14

Le trône de fer, Intégrale 3 de George R.R. Martin

Posté par Frankie le 25 février 2013 à 12:10 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : A Storm of Swords, A Song of Ice and Fire, Book 3

Spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
Après la victoire des troupes de Tywin Lannister sur celles de Stannis Baratheon dans la Baie de Blackwater, un calme précaire s'installe sur les Sept Couronnes mais les prétendants au trône de fer nourrissent toujours l'espoir de s'asseoir dessus. Des alliances se font et se défont, le fracas des épées se fait entendre, aussi bien au-delà du Mur que de la Mer d'Été...



Mon avis :
Tous ceux qui me suivent ici sur mon blog ou sur ma page facebook savent que je suis une fan absolue des Game of Thrones, que ce soit les livres ou la série. Il ne m'aura pas fallu bien longtemps avant d'entamer cette intégrale 3 après la lecture du 2e et je dois dire que je me suis replongée avec délice dans les intrigues que nous avait concoctées George Martin. En un mot (avant de développer plus en avant), ce tome est MAGISTRAL !

Précédemment dans Le Trône de fer :
Ne pas lire si vous ne voulez pas être spoilés sur les événement passés !
Grâce à l'arrivée in extremis de son grand-père, Tywin Lannister, Joffrey a réussi à garder le trône de fer. Stannis, lui, le grand perdant de la bataille de Blackwater, est reparti rêver du trône à Dragonstone. Tyrion, lui, avait réussi à contenir les assaillants de King's Landing avant de se prendre un coup d'épée en plein visage, il s'est réveillé avec une partie du nez en moins et le mépris toujours plus flagrant de son père... Sansa a vu ses fiançailles avec Joffrey rompues au profit de Margery Tyrell et n'est donc plus que la fille otage d'un traitre, Arya s'est sauvée d'Harrendal en compagnie de Gendry et Hot Pie et essaie de retrouver sa mère... Robb est toujours The King in the North mais sans château, Winterfell ayant été brûlé par Theon Greyjoy. Bran et Rickon sont supposés morts mais ont réussi à s'enfuir avec Hodor, Osha, Jojen et Mereen, mais ce sont séparés en deux groupes, Bran restant avec Hordor, Jojen et Meera tandis que Rickon partait avec Osha (à mon grand désespoir car j'aime beaucoup Osha et on ne la voit pas dans le tome 3 !). Jon Snow a dû tuer Qhorin Halfhand pour prouver sa bonne foi aux Sauvageons qui les avaient attrapés et afin de leur faire croire qu'il avait rejoint leurs rangs. Pendant ce temps-là, par-delà les mers, Daenerys espère toujours lever une armée pour reconquérir le trône de fer...

Voilà donc où nous en sommes quand commence A Storm of Swords. Et 1177 pages plus loin (et 20 jours plus tard), je refermerai le livre en ayant eu envie d'étrangler Mister Martin maiiintes fois ! :) Car entre le début et la fin du roman, l'auteur n'aura épargné ni ses personnages ni son lecteur ! Ce roman est une tuerie (et ce n'est pas forcément à prendre au sens figuré) ! :) J'avais adoré les deux premiers tomes mais celui-ci est encore mieux que les précédents ! C'est "mind-blowing" et "jaw-dropping" à la fois ! :) (si vous avez les expressions équivalentes en français, je suis preneuse ! ^^)

Si les 500 premières pages sont assez calmes (enfin "calme" étant tout à fait relatif dans Game of Thrones), tout s'accélère ensuite pour vous donner l'impression d'être sur des montagnes russes pendant plus de 600 pages ! On aborde chaque chapitre la peur au ventre, en ce demandant ce que Martin va bien pouvoir encore inventer pour torturer ses personnages !

Chaque intrigue est intéressante, chaque intrigue est importante. Certaines peuvent paraître moins passionnantes, je pense en particulier à celle de Bran, personnage assez en retrait dans ce tome, elles ne sont jamais ennuyeuses. On apprend toujours quelque chose, il se passe toujours un événement, même mineur, déterminant pour la suite.

Ce que j'adore aussi, c'est la façon dont les chapitres ou les intrigues s'imbriquent entre eux. Vous savez que chaque chapitre est vu d'un personnage. Au cours du roman, il est courant qu'on apprenne ce qui arrive à un personnage mais dans un chapitre qui ne lui est pas consacré. Ou alors on apprend que des personnages se sont ratés de peu, ou sont passés au même endroit, donnant envie de mettre de hurler ! C'est peu de dire que mon livre a failli finir en charpie plus d'une fois !

La magie et le fantastique occupent une place un peu plus importante que ce soit au niveau des loups et des Stark (j'en avais déjà parlé dans le tome 2), des dragons de Daenerys ou des fameux Autres au-delà du murs mais dont on ne sait finalement pas grand chose. Mais cette magie est représentée également par la religion, qui prend une place de plus en plus importante avec ce Lord of Light dont on avait eu un aperçu dans le tome 2 et qui me met extrêmement mal à l'aise (je déteste celle qui le représente, la sorcière rouge, Melisandre). Je préfère de loin la religion des Stark avec les arbres-coeurs.

