12

Bleu Saphir de Kerstin Gier

Posté par Frankie le 30 juin 2012 à 10:24 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Saphirblau/Liebe geht durch alle Zeiten
 
Spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Gwendolyn, notre jeune voyageuse dans le temps, essaie de s'adapter à sa nouvelle vie : faire ses devoirs à une autre époque que la sienne, devoir recueillir le sang des autres voyageurs dans le temps afin de refermer le cercle et échapper aux embûches qui se dressent sur sa route. Ajoutez à cela un co-voyageur un peu trop sexy et un démon fantôme malicieux, c'en est presque trop pour la jeune fille !


Mon avis :
Vous vous rappelez sans doute que j'ai lu le tome 1 il y a un mois tout juste et que si l'histoire restait gentiment superficielle, elle était tout de même intéressante. J'ai trouvé ce tome 2 légèrement en-dessous du premier même s'il m'a plutôt plu et que j'ai très envie de connaître le fin mot de l'histoire dans le tome 3.

Gwendolyn continue son entrainement de voyageuse dans le temps car le temps presse et il faut recueillir le sang des autres voyageurs qui manque pour refermer le cercle et révéler le secret. Pas le temps donc de penser au baiser échangé avec Gideon lors de leur dernier voyage d'autant plus que le jeune homme a l'air de lui battre froid. Tout en continuant à mener une vie normale le jour, elle doit régulièrement faire des sauts pour récupérer des informations dans le passé et trouver ceux qui veulent empêcher que le cercle ne se referme. Et si tout ça ne suffisait pas, un démon malicieux, Xemerius, qu'elle seule peut voir, lui colle aux basques !

Voilà un livre qui se lit vraiment très vite ! Je l'ai avalé en moins de 24 heures ! Dans la lignée du premier, il est sympa, agréable à lire, on ne s'ennuie pas mais il faut reconnaître qu'il ne se passe finalement pas grand chose pendant les deux premiers tiers, disons pas grand chose de bien consistant. On a très peu de réponses à nos questions, on n'avance pas des masses dans les grands mystères de l'histoire, le cercle ou la prophétie concernant Gwendolyn.

Ça ne veut pas dire qu'il ne se passe rien non plus, Gwen effectue des sauts dans le temps (ce qui donne lieu à des situations cocasses lors d'un certain bal), essaie de comprendre pourquoi certains veulent refermer le cercle et d'autres pas, qui sont les gentils ou les méchants mais j'ai l'impression que l'auteur se focalise davantage sur ses états d'âme concernant le beau Gideon qu'autre chose. Heureusement que l'épilogue redonne du peps à l'intrigue.

Gwendolyn est toujours aussi sympa, pleine d'humour, attachante mais je n'ai pas grand chose de plus à dire sur elle.

Je ne sais toujours pas quoi penser de Gideon, le charmeur. Il m'agace mais on le sent vraiment impliqué dans l'histoire.

Un nouveau personnage fait son apparition, c'est Xemerius, le démon fantôme que seule Gwen voit. Il est vraiment très sympa et amusant. On dirait un personnage de Disney. Je ne sais pas s'il apporte grand chose à l'histoire mais en tout cas, il amuse la galerie !

Je me demande encore quel est le rôle de James, le fantôme du lycée de Gwen. Pour l'instant, il ne sert pas à grand chose.

J'ai retrouvé avec plaisir Leslie, la meilleure amie de Gwen, la seule à qui elle puisse raconter tout ce qu'il lui arrive.

Le comte de Saint-Germain est toujours aussi mystérieux et dangereux. J'ai hâte d'en savoir plus sur son rôle dans tout ça.

Le style de l'auteur est pareil que dans le premier, ado, léger, frais, amusant.

En conclusion, je m'aperçois que je n'ai pas grand chose à dire de plus sur ce tome agréable et sympathique mais qui reste tout de même superficiel. Et si vous voulez voir Gwendolyn chanter "Memory" de Cats ou "I feel pretty" de West Side Story dans un bal du XVIIe siècle ou la voir rencontrer son grand-père jeune, lisez-le. Et rendez-vous pour le tome 3 pour avoir le fin mot de l'histoire, enfin j'espère ! ^^

Note :



Lecture commune organisée par Linadriel avec Myiuki22, Dex, Styx2005, (Isallysun), Jenn, Paikanne, Freelfe.

Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult 
25/24

9

Lectures communes du 2e semestre 2012 - Partie 1

Posté par Frankie le 28 juin 2012 à 20:35 - Catégorie : ,
le 2e semestre approche et il est donc temps de vous parler des lectures communes sur lesquelles je me suis engagée !

Ce deuxième semestre commencera en beauté puisque j'organise la LC sur le tome 8 des Dossiers Dresden, Proven Guilty de Jim Butcher. Après un excellent tome 7, nous avons hâte de nous replonger dans les aventures de Harry ! Je ferai donc cette LC avec Heclea, Yumiko et Taliesin. Et ce sera pour le 12 juillet.







Georgina Kincaid, l'héroïne de Richelle Mead et succube de longue date, ne fait pas partie de mes héroïnes préférées mais je la trouve attachante et son univers intéressant. Le tome 3 lu il y a un an m'avait davantage plu que les deux premiers mais je n'ai jamais trouvé le temps de continuer. Iluze voulant lire le tome 4, Succubus Heat, je me joins à elle pour cette lecture ainsi que Heclea. Nous la ferons dans la 2e moitié du mois de juillet.




Après la lecture du tome 2, Sevmarguerite nous propose celle du tome 3, Le secret de l'Épouvanteur de Joseph Delaney pour le 29 juillet. Ce sera en compagnie de pimousse, Myiuki22, Reveline, Arcaalea, Livromaniac,









Dans un précédent billet, je vous ai dit que ma lecture du Passage avec Hecla était repoussé à fin août donc la voilà ! :)









J'ai acheté De fièvre et de sang de Sire Cédric lors du dernier Salon du livre et quand Beautifulvelma a proposé une lecture commune dessus, je m'y suis jointe bien entendu ! :) Ce sera pour le 2 septembre et en compagnie de achille49, lightjok, Vepug, didikari, Joanskingdom, (PetiteMarie), Olnapac, Sylly, Gilecture, Mycoton32, karline05, Jamestine, khanel3.






J'ai ce livre depuis deux ans dans ma Pal mais je n'arrive pas à l'en sortir ! Comme Iluze désire le lire aussi, on a décidé de faire une lecture commune de Métronome. Ce sera pour le 15 septembre et avec Aaliz, Achille49, Fleurdusoleil, Jellydragon, Mamzellebulle, MamZelle_Sweety, (Reveline)  , Shunrai, Stellade, (Tetedelitote).







J'adore les films de Peter Jackson mais je n'ai jamais pris le temps de lire les romans. Arcaalea nous propose de lire La communauté de l'anneau, le tome 1 de la saga de J.R.R. Tolkien, pour le 15 septembre également. J'ai très envie de participer à cette lecture commune mais vu le programme que j'ai avant je ne sais pas si je pourrai. Je me suis donc inscrite sous réserves et je le lirai en compagnie également de Auudrey, helloudu59, AgatheK, nanapomme, Joyce, Gabyelle, Emiiye, Myiuki, Myu01, Dex, (Salsera15), Kyeira, Sylly, Luna, _ananas_, Gr3nouille2010, miamjr, Midnight-Sun, looleenette, Chtitepuce, Séfo



Cette lecture commune ne fait pas partie du 2e semestre car elle aura lieu le 30 juin mais je n'allais pas faire un billet rien que pour elle ! :) C'est donc Bleu Saphir, la suite de Rouge Rubis et la LC est organisée par Linadriel avec Linadriel, Myiuki22, Dex, Styx2005, (Isallysun), (Arcaalea), Jenn, Paikanne, Freelfe.







Voilà ! C'est tout pour le moment !


22

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (86)

Posté par Frankie le 25 juin 2012 à 09:23 - Catégorie : ,
Nous voici lundi à nouveau et c'est donc le jour où on fait le point sur nos lectures dans ce rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai donc continué The Hero of Ages, le tome 3 de Fils-des-brumes de Brandon Sanderson et c'est tout !

- Aujourd'hui, je lis donc The Hero of Ages. Je n'avance pas vite dans ma lecture pour cause de vie réelle assez prenante. J'ai lu à peine 300 pages en une semaine ! Mais bon, j'adore ce 3e tome vraiment très prenant !

