16

Robe de marié de Pierre Lemaitre

Posté par Frankie le 31 mai 2012 à 09:47 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
Le jour où elle retrouve Léo, le petit garçon qu'elle garde, mort étranglé, Sophie se demande si elle n'est pas sous l'emprise d'une folie meurtrière. Folie qui semble se manifester depuis plusieurs années par petites touches et dont son mari et sa belle-mère pourraient avoir fait les frais sans qu'elle ne s'en souvienne. Elle décide alors de fuir et de refaire sa vie sous une autre identité mais son passé finit par la rattraper...




 Mon avis :
Ce livre était dans ma Pal depuis un bon bout de temps sans que j'arrive à me décider à le lire. Je devais déjà le faire l'an dernier pour le Baby Challenge Livraddict mais je n'avais pas eu le temps. Cette fois-ci, j'ai réussi à l'intercaler entre deux grosses lectures et je dois dire que c'est un thriller psychologique qui m'a beaucoup plu.

Sophie menait une vie heureuse jusqu'à ce que par petites touches, elle se demande si elle ne commençait pas à sombrer dans la folie. Sa belle-mère et son mari sont morts accidentellement, soi-disant, mais quand elle retrouve le petit garçon qu'elle gardait mort sans qu'elle ne puisse se rappeler quoi que ce soit, elle prend peur et s'enfuit. Elle change d'identité, refait sa vie pour disparaître de la circulation mais son passé la rattrape...

Que voilà un thriller diabolique ! :) J'avoue ne rien avoir vu venir au cours de ma lecture et m'être fait surprendre plus d'une fois ! Il est très efficace, se lit vite et si la fin est un peu moins passionnante que le reste, ça reste un thriller psychologique de très bonne facture.

Je ne vais pas vous en parler trop longuement (qui a dit "pour une fois !" ? ;)) pour ne pas trop en dévoiler mais je dois dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et que mon petit coeur a frissonné plus d'une fois. J'aime quand un thriller m'emporte, me met sur des fausses pistes, joue avec moi et c'est le cas ici.

Le livre est divisé en quatre parties. La première nous fait faire connaissance avec Sophie, cette jeune femme qui a l'air névrosée et qui semble effectivement verser dans la démence. Pendant toute cette partie, on  ne sait vraiment pas sur quel pied danser vis à vis de la jeune femme et cela met assez mal à l'aise. La scène où elle retrouve le petit Léo est assez glaçante.

Changement avec la deuxième partie et un autre narrateur qui éclaire l'histoire sous un nouveau jour et dont la fin nous fait pousser des "Nooon, c'est pas vrai !" :)

Quant aux parties 3 et 4, je ne vous en dirai rien ! :p

Difficile de parler des personnages sans trop en dire et surtout de Sophie puisque tout le mystère réside dans le fait qu'elle est peut-être une démente et une meurtrière en cavale. Cependant, au cours du roman, on finit par s'attacher à elle à cause de ce qu'elle vit.

Le style de l'auteur est à l'image de l'histoire. Je m'explique. J'ai trouvé le début un peu chaotique, un tantinet brouillon mais je me suis aperçue que ça correspondait tout à fait à l'état d'esprit de Sophie et de ce qu'elle vivait. La deuxième partie prend un style plus, comment dirais-je, clinique, construit, réfléchi. Sinon, ça se lit bien, c'est de la littérature de thriller donc avec le style qui va avec ! :)

En conclusion, je ne veux pas en dire davantage sur ce très bon thriller qui vous tiendra en haleine jusqu'à la fin et vous surprendra plus d'une fois. Et si vous voulez savoir pourquoi la Robe de marié du titre ne prend pas de e à la fin, si Sophie est réellement une meurtrière démente ou si quelque chose de plus pervers se cache derrière tout ça, lisez-le !

Note :



Ce roman fait partie du Baby Challenge Thriller de Livraddict
9/20

du Challenge ABC 2012 de Nanet pour la lettre L comme Lemaitre
9/26

Et du Challenge Thriller de Cynthia
6/5

24

Rouge rubis de Kerstin Gier

Posté par Frankie le 30 mai 2012 à 09:42 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Rubinrot/Liebe geht durch alle Zeiten

Résumé :
Gwen est une jeune fille de 16 ans tout ce qu'il y a de plus normale (à part qu'elle voit des fantômes), jusqu'au jour où elle se retrouve dans le passé. C'est ainsi qu'elle s'aperçoit que c'est elle qui possède le gêne du voyage dans le temps et non pas sa cousine Charlotte comme toute sa famille l'espérait. Voilà Gwen propulsée bien malgré elle dans une vie d'aventures et de dangers où il est question de loge ésotérique secrète, de 12 voyageurs dans le temps dont le sang refermera un cercle révélant un secret...

Mon avis :
Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis très fan des voyages dans le temps, que ce soit en romans ou en films. C'est essentiellement ce qui m'a attirée dans ce roman en dépit du fait qu'il s'agissait encore d'un roman young adult avec une héroïne de 16 ans, héroïnes dont je commence à avoir sérieusement ma claque (et pourtant j'y replonge sans arrêt ! :D) ! Comme les avis étaient plutôt très bons, je me suis laissée tenter par une lecture commune et je dois avouer que j'ai été plutôt agréablement surprise par l'histoire et son héroïne très sympathique.

Dans la famille Montrose, des jeunes filles ont possédé le gêne du voyage dans le temps. D'après de savants calculs, il semble que ce soit Charlotte la jeune fille élue de la génération actuelle. Depuis sa naissance, elle a d'ailleurs été préparée à ce destin. Mais il s'avère que c'est finalement Gwendoline, sa cousine, une ado de 16 ans tout ce qu'il y a de plus normale (mais qui voit des fantômes et discutent avec eux) qui en soit porteuse. La vie de Gwen bascule le jour où elle se retrouve sans le vouloir à faire un aller retour dans le passé. C'est alors qu'elle apprend qu'elle est le 12e (et dernier) voyageur dans le temps et qu'elle permettra de refermer un cercle révélant un secret. Aidée de Veilleurs faisant partie d'une loge secrète, elle doit, en compagnie de Gideon de Villiers (la branche masculine porteuse du gêne) tout faire pour refermer ce cercle. Mais certains ne l'entendent pas ainsi et sa vie est mise en danger...

Voilà un livre qui se lit très vite et qui vous fera passer un bon moment de détente. Comme j'ai dit plus haut, j'ai été plutôt agréablement surprise par cette histoire pleine de mystère, de rebondissements et j'ai trouvé assez originale cette histoire de voyage dans le temps, de loge secrète et ce mystérieux cercle qu'il faut refermer. Ça change agréablement des histoires de vampires, loups-garous, anges et dystopies dont la littérature Young Adult regorge.

On ne s'ennuie pas une seconde et l'histoire est assez bien dosée, entre la partie fantastique et l'action et la vie d'ado de Gwen. J'ai beaucoup aimé les sauts dans le passé, le fait que la moderne Gwen doive s'adapter à d'autres époques et les anachronismes qu'elle risque d'y apporter (attention au continuum, ma biche, j'espère que tu as révisé tes Retour vers le futur par coeur ! :D).

Et bien sûr il y a tout ce qui touche au fameux cercle et le secret dont on ne sait rien et qu'on a envie de connaître ! Est-ce un bien, un mal ? Certains ont l'air de penser qu'il ne faut pas le refermer, pourquoi ? Bref, j'ai hâte d'en savoir davantage ! Tout comme j'ai envie de savoir si mes suppositions concernant certains indices et mystères semés çà et là sur la naissance de Gwen se révèlent vraies. Faut dire qu'il ne faut pas être grand clerc pour deviner certaines choses alors j'espère que l'auteur saura me surprendre ! :)

Cependant, si cette lecture est agréable et assez palpitante, elle reste tout de même très ado voire superficielle. Rien n'est vraiment approfondi et surtout la fin est très abrupte. Comme si l'auteur avait décidé, tout à coup, de s'arrêter là, pratiquement en plein milieu d'une scène et de nous laisser en plan ! J'avoue être restée sur ma faim ! Finalement, ce tome 1 n'est qu'une grosse introduction à l'histoire. On fait connaissance avec les personnages, l'intrigue se met en place mais ça s'arrête là.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Gwen. C'est une ado de 16 ans très sympathique, assez frivole cependant, qui aime regarder des films avec sa meilleure amie Leslie, papoter avec elle à n'en plus finir, une jeune fille de son temps qui doit s'adapter à une situation qui la dépasse. Elle a des côtés assez gamins mais je me suis bien attachée à elle et à ce qui lui arrive. J'ai aussi beaucoup aimé l'humour dont elle fait preuve parfois. Au point d'être tristounette de la quitter à la fin du livre. J'aime bien qu'elle puisse voir des fantômes, même si je ne sais pas trop en quoi ça sert l'histoire pour le moment...