En refermant le livre, je me suis demandé quel personnage m'avait le plus marquée (et il y en a une flopée que j'aime et qui sont marquants !) et je pense que c'est Jon Snow. Même si toutes les intrigues sont passionnantes, le parcours de Jon Snow est celui qui m'a le plus étreint. Pour moi, ce garçon est un coeur pur et ce qu'il vit, la façon dont il se comporte tout au long de son histoire, démontre un garçon admirable, tiraillé entre devoirs et désirs mais qui reste fidèle à ses principes. J'ai adoré le suivre. Et c'est un garçon qui a la chance d'avoir Samwell Tarly pour ami ! Sam ne paie pas de mine comme ça mais c'est vraiment un personnage important.

Mon autre personnage préféré, bien sûr, est Tyrion Lannister. Difficile de rester insensible à tout ce qu'il lui arrive, surtout dans ses relations avec son père qui le méprise tant. Je me demande encore comment Tywin a pu le déléguer en tant que Main à sa place dans le tome 2. En tout cas, malgré les épreuves, Tyrion reste fidèle à lui-même, ironique, un brin cruel avec les méchants, bons avec ceux qui le méritent (pas grand monde ! :)), j'ai hâte de voir que ce la suite lui prépare.

Arya est mon 3e personnage préféré ! Tout ce qu'il lui arrive est super stressant ! Je ne veux pas vous en parler mais pfiou, c'est quelque chose ! En tout cas, j'adore cette gamine dur à cuire, qui ne faiblit pas dans ses résolutions. Je trouve juste dommage qu'elle ait l'air de perdre de plus en plus son humanité. Je sais bien que ce sont les épreuves qui la forge mais j'aime bien l'Arya ayant plus d'émotions.

Avant que je ne commence le livre, plusieurs personnes m'ont dit "tu verras, tu vas adorer Jaime Lannister ! " Je ne voyais pas trop comment c'était possible puisque dans le tome 1, il était odieux, et pratiquement inexistant dans le tome 2. Et pourtant... Je ne vais pas dire que je suis tombée en pâmoison devant le mec qui a balancé Bran de la tour de Winterfell mais ce tome permet de mieux le connaître et le découvrir et c'est vrai qu'il en devient presque aimable ! :) Bon et puis il lui arrive des épreuves assez gratinées ! Je pense aussi que son "défaut" est d'avoir été élevé par Tywin Lannister et d'avoir eu Cersei la vipère pour jumelle. Ce n'est pas un homme bon mais c'est un homme capable de sentiments (son amour pour Cersei, la façon dont il tient à son frère également) et qui évolue, il y a qu'à voir sa relation avec Brienne de Tarth. Donc tout ça pour dire que si, comme moi, vous n'aimiez pas Jaime avant, vous l'apprécierez ici.

Je ne vais pas vous parler en détail de TOUS les personnages (on y serait encore la semaine prochaine), mais sachez que, que ce soit Sansa, Catelyn, Robb, The Hound, Joffrey, tous ceux que j'ai déjà cités et bien d'autres encore, tous vont traverser des épreuves, parfois tragiques. Vous connaissez l'auteur, ce n'est pas le genre à prendre des gants et à ménager quiconque (hein Ned Stark ?) donc il faut s'attendre à tout avec lui ! Je crois que le seul qui est ménagé dans ce tome, c'est Bran.

Quant à Daenerys, son histoire est très intéressante mais tant qu'elle sera au loin, à faire sa cuisine dans son coin, ce sera difficile de se passionner pour cette jeune fille, même si j'ai trouvé que c'était mieux que dans le tome 2 et que certaines révélations étaient assez surprenantes.

Dans le tome précédent, les vrais méchants étaient Joffrey et Theon Greyjoy, dans ce tome 3 (même si Joffrey est irrécupérable de malice), c'est Tywin Lannister l'ordure de première ! Punaise, on avait déjà eu un aperçu du bonhomme précédemment mais franchement là, il n'a rien pour lui ! Tous les personnages ne sont pas blancs ou noirs mais lui, je ne crois pas qu'il y ait une once de bonté en lui. Je trouve d'ailleurs que dans la série télé, Charles Dance l'incarne à merveille.

Le style de l'auteur m'emporte toujours autant ! C'est vraiment un régal de le lire en VO. Ce n'est pas toujours facile à lire tellement c'est dense mais qu'est-ce que j'aime ! Comme je l'ai dit plus haut et lors des deux précédentes intégrales, les chapitres alternent les narrateurs (certains étant plus souvent présents que d'autres), on y retrouve les habituels et il y a deux nouveaux venus dont je vous tairai le nom pour ménager un peu le suspense ! :)

Et c'était la première fois que je lisais un tome sans avoir vu la saison de la série télé et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié découvrir ce tome, ne pas savoir où on allait, et ce que nous préparait l'auteur ! Bon du coup, je saurai déjà tout quand la saison 3 va être diffusée ! Mais tant pis, découvrir l'histoire en la lisant c'est bien mieux !

Dans ma chronique du tome 1, je vous avais mis une petite citation qui me tenait à coeur, j'ai oublié de le faire pour celle du tome 2 donc ici vous aurez droit à deux citations. La première, c'est celle que je voulais donc mettre dans ma précédente chronique, ce sont les voeux de la Garde de la Nuit (quand je les lis ça me prend aux tripes car déjà quand on lit cette intégrale 3, ces voeux prennent tout leur sens et ensuite parce que dans le tome 2, à la fin, avant d'être (r)attrapés par les Sauvageons, Qhorin Halfhand les fait répéter à Jon Snow avant de lui donner ses instructions et c'est bouleversant...) :

Night gathers, and now my watch begins.
It shall not end until my death.
I shall take no wife, hold no lands, father no children.
I shall wear no crowns and win no glory.
I shall live and die at my post.

