5

Intuitions 2, Chaos de Rachel Ward

Titre original : Numbers : The Chaos

Résumé :
Adam, le fils de Jem et Spider, a hérité du don de sa mère et voit la date de leur mort au-dessus de la tête des gens. Quand en arrivant à Londres, il voit la même date sur des milliers de gens, il se doute qu'un événement effroyable va se produire. Sarah, quant à elle, fait le même cauchemar récurrent depuis des mois dans lequel Adam (qu'elle ne connaît pas) tient une place importante. Que signifie cette date et quel est son rapport avec le cauchemar de la jeune fille ?


Mon avis :
Vous vous rappelez peut-être (ou pas car ça fait bientôt 3 ans !) que j'avais été plutôt mitigée par le tome 1 qui, à mes yeux, n'exploitait pas assez le mystère des dates et versait dans le banal road trip ado. Du coup, j'ai mis assez longtemps à sortir ce tome 2 que ma copine Mycoton m'avait gentiment offert en juillet 2011 et c'est grâce à une lecture commune avec Iluze que j'ai réussi à le lire. Et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié ce tome 2 qui est un véritable page-turner !

Depuis la mort de sa mère, Jem, Adam a été élevé par son arrière-grand-mère, Val. Ayant hérité du don de sa mère, il voit, comme elle, la date de la mort des gens au-dessus de leurs têtes. Ayant dû quitter sa maison, avec Val pour revenir à Londres, le jeune homme s'aperçoit que de nombreuses personnes portent la même date de mort. Que va-t-il arriver de si terrible ce jour-là pour qu'il y ait des milliers de morts ? Lors de son premier jour au lycée, il rencontre Sarah qui semble horrifiée à sa vue. En effet, la jeune fille fait un cauchemar récurrent depuis plusieurs mois dans lequel un homme la terrifie. Or il s'avère que cet homme n'est autre qu'Adam qu'elle n'avait jamais vu jusqu’alors... Quel est le lien entre tous ses événements ? Quel est le rôle d'Adam et de Sarah et pourront-ils inverser la courbe du destin..?

Je suis ravie car ce tome 2 a toutes les qualités que le tome 1 n'avait pas ! Je voulais un tome centré sur le don de ses protagonistes et là je suis servie car c'est l'essence même de l'histoire. Tout tourne autour de ces fameux nombres et d'une date précise. Et surtout de savoir si la date de notre mort est inéluctable ou pas...

Cela donne une histoire très accrocheuse, intense, qui se lit à toute allure ! Je crois qu'Iluze ne me contredira pas quand je dis qu'on passe par de nombreuses émotions au cours de ce roman, qu'on a envie de savoir le pourquoi du comment et surtout que tout se passe bien pour nos deux héros (et la grand-mère !)

Il faut dire que l'auteur ne prend vraiment pas de gants avec le monde qu'elle décrit et ses personnages. Ce n'est pas une simple histoire pour young adult édulcorée comme on en lit souvent, même quand ils vivent dans un monde futuriste sombre. Non, ici, le futur de l'humanité est VRAIMENT sombre et pessimiste. Franchement, si notre monde ressemble à cela dans 13 ans (ça se passe en 2026), pas sûre d'avoir envie d'y vivre... Ce qui est troublant c'est que l'histoire se passe dans un avenir très proche donc qui nous parle davantage qu'en 2150 ou que sais-je encore. C'est notre monde, notre vie qui s'y déroule car on peut supposer qu'on sera tous encore vivants dans 13 ans ! Du coup, cela donne une tonalité particulière à la lecture. Car dans 13 ans, d'après Rachel Ward, le monde sera secoué par de nombreuses guerres et de catastrophes naturelles, la pauvreté et la misère seront monnaie courante et si l'on vivra à peu près comme maintenant, ce ne sera pas tous les jours très facile...

De plus, l'auteur soulève des sujets forts et durs comme la pédophilie, l'inceste, la drogue, la misère, les laissés-pour-compte et plein d'autres sujets tous autant réjouissants les uns que les autres ! :) C'est peu dire qu'on sent peser comme une chape de plomb parfois !

Mais bon, je vous rassure aussi, ce n'est pas Zola, non plus ! C'est d'abord l'histoire des nombres et leur signification qui est primordiale à l'intrigue et sa résolution.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Adam. Ce don est plutôt un fardeau pour ce garçon de 16 ans qui doit vivre avec le fait de savoir quand les gens vont mourir (et souvent, comment). Ce n'est pas pour autant un garçon forcément agréable, ses parents ne l'étaient pas non plus, il est souvent coléreux (ou colérique, je ne sais pas la différence) et est surtout très dur avec sa grand-mère (enfin son arrière-grand-mère). J'ai trouvé qu'il exagérait un peu de ce côté-là ! On peut être un ado rebelle sans pour autant manquer de respect à ses anciens.

Sarah est vraiment un personnage très attachant, issue d'une famille riche mais qui cache beaucoup de fêlures et de secrets. J'ai trouvé que c'était une jeune fille très courageuse, son personnage fait "naturel", si vous voyez ce que je veux dire, ça pourrait être une ado qu'on rencontre dans la rue et j'ai aimé la façon dont son don se manifeste, même si elle ne serait pas d'accord avec moi ! :)

Le 3e personnage important c'est bien sûr la grand-mère, Val. On la connaissait déjà dans le premier tome puisqu'elle élevait déjà son petit-fils Spider et elle a continué avec son arrière-petit-fils. C'est une femme qui a les pieds sur terre, qui dit les choses comme elle le pense et j'ai trouvé que c'était bien que les ados aient une adulte de leur côté qui leur remette les choses à leur place.

Pour ce qui est du style, c'est davantage du langage parlé, écrit au présent (ce qui ne m'a pas dérangée). L'auteur alterne les points de vue d'Adam et de Sarah et je ne saurais dire quel point de vue j'ai préféré car j'ai aimé les deux histoires qui finissent par se rejoindre à un moment.

En conclusion, un très bon tome 2, très dynamique, palpitant et intéressant et qui exploite très bien le don d'Adam et qui donne une vision bien sombre de notre futur proche. Et si vous voulez savoir si Adam découvrira ce qu'il va se passer à la date qu'il voit et s'il pourra empêcher, avec l'aide de Sarah, certains événements, lisez-le ! Si vous aviez été mitigé pour le premier tome, je vous le conseille aussi ! Quant à moi, ben c'est malin maintenant il faut que je m'achète le tome 3 et que je le lise ! :)

Note :



C'est donc une lecture commune organisée et faite en compagnie d'Iluze .

Vous pouvez également retrouver d'autres avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
14/20

et Rachel Ward étant une auteure anglaise (à ne pas confondre avec l'actrice homonyme)
ce titre fait partie du Challenge God Save the Livre d'Antoni.
2/05

7

Le sacrifice de l'Épouvanteur, tome 6 de Joseph Delaney

Posté par Frankie le 29 mars 2013 à 08:56 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : The Spook's Sacrifice

Spoilers les tomes précédents

Résumé :
La maman de Tom Ward revient en Angleterre afin de rassembler des forces pour aller combattre une des disciples du Malin dans son pays natal, la Grèce. Tom, M. Gregory et Alice font bien sûr partie de ce voyage dont certains ne reviendront pas indemnes...