- Cette semaine, je vais essayer de mettre un coup d’accélérateur et de finir mon Sanderson pour mercredi ou jeudi. Ça va être chaud de lire 300 pages en 3 jours vu le temps mis auparavant mais on y croit ! :) Ensuite, même programme que la semaine dernière, j'entamerai 23 heures, le tome 4 de Vampire Story de David Wellington. Je ne pense pas avoir fini d'ici lundi prochain. Quoique... je pense que ça se lit assez vite ! On verra bien ! Rendez-vous donc lundi prochain pour en savoir plus ! :)

Bonne semaine !


8

Dôme, tome 1 de Stephen King

Posté par Frankie le 24 juin 2012 à 19:55 - Catégorie : , , ,
Titre original : Under the Dome

Résumé :
En ce jour d'octobre, un mystérieux dôme apparaît au-dessus de Chester Mill, coupant cette petite ville du Maine du reste du monde. Nul ne sait d'où il vient et il résiste à tous les essais de l'armée pour le faire voler en éclats. Certains dans la ville y voient l'occasion de faire main basse sur la ville, à commencer par le conseiller municipal véreux, Big Jim Rennie, tandis que d'autres comme Dale Barbara, ancien militaire reconverti en cuisinier au "diner" local et Julia Shumway, journaliste, essaient de trouver d'où vient ce dôme et comment s'en débarrasser.


Mon avis :
L'an dernier, après un arrêt de 15 ans (peut-être même 20), j'avais repris à lire du Stephen King avec Cellulaire que j'avais plutôt apprécié. Quand Dôme est sorti, les critiques et les avis étant bons et le comparant au Fléau (mon King préféré), j'ai eu très envie de le lire. C'est grâce à une lecture commune sur Livraddict que j'ai pu enfin le faire et je dois dire que si je ne l'ai pas trouvé passionnant, même si pas inintéressant.

Octobre, la vie s'écoule paisiblement à Chester Mill, Maine, quand un mystérieux dôme entourant la ville la coupe du reste du monde. Toutes les tentatives pour le faire voler en éclats restent vaines et Chester Mill commence à vivre en autarcie. Big Jim Rennie, concessionnaire automobile et conseiller municipal véreux y voit là l'occasion de faire sa loi, ce qu'essaie d'empêcher Dale Barbara, ancien militaire ayant servi en Irak et qui est cuistot dans un des restos de la ville, ce qui n'est pas du goût de Rennie. Dale, dit Barbie, essaie aussi de découvrir l'origine du dôme et est aidé par la journaliste locale, Julia Shumway et quelques ados geeks du coin.

Le principe de base part bien, quel est ce dôme, qui l'a "posé", comment s'en débarrasser, mais malheureusement, tout ceci n'est qu'un prétexte pour étudier le comportement humain en vase clos et la dimension fantastique n'est pas très présente. Du coup, le schéma est classique, luttes de pouvoir, magouilles, corruption et ce en toute impunité et anarchie en l'absence de forces de l'ordre extérieures. Rien de bien nouveau donc, ça m'a d'ailleurs fait penser à la série Jericho ( surtout lorsque, dans Dôme, les gens pillent une épicerie locale) qui voyait une ville vivre pratiquement en autarcie après une apocalypse, et où des clans se formaient pour le contrôle de la ville et de ses ressources.

J'ai trouvé qu'il y avait énormément de longueurs. Surtout lorsque les passages concernaient Big Jim Rennie et ses prêchi prêcha religieux. Ça m'a assez ennuyée au point de lire plus rapidement ces passages-là.

Heureusement que le reste est plutôt pas mal et donne un peu plus de rythme à l'histoire, en particulier la fin qui donne évidemment envie de connaître la suite et qui donne à penser qu'on se concentrera davantage sur le dôme.

Il y a énormément de personnages, j'ai été un peu perdue à ce niveau-là ! Après, j'ai arrêté de me poser des questions et de savoir qui était qui. J'ai retenu le nom des principaux et le reste forme un magma flou en arrière plan. Il y a un index des persos en début de livre mais quand on lit un ebook, difficile de revenir au début pour savoir qui est qui ! :)

Bref, mon personnage préféré est Dale Barbara, dit Barbie, celui qui est essaie de comprendre ce qu'il se passe, qui est mandaté par le gouvernement pour découvrir ce qu'il se cache derrière ce dôme. J'espère qu'il réussira à moins que Big Jim Rennie et son fils Junior qui l'ont dans le nez ne réussissent à le mettre hors circuit (ce que je n'espère pas). J'ai trouvé que c'était un homme d'honneur, attachant et j'ai beaucoup aimé sa relation avec Julia Shumway, la journaliste (toute platonique pour le moment).

À part Julia Shumway, déjà mentionnée, j'ai également aimé Rusty Everett, l'assistant médical promu médecin par la force des choses et la bande d'ados qui aident Barbie.

Quant aux méchants, les Rennie, ce sont vraiment des ordures et des psychopathes ! Si la situation ne s'arrange pas bientôt, Chester Mill est vraiment mal barrée avec eux aux commandes !

Le style de Stephen King est agréable à lire. Ça coule tout seul quand l'histoire est intéressante mais les longueurs sont fastidieuses. Certaines scènes sont très bien visualisées (je ne suis toujours pas remise de la mort de la pauvre marmotte coupée en deux lors que le dôme se met en place). Le livre est divisé en plusieurs parties comportant des chapitres plus ou moins long.

En conclusion, pas grand chose à dire de plus sur cette première partie intéressante, certes, mais assez longuette. J'espère que le tome 2 sera plus à la hauteur de mes espérances. Et si vous voulez savoir ce que trame Big Jim Rennie et comment vont se comporter les habitants face à cette situation de crise, lisez le livre.

Note :



C'est une lecture commune organisée par Gigi-Sempai avec Anna002, angelebb, Kellin, mimigogotte, Dex, FrenchDawn, Stelphique, Aniouchka, Luna, _ananas_,lyla59, NiThOuxx, Ella, Mamz'elle Amandine, Jolly Roger, Quaidesamoureux, Lizi (ptitelfe), (LaetiChOùuxx), (Taliesin)

6

Brûlée, Maison de la Nuit, tome 7 de P.C Cast et Kristin Cast

Posté par Frankie le 23 juin 2012 à 09:45 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Burned

Spoilers sur les tomes précédents

Résumé :
La mort d'Heath, assassiné par Kalona, a fait voler l'âme de Zoey en éclat et elle se retrouve avec Heath dans le monde des morts tandis que son corps reste dans le coma à Venise. Tandis que ses amis essaient par tous les moyens de la ramener sans qu'elle meure, Stevie Rae, en Amérique, est dans le pétrin jusqu'au cou...

Mon avis :
Déjà le septième tome de cette saga Young Adult ! Je me demande ce que je vais bien pouvoir raconter de neuf sur cette série car j'ai trouvé ce tome dans la lignée des précédents, peut-être un ton en-dessous.

L'âme de Zoey a volé en éclat quand Kalona a tué Heath. Maintenant elle erre en compagnie de Heath dans l'Autremonde alors que son corps, toujours vivant, repose dans le coma, à Venise.  Ses amis ont 7 jours pour la ramener sous peine de la voir mourir mais Kalona et surtout Neferet entendent bien laisser Zoey mourir et sont prêts à tout pour y parvenir. De l'autre côté de l'Atlantique, Stevie Rae essaie également d'aider Zoey mais elle a fort à faire avec ses propres problèmes comme essayer de continuer à ce que sa relation secrète avec Rephaim le reste et gérer les vampires rouges incontrôlables...

Ce septième reprend juste après les événements de la fin du sixième et comme j'ai lu ce dernier le mois dernier, je n'ai pas eu de mal à me replonger dans l'histoire. Histoire où il ne se passe pas grand chose, il faut bien le reconnaître. Au bout des deux tiers du roman, on s'aperçoit que ça n'a pas vraiment avancé. Comme dans les autres tomes (et comme dans pas mal de livres du genre), il faut attendre le dernier tiers pour que ça bouge enfin ! Je dois dire que ça finit par être un peu usant car on doit se farcir des longueurs mais la fin donne envie de connaître la suite !

Comme Zoey est momentanément indisponible, le récit se concentre principalement sur Stevie Rae et ses problèmes ainsi que sur Aphrodite, Darius et Stark et le reste du Scooby-gang qui cherchent comment ramener leur Grande Prêtresse sans la faire mourir et faire mourir celui qui ira la chercher.

Cette partie-là est plutôt intéressante car elle nous en apprend plus sur les liens qui unissent les Guerriers à leurs Prêtresses et le personnage de Stark est tout à fait intéressant à ce niveau-là. En revanche, j'ai eu l'occasion d'aller sur l'Isle de Skye et je peux vous dire que ça ne ressemble pas du tout à ce qui est décrit dans le livre ! :D Pas vu l'ombre d'un monde vampyrique Nyxien ! :)

La partie sur Stevie Rae est, en revanche, un peu longuette. On dirait qu'elle a repris le flambeau de Zoey pour ce qui est d'être la fille tiraillée entre plusieurs amours et qui ne sait pas s'en dépatouiller. Sa relation avec Rephaim est intéressante mais reste trop au niveau "problèmes de coeur des ados".  Leur relation pourrait être plus fouillée, en particulier sur le fait de choisir entre le bien et le mal mais ça reste assez superficiel.