Apparemment, il n'y a pas que les héros d'origine française qui ont le droit de porter des prénoms ridicules (Jean-Claude chez Anita Blake ou Thierry chez Sarah Dearly) ! Gideon, franchement qui voudrait s'appeler comme ça ? :) Bref, je suis assez circonspecte en ce qui concerne ce jeune homme qui est franchement odieux et prétentieux de prime abord ! La suite nous montre qu'il peut faire preuve de tendresse (ce qui émoustille notre jeune héroïne, comme de bien entendu) mais j'ai peur qu'il ne soit gentil que parce que ça sert ses intérêts.

J'ai bien aimé Leslie la meilleure amie de Gwen. C'est une jeune fille vive, sympathique comme tout et les scènes avec elles sont très amusantes.

La mère de Gwen est un personnage intéressant. J'espère qu'on en saura davantage sur elle dans les tomes suivants et sur les secrets qu'elle cache.

J'ai trouvé les autres personnages de la famille assez caricaturaux. Charlotte, la cousine élue et qui a tout depuis sa naissance, ainsi que sa mère, hautaine et méprisante envers Gwen qu'elle considère comme une mois que rien m'ont fait penser à la belle-mère et aux soeurs de Cendrillon (ouais, on a les références qu'on peut ! ^^). Idem pour la grand-mère, Lady Arista, assez caricaturale également ou la grand-tante Maddy, stéréotype de la vieille dame un peu allumée.

Deux personnages énigmatiques sont au coeur du livre. Le comte de Saint-Germain, personnage ayant réellement existé (et sur lequel toutes sortes de légendes ont couru) dont on ne connait pas les motivations, ainsi que Miro Rakoczy, mystérieux Hongrois, prince de Transylvanie, personnage apparemment fictif mais dont la famille fut réelle (et régnant vraiment sur la Transylvanie) et dont l'un des membres fut un personnage dans Angélique et le Roy (on a les références qu'on peut, je l'ai déjà dit ! :D)

Le style de l'auteur est agréable. C'est plutôt bien écrit, les descriptions du passé ou des toilettes portées par Gwen tout à fait réalistes. Je voulais lire ce livre en VO, comme je le fais d'habitude mais le livre a été écrit en allemand donc évidemment avec mes 5 ans d'allemand il y a plus de 30 ans, je ne serais pas allée bien loin ! ^^ Donc quitte à lire une traduction, j'ai préféré la facilité et lire en français et non pas en anglais. Du coup, il y a un terme qui m'a agacée tout au long du livre et qui revient souvent, c'est "Mum" pour maman ! Je n'ai pas vu l'intérêt de le garder dans une traduction même si c'est peut-être le terme employé dans la version allemande. Ça fait assez bizarre.

En conclusion, une histoire originale et sympathique, qui se lit sans prétention et qui reste somme toute assez légère mais avec une intrigue et des personnages qui donnent vraiment envie de lire la suite ! Et si vous savoir comment Gwen va arriver à gérer sa nouvelle condition et quels sont les dangers qui la menacent ou les secrets qui l'entoure, lisez ce tome 1 ! Quant à moi, j'ai déjà le tome 2, Bleu Saphir, dans ma Pal.

D'autres avis sont disponibles sur Logo Livraddict et vous pouvez également lire un avis plus mitigé chez Karine de Mon coin lecture.

Note :



Lecture commune organisée par Linadriel avec Dex, Arcaalea, (Laetichouuxx), (Alexia77), (Babynoux), Lizi, Myiuki22, Styx2005, (Simi), (Kassandra), Jenn, Caya, (Acsylé), Isallysun, (Flof13), Paikanne.

Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult 
23/24

6

Destination... Égypte

Posté par Frankie le 28 mai 2012 à 19:19 - Catégorie : ,

Après la Nouvelle-Zélande, ce mois-ci, c'est en Égypte que le Challenge Destination d'Evertkhorus posera ses valises, le 1er septembre prochain. Merci à elle de nous avoir concocté un superbe logo encore une fois !

Vous commencez à connaître le principe, comme pour les autres Destination, il s'agit de lire un livre d'un auteur originaire du pays ou se passant dans le pays, d'en garder cette lecture secrète jusqu'à la publications de nos articles, le même jour.

Cette fois-ci, les votes portaient sur le Maroc, le Kenya, le Sénégal, Madagascar et donc l’Égypte qui l'a emportée haut la main avec plus du double ou du triple des voix par rapport aux autres destinations.

Je dois dire que je suis ravie que l'Égypte soit choisie car c'est un pays qui me touche particulièrement puisque j'y ai vécu 8 ans entre 1991 et 2002 (avec un break de 3 ans au milieu). Avec une littérature très riche et des auteurs mondialement connus (dont un prix Nobel de littérature), nous aurons l'embarras du choix pour choisir l'auteur que chacun voudra lire. J'ai la chance d'avoir déjà lu de nombreux livres sur ce pays et surtout j'ai, dans ma bibliothèque, un roman que je souhaite lire depuis longtemps ! Ma lecture est donc toute trouvée ! :) J'aurais aimé avoir le temps d'en lire davantage mais je ne pense pas pouvoir le faire. En revanche, j'essaierai de vous concocter un petit billet sur le pays.

Je ferai donc cette destination en compagnie d'autres copinautes dont vous retrouverez les noms le 1er septembre !

Rendez-vous le 1er septembre !

13

La malédiction de l'Épouvanteur, tome 2 de Joseph Delaney

Titre original : The Spook's Curse

Résumé :
Thomas Ward accompagne son maître l'Épouvanteur affaibli par la maladie à Priestown pour assister aux obsèques de son frère mais également en terminer avec un monstre dont son maître n'a pas pu venir à bout, il y a quelques années, le Fléau, qui menace de s'échapper. Mais un autre menace, toute aussi terrible, fait également son apparition, l'Inquisiteur, qui souhaite éradiquer tout ce qui ressemble à de la sorcellerie et tous ceux qui la pratiquent...


Mon avis :
J'avais lu le tome 1 en décembre 2010, et malgré un style très agréable, des scènes à faire peur et une histoire sympa, j'avais trouvé le tout un peu trop jeunesse et je n'avais pas été pressée de lire la suite. Mais j'ai donc profité d'une lecture commune sur Livraddict pour enfin lire ce tome 2, qui m'a bien plu, qui est dans la lignée du tome 1 et qui n'est pas à mettre en les mains des plus jeunes lecteurs !

Voilà six mois que Thomas Ward est en apprentissage chez l'Épouvanteur. Celui-ci étant affaibli par la maladie, Thomas doit faire face, seul, à des situations sensibles. Quand le frère de l'Épouvanteur meurt dans d'affreuses circonstances, ce dernier et son jeune Padawan apprenti se rendent à Priestown pour l'enterrement. C'est également pour une affaire inachevée que l'Épouvanteur veut s'y rendre car un monstre enfermé voilà des années, mais sans qu'il ne réussisse à s'en débarrasser vraiment, le Fléau, menace la ville mais il devra se méfier de l'Inquisiteur qui débarque en ville et bien décidé à combattre tout ce qui tout de près ou de loin aux forces occultes et qui a l'Épouvanteur dans le collimateur... En compagnie d'Alice, la jeune sorcière amie de Thomas, l'Épouvanteur et son apprenti vont devoir se battre pour leur survie...

On peut dire que ce tome 2 démarre fort. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'action et dans des scènes assez sanglantes. Pourtant estampillé jeunesse, le roman est assez sombre, parfois violent et angoissant. D'ailleurs la quatrième de couverture ne comporte pas moins de 3 avertissements concernant les jeunes lecteurs que certaines scènes risquent de perturber.

Puisque nous avons fait connaissance avec Thomas Ward, le jeune héros, et son maître dans le tome 1, l'auteur ne perd pas de temps et plonge donc dans le vif du sujet. Gobelins sanguinaires, monstre assoiffé de sang, Inquisiteur barbare et obtus, prêtres obnubilés par leur foi, voilà quelques-uns des personnages que nos deux héros vont devoir affronter. Le rythme est rapide, haletant et le livre se dévore et se lit très rapidement. Même si c'est souvent sinistre et angoissant, cela reste un roman jeunesse donc d'un abord facile, voire parfois superficiel, même si les thèmes évoqués le sont moins.