Mon avis :
Tout en restant jeunesse, cette saga devient de plus en sombre et triste au fil des tomes. C'était déjà le cas pour le dernier livre et dans ce très bon tome 6, la tension et l'horreur montent encore d'un cran.

Tom continue son apprentissage chez John Gregory quand il est attaqué par une ménade, créature dévouée à l'Ordinn, une ancienne déité grecque. Et justement, la mère de Tom revient pour rassembler des forces afin d'aller combattre cette Ordinn qui va bientôt se réveiller et qui pourrait mener le monde au chaos et renforcer le pouvoir du Malin. Voilà donc Tom qui suit sa mère en compagnie de certaines sorcières de Pendle, des deux Épouvanteurs Gregory et Arkwright et bien sûr de la fidèle Alice. Tom va connaître bien des embûches, vivre nombre de dangers dans cette aventure qui s'annonce la plus terrifiante de toutes...

Je serai un pré-ado lisant cette saga qu'est-ce qu'elle me ferait peur depuis quelques tomes ! La 4e de couverture fait bien de mentionner qu'elle est destinée aux lecteurs avertis et que certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des trop jeunes lecteurs car je trouve que l'auteur nous gratifie de plus en plus de scènes sanglantes voire perturbantes. Ce n'est pas un défaut en soi et pour un livre jeunesse, je trouve très bien que Delaney n'édulcore pas son histoire mais attendez vous donc à un peu de gore.

J'ai trouvé très bienvenu que ce tome sorte un peu des sentiers battus et aille sous d'autres contrées. Le Comté c'est bien joli mais c'était un peu toujours la même chose et là même si on a toujours les mêmes personnages (Tom, Alice, les sorcières de Pendle, les Épouvanteurs), on découvre un paysage totalement différent de l'Angleterre la Grèce, la sécheresse, le soleil qui donne un autre aspect à l'histoire. On découvre aussi de nouvelles créatures surnaturelles et d'autres menaces.

Concernant l'histoire, je l'ai trouvé assez triste et surtout bien sombre. Il y est question de destin, de mort, de choix et je trouve que c'est de plus en plus pessimiste. On se demande comment tout cela va se finir. En tout cas dans ce tome, tous ne sortiront pas indemnes de l'aventure... En tout cas, cette histoire d'Ordinn est assez glaçante et pleine de rebondissements.

Ce tome est l'occasion d'en découvrir davantage sur la mère de Tom et de comprendre toute l’ambiguïté du personnage, son amour pour son fils, ses origines, sa mission...

Tom fête ses 15 ans dans ce tome et voilà donc 2-3 ans qu'il est l'apprenti de l'Épouvanteur et qu'il a acquis pas mal d'expérience. Même s'il est courageux, tenace et volontaire, j'ai toujours l'impression qu'il se comporte comme un petit garçon et non comme un adolescent presque adulte. C'est dans son traitement qu'on s'aperçoit que le livre est réellement un livre jeunesse. Je trouve que ce personnage manque un peu de maturité (même si par certains côtés, il l'a acquise) et que malgré les aventures qu'il a vécu, il n'a pas vraiment grandi au fond de lui... D'un autre côté, on ne peut pas lui en vouloir, il vit sous la coupe de son maître, John Gregory et les attentes de sa mère qui espèrent beaucoup de lui, il n'a pas encore eu l'audace (ou l'envie) de s'affranchir de cela.

C'était sympa de voir les deux Épouvanteurs évoluer côte à côte et les voir si différents. John Gregroy est un homme austère, droit dans ses bottes et ses convictions alors que Bill Arkwright est plus lumineux, facile à vivre. Je trouve très bien que Tom ait pu bénéficier de l'enseignement des deux.

On peut penser que malgré ses origines, Alice fait partie des bons. Mais comme toujours avec elle, ce n'est pas très clair. Je pense qu'elle est du bon côté grâce à Tom. Que Tom lui fasse défaut et tout peut basculer...

Le style de l'auteur est toujours très agréable à lire, la traduction est très bonne et vraiment on passe un bon moment de lecture. C'est une histoire qui se lit très vite.

En conclusion, un tome encore plus sombre que les précédents avec beaucoup d'action et de rebondissements. Et si vous voulez savoir si Tom, sa mère et ceux qui les suivre viendront à bout de l'Ordinn et qui en réchappera ou non, lisez-le. Quant à moi, je vous retrouve bientôt pour le tome 7 !

Note :



Lecture commune organisée par Sevmarguerite avec Pimousse, Lynn


Son auteur étant anglais, ce titre fait partie 
du Challenge God Save the Livre d'Antoni.
01/05

Antoni a reconduit son challenge pour l'année 2013 dans les mêmes conditions que les éditions précédentes. Je rempile donc dans la catégorie Prince Charles (5 livres à lire) et Queen Mom (un livre VO à lire) dans un premier temps.

Il fait également partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
13/20

2

Ceux qui restent, Walking Dead, tome 9 de Robert Kirkman

Posté par Frankie le 28 mars 2013 à 10:24 - Catégorie : , ,
Titre original : Here We Remain
Illustrations : Charlie Adlard

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après l'attaque du Gouverneur sur la prison, seuls Rick et Carl ont pu s'échapper. À nouveau sur les routes, ils doivent réapprendre à survivre la peur au ventre...


Mon avis :
J'avais tellement envie de savoir ce qu'il se passait après le terrible tome 8 que je n'ai pas attendu longtemps pour me plonger dans ce 9e tome qui marque une transition dans la vie des personnages et qui est très bien.

Seuls rescapés du massacre de la prison, sans nouvelles de ceux qui étaient partis auparavant, comme Michonne, Glenn, Andrea ou Dale, Rick et Carl se retrouvent une nouvelle fois sur les routes, sans protection et avec un Rick blessé et victimes d'hallucinations...

Ce tome 9 porte bien son nom, avec ceux qui restent et qui doivent faire face à la terrible réalité de ceux qui sont partis. La première partie du tome met l'accent sur Rick et Carl et le petit garçon qui jusque là avait été relativement protégé, doit faire preuve d'une maturité rapide face à un père qui perd pied. Pour ceux qui regardent la série télé, ce qui arrive à Rick et l'évolution de Carl ne sont pas de vraies surprises puisqu'on a déjà eu l'occasion d'y assister au cours de cette saison 3.

La 2e partie permet de retrouver des personnages qu'on pensait perdus et, pour une fois, voilà qui met un peu de baume au coeur et apporte une relative accalmie tout à fait bienvenue ! Car bon, c'est bien quand Walking Dead fait dans le saignant et l'horrible mais c'est bien aussi quand personne (enfin ceux que l'on aime) ne meurt ! :) Bon je vous rassure, il y a quand même des scènes bien sanguinolentes sinon ce ne serait pas Walking Dead mais La petite maison dans la prairie ! :D

Je vous ai dit plus haut que Rick perdait pied et vraiment ça fait bizarre de le voir lâcher prise comme ça, lui qui a toujours été fort depuis le début, même quand il a perdu sa main. Du coup, ça le rend plus humain.

