15

Fablehaven, tome 1 : Le sanctuaire secret de Brandon Mull

Posté par Frankie le 30 juin 2011 à 19:21 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : Fablehaven

Résumé :
Seth et Kendra, 11 et 14 ans, vont passer 15 jours chez leurs grands-parents paternels pendant que leurs parents partent en vacances. Ils vont vite y découvrir que les alentours abritent un refuge pour toutes les créatures surnaturelles et que Grand-père Sorenson en est le gardien. Mais à cause de l’insatiable curiosité de Seth, les choses finissent par mal tourner et les créatures maléfiques risquent de prendre le pouvoir.

Mon avis :
Cela faisait longtemps que j'avais envie de lire ce livre qui a très bonne presse sur la blogosphère. Comme il faisait partie d'un des baby challenges de Livraddict, j'ai suivi Nanet quand elle proposé de faire une lecture commune sur ce roman. Au final, je ressors déçue de ma lecture car s'il est plutôt intéressant, il est également très jeunesse et clairement destiné à un public ayant l'âge des petits héros.

Seth et Kendra, respectivement âgés de 11 et 14 ans, vont passer une quinzaine de jours chez leurs grands-parents paternels, des gens plutôt mystérieux et qu'ils connaissent peu. Quand ils arrivent à leur demeure, leur grand-mère est inexplicablement absente et leur grand-père se comporte de façon bien bizarre. Mais la curiosité et l'intrépidité de Seth vont leur faire découvrir qu'ils ne vivent pas seulement dans une grande maison au milieu de nulle part mais que c'est aussi un refuge pour toutes sortes de créatures surnaturelles, comme des fées, des ogres, des satyres et bien d'autres encore et que leur grand-père est le gardien de ce sanctuaire appelé Fablehaven.
Seth, encore lui, s'étant attiré les foudres des fées va devoir faire bien attention le soir du solstice d'été car, ce soir-là, c'est la fête de toutes ces créatures et malheur à l'humain qui se trouvera sur leur route. Évidemment, Seth ne va pas pouvoir s'empêcher de commettre sa nième bêtise, ce qui déchaîne des forces du mal qui veulent anéantir le sanctuaire et le monde si possible !

Comme je vous l'ai dit en préambule, je ne ferai pas partie de ceux qui encensent ce livre. Je ne nie pas sa qualité et le fait qu'il présente un monde intéressant mais il est beaucoup trop enfantin à mon goût. C'est déjà ce qui m'avait gênée dans Nobody Owens, L'épouvanteur 1 ou Matilda que j'avais appréciés (mais avec des réserves) mais j'avais, en revanche, beaucoup aimé La Quête d'Ewilan. Comme quoi, je ne suis pas non plus réfractaire aux livres jeunesse ! :)

Si j'étais un pré-ado de 12-13 ans, je pense que j'aurais adoré ce roman avec plein d'animaux et de créatures bizarres, aux multiples rebondissements et avec des personnages dans lesquels je pourrais m'identifier (Seth, le jeune garçon turbulent ou Kendra, la jeune fille sage - mais qui suit quand même !)

Mais voilà, je n'ai pas 12 ans et je dois dire que finalement, je n'ai pas trouvé certains côtés de l'histoire très originaux. Une sorcière enfermée qui veut sortir de sa cage, un démon qu'il ne faut absolument pas délivrer, des méchantes créatures, j'ai eu parfois une impression de déjà-vu. J'ai regretté aussi que la majorité des créatures soient peu sympathique et vraiment méchantes.

Et j'ai trouvé certains passages un peu longs qui m'ont donné envie de tourner les pages plus rapidement à ce moment-là.

Cependant, je ne veux pas avoir l'air de descendre ce livre en flèche car je l'ai finalement bien aimé et on passe un moment agréable. J'ai, par exemple, beaucoup aimé comment et quand les enfants découvrent Fablehaven et les fées, tout ce petit jeu de la part du grand-père pour leur ouvrir les yeux et quand leurs yeux sont ouverts, nous sommes nous aussi ébahis. J'ai trouvé qu'il y avait de très belles descriptions.

J'ai également beaucoup aimé Viola, la vache (un de mes passages préférés), et l'histoire de la grand-mère, qui m'a surprise à vrai dire !

Et quand j'ai refermé le livre, je me suis dit que finalement je lirais peut-être la suite.

