10

New York New York, le blog se met en pause américaine !

Posté par Frankie le 23 juillet 2013 à 07:21 - Catégorie :

Non je ne vais pas vous faire la critique de ce film que j'adore mais c'est juste un petit mot pour vous dire que je pars une semaine à New York et que par conséquent mon blog sera en pause pendant une petite dizaine de jours !

Je suis ravie de retourner à New York où j'étais déjà passée vite fait (2 jours) il y a 13 ans ! Au programme, visites bien sûr et surtout je vais aller voir une comédie musicale à Broadway, cadeau pour mes 50 ans ! Ce sera Wicked, la comédie musicale autour de la méchante sorcière de l'ouest du Magicien d'Oz. Pour ceux qui ne connaissent pas, Glee a repris Defying Gravity et deux comédiennes qui ont créé le musical à Broadway, Indina Menzel et Kristin Chenoweth, ont joué aussi dans Glee.



Je vous raconterai tout ça à mon retour ! À bientôt !

8

True Grit d'Ethan et Joel Coen

Posté par Frankie le 22 juillet 2013 à 09:38 - Catégorie : , ,
avec Jeff Bridges, Matt Damon, Josh Brolin, Hailee Steinfeld

Résumé :
Mattie Ross, 14 ans, est seule au monde depuis que son père a été assassiné par Tom Chaney. Elle engage un chasseur de primes bougon pour retrouver ce dernier. Mais un Texas Ranger le recherche aussi et tous 3 vont s'allier pour attraper l'assassin.




Mon avis :
J'aime beaucoup les films des frères Coen (notamment Fargo, The Big Lebowski et No Country for Old Men) mais je n'avais pas encore eu l'occasion de voir True Grit dont la bande-annonce m'avait paru alléchante. Il faut dire qu'à sa sortie (février 2011), je vivais déjà en Tunisie et que quand je suis rentrée pour des vacances, il ne passait plus bien sûr. Aussi, j'ai été ravie qu'il soit choisi pour le Ciné-Club de Sériebox (dont le thème était le Western) en janvier dernier car cela m'a permis de le découvrir enfin. Et s'il m'a plu, j'avoue être restée un peu sur ma faim.

1870, dans l'Ouest Américain, la jeune Mattie Ross a vu son père se faire tuer pour deux pièces d'or par le veule Tom Chaney. Désireuse de se venger, elle fait appel à un chasseur de primes Rooster Cogburn, alcoolique et colérique, le seul qui puisse l'aider à aller chercher l'assassin réfugié en terre indienne. Mais un troisième larron vient s'ajouter à la chasse, un Texas Ranger du nom de Laboeuf.

Je dois dire que dans l'ensemble, le film est très bien. L'histoire est sympathique à suivre, les acteurs sont impeccables, la musique est bonne, les décors très beaux et on passe un très bon moment à suivre les pérégrinations de Mattie avec ces deux fortes têtes que sont Cogburn et Laboeuf. La première moitié a vraiment répondu à mes attentes. Mais ensuite, j'ai trouvé que ça manquait un peu de punch. Ce n'est pas devenu ennuyeux, non, c'est juste devenu plus lent et j'ai eu l'impression de rester un peu au bord de la route.
Pourtant, il se passe beaucoup de choses, Mattie & co doivent éviter de nombreux pièges, se battre contre des bandits et éventuellement retrouver le vil Tom Chaney.

Les réalisateurs respectent bien les codes du western (vengeance, longues chevauchées) mais n'y apportent pas grand chose de nouveau. C'est un western hyper classique (il ne manque que John Wayne :)) et il manque sans doute le petit grain de folie qu'aurait peu apporter un Tarantino par exemple. Mais on ne peut nier leur savoir-faire et malgré ces réserves, ils nous apportent quand même un film bien solide, très sympa à regarder.

On ne peut pas leur reprocher d'avoir mal choisi leurs acteurs. Que ce soit la jeune Hailee Steinfeld, le vétéran Jeff Daniels ou encore l'éclectique Matt Damon, ils sont tous très très bon.

L'actrice qui joue Mattie est épatante. Elle a joue avec énormément de naturel, réussit à tenir la distance face à des acteurs chevronnés et j'ai vraiment été admirative de sa prestation.

Jeff Bridges est vraiment extra dans le film. On peine même à le reconnaître dans ce personnage de vieux chasseur de primes fatigué et qui n'attend plus rien de la vie et que la jeune Mattie va bousculer ! Bon si vous regardez le film en VO, regardez-le avec des sous-titres car son personnage marmonne tellement que dans sous-titres ce serait incompréhensible ! :)

Matt Damon casse ici son image de belle gueule de héros du cinéma américain, pour camper un Texas Ranger assez benêt. Lui aussi est excellent dans son rôle.

À noter (et je ne le savais pas avant le Ciné-Club) que ce film est un remake de Cent Dollars pour un shérif (True Grit en VO) réalisé par Henry Hathaway en 1968 et avec, je vous le donne en 1000, John Wayne (qui obtint l'oscar du meilleur acteur pour ce rôle de borgne alcoolique à l'opposé de ses autres rôles de héros sans faille) ! :)

En conclusion, pas grand chose à dire de plus sur ce film des frères Coen qui n'est pas très original mais qui fait passer deux excellentes heures malgré tout, malgré une certaine lenteur mais grâce à des acteurs très en forme. Et si vous voulez savoir comment Mattie arrivera à convaincre un vieux chasseur de primes de la suivre dans sa quête et s'ils retrouveront Tom Chaney, regardez-le.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

le début du film se passe dans l'ouest de l'Arkansas, notamment à Fort Smith
et il fait donc partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 33/50
 L'Arkansas est un état du Sud des États-Unis, bordé par l'Oklahoma, le Missouri, la Louisiane, le Mississipi et le Tennessee. Ce fut le 25e état à rejoindre l'Union en 1836. Sa capitale est Little Rock (connue car les Clinton y ont vécu quand Bill était Attorney General puis Gouverneur de l'état).
Fort Smith où se passe le début du film se trouve à l'ouest de l'état.