À commencer par toute cette atmosphère moyenâgeuse sur la place de la religion dans les villes et les campagnes, sur les croyances qui mènent à la chasse aux sorcières et aux forces occultes et personnifiées par ce grand Inquisiteur qui cherche à se débarrasser de l'Épouvanteur (entre autres) sans chercher à comprendre que ce dernier sert les forces du bien, même si ce n'est pas avec des moyens orthodoxes. On ressent bien le poids des superstitions de l'époque.

Dans ce tome, on en apprend également davantage sur le passé de M. Gregory, l'Épouvanteur, ainsi que sur la mère de Thomas, femme au passé bien mystérieux.

Thomas est un jeune garçon qui a bien mûri au cours de ses six mois d'apprentissage mais je trouve son personnage encore peu consistant. J'espère qu'il prendra davantage d'épaisseur dans les tomes suivants.

M. Gregory est toujours le personnage ronchon du premier tome mais le fait d'en savoir davantage sur son passé le rend plus humain et sympathique.

Alice est peut-être le personnage le plus intéressant du roman. Dans le premier tome, j'avais dit qu'elle oscillait entre le bien et le mal et c'est encore le cas ici mais du coup, j'ai trouvé que ça faisait "redite" sa façon de faire le mal en voulant faire le bien...

La maman de Thomas est toujours un personnage touchant et intéressant. J'ai hâte d'en savoir encore plus sur elle.

Je ne parle pas des méchants de l'histoire, le Fléau et l'Inquisiteur car je n'ai pas grand chose à dire sur eux. S'ils sont impressionnants par moments, leurs personnages retombent un peu comme un soufflet, surtout pour l'Inquisiteur.

Le style de l'auteur est très agréable à lire. C'est jeunesse mais bien écrit et pas simpliste. Les chapitres sont courts et donnent du rythme à la lecture. C'est tout à fait adapté au jeune lectorat (celui qui n'aura pas peur des scènes angoissantes :))

En conclusion, un bon tome sans temps mort et avec des scènes bien sanglantes et angoissantes. Et si vous voulez savoir si (et comment), Thomas, l'Épouvanteur et Alice arriveront à se débarrasser du Fléau et de l'Inquisiteur où s'ils se feront dévorer par le premier ou brûler par le 2e, lisez ce tome. Quant à moi, je lirai le tome 3 avec plaisir.

Note :



C'est une lecture commune organisée par Sevmarguerite avec Luna, Pimousse4783, Arcaalea, Laura1307, Falline, Myiuki22, livromaniac, Reveline, Livromaniac.

Ce roman étant destiné à la jeunesse, il fait tout naturellement partie
du Challenge Jeunesse/Young Adult de Mélo , Nodreytiti et Mutinelle 
22/24

Et son auteur étant anglais, ce titre fait partie 
du Challenge God Save the Livre d'Antoni.
2/5

19

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (82)

Posté par Frankie à 09:39 - Catégorie : ,
En ce lundi non férié en Tunisie mais où il va faire très beau, je vous retrouve pour un nouveau C'est lundi, que lisez-vous, ce rendez-vous créé par Mallou et repris chez Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Druide d'Olivier Peru, un très bon livre fantasy et j'ai lu Rouge Rubis de Kerstin Gier que j'ai fini hier soir. J'ai trouvé le livre très sympa, assez original pour un livre du genre mais un peu superficiel. Vous en saurez plus lors de ma chronique qui sera publié mercredi.

- Aujourd'hui, je commence Le livre de la mort d'Anonyme, le tome 4 de la série Bourbon Kid. Je suis ravie de retrouver Santa Mondega et ses fêlés ! :)

- Cette semaine, je vais donc lire et finir Le livre de la Mort et sûrement lire Rose de Tatiana de Rosnay pour le Book-Club Livraddict du 13 juin. Si j'ai tout fini d'ici lundi prochain, je ne sais pas encore ce que je lirai, sans doute, avec les copines, commencera-t-on Le héros des siècles, le tome 3 de Fils-des-brumes de Brandon Sanderson, que je lirai en VO.

Rendez-vous lundi prochain pour en savoir plus !

4

My Week with Marilyn de Simon Curtis

Posté par Frankie le 27 mai 2012 à 10:47 - Catégorie : , , ,
avec Michelle Williams, Eddie Redmaine, Kenneth Brannagh, Judi Dench

Résumé :
Été 1956, Marilyn Monroe débarque à Londres pour tourner avec Laurence Olivier Le prince et la danseuse qu'il met lui-même en scène. Mais les absences et les crises répétées de l'actrice hollywoodienne mettent les nerfs du roi du théâtre londonien à rude épreuve et le tournage est houleux. C'est auprès de Colin Clark, jeune troisième assistant sur le tournage que l'actrice va trouver un peu de réconfort et pouvoir redevenir Norma Jean auprès de lui...


Mon avis :
Je suis une fan absolue de Marilyn Monroe, de la femme qu'elle était, touchante, névrosée, amoureuse et de l'actrice, à la fois pur produit hollywoodien qui jouait de sa notoriété et détruite par la pression incessante. J'ai vu bon nombre de ses films dont Le prince et la danseuse dont il est question dans My Week with Marilyn.
J'ai entendu parler de ce biopic lors des Oscar de cette année quand Michelle Williams a été nominée pour celui de la meilleure actrice et j'ai eu la chance qu'il soit encore programmé sur les écrans quand je suis rentrée en France en avril. Je dois dire que je suis ravie d'avoir pu découvrir ce film que j'ai adoré !

À l'été 1956, le jeune Colin Clark, tout frais émoulu d'Oxford, est embauché comme troisième assistant sur le film de Laurence Olivier, Le Prince au bois dormant, rebaptisé ensuite Le prince et la danseuse. C'est Marilyn Monroe, alors en pleine gloire, qui va jouer la danseuse Elsie. Il s'agit pour elle, grâce à Laurence Olivier, d'acquérir une reconnaissance autre que la jolie blonde écervelée qu'elle a incarnée jusqu'à présent (hmm, ce n'est pas avec ce film que ça va changer ! ^^) et pour le roi de la scène londonienne de se faire mieux connaître outre-Atlantique. Mais le tournage tourne au cauchemar avec les absences et les retards de l'actrice peu sûre d'elle sur le plateau et la rigueur du réalisateur qui se met dans des colères folles. Marilyn va alors trouver du réconfort auprès du jeune Colin et s'offrir quelques jours de parenthèse...

Ce qui m'a plu dans ce film n'est pas tant l'amourette supposée entre Marilyn et Colin, certainement très romancée puisque tirée du propre livre de Colin Clark que de voir se dérouler sous mes yeux ce tournage chaotique que fut celui du Prince et la danseuse. Cela m'a rappelé pourquoi j'aimais tant le cinéma hollywoodien de ces années-là avec ses stars, ses scandales, et sa machine à rêves.

Pendant 1h40, j'ai été emportée dans ce Londres de l'année 56 et j'ai vraiment eu l'impression de vivre ce tournage en direct, de rencontrer Miss Monroe, Vivien Leigh (actrice que j'a-do-re !), Laurence Olivier, tous ces monstres sacrés qui me font rêver depuis mon enfance (quand je voulais être Scarlett O'Hara et où je disais "Taratata" dès que le pouvais ! ^^).

C'est cet aspect-là qui m'a fascinée ainsi que le fait d'avoir l'impression de voir Marilyn en chair et en os et encore vivante ! Et c'est là où la composition de Michelle Williams est fabuleuse. Elle nous livre une Marilyn souvent perdue, fragile, peu sûre d'elle et de son talent, prenant des médicaments pour dormir, se réveiller, aller bien, s'entourant d'une cour à sa dévotion mais ne sachant plus trop sur qui compter mais assez manipulatrice cependant et qui, dès qu'une caméra s'allume ou que des photographes passent, sait jouer de ce qu'elle est et devient lumineuse et magique, laissant place au mythe et non plus à Norma Jean. Franchement, Michelle Williams m'a épatée ! J'aimais déjà beaucoup l'actrice que j'avais pu voir dans Brokeback Mountain mais franchement, j'ai été bluffée par son interprétation très juste et émouvante.

Eddie Redmaine est vraiment choupinou ! :D Je l'avais déjà trouvé très bien dans la mini-série Les piliers de la terre et j'ai été ravie de le retrouver ici. Il joue donc ce jeune Colin Clark, fasciné par Marilyn Monroe, certainement manipulée par elle également mais qui va lui offrir une parenthèse bienvenue dans ce tournage explosif.
J'ai donc très peu parlé de leur amourette car franchement, même si l'histoire repose dessus, je n'ai pas trouvé que c'était ce qui importait le plus. Donc je ne vais pas m'étendre sur le fait que c'est mignon comme tout et touchant.

Kenneth Brannagh en Laurence Olivier m'a beaucoup plu. Il joue à merveille ce talentueux comédien rigoriste.