Concernant les personnages, j'ai trouvé les deux enfants, comment dirais-je... immatures. La façon dont ils se comportaient on aurait dit qu'ils avaient l'un 8 ans (Seth) et l'autre (Kendra) 11-12 ans. Bon, je veux bien qu'un garçon soit de toute façon intrépide et désobéissant pendant longtemps :) mais j'ai trouvé que pour une jeune fille de 14 ans, dans notre monde moderne, Kendra réagissait comme une petite fille. Ou alors comme une jeune fille de 14 ans d'il y a 50 ans ! :)

Tout ça pour dire que je n'ai pas trouvé les enfants très attachants. Peut-être plus Kendra que Seth qui m'a vraiment agacé à vouloir faire des bêtises dès que quelqu'un parlait de quelque chose, vraiment comme un petit gamin "moi, moi moi" ! Ceci dit, ça permet d'avance dans l'histoire ! :)

Quant à Kendra, malgré ce côté petite fille, elle est courageuse et les relations avec son frère sont bien celles d'une fratrie comme on en trouve partout.

J'ai bien aimé le grand-père que j'ai finalement trouvé sympathique sous ses abords bourrus mais j'ai vraiment préféré la grand-mère, une sorte de Calamity Jane et Lena, la gouvernante dont l'histoire m'a beaucoup plu.

Pas de vrais méchants, à part la sorcière, très caricaturale.

J'ai beaucoup aimé les Satyres, très sympa et qui apportaient un peu d'humour au récit.

Le style de l'auteur est très jeunesse mais sans être simpliste. Comme je l'ai dit, le ton est clairement destiné aux jeunes ados mais en VO, je n'ai pas trouvé l'écriture si facile que ça. Je n'ai pas eu de difficultés majeures mais il y a des lectures VO qui m'ont parues plus simples.

En conclusion, un univers joliment décrit mais clairement destiné à la jeunesse et si vous voulez savoir si Kendra et Seth sauveront Fablehaven ou seront changés en monstre ou en pierre, lisez ce livre !

Note :



C'est une lecture commune organisée par Nanet avec Simi, Korto, Grazyel, SophieLJ, livr0ns-n0us, isa1977, strawberry, Chtitepuce, Mystix, Vepug, Plumeline, Felina, (_ananas_), (reveline), (Malorie57).

Ce livre fait partie du Mini Challenge Fantasy de Livraddict
8/20
ce qui me fait gagner une médaille en chocolat pour le moment ! ^^

Il fait aussi partie du Challenge Read in English de Petit-lips
6/

15

Le lion, La sorcière blanche et l'armoire magique, Les chroniques de Narnia - Chapitre 2 de C.S Lewis

Posté par Frankie à 13:32 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Lion, the Witch and the Wardrobe

Résumé :
Pendant la seconde guerre mondiale, les 4 enfants Pevensie vont habiter dans un vieux manoir où vit un vieux professeur. En faisant une partie de cache-cache dans une armoire, ils vont tour à tour entrer dans le monde Narnia, plongé dans un hiver perpétuel par une ignoble sorcière. Une prophétie dit que 4 enfants humains se débarrasseront d'elle et deviendront rois de Narnia...


Mon avis :
Ma lecture du tome 1 date d'il y a un mois et vous vous souvenez peut-être que j'avais été assez mitigée sur cette lecture. Je dois dire que j'ai bien mieux apprécié celle de ce tome 2 qui est beaucoup plus intéressante, moins enfantin tout en restant assez jeunesse, même s'il y a encore des choses qui m'ont déçues.

Pendant, la seconde guerre mondiale, les quatre enfants Pevensie (Peter, Susan, Edmund et Lucy) sont envoyés chez un vieux professeur dans un grand manoir à la campagne. Pendant une partie de cache-cache, Lucy, la plus jeune des enfants, se cache dans une armoire qui donne sur un monde enneigé, Narnia. Quand les 4 enfants vont entrer dans Narnia, ils vont découvrir un monde où une sorcière fait régner la peur et un froid perpétuel et une prophétie qui dit que 4 enfants humains deviendront rois et que le règne de la sorcière s'achèvera. Celle-ci compte bien se débarrasser des enfants afin que la prophétie ne s'accomplisse pas. Mais les habitants de Narnia n'entendent pas se laisser faire cette fois-ci et espère qu'avec l'aide d'Aslan, le créateur de Narnia, ils vont arriver à se débarrasser de la sorcière blanche.

Ce qui m'a plu, c'est que ce tome se lit très vite (il ne fait que 100 pages) et que je ne me suis absolument pas ennuyée. Il se passe toujours quelque chose, c'est joliment écrit et on s'intéresse bien à la reconquête de Narnia par ses habitants et les 4 jeunes Pevensie.