I am the sword in the darkness.
I am the watcher on the walls.
I am the fire that burns against the cold,
the light that brings the dawn,
the horn that wakes the sleepers,
the shield that guards the realms of men.
I pledge my life and honor to the Night's Watch,
for this night and all nights to come.

La deuxième c'est la phrase que dit sans arrêt Ygritte (qu'on avait découverte dans le tome 2), un personnage que j'aime particulièrement, à Jon Snow.

You know nothing, Jon Snow.

Ce n'est pas la phrase la plus parlante du livre mais c'est celle qui m'a marquée, tout au long du livre. Et quand je vous disais que l'histoire de Jon Snow est celle qui m'a le plus touchée...

En conclusion - et merci de m'avoir lu jusque là, si vous avez tenu, je sais que ma chronique est longue mais on n'expédie pas un livre de presque 1200 pages en trois lignes-, voici un tome vraiment extraordinaire et à lire si vous aimez Le trône de fer et que vous voulez avoir le coeur qui palpite pendant plus de 1000 pages. C'est rarement mon habitude d'être aussi dithyrambique, même quand j'ai un coup de coeur mais là, ma chronique est le reflet de ce que j'ai éprouvé au cours de ma lecture ! Et si vous voulez savoir quel sort vont connaître tous vos personnages préférés, quelles horreurs ils vont devoir affronter et pourquoi Jon Snow knows nothing, lisez-le ! Quant à moi, je vous retrouverai pour l'intégrale 4 (qui ne comportera qu'une partie des personnages, les autres se retrouvant dans l'intégrale 5) mais il faudra faire preuve de patience car la lecture commune de ce prochain tome est prévue pour novembre prochain (il faut bien qu'on se remette de cette lecture-là !).

Note :
 + + +


C'est une lecture commune organisée par Arcaalea avec Bambi_slaughter, Dyce, choulie, Azalée, Zillah, Bouchon des Bois, livr0ns-n0us, ptitetrolle, Sylly

et d'autres avis sur Logo Livraddict

Ce roman fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
(il est même classé numéro 1 sur 100 !)

3/12

et du Baby Challenge Fantasy (numéro 1 là encore) toujours de LA
9/20

Comme je l'ai lu en VO, il fait partie du Challenge Version originale d'Avalon
13

il fait aussi partie du Défi des 1000 de Fattorius
1
Bonne nouvelle Fattorius a décidé de renouveler ce défi cette année et pour les les années à venir ! Le principe est toujours le même, lire un livre faisant au moins 1000 pages. Donc pour cette année, le défi est déjà accompli pour moi mais j'espère bien en inscrire un ou deux autres à mon compteur !

24

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (116)

Posté par Frankie à 08:37 - Catégorie : ,
Dernier lundi de février et nous revoici pour ce petit rendez-vous hebdomadaire créé par Mallou et repris par Galleane et qui fait le point sur nos lectures.

- La semaine dernière, j'ai fini A Storm of Swords, l'intégrale 3 du Trône de fer de George R.R. Martin ! 1177 pages VO, 20 jours pour le lire et un vrai coup de coeur à l'arrivée ! Ma chronique sera postée dans la journée ! J'ai ensuite enchaîné avec Dans l'oeil du cyclone, le tome 7 de Walking Dead de Robert Kirkman, lecture qui m'a permis de faire la transition et avec Sérum, saison 1, épisode 3 de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza. Ensuite, j'ai commencé One for the Money (La prime), le tome 1 des aventures de Stephanie Plum de Janet Evanovich.

- Aujourd'hui, je lis donc One for the Money. J'en suis au tiers. C'est très sympa à lire, ça détend.

- Cette semaine, je vais finir One for the Money. Demain, je vais faire un petit break pour lire deux nouvelles de Side Jobs (recueil de nouvelles des Dresden Files) en LC avec Heclea et Yumiko et ensuite je pense lire Une vie de souffrance (ça promet !) le tome 8 de Walking Dead de Robert Kirkman et l'épisode 4 de Sérum saison 1 de Loevenbruck et Mazza. Les fins des précédents tomes de ces deux séries m'ont donné très envie de continuer ! Et ensuite, si nous ne sommes pas lundi, je lirai Feed de Mira Grant que je dois lire pour une LC.

Bonne semaine !

6

Sérum saison 1, épisode 2 d'Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

Posté par Frankie le 21 février 2013 à 12:23 - Catégorie : , , ,
Spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
Draken continue à utiliser son sérum pour essayer de faire retrouver la mémoire à Emily, la jeune femme poursuivie par de mystérieux tueurs. Pendant ce temps-là, Lola, la flic enquête...





Mon avis :
Je n'aurai pas attendu très longtemps avant de continuer à lire la suite du premier épisode. Je cherchais un livre rapide pour finir le mois de janvier et mon choix s'est porté sur cet épisode 2. Si l'histoire reste assez intéressante, j'ai trouvé ce 2e opus moins palpitant que le précédent.

Emily, la jeune femme poursuivie par des tueurs et ayant perdu la mémoire, a accepté de se soumettre au sérum du Dr Draken pour essayer de retrouver des bribes de souvenirs. Mais les résultats sont plutôt étranges. Pendant ce temps-là, Lola, la flic de New-York, enquête et ses investigations la mène sur la piste d'un mystérieux groupuscule...