Je n'ai pas envie de vous parler des autres personnages car ce serait révéler qui a survécu... Et je ne veux pas spoiler... Allez, je vous donne juste un nom car je la trouve badass à souhait, comme d'hab, et je l'adore de plus en plus, et je suis sûre que vous serez ravis (ou avez été ravis) de voir qu'elle est encore là,  il s'agit de... bon ça commence par un M et ça finit par un onne ! ;)

Rien de bien original à dire sur les texte de Kirkman et les illustrations d'Adlard, ça se lit bien, c'est efficace et les dessins sont chocs !

En conclusion, voilà un tome de transition qui fait repartir la saga sur de nouvelles bases à la fin du tome et je me demande bien ce que Kirkman/Adlard vont nous concocter par la suite. Et si vous voulez savoir qui a survécu et comme Carl doit s'occuper de son papa, lisez ce tome ! Quant à moi, j'espère lire le tome 10 rapidement !

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict

5

Countdown et San Diego 2014, Feed 0.5 & 0.6 de Mira Grant

Posté par Frankie le 20 mars 2013 à 18:48 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
Comment un remède censé guérir le rhume et un autre le cancer sont devenus le virus le plus redoutable de la planète, transformant les mammifères en mort-vivants effectifs ou potentiels...






 Mon avis :
Pour qui a lu Feed, cette nouvelle est l'occasion de rester un peu plus longtemps dans le monde créé par l'auteur. Ce n'est pas une lecture indispensable, Mira Grant ayant très bien réussi à décrire comment tout est arrivé mais j'ai trouvé que c'était un vrai plus. Elle détaille les événements qui ont fait basculer le monde en quelques semaines. On découvre donc comment le remède contre le rhume fut libéré, comment il se combina avec celui contre le cancer pour donner ce virus terrible, le Kellis-Amberlee. C'est donc l'occasion de découvrir le Dr Kellis, Melle Amberlee et de voir également les parents de Georgia et Shaun sous un autre jour...
La prouesse de l'auteur est de créer une véritable histoire en 100 pages et de nous faire aimer ses personnages. Par exemple, le Dr Kellis que tout le monde rend responsable de l'épidémie, est, à mes yeux réhabilité. On l'accuse d'avoir créé le virus alors qu'il n'en faisait les expériences qu'en labo et était loin d'avoir quelque chose de viable . C'est sont des gens mal intentionnés (ou bien intentionnés, ça dépend de quel côté on se place) qui ont libéré le virus. On découvre donc ce monsieur dans sa vie, son intimité et ça le rend assez touchant.
Idem pour les parents Mason, que je n'ai pas aimés dans le roman et qu'on découvre ici pleins de vie, sympathiques, avec leur petit garçon...

Le style de l'auteur est très agréable à lire, on s'embarque à sa suite et les pages se tournent pratiquement toute seule.

En conclusion, c'est un moyen de découvrir de façon détaillé comment tout est arrivé.

*********************************************

Résumé :
En 2014, le Comic Con de San Diego devient le premier foyer épidémique important du virus Kellis-Amberlee. 2044, Mahir Gowda, membre dirigeant du site After the End Times, interview l'une des rares survivantes de la catastrophe...






Mon avis :
Histoire de rester un peu plus dans le monde de Feed, j'ai enchaîné sur cette nouvelle après avoir lu Countdown. La catastrophe de San Diego est évoquée dans Feed puisque c'est à ce moment-là que les gens prirent conscience que le virus qui traînait un peu partout n'était pas quelque chose d'anodin (comme voulait le faire croire les autorités) mais le début de la fin de l'humanité si on ne prenait pas les mesures qui s'imposent.

Le Comic Con de San Diego qui se tient chaque année - du 17 au 21 juillet cette année) est un peu comme découvrir le Graal, pour tout geek qui se respecte et ceux qui aiment les séries télé, les films de Starwars ou de Star Trek, ! :) Personnellement, si ce n'était pas si loin et si cher, j'adorerais y aller une année (mais pas en 2014 ! ;)). Bref, quand on a vu les références utilisées par l'auteur dans Feed, on comprend mieux pourquoi elle a choisi d'y situer cette première catastrophe. Elle aurait pu tout aussi bien la faire arriver lors de la finale du Super Bowl (mais qui se tient fin janvier)... Mais quoi de mieux qu'un endroit fermé, attirant des centaines de milleirs d'aficionados de toutes nationalités (contrairement au Super Bowl qui n'intéresse que les américains) ?

Bref, nous suivons donc quelques participants à ce Comic-Con de 2014, des exposants, des jeunes mariés venant y passer leur lune de miel, des visiteurs lambdas, et une actrice connue jouant dans une série de SF à succès (à noter au passage les nombreuses références à Doctor Who, merci Mira ! ;)) Tous ces gens-là vont donc se retrouver au piège et quand on sait comment se propage le virus (si on a lu Feed et Coutdown), je vous conseille de ne pas vous attacher à toutes ces personnes ! Ce qui est difficile car c'est encore là le talent de l'auteur, nous faire apprécier en quelques lignes ses personnages alors qu'on va les perdre quelques minutes plus tard...

On peut cependant reprocher quelques facilités de narration. L'histoire est prenante, haletante même, mais il n'est évidemment pas possible que la survivante ait vu ce qu'il s'est passé à l'intérieur du bâtiment. Je vais faire un petit spoiler mais étant sortie peu avant la tragédie, son témoignage provient de conversations avec ses parents. Pour le reste, Mahir utilise des archives (il me semble) pour certains personnages mais invente une grande partie du reste. Ce n'est pas très important mais je tenais à remettre les choses en perspective ! :)

En conclusion, une nouvelle prenante et qui ravira tout amateur geek qui se respecte et ceux qui ont aimé Feed. Et si vous voulez savoir comment s'est déroulée la plus grande tragédie humaine, qui est ensuite devenue la date butoir de The Rising, lisez ces 120 pages.

Note globale sur les deux nouvelles :



Lues en anglais, elles font partie du Challenge Version originale d'Avalon
  17
2 lectures

30

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (119)

Posté par Frankie le 18 mars 2013 à 08:30 - Catégorie : ,
C'est lundi, il fait beau et je rentre cet après-midi en France pour deux semaines où je vais retrouver la pluie... :( Mais avant cela c'est l'heure de parler de nos lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- Alors la semaine dernière, j'ai fini Feed de Mira Grant et j'ai tellement aimé le livre (ma chronique est en ligne pour ceux que ça intéresse) que je suis restée un peu plus dans cet univers en lisant Fed, une fin alternative au roman, Countdown et San Diego 2014, deux nouvelles de 100-120 pages et préquelles à la trilogie. Après cela, je suis restée avec les morts-vivants en lisant Ceux qui restent, le tome 9 de Walking Dead de Robert Kirkman et enfin j'ai lu Le sacrifice de l'Épouvanteur de Joseph Delaney (c'est le tome 6) qui était très bien.