Ce que j'ai regretté, en revanche, c'est que c'est très ramassé. On entre tout de suite dans le présent et on ne sait pas du tout ce qu'il s'est passé entre le moment où Diggory et Polly sont rentrés à Londres dans le tome 2 et le moment où Lucy rencontre Tumnus le faune. On sait juste que la sorcière a pris le pouvoir. Mais quand et comment mystère. Tout comme on se demande où sont passés les descendants de premiers roi et reine de Narnia. Aucune indication que des humains vivent encore à Narnia. Ni combien de temps il s'est passé (des milliers d'années apparemment).

Et le combat final est expédié en deux temps trois mouvements, hop, ni vu ni connu, je t'embrouille !

Ah et j'ai regretté qu'il n'y ait pas plus de connivence entre le vieux professeur (qui est apparemment le Diggory du tome 1) et les enfants, à part sur la fin.

Donc, ça c'est pour la réserve car sinon, l'histoire elle-même est très bien. Je la connaissais bien sûr pour avoir vu le film avec mes enfants mais j'ai trouvé que c'était bien de la lire, que c'était concis, qu'on allait droit au but, même si elle est classique dans le combat du bien et du mal. J'ai beaucoup aimé les scènes avec Aslan, notamment celle de la pierre et je dois dire que le côté chrétien de la chose qui m'avait plus ou moins déplu dans le film, m'a paru très bien amené ici. Je ne veux pas en parler pour ne pas spoiler mais je n'ai pas été gênée plus que ça et j'ai même trouvé ces moment-là assez touchants.

Concernant les personnages, j'ai trouvé que Peter et Susan étaient très en retrait par rapport au film. On les voit à peine et encore moins Susan que Peter. Les deux personnages principaux sont Lucy et Edmund.

L'adorable Lucy qui a dû ravir des générations d'enfants par sa vivacité, son ingéniosité, sa curiosité et sa gentillesse. C'est vraiment la petite fille modèle, tout en ayant ce petit côté chipie. :)

Quant à Edmund, c'est franchement un personnage désagréable, envieux, gourmand, jaloux, il se rattrape un peu sur la fin mais l'auteur ne l'épargne pas. J"ai l'impression que dans le film, il était moins pénible.

Comme je l'ai dit, Peter et Susan étant pratiquement inexistants, je n'ai pas grand chose à dire sur eux et même franchement rien ! !)

J'ai bien aimé Aslan dans ce tome. Autant je le trouvais imbu de lui-même dans le tome 1, autant là, il est le leader charismatique naturel de Narnia. Je suis fan de cet Aslan-là ! :)

Quant à la sorcière, elle est assez caricaturale et manichéenne, complètement foldingue, méchante comme la gale et qui part bille en tête sans aucun discernement. La sorcière du film avait plus de présence.

Le style de l'auteur reste jeunesse mais là, ça ne m'a pas dérangée. J'ai trouvé plutôt agréable et sympathique à lire et si les "enfants d'Éve et d'Adam" me font encore tiquer, j'en ai pris mon parti. Les petites remarques sur Noël ajoutent une touche d'humour bienvenue car c'est un livre finalement assez sombre.

En conclusion, un très bon deuxième tome qui me donne envie de continuer à lire cette saga. Et si vous voulez savoir si la Sorcière blanche arrivera à ses fins et transformera tout le monde en pierre ou si Aslan la rendra sourde et impotente avec son noble rugissement, lisez ce tome 2 ! Et rendez-vous dans un mois pour le 3 !

Note :



Lecture commune organisée par Harmony petite sorcière et Mandy88 avec Naminé, bebere, TheChouille, Kactusss, Murielle, Simi, Felina, Ptitelfe, Comicboy, Sylveig, Luthien, Sunflo, Mia62, Lolo, Mara et Iluze.

2

Terminator Renaissance de McG

Posté par Frankie le 29 juin 2011 à 09:45 - Catégorie : , ,
Titre original : Terminator Renaissance
avec Christian Bale, Sam Worthington, Anton Yelchin

Résumé :
2018, John Connor, un des chef de la résistance humaine, se bat toujours contre Skynet, la terrible entreprise qui veut détruire l'humanité et imposer ses Terminators. Alors que la guerre est à un tournant, apparaît un homme, Marcus, qui ne se souvient de rien mais qui va aider la rébellion et essayer de sauver Kyle Reese tombé aux mains de Skynet. Kyle Reese que John Connor doit absolument sauver pour que l'Histoire ne soit pas changée...