En revanche, j'ai été assez déçue de Julia Ormond dans le rôle de Vivien Leigh. Ce n'est définitivement pas l'actrice si chère à mon coeur, il lui manque l'éclat (le petit air de folie peut-être) qu'avait cette actrice.

J'ai aussi été déçue par le mauvais rôle donné au personnage de Paula Strasberg. Elle était la femme de Lee Strasberg qui dirigea l'Actor Studio pendant de longues années et dont beaucoup d'acteurs (dont de Niro) se réclamaient. Marilyn qui en était adepte également fit de Paula son coach et sa confidente. Dans le film, Paula ressemble davantage à un gourou un peu vampirique qu'à une confidente. Sans doute ce fut l'image qu'elle donna à Colin Clark mais bon, cela m'a un peu gênée.

À noter dans le rôle d'une petite costumière, Emma Watson, l'inoubliable Hermione des Harry Potter, qui a un petit rôle et qui est délicieuse.

La mise en scène est très classique, sans beaucoup d'imagination mais cela ne m'a pas dérangée.

En conclusion, un film à voir pour qui aime Marilyn Monroe car vous aurez l'impression de voir revivre l'actrice sous vos yeux. Et si vous voulez voir Michelle Williams mutine et pétillante dans des scènes du Prince et la danseuse ou voir une Marilyne naturelle et sans fard (comme dans certaines photos publiées à la fin de sa vie) courez voir ce film. Et en ce 50e anniversaire (si l'on peut dire ça comme ça...) de sa mort, c'est vraiment l'année Marilyn puisque l'affiche du 65e festival de Cannes est une photo de l'actrice et qu'une série, Smash, parle d'un musical qui se monte à Broadway sur sa vie. Quant à moi, j'ai acheté le livre dont le film a été tiré.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

6

Lectures communes du 1er semestre 2012 - Partie 4

Posté par Frankie le 26 mai 2012 à 15:45 - Catégorie : ,
Me revoici pour une quatrième (et dernière ?) partie sur mes lectures communes organisées ce premier semestre !

En décembre 2010, j'avais lu le premier tome de la saga de L'Épouvanteur de Joseph Delaney. Un livre que j'avais trouvé intéressant mais un peu trop jeunesse. La lecture commune sur le 2e tome, La malédiction de l'Épouvanteur, va me permettre de continuer et voir si je vais vraiment accrocher cette fois-ci. C'est pour le 28 mai et la LC est organisée par Sevmarguerite et avec Luna, Pimousse4783, (Arcaalea), (Kellin), Laura1307? Falline, Myiuki22, livromaniac, (Nelfe),





Rouge rubis de Kerstin Gier est un livre dont j'ai entendu plein de bonnes choses et comme il y est question de voyages dans le temps (qui ont un pouvoir très attractif sur moi ! :)), je me suis acheté ce roman il y a peu. Il ne va pas faire long feu dans ma Pal, puisqu'une lecture commune est organisée dessus par Linadriel. C'est pour le 30 mai et il y aura aussi Dex, Arcaalea, (Laetichouuxx), (Alexia77), (Babynoux), Lizi, Myiuki22, Styx2005, (Simi), (Kassandra), Jenn, Caya, (Acsylé), Isallysun, (Flof13).




À peine refermé le tome 2 de Fils-des-brumes de Brandon Sanderson que mes copines de LC et moi avons décidé de continuer rapidement l'aventure. Nous allons donc lire ce Héros des siècles dès début juin. C'est toujours avec Heclea et Phooka mais sans Iluze snif :'( qui veut attendre la sortie poche (dont on n'a aucune nouvelle).






Les lectures communes sur la saga Maison de la Nuit continuent et Mia nous convie donc le 23 juin à lire Brûlée, le tome 7 de la série de PC et Kristin Cast. J'en suis bien sûr et c'est également en compagnie de Alexia, Chris62150, Nithouxx, Hinata que je la ferai.







23 heures, le 4e tome de Vampire Story de David Wellington vient enfin de sortir ! Les fans l'attendaient avec impatience ! Thalia m'a proposé de faire une lecture commune avec elle et ce sera pour le 30 juin. Si Phooka craque, peut-être nous rejoindra-t-elle ! ;)







Dans mon dernier billet sur mes lectures communes, il était prévu que Heclea et moi fassions une LC sur Le passage de Justin Cronin en juin, mais vu que nous allons lire Fils-des-brumes 3 et que c'est un sacré morceau et que j'ai également Dôme de King prévu en juin, nous allons repousser cette LC pour fin août.

Bon vu le programme chargé pour les mois de mai et juin, je pense que je vais m'en tenir là pour les lectures communes !
Je vous donne rendez-vous pour le deuxième semestre dans une prochaine chronique ! :)


25

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (81)

Posté par Frankie le 21 mai 2012 à 08:46 - Catégorie : ,
C'est sous un ciel bas et lourd (et fortement pluvieux) que je vous retrouve pour ce rendez-vous hebdomadaire créé par Mallou et que l'on retrouve chez Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Robe de marié de Pierre Lemaitre, un thriller que j'ai trouvé très efficace et dont je n'ai fait qu'une bouchée ! J'ai aussi entamé Druide d'Olivier Peru.

- Aujourd'hui, je lis Druide. Je vous avais dit la semaine dernière que je n'aurais pas beaucoup le temps de lire car j'étais de fiesta pendant 4 jours et effectivement, je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages pendant 3-4 jours. Je me suis un peu rattrapée ces deux derniers jours car j'en suis pratiquement à la page 200. Le livre me plaît beaucoup.

- Cette semaine, je vais déjà essayer de finir Druide et comme il me reste 400 pages, je pense qu'il me tiendra chaud quelques jours :). Vendredi, je rentre au soleil de Tunisie et il faudra que je commence Rouge Rubis de Kerstin Gier pour une LC le 30 mai. À mon avis, ça me tiendra jusqu'à lundi prochain !

Bonne semaine !


22

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (80)

Posté par Frankie le 14 mai 2012 à 09:28 - Catégorie : ,
Voilà un nouveau C'est lundi que lisez-vous ?, le 80e en ce qui me concerne (déjà ?), rendez-vous imaginé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini A Game of Thrones, intégrale 1 de George R.R. Martin. J'aurai mis le temps pour le lire (je l'ai lu en 3 fois sur deux mois) mais qu'est-ce que j'ai aimé ! J'avais envie de me jeter sur la suite mais comme c'est aussi un pavé, ça devra attendre quelques mois. J'ai également lu les tomes 1 et 2 de Walking Dead de Robert Kirkman que j'ai beaucoup aimés, il ne me reste plus qu'à acheter la suite ! J'ai aussi lu La malédiction de l'épouvanteur de Joseph Delaney. Deuxième tome de la série L'Épouvanteur, j'ai trouvé ça très rapide à lire et plutôt sympa. J'ai aussi commencé Robe de Marié de Pierre Lemaitre.

- Aujourd'hui, je lis donc Robe de marié de Pierre Lemaitre. Je l'ai juste commencé hier après-midi mais ça a l'air de se lire assez vite (j'en suis à moins de 100 pages). Pour le moment, ça me plaît assez, c'est intrigant.

- Cette semaine, je vais finir Robe de mariée (il n'est pas très épais et j'aurai du temps dans l'avion mardi où je rentre 10 jours en France)  et entamer Druide d'Olivier Peru pour une LC. Comme le livre fait 600 pages et que je vais être de fiesta pendant tout le week-end de l'Ascension, je pense que ce sera tout pour cette semaine !

Bonne semaine ! À lundi prochain !

3

Comment domestiquer son maître quand on est un chat de Monique Neubourg

Posté par Frankie le 11 mai 2012 à 18:28 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Nos petits travers quotidiens vu par nos amis les chats !









Mon avis :
En septembre dernier, j'avais lu et chroniqué Mon chat me snobe de Peter Wederburn qui nous apprenait à comprendre le langage chat afin de mieux comprendre nos amis matous.