Je ne veux pas non plus avoir l'air de descendre le livre car comme j'ai eu l'occasion de le dire dans les tomes précédents, j'affectionne cette saga et je passe toujours un moment agréable à sa lecture en voulant savoir comment ça va évoluer mais force est de constater que ça reste assez plat. Bien sûr, il y a des moments tristes, dramatiques mais l'histoire, au lieu de faire des grosses vagues, reste dans la vaguelette. Franchement, je me demande parfois l'intérêt de faire des tomes aussi courts et qui ne font pas vraiment avancer le schmilblick. Par exemple, les tomes 6 et 7 (qui narrent un même arc en deux parties) auraient très bien pu être raccourcis et réunis en un seul tome pour donner plus de punch à l'histoire. Alors, que là, les auteurs se diluent et finalement émoussent notre intérêt.

Zoey est quasi inexistante dans ce tome-là. Et elle n'est que l'ombre d'elle-même. Toute son histoire tourne ici autour du choix et du deuil à faire pour avancer. Je n'ai pas grand chose à dire sur elle.

Stark est un des personnages les plus intéressants de l'histoire. Sa dévotion envers Zoey, son courage, en font un personnage consistant.

J'aime bien Stevie Rae et Rephaim et ce qui pourrait découler de leur histoire mais j'attends qu'il se passe vraiment quelque chose en rapport avec l'intrigue générale et qu'ils intéragissent davantage avec le reste des personnages. Là ça reste du niveau je te cache, faut pas qu'on te découvre, je t'apprécie, je te fuis, c'est bien, c'est mal, zut comment on va faire, enfin bon, vous voyez le topo !

Heureusement qu'il y a Aphrodite pour amener un peu d'humour ! J'adore ce personnage, son aplomb, sa langue bien pendue et le fait qu'elle ne s'en laisse pas conter mais que, malgré son égoïsme (qu'elle a bien perdu quand même), elle soit presque celle qui s'investisse le plus auprès de Zoey.

Quant au Scooby Gang (Damian, Jack, les Twins), il ne sert à rien, comme d'hab, et encore plus ici !

Et en ce qui concerne, Kalona et Neferet, ils sont toujours aussi venimeux mais j'attends qu'ils fassent des méchants plus impressionnants !

Pas grand chose à dire sur le style, c'est ado, plaisant à lire, bref comme dans les 6 tomes précédents.

En conclusion, un tome qui ne m'a pas emballée mais, qui, il faut bien le reconnaître aussi, ne m'a pas déplu. Et si vous voulez savoir si Zoey reviendra d'entre les morts, que deviendra Heath, et si la relation Stevie Rae-Rephaim va être découverte, lisez ce tome 7. Quant à moi, je compte bien continuer la saga et découvrir ce qu'il va se passer ensuite. J'ai déjà acheté le tome 8 qui ne sortira en France qu'en février 2013. Du coup, je ne sais pas si je vais le lire rapidement ou attendre les copines pour le lire en LC mais février c'est quand même bien loin...

Note :



C'est lecture commune organisée par Mia avec Alexia ; Chris62150 ; Nithouxx ; Hinata ;

Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult 
24/24
Yeah, j'ai atteint mon objectif final !

15

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (85)

Posté par Frankie le 18 juin 2012 à 09:06 - Catégorie : ,
C'est lundi et c'est le jour où le fait le topo de nos lectures passées, présentes et à venir dans ce rendez-vous imaginé par Mallou et repris par Galleane.

- Alors, la semaine dernière, j'ai fini Bleu Saphir dès lundi soir, du coup, comme j'avais le temps de lire autre chose avant ma LC sur le Héros des siècles, j'ai lu La porte aux oiseaux de Katie Hickman, joli livre et une belle histoire. Jeudi, j'ai commencé The Hero of Ages (Le héros des siècles donc), le tome 3 de Mistborn (Fils-des-brumes) de Brandon Sanderson.

- Aujourd'hui, je lis The Hero of Ages. Je n'ai pas beaucoup lu ces deux derniers jours et je n'en suis qu'à la 150e page. Je suis ravie de retrouve l'univers de Fils-des brumes !

- Cette semaine, ben je vais lire Hero of Ages que j'espère finir le week-end prochain. Après, si mes copines de LC, Thalia et Phooka sont prêtes, on se lancera dans 23 heures, le tome 4 de Vampire Story de David Wellington ! J'ai hâte ! Sinon, je lirai autre chose, je ne sais pas quoi encore, ce sera la surprise lundi prochain ! :)

Bonne semaine à tous !

4

Le livre de la mort, Le Bourbon Kid, tome 4 d'Anonyme

Posté par Frankie le 17 juin 2012 à 12:14 - Catégorie : , , ,
Titre original :  The Book of Death

Résumé :
Après le massacre d'Halloween, tout le monde pense le Bourbon Kid mort. Les vampires, menés par Ramsès Gaïus, entendent bien prendre le contrôle de Santa Mondega, une bonne fois pour toute, mais auparavant, Gaïus tente de récupérer son Livre de la Mort "emprunté" par Sanchez, le barman...

Spoilers sur les tomes précédents

Mon avis :
Voilà un livre qui ne sera pas resté bien longtemps dans ma Pal ! Acheté mi-mai, 15 jours après, il était lu ! Il faut dire que j'avais hâte de retrouver le Bourbon Kid et tous les personnages laissés en plan dans le tome 2 ! Parce que si vous connaissez un peu la saga, le tome 3 parlait d'événements se déroulant 9 ans auparavant, et cela m'avait un peu frustrée de ne pas savoir la suite de L'oeil de la lune. Ouf, c'est maintenant chose faite et je peux dire que j'ai été ravie de retrouver le petit monde déglingué de Santa Mondega.

Après le massacre d'Halloween qui a laissé des centaines de morts sur le carreau, tout le monde pense que le Bourbon Kid, le tueur à la capuche et à la voix rocailleuse, est mort et les vampires menés par Ramsès Gaïus et sa fille Jessica entendent bien en profiter pour faire de Santa Mondega leur ville. Dante et Kacy devenus vampires, veulent eux, récupérer l'oeil de la lune pour redevenir humains et Sanchez, devenu à son corps défendant officier de police, se voit pourchassé pour avoir emprunté Le livre de la mort que Gaïus compte bien récupérer. Quand Beth, la petite amie du Bourbon Kid est kidnappé, il est temps pour le kid de sortir de son anonymat et de reprendre la capuche pour dessouder du vampire !

Je ne sais pas trop ce que je vais bien pouvoir dire d'original sur cette histoire au bout de 4 tomes ! Car ce que j'ai raconté pour les 3 précédents pourrait s'appliquer à la lettre ici ! C'est toujours aussi rock'n roll, déjanté, foutraque et ce n'est pas pour ses qualités littéraires qu'on lit ce livre et qu'on l'aime ! :)

Mr Anonyme reprend ici la recette qui a fait le succès de ses précédents opus pour nous donner finalement une histoire peu originale par rapport au Livre sans nom et à L'Oeil de la lune. En gros, on tire dans le tas et on pose les questions après et si tout va bien, Bourbon Kid, Sanchez, Dante et Kacy arriveront à s'en sortir ! :D C'est comme ça depuis le tome 1 ! ^^

Mais franchement, moi ça me plaît ! J'ai déjà eu l'occasion de dire et répéter que j'adorais Tarantino (on reparlait justement d'Inglourious Basterds l'autre jour chez moi et combien on attendait le prochain film du "maître" !) et Robert Rodriguez et j'adore retrouver l'atmosphère de ces réalisateurs dans cette série du Bourbon Kid. Ça ne vole pas haut mais c'est jouissif de pouvoir dégommer du monstre et du connard sans états d'âme et par procuration ! :) Les amateurs d’hémoglobine seront servis, ça gicle, ça charcle, les têtes et les corps explosent, on a l'impression d'être couvert de sang en lisant le livre ! :D

En plus, l'auteur est un grand romantique ! Il y a de l'amour, de l'émotion et franchement j'adore Dante et Kacy, le petit couple d'amoureux bête à manger du foin et Beth et le kid et qui montre que ce dernier a quand même un petit coeur tout mou qui bat pour quelqu'un...