- Aujourd'hui, dans l'avion, je vais lire deux nouvelles de Side Jobs de Jim Butcher, Warrior et Last Call. Elles font 100 pages en tout. Et je vais sûrement aussi commencer Intuitions 2 de Rachel Ward.

- Cette semaine, je vais lire Intuitions 2 et ensuite je ne sais pas trop. Je vais au Salon du Livre de Paris le week-end prochain (j'y serai samedi) donc je vais emmener mon Kindle et je pense lire Rebecca Kean, tome 1, Traquée. Et je dois lire également Arsène Lupin contre Herlock Sholmès de Maurice Leblanc pour le Book Club de Livraddict le 27. Beau programme en perspective ! :)

Bonne semaine à tous !

7

Destination... Pérou

Posté par Frankie le 16 mars 2013 à 10:23 - Catégorie : ,

Evertkhorus nous propose une fois de plus de nous embarquer (littérairement) pour une nouvelle destination. Cette fois-ci, nous partirons au Pérou le 25 mai prochain. Une destination exotique et qui fait rêver ! le Machu Pichu, les Incas, les géoglyphes de Nazca, autant de vestiges et de mystères qui me donnent envie d'y aller un jour !

Vous connaissez le principe, il s'agit de lire un livre d'un auteur originaire du pays ou se passant dans le pays, d'en garder cette lecture secrète jusqu'à la publications de nos articles, le même jour.

Pour cette nouvelle escale, le choix portait sur le Venezuela, La Bolivie, l'Uruguay, l'Équateur et donc le Pérou qui est largement arrivé en tête.

J'avoue ne pas avoir voté pour ce pays (mais tous étaient tentants et il fallait faire des choix) et n'avoir encore aucune idée de ce que je vais lire ! Il va falloir que je me pense sérieusement sur la question !

Les participants à cette nouvelle destination sont Evertkhorus – Claire Jeanne Jostein – Paikanne – Natiora – Achille49 – mimi54 – Véro – Sharon – Koalazy – BouQuiNeTTe.

Rendez-vous le 25 mai pour savoir ce que j'aurai lu !


19

Feed, Newsflesh tome 1, de Mira Grant

Posté par Frankie le 15 mars 2013 à 18:40 - Catégorie : , , , , , ,
Résumé :
25 après une terrible épidémie qui a transformé une bonne partie de la population en zombies, la vie continue tant bien que mal pour le reste des humains. Aux États-Unis, alors que les primaires pour la présidentielle sont lancées, Shaun et Georgia Mason, journalistes-blogueurs reconnus, sont invités à suivre la campagne de Peter Ryman, candidat républicain, campagne qui tourne vite au cauchemar...




Mon avis :
Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je ne rechigne pas à lire une bonne histoire de zombies (cf mes chroniques sur Walking Dead ;)) et c'est en lisant la très bonne chronique de Lelf, il y a quelques mois puis de Bambi, que j'ai eu envie de lire ce premier tome. Aussi quand Flo tousleslivres a proposé une LC dessus, je m'y suis jointe avec entrain ! :) Et je dois dire que je suis ravie d'avoir découvert cette histoire tout à fait surprenante, qui n'est pas vraiment terreur mais qui donne plus dans le thriller politique avec des personnages extrêmement attachants. Et extrêmement n'est même pas assez fort pour dire combien j'ai aimé Georgia et Shaun.

En 2014, deux remèdes, contre le rhume et le cancer, ont muté en un virus virulent qui a changé les hommes (et tous les mammifères au-dessus de 18 kilos) en mort-vivants potentiels ou effectifs lorsque qu'ils meurent ou sont mordus. 2039, voilà 25 ans que l'humanité vit avec la menace zombie (à qui elle a abandonné des territoires) tout en essayant de vivre normalement. "Normalement" étant une société aseptisée et réglementée où chacun doit subir tests sur tests pour vérifier qu'il n'a pas été infecté entre le café et le dessert (j'exagère à peine !) et se désinfecter sans arrêt.
C'est dans ce contexte que vivent Georgia et Shaun Mason, enfants adoptés qui se considèrent comme une vraie fratrie. La petite vingtaine, ils tiennent un site où, en compagnie de Buffy, leur acolyte, ils postent leur articles de news et font partie des blogueurs les plus émérites et reconnus dans cette société où le blogging a pris le pas sur le journalisme traditionnel quand celui-ci a failli à sa mission d'information et d'investigation au début de l'épidémie.
Les élections présidentielles américaines approchant, Shaun, Georgia et Buffy sont choisis par Peter Ryman, candidat républicain aux primaires de son parti, pour suivre sa campagne en toute objectivité. Mais voilà que la campagne est le théâtre d'événements dramatiques. Nos trois blogueurs vont enquêter afin de trouver les coupables derrière tout cela...

Je suis désolée d'avoir fait un résumé aussi long mais je voulais vraiment vous planter le décor et vous montrer dans quel contexte se déroule cette histoire.

Je vous ai dit en préambule que c'était une histoire surprenante. Au début, je me suis un peu demandé dans quoi je m'embarquais. Deux jeunes sur une moto qui titillent des zombies et font une cascade par-dessus, hmmm... Heureusement, ce n'est que le premier chapitre et avec le recul, ça met bien en place le contexte de l'histoire.

Amateurs de film d'horreurs et d'histoires de zombies, vous risquerez d'être déçus en lisant ce livre. Les morts-vivants ne sont qu'un prétexte, une menace bien présente certes, létale même, mais avec laquelle vivent les gens depuis plus de 25 ans. Mira Grant aurait très bien pu choisir la fièvre ebola ou une forme de grippe très virulente pour justifier la société dans laquelle évoluent Shaun et Georgia. Mais il est vrai que le fait que ce soit une menace zombie ajoute un plus. Comment vit-on quand on peut à chaque moment, amplifier (devenir Zombie), mourir (et devenir zombie) ou être à proximité de quelqu'un qui va vous mordre (et vous faire devenir zombie) ? Comment vit-on dans une société où les rassemblements de plus de 15 personnes sont considérés comme une foule, que les gens ne se côtoient pratiquement plus, ne sortent pratiquement plus en concert, au cinéma ou restaurant ? Je ne suis pas sûre d'aimer ce genre de vie...

Même si les zombies sont en arrière-plan, les références, elles, sont bien là ! Si vous vous posez la question, oui Buffy s'appelle comme ça à cause de notre vampire slayer préférée, Georgia en référence à George Romero (dont les films sont devenus des références pour gérer les zombies :)) et Shaun d'après le film d'Edgar Wright ! :)

Ce livre est en grande partie un thriller politique, passionnant d'ailleurs. J'ai eu l'impression de revivre la campagne 2008 d'Obama (et depuis, le Super Tuesday n'a plus aucun secret pour moi ! :)) mais avec des complots et des gens prêts à tout pour leur cause. On ne s'ennuie pas une seconde et on suit avec avidité Shaun et Georgia faire tout pour trouver la vérité. Ce sont les Bernstein/Woodward d'un Watergate post-apocalyptique !