J'ai un peu petit problème avec cette série, c'est que "vite lue, vite oubliée" ! Enfin, pas totalement oubliée, mais il faut bien avouer que quelques jours après la lecture du premier épisode, j'avais oublié pas mal de choses (et c'est un peu pareil pour celui-ci lu fin janvier). La faute sans doute à cette intrigue découpée en plusieurs tomes, tous très courts et extrêmement rapides à lire. Du coup, mes vieux neurones ont un peu de mal à imprimer (et votre serviteur - servitrice ? - à faire sa chronique)  ! :D

Mais les auteurs ont pensé à nos vieux neurones justement, puisque, à l'instar des séries télé dont ils s'inspirent, il y a un "précédemment dans..." au début de l'épisode, ce qui permet de se remettre rapidement dans le bain (et un petit "teaser" à la fin, sur l'épisode 3).

Concernant l'intrigue, c'est un peu moins palpitant que le premier. Maintenant que l'histoire est lancée (et qu'il faut tenir 6 épisodes), il ne se passe finalement pas énormément de choses ici. On ne s'ennuie pas franchement mais on n'est pas non plus emballés, même si, évidemment (il faut bien que le lecteur ait envie de lire la suite), ça bouge pas mal sur la fin. Au cours du tome, les auteurs distillent ça et là de nouvelles questions, sans apporter de réponses, bien évidemment, et on continue à se demander qui en veut à Emily, qui elle est d'abord et quel est le mystérieux complot qui semble se dessiner. Il y a des chapitres dont on se sait si ce sont des flashbacks ou des flashforwards (très à la mode depuis Lost) avec un vilain bonhomme avec un chapeau (déjà vu dans le premier épisode et qui pourchasse Emily) et des expériences bizarres...

Concernant le fameux sérum du titre, il trouve davantage son utilisation ici mais tout ça reste encore très mystérieux encore.

J'ai trouvé le personnage de Lola assez en retrait. Le premier épisode portait surtout sur elle, on faisait sa connaissance, on apprenait son passé, son combat contre certains démons et dans ce tome 2, j'ai trouvé qu'elle était mise un peu sur la touche.

C'est, en fait, surtout le docteur Draken qui est mis en avant dans l'épisode 2. On fait plus ample connaissance avec lui, on découvre ses relations avec son père (un homme odieux) et le fait qu'il est prêt à pas mal de choses non orthodoxes pour arriver à ses fins. Ce n'est pas un homme qui me plaît particulièrement, il est dragueur, imbu de lui-même, à gifler, souvent. J'ai l'impression qu'il joue un jeu dangereux avec son sérum et que lui-même ne sait pas trop où il va avec...

On n'en sait toujours pas tellement plus sur Emily, la jeune femme amnésique. Difficile de la cerner et de la voir autrement qu'en biche aux abois.

On n'en sait pas non plus davantage sur le collègue fouineur de Lola, Philip Detroit ni sur ses motivations, est-ce de la simple curiosité trop poussée ou autre chose ?

Le style des auteurs est direct, simple. Les chapitres courts donnent pas mal de rythme mais donnent également une légère impression de sécheresse, j'ai l'impression que le tout manque un peu d'émotions, presque comme si on lisait un article de journal.

En conclusion, un épisode 2 pas mal mais qui m'a moins convaincue que le premier. J'attends d'être plus emballée lors du 3e que je vais commencer aujourd'hui. En tout cas, si vous voulez en savoir plus sur les effets du sérum et savoir quel est ce mystérieux groupuscule dont j'ai parlé, lisez-le.

Note :



Il fait partie du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
11/12

24

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (115)

Posté par Frankie le 18 février 2013 à 11:28 - Catégorie : ,
Bonjour à tous ! Après avoir zappé C'est lundi, la semaine dernière, pour diverses raisons, me revoici pour ce rendez-vous imaginé par Mallou et repris par Galleane.

- Alors, ces deux dernières semaines, ça va être simple, je n'ai lu que A Storm of Swords, L'intégrale 3 du Trône de fer de George R.R. Martin !

- Aujourd'hui, je suis toujours dans A Storm of Swords. J'en suis pratiquement à la page 900 (sur 1177), j'arrive au bout ! Entre temps, l'auteur aura bien malmené ses personnages et moi avec (et je suppose que ce n'est pas fini ! il peut s'en passer des choses en 277 pages !), je suis dans un état pas possible avec cette lecture mais j'adore, j'adore, j'adore ! :)

- Cette semaine, je vais commencer par fini mon livre et ensuite je pense lire un livre court avec des images comme le dit si bien ce Tumblr de notmblrforoldmen et qui reflète tout à fait mon état d'esprit :) :
 Je pense que donc que ce sera le tome 7 de Walking Dead, Dans l'oeil du cyclone, de Robert Kirkman. Puis je ferai dans le court encore avec Sérum saison 1, épisode 3 de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza. Et si jamais j'ai encore du temps, je commencerai One for the Money (La prime) de Janet Evanovich.

Voilà, c'est tout ! Bonne semaine les amis !

12

Simple de Marie-Aude Murail

Posté par Frankie le 14 février 2013 à 10:08 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Simple dit " oh, oh, vilain mot " quand Kléber, son frère, jure et peste.
Il dit " j'aime personne, ici " quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple.
Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué. (quatrième de couverture)

Mon avis :
D'habitude, je ne mets pas les 4e de couverture en résumé, préférant faire un résumé de mon cru. Mais je trouve que celle de Simple reflète si bien le livre que c'est dommage de passer à côté !
Du coup, il est si bien détaillé qu'il n'est pas nécessaire que je reprenne l'histoire dans cet avis.