J'ai été ravie de retrouver toute la bande de bras cassés de Santa Mondega : Sanchez, Dante, Kacy. Ils sont vraiment cons, ont un QI proche de zéro et sont naïfs à 100 % mais qu'est-ce qu'on s'amuse avec eux !

Quant au Bourbon Kid, même s'il est un peu moins présent au début, on le retrouve tel qu'en lui-même, hargneux et prêt à tuer tout ce qui bouge ! ^^

Je ne vais pas en faire des lignes sur le style, j'ai déjà tout dit dans les précédents tomes, il est ici égal à lui-même, nerveux, faisant peu dans la dentelle, mots de tous les jours ou grossiers, il va droit au but ! :)

J'ai trouvé la couverture assez impressionnante ! ^^

En conclusion, un quatrième tome dans la lignée des trois précédents qui vous fera passer un bon moment si vous aimez le genre. Et si vous voulez savoir si le Bourbon Kid arrivera à débarrasser Santa Mondega des vampires et si Dante et Kacy arriveront à mettre la main sur l'oeil de la lune pour retrouver leur humanité, lisez-le. Apparemment, l'auteur laisse une porte ouverte pour un 5e tome... Je ne peux que m'en réjouir !

Note :



Ce livre est ma 10e lecture et ma lettre X du Challenge ABC 2012 de Nanet
10/26

12

Druide d'Olivier Peru

Posté par Frankie le 15 juin 2012 à 09:17 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Plus de 1000 ans après le Pacte Ancien qui garantit l'inviolabilité de la forêt sacrée gardée par les druides, hommes sages et érudits, un massacre atroce au sein d'une citadelle du Nord risque de tout remettre en question. Pour éviter que la guerre ne se rallume entre les royaumes du Sonrygar et du Rahimir, le druide Obrigan, aidé de ses deux apprentis, dispose de 21 jours pour découvrir qui a perpétré le massacre et empêcher la guerre.



Mon avis :
Sans les challenges Livraddict et la lecture commune proposée par Iluze, je pense que je n'aurais jamais lu ce livre. J'apprécie lire de la fantasy, mais pas au point de lire tout ce qui sort, même les livres encensés. Du coup, je partais avec un peu d’appréhension en commençant celui-ci car je me demandais bien ce que l'auteur allait offrir de plus qui n'avait pas encore été raconté. Au final, j'ai beaucoup aimé cette lecture, son monde, sa façon de faire des druides des héros. Ce n'est pas un coup de coeur car il n'a pas la force d'un Fils-des-brumes ou de Game of Thrones mais il ravira tous les amateurs de fantasy.

Il y a plus de 1000 ans, un pacte ancien a garanti l'inviolabilité de la forêt sacré et l'interdisant aux hommes, garantissant la paix et faisant des druides ses gardiens. Mais lorsque qu'un massacre atroce de 49 hommes a lieu à Whishneight, première citadelle du Sonrygar après la Cicatrice qui marque la frontière entre les deux royaumes du Sonrygar et du Rahimir, la guerre qui couve entre ces deux royaumes menace de se rallumer. Obrigan Yslain, druide de l'ordre du loup et ses deux apprentis, Tobias et Kesher sont mandés pour enquêter sur ce crime et ils ont 21 jours pour découvrir qui a commis cette atrocité sans quoi ce sera la guerre...

Quand j'ai commencé ma lecture, j'ai crains un instant que ce soit une histoire austère mais pas du tout ! L'auteur nous décrit un univers intéressant, avec ces deux royaumes hostiles l'un envers l'autre, le mystère qui plane sur les massacres et l'ombre du Rôdeur, un monstre quasi légendaire qui vivrait au-delà de la forêt. Même si c'est difficile de renouveler le genre en fantasy, Peru avec du vieux (le Rôdeur de l'histoire pourrait être le Seigneur Noir des Bannis et Proscrits, ou le Seigneur-Maître de Fils-des-brumes, sans parler de Sauron de LOTR) nous offre une histoire assez originale et palpitante.

Ce qui est très intéressant également c'est tout ce qui concerne les druides, leur savoir, leur rapport aux animaux ou par rapport à la forêt ou à leur cité. Certains aspects m'ont fait penser au vif que possède Fitz dans L'assassin royal mais pas avec autant d'intensité.

C'est aussi un roman assez dur et sombre avec des passages sanglants et très visuels. On voit bien le sang qui gicle ! :) Il y a aussi pas mal de rebondissements, de retournements de situation même si pendant une grande partie du roman, on se demande 1) comment Obrigan va réussir à prouver qui est responsable des massacres en 21 jours et 2) comment, face à ceux qui ont perpétré ces massacres et qui semblent en avoir après la forêt sacrée, ces pauvres druides qui ne sont pas des guerriers vont arriver à s'en sortir. Cependant, j'ai trouvé quelques longueurs, surtout dans le dernier tiers lors de batailles qui finissent par se ressembler et qui m'ont un peu lassée.

J'ai beaucoup aimé Obrigan le druide. J''avais peur de me retrouver face à un vieux sage un peu ennuyeux et c'est finalement un vieux sage plein d'humour et de répartie ! :) Enfin, vieux, sans doute pas tant que ça car il doit avoir entre 40 et 50 ans. J'ai beaucoup aimé tout son parcours au cours du roman, ses relations avec ses apprentis ou encore avec le prince Jarekson qui empêche de plomber une ambiance déjà bien sombre.

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le personnage de Jarekson. C'est de prime abord un homme peu aimable, querelleur, fourbe mais on découvre d'autres facettes du prince au cours de l'histoire qui le rendent attachant et à vrai dire, je pense que ce fut mon personnage préféré.

J'ai aussi bien aimé Arkantia, une druide (druidesse ?) dont la vie va prendre un tournant inattendu au cours du roman. De prime abord, elle ne paraît pas très intéressante mais finalement elle se révèle être un atout de taille !

Les petits assistants d'Obrigan, Tobias et Kesher, sont bien sympa également. Au début du livre, les passages qui les concerne amènent un peu de respiration.

Je ne vous parle pas des autres personnages car ce serait trop en dire ! :p

L'écriture d'Olivier Peru est très agréable, il décrit parfaitement ses situations et ses personnages sans trop en dire non plus et à part les scènes de combat trop longues, je ne me suis pas du tout ennuyée à le lire.

En conclusion, un très bon livre fantasy, français qui plus est, qui vous emmènera  dans une aventure sombre et prenante et si vous voulez savoir si les druides arriveront à protéger leur forêt sacrée et qui a tué les 49 soldats de Wishneight, lisez ce livre.

Note :



C'est une lecture commune organisée par Iluze avec Heclea, Thalia, Xapur

Le roman fait partie du Big Challenge 2012 de Livraddict
8/20

et du Baby Challenge Fantasy, toujours de Livraddict
8/20
Ce qui me fait une médaille de bronze dans cette catégorie, pour le moment !

5

Marie-Antoinette de Sofia Coppola

Posté par Frankie le 14 juin 2012 à 22:39 - Catégorie : , , ,
avec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Asia Agento, Judy Davies, Rose Byrne


Résumé :
La vie de la jeune Marie-Antoinette d'Autriche, mariée à 15 ans au Dauphin de France, devenue Reine à 18, et qui ne pouvant se faire à la rigueur de l'étiquette à Versailles s'étourdira dans les fêtes et les dépenses alors que le peuple de Paris commence à gronder...



Mon avis :
J'avais beaucoup apprécié Virgin Suicides et Lost in Translation et aussi quand Sofia Coppola a sorti son 3e film sur Marie-Antoinette, j'ai eu très envie de le voir. Je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas fait alors que j'avais le DVD du film depuis une éternité. Aussi j'ai profité que le Challenge Vie de Château de Cess se termine (demain!) pour le regarder. Si le film est esthétiquement réussi et charmant, il reste quand même superficiel et assez plat. Cependant, j'ai beaucoup aimé.

Marie-Antoinette a quinze ans quand elle quitte la cour austère d'Autriche pour épouser le Dauphin de France, Louis Auguste, et vivre sous les ors de Versailles. Jeune fille enjouée, elle a du mal à se faire l'Étiquette rigide de la cour de France et à un mari qui la délaisse. Elle préfère s'étourdir dans les fêtes et les frivolités et se réfugier dans son Petit Trianon où elle peut être elle-même. Devenue Reine, ses dépenses sans compter finisse par faire gronder le peuple qui a à peine de quoi survivre...