Un mois après, je suis tombée sur une chronique de Krikri qui parlait encore de chats mais pour mieux raconter nos petits travers. Ni une ni deux, je me suis acheté ce Comment domestiquer son maître quand on est un chat et je viens juste (enfin il y a deux semaines, déjà !) de le lire. Et je n'ai qu'une chose à dire, c'est un super moment de lecture, d'humour et on ressort de cette petite lecture avec la pèche et en regardant notre chat avec un sale oeil ! :D

Dans ce court livre de 128 pages, Monique Neubourg prend le contrepied de mon chat me snobe et raconte donc tous nos petits travers humains en 20 chapitres très drôles émaillés de dessins pleins d'humour. Que ce soit nos habitudes alimentaires, sexuelles, notre façon de vivre, seul, en couple, retraité etc... l'auteur brosse un portrait de nous, humains, gentiment moqueur mais ô combien réaliste, sous l'oeil dédaigneux de notre compagnon à quatre pattes qui a toujours le chic pour avoir l'air de vous prendre de haut ! :D

 Isis, ma minette, se fichant royalement de ce que je peux raconter ! :)

Mais vraiment royalement ! ^^

Chacun peut se retrouver dans ses descriptions et même plusieurs fois !
Par exemple, quand le maître part en vacances avec le chat et qu'il est l'heure de repartir :

[...]Si tant est que l'homme arrive alors, à grand renfort d'agitation de croquettes maracas, à vous remballer en même temps que ses vêtements sales et son tube de dentifrice[...]

Cela m'a fait bien rire car je suis une grand adepte du secouage de croquettes pour attirer ma minette quand il est l'heure de partir (j'habite une maison avec un grand jardin et un bois autour et il y a des milliers de cachettes géniales pour tout chat qui se respecte et c'est un procédé infaillible ! :D

L'auteur émaille son récit de petits tops 5 des chats, par exemple, le top 5 des vengeances, le top 5 des griffoirs, le top 5 des jouets faits maison (les boulettes de papier alu, les bouchons de champagne, le tapis...) ainsi que d'encarts importants à savoir sur l'homme. C'est vraiment savoureux.

Et la fin est tout à fait sympathique mais je n'en dirai pas plus !

La mienne pourrait témoigner qu'elle a une vie trèèèès difficile ! ^^

Le livre se lit tout seul, est parsemé de références sympathiques et le style de l'auteur est vraiment très amusant et installe une connivence immédiate avec le lecteur. J'ai beaucoup ri à sa lecture.

Par exemple, pour les soldes :
Plusieurs fois par an, la guilde des marchands détourne l'homme de son travail, des compétitions sportives à la télévision et l'élevage de ses enfants. C'est Open bar dans toutes les boutiques, des petites aux plus grandes. Sauf dans celles où l'on trouve à manger et à boire. Ce qui est bien ballot.

 Et je voudrais en profiter pour remercier Monique Neubourg pour les gentils petits mots laissés sur mon Twitter et sur ma page Facebook. Si vous voulez la suivre sur Twitter, c'est @AimeHaine

En conclusion, je ne vais pas vous en écrire des pages, même si j'aimerais bien mais le livre étant court, ce serait dommage de tout dévoiler ! :)  En tout cas, si vous aimez les chats et/ou si vous en avez chez vous, ne manquez pas de lire ce livre fort sympathique ! Et Monique Neubourg a sorti un autre opus, Comment aimer son maître quand on est chat, que j'achèterai très bientôt !

Note :



Ce livre est ma lettre N du challenge ABC 2012 de Nanet
8/26

7

Ed Wood de Tim Burton

Posté par Frankie à 09:26 - Catégorie : , ,
avec Johnny Depp, Martin Landau, Bill Murray, Sarah Jessica Parker, ¨Patricia Arquette

Résumé :
La vie d'Ed Wood, considéré comme le plus mauvais réalisateur de tous les temps et devenu culte au fil du temps.





Mon avis :
Ed Wood est l'un des rares films (l'autre étant Pee Wee's Big Adventure) de Time Burton que je n'avais pas vus. Je me rappelle très bien quand il est sorti, en 1994 mais à l'époque, l'histoire de ce réalisateur le plus mauvais de tous les temps ne me tentait pas vraiment. C'est donc à l'occasion du Ciné-Club de mars de Sériebox dont le thème était les films de Tim Burton que j'ai eu enfin l'occasion de le regarder et j'en suis ravie car j'ai beaucoup aimé ce film.

1953, Ed Wood, scénariste qui rêve de devenir Orson Welles va réaliser un film et sortir Bela Lugosi, vieil acteur connu pour ses compositions de Dracula, de sa retraite. Plusieurs films réalisés avec les moyens du bord, des images d'archives n'ayant souvent aucun rapport avec le sujet et des effets spéciaux foireux vont suivre. Aimant se travestir en femme, Wood va peu à peu tomber dans l'oubli jusqu'à ce qu'il soit désigné plus mauvais réalisateur de tous les temps deux ans après sa mort en 1980. Le réalisateur va alors faire l'objet d'un culte au fil du temps, culte qui sera relancé au moment de la sortie de ce film.

Avec ce film, c'est un hommage à Hollywood qu'a voulu rendre Tim Burton, pas le Hollywood glamour qu'on connaît mais celui de films de séries Z, réalisées avec les moyens du bord et souvent mauvais, il faut le reconnaître.

Je ne connaissais pas du tout le personnage d'Ed Wood avant d'entendre parler du film à sa sortie et je comprends mieux pourquoi en l'ayant vu ! :) Cet Ed Wood fut vraiment un drôle de personnage ! Il se rêvait en Orson Welles mais avec une vision bien particulière sur le métier de réalisateur ! ;) C'était également un hommes qui aimaient les femmes mais aimaient encore plus s'habiller avec leurs vêtements, en robe, en gilet et en perruque ! Un personnage tout à fait particulier donc. D"ailleurs son premier long métrage porte sur cette dualité.

Je ne sais pas si le film de Burton retrace vraiment la vérité sur cet homme et son parcours mais il a réussi à faire un film vraiment prenant. J'ai été un peu surprise de prime abord, me demandant comment il allait réussir à m'intéresser à ce ringard mais on entre finalement très bien dans l'histoire et j'ai franchement beaucoup aimé ! On n'est pas loin du coup de coeur d'ailleurs !

C'est Johnny Depp qui porte Ed Wood à bout de bras et il y est excellent ! Son interprétation est peut-être un chouya caricaturale mais c'est le rôle qui veut ça. J'ai beaucoup aimé comment il campait cet homme idéaliste et qui poursuit un rêve en se donnant tous les moyens, même les plus farfelus, d'y parvenir.
Ce qui est marrant c'est qu'ayant vu Big Fish, il y a quelques mois, j'ai trouvé qu'Ewan McGregor avait un peu les mêmes mimiques que Depp dans Ed Wood.

Martin Landau, Monsieur Cosmo 1999, joue le rôle du vieux Bela Lugosi et je dois dire qu'il y est très bon.

En revanche, j'ai trouvé que Sarah Jessica Parker (la Carrie Bradshaw de Sex and the city), toute jeune à l'époque, jouait franchement mal. Mais bon, c'est peut-être le rôle qui veut ça.

Sinon, dans ce film, on retrouve d'autres noms connus comme Bill Murray, Patricia Arquette et bien sûr la muse de Burton à l'époque, Lisa Marie.

Et dans le rôle de Loretta King, on reconnaît l'inoubliable Drusilla de Buffy, Miss Juliet Landau qui n'est autre que la fille de Martin.

La réalisation de Burton est impeccable, comme d'habitude. On y retrouve sa patte gothique avec des trouvailles savoureuses. J'ai beaucoup aimé le générique ainsi que le pré-générique ainsi que certains mouvements de caméra (notamment lors d'un enterrement lorsque la caméra montre le cercueil qui descend et qu'on voit apparaître les personnages derrière). Et j'ai beaucoup aimé son utilisation du noir et blanc.
Et à un moment, il m'a semblé entendre une petite musique qu'on retrouvera ensuite dans Mars Attacks.

En conclusion, c'est un excellent Tim Burton sur un homme qui avait une conception tout a fait personnelle du cinéma et qui fascine en allant au bout de la ringardise pour faire les films qui lui plaisent. Et si vous voir l'effet que donne Johnny Depp habillé en femme ou comment Ed Wood s'arrange pour créer des effets spéciaux avec 3 fois rien, regardez ce film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

9

Le puits de l'ascension, Fils-des-brumes, tome 2 de Brandon Sanderson

Posté par Frankie le 10 mai 2012 à 09:17 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Well of Ascension

Spoilers sur le tome précédent

Résumé :
Voilà un an que Vin a tué le Seigneur Maître et Elend Venture,  le jeune noble idéaliste, est devenu roi de Luthadel. Avec les compagnons de lutte de Kelsier, il apprend tant bien que mal à régner. Mais appâtés par la supposée présence d'Atium, trois armées se présentent sous les murs de la ville et le siège s'installe. Tandis qu'une menace semble sourdre dans les brumes environnantes, l'espoir réside peut-être dans le mystérieux et légendaire Puits de l'ascension...