Mon avis :
Je suis très fan de la saga Terminator, en tout cas des deux premiers réalisés par John Cameron. En revanche, j'ai tout oublié du 3e que j'avais vu à sa sortie (vous parlez, un Terminator 11 ans après le 2e, ça ne se loupait pas !) et qui m'a vraiment déçue. Du coup, malgré son super casting (Bale, Helena Bonham Carter, etc...), j'avais zappé ce 4e opus (mais j'avais vu la série télé The Sarah Connor's Chronicles, honnête). Comme il fait partie de deux des mini challenges de Seriebox, je me suis dit que c'était l'occasion de le voir enfin ! Et finalement, il est tout à fait dans la lignée des deux premiers, pas mal du tout, même s'il lorgne vraiment du côté du premier, au point de lui piquer une de ses scènes grandioses (la mise à mort du Terminator).

Spoilers sur les opus précédents

Nous sommes en 2018 et John Connor a 33 ans et se bat encore et toujours contre Skynet qui a déclenché l'apocalypse quelques années auparavant. Cette fois-ci, les rebelles sont bien décidés à frapper un grand coup mais il semble que Skynet a plus d'un atout dans sa manche et veut annihiler l'humanité une bonne fois pour toute, tout en faisant en sorte que le futur et par conséquent le passé ne se réalise pas. Quand Marcus Wright débarque au camp des réfugiés en ayant perdu la mémoire, Connor ne sait pas s'il est un allié ou un ennemi mais il doit faire équipe avec lui car lui seul sait où le jeune Kyle Reese, qui vient d'être attrapé, est détenu dans les locaux de Skynet. Kyle Reese, le bras droit de John Connor dans le futur, Kyle Reese, le père de John...

Ce n'est pas spoiler les aficionados de Terminator que de dire que Kyle Reese est le père de John Connor puisqu'on le sait depuis toujours et ce d'autant plus que ce 4e opus se réclame directement des deux premiers films et y fait beaucoup référence, ne serait-ce que par les K7 audio de sa mère que John écoute.

Je dois dire que j'ai été agréablement surprise par ce film car j'avais gardé un mauvais souvenir du 3e (je me rappelais même plus qu'il y avait encore Schwarzy). C'est un honnête héritier des deux premiers et je dois dire que j'ai passé un très bon moment à le regarder. Même si, il faut le reconnaître, ce ne sera pas ZE Movie of ZE Year. Comme les deux premiers ne l'étaient pas non plus, il faut aussi le reconnaître. Mais c'est comme tout ces films à plusieurs suites, on est toujours contents de retrouver des personnages cultes qu'on connaît depuis presque toujours et qui sont comme de vieux amis.

En revanche, j'aurais dû me remettre à niveau concernant la timeline "Terminator" car j'avoue avoir été un peu perdue par rapport aux événements précédents. Tout ça est un peu flou dans ma mémoire mais si j'ai bien compris, à chaque fois que Sarah ou John ont réussi à contrer Skynet, ça n'a pas anéanti les machines mais a juste repoussé l'échéance, si bien qu'en 2018, date à laquelle se passe T4, l'histoire est finalement la même qu'au début de T1. C'est la guerre entre les machines et les hommes, John Connor est un des leaders charismatique de la rébellion et Kyle Reese sera son lieutenant. Et à un moment, John va l'envoyer dans le passé pour protéger Sarah, sachant pertinemment qu'il sera son père. John est toujours là, les machines aussi, status quo... À croire que l'histoire ne peut pas être réécrite mais qu'elle prend juste des chemins détournés.... Et n'essayez pas de lire les différents sites parlant du sujet sur le net, ça ne fera que vous embrouillez encore plus... Ouch, ça me donne mal à la tête ! :)

Les scènes de bataille sont épiques, les effets spéciaux hallucinants mais je trouve que ça lorgne trop du côté de Transformers (que je n'ai toujours pas vu) pour certaines machines. C'est un peu dommage car c'est un peu too much pour moi (j'avoue avoir décroché pendant certains combats).

Je regrette aussi que le réalisateur n'ait pas fait preuve d'originalité en copiant pratiquement plan par plan le combat final de T1 pour son propre film ! C'est une suite ou un remake, Mr. McG ?

Concernant les personnages, j'aime beaucoup l'acteur Christian Bale et je trouve qu'il fait un très bon John Connor. Mais je n'ai pas grand chose à dire de plus sur le leader sauveur de l'humanité.

J'ai beaucoup aimé Marcus Wright, le personnage énigmatique joué par Sam Worthington. C'est un personnage tout en nuance, très attachant et qui m'a vraiment convaincue. C'est le personnage que j'ai préféré dans le film.

J'ai aussi bien aimé le jeune Kyle Reese. Comme j'ai dit plus haut, ces personnages sont cultes pour nous qui aimons Terminator et voir ce jeune Kyle, alors qu'il n'est pas encore le sauveur de l'humanité (bah oui, en tant que géniteur de John !), j'adore le potentiel qu'a ce perso et il me fait penser à un jeune John Connor en fait (comme celui des Sarah Connor's chronicles).