3

L'étreinte des ténèbres, Le monde de Chasseuse de la nuit, tome 2 de Jeaniene Frost

Posté par Frankie le 21 juillet 2013 à 15:36 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Eternal Kiss of Darkness

Résumé :
Kira Graceling est détective privée à Chicago. Un soir, en rentrant chez elle, elle entend des bruits. En voulant secourir une personne qu'elle croit attaquée, elle va découvrir un monde insoupçonné et surtout un bel homme ténébreux, Mencheres.




Mon avis :
Après Cat et Bones dans la série principale et Spade et Denise dans le premier tome de ce spin-off, c'est donc à Mencheres que Jeaniene Frost s'attelle en lui offrant une chance de rédemption en découvrant l'amour. Si ce tome est l'occasion d'en découvrir un peu plus sur Mencheres, je dois dire que c'est de la romance paranormale tout ce qu'il y a de plus classique, faisant la part belle aux relations entre Mencheres et Kira et avec une intrigue qui met un peu de temps à se mettre en place.

En voulant sauver ce qu'elle croit être une victime d'une attaque, Kira Graceling, détective privée d'une trentaine d'années, se retrouve en face de créatures qui n'ont rien d'humaines et c'est la présumée victime qui va la sauver, en fait, d'une mort certaine. C'est ainsi que Kira fait la connaissance de Mencheres, un homme mystérieux et troublant et qu'elle découvre un monde ou vampires et autres créatures existent...

Comme Spade auparavant, Mencheres ne faisait pas partie de mes personnages préférés dans la saga Chasseuse de la Nuit. Il avait un je-ne-sais-quoi qui me laissait de marbre. Ce roman est donc l'occasion de mieux faire sa connaissance, d'en apprendre plus sur son passé et ce qui l'a conduit à être le vampire que l'on connaît. Sans être transcendant, c'est pas inintéressant.

C'est aussi l'occasion d'en apprendre plus sur la hiérarchie des vampires et on apprend qu'il y a des gardiens de la loi vampirique, un peu comme les gardiens dans les Harry Dresden.

Pour le reste, l'intrigue est assez plate (même s'il y a de beaux retournements de situation notamment concernant Kira), un vieil ennemi en veut à Mencheres et essaie de le piéger, l'action met un peu de temps à arriver car le livre se focalise surtout sur la romance entre Mencheres et Kira qui est assez bateau. Ça n'a pas été une lecture désagréable mais franchement j'attends un peu plus de ce genre de roman. De la romance oui mais avec un univers consistant ou intéressant. À force de lire de l'urban fantasy ou de la romance paranormale, je deviens exigeante et si on me propose juste une banale histoire d'amour, je me lasse. Par exemple, les Dark-Hunters voire La confrérie de la dague noire sont très romancés mais les univers et les intrigues de chaque livre rattrapent quand même le tout, surtout chez les Dark-Hunters. Avec L'étreinte des ténèbres et La dernière goutte de sang avant, je trouve que Jeaniene Frost ne s'est pas foulée. J'espère juste que son spin-off suivant sur Vlad sera d'une autre teneur.

Kira est volontaire, attachante et se retrouve vite embarquée dans un monde qu'elle ne soupçonnait pas. Elle est sympa mais il m'a manqué un petit quelque chose pour que je l'aime vraiment.

Mencheres c'est pareil. Je suis ravie de l'avoir mieux connu, c'est un personnage surnaturel avec ses doutes et ses problèmes (franchement, il faudrait qu'il y ait des psys pour les créatures surnaturelles vu le nombre qui ont l'âme torturée, qui se sentent coupables de beaucoup de choses et dont le poids des années pèsent sur les épaules !) mais il n'a rien de bien nouveau.

Quant aux autres personnes, j'ai été ravie de revoir Vlad (c'est quand même plus rock'n roll quand il est là !) ainsi que Bones et Cat qui font de petites apparitions sympathiques.

Quant au grand méchant, ouais bof...

J'ai lu le livre en anglais, il se lit très bien, l'écriture de Frost est agréable à suivre, pas grand chose à dire dessus.

En conclusion, un 2e spin-off de Chasseuse de la nuit qui ne m'a pas déplu mais qui ne m'a pas convaincue entièrement non plus. Et si vous voulez savoir si Kira et Mencheres se sortiront des épreuves qu'ils vont vivre et pouvoir mener une vie d'amour et d'eau fraîche, lisez-le. Quant à moi, je vais enfin pouvoir continuer la saga principale puis découvrir celle sur Vlad !

Note :



Lecture commune organisée par Dex avec Audel, Sharon, Sokitty, Michou, Harmo20, L.J.Duhrel

Ce livre lu en VO fait partie du Challenge Version originale d'Avalon

  24

5

Changes, The Dresden Files tome 12 de Jim Butcher

Posté par Frankie le 18 juillet 2013 à 15:08 - Catégorie : , , , ,
Risque de spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Susan Rodriguez qui fut le grand amour de Harry et qui dût le quitter quand elle fut à moitié transformée en vampire fait appel à lui pour une affaire qui s'avère toucher notre sorcier de près. Une affaire mêlant les vampires de la Cour Rouge dont la redoutable Arianna Ortega qui voue une haine mortelle à Harry depuis qu'il combattit son mari. Harry n'aura pas trop de toutes ses forces et de ses amis pour s'en sortir. Mais cela suffira-t-il ?