L'Histoire de France revue par une américaine est dépoussiérée, légère, pop et acidulée et donne un film qui prend de nombreuses libertés avec la véritable Histoire. Il n'a jamais été prouvé que le Comte de Fersen fut l'amant de la Reine, l'affaire du collier, énorme scandale, est passé sous silence et le film se termine sur la fuite à Varennes, la Reine faisant ses adieux à Versailles. Il n'est aucunement fait mention de leur arrestation et de leur décapitation deux ans plus tard. C'est malin, les américains doivent tous penser que le couple Capet et leurs deux beaux enfants blonds ont fini par s'échapper et couler des jours heureux, anonymement, quelque part !

En fait, plutôt que de raconter la véritable histoire, Sofia Coppola a préféré parler avant tout d'une jeune fille, puis jeune femme, solitaire, déracinée brutalement d'un pays qui lui restera cher à jamais, qui se retrouve un jour dans une cour dont elle ne connaît aucun des usages et qui aura du mal à s'y faire et en butte à l'inimitié de bien des courtisans qui ne verront en elle que "l'Autrichienne". En cela, le film de Coppola est très réussi même si c'est sur un ton léger et superficiel et qui donne une image de la cour toute en médisances, jalousies et calomnies.

Il faut dire que Kirsten Dunst est excellente dans le film qu'elle irradie de sa beauté et de sa mutinerie. Elle campe une jeune reine délurée, loin de l'attitude compassée des courtisans et on s'attache à elle malgré ses défauts et sa légèreté. On ne peut s'empêcher de la plaindre et d'avoir de l'indulgence pour ses extravagances. Franchement, vous auriez aimé, vous, vous retrouver à 15-18 ans dans un pays inconnu avec un mari qui n'ose pas vous toucher et qui mettrait 7 ans à vous déflorer ?

Jason Schwartzman joue le Dauphin puis Roi Louis XVI, un homme timide, maladroit, plus passionné de chasse et de serrures que de sa femme. Le trait est peut-être un peu appuyé ici mais je pense que c'était un homme qui n'était pas fait pour les responsabilités et qui aurait préféré être tranquille dans un atelier.

J'ai beaucoup aimé Asia Argento, vénéneuse en Duchesse du Barry, maîtresse de Louis XV et Rose Byrne, très bien en duchesse de Polignac délurée.

Je n'avais absolument pas reconnu Jamie Dornan, le Sherif Graham de la série Once Upon a Time, dans le comte de Fersen ! Mais vraiment pas ! Il a un rôle bien gentil mais un peu transparent...

Je n'ai également pas reconnu la grande Marianne Faithfull, chanteuse anglaise et égérie de Mick Jagger à la fin des années 60. Elle joue la mère de Marie-Antoinette.

La réalisation de Sofia Coppola donne vraiment un ton particulier au film. Le choix d'utiliser des musiques actuelles (Air, Phoenix, entre autre) dans un film d'époque peut heurter la sensibilité des puristes (et ça a fait bondir ma fille) mais moi, ça ne m'a pas dérangée (à part à un moment, où j'ai trouvé que la musique n'allait pas du tout). Elle a fait un film très esthétique, très beau avec des couleurs joliment pastelles ou acidulées suivant le cas, ce sont de très beaux tableaux de reconstitution de la vie à la cour et au Petit Trianon. J'ai pourtant trouvé que c'était parfois long et lent voire assez plat, comme si on regardait une carte postale.

En conclusion, voilà un film qui comporte pas mal de défauts et prend de nombreuses libertés avec notre Histoire mais qui dégage pourtant un charme fou et que j'ai finalement beaucoup aimé. Grâce, surtout, à la fraîcheur de Kirsten Dunst qui est éblouissante en Marie-Antoinette. Et si vous voulez savoir comment se passait la vie à la cour sous Louis XVI et quelle y fut la vie de Marie-Antoinette, regardez ce film.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

C'est donc le film que je devais regarder pour le Challenge Vie de château
 1/1

7

Rose de Tatiana de Rosnay

Posté par Frankie le 13 juin 2012 à 18:48 - Catégorie : , , , ,
Titre original : The House I Loved

Résumé :
1868, le baron Haussman, préfet de Paris, est en pleine restructuration de Paris. Afin d'ouvrir de larges boulevards, il fait détruire de nombreux petits quartiers dont les habitants sont expulsés. Rose Bazelet ne peut se résoudre à quitter sa maison qui contient tant de nombreux souvenirs...



Mon avis :
J'avais beaucoup aimé Elle s'appelait Sarah du même auteur, aussi quand Rose a été choisi pour le Book Club de juin de Livraddict, sur le thème du secret de famille, je me devais bien sûr d'y participer. Et j'en suis ravie car j'ai beaucoup beaucoup aimé cette jolie histoire, toute empreinte de nostalgie.

1968, Paris est en pleine restructuration. Pour moderniser la ville, le baron Haussman, préfet de Paris, fait ouvrir de larges boulevards en détruisant les petits quartiers. Pour construire ce qui sera le Boulevard Saint-Germain, la rue Childebert où vit Rose Bazelet, 60 ans, veuve depuis 10 ans, doit être détruite. Mais Rose ne peut se résoudre à la démolition de sa maison et se bat pour préserver sa rue et cette maison familiale qui a tant vu et vécu...

Sous la forme de lettre écrites à son mari, disparu il y a 10 ans, Rose nous conte donc, entre présent et passé, sa vie, et ses souvenirs, son amour pour son mari, sa quasi-indifférence pour sa fille, ainsi que ceux de son quartier qui l'a vue vivre. Je ne savais pas du tout que c'était un roman épistolaire avant d'ouvrir le livre et je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce procédé. En entrant dans l'intimité de Rose, on se sent plus proche d'elle et de son combat pour sa maison.

Ce roman est aussi une formidable évocation de la vie du quartier, avec sa fleuriste, son libraire, son médecin, bref toutes les boutiques et gargotes qui font vivre la ville et qui sont vouées à disparaître sous les coups de pioche, avec en filigrane la grande Histoire.

J'ai lu ce livre comme un livre doudou, une histoire fleurant bon la nostalgie et un brin de désuétude. J'avais vraiment l'impression d'être avec Rose et de la voir se battre pour garder ce qui lui est cher, j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture presque trop court (le livre fait 248 pages) et c'est un livre que je relirais avec plaisir.

En revanche, je reste plus sceptique sur le secret et me demande si le livre correspond bien au thème du Book Club. Car ce secret, qui met longtemps à être révélé et est plié en quelques pages, n'est pas le sujet central du roman. Du coup, je l'ai attendu, et pouf c'est retombé comme un soufflé !

Quatre personnages m'ont marquée au cours de ma lecture. Rose, tout d'abord, femme éperdument amoureuse de son mari (qui le lui rendait bien) et qui en sa mémoire est prête à tout pour empêcher que sa maison soit détruite. J'ai beaucoup aimé cette femme au caractère fort, même si on peut sans doute lui reprocher son attitude face à sa fille.

Alexandrine, la petite fleuriste, fille de substitution pour Rose, m'a également bien plu par sa façon d'être libre quand les femmes ne l'étaient pas vraiment.

J'ai également beaucoup aimé Mr Zamaretti, le libraire, qui donne le goût de la lecture à Rose qui découvre alors des grands auteurs et s'en délecte. Ainsi que Mr Gilbert, le chiffonnier qui prend si bien soin de Rose sans rien en contrepartie.

Le style de l'auteur est tout à fait adapté à l'époque à laquelle se passe l'histoire. Il est élégant et fait bien ressentir toutes les émotions. Je ne sais pas quelle est la part de l'auteur et du traducteur, Tatiana de Rosnay, franco-anglaise, écrit ses livres dans la langue de Shakespeare, mais j'ai vraiment apprécié cette écriture.

Et pour rester un peu plus avec l'auteur, j'aime beaucoup la femme qu'elle est, qui poste comme vous et moi sur Twitter et qui nous donne l'impression d'être vraiment proche de ses lecteurs. C'est aussi ce que j'ai ressenti en lisant Rose.

En conclusion, une très belle histoire sur un pan de la vie de Paris aujourd'hui disparu et remplacé par ces grands boulevards que tout le monde connaît. Et si vous voulez savoir si Rose arrivera à sauver sa maison et quel est ce secret qui la ronge, lisez-le !

Note :



Ce livre fait partie du Challenge Le tour des genres en 365 jours du Reading Corner 
10/20
1/2
 en catégorie Historique

2

Bilan du 5e round de "Juste pour Lire"

Posté par Frankie à 10:07 - Catégorie : ,

Le cinquième round du Challenge Juste pour Lire organisé par Mycoton a eu lieu du 28 avril au 20 mai dernier et c'est l'heure de faire mon petit bilan (avec du retard !)

J'ai réussi à faire deux sessions de 3 heures. J'aurais aimé en faire davantage mais j'ai été bien occupée ensuite.