Helena Bonham Carter joue (très bien) un rôle de folle, comme d'hab ! ^^

Petit spoiler :
Si vous croyez apercevoir Schwarzenegger en T800, vous n'avez pas la berlue, enfin pas tout à fait ! ^^ Le corps est bien celui de Schwarzy, numérisé à partir d'un moulage fait lors de T1 mais la tête, troublante de ressemblance avec le Schwarzy époque body-building, est celle de l'acteur Roland Kickinger qui a déjà incarné l'ancien gouverneur de Californie jeune dans un biopic.

La mise en scène est nerveuse, efficace et laisse la part belle aux scènes d'action. Mais les scènes d'émotions sont également présentes même si pas nombreuses.

En conclusion, si vous avez aimé les premiers Terminator et si ça ne vous dérange pas que ça fasse beaucoup de bruit, voilà un film qui vous conviendra tout à fait. Et si vous voulez savoir si John Connor va réussir une fois de plus à contrer les projets de Skynet visant à 1) le tuer 2) tuer Kyle Resse le cas échéant et 3) se débarrasser enfin de ces humains qui sont vraiment pénibles à s'accrocher à leur misérable vie alors qu'on serait tellement tranquilles entre robots, regardez ce film ! :)

Note :



Vu en version originale sous-titrée

Ce film fait partie du Mini Challenge Seriebox Action
 1/4

et du Mini Challenge Seriebox Science-fiction
1/4


4

Une journée sur le tournage du prochain Arcady

Posté par Frankie le 28 juin 2011 à 19:44 - Catégorie : ,

Vous ne le savez sans doute pas, mais depuis un mois et demi, Alexandre Arcady (Le grand pardon, Le coup de Sirocco, etc...) a posé ses caméras en Tunisie pour tourner l'adaptation du livre de Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit.

Ce livre qui s'étend des années 30 à nos jours raconte l'histoire d'un jeune homme, Younès, algérien élevé chez les pieds-noirs et qui va s'éprendre d'Emilie, une jeune française. Tout cela sur fond de guerre d'indépendance.

Arcady tourne donc une partie de son film aux Studio de Ben Arous, dans la banlieue de Tunis ainsi que sur les plages du littoral. Un grand casting a été lancé parmi la communauté française pour y faire de la figuration. La plupart de mes copines sont donc allées s'étaler sur la plage un dimanche, lever à 5h du mat, avec du vent et du sable qui cinglait les corps. Je n'y suis pas allée et je ne le regrette pas ! :)

Je n'étais pas là quand les rôles parlants ont été attribués mais mon mari est allé au casting avec une amie. Et il a si bien joué le rôle du contremaître odieux qu'il a été retenu ! :D

Bref, en ce dimanche 26 juin, nous voilà donc partis à Ben Arous où mon homme (appelons-le Jim) doit tourner une scène (il en a deux dont une parlée).


Arrivés à 10h30, Jim va d'abord passer aux costumes, en essaiera 2, l'un trop ouvrier, l'autre trop notable avant que le chargé des costumes, Éric Perron, trouve le costume du parfait contremaître.
Ensuite, passage chez le coiffeur pour adapter les cheveux à la mode année 30 puis au maquillage qui rectifiera juste la coiffure. Puis nous attendons dans une petite loge climatisée qui sera bien utile vu la chaleur extérieure.

Au bout d'un moment, nous décidons d'aller sur le plateau. Oran (où se situe l'intrigue au début du roman) a été entièrement reconstituée, sa partie moderne (enfin d'époque !) comme la médina et c'est impressionnant. Aujourd'hui, se tourne deux scènes, une qui se passe en mars 40 et l'autre (dans laquelle jouera Jim) en juin 39 (et qui prend 2 lignes page 30 du livre).

Ce matin-là, c'est la scène de 1940 qui est tournée. Scène de foule sur la "place Jenane Jato". Le plateau est ouvert à tous et je vais pouvoir prendre les photos que je veux et filmer comme je veux aussi. Je suis à quelques mètres d'Acardy et c'est super de pouvoir vivre ce tournage en direct, de voir l'envers du décor.


À 13h, la scène est en boîte et on fait la pause déjeuner à la cantine (avec l'équipe du film mais pas le réalisateur).