Mon avis :
Vous savez, vous qui me lisez régulièrement, combien The Dresden Files est ma saga d'urban fantasy préférée et comme je suis épatée qu'au bout de tant de tomes l'auteur ne s'essouffle pas. Ce tome 12 est encore la preuve que Jim Butcher ne se laisse pas aller à la facilité car voilà sans doute le meilleur tome !

Harry et Susan se sont aimés il y a quelques années alors qu'elle était encore reporter à Chicago. Puis Bianca, la vampire rouge locale, a infectée Susan de la toxine vampirique. Pour ne pas céder à ses instincts et devenir vampire à 100 %, Susan est partie. Voilà qu'après toutes ces années, elle fait appel à lui pour une affaire qui les touche tous deux de très près. Harry va devoir affronter les vampires de la Cour Rouge dont la maléfique Arianna qui veut détruire Harry. Ce dernier va avoir bien besoin de toutes ses ressources et de l'aide de ses amis pour espérer s'en sortir. Mais à quel prix ?

Quel tome, mes amis, mais quel tome ! Si vous voulez de l'action, de l'émotion, des rebondissements, avoir le coeur étreint et une fin qui vous laisse abasourdis, c'est le tome qu'il faut lire ! Ce roman m'a fait passer par des états pas possible et avec l'envie de me jeter sur la suite à peine le livre refermé.

Le roman commence d'emblée très fort, dès la première page pour s'arrêter sur un coup de tonnerre 546 pages plus loin. Et il porte admirablement son titre, Changements. Car c'est bien de (gros) changements qu'il est question là dans les épreuves que va vivre notre héros et qui vont aller de charybde en scylla ! Je me suis même demandé à un moment comment il allait arriver à s'en sortir et ses alliés avec lui. Et ces changements ne concernent pas que lui. La Blanche Confrérie des sorciers se trouve à la croisée des chemins, tout comme Murphy...

J'ai laissé volontairement de côté une info capitale, qui se trouve pourtant sur la 4e de couverture du roman mais que je préfère taire pour laisser la surprise. Mais disons que cette info est la cause de toutes les décisions, judicieuses ou pas, que va prendre Harry.

Je le déclare tout haut, j'aime Harry Dresden ! À chaque tome, je l'adore un peu plus, sa nonchalance, son ironie, sa façon de prouver à ses amis qu'il est là pour eux, ses décisions parfois hasardeuses qui font qu'il est profondément humain malgré son statut de sorcier, je-l'a-do-reuh ! Ce type suit son coeur, sans se soucier des convenances, sans forcément penser aux conséquences, quitte à embrasser son côté obscur et il va le prouver encore ici. Je peux vous dire, sans en raconter trop, qu'il en bave des ronds de chapeaux dans ce tome, physiquement et mentalement et on a souvent mal pour lui ! Et franchement, je me demande bien ce que lui réserve Jim Butcher dans les prochains tomes...

Murphy, Thomas, Molly et bien d'autres sont présents dans ce tome, toujours fidèles, prêts à risquer leur vie pour notre sorcier bien-aimé. Ça m'émeut toujours de voir l'amitié qui règne entre certains, en particulier entre Murphy et Harry. Sans oublier Mouse, le chien presque humain de Harry que j'adore.

Un nouveau personnage fait son entrée, un "businessman" scandinave, nommé Donar Vadderung (et toute ressemblance avec un dieu viking bien connu n'est absolument pas fortuite ;)) que j'ai beaucoup aimé et que j'espère revoir dans de prochains tomes.

L'écriture de l'auteur est égale à elle-même, prenante, palpitante, ça se lit super bien. Vraiment j'aime beaucoup comme Butcher écrit.

En conclusion, voici un tome que j'ai adoré, qui m'a prise aux tripes et qui m'a fait hurler bien souvent ! Et si vous voulez savoir quelle est cette affaire pour laquelle Susan fait appel à Harry et tout ce qu'il va lui arriver au cours de cette aventure, lisez-le. Et c'est là où je regrette vraiment que de nombreux lecteurs ne puissent pas continuer cette saga faute d'édition française ! :/

Note :



Lu en lecture commune avec Heclea, Yumiko et Taliesin.

Ce livre lu en VO fait partie du Challenge Version originale d'Avalon

  23

5

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

Posté par Frankie le 17 juillet 2013 à 09:46 - Catégorie : , , , , ,
Titre original :

Résumé :
Dans une pension sur la Côte d'Azur, un femme mariée, Madame Henriette vient de s'enfuir avec un jeune homme qu'elle connaissait à peine. Le scandale fait grand bruit. Pour une vieille dame anglaise, cette aventure lui rappelle une autre, similaire, qu'elle vécut il y a plus de 25 ans...



Mon avis :
Voilà le troisième livre de Stefan Zweig que je lis. Si Le joueur d'échecs m'avait beaucoup plu, La confusion des sentiments m'avait laissée plus dubitative. Vingt-quatre heures est une nouvelle que beaucoup ont appréciée mais qui m'a moi laissée plutôt de marbre, même si j'ai vraiment aimé, une fois encore, le style de Zweig.

Gros scandale dans une pension de la Côte d'Azur, Madame Henriette a laissé mari et enfants pour s'enfuir avec un jeune homme qui n'était de passage que depuis vingt-quatre heures. Tout le monde y va de son avis, scandalisé la plupart du temps. Seul le narrateur essaie de comprendre ce qui a poussé cette femme à agir comme cela. Pour l'éclairer, une des clientes de la pension, une vieille anglaise distinguée, lui dévoile comment, dans des circonstances similiaires, vingt-heures ont également changé sa vie il y a plus de vingt ans.

Au début, je me suis laissée embarquer dans cette histoire de femme qui part avec un inconnu et qui crée le scandale. Mais cette partie de l'histoire, loin d'être le coeur du livre, n'est en fait que le prétexte à une autre histoire, celle de la vieille anglaise qui au tournant de la quarantaine et alors qu'elle n'attendait plus grand chose de la vie, connut une passion fulgurante pour un jeune homme qui, lui, avait une autre passion, le jeu.