J'avais découvert Marie-Aude Murail l'année dernière avec Oh, Boy ! qui parlait déjà de sujets délicats et assez durs pour un jeune lectorat : la mort, la maladie, entre autres. J'avais beaucoup aimé sa façon de raconter les choses avec humour et simplicité.

Ici, c'est du handicap mental que parle l'auteur à travers Simple (Barnabé de son vrai nom), du regard des autres sur ces gens différents, de la difficulté de vivre avec eux également. Ce n'est pas à priori un sujet très réjouissant et pourtant c'est une histoire toute en douceur, très jolie que nous conte M.A. Murail. On rit beaucoup pendant cette lecture, on est également émus, le coeur souvent serré, et Simple entre dans nos coeurs comme il entre dans celui de tous ceux qui veulent faire l'effort de le connaître, comme les colocs de Kleber et Simple ou le vieux voisin acariâtre, Monsieur Villededieu.

Cependant, il faut reconnaître que l'histoire est très enjolivée, comme un conte de fées. En effet, qui peut croire que dans la vraie vie on laissera un débile mental à la garde de son jeune frère de 17 ans, mineur donc, alors qu'il y a un père (certes pressé de s'en débarrasser) qui doit avoir l'autorité parentale et le droit d'en faire ce qu'il veut, à commencer par le mettre dans une institution capable de s'en occuper. Qui peut croire qu'un ado de 17 ans, qui va au lycée, s'intéresse aux filles, puisse avoir envie de se traîner son frère comme un boulet ? Qui peut croire que les colocataires de Kléber puissent vouloir s'encombrer de Simple alors que qu'il n'apporte que des ennuis ? Certes, tout ceci est évoqué dans le livre, mais même si la gravité est toujours sous-jacente, c'est le merveilleux qui l'emporte sur la réalité.
Alors, oui, nous qui avons gardé notre âme d'enfant voulons croire que tout ceci est possible et que les gens sont assez ouverts et tolérants pour que Simple puisse vivre au sein de notre société et non pas enfermé dans une institution où il végètera.

Comment ne pas s'attacher à Simple, ce grand enfant de 3 ans et qui en a toutes les réactions, dans sa façon de s'adresser aux autres, de jouer avec ses Playmobil et son Monsieur Pinpin (la réaction de Simple quand il oublie son Pinpin à l'église m'a fait penser à ma fille le jour où elle avait oublié son Popi - de Léo et Popi - quelque part) ? C'est vraiment un personnage touchant, parfois exaspérant et on souhaite qu'il arrive à vivre avec son frère et ses amis colocs.

Chapeau bas au personnage de Kléber qui s'occupe de son frère avec dévouement et amour ! Je l'ai beaucoup aimé même si on sent ses réticences parfois, bien compréhensibles d'ailleurs. C'est un jeune homme attachant, même si ses histoires de coeur ne m'ont pas follement passionnée.

Du côté des colocs, j'ai bien aimé Enzo, même s'il est immature et ne se différencie pas trop de Simple parfois :). Bien aimé Corentin, moins Aria et Emmanuel (lui pas du tout !). J'ai également apprécié monsieur Villededieu, le vieux bougon.

Monsieur Pinpin est un personnage à part entière dans l'histoire. Aux yeux de Simple, il parle, il joue, il gronde, donne de mauvais conseils, c'est d'ailleurs un peu le vilain génie de Simple.

les "méchants" de l'histoire (le père et l'assistante sociale) sont vraiment traités de façon manichéenne. L'assistante sociale est un peu sotte, le père un homme froid et insensible. Cela m'a d'ailleurs choquée que cet homme n'éprouve que du dégoût pour son fils.

Le style de l'auteur est très jeunesse, voire simple, à l'image de son héros. En revanche, je ne sais pas si ce roman s'adresse aux très jeunes car il y a des réflexions sur la sexualité qui m'ont paru un peu "osées" pour des enfants de 9-10 ans (ou alors, je ne comprends plus rien à la vie des jeunes ! :D) En tout cas, Elle sait nous toucher et nous émouvoir avec ses mots et sa poésie. J'ai beaucoup aimé lire sa prose.

En conclusion, une très très jolie histoire avec des thèmes pas évidents à aborder mais que l'auteur a su dédramatiser avec beaucoup de délicatesse. Et si vous voulez voir  Simple jouer avec Monsieur Pinpin et ses playmobiles, ou dire "oh oh vilain mot" quand quelqu'un jure autour de lui, lisez-le. Quand à moi, je compte bien lire d'autres livres de cette auteure dans le futur.

Note :



Retrouvez de nombreux autres avis sur Logo Livraddict

Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict
2/12

Et du Baby Challenge Jeunesse, toujours de Livraddict
6/20

Il fait également partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
12/20

Et c'est l'auteur que j'ai choisi pour le Combat d'auteurs d'Iluze
1 point pour Marie-Aude Murail

5

La guerre des arbres commence le 13, Thomas Drimm, tome 2 de Didier Van Cauwelaert

Posté par Frankie le 12 février 2013 à 10:48 - Catégorie : , , , , ,
Spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Thomas Drimm a détruit le bouclier d'antimatière comme le désirait le professeur Pictone. Mais voilà que les hommes ne sont plus protégés des arbres et que la grippe V (pour végetale) fait des ravages. Thomas est mandaté pour offrir la paix aux arbres mais n'est-il pas manipulé par les maléfiques Nox/Noctis ?