Outre le côté politique, ce roman est consacré aux médias, à cette course à l'info et au scoop pour être les meilleurs au risque peut-être pour certains de perdre leur intégrité. C'est d'ailleurs le thème majeur de ce roman et d'ailleurs le titre du roman (Feed) est assez ambigu puisqu'il signifie aussi bien nourrir (par rapport aux zombies) que le flux ou la transmission d'information qui nourrissent la toile. J'ai beaucoup aimé voir les blogueurs travailler avec leurs caméras miniatures et leurs micros, ça donnait un petit aspect jamesbondien à l'histoire et un rythme haletant !

Mais ce livre est avant tout une superbe histoire d'amour ! L'amour entre deux personnes qui ne sont pas liées par le sang et qui pourtant se considèrent comme frère et soeur et qui sont comme des jumeaux ou les deux faces d'une même pièce ! Qu'est-ce que j'ai aimé Georgia et Shaun ! Leur façon d'être soudés, là l'un pour l'autre, elle la calme et réfléchie et lui la tête brûlée. Ce sont eux qui donnent du coeur à cette histoire, qui nous emportent et nous émeuvent ! Ils sont vraiment très très attachants, vraiment ! Je les ai adorés et leur histoire est tellement belle qu'elle m'a fait pleurer plusieurs fois (oui je suis assez émotive !)

Buffy est également sympathique, bien qu'un peu effacée. C'est vraiment la geek dans toute sa splendeur ! :)

Je parlais de la campagne d'Obama plus haut et Peter Ryman m'a fait beaucoup penser à Barack Obama, dans sa façon de se comporter, son élégance, sa posture, son charisme et Emily m'a également rappelé Michelle. Même si Peter et Emily sont blancs et républicains (bouh !), je me demande si l'auteur s'est inspirée du couple présidentiel américain pour écrire ces deux personnages.

Un autre personnage qui m'a bien plu c'est Steve, un des gardes du corps. Je n'ai pas grand chose à dire sur lui mais je l'ai aimé, voilà.

Je dois avouer que pendant quelques chapitres j'ai eu un peu de mal avec le style de Mira Grant. La façon dont elle tournait ses phrases m'a un peu perturbée ! :) J'ai eu moins de difficulté avec George R.R. Martin. :) Mais une fois habituée, ça a été tout seul et ce n'est pas trop compliqué en VO ! Il y a pas mal d'humour et d'ironie grâce à Shaun.
Ce que j'ai aimé, c'est la façon dont Grant a créé son histoire et son univers. Grâce à Georgia, la narratrice, on apprend par petites touches ce qu'il s'est passé depuis 25 ans et comment les gens vivent. Du coup, on a une idée très précise de la façon dont tout le monde vit. J'ai d'ailleurs trouvé le livre très visuel, j'avais presque l'impression de voir un film. D'ailleurs qu'est-ce que j'aimerais un film tiré du livre ! :) En tout cas, comme avec Martin, j'ai pesté envers Mira Grant ! Elle m'a fait passer par de nombreux sentiments : la joie, la colère, la peine et j'ai eu envie plusieurs fois de balancer mon livre !

Mira Grant a écrit une fin alternative à celle de son roman qui s'appelle Fed et que j'ai lue. C'est une fin intéressante, peut-être inutile (il y a beaucoup de copié/collé) et qui n'égale en aucun cas la fin de Feed que j'ai préférée et de loin.


En conclusion voici un excellent premier tome, pas loin du coup de coeur pour moi. Je ne sais pas si j'ai réussi à rendre ce que j'avais ressenti (et j'ai essayé d'en parler le mieux possible mais sans en dire trop) mais si vous aimez tous les thèmes dont j'ai parlé plus haut, c'est vraiment une histoire à lire car écrite avec beaucoup de coeur par l'auteur. Et si vous voulez savoir quel complot vont mettre à jour Georgia et Shaun et quels en seront les conséquences, lisez Feed ! Quant à moi, j'ai déjà lu les deux préquelles à l'histoire dont je vous reparle très vite.

Note :



Lecture commune organisée par Flo Tousleslivres avec Kincaid40, Lou lit la, didikari,  Iani,  Michou,  Leyla

D'autres avis également sur Logo Livraddict

Ce livre a été lu en VO
et fait donc partie du Challenge Version Originale d'Avalon

15

Et même si certains considèrent que c'est un livre d'horreur, c'est bien un thriller politique
et il  fait donc  partie du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
15/12

4

Sérum saison 1, épisode 4 d'Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

Posté par Frankie le 13 mars 2013 à 18:05 - Catégorie : , , ,
Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Après la mort d'Emily, Draken est devenu un homme traqué qui ne peut compter que sur Lola en délicatesse avec sa hiérarchie. Tous deux essaient de comprendre ce que signifiaient les visions de la jeune amnésique et leur rapport avec l'enlèvement des Singer...




Mon avis :
Comme je vous ai dit lors de mes précédents avis, je me hâte de lire ces romans car ils s'oublient aussi vite qu'ils se lisent bien. Voilà pourquoi je n'ai pas attendu bien longtemps avant de me lancer dans ce tome 4 que j'ai trouvé pas mal, dans la lignée des précédents...

Lola, pourtant mise sur la touche par sa hiérarchie, a été la seule à pouvoir retrouver Draken, accusé du meurtre d'Emily, et l'endroit où devaient être échangés les époux Singer contre rançon. Le but de la jeune femme est toujours de comprendre pourquoi on en voulait à la jeune amnésique et quel est le rapport entre les visions de cette dernière, les époux Singer et leur site Exodus2016. Pour cela, tous les moyens sont bons pour atteindre la vérité, même faire équipe avec un meurtrier potentiel...

Je me demande bien ce que je vais pouvoir dire d'original par rapport aux 3 tomes précédents ! Le schéma reste à peu près le même avec son format sérietévé-like, ne donnant pas forcément de réponses aux questions que l'on se pose, mais qui lance d'autres pistes et épaissit le mystère.

Je dois dire que malgré la frustration d'avoir affaire à un livre trop court, le procédé est efficace car on a  bien sûr envie de connaître la suite et on marche à fond ! Concernant l'intrigue, j'avoue avoir été très étonnée du meurtre d'Emily dans le tome 3. Je n'avais pas pu en parler dans ma critique du tome précédent pour ne pas spoiler mais je ne m'attendais pas à ce que ce personnage clé meure aussi vite ! Cela crée comme un vide mais relance en même temps l'histoire. Et son intrigue n'est pas terminée et on en apprend même davantage sur elle dans ce tome 4 (ce qui relance d'autres questions et d'autres hypothèses dont je vous parlerai sans doute dans les prochains tomes si elles se voient vérifiées ou non...).

Il n'y a pas que l'histoire d'Emily et ses visions dans Sérum bien évidemment, mais aussi l'intrigue concernant Exodus2016 et les époux Singer et leur rapport aux visions d'Emily et qui prend encore une autre tournure avec un autre événement international se passant en Afrique (je n'en dis pas plus, c'est juste pour vous appâter ! ;))

Et bien sûr il y a les histoires plus personnelles, celles de Draken qui clame son innocence, celle de Lola flic tête brûlée et qui n'en fait qu'à sa tête par rapport à ses supérieurs et qui est plus efficace que tout le monde pour découvrir la vérité, celle de son frère dont on ne sait pas comment elle s'imbrique dans le reste, celle de Philip Detroit et son côté fouineur, celle de Sam Loomis le type du FBI qui a l'air d'être clean et de rechercher la vérité. Pour le moment, difficile de comprendre comment toutes leurs histoires s'imbriquent les unes aux autres.