C'est donc cette histoire dans l'histoire que la protagoniste narre au narrateur et je dois dire que si toute cette histoire se veut passionnée, violente dans les sentiments des uns et des autres, triste et désespérée, elle m'a plutôt laissée indifférente. Je l'ai même trouvée vaine une fois refermé le livre, du style "ah bon, tout ça pour ça ?". Après La confusion des sentiments, il faut bien reconnaître que l'exaltation des sentiments chez les personnages de Zweig ne m'émeut absolument pas.

Je n'ai pas passé un moment désagréable non plus, hein, c'est rapide à lire, j'ai eu envie de savoir comment tout cela allait tourner (d'où cette impression de vanité sur la fin) et je me suis délectée du style de l'auteur.

Car pour moi, c'est vraiment la façon dont il écrit qui "sauve" le livre. Sans son écriture, je pense que j'aurais mis nettement moins d'étoiles à ma note. C'est vraiment une très belle écriture qui fait plaisir à lire quand on lit d'autres lectures moins exigeantes le plus souvent. Il y a de beaux passages très visuels, notamment sur les mains du jeune homme qui a attiré l'attention de Mrs C, l'anglaise. On dirait des mains prenant vie de façon indépendantes. En revanche, sur la forme, Zweig n'est pas très novateur dans les 3 romans que j'ai lus. Ici, comme dans les deux autres, il y a une histoire dans l'histoire et je ne sais pas si c'est la même chose dans ces autres romans, mais cela finit par ne pas être très original.

Je n'ai pas vraiment accroché aux personnages. Disons que le roman est trop court pour qu'on ait le temps de les cerner vraiment mais le peu qu'on découvre d'eux n'est pas forcément attachant.

On peut plaindre Mrs C. bien sûr pour s'être emballée comme une jeune fille et s'être "fait des films" sur un jeune homme qui ne la voit à peine. Quant au jeune homme, c'est un addict au jeu avec le comportement irrationnel que cela induit.

On ne saura jamais qui est le narrateur, juste un client de la pension où se déroule le premier scandale et dépositaire de l'histoire de Mrs C.

En conclusion, voici une nouvelle qui n'a pas passionnée mais dont le style a su me conquérir. Et si vous voulez savoir ce qu'il s'est vraiment passé dans vingt-quatre heures de la vie de Mrs C, lisez-la.

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Baby Challenge Classique de Livraddict
14/20
(11+3 jokers)

et il fait partie également du Challenge ABC 2013 de Nanet
14/26

28

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (134)

Posté par Frankie le 15 juillet 2013 à 08:58 - Catégorie : ,
Après être rentrée en France la semaine dernière, c'est l'heure pour moi de faire une petite pause dans mon C'est lundi. En effet, je ne pourrai pas en faire avant 3 semaines pour cause de vacances. Je pars à New York la semaine prochaine pour une semaine donc je vous retrouverai le 5 août pour de nouvelles infos sur mes lectures. En attendant, faisons le point sur mes lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris chez Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig. Je n'ai pas été très emballée, à part par le style. Puis j'ai lu Changes, le tome 12 des Dresden Files de Jim Butcher. Un excellent tome, le meilleur ! Puis j'ai commencé The Fault in our Stars (Nos étoiles contraires) de John Green.

- Aujourd'hui, je lis donc The Fault in our Stars. Je ne peux pas trop vous en parler car je l'ai juste commencé hier soir mais le ton me plaît bien.

- Les 3 prochaines semaines, je ne sais pas trop exactement ce que je vais lire. J'ai prévu Anna Karénine de Tolstoï, Reflected in You (Regarde-moi) le tome 2 de Crossfire de Sylvia Day et Pacte de sang, le tome 2 de Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell. Je pense lire aussi Queen Betsy 2 de MaryJanice Davidson et Time Riders d'Alex Scarrow. Ou alors totalement autre chose, on verra suivant mes envies ! :) J'emmène mon Kindle bien chargé donc j'aurai le choix !

Je suis désolée, je ne sais pas si j'aurai le temps de passer (et surtout commenter) sur tous vos C'est lundi. Je fais une big fiesta pour mes 50 ans, le week-end prochain (50 ans que je n'aurai que le 10 août) et je vais donc être très occupée entre la préparation de cette fête et le départ à New York pratiquement en suivant. Je vous dis à dans 3 semaines (du moins pour ce rendez-vous car j'ai des chroniques à publier) et d'ici là, lisez bien !

2

Happiness Therapy de David O. Russell

Posté par Frankie le 13 juillet 2013 à 08:57 - Catégorie : ,
Titre original : Silver Linings Playbook
avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro

Résumé :
Pat a tout perdu à cause de sa bipolarité : sa maison, sa femme et son travail. À sa sortie de l'hôpital psychiatrique, il se voit obliger de retourner vivre chez ses parents. Il rencontre alors Tiffany, un jeune femme fantasque qui sort d'un deuil. Elle accepte de l'aider à récupérer sa femme en échange d'un service.


Mon avis :
Si je n'avais pas entendu parler Bradley Cooper de ce film à la radio (délicieusement en français d'ailleurs :)) et si Jennifer Lawrence n'avait pas gagné le Golden Globe de la meilleure actrice (et elle gagna l'Oscar dans le même catégorie un mois après), je serais sans doute passée à côté de ce très joli film. Mais la curiosité aidant, je l'ai vu avec ma fille et je dois dire que j'ai été beaucoup touchée par l'histoire de ces deux rescapés de la vie.

Bipolaire, Pat vient de passer 6 mois en hôpital psychiatrique et a tout perdu, sa femme, son travail, sa maison. Obligés de retourner vivre chez ses parents, il tente de se reconstruire tout en croyant pouvoir récupérer sa femme. Il rencontre Tiffany, une jeune femme mutine et fantasque qui a été également brisée par la vie. Elle accepte de l'aider à reconquérir son épouse en échange d'un service.