Mon avis :
En février dernier, j'avais découvert le premier tome de cette série encensée par ses lecteurs et c'est donc rapidement que mes copines de lecture commune et moi-même nous sommes retrouvées pour la lecture de ce tome 2. Et s'il est peut-être un tantinet moins enthousiasmant que le premier, j'ai quand même vraiment adoré cette deuxième histoire !

Il y a un an, Vin tuait le Seigneur Maître et mettait fin à son règne de 1000 ans. Depuis, Elend Venture, son amoureux, essaie de mettre en place une monarchie démocratique, non sans mal entre les rivalités et les intrigues politiques au sein de l'assemblée qu'il a constituée. Heureusement, il peut compter sur les anciens compagnons d'armes de Kelsier et sur Vin qui a cependant du mal à trouver sa place entre garde du corps et petite amie. L'arrivée de 3 armées qui veulent s'emparer de la ville met la fragile démocratie en danger et alors que le siège de Luthadel s'installe, Vin s'aperçoit que les brumes se font toujours plus menaçantes et que l'espoir réside peut-être dans le fameux puits de l'ascension dont parle les légendes...

C'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé Vin, Elend, Sazed et toute l'équipe de voleurs qui accompagnaient Kelsier lors du premier opus et qui, un an après la chute de l'Empire, essaient tant bien que mal de conduire les affaires du royaume. On sent qu'ils n'ont pas été préparés à cela, qu'ils sont comme une équipe de bras cassés face aux arcanes du pouvoir et qu'un rien peut tout faire basculer.

Je dois vous dire tout de suite qu'une bonne partie du livre se déroule entre débats, intrigues politiques et complots et que si ça peut paraître, comme ça de prime abord, rébarbatif, il n'en est rien du tout ! Même si c'est un peu lent au début, ce n'est jamais ennuyeux, au contraire, ni inintéressant.

Il faut bien reconnaître que l'auteur sait nous embarquer dans son histoire car on se retrouve vite entraîné à la suite de ses héros et pas seulement dans les débats politiques mais aussi leurs combats, leurs doutes, les trahisons et les rebondissements ! Pour ce qui est des rebondissements, notamment à la fin, je n'avais vraiment rien vu venir et j'ai beaucoup aimé m'être fait avoir ! :) C'est là tout le talent de l'auteur, nous emmener là où l'on ne s'y attend pas ! Et je ne vous parle même pas des moments tristes ou plein d'émotions, on a aussi notre lot dans ce tome et, après ce qu'il nous avait infligé dans le tome 1, on sait que Sanderson n'est pas du genre à épargner ses personnages, on s'attend donc à tout au cours de notre lecture ! Surtout qu'avec 3 armées campant sous les murs de Luthadel, on imagine bien que le chemin ne va pas être pavé de rose jusqu'au dénouement !

Et bien sûr, dans ce tome 2, il est toujours question de l'Allomancie, cette magie venant des alliages et qu'utilisent les Mistborn (brumants, brumeux ?) et les Fils-des-brumes et qui est le coeur de la saga. On creuse un peu plus dans son utilisation et les pouvoirs que cette science confère ainsi que la ferrochimie, son pendant Terrisien. Je trouve passionnant tout ce qui s'y rapporte mais... J'ai trouvé les combats qui opposent Vin à un autre Fils-des brumes un peu trop redondants surtout quand il y en a trois en 230 pages ! Mais c'est ma seule vraie critique de l'histoire.

Vin, la jeune femme effacée (je ne dis plus douce car je m'étais fait taper sur les doigts par Nathalie dans le tome 1 ! :p) du premier tome, a laissé place à une fille-des-brumes plus affirmée et sûre de ses moyens. Cependant, elle a toujours des problèmes pour accorder sa confiance et là on la voit en proie au doute plus d'une fois. Doute sur sa place au sein du groupe ou par rapport à Elend, doute sur ce qu'elle doit faire, qui elle est, ce qu'elle veut être mais une fois les épreuves passées, elle en sortira plus forte et résolue. J'aime beaucoup ce personnage écartelée entre sa nature de fille-des-brumes et sa condition de jeune fille qui avait apprécié être Lady Renoux lors du premier tome.

Je suis très fan d'Elend Venture. Je le préférais en jeune intellectuel idéaliste plutôt qu'en roi devant mener sa ville au combat mais lui aussi va sortir grandi des épreuves... enfin s'il en réchappe !

J'ai été ravie de retrouver Sazed. J'avais un peu peur qu'il ne soit plus vraiment présent dans ce tome, vu que sa mission auprès de Kelsier et Vin était terminée mais heureusement, il est bel et bien là. C'est grâce à lui et ses recherches qu'on en découvre davantage sur ce mystérieux Puits de l'Ascension dont je n'ai pas plus parlé au cours de ma chronique, ainsi que sur le passé, sur ce qu'il est arrivé avant que le Seigneur Maître ne prenne le pouvoir. On découvre aussi d'autres facettes du personnage (Sazed), plus humaines ou plus combattives.

Un nouveau personnage fait son apparition, Zane, un fils-des brumes, que je n'ai pas aimé du tout ! Je ne vous dirai pas pourquoi, pour cela il faut lire le livre, mais j'ai eu envie de le claquer souvent ! :)

Un personnage que j'ai appris à apprécier au cours de cette lecture, c'est OreSeur, le Kandra (une créature de la brume) qui avait pris l'apparence de Lord Renoux dans le tome 1 et dont le contrat est passé à Vin. Leurs rapports sont un peu chaotiques au début mais peu à peu ils s'apprivoisent et ça nous permet d'en apprendre davantage sur la condition de Kandra, ce qui est bigrement intéressant !

Pas grand chose à dire sur les autres personnages du groupe mais une chose est sûre c'est que Kelsier manque beaucoup ! Il servait de liant et on sent bien que sans lui, tous sont un peu désemparés et qu'il manque un commandant à la manoeuvre.

Je ne vais pas vous énumérer les autres personnages un par un mais j'ai été marquée par Tindwyl, une terrisienne, abrupte de prime abord mais qu'on apprend à apprécier et Straff Venture, le père d'Elend, une ordure de première ! :)

Je ne vais pas en faire des tartines sur le style de Sanderson, il est comme dans le premier tome, assez simple à lire en anglais et heureusement car vu l'épaisseur des livres et le temps que je mets déjà à les lire, ce serait dramatique si je ne devais rien y piger ! :) Très vivant, surtout lors des combats qu'on visualise très bien, j'aime aussi qu'il prenne un ton plus léger parfois, comme par exemple, quand Vin redevient une jeune fille presque comme les autres.

En conclusion, encore un excellent tome qui m'a emballée, malgré les intrigues politiques et les débats et dont la fin donne très envie de lire la suite. Ce qui tombe bien vu que je vais la lire le mois prochain ! :) Et si vous voulez savoir sir Vin, Elend et leurs amis réussiront à sauver Luthadel des 3 armées (dont une de terribles Koloss) qui l'assiègent et quel peut bien être ce Puits de l'Ascension et ce qu'il contient, lisez ce livre !

Note :



Ce fut une excellente lecture commune en compagnie d'Heclea, Iluze et Phooka.

C'est l'auteur que j'ai choisi pour le Combat d'Auteurs chez Iluze
Cela fait donc 1 point pour monsieur Sanderson ! :)


8

Tentée, Maison de la Nuit, tome 6 de PC Kast et Kristin Cast

Posté par Frankie le 7 mai 2012 à 18:54 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Tempted

Spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
Après s'être débarrassés (temporairement) de Kalona et Neferet, Zoey et le Scooby Gang pansent leurs plaies et n'aspirent qu'à reprendre une vie normale à la maison de la Nuit. Mais des visions d'Aphrodite concernant Zoey montrent que le danger n'est toujours pas écarté et qu'il est temps pour Zoey d'affronter son destin. Pendant ce temps, Stevie Rae prend des décisions qui pourraient mettre tout le monde en danger, à commencer par elle...

Mon avis :
Me voici de retour pour la sixième fois dans la Maison de la Nuit et je dois dire que, même si c'est toujours une lecture légère et parfois agaçante, mon intérêt ne faiblit pas. J'ai même un peu plus aimé ce tome-là que le précédent, pour sa fin et d'autres raisons dont je vous parlerai plus bas.

Grâce à sa grand-mère, ses amis et les soeurs Bénédictines, Zoey a réussi à repousser le maléfique Kalona et la vénéneuse Neferet. Mais tandis que tous cherchent un repos bien mérité, voilà que Zoey se remet à rêver de Kalona et ne peux nier son attirance envers lui, tandis qu'Aphrodite se met à avoir des visions terribles sur Zoey et Kalona. Le retour à la normale avec cours à la Maison de la Nuit et problèmes de petits copains va devoir attendre et Zoey va devoir affronter son destin. De son côté, Stevie Rae a caché bien des choses à ses amis et va  se trouver également être confrontée à ses décisions hasardeuses...