- La première a eu lieu le jeudi 3 mai, durant laquelle j'ai lu 115 pages du tome 6 de Maison de la nuit (en VO) de PC et Kristin Cast et les 112 pages du comics de Mercy Thompson.

Durant cette session, j'ai écouté deux albums de Sia, Colour the Small One et We are Born.

- J'ai réussi à faire une 2e session le mardi 8 mai durant laquelle j'ai lu 60 pages de A Game of Thrones intégrale 1 de G.R.R. Martin et les deux premiers comics de Walking dead de Robert Kirkman, respectivement de 142 et 133 pages, soit 275 pages de comics.

J'ai écouté deux albums de Pink Martini, Hang On little tomato et Joy to the World et une partie du dernier album de Revolver, Let Go.

Ce qui me fait 175 pages de romans VO et 387 pages de comics.

Vivement la prochaine session ! Et merci à Mycoton pour l’organisation de ce sympathique challenge !

18

Le trône de fer, Intégrale 1 de George R.R. Martin

Posté par Frankie le 12 juin 2012 à 09:40 - Catégorie : , , , ,
Titre original : A Song of Ice and Fire : A Game of Thrones

Résumé :
Il y a 15 ans, Robert Baratheon aidé de son ami Eddard Stark, seigneur de Winterfell, a pris la tête d'une rébellion pour renverser le roi fou, Aerys II Targaryen (tué ensuite par Jaime Lannister, beau-frère de Robert et surnommé depuis le Régicide) et s'est installé sur le Trône de fer. Quand Robert vient chercher Ned pour en faire sa Main (Premier ministre) après la mort de Lord Arryn, ce dernier ne peut refuser, malgré son désir de rester à l'écart de toute intrigue politique. À Port-Réal, au milieu des complots et des luttes de pouvoir, Ned pourra-t-il garder son intégrité et son honneur tandis que beaucoup convoitent le trône des 7 couronnes et que certains sont prêts à tout pour l'obtenir ?



Mon avis :
Il y a un an, je ne savais pas du tout ce qu'était Le trône de fer, à part que c'était une épopée fantasy. Puis la série télé est arrivée... Que j'ai laissée passer. Et puis, en novembre dernier, je me suis enfin décidée à la regarder et j'ai adoré ! Et j'ai immédiatement commandé, en VO, les 4 premières intégrales (je viens de commander la 5e), pas un poil rebutée par l'épaisseur des tomes (entre 850 et 1200 pages pour chacun d'entre eux.). J'espérais lire cette première intégrale en mars avant la diffusion de la deuxième saison de la série. J'ai bien commencé en mars mais j'ai mis 1 mois et demi, en trois fois (mais essentiellement par manque de temps), pour lire cette première partie. Qui m'a vraiment passionnée !

Pour planter le décor, l'histoire se déroule en grande partie à Westeros, un continent en deux parties, rétréci en son milieu par The Neck et où les saisons durent plusieurs années. Voilà presque 10 ans que l'été est là et l'hiver est sur le point de revenir. Au Nord se trouve Winterfell, dont le seigneur, Eddard Stark (qui a Winter is Coming pour devise :) et le loup pour blason), fait régner paix et justice dans le calme en compagnie de son épouse, Catelyn et de leurs enfants, Robb 14 ans, Sansa 11 ans, Arya 9 ans, Bran 7 ans et Rickon 3 ans, ainsi que Jon Snow, bâtard du seigneur, 14 ans également.
Au nord du Nord, il y a The Wall, un mur de glace qui sépare le monde civilisé d'un monde sauvage et mystérieux où vivent des hommes (et femmes) libres appelés les Wildings (sauvageons) et berceau de créatures légendaires que tout le monde pensent disparues depuis des millénaires. La Garde de la Nuit, un ordre militaire prononçant des voeux de chasteté et de pauvreté, est censé protéger les sept couronnes des menaces qui viendraient d'au-delà du Mur.
Au Sud, se trouve plusieurs autres maisons nobles puissantes avec des bannerets et des blasons différents. La capitale des sept royaumes est King's Landing (Port Réal) où se trouve le trône de fer sur lequel règne le roi, Robert Baratheon (le cerf est son blason) époux de Cersei Lannister et père de Joffrey 12 ans et de deux autres enfants.

Quand le roman commence, voilà 15 ans que Robert Baratheon est assis sur le trône de fer, depuis la chute du roi dément Aerys II Targaryen, dans une rébellion menée par Robert et Eddard Stark, son ami. Alors que la Main du roi, Lord Arryn, vient de mourir, le roi vient demander à Ned de lui succéder. Pour préserver la paix des 7 couronnes, celui-ci accepte à contrecoeur et accompagne donc à Kings'Landing son roi et ami, en compagnie de Sansa et Arya. C'est donc au fils aîné de Ned, Robb, qu'il incombe de diriger Winterfell en compagnie de sa mère. Ned se retrouve vite au coeur de luttes de pouvoir et de machinations et est en butte à l'inimitié des Lannister, dont Cersei et son frère jumeau, Jaime, nommé le Régicide depuis qu'il a tué le roi dément.
Pendant ce temps-là, Jon Snow rejoint le Mur pour prendre le noir (faire partie de la garde de la Nuit) et, par-delà les mers, Viserys Targaryen, descendant du roi dément, utilise sa soeur, la jeune Daenerys, 12 ans, pour reconquérir le trône de fer...

Je suis désolée d'avoir fait un résumé aussi long mais il m'a paru nécessaire pour planter le décor comme je l'ai dit plus haut. Si vous connaissez déjà l'histoire, vous pouvez sauter les deux paragraphes (oups trop tard ?! ;)) et si vous êtes néophyte en matière de Game of Thrones et que vous trouvez que j'en dis peut-être trop, je vous rassure, je n'ai rien spoilé (ou vraiment très peu et pas intentionnellement) du roman.

Quand j'ai commencé cette première intégrale, je me suis demandé si j'allais aimer parce que j'adorais la série ou si j'allais aimer pour le livre lui-même. Et, ouf, la réponse est oui, j'ai vraiment aimé ce livre pour lui-même, tant il est passionnant avec ou sans série télé derrière !

George R.R. Martin nous livre une histoire dense et riche (peut-être un peu trop parfois, si on veut pinailler) avec un monde très abouti, plus médiéval que fantasy et des personnages attachants, ou que l'on aime détester pour les méchants. Le roman est épais mais c'est un vrai plaisir à lire.

L'auteur nous décrit donc là une société médiévale féodale avec ses seigneurs, ses bannerets, leurs luttes intestines pour avoir une parcelle de pouvoir et leur détermination pour y arriver. Les conseils de guerre prennent pas mal de place dans le livre mais cela ne m'a jamais ennuyée car Martin alterne ces moments-là avec d'autres, moins guerriers.

Quant à la partie fantasy, ou plutôt la magie, elle n'est présente qu'en filigrane mais certains aspects nous donnent à penser qu'elle pourrait être plus présente dans les prochains tomes.

C'est donc un livre qui exsude la sueur, le sang (et la luxure ? :)) et l'auteur n'épargne ni ses personnages où qu'ils se trouvent, ni ses lecteurs qui tremblent à chaque page devant certaines atrocités. Et des horreurs il y a en a, bien visuelles et il faut parfois avoir le coeur bien accroché devant certaines scènes ou descriptions.

Concernant les descriptions, j'ai particulièrement aimé celles qui décrivent le château de l'Eyrié, là où vit Lady Lysa Arryn, soeur de Catelyn Stark et épouse de Lord Arryn (feue la Main du roi). Dans la série télé, c'était déjà  quelque chose mais là j'ai vraiment été impressionnée par la montée de nuit pour l'atteindre.

J'ai aussi, bien sûr, beaucoup aimé celle du Mur, ce colossal édifice de glace, ainsi que toutes les scènes qui s'y passent et qui permettent de changer un peu des querelles intestines des sept couronnes.

J'ai aussi trouvé que tout ce qui concernait la religion des anciens Dieux, que suivent les Stark, était mieux expliqué que dans la série où je n'avais pas tout compris ! :)

Le point fort du roman, ce sont évidemment ses personnages. Certains sont truculents, d'autres inquiétants ou attachants mais aucun ne laisse indifférent (parmi les principaux personnages).
Le seul reproche que je ferais est qu'il y en a pléthore. Au point d'avoir parfois été perdue. Pas sur les personnages principaux dont on retient vite les noms mais les secondaires où l'on se demande "mais c'est qui lui déjà ?" :) Mais d'avoir vu la série avant m'a quand même bien aidée à reconnaître qui était qui (comme Ser Rodrick Cassel et ses favoris, le maître d'armes de Winterfell ! :)) En revanche, j'ai remarqué que dans le livre, il y a beaucoup de chauves !