Mon avis :
Si vous me suivez régulièrement, vous vous rappelez sans doute que j'ai lu le tome 1 de Thomas Drimm, il a quelques mois (en octobre dernier) et j'avais beaucoup aimé cette histoire fantastique et son personnage plein d'humour. Du coup, j'ai mis le tome 2 dans le challenge ABC de Nanet et je n'ai pas tardé à le lire. Cependant, si j'ai retrouvé l'esprit du premier tome, j'ai été un peu déçue par l'histoire moins passionnante que La fin du monde tombe un jeudi.

Avec l'aide du professeur Pictone réincarné dans son ours en peluche, Thomas Drimm, 13 ans moins le quart, a réussi à détruire le bouclier d'antimatière, libérant les âmes des morts, mais, de ce fait, les humains ne sont plus protégés des arbres qui leur donnent la grippe V. Thomas, qui a déjà fort à faire avec les femmes de sa vie qui lui mettent les hormones en ébullition, est mandaté pour négocier la paix avec les arbres. Mais si cette histoire de guerre et de maladie n'était qu'une intox ?

Comme je vous l'ai dit en préambule, j'avais vraiment beaucoup aimé le tome 1, rafraichissant et amusant. Et j'espérais que ce sera bien sûr le cas avec ce tome 2. Mais, même si j'ai passé un agréable moment en compagnie de Thomas, je n'ai pas retrouvé l'enthousiasme qui m'avait animée alors.

Tout d'abord, cette histoire d'arbres tueurs n'est pas des plus palpitantes. J'avoue que cette intrigue ne m'a pas passionnée et que j'attendais autre chose. Ensuite, tout m'a paru assez superficiel, léger, voire brouillon parfois. J'ai eu l'impression que l'auteur faisait plutôt du remplissage.
Dans le tome 1, il y avait une vraie description du monde dans lequel vivait Thomas, doublée d'une intrigue solide. Dans le tome 2, l'auteur n'a plus à planter son décor puisque nous le connaissons et, du coup, il ne reste pas grand chose. Mais, je vous rassure, ce n'est pas ennuyeux non plus, on passe un agréable moment malgré tout. En fait, mon intérêt s'est vraiment réveillé quand -petit spoiler - le professeur Pictone revient dans la vie de Thomas - fin du spoiler - et sur la fin qui annonce un tome 3 plus passionnant. Certaines choses sont laissées en suspens, j'espère qu'on aura la réponse dans le dernier tome.

Thomas est toujours cet ado sympa et débrouillard mais il est titillé par ses hormones et il a presque trop la tête tournée par les femmes qui l'entoure, du coup il est parfois pénible ! :) Mais outre ce défaut-là, je l'aime beaucoup !

J'ai adoré retrouver, même brièvement, le professeur Pictone, je crois que c'est vraiment la relation que Pictone (en ours) a avec Thomas qui fait le sel de ce livre. Du coup, quand il n'est pas là, c'est moins bien !

Les frère et soeur Nox/Noctis sont ambigus à souhait. Je vais vous faire rire mais quand ils apparaissent dans le livre, surtout elle, j'ai l'impression qu'il y a des ongles qui crissent sur un tableau noir ! Brrrr !

Rien à dire sur les autres personnages, certains sont sympas, d'autres chiants (surtout la copine de Thomas, dont j'ai oublié le nom et que j'ai la flemme d'aller rechercher !).

Le style de l'auteur est agréable à lire. Il y a cet humour et ce ton décalé qui me plaisent beaucoup, c'est bien écrit, même si parfois l'auteur met du langage un peu trop familier dans la bouche de Thomas, mais bon, il a 13 ans, on ne lui demande pas de parler comme Molière non plus...

En conclusion, une histoire moins intéressante (et ma chronique s'en ressent, désolée) que le premier tome mais un roman agréable à lire tout de même et une fin qui donne envie de lire la suite (d'ailleurs si quelqu'un a des news... il est référencé sur les sites en ligne avec un titre mais sans date...). Et si vous voulez savoir si Thomas Drimm arrivera à faire la paix avec les arbres ou s'il découvrira qu'il est manipulé, lisez-le !

Note :



Ce livre fait partie du Challenge ABC 2013 de Nanet
3/26


Il fait également partie du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
11/20

16

Sérum saison 1, épisode 1 d'Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

Posté par Frankie le 7 février 2013 à 10:25 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Une jeune femme se prend une balle en pleine tête dans un parc de Brooklyn. Vivante mais amnésique, elle ne sait pas pourquoi on lui en veut. Lola Gallagher, détective de la NYPD, enquête sur cette affaire plus que mystérieuse...






Mon avis :
J'aime beaucoup les thrillers d'Henri Loevenbruck (enfin les 2-3 que j'ai lus) et quand Sérum est sorti, j'ai bien sûr eu envie de le lire. N'ayant pas eu le temps en 2012, c'est en ce début 2013 que j'ai fait enfin la connaissance de ce Sérum et je dois dire que le fond comme la forme m'ont beaucoup plu, même s'il faut reconnaître que ce n'est pas non plus très original.

Une jeune femme poursuivie par des tueurs est abattue d'une balle dans la tête dans un parc de Brooklyn. Elle s'en sort miraculeusement mais est amnésique. Lola Gallager, la flic chargée de l'enquête, cherche à découvrir qui en veut à la jeune femme et pourquoi. Pour cela, elle demande l'aide de son ami, Arthur Draken, un psychiatre un peu particulier.