Comme je l'avais dit pour le tome précédent, c'est une série que j'affectionne, tout en étant consciente de ses défauts. Mais je passe toujours un moment sympa à lire les aventures de Zoey et ses amis malgré certains passages toujours, hélas, agaçants. Et je dois dire qu'après ma lecture précédente, assez ardue, j'ai volontiers accueillis les frasques de Zoey et Stevie Rae !

Ce tome 6 est bâti à peu près sur le même modèle que le précédent, une première partie à l'abbaye des Bénédictines (là où dans le 5, ils étaient dans les tunnels), puis retour à la Maison de la Nuit puis un final plein d'action.

Car il faut reconnaître qu'il ne se passe pas énormément de choses dans la première moitié, même si je ne me suis pas ennuyée. La grande nouveauté de ce tome étant la narration via différents points de vue et non plus celui de Zoey exclusivement. En effet, on va avoir le POV d'Aphrodite, de Stevie Rae, de Stark et même de Heath, racontés à la 3e personne et non pas la première quand il s'agit de Zoey. Je dois dire que j'ai totalement adhéré à ce principe de narration et j'ai trouvé que c'était agréable de ne plus être focalisé constamment sur Zoey.

L'histoire elle-même traîne parfois en longueur (surtout quand il y a les sempiternelles scènes sur les amoureux de Zoey) même si certains rebondissements, surtout à la fin, sont surprenants et d'ailleurs cette fin nous donne très envie de connaître la suite ! Damn you, PC et Kristin ! :)

Zoey, donc, est toujours égale à elle-même. Le sort du monde est entre ses mains et ses principales préoccupations sont toujours d'ordre amoureux entre Erik, Stark, Heath, voire Kalona ! J'espère qu'elle va se mettre un peu de plomb dans la tête dans le tome 7 !

Stevie Rae est un personnage intéressant qui fait des choix hasardeux mais j'ai trouvé qu'ici, elle aussi était un peu trop guidée par ses pulsions ce qui lui fait faire des conneries bêtises !

Erik ou comment gâcher un bon personnage en deux tomes ! Tel pourrait-on le qualifier ! En effet, depuis le tome 5, c'est devenu un personnage totalement différent de ce qu'il était au début et franchement inintéressant.

Aphrodite est vraiment mon personnage préféré ! J'aime la jeune fille qu'elle est sous ses airs d'enfant gâtée.

Heath est un personnage sympa, je trouve. Bon, il n'est pas très fut' fut', on dirait un jeune chiot mais je trouve rafraichissant ce personnage d'humain qui tient envers et contre tout à faire partie de la vie de Zoey (ok le fait qu'ils soient liés y est pour beaucoup mais je le trouve touchant).

Darius est assez décevant dans ce tome. J'aime ce personnage mais ici c'est un peu le chienchien à sa chérie Aphrodite.

Les Twins, Damien et Jack sont égaux à eux-mêmes, c'est à dire qu'ils ne servent pas à grand chose ! Mais bon, cette fois, on nous a épargné pour la nième fois le fait que les Twins n'étaient pas de vraies jumelles !

Quant aux méchants, Kalona et Neferet, ils sont vraiment maléfiques même si on pourrait en douter au sujet de Kalona (par rapport à Zoey) mais, petit spoiler, il révèle son vrai visage sur la fin ! Ouf, j'ai eu peur qu'il devienne marshmallow à cause de Zoey !

Pas grand chose à dire sur le style des auteurs, il est pareil que pour les tomes précédents, ado et facile à lire en anglais.

En conclusion, un tome dans la lignée des précédents et une histoire qui avance peu à peu avec une fin vraiment bien ! Et si vous voulez savoir si Zoey et son Scooby-Gang vont retrouver Kalona et Neferet et si Zoey va enfin se décider entre tous ses amoureux, lisez ce tome. Quant à moi, je suis partante pour une LC du tome 7 si Mia l'organise !

Note :



Lecture commune organisée par Mia avec Chris62150, Alexia77,Tweety805,

Ce livre fait partie du Challenge Jeunesse/Young Adult 
21/24

17

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (79)

Posté par Frankie à 09:19 - Catégorie : ,
En ce lendemain d'élections présidentielles mouvementées, je vous retrouve pour un nouveau C'est lundi, que lisez-vous, rendez-vous imaginé par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini ma lecture mystère qui était L'âme des guerriers d'Alan Duff, un livre sombre et violent, j'ai lu Tempted, le tome 7 de maison de la nuit de PC et Kristin Cast, j'ai lu le comics Mercy Thompson, Retour aux sources de Patricia Briggs et j'ai repris A Game of Thrones, Intégrale 1 de G.R.R. Martin.

- Aujourd'hui, je suis donc dans A Game of Thrones à pas tout à fait 500 pages sur plus de 800.

- Cette semaine, je vais commencer par finir A Game of Thrones et je lirai certainement, le tome 1 de The Walking Dead de Robert Kirkman et ensuite je ne sais pas trop, soit La malédiction de l'épouvanteur de Joseph Delaney, soit Robe de Mariée de Pierre Lemaitre (ou les deux !). Rendez-vous lundi prochain pour le savoir ! :)

À la semaine prochaine !


9

L'âme des guerriers de Alan Duff

Posté par Frankie le 5 mai 2012 à 11:23 - Catégorie : , ,
Titre original : Once were Warriors

Résumé :
Dans la Cité des Pins, quartier de Two Lakes, en Nouvelle Zélande, la majorité des Maoris qui y vivent sont des gens sans emploi et sans avenir, dont les hommes ont pour seul moyen d'expression la violence et un seul refuge l'alcool. C'est là que Beth Heke, mère de 6 enfants, mariée à Jake qui la bat, vit. Un drame va faire exploser leur cellule familiale déjà précaire...


Mon avis :
C'est toujours compliqué de choisir un livre pour le Challenge Destination d'Evertkhorus, surtout quand on ne connais aucun auteur du pays concerné. Je dois dire que j'ai un peu galéré pour la Nouvelle-Zélande et que finalement, j'ai réduit mon choix à plusieurs livres pour finir par choisir L'âme des guerriers. J'ai hésité avec des lectures qui me semblaient plus légères mais je voulais un livre qui portent sur les Maoris et comme je connaissais de nom l'adaptation faite de ce livre, je l'ai donc choisi pour cette nouvelle aventure. Et je peux vous dire que ce ne fut pas une lecture très marrante, même si elle fut intéressante.

À la Cité des Pins, un quartier de la ville de Two Lakes, la plupart des Maoris qui y vivent n'ont aucun espoir d'avenir et ils passent leurs journées à traîner, à boire et à se battre. C'est d'ailleurs le quotidien de Jake Heke depuis qu'il a perdu son boulot. Homme violent, il passe ses poings et ses nerfs sur sa femme Beth, 32 ans, et mère de ses enfants. Mais un drame familial va changer la donne et permettre peut-être à Beth d'aspirer à autre chose que cette vie-là...

Je dois d'abord dire qu'à priori, la ville de Two Lakes est une ville fictive qui s'inspirait de Rotorua (qui signifie les deux lacs en Maori) et où l'auteur a passé son enfance. Quant à la Cité des Pins, c'est marrant, c'est le nom du quartier où j'habite en Tunisie (mais c'est beaucoup plus vivable :)).

J'avoue ne pas trop savoir comment parler de cette lecture ! C'est un livre très dur et sombre que j'ai choisi là et j'ai vraiment eu du mal à accrocher quand je le lisais.

Une bonne partie du roman parle de violence, quelle soit conjugale, avec Beth comme victime, ou entre mecs qui sont comme des pitbulls quand ils se croisent, comme c'est le cas de Jake, le mari de Beth qui a envie de démolir le moindre type qui le regarde de travers !

Mais c'est surtout un constat sans concession sur le peuple Maori, abandonné, privé d'espoir et peu intégré dans la société néo-zélandaise et qui se réfugie dans la boisson et le désœuvrement quand ils ne font pas partie de gangs ultra violents, quand à côté vivent des blancs riches ignorants des conditions de vie de ces maoris.

Cela ne donne pas une image idéale de la Nouvelle-Zélande (bien loin des décors de rêve du Seigneur des anneaux ! ^^) mais on est de plain-pied dans la réalité. Réalité qui est, également, le fait que certains ne cherchent pas à s'en sortir non plus, alors que, comme le souligne un prédicateur à un moment donné du roman, d'autres ont réussi et sont devenus avocats, médecins, joueurs des All Blacks, et que c'est à chacun de se prendre en charge.