Ensuite repos dans la loge puis nous retournons sur le plateau suivre le tournage de la scène avant celle de Jim. Encore une scène de foule et qui dit foule dit bazar ce qui fait que la scène est refaite de nombreuses fois. Bref, il est 17h quand Jim commence à tourner. Je suis hyper vernie encore car je suis au contrôle vidéo, là où se tient Arcady ce qui fait que j'ai droit à tous ses commentaires, ses coups de gueule etc... je suis aux anges ! ^^

Il faudra 10 prises pour tourner la scène car c'est aussi une scène de marché avec des gens qui déambulent, des moutons qui s'échappent, des figurants qui ne sont pas là où il faut, bref, il y a toujours un truc qui ne va pas !

À 19h30, le tournage de cette scène s'arrête, il va bientôt faire nuit et Arcady a matière à faire quelques secondes de son film ! :) On remballe tout, Jim rend son costume et on rentre crevés mais super contents !

Ce que je retiens de cette journée, c'est l'attente (on ne fait pratiquement qu'attendre), la gentillesse des gens sur le tournage qui te laissent vagabonder comme tu veux et surtout l'extrême présence d'Arcady qui est sur toutes les scènes, déambule sur le plateau et est même venu nous saluer (J'ai serré la main d'Arcady :mode hystérique: :D). Je pensais que le réalisateur allait rester visser sur son fauteuil derrière son écran vidéo et que les assistants feraient une partie du boulot. Mais non !

Ce que je regrette, c'est l'absence d'acteurs connus, comme Anne Parillaud, Vincent Perez ou Fu'ad Aït Aattou qui joue Younès adulte, mais la scène ayant lieu en 39, c'est un Younès enfant (très mignon) et le père de celui-ci, Issa qui ont les honneurs. À l'origine, ce devait être Samy Naceri qui devait faire Issa le père mais vous savez qu'il a des ennuis et il a été remplacé. Franchement, j'ai trouvé l'acteur qui jouait Issa très bien.

Vous pouvez trouver des photos et une vidéo sur ma page Facebook, et .

Jim tournera une autre scène mi-juillet, je ne sais pas si je serai encore en Tunisie (ce sont les vacances, je rentre en France) mais si oui, je ne manquerai pas de vous faire un autre reportage ou une mise à jour !

12

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (35)

Posté par Frankie le 27 juin 2011 à 09:41 - Catégorie : ,
Un nouveau lundi pointe son nez et c'est l'heure de faire le point sur nos lectures passées, présente et à venir. Ce rendez-vous vient de Mallou, à l'origine, et est repris par Galleane maintenant.

- La semaine dernière, j'ai continué et fini Fablehaven, le sanctuaire secret de Brandon Mull, en VO. J'ai lu en une journée le tome 2 des Chroniques de Narnia de C.S Lewis : Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique et j'ai commencé mon livre mystère pour le Destination Cambodge d'Evert.

- Aujourd'hui, je lis donc un livre mystère. J'en suis au tiers.

- Cette semaine, je finis mon livre mystère et je lis Sans parler du chien de Connie Willis. Après on verra, mais le livre étant épais, il va me tenir quelques jours !

Bonne semaine à tous !

11

Les Dossiers Dresden, tome 4 : Fée d'hiver de Jim Butcher

Posté par Frankie le 24 juin 2011 à 09:12 - Catégorie : , ,
Titre original : Summer Knight

Résumé :
Tout va mal pour Harry Dresden, le magicien de Chicago. Il n'a plus d'argent, plus d'affaires en cours, sa petite amie est partie et il a provoqué la guerre avec les vampires, ce qui le met en délicatesse avec sa hiérarchie. Quand la Reine de l'Hiver lui propose une affaire, trouver qui a tué le Chevalier de l'Été, il voit là une occasion de se refaire une santé et de sauver sa tête. Mais évidemment au royaume des fées, rien n'est simple et Harry va encore devoir faire face à de nombreux pièges...

Mon avis :
C'est toujours un grand plaisir de retrouver Harry Dresden dans ses aventures car franchement, il faut bien le dire, cette série est une des meilleures du genre ! On s'y ennuie jamais, l'action est toujours présente et Harry est vraiment un gars sympa à qui il arrive toujours 1000 misères et qui s'en sort par une pirouette ou une phrase acérée ! Ce tome 4 ne fait pas exception à la règle et est aussi bien que le 3 qui était déjà très bien !

Spoilers sur les tomes précédents !