Ce n'est sûrement pas le film de l'année mais il est assurément touché par la grâce. Voilà un film qui traite de sujets graves et durs, comme la maladie ou le deuil mais sans jamais tomber dans le pathos et en gardant une légèreté qui donne du baume au coeur. Ce n'est pas une comédie romantique, même si le film en a parfois l'air, ce n'est pas un drame, c'est un juste équilibre entre les deux. C'est le film à voir si vous avez un coup de blues.

La bipolarité est un sujet que je connais un peu pour y avoir été confrontée avec un membre de ma famille (à l'époque on disait encore maniaco-dépressif...) et je trouve que le film retranscrit bien cette pathologie qui affecte Pat. L'état d'euphorie qui donne l'impression qu'on est le maître du monde et que rien ne peut nous résister (et dans le cas de Pat que sa femme va lui revenir, qu'il va retrouver son boulot et une vie normale) ou, au contraire, le down soudain qui fait tout perdre. C'est un des aspects du film qui m'a beaucoup émue.

Quant au deuil, je pense qu'on ne sait pas comment on réagirait forcément devant la perte d'un être cher et j'ai trouvé que, même si le personnage de Jennifer Lawrence est excessif, c'était finement retranscrit.

L'histoire, c'est avant tout ces deux êtres que la vie a brisés, qui se trouvent, s'épaulent, hésitent à s'aimer  à aller de l'avant et à envisager une vie ensemble... J'ai beaucoup aimé les scènes entre Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, toujours très justes, et surtout celles de la fin qui m'ont donné des papillons dans le ventre ! :) C'est un film qui donne envie de croire que tout est possible.

Ce film est évidemment porté par ses deux acteurs acteurs principaux qui sont magiques !

Je suis assez fan de Bradley Cooper (que j'ai découvert dans Alias à l'époque) et si on fait abstraction (ou pas ! ;) du beau gosse qu'il est et de sa voix légèrement voilée so sexy :), c'est ici un acteur vraiment convaincant. Jusqu'à ce film, je ne l'avais vu que dans Very Bad Trip ou encore New York I Love You (mais en 2013, je devrais le voir dans d'autres films) mais je l'ai trouvé vraiment très bien. Il est juste, touchant, on sent bien ses fêlures et ses espoirs et même affublé d'un sac poubelle en guise de Kway (ou de vêtement de sudation), il arrive à nous toucher !

Je ne sais pas si Jennifer Lawrence méritait son Golden Globe et son Oscar mais elle est épatante dans ce film ! Mutine, fofolle, lumineuse, excessive, je trouve que sa Tiffany complète très bien Pat qui, lui est plein de doutes. Ensemble, ils sont très charismatiques et arrivent à faire passer beaucoup d'émotions. En tant qu'actrice, je n'ai vu Jennifer Lawrence que dans Hunger Games et c'était sympa de la voir dans un rôle plus adulte.

Robert de Niro est, comme à son habitude, bougon. Son personnage est également légèrement bipolaire, à manier avec des pincettes dans ses éclats.

La réalisation est soignée. C'est le premier film de David O. Russell que je vois et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié sa mise en scène. Les moments d'humour et d'émotion sont bien équilibrés, et il a compris qu'il n'y a rien de mieux que des scènes de danse pour emballer les filles faire chavirer les coeurs ! :)
Bon, en revanche, une fois de plus, les distributeurs français ont remplacé un titre anglais (pas facilement traduisible certes mais que les québécois ont traduit par "Le bon côté des choses") par un autre titre anglais. Bouh !

En conclusion, voilà un film que j'ai beaucoup apprécié aussi bien pour son histoire que ses personnages et qui a su me toucher énormément. C'est vraiment un film doudou, très frais et pétillant comme un bulle de champagne tout en abordant des sujets sombres. Et si vous voulez savoir si Pat récupèrera sa femme ou, au contraire, finira par s'apercevoir que Tiffany est fait pour lui, regardez-le, vous passerez un super moment.

Note :
Vu en version originale sous-titrée

17

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (133)

Posté par Frankie le 8 juillet 2013 à 09:51 - Catégorie : ,
Aujourd’hui, c'est lundi et c'est l'heure pour moi de prendre mes quartiers d'été. En effet, je rentre tout à l'heure en France pour six semaines avec une énorme valise et mon chat ! :) Mais je n'en oublie pas pour autant de parler de mes lectures en cours dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Prédation (ma chronique est en ligne), j'ai lu Eternal Kiss of Darkness (L'étreinte des ténèbres), le tome 1 du Monde de chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost et j'ai commencé Vingt-quatre heures de (et non pas dans, comme j'avais mis dans mon précédent C'est lundi) la vie d'une femme de Stefan Zweig.

- Aujourd'hui, je lis donc Vingt-quatre heures de la vie d'une femme et je vais le finir sous peu puisqu'il me reste 30 pages. J'aurais dû le finir plus tôt (il ne fait que 124 pages) mais je n'ai pas pu lire beaucoup ce week-end. C'est pas mal. On ne peut pas dire que ça me passionne beaucoup mais l'écriture de Zweig est magnifique comme toujours. Et je vais commencer Changes, le tome 12 des Dresden Files de Jim Butcher.

- Cette semaine, je vais donc lire Changes, je pense qu'il va me tenir une bonne partie de la semaine et si je l'ai fini d'ici lundi, je lirai The Fault in our Stars (Nos étoiles contraires) de John Green (oui je succombe aussi à l'attrait de ce roman !).

Bonne semaine !