Mon personnage préféré est curieusement celui dont je n'ai pas parlé dans mon résumé. Il s'agit de Tyrion Lannister, le frère de Cersei et Jaime. Né nain, j'ai adoré son humour, sa façon de voir les choses avec détachement, son ironie en toute occasion même les plus dangereuses. C'est un personnage élevé sans amour mais le fait d'avoir été en but à l'ostracisme toute sa vie le rend, non pas bon, mais plutôt touchant. J'ai particulièrement aimé ses scènes avec Jon Snow, à un moment. Il est sans concession avec les puissants mais compréhensif envers les opprimés et les laissés pour compte.

Mes autres personnages favoris sont, comme pour beaucoup, Jon Snow et Arya. Dans une moindre mesure Daenerys.
Déjà parce que les histoires sont intéressantes, leurs personnages sont attachants et que, pour Jon et Arya, du moins, ils ne sont pas à leur place, Jon étant un bâtard sans avenir au sein des Stark et Arya ne voulant pas devenir la lady qu'on lui demande d'être et leurs vies, du fait des événements, vont donc prendre des directions inattendues. Quant à Daenerys, utilisée par son frère, elle fait preuve d'un courage et d'une détermination admirables pour ses 12 ans.

Ah, oui, parce que si je vous ai mis les âges des enfants au début, c'est parce qu'ils sont tous très jeunes et n'agissent pas comme des enfants de leur âge (enfin des enfants de maintenant ! ;)) ! Comme quand Robb, 14 ans, se retrouve à devoir diriger Winterfell à la place de sont père ! ^^ D'ailleurs dans la série, ils sont tous vieillis d'au moins deux ans.

J'ai aussi beaucoup aimé Eddard Stark, sûrement le personnage adulte qui a le plus d'honneur.et sur lequel on peut s'appuyer sans avoir peur qu'il fasse la girouette, au contraire de la plupart des autres personnages qui sont, au mieux, troubles, au pire détestables. Cependant, j'aime beaucoup le jeu de dupes auxquels se livrent certains, on ne sait jamais sur qui compter, comme Lord Varys ou Lord Baelish dit Littlefinger, membres du conseil du roi.

J'aimerais vous parler de tous les personnages qui m'ont marquée mais on y serait encore dans 1 mois, alors, juste parmi les ordures, notons Cersei et Jaime Lannister, des méchants qu'on adore haïr et Joffrey, le fils de Cersei, une vrai tête à claques !

Les enfants Stark, même Jon Snow ont chacun un loup comme compagnon, des direwolves, sorte de loups géants (et non pas loups-garous comme dans la traduction française, terme qui peut prêter à confusion) et ce sont vraiment des personnages à part entière auxquels on s'attache, comme Ghost, celui de Jon, Summer celui de Bran ou Nymeria, celui d'Arya.

Quand j'ai voulu lire les livres, je me suis posé la question de savoir si j'allais m'y mettre en anglais ou en français. Parce que ce sont de vrais pavés et que j'avais un peu peur de galérer en VO. Mais les avis que j'ai lus sur la version française (trop médiévalisée, pas toujours compréhensible) ont vite fait pencher la balance en faveur de la version anglaise et je ne le regrette pas du tout ! L'anglais utilisé par Martin est tout à fait clair, assez facile même et il y a bien sûr des termes propres à l'univers de A Game of Thrones mais rien d'insurmontable. Moi qui aime lire en anglais, je dois dire que je me suis régalée.

Chaque chapitre alterne les points de vue de personnages, tels que Tyrion, Arya, Catelyn, Jon, Eddard ou Daenerys. Cela permet de suivre les aventures de chacun et leurs multiples storylines. L'auteur finit généralement ses chapitres par des petits cliffhangers qui donnent évidemment envie de retrouver au plus vite le personnage en question !
À la fin du roman, il y a une annexe avec tous les personnages de toutes les maisons, ça permet d'y voir plus clair ! :)

Pour en revenir à la série télé, j'ai trouvé que c'était vraiment une excellente adaptation ! Comme pour toute adaptation, il y manque toujours des choses, des explications passées sous silence qui rendent parfois la compréhension difficile mais c'est une série de qualité qui est quand même très fidèle au livre. J'avais vraiment l'impression de voir les scènes de la série se dérouler sous mes yeux en lisant le roman. Pour moi, les deux supports de l'histoire sont vraiment excellents ainsi que les acteurs qui jouent les personnages.

Je vous avouerais que j'ai eu beaucoup de mal à écrire ma chronique, j'ai mis presque autant de temps à la faire qu'à lire le livre :) ! C'est un livre tellement riche qu'il est difficile de savoir par quel bout le prendre, que raconter, que taire. J'aurai pu prendre le parti de n'écrire que quelques lignes en disant juste "c'est génial lisez-le" mais j'ai préféré vous parlez plus longuement de l'histoire, de ses personnages et encore, j'aurais pu en dire 2 fois plus ! :) J'ai passé sous silence certains personnages dont j'aurais aimé parler, ou certains faits, à contrecoeur, mais je ne peux pas évidemment TOUT raconter ! :D
Je sais que c'est toujours délicat de faire une chronique très longue car le blogolecteur se lasse vite alors veuillez m'excuser si je vous ai lassés, pour ceux qui m'ont lu juqu'au bout, chapeau, j'espère ne pas trop vous avoir saoulés ! :))

Et une dernière citation pour la route, de Cersei à Eddard et qui résume parfaitement le roman :

"When you play the game of thrones, you win or you die. There is no middle ground"

En conclusion, un excellent roman pour une saga vraiment palpitante et un monde fantasy et médiéval vraiment très bien travaillé. J'ai passé un excellent moment de lecture et je n'avais qu'une hâte, me jeter sur la 2e intégrale. Mais vu l'épaisseur du livre (plus de 1000 pages VO avec l'annexe), il faudra que ça attende un peu. Et si vous voulez savoir quels coups bas mijotent les Lannister, si Eddard Stark sera jusqu'au bout l'homme d'honneur que l'on connait et si Jon prendra le noir, lisez-le !

Note :



Ce livre fait partie du Big Challenge Livraddict 2012 de Livraddict
7/12

et du Baby Challenge Fantasy, toujours de Livraddict
7/20

Et avec son roi Baratheon et sa Reine Cersei,
il fait partie du Challenge Vie de château de Cess, Pimpi et Mlle Pointillés
  4/2

21

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (84)

Posté par Frankie le 11 juin 2012 à 09:31 - Catégorie : ,
Nous revoilà pour un nouveau C'est lundi, que lisez-vous ? imaginé par Mallou et repris par Galleane !

- La semaine dernière, j'ai fini Dôme, tome 1 de Stephen King, pas hyper palpitant mais j'ai envie de connaître la suite. J'en ensuite lu Burned (Brûlée) le tome 7 de Maison de la Nuit de PC et Kristin Cast, sympa dans la lignée des précédents et j'ai lu Rose de Tatiana de Rosnay que j'ai beaucoup aimé. Comme il se lit très vite (il ne fait que 248), je l'ai fini hier et j'ai entamé Bleu Saphir, la suite de Rouge Rubis de Kerstin Gier car nous avons encore repoussé notre LC sur Fils-des-brumes de quelques jours.

- Aujourd'hui, je lis donc Bleu Saphir. J'avance vite, je l'ai commencé hier soir et j'en suis presque à la page 150 ! Ça se lit bien, il y a pas mal d'humour mais il ne se passe pas grand chose !

- Cette semaine, je vais donc finir Bleu Saphir et j'entamerai donc Le héros des siècles, le tome 3 de Fils-des-brumes de Brandon Sanderson. Ce sera donc tout jusqu'à lundi prochain, à moins que je ne finisse Bleu Saphir vite et que je lise un autre petit livre avant Fils-des-brumes !

Bonne semaine !

2

Radiostars de Romain Levy

Posté par Frankie le 9 juin 2012 à 12:28 - Catégorie : ,
avec Clovis Cornillac, Manu Payet, Douglas Attal, Pascal Demolon, J. Plumecocq-Mech

Résumé :
Les audiences du Breakfast Club, le Morning le plus écouté sur la radio Blast-FM, étant en chute libre, le patron de la chaîne envoie ses animateurs faire une tournée d'été dans toute la France pour retrouver le contact avec le public. C'est ainsi qu'Arnold, Alex et Cyril se retrouvent sur les routes, accompagnés du petit nouveau, Ben...


Mon avis :
Lors des dernières vacances de printemps, ma fille et moi avons eu envie d'aller au cinéma ensemble et notre choix s'est porté sur ce film, Radiostars, car j'avais entendu de très bonnes critiques dessus et ma fille est une inconditionnelle de Manu Payet. À l'arrivée, ça donne une petite comédie sympa mais sans plus.

