et qui est écrit par une ancienne blogueuse, Fashion, ou Time Riders tome 1 d'Alex Scarrow. En tout cas, je pense lire les 2 avant mon prochain C'est lundi dans deux semaines donc peu importe l'ordre ! ^^

Je vous souhaite un joyeux Noël et une très bonne année !

4

Elysium de Neill Blomkamp

Posté par Frankie le 21 décembre 2013 à 18:42 - Catégorie : , , ,
Avec Matt Damon, Jodie Foster

Résumé :
En 2154, les riches vivent sur une station orbitale où ils sont choyés et vivent dans le luxe tandis que les pauvres sont cantonnés sur Terre dans des bidonvilles où règnent la corruption et une criminalité galopante. Max, un homme de la Terre va tenter de rejoindre Elysium car sa survie en dépend...



Mon avis :
Il y a quatre ans était sorti un film petit de science-fiction sud-africain, District Nine, qui créa le buzz. Le nouveau film du réalisateur était donc attendu avec impatience et toutes les critiques élogieuses que j'ai pu lire çà et là m'ont donné très envie de le voir. Au final, c'est un bon film de science-fiction qui m'a plu mais sans plus.

En 2154, alors que les riches vivent de façon privilégiée sur Elysium, une station orbitale où ils bénéficient d'une vie choyée et des meilleurs soins, les pauvres sont cantonnés sur Terre devenue surpeuplée où seuls les plus débrouillards survivent. Max, un habitant de ces bidonvilles voués à une criminalité toujours plus grande, veut essayer de rejoindre Elysium car sa vie en dépend. S'il réussit, il pourrait également bien sauver une partie de la population terrienne.

Ce film est symptomatique de nombreux films (américains ou français) que j'ai vus cette année. Une première moitié intéressante, voire passionnante, un creux en milieu de film et un intérêt qui s’effiloche sur la 2e moitié. Ce fut malheureusement le cas pour Elysium qui commençait très bien, qui me plaisait beaucoup et qui a perdu de son intérêt à mesure que les minutes passaient. A lieu de faire un film plus critique, le réalisateur s'est cantonné au pur film d'action, à croire qu'il a suivi à la lettre le manuel du parfait scénariste qu'on peut trouver depuis des années. Le problème c'est qu'à force de faire toujours la même recette, ça se voit (et j'en reparlerai aussi quand je ferai ma chronique sur Kick-Ass 2...). Alors, parfois c'est bien emballé, comme Insaisissables, parfois ça passe moins bien, comme avec Elysium.

Bref, l'intrigue est donc des plus classiques, les pauvres contre les riches et un héros (pauvre et opprimé bien sûr) qui se dresse à lui tout seul contre le pouvoir établi. Rien de bien nouveau sous le soleil, c'est vu et revu... Si ce film m'a quand même plu dans son ensemble, j'avoue avoir soupiré quand Matt Damon se la joue héros au grand coeur... Un peu plus d'aspérités que diable !

Contrairement à District Nine où les acteurs étaient pratiquement inconnus, Blomkamp s'est entouré ici de comédiens chevronnés et reconnus. Matt Damon balade sa belle gueule et en prend plein (la gueule). Il est efficace, on croit en lui pour nous sauver, hein ? :)

Quant à Jodie Foster (que j'adore), elle s'est fait un look à la Christine Lagarde (actuelle directrice du FMI), elle est sans pitié, retorse et on n'éprouve aucune empathie envers elle.

Et on y retrouve aussi Sharlto Copley qui doit être l'acteur fétiche de Blomkamp puisqu'il jouait déjà dans District 9 (et bientôt District 10) dont il était le héros et qui est connu pour avoir joué également la version ciné d'Agence tous risques, il jouait le dingue ! :)

La réalisation est efficace, sans grand surprise mais aboutie. Pas grand chose à dire dessus.

En conclusion, un film qui vous plaira sûrement si vous êtes amateurs de science-fiction, mais qui pour m'a part m'a laissée un peu sur ma faim. J'en attendais davantage qu'un produit un peu formaté. Et si vous voulez savoir si Max arrivera à se rendre sur Elysium et à changer le cours des choses, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.