5

Prédation, Les voies de l'ombre, tome 1 de Jerôme Camut et Nathalie Hug

Posté par Frankie le 7 juillet 2013 à 11:26 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Des cadavres sont retrouvés nus et la main droite déchiquetée. Ailleurs, un homme met fin à ses jours en pleine rue en se tirant une balle dans la tête et un père de famille se retrouve enfermé  et tourmenté sans savoir pourquoi... Ces affaires, à priori sans rapport entre elles ont-elles un lien et quel est-il ? C'est ce que l'inspecteur Rufus Baudenuit va s'efforcer de découvrir...




Mon avis :
Voilà un roman qui est arrivé complètement par hasard dans ma Pal il y a 3-4 ans. Je m'étais rendue dans une enseigne culturelle bien connue (commençant par F et finissant par ac :)) et il y avait une opération sur les livres de poche où l'on vous donnait un roman gratuit pour deux poches achetés (enfin il me semble). Le livre est donc resté un moment à dormir dans ma Pal, jusqu'à ce qu'il fasse partie cette année du Baby Challenge Thrillers de Livraddict et qu'une lecture commune soit organisée sur ce roman. Je dois dire que ce thriller m'a beaucoup plu même si ce ne fut pas tout à fait le cas au début de ma lecture...

L'inspecteur Baudenuit est appelé à enquêter sur deux meurtres d'hommes retrouvés nus et la main droite déchiquetée. Ailleurs dans Paris, un homme se fait sauter la cervelle en pleine rue en fustigeant un certain Kurtz. Et un jeune père de famille est soumis à une torture mentale dans une pièce scellée sans savoir pourquoi. Sur ces 3 affaires, il n'y a ni mobile, ni piste..

Après ma presque déconvenue avec L'invisible, je dois dire que j'ai abordé ce nouveau thriller avec circonspection. Et qu'au début, ce n'était pas gagné !

En effet, pendant toute la mise en place de l'intrigue (les meurtres, ce qu'il arrive à Andréas, le jeune père enfermé), j'ai eu du mal à entrer dans le livre. Je trouvais le ton froid, presque clinique et le fait que ce soit écrit au présent renforçait cette impression.

Et puis petit à petit, à mesure que le suspense montait en intensité, je me suis surprise à vouloir avancer plus vite pour savoir ce qu'il allait arriver et j'ai fini par vraiment apprécier cette lecture. Du coup, j'ai trouvé ce thriller très efficace dans sa forme.

Sur le fond, il est assez classique. On a des meurtres, un flic désabusé, une enquête et c'est justement ce classicisme que j'ai aimé. Les auteurs n'essaient pas de nous jeter de la poudre aux yeux avec des énormes retournements de situation ou des effets de surprise (même s'il y en a un, que j'avais deviné d'ailleurs...), l'essentiel est de savoir si le flic attrapera le psychopathe et comment il découvrira qui il est.

Car, on devine assez vite qui est ce fichu psychopathe. Mais contrairement à L'invisible, cela ne m'a pas dérangée car ce n'est pas l'essentiel du roman. Je pense même que la révélation (ou supposition) assez précoce de son identité est voulue afin que l'on se concentre davantage sur le jeu du chat et de la souris que se livrent la police et l'homme en question. Et si la fin vous laisse sur votre fin (ou abasourdis), sachez qu'il a deux suites à ce premier tome...

Comme je l'ai dit, Rufus Baudenuit est l'archétype du flic entre deux âges (il a 50 ans), désabusé, mais pugnace, perspicace et efficace. Ce n'est pas un bonhomme très attachant dans le sens où il n'essaie pas de se faire aimer mais j'ai beaucoup aimé ce personnage et ses fêlures.

Pour ce qui est du méchant, appelons-le Kurtz, c'est vraiment un psychopathe de première ! Tous les passages le mettant en scène sont assez glaçantes !

Pas grand chose à dire sur les autres personnages, surtout pour ne pas trop en dire...

Le style des auteurs est efficace. Comme j'ai dit plus haut, c'est assez froid et clinique parfois mais ils arrivent à nous plonger totalement dans leur histoire.

En conclusion, un très bon thriller français que j'ai fini par apprécier au fil des pages. Je suis contente d'avoir découvert ces deux auteurs que j'avais aperçus au Salon du Livre l'an dernier. Et si vous voulez savoir si l'inspecteur Baudenuit arrivera à attraper Kurtz ou si celui-ci sera assez retors pour s'en sortir, lisez-le !

Note :



Lecture commune organisée par Flo-tousleslivres avec Stelphique, Litchiandcie, Vepug, Riz-Deux-ZzZ

Ce livre inaugure la nouvelle année du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
1/8

Et il fait partie du Baby Challenge Thriller de Livraddict
13/20
(10 + 3 jokers)

6

Le Retour du Roi, Le Seigneur des Anneaux, tome 3 de J.R.R. Tolkien

Posté par Frankie le 6 juillet 2013 à 10:55 - Catégorie : , , , ,
Titre original : The Lord of the Rings : The Return of the King

Résumé :
Après le Rohan, c'est en Gondor et surtout la cité de Minas Tirith que Sauron s'apprête à porter ses coups. Tous les espoirs reposent maintenant sur Frodon et Sam qui essaient d'échapper aux Orques et d'aller détruire l'Anneau sur la montagne du Destin...



Mon avis :
Les Deux Tours fut ma première lecture de 2013 et quand Arcaalea nous a proposé de retrouver les personnages de la communauté de l'Anneau pour ce 3e et ultime tome de la saga, je n'ai bien sûr pas hésité. Et je dois dire que j'ai énormément apprécié cette lecture dense et intense.

Tandis que Frodon et Sam continuent péniblement leur périple vers la montagne du Destin afin de se débarrasser de l'Anneau, c'est au pied de la cité des Rois, Minas Tirith en Gondor que vont se retrouver Legolas, Gimli, Pippin, Merry, Aragorn et Gandalf pour faire face aux armées de Sauron et où va se décider la victoire finale.