Ben se rêvait star du Stand-up à New-York, voilà qu'il se retrouve à Paris, sans boulot et largué par sa copine. C'est alors qu'il rencontre Alex, animateur au Breakfast Club, le Morning le plus écouté de France sur la radion Blast-FM. Celui-ci lui propose d'entrer dans l'équipe en tant que scénariste. Mais les audiences de l'émission étant en chute libre, le patron de la radio envoie toute l'équipe pour une tournée d'été à travers la France, afin qu'Alex, Arnold et Cyril, les animateurs vedette, retrouvent le contact avec le public. C'est donc en compagnie de Ben et du reste de l'équipe, à bord d'un bus conduit par un chauffeur androgyne, qu'ils s'élancent malgré eux sur les routes...

Voilà donc une petite comédie à la française, fraîche et sans prétention, qui ne vole pas bien haut mais qui fait passer un moment sympathique. Ça manque parfois de rythme, on ne rit pas aux éclats mais certaines scènes sont amusantes.

Ce qui est amusant c'est de voir ces adulescents de 30-40 ans, parisiens, qui étaient bien au chaud derrière leur micros à dire tout et n'importe quoi, devoir se remettre en question et s'élancer sur les routes de France pour faire leur show devant maxi 10 personnes et trouver des sujets que la France profonde aime mais dont nos héros n'ont franchement rien à battre. Cela donne parfois des situations cocasses ou touchantes et on se prend d'amitié pour cette bande de potes.

C'est dommage que sur la fin, le film devienne plus convenu.

D'ailleurs, le film aurait sans doute gagné a être plus mordant même si les personnages ne manquent pas de cynisme en particulier celui d'Arnold assez odieux et condescendant et à l'égo assez surdimensionné, menaçant de faire imploser le groupe. Joué par Clovis Cornillac, ce personnage est vraiment à baffer ! :) L'acteur est d'ailleurs tout à fait convaincant et naturel dans ce rôle ! :) C'est un acteur que j'aime bien et j'aime toujours le voir jouer. Dommage que son personnage se marshmallowise (ouais j'invente des mots ! ^^) sur la fin.

Manu Payet est impeccable dans le rôle d'Alex, on dirait le rôle fait sur mesure (ah on me souffle dans l'oreillette que c'est un peu le cas puisque le réalisateur a travaillé avec lui sur NRJ !), naturel, amusant, décontracté.

Ben, le jeune comique raté, avec ses airs de Jason Biggs (American Pie) est un peu transparent tout au long du film. Mais c'est un peu le candide de l'histoire, celui qui fait le lien avec la bande de potes et les spectateurs.

J'ai également bien aimé celui qui jouait Cyril, Pascal Demolon, mais surtout parce qu'il ressemble énormément à Kevin Bacon que j'adore !

Dans le film, il y a tout un "gimmick" autour du chauffeur du bus, un mélange androgyne de Françoise Hardy et Jacques Dutronc dont les personnages se demandent si c'est un homme ou une femme, d'autant plus qu'il/elle s'appelle Daniel(le). Hé hé, eh bien moi je sais ! En fait, je connais très bien son frère et j'ai donc reconnu son nom au générique ! ^^

Romain Levy (à ne pas confondre, comme je le croyais au début, avec Manu - Maître - Levy qui a officié avec Arthur sur la bande FM), fait une réalisation honnête. Je n'y connais pas grand chose en réalisation :) mais on sent qu'il maîtrise et connaît bien son sujet !

En conclusion, un petit film sympa sur une bande de potes qui plaira à ceux qui ont biberonné aux Morning d'NRJ, à ceux de Cauet ou encore de Michaël Youn sur M6. Et si vous voulez savoir si nos copains arriveront à faire remonter l'audience au terme de leur équipée estivale ou si les égos de chacun feront éclater le groupe, allez voir ce film !

Note :


5

Retour aux sources de Patricia Briggs

Posté par Frankie le 5 juin 2012 à 12:14 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Mercy Thompson : Homecoming
Scénario : Patricia Briggs & David Lawrence
Illustrations : Francis Tsai & Amelia Woo

Résumé :
Comment Mercy Thompson est arrivée aux Tri-Cities et pourquoi elle y est restée...




Mon avis :
Vous savez comme j'aime Mercy Thompson (que j'ai hâte de retrouver dans sa 6e aventure) et quand il s'est agi de choisir un comics pour le Challenge Milady de Setsuka, je voulais de prime abord lire celui sur Harry Dresden mais j'ai finalement choisi celui-ci. À l'arrivée, si j'ai trouvé cette lecture sympa, je n'ai pas non plus été plus emballée que ça.

Mercy Thompson vient aux Tri-Cities postuler pour un emploi de prof. N'ayant pas obtenu le poste, elle se retrouve mécanicienne chez Zee, un fae acariâtre qui voit son arrivée d'un mauvais oeil. Elle se retrouve bientôt prise dans une guerre entre loups-garous qui se battent pour la possession de la ville.

J'ai trouvé très sympa de connaître comment Mercy était arrivée aux Tri-Cities, comment elle avait fait la connaissance des personnages que l'on connaît dans les romans, comme Adam (soupir...), Zee, Stefan le vampire et comment cela se faisait qu'elle vivait dans un mobil-home.

En cela, le comics est intéressant et l'histoire de la guerre entre la meute locale et des loups-garous solitaires amène l'action nécessaire à ce genre de support. Mon bémol est que ce soit finalement très court et que cela se lise très vite.

En revanche, j'ai été moins captivée par le graphisme. Je n'avais jamais lu de comics avant celui-ci donc je n'ai pas beaucoup de références mais j'ai trouvé les dessins trop taillés à la serpe. Et le graphisme change (changement de dessinateur apparemment), ce qui fait que la Mercy qui ressemblait à peu près à l'idée que je m'en faisais dans la première partie (à part son look de bimbo siliconée quand elle est nue) a un look assez différent ensuite, plus américaine bon teint. En revanche, on niveau caractère, on retrouve bien la Mercy qu'on aime, qui a l'art de se mettre constamment dans les ennuis ! :)

Je ne m'imaginais pas du tout Stefan comme ça ! Avec une espèce de bonnet sur la tête et des cheveux longs ! Je suis allée farfouiller dans mes romans pour voir comment il est décrit, on ne connait pas sa description exacte (à part qu'à un moment ses cheveux sont plaquée en arrière, difficile avec des cheveux longs non ?) mais il n'est fait nulle part mention d'un bonnet vissé sur sa tête... Enfin bon... En revanche, Zee est tout à fait comme je l'imaginais. Quant à Adam, il fait presque trop jeune et trop "ptit mignon".

À noter, à la fin, une interview intéressante de Patricia Briggs.

En conclusion, une histoire sympa qui permet de savoir comment Mercy est arrivée aux Tri-Cities mais dont les dessins ne m'ont qu'à moitié convaincue et si vous savoir à quoi ressemble Stefan et Adam et si Mercy arrivera à se sortir du guêpier dans lequel elle s'est fourrée, lisez ce comics.

Note :



Cette BD fait partie du Challenge Le tour des genres en 365 jours du Reading Corner 
9/20
1/2
 en catégorie Illustré

Et c'était le comics à lire pour le Challenge Milady Bit-lit de Setsuka !
1/1

17

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (83)

Posté par Frankie le 4 juin 2012 à 09:22 - Catégorie : ,
En ce premier lundi de juin, retrouvons notre C'est lundi, rendez-vous créé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Le livre de la mort d'Anonyme, aussi déjanté que les 3 premières aventures du Bourbon Kid. Ensuite, je n'ai pas du tout suivi mon programme initial, c'est à dire lire Rose de Tatiana de Rosnay et Le héros des siècles de Brandon Sanderson. Comme nous ne commencerons la lecture commune du Héros des siècles que le 11 juin, j'ai préféré m'avancer dans mes lectures communes et lire Dôme, tome 1 de Stephen King.

- Aujourd'hui, je lis donc Dôme 1 de Stephen King. J'en suis à un peu plus de 50 % (de 630 pages) et franchement, je ne le trouve pas passionnant. Bon, je ne m'ennuie pas non plus, c'est déjà ça ! :)

- Cette semaine, je vais déjà finir Dôme 1 puis je lirai Rose de Tatiana de Rosnay. Si je l'ai fini avant le 11 juin (il n'est pas épais et devrait se lire vite), je lirai Burned (Brûlée),  le tome 7 de Maison de la Nuit de PC et Kristin Cast, avant d'attaquer Le héros des siècles, le tome 3 de Fils-des-brumes de Brandon Sanderson.

Bonne semaine à tous !

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.