 Pas grand chose de neuf à dire sur le style des auteurs, ce tome 4 se lit bien, les chapitres sont toujours assez courts et se terminant par des cliffhangers donnant envie de poursuivre vite vite vite ! :)

En conclusion, un bon 4e tome, dans la lignée des 3 précédents, qui ne répond pas forcément à nos questions et qui en amènent d'autres. Et si vous voulez savoir si Draken est vraiment coupable du meurtre d'Emily et si les époux Singer vont être libérés, lisez ce tome 4. Et je vous retrouve bientôt pour le tome 5 (qui n'est pas encore lu).

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
14/12

26

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (118)

Posté par Frankie le 11 mars 2013 à 08:29 - Catégorie : ,
Nous voici à nouveau lundi (je ne vois pas les semaines passer !) et nous nous retrouvons donc pour parler de nos lectures passées, présentes et à venir dans ce rendez-vous créé par Malllou et repris par Galleane.

- Pour la semaine dernière, ça va être simple, je n'ai lu que Feed de Mira Grant !

- Aujourd'hui, je suis donc toujours dans Feed, mais j'approche de la fin. J'en suis à 82 % il me reste 100 pages environ. J'aime beaucoup ce livre !

- Cette semaine, je vais déjà fini Feed, sûrement demain, ensuite je lirai le tome 9 de Walking Dead, Ceux qui restent de Robert Kirkman, puis Le sacrifice de l'Épouvanteur (le tome 6) de Joseph Delaney. Après, je devrais lire deux nouvelles de Side Jobs de Jim Butcher et ensuite, je terminerai la semaine (ou commencerai l'autre) avec Intuitions 2 de Rachel Ward pour une LC avec Iluze.

Bonne semaine !

4

Une vie de souffrance, Walking Dead, tome 8 de Robert Kirkman

Posté par Frankie le 10 mars 2013 à 11:03 - Catégorie : , , ,

Titre original : Made to Suffer
Illustrations : Charlie Adlard

Spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
The Governor Strikes back...



Mon avis :
Le tome 7 portait vraiment bien son nom, surtout en VO (The Calm Before), car la fin de ce tome plus calme que les précédents laissait présager un tome 8 explosif ! Et explosif, il l'est effectivement et il nous livre une histoire nettement plus déchirante que tout ce qui a été raconté auparavant (et pourtant les personnages ont déjà eu leur lot de malheurs...).

Le Gouverneur a survécu et il n'est pas content ! Son objectif est maintenant de se venger des habitants de la prison et surtout de Michonne et Rick... Qui sortira vainqueur de l'affrontement et y aura-t-il seulement un vainqueur ?

Une fois de plus Kirkman et Adlard nous offrent du grand Walking Dead, montant encore d'un cran dans l'horreur ! Comment est-ce possible me direz-vous après le tome 6 qui était déjà très horrible ? Ici, ce n'est pas tant l'horreur physique qui nous atteint car des morts, des membres arrachés et que sais-je-encore, on commence à être habitués, mais cette fois, les auteurs nous touchent au coeur. Un conseil pour ceux qui n'en sont pas encore à ce tome, ne vous attachez pas trop aux personnages... À la fin de ce tome haletant et riche en rebondissements, certains seront morts, le destin d'autres sera encore incertain ou inconnu et plus rien ne sera jamais pareil ! Ni pour nous ni pour les survivants ! Ce tome montre toute la cruauté dont sont capables les hommes envers leurs congénères et franchement parfois, il vaut mieux se retrouver face à des morts-vivants qu'à certains humains.

Difficile de vous parler davantage des personnages sans spoiler, disons que Rick en tant que leader de la communauté de la prison va avoir de gros fardeaux sur les épaules et que le Gouverneur est toujours aussi taré ! Et je suis super fan de Michonne (et de plus en plus dans la série télé également !).

Concernant les illustrations, c'est toujours très réaliste, on a parfois envie de fermer les yeux devant certaines scènes. En revanche, j'ai trouvé que sur les scènes de combats c'était un peu brouillon. On ne sait pas toujours si les protagonistes (et lesquels) sont touchés voire tués. J'ai dû deux-trois fois revenir en arrière pour être sûre... Rien à rajouter sur le texte de Kirkman, c'est le même chose que les 7 tomes précédents ! :)

En conclusion, un excellent tome qui marque un tournant dans la série et j'ai hâte de lire le tome 9 pour voir ce qu'il advient de tous ceux auxquels on s'est attaché au fil du temps. Et si vous voulez savoir comment le Gouverneur a réchappé des tortures infligées par Michonne et quel sort attend les protagonistes de la prison, lisez-le !

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
5/12

6

La prime, Stephanie Plum tome 1 de Janet Evanovich

Titre original : One for the Money

Résumé :
Sans emploi et dans la dèche, Stephanie Plum, 30 ans, arrive à convaincre son cousin Vinnie de l'embaucher comme chasseuse de primes. Sa première mission, retrouver Joe Morelli, flic accusé de meurtre et avec lequel Stephanie a un contentieux sentimental...




Mon avis :
De temps en temps, j'aime bien ce genre de lectures, légère, amusante, alliant policier, humour et un peu de bit lit. Dans le genre, j'avais déjà lu il y a quelques années les deux premiers tomes de la série Bubbles Yablonski, une coiffeuse qui se voulait journaliste détective et j'aimais beaucoup (il faudrait que je continue d'ailleurs). Et puis sûr dans l'humour policier il y a l'incontournable Izzy Spellman, beaucoup plus déjantée et que j'adore. Aussi quand il a un certain temps, j'ai entendu parler de cette Stephanie Plum (par Fée il me semble), j'ai de suite acheté les 3 premiers tomes en VO. Et je dois dire que la lecture de ce premier tome m'a bien plu. J'ai passé un très bon moment à lire les mésaventures de Stephanie.

Stephanie Plum, 30 ans, vient de perdre son emploi dans la vente de lingerie. Sans ressources, vendant son mobilier pour survivre, elle décide de convaincre son cousin Vinnie, qui tient une agence de cautionnement (et de rattrapage de fugitifs n'ayant pas payé leur caution) de lui donner une chance. Sa première mission consiste à ramener Joe Morelli, flic un peu bad boy accusé de meurtre et que Stephanie connaît très bien depuis l'enfance...

Voilà donc une lecture agréable avec une héroïne sympa, maladroite et qui se fourre dans des situations pas possibles ! :) Car malgré l'aspect chick-lit humoristique, il s'agit quand même d'une intrigue policière avec des meurtres, des agressions et des vilains qui en veulent à notre héroïne. Je vous accorde que cette intrigue n'est pas des plus originales mais elle donne une base au livre et à l'histoire de Stephanie et est suffisamment prenante pour qu'on la suive avec intérêt.