En voulant sauver Susan, sa petite amie, Harry a provoqué une guerre contre la Cour Rouge des vampires. Depuis, rien ne va plus pour notre magicien préféré. Susan atteinte du virus vampirique est partie et Harry essaie de trouver un remède pouvant la guérir. Il déprime, n'a plus aucune affaire en cours, plus d'argent, ressemble à un clochard et est menacé d'expulsion. En plus, La Blanche Confrérie l'a dans le collimateur pour avoir provoqué la guerre et pourrait bien décider de se passer pour de bon de Harry Dresden et les vampires veulent personnellement sa peau... Aussi, quand la Reine de la Cour d'Hiver des fées vient lui proposer une affaire, Harry sait qu'il n'a pas vraiment le choix s'il veut se tirer de tous ces guêpiers. Elle le charge de trouver l'assassin du Chevalier d'Été dont la mort pourrait menacer l'équilibre du monde. Et voilà notre ami obligé de se surpasser encore une fois s'il veut sauver sa peau et celle de l'humanité.

Ce que j'aime dans les Harry Dresden, c'est que l'intrigue est vraiment le moteur de chaque tome. Et je dois dire que ça change agréablement de ces romans où l'intrigue est reléguée au second plan et où l'on s'attarde plus sur les relations entre les personnages, parfois de façon très agréable (comme dans Rachel Morgan ou Sans âme), parfois de façon plus ennuyeuse comme chez Georgina Kincaid.

Ici, on est plongé dans l'action dès le début et on en sort plus d'ici le mot fin. Et comme l'action est directement liée à la vie de Harry, on en apprend toujours un peu plus sur lui par petite touches, même si on peut regretter de ne pas beaucoup avancer sur certains points encore mystérieux. Mais ici c'est agréable d'en apprendre davantage sur son passé ou sur ses relations houleuses avec la Blanche Confrérie.

Dans ce tome, point de Michael, le preux chevalier du tome 3 ou Thomas, le vampire, ce que j'ai bien regretté mais le retour des gentils loups-garous du tome 2. Et après un tome 1 centré sur la pègre, un 2 centré sur les loups-garous, un tome 3 sur les vampires, ce tome-là est sur un Fées-centric. On en apprend donc beaucoup sur la communauté des fées, leurs différentes cours et hiérarchie et je dois dire que j'ai beaucoup aimé cette incursion dans l'Outremonde. Je ne vais pas en dire plus car il faut le découvrir par soi-même.

Chaque univers que présente l'auteur (la cour vampirique, la dernière fois et les fées cette fois-ci) est très intéressant, très détaillé tout en restant mystérieux. Le fait qu'on change à chaque tome permet de ne pas se répéter, de nous tenir en haleine et de nous intéresser et de laisser des portes ouvertes pour un retour éventuel sur l'un ou l'autre sujet abordé.

Comme je l'ai dit plus haut, on voit un tantinet plus la Blanche confrérie et c'est l'occasion de se rendre compte qu'il y a un gouffre entre cette société pratiquement d'un autre âge et notre cher Harry ! J'espère qu'on aura l'occasion de revoir certains membres.

J'ai été ravie de retrouver le personnage de Harry, sa dégaine, sa nonchalance et son humour. J'aime beaucoup ce personnage qui se sert du sarcasme et de l'ironie comme arme, au même titre que son bâton et sa crosse ! J'aime aussi qu'il soit sensible, amoureux et fidèle en amitié. Comme dans les livres précédents, on en apprend un peu sur lui, son passé, sa condition de magicien. Mais juste un peu, il ne s'agirait pas de tout dévoiler d'un coup et ne plus rien avoir à raconter ensuite, hein ? :) Du coup, à chaque fois, ça donne furieusement envie de savoir les zones d'ombre qui l'entourent (concernant sa mère ou comment ça se fait qu'il a une vraie fée pour marraine, notamment).

On voit un peu plus Karrin Murphy dans ce tome-là et ce n'est pas pour me déplaire car je trouve qu'elle forme un duo formidable avec Harry et j'aimerais bien qu'Harry oublie Susan et s'aperçoive que Karrin n'est pas qu'une femme flic et une bonne copine !

Moins de Bob (et même vraiment pas beaucoup) mais plus de Tut-Tut. Vous vous demandez qui est Tut-Tut ? C'est un peu Jenks, le pixie de Rachel Morgan, version fée. Un faé aimant les pizzas et que je trouve fort sympathique.

Retour de Billy, le gentil loup-garou... À vrai dire, j'avais complètement oublié qui était Billy, c'est dire s'il m'avait marqué dans le tome 2 ! Mais c'est un perso sympa, un peu chien fou.

Côté méchants et fées de l'Outremonde, c'est un peu caricatural. Les fées sont belles, sensuelles et feraient se damner un saint, les méchants sont très méchants.

Le style de l'auteur n'a pas varié depuis les tomes précédents, il est brut de décoffrage et ne vous attendez pas à de la délicatesse et de la grande littérature. Mais il est efficace et on ne s'ennuie pas à lire la prose de Mr Butcher.