Une histoire mystérieuse, un format assez singulier et voilà un thriller haletant qui se lit à toute vitesse ! Dès le départ, les deux auteurs nous embarquent à la suite de la mystérieuse inconnue (qui s'appelle Émilie, en fait) poursuivie par des méchants et de Lola Gallagher, la flic opiniâtre. L'histoire n'est sans doute pas très originale, mais j'ai beaucoup aimé la façon dont c'est raconté qui donne envie de toujours en savoir plus. Surtout qu'il y a des histoires annexes, distillées juste assez pour qu'on soit accroché !

Bien sûr, dans ce roman, c'est la forme qui est tout à fait particulière puisque ce livre est construit comme une série télé, avec le pilot (ce tome 1), suivi de 5 autres épisodes qui forment une saison entière (qui se terminera sûrement sur un cliffhanger pour donner l'envie au téléspectateur lecteur de revenir la saison prochaine. Mais du coup, ce format a le désavantage de laisser le lecteur sur sa faim puisque le roman est très court et qu'à peine commencé, il est déjà fini (comme, effectivement, dans un épisode de série télé).

Mais c'est vrai qu'on a tout à fait l'impression d'être dans une de ses séries que je regarde, avec un rythme très soutenu, la mise en place de l'intrigue, des rebondissements, des questions bien sûr, des gentils, des méchants ou des pas très clairs. Du coup, c'est là où ça manque un peu d'originalité, surtout quand on visionne des dizaines de séries comme moi. Mais c'est quand même bien fait et suffisamment alléchant pour que j'ai très envie de continuer.

L'autre particularité de ce roman est qu'il s'accompagne de vidéos et de musiques à regarder et écouter au fil des chapitres. C'est une façon de faire assez originale mais j'ai déjà expérimenté la chose avec Level 26 de Zuiker et franchement ce n'est pas une façon de lire qui m'emballe. Quand je lis, je suis dans ma lecture, je n'aime pas devoir m'interrompre pour aller visionner des vidéos, je ne suis pas forcément à côté du PC d'ailleurs (même jamais) donc il aurait fallu que je fasse comme pour Level 26, regarder les vidéos une fois le livre terminé. Mais cela ne m'ayant rien apporté à l'époque, j'ai pris le parti de faire l'impasse sur ces vidéos/musiques pour Sérum. Je ne sais pas si je loupe quelque chose...

J'ai trouvé le personnage de Lola Gallagher un peu stéréotypé. C'est une femme d'origine irlandaise (comme beaucoup de flics new-yorkais) qui se consacre à fond à son travail au détriment de son fils qu'elle élève seule, bien sûr. Bon pas très original là encore mais j'ai trouvé Lola quand même assez sympa.

Mais j'ai préféré les personnages un peu troubles, comme Arthur Draken, le psy ou  Philip Detroit, collègue et amant occasionnel de Lola, un peu trop fouineur et dont on ne connait pas les motivations pour agir ainsi.

Et pas grand chose à dire sur Emily, puisqu'elle est amnésique et qu'elle est au centre de l'énigme. Donc on ne sait rien sur elle mais je ne demande qu'à en savoir davantage ! :)

Le style des deux auteurs est très dynamique, les chapitres très courts font qu'on passe très vite d'une scène à l'autre, sans temps mort et avec l'envie de continuer.

En conclusion, un très bon premier tome (épisode plutôt) qui pose les jalons d'un thriller efficace même si l'histoire n'est pas des plus originales. Et si vous vous demandez quel peut bien être ce mystérieux sérum du titre et à quoi il sert, lisez ce premier tome pour en avoir un aperçu !

Note :



D'autres (nombreux) avis sur  Logo Livraddict


Ce livre fait partie de mon Challenge ABC 2013 de Nanet pour la lettre L
2/26

et du Challenge Thrillers et Polars de Liliba
10/12

4

Vert Émeraude de Kerstin Gier

Posté par Frankie le 5 février 2013 à 17:37 - Catégorie : , , , , ,
Titre original :Smaradgrün

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
C'est le dernier acte pour Gwendolyn, notre jeune voyageuse dans le temps. Elle doit, en compagnie de Gideon, qui vient pourtant de lui briser le coeur, refermer le cercle et accomplir la prophétie...


Mon avis :
Voilà déjà sept mois que j'ai lu le tome 2 et, en ce début 2013, j'ai eu envie de savoir comment se terminait l'histoire de cette sympathique voyageuse dans le temps. Si le livre répond à toutes les questions posées dans les tomes précédents, s'il est agréable à lire, je l'ai quand même trouvé toujours aussi léger et ado (en même temps, c'est la cible du livre ! ^^) !

À la fin du tome 2, nous avions quitté Gwendolyn désespérée car Gideon venait de lui briser le coeur. Nous la retrouvons en plein chagrin d'amour n'ayant aucune envie de revoir ce goujat de Gideon. Pourtant, il va bien falloir qu'elle ravale sa fierté car le Comte de Saint-Germain dans son XVIIIe siècle veut que les deux gens finissent de collecter le sang de tous les voyageurs dans le temps afin de refermer le cercle pour que s'accomplisse la prophétie.

Contrairement au tome précédent, lu en 24h, j'ai mis plus de temps pour le lire... 3 jours pour lire 100 pages, 4h pour lire les 300 dernières ! :) C'est dire si, lorsqu'on s'y met vraiment, ce roman se lit très vite également !