Ce qui est marrant, c'est que le livre ayant été écrit en 1994, tous les moyens modernes mis à notre disposition n'existent pas encore. Pas d'internet pour trouver des adresses ou des renseignements (merci les bons vieux gros annuaires), pas de Google maps pour se repérer, pas de téléphone portable pour communiquer (on doit s'arrêter dans des cabines téléphoniques ou utiliser son téléphone fixe à cordon), ça donne un petit côté vintage au roman et nous fait prendre conscience combien on dépend de tous ces "trucs" modernes ! :)

Ce que j'ai aimé aussi dans le livre, ce sont les joutes verbales entre Stephanie et Morelli. Il n'y a pas vraiment de romance, plus un jeu du chat et de la souris et Morelli n'étant pas forcément la souris que Stephanie le chat doit ramener en prison ! ^^ En tout cas, leurs rencontres sont savoureuses et on se prend à espérer que ces deux-là joueront encore au Will They/Won't They ? (quand deux personnages se tournent autour) cher aux séries télé dans les prochaines tomes.

Comme je l'ai dit plus haut, Stephanie Plum se range dans la même catégorie qu'Izzy Spellman ou Bubbles Yablonski, même si les 3 sont très différentes. Izzy est vraiment dingue, Bubbles est un peu la Elle Woods (le perso de La revanche d'une blonde) du roman policer et Stephanie se situe entre les deux. Une peu fofolle sur les bords, fonçant tête baissée dans les ennuis, réfléchissant après coup aux conséquences de ses actes, on ne s'ennuie pas une seconde en sa compagnie ! On s'amuse même beaucoup, enfin lorsque personne essaie de la tuer ! Bref, j'ai bien aimé ce personnage.

J'ai eu un faible pour Joe Morelli, le bad boy repenti. C'est un peu l'archétype du genre mais bon, ça a marché avec moi ! ^^ Un autre personnage masculin m'a bien plu également, c'est Ranger, un chasseur de primes qui aide Stephanie à comprendre le métier.

Dans les autres personnages, on trouve la famille de Stephanie, avec la mère à cheval sur les horaires des repas, la grand-mère qui à l'air super marrante (mais on ne la voit pas beaucoup) et le père (sur lequel je n'ai rien à dire !). Outre la famille, il y a aussi Ramirez, un individu très peu recommandable, une véritable ordure.

Le style de l'auteur est agréable à lire, il  y a beaucoup d'humour et c'est très compréhensible en VO. Je dirais que même si c'est super sympa à lire, il m'a quand même manqué un petit quelque chose pour que je sois vraiment emballée.

En conclusion, je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur ce premier tome qui nous permet de faire connaissance avec Stephanie Plum de façon fort sympathique. Et si vous voulez savoir si Stephanie va réussir sa première mission, comment elle va se débrouiller et si Joe Morelli est vraiment coupable, lisez-le ! Quant à moi, j'espère retrouver Stephanie & co dans pas trop longtemps !

Note :



D'autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Baby Challenge Policier de Livraddict
C'est un joker il remplacera un des autres titres de la liste
10/20
8+2 jokers

Du Challenge ABC 2013 de Nanet
4/26

Du Challenge Version Originale d'Avalon
14

du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
13/12

Ce roman se passe à Trenton, New Jersey 
et fait partie du Challenge 50 États - 50 billets de Sofynet
 22/50

Le New Jersey est un petit état de la Côte Est (47e en superficie mais 11e en terme de population - près de 9 millions d'habitants et 1ere pour la densité !) qui fut le 3e état à rejoindre l'Union en 1787. Sa capitale est Trenton, où se passe justement le roman. Les Quakers se sont établis assez tôt à Trenton et la ville doit son nom d'après William Trent, une des personnalités de la ville au début du XVIIIe siècle. Parmi les personnalités connues nées à Trenton, le basketteur Dennis Rodman et Judith Light (de Madame est servie :)).

9

La vie est belle de Roberto Benigni

Posté par Frankie le 6 mars 2013 à 08:23 - Catégorie : , , , ,
Titre original : La vita e bella
avec Roberto Benigni, Nicoletta Braschi

Résumé :
Comment Guido emmené dans les camps de la mort avec son fils Giosue va tout faire pour que ce dernier n'en voit pas les horreurs en lui présentant leur enfermement comme un jeu... Comment Dora, la femme non juive de Guido, va par amour les suivre dans ce camp...




Mon avis :
Franchement, je ne sais pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps avant de voir ce film, sorti en 1998, et récompensé maintes fois (Oscars du meilleur acteur pour Benigni, du meilleur film étranger et de la meilleur musique, César du meilleur film étranger, et Grand prix du Jury à Cannes). À priori, un film mélangeant le drame (la guerre de 39-45) et la comédie ne m'attirait pas plus que ça, surtout après avoir vu Roberto Benigni exprimer avec exaltation et emportement son plaisir d'être récompensé un peu partout dans le monde. Je me disais mais qui est cet olibrius qui saute partout ? Eh bien, j'ai eu tort ! Tort d'avoir attendu 14 ans avant de le voir (je l'ai vu en décembre dernier), tort d'avoir eu une attitude un peu snob envers ce réalisateur poète et je ne remercierai jamais assez les challenges Seriebox de m'avoir donné l'occasion de voir enfin ce film magnifique !

1938, Guido, jeune homme juif plein de rêves, veut ouvrir une librairie en pleine Italie fasciste. Il rencontre Dora, une adorable jeune femme, peu insensible à ses pitreries pour la séduire. Hélas, Dora est promise à un autre. Mais Guido va enlever la jeune femme et l'épouser. 5 ans après, ils vivent une jolie vie avec leur petit garçon mais la guerre fait rage et Guido est bientôt déporté avec son fils. Dora, par amour, et bien que non-juive, se fait également déporter pour rester près d'eux...

Ce film débute comme une comédie, une farce à l'italienne avec beaucoup de pitreries, d'humour et on rit beaucoup à voir Guido séduire la jolie Dora. Puis la farce tourne au tragi-comique voire au drame quand Guido, enfermé dans les camps de la mort avec son fils, lui fait croire que ce qu'ils vivent n'est qu'un jeu afin que le jeune garçon ne se doute pas des atrocités qui l'entourent. Cette partie-là est très touchante, poignante même, avec les co-détenus qui jouent également le jeu.. Mais même quand le film est dramatique, il y a toujours une espèce de légèreté qui fait que, même si on pleure, on n'a pas une chape de plomb sur les épaules, comme pour certains films.

Il me semble, si je me souviens bien, que ce côté-là lui avait été reproché par certains ronchons...mais il faut prendre ce film pour ce qu'il est, un conte. C'est avant tout une superbe histoire d'amour, l'amour d'un homme  pour une femme et l'amour d'un père pour son fils.

Roberto Benigni est tel qu'on l'a vu partout, un Pierrot lunaire capable de faire rire et d'émouvoir, remonté comme une pendule, qui donne vie à son personnage avec une outrance qu'on ne peut que lui pardonner. Il est excellent dans le rôle de Guido, il fait croire à son personnage sans problème, je suis tombée amoureuse de Guido en même temps que Dora.