Mais si le livre est très sombre et peu agréable à lire, il faut le reconnaître, il y a aussi des passages magnifiques ou bouleversants et même ceux qui ne parlent que de violence ou d'alcoolisme ou de désespoir sont intéressants et j'ai finalement refermé cette histoire en ayant envie de connaître la suite. Il faut dire que les deux personnages principaux ont un espoir de rédemption, même si c'est moins évident pour l'un que pour l'autre et que cette lueur d'espoir donne envie de voir comment ils s'en sortent ensuite.

Dans le livre, il y a des scènes de Haka (qui en fait s'appelle Peru peru) et j'ai eu l'impression de me retrouver sur un stade de rugby face à des All Blacks déchaînés ! C'est quand même quelque chose cette danse tribale ! :) Une autre facette des Maoris qui m'a interpellée, ce sont les tatouages tribaux que certains se font faire sur le visage, ça m'a l'air impressionnant !

J'avoue que je n'ai pas aimé Jake. Difficile de s'attacher à cet homme qui frappe sa femme pour passer ses nerfs, qui boit du matin au soir et qui cherche la bagarre sans arrêt. Sur la fin, je n'ai cependant pas pu m'empêcher le plaindre un peu.

Pour Beth, c'est pareil, je ne l'ai pas trouvée très attachante mais heureusement, au fil du roman, elle émerge peu à peu de sa torpeur pour se prendre en charge.

En fait, le personnage que j'ai beaucoup aimé, c'est Grace, une des filles des Heke. Je l'ai trouvée différente des autres, plus ouverte sur le monde qui l'entoure.

Le style de l'auteur est vraiment peu agréable à lire. C'est ce qui a rendu ma lecture difficile. Le livre est écrit petit et serré, sans réelle respiration et les dialogues sont imbriqués dans le récit (un peu comme dans La route de Cormac McCarthy pour ceux qui l'ont lu). Certains chapitres sont interminables (55 pages pour l'un), d'autres très courts, c'est assez bancal. Et le langage utilisé est à l'image du roman, violent, grossier bien que parfois certaines descriptions soient soudainement lumineuses.

En conclusion, une lecture difficile mais intéressante malgré tout, qui fait découvrir une Nouvelle-Zélande loin des images de cartes postales. Et si vous voulez connaître les drames qui secouent la famille Heke et découvrir le quotidien désespéré de la population maori, lisez ce livre choc.

Note :



C'était donc Destination Nouvelle-Zélande, voyage effectué en compagnie de EvertkhorusAchille49MéloëPaikanneNelfeJostein – Mel loves travels – AproposdelivresMimipinson (+1 autre lecture)– Iluze – Vagabondes – Lynnae (+1 autre lecture) – Flof13SharonSilly

J'espère quand même bien découvrir ce pays, un jour !

8

Hunger Games de Gary Ross

Posté par Frankie le 4 mai 2012 à 09:30 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Hunger Games
avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Woody Harrelson, Liam Hemsworth

Résumé :
Chaque année, à Panem organisée en 12 districts, le Capitole organise les jeux de la faim en punition d'une rébellion autrefois réprimée et pour en empêcher d'autres. Il s'agit de prélever deux ados dans chaque district et de les faire combattre dans une arène jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. C'est ainsi que Katniss et Peeta se retrouve sélectionnés pour le district 12...


Mon avis :

Risque de spoilers
J'avais beaucoup aimé ma lecture d'Hunger Games et quand j'ai su qu'un film allait être tiré du livre, je ne pouvais pas manquer d'aller le voir, surtout que, par chance, je me trouvais en France lors de sa sortie. J'ai beaucoup aimé cette adaptation même si elle comporte quelques défauts.

Sur les ruines de l'ancienne Amérique du Nord, se dresse Panem, une dictature dirigée par le Capitole et divisée en 12 districts. Depuis que certains districts se sont soulevés, le Capitole, organise, chaque année, des Jeux de la Faim où deux ados de chaque district (un garçon et une fille) s'affrontent dans une arène naturelle et où un seul ne peut survivre. Ceci afin d'éviter un nouveau soulèvement. C'est ainsi que Katniss, une jeune fille de 16 ans, décide de prendre la place de Prim, sa jeune soeur que le tirage au sort a désignée, et elle se retrouve donc en compagnie de Peeta à devoir survivre dans les Jeux de la Faim sous l'oeil des caméras et des spectateurs avides de sensations fortes...

J'attendais donc la sortie de ce film avec impatience et je dois dire que je n'ai pas été déçue ou à peine. Je vous fait grâce du sujet même du film, le fait que des gens soient avides de voir des ados s'entretuer, j'en avais déjà parlé dans mon article sur le livre et je ne veux pas me répéter.

J'ai trouvé que c'était une très bonne adaptation du roman, même si, mais c'est pareil pour toutes les adaptations je dirais, certaines choses ne sont qu'évoquées, parfois superficiellement et ça manque parfois d'intensité, mais l'essentiel est là et on a vraiment l'impression de voir se dérouler le roman sous nos yeux. Cependant, on peut regretter que certains passages soient plus ou moins édulcorés, comme le début des Hunger Games où l'on ressent moins la férocité des tributs les uns envers les autres ou encore l'attaque des "chiens" qui m'avait vraiment glacée en lisant le livre et pas ici.

J'ai en revanche, bien aimé certaines scènes rajoutées, surtout au Capitole et avec le président Snow, tout comme la salle de contrôle des Hunger Games où on a l'impression d'être au coeur de l'action et de la manipulation, il faut bien le dire. La première scène de présentation des Tributs sur les chars est vraiment bien et ne m'a pas déçue.

Je parlais du Capitole et j'ai trouvé qu'il était très bien représenté avec ses gens futiles et colorés. J'ai trouvé par contre qu'on restait très peu dans le district 12 et que la dureté de la vie s'y faisait moins sentir.

L'histoire d'amour entre Katniss et Peeta, destinée uniquement à l'usage des caméras et des spectateurs, m'a paru ici assez fade, moins percutante que dans mon souvenir. Ce côté-ci reste un peu plat aussi.

J'ai trouvé Jennifer Lawrence parfaite en Katniss. On ressent bien la jeune fille déterminée, battante, débrouillarde et qui fait tout pour s'en sortir. Cette jeune actrice est un très bon choix.

J'étais très fan de Peeta dans le livre et même si je l'ai bien aimé dans le film, j'ai été un peu déçue par le choix de l'acteur pour le rôle, Josh Hutcherson. Il s'en sort très bien, rassurez-vous mais je ne m'imaginais pas un acteur aussi physiquement carré dans ce rôle. Je l'imaginais plus mince, plus "mignon" et ça m'a un peu déstabilisée ! :) Mais bon, une fois passée la première déception, je l'ai apprécié.

Je ne sais pas pourquoi, j'ai été très surprise en voyant Woody Harrelson dans le rôle de Haymitch. En fait, je pensais le personnage bien plus vieux mais en y réfléchissant bien, étant donné qu'il a fait les Hunger Games 24 ans auparavant, c'est un personnage qui ne doit pas avoir plus de 40 ans. Du coup, il colle parfaitement au rôle.

Pas grand chose à dire sur Gale, il n'existait déjà pas beaucoup dans le tome 1 de Hunger Games et c'est pareil ici ! Ce qui n'est pas pour me déplaire vu que je ne l'aime pas beaucoup ! :)

J'ai trouvé qu'Elizabeth Banks faisait une très bonne Effie avec tout ce qu'il faut pour donner décorum à ce personnage tout en futilité et apparence.

Pour le personnage de Cinna, et comme pour celui d'Haymitch, j'ai été de prime abord déçue du choix de Lenny Kravitz. Il ne correspondait pas à MON Cinna ! :) Et puis, finalement, il s'en sort bien et compose un Cinna différent de ce que j'imaginais.

Là où le bat blesse presque le plus dans ce film, c'est sa réalisation ! De nombreuses scènes sont filmées caméra à l'épaule, surtout au début (ou alors c'est que j'ai fini par m'habituer) mais j'ai eu plusieurs fois le tournis voire des hauts le coeur ! Surtout lors de scène qui ne nécessitaient pas vraiment ce genre de procédé. On se serait cru dans un film de Lars Von Trier. :) De même que si j'ai beaucoup aimé le film, le rythme est très lent parfois, à la limite de l'ennui.

En conclusion, une très bonne adaptation du roman de Susan Collins avec une Jennifer Lawrence épatante mais qui aurait gagné à avoir plus de punch et surtout moins de scènes tressautantes et si voulez savoir comment l'oiseau moqueur est devenu le symbole de Katniss et si elle réussira à sortir vivante des jeux de la faim, regardez ce film.

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.