Pour avoir maintenant terminé cette trilogie, je dois dire que je suis ravie de m'être lancée dedans et d'avoir pu apprécier le monde imaginé par Tolkien. Je ne pense pas la relire (trop d'autres lectures) mais quand on aime la fantasy, je trouve que c'est à lire absolument. On pourra trouver ces romans parfois longs ou ennuyeux mais on ne peut qu'être admiratifs devant le monde, la langue, les peuples qu'il a créés.

Pour en revenir à ce tome 3, voilà la conclusion magistrale d'un périple entamé quelques 1300 pages plus tôt. Une fois de plus, le roman est découpé en deux livres, l'un suivant Aragorn, Merry, Pippin, Legolas, Gimli ou encore Gandalf, pas forcément ensemble, l'autre Frodon et Sam dans leur quête pour se débarrasser de l'anneau et la conclusion de l'histoire. L'un et l'autre livre sont très prenants.

Cette fois-ci, l'intrigue est tournée vers les batailles, surtout dans le livre 5, batailles déterminantes, prenantes, et saisissantes. Le Seigneur des Anneaux n'est pas un "page turner" comme on l'entend, il faut prendre son temps pour bien tout assimiler mais je me suis surprise à lire avec avidité certains passages, notamment la bataille des champs du Pellenor. J'ai également beaucoup aimé suivre Pippin dans les rues de Minas Tirith, ou encore Aragorn à la recherche d'une aide inattendue.

Le livre 6, lui, est plus âpre, surtout dans sa première partie, quand Frodon et Sam doivent échapper à maints dangers tout en gardant à l'esprit leur mission alors que leurs dernières forces les abandonnent. On ressent bien leur fatigue, leur découragement parfois, le poids de l'Anneau. La suite est moins triste mais assez douce-amère puisque chacun s'en retourne à son destin.

Le roman est suivi de longues annexes qui font 150 pages. C'est un peu long à lire, je dois le dire et j'ai lu certains passages un peu en diagonale car il y avait beaucoup de noms (et ça me donnait le tournis :)), de lieux, de dates et ça m'ennuyait un peu. Mais je trouve que c'est quand même très intéressant car elles comblent des blancs (qui étaient retranscrits dans l'intrigue des films de Jackson) et nous permet également de connaître le passé ou la destinée des personnages.

Les personnages sont égaux à eux-même, Aragorn solide, Merry et Pippin vaillants et malicieux (même si là, l'heure n'est pas à la rigolade), Gimli et Legolas amis fidèles et Gandalf puissant, le roc sur lequel tous comptent.

Quant à Frodon et Sam, ils sont courageux et tenaces et j'ai une admiration particulière pour le gentil Sam qui porte son maître à bout de bras.

J'ai beaucoup aimé également Eowyn, Faramir (plus que dans le film) ou encore Eomer.

Tolkien a vraiment un vrai don de conteur. C'est dans ce tome qu'on le ressent vraiment, quand il décrit les rues de Minas Tirith, ou encore les batailles, ou quand on s'approche de la montagne du Destin et qu'on visualise bien la laideur du lieu. Je trouve que dans ce tome, les batailles sont plus intenses que dans le précédent, et on a moins de passages inutiles que dans le premier. Que ce soit dans les passages légers (il y en a peu) ou dans les plus sombres, sa plume nous embarque totalement.

Dans le précédent tome, je vous avais dit combien je trouvais certains passages de ce tome 2 plus intenses dans le film de Jackson. Ici, je n'ai pas cette réserve et je trouve dommage par exemple que Jackson ait un peu expédié toute la dernière partie du roman en quelques scènes.

En conclusion, voici un excellent tome 3 qui conclut en beauté cette trilogie indispensable à tout amateur de fantasy. Et si vous voulez savoir si les armées du Gondor et du Rohan viendront à bout de celle du Mordor et si Frodon arrivera à se débarrasser de l'Anneau, lisez-le !

Note :



Lecture commune organisée par Arcaalea avec (Sunflo), BouQuiNeTTe, tagada, _ananas_, didikari

Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
12/12
Challenge accompli

et du Baby Challenge Fantasy 2013
12/20
(11 + 1 joker)
médaille de bronze acquise


3

Challenge Thrillers et Polars 2013-2014

Posté par Frankie à 10:43 - Catégorie : ,


La version 2012-2013 du Challenge Thrillers et Polars s'est terminé hier et voilà que Liliba, pour notre plus grand bonheur, nous propose de remettre ça pour l'année 2013-2014 !

Il s'agit de lire évidemment le maximum de thrillers, de romans policiers ou de polars du 5 juillet 2013 au 5 juillet 2014.

Liliba reprend les mêmes catégories que l'année dernière mais avec des quantités légèrement augmentées :

Touriste planqué :  8 thrillers ou polars au choix

Téméraire du dimanche : 15 thrillers ou polars au choix

Même pas peur : 25 thrillers ou polars au choix

Pour ma part, je vais commencer par Touriste Planqué en espérant atteindre le Téméraire du dimanche ! :)

Si le challenge vous intéresse, vous pouvez aller vous inscrire sur cet article.

Liliba nous a concocté de bien jolis logos, ce fut difficile d'en choisir un mais comme vous pouvez le voir, j'ai pris le plus sanguinolent ! ^^

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3
0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 2
0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 4
0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba

10

Le cri du loup, Alpha & Oméga, tome 1 de Patricia Briggs

Posté par Frankie le 5 juillet 2013 à 09:44 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Cry Wolf

Spoilers sur le tome 0

Résumé :
Charles ramène Anna dans le Montana après les événements de Chicago et ils s’efforcent de gérer tant bien que mal leur nouveau couple. Bran, le Marrock les envoient dans la montagne à la recherche d'un loup solitaire...