Nicoletta Braschi, madame Benigni à la ville, est, elle, à l'opposée de son mari, toute en retenue et son personnage apporte beaucoup de douceur à l'histoire. Dora, a peut-être un peu de mal à exister face au trublion qu'est Guido mais je l'ai beaucoup aimée.

Le petit garçon est très bien aussi.

Je n'aurais jamais reconnu Horst Buchholz dans le rôle du Dr Lessing. Pour moi, Buchholz est le petit mignon des Sept Mercenaires, pas un vieux papi ! :) Mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé son rôle.

La réalisation est impeccable, les décors font peut-être un peu carton pâte mais franchement ce n'est pas très important. La musique est très belle.

En conclusion, c'est un superbe film, très poétique, qui fait passer du rire aux larmes. J'ai beaucoup ri et beaucoup pleuré. Et si, comme moi et Dora, vous voulez rire aux pitreries de Guido pour la séduire, si vous voulez découvrir quelles sortes de jeux va inventer Guido pour empêcher que son fils ne découvre la terrible vérité, regardez-le ! Bref, j'ai adoré, et si vous avez lu mon bilan ciné 2012, vous savez déjà que ce fut un de mes films préférés l'année dernière !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Ce film fait partie du Ciné Challenge 2012 de Seriebox
6/13
86/100

du Mini Challenge Comédie 2012
4/2
49/50

et du Mini Challenge Drame 2012
3/9
38/50

28

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (117)

Posté par Frankie le 4 mars 2013 à 08:37 - Catégorie : ,
C'est lundi, il fait beau en Tunisie, comme un air de printemps qui s'annonce, la vie est belle et je vous retrouve donc pour ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini One for the Money, le tome de Stephanie Plum de Janet Evanovich (très sympa, j'ai lu deux nouvelles de Side Jobs de Jim Butcher, très bien aussi, j'ai lu Une vie de souffrance, le tome 8 de Walking Dead de Robert Kirkman, encore un tome terrible mais super et j'ai lu Sérum saison 1 épisode 4 de Loevenbruck et Mazza, efficace, dans la lignée des précédents. Une belle semaine, c'est ça l'avantage de lire des livres courts ou des comics ! ^^ Et j'ai également commencé Feed de Mira Grant.

- Aujourd'hui, je lis donc Feed. J'ai peu lu ce week-end donc j'en suis à 5 % (30 pages) mais ça me plaît déjà. Je trouve qu'il se dégage beaucoup d'énergie de ce livre.

- Cette semaine, je vais déjà finir Feed, il fait presque 600 pages en VO, je dois l'avoir fini pour dimanche, ça va être coton ! Si je l'ai terminé d'ici lundi, je lirai Le sacrifice de l'Épouvanteur (le tome 6) de Joseph Delaney.

Bonne semaine à tous !


6

Sérum saison 1, épisode 3 d'Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

Posté par Frankie le 3 mars 2013 à 11:43 - Catégorie : , , , ,
Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
Tandis qu'Emilie s'évertue à retrouver sa mémoire grâce au sérum du Dr Draken, la police et le FBI sont sur les dents pour retrouver les Singer, membres fondateurs d'Exodus2016, un groupusule à la Wikileaks...





Mon avis :
Je n'ai pas attendu très longtemps après l'épisode 2 (3 semaines) pour lire cet épisode 3. Comme je vous ai dit dans ma précédente chronique, ces romans sont aussi vite oubliés qu'ils sont lus et j'avais peur de ne plus me rappeler grand chose si j'attendais trop ! :) Je dois dire que cet épisode 3 m'a davantage plu que le 2e sans que ce soit non plus une lecture exceptionnelle.

La police et le FBI n'ont pas pu empêcher l'enlèvement des époux Singer, les fondateurs du groupe Exodus2016. Tous sont sur les dents pour les retrouver. Lola, la flic de Brooklyn pense que la clé se trouve sûrement dans les souvenirs d'Emilie, la jeune femme amnésique mais ses méthodes peu orthodoxes ne plaisent pas à sa hiérarchie...

Bon je ne veux pas trop en dire dans mon résumé car ce tome étant aussi court que les précédents, je risquerait de dévoiler la majeure partie de l'intrigue.

Cependant, je dois dire que j'ai été assez surprise au cours de ma lecture par certains rebondissements. Une fois de plus, les auteurs savent très bien construire leur épisode en donnant envie au lecteur de continuer à la fin de chaque chapitre et bien sûr à la fin du tome/épisode. Si vous n'avez pas envie de continuer à la dernière page, c'est que vous êtes de marbre ! :) Je dois dire que j'ai été plus dans ce tome que dans le précédent avec une envie d'en savoir davantage.

L'intrigue poursuit son cours, avec d'un côté l'enlèvement des membres d'Exodus2016 et de l'autre le mystère Emily. Comment les deux histoires sont liées entre elles, ont-elles seulement un rapport, ce sont les questions que l'on se pose sans avoir forcément de réponses (il faut tenir encore 3 épisodes au moins). Quel but poursuivent ceux qui ont voulu tuer Emily, qui sont-ils, quelle est l'implication du Dr Draken dans tout ça sont d'autant d'autres mystères qui nous font bouillir de curiosité ! :)

Lola revient sur le devant de la scène après avoir été un peu eclipsée dans le tome 2 par Draken. Lola qui se retrouve un peu seule sur le coup, sans vouloir en dire plus. Il faut dire que son attitude de franc-tireuse et ses relations troubles avec Draken lui attire l'inimitié de certains au sein de la police et c'est à elle de déméler l'écheveau du mystère Emily...

Les autres personnages sont un peu en retrait ou moins intéressants, comme Philip Detroit, par exemple. Non pas qu'il ne soit pas présent mais son rôle n'est pas primordial dans ce tome 3 (ou alors j'ai zappé des trucs !). Un nouveau personnage fait son apparition, Sam Loomis, agent du FBI, un peu cow-boy sur les bords.

Pas grand chose à dire sur le style des auteurs. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler à deux reprises, difficile de faire original la 3e fois ! ^^  Disons que leur écriture est toujours efficace mais un peu sèche, le format du roman avec ses chapitres courts, l'alternance de personnages et les mini-cliffhangers à chaque chapitre donnent bien évidemment envie de tourner furieusement les pages !

En conclusion, un très bon 3e tome, pas d'une folle originalité mais écrit avec beaucoup de savoir-faire ce qui donne une intrigue toujours mystérieuse, sans grandes réponses à nos questions, mais qui donne envie de savoir la suite. Et si vous voulez savoir si les époux Singer vont être retrouvés, si Emily va retrouver des bribes de sa mémoire, lisez-le. À très bientôt pour le tome 4 puisqu'il est déjà lu !

Note :



Ce tome fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
(au début je pensais le remplacé par le tome 1 mais j'ai vu que je lirai vite celui-ci)
4/12

du Baby Challenge Thriller de LA
11/20
8+3jokers

Il fait aussi partie du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
12/12

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.