Il faut dire que c'est un vrai page-turner ! La fluidité du texte, l'action, l'humour et l'histoire font qu'on passe un très bon moment à suivre Gwendolyn dans ses aventures à travers le temps. Cependant, il faut bien 60-70 pour que l'histoire commence enfin ! Car pendant les 60 premières pages, on doit se farcir les atermoiements de la demoiselle sur son amour perdu et je dois dire que c'est un peu longuet ! Mais après, hop, elle reprend du poil de la bête et ça redonne du peps à l'histoire !

Cependant, comme je l'ai dit, c'est une histoire destinée à un public adolescent et l'histoire s'en ressent. Même si certaines scènes sont plus dramatiques, on reste quand même dans un registre léger et tout est résolu plutôt facilement. Mais finalement cette résolution m'a plutôt convenue et j'ai d'ailleurs été assez surprise par plusieurs révélations.

Malgré ces restrictions, j'ai passé un bon moment à suivre les sauts dans le temps, les intrigues, les moments cocasses que certaines situations génèrent et comme je l'ai dit plus haut, toutes les intrigues sont résolues donc on ne reste pas sur notre faim (même si je ne sais toujours pas pourquoi Gwen arrive à voir les fantômes).

Gwendolyn est comme dans les deux premiers tomes, une jeune fille de 16 ans, vive, amusante, un peu superficielle sans doute (disons qu'elle ne prend pas sa mission très au sérieux et c'est ce qui fait son charme). Elle est sympathique, quoi !

Gideon est remonté dans mon estime dans ce tome. Je ne vais pas en dire plus mais c'est un jeune homme bien (j'ai l'impression d'entendre ma grand-mère quand je dis des trucs pareils ! :D).

Mon personnage préféré est encore, dans ce tome, Xemerius, le démon fantôme. C'est un personnage qui apporte beaucoup d'humour (à défaut d'apporter autre chose) et il me fait rire.

J'ai beaucoup aimé la relation qu'à Gwen avec son frère et sa soeur. Généralement, quand on a 16 ans, on supporte mal ses frères et soeurs plus jeunes (je parle en connaissance de cause ^^) et Gwen n'a pas du tout cette attitude avec Nick et Caroline et je trouve ça mignon comme tout.

Bernhard, le majordome, a un rôle un peu plus conséquent dans ce tome et surtout il y a une révélation savoureuse à son sujet.

Sinon, les autres personnages, gentils ou méchants, sont égaux à eux-mêmes.

Le style de l'auteur est très agréable à lire, c'est aussi ce qui fait le charme de ce livre. Ce n'est pas de la super littérature mais c'est comme un bonbon qu'on savoure. Elle sait nous entraîner dans son histoire, y met beaucoup d'humour et de légèreté et je dois dire que cette lecture passe comme une lettre à la poste. Je me suis même surprise à regretter d'avoir fini et de ne pas rester un peu plus longtemps avec Gwen and co !

Une remarque sur un point de traduction, à un moment, Gwen et son amie Leslie parlent d'un film que la traduction nomme "10 choses que je déteste en toi"... Je me suis demandé 2 secondes de quoi elles parlaient avant de me rendre compte que c'était la traduction littérale de 10 Things I hate about You (film de 1999 avec Heath Ledger, Julia Stiles et Joseph Gordon-Levitt, et une série américaine d'une saison en 2009-2010) qui est traduit en France par 10 bonnes raisons de te largue. 10 choses que je déteste de toi (et pas en toi) est la traduction québécoise. Bon, ce n'est pas très important mais je suis assez tatillonne sur ce genre de transpositions...

En conclusion, une lecture sympathique même si elle n'est pas exceptionnelle mais un tome 3 qui conclut très bien la trilogie. Et si vous voulez savoir si Gwen et Gideon refermeront le cercle et quelles en seront les conséquences s'ils y arrivent, lisez le, surtout si vous avez apprécié les deux tomes précédents.

Note :



Retrouvez d'autres avis sur Logo Livraddict


Ce livre fait partie du Big Challenge 2013 de Livraddict (et l'inaugure)
1/12

du Baby Challenge Jeunesse de LA en tant que Joker
5/20

du Challenge ABC 2013 de Nanet
1/26

et du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mutinelle et Kalea 
10/20

28

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (114)

Posté par Frankie le 4 février 2013 à 08:35 - Catégorie : ,
Je suis enfin de retour à Tunis, après une semaine chargée et fatigante ! Je vais pouvoir enfin me poser et surtout avoir le temps de passer sur vos C'est lundi ! Je rappelle que ce rendez-vous a été créé par Mallou et est repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai lu Simple de Marie-Aude Murail, c'était très bien, j'ai également lu Sérum, saison 1, épisode 2 de Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza, moins palpitant que le premier mais bien quand même et j'ai enfin commencé A Storm of Swords, l'intégrale 3 du Trône de fer de George R.R. Martin.

- Aujourd'hui, je suis donc dans A Storm of Swords. Je n'ai pas énormément lu depuis que je l'ai commencé vendredi, il faut dire qu'il est écrit assez petit, en anglais, donc je lis doucement pour ne rien manquer. En tout cas, j'adore !

- Cette semaine, sans grande surprise, je vais continuer A Storm of Swords. J'en suis page 124, il y en a 1177, à mon avis, j'y serai encore dessus lundi prochain ! ^^

Bonne semaine à tous !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.