Mon avis :
En avril dernier, j'ai lu le tome 0 de cette nouvelle série qui m'avait plutôt plus sans me passionner pour autant. Comme j'avais aussi le tome 1, j'ai profité d'une nouvelle lecture commune pour enfin le sortir de ma Pal. Et moi qui adore Mercy Thompson, l'autre saga de Patricia Briggs, je dois dire que je ressors assez déçue de ce Cri du loup...

Anna, louve-garou Oméga (qui calme les autres loups) et Charles, fils du Marrock (Chef des loups d'Amérique) ont été immédiatement attirés l'un par l'autre lorsque ce dernier est venu régler les problèmes de la meute locale. En butte à l'ostracisme de son ancienne meute, Anna n'a pas d'autre choix que de suivre Charles dans le Montana d'autant plus que ce dernier la revendique comme sa compagne. Mais pour Anna, craintive après les exactions subies par son ancienne meute, il n'est pas évident de se retrouver la compagne d'un Alpha possessif, au sein d'une meute qu'elle ne connaît pas. C'est alors que Bran, le Marrock, les envoie dans la montagne, chercher un loup-garou solitaire qu'il faut neutraliser...

Tout d'abord, je suis bien contente d'avoir lu le tome 0 avant celui-là car sinon je n'aurais rien compris ! Car le début du Cri du loup en est la suite directe. Donc, si on n'a pas lu L'origine, on risque de se sentir perdu !

Ensuite, pendant une bonne première moitié du livre, il ne se passe rien. Mais un gros rien ! Anna essaie de s'adapter à sa vie à Aspen Creek, là où vit la meute de Charles et elle passe son temps à avoir peur, être effrayée, apeurée, terrifiée, et je vous passe tous les synonymes qui vont avec ! Quant à Charles, il grogne pour un oui ou pour un non, montre les dents, semble en colère on ne sait pourquoi. Bref, voilà... Je dois dire que leur histoire ne m'a absolument pas touchée et que j'ai même songé à abandonner plusieurs fois.

Puis est arrivée l'intrigue qui m'a redonné un peu d'intérêt sans que ça me passionne pour autant. Ce n'est pas que c'était inintéressant mais bon, je crois qu'il était trop tard pour que j'accroche vraiment. Et puis, j'ai lu bien mieux dans le genre et quand on a X livres dans sa pal donc maintes sagas nettement plus savoureuses, ce n'est pas la peine de s'attarder sur celles qui plaisent à peine.

Alors que j'adore Mercy Thompson (j'ai déjà eu l'occasion de le dire sur ce blog), je n'ai absolument pas été emballée par Anna. Elle est trop molle et craintive à mon goût. Je sais bien qu'elle a passé des moments très durs à Chicago et que sa condition de loup est difficile à accepter, mais je l'ai trouvée bien trop gnian-gnian et elle m'a agacée plus d'une fois.

Quand à Charles, il ne m'a pas touchée plus que ça. Il est trop "je montre les dents et je réfléchis après" pour me plaire vraiment.

Le seul personnage que j'ai vraiment aimé c'est Asil, un vieux loup garou partie intégrante de l'intrigue. Son vécu est intéressant et le personnage est peut-être celui qui est le plus creusé.

Le style de Patricia Briggs est toujours agréable à lire mais je n'ai pas retrouvé l'étincelle qu'il y avait dans les Mercy Thompson. J'ai trouvé que ça portait trop sur la romance, que c'était presque trop superficiel. En revanche, le Montana a l'air super ! :)

En conclusion, voilà un tome 1 que j'ai trouvé assez moyen et qui n'a pas su m'accrocher assez pour que j'aie envie de continuer. Heureusement, je n'ai pas le tome 2 dans ma Pal, c'est toujours ça d'économisé ! :) Enfin, si vous voulez savoir si Anna va réussir à s'adapter à Aspen Creek et quels sont les dangers qu'elle et Charles vont devoir affronter (et je ne parle pas seulement d'au sein de leur couple), lisez-le. Beaucoup ont plus aimé que moi, ça devrait vous plaire aussi si vous êtes moins blasés que moi ! ^^

Note :



Lecture commune organisée par Freelfe avec Nane42, Harmo20, Chtitepuce, L.J. Duhrel, Aude 13, lamiss59283, Alexielle, Petite Marie, Mickdeca, Mystix, Tari.

Ce roman se passant dans le Montana,
il fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 26/50

Le Montana vient de l'espagnol et signifie montagne. C'est le 41e état à être entré dans l'union en novembre 1889. Sa capitale est Helena et sa ville principale Billings. C'est le 44e état en terme de population et le 48e en terme de densité. On y trouve les fameuses Montagnes Rocheuses qui se trouve dans l'ouest de l'état.

Ce roman fait partie du Baby Challenge Bit-lit de Livraddict
il remplace le tome 3
 12/20
Médaille de bronze assurée

23

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (132)

Posté par Frankie le 1 juillet 2013 à 10:09 - Catégorie : ,
En ce premier juillet, nous revoici pour un nouveau C'est lundi que lisez-vous, rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Le retour du roi, le tome 3 du Seigneur des Anneaux de Tolkien (que j'ai énormément aimé) et j'ai commencé Prédation de Jérôme Camut et Nathalie Hug.

- Aujourd'hui, je lis Prédation. J'ai dépassé la moitié, ça me plaît bien sans que ça m'emballe vraiment. Je trouve que c'est un peu froid.

- Cette semaine, je vais déjà fini Prédation, puis je lirai Eternal Kiss of Darkness (L'étreinte des ténèbres en VF, je crois), le tome 2 du Monde de Chasseuse de la Nuit de Jeaniene Frost). Et on n'est pas encore lundi, je lirai 24 heures dans la vie d'une femme de Stefan Zweig.

Bonne semaine !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.