En conclusion, encore un très bon tome de cette série dont la qualité reste constante à chaque fois et un héros que j'adore retrouver en me demandant ce qu'il va lui arriver encore à chaque fois ! Et si vous voulez savoir qui va revenir d'entre les morts et du passé, si Harry va arriver à ne pas se mettre La confrérie dans la poche et à éviter une guerre entre fées et sauver le monde, lisez vite ce tome 4 ! Quant à moi, je dis vivement le tome 5 ! Partants pour une nouvelle LC ?

Note :



C'est une lecture commune que j'ai organisée et à laquelle participent Morgouille, Zatoun, Yumiko, Deliregirl, Taliesin, Heclea et Lexounet.

5

Paul de Greg Mottola

Posté par Frankie le 23 juin 2011 à 10:10 - Catégorie : , ,
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Jason Bateman, Sigourney Weaver

Résumé :
Graham et Clive, deux geeks anglais, parcourent les États-Unis en camping-car après avoir assisté au Comic Con de San Diego. Au cours de leur périple spécial E.T, ils tombent sur Paul, un alien arrivé il y a plus de 60 ans et "hôte" du gouvernement américain depuis. Paul veut rentrer chez lui et s'incruste auprès de nos deux amis pour qu'ils l'aident alors qu'un agent du gouvernement implacable lui court après aidé deux agents du FBI dépassés par les événements...

Mon avis :
Sous mes dehors de (not desperate) housewife presque quinqua se cache une geek/nerd qui adore les références aux films cultes comme Starwars, qui aimerait aller au moins une fois au Comic Con de San Diego qui se tient chaque année en juillet et qui adore Simon Pegg et Nick Frost depuis Shawn of the Dead et Hot Fuzz. Autant dire que Paul était fait pour moi ! ^^ Bon, ce ne sera pas le film de l'année mais j'ai passé un moment fort sympathique en compagnie de cet alien au langage fleuri et ses deux amis geeks !

Graham et Clive, deux quadras anglais restés de grands enfants, font un voyage aux États-Unis et après le Comic Con (une énorme convention annuelle sur tous les films et comics cultes) de San Diego, loue un camping-car pour partir sur les traces des lieux historiques "aliens" (comme la zone 51 ou Roswell). En chemin, ils tombent sur Paul, un extraterrestre qui s'est crashé en 1947 et qui vit depuis dans une base secrète du gouvernement et qui est devenu le conseiller es-science-fiction. X-Files, E.T c'est lui. Quand le gouvernement a voulu s'en débarrasser, Paul s'est sauvé et c'est là qu'il compte sur les deux amis pour pouvoir rentrer chez lui. Hélas, ce n'est pas si facile quand on a le FBI et autre agence gouvernementale à ses trousses ou qu'on tombe sur des fous de dieu qui ne jurent que par la bible. Le départ de Terre s'annonce moins facile que prévu !

Comme j'ai dit plus haut, ça ne sera pas le film de l'année car avouons-le, ça ne vole pas très haut ! C'est assez scato et potache, Paul jure beaucoup et les personnages n'ont pas l'air fut'fut', que ce soit nos deux amis britanniques ou les agents du gouvernement qui les poursuivent !

Mais c'est plein de bonne humeur, on ne s'ennuie pas et c'est bourré de références ! Le début et la fin sont une référence à Rencontres du 3e type qui est quand même un des films cultes de mon adolescence (comme Starwars), sorti quand j'avais 15 ans et dont j'avais à l'époque, la bande-originale et la novellisation (comme pour SW ! ;)) Les situations dans lesquels se fourrent nos 3 héros m'ont fait pas mal rire car ce sont vraiment une bande de bras cassés tout autant qu'ils sont !

Côté perso, on ne peut pas dire qu'ils soient très attachants mais ils sont follement sympathiques ! Simon Pegg et Nick Frost jouent vraiment des gamins attardés qui voit leur désir (voir des aliens) devenir réalité. L'arrivée de Paul dans leur "couple" ne va pas se faire sans mal, cependant.

J'ai beaucoup aimé Paul l'Alien qui m'a bien fait rire avec ses blagues potaches et salaces.

Les agents du FBI et du gouvernement, Jason Bateman en tête, sont marrants et très Men in black.

J'ai juste trouvé dommage que l'actrice qui joue Tara (une vieille dame à la fin) ne soit pas celle qui avait le petit garçon dans Rencontres. L'âge aurait pu coller et j'ai trouvé que ç'aurait été un clin d'oeil sympa. Mais je crois que Teri Garr ne tourne plus beaucoup, contrairement à Blythe Danner qui joue Tara.

La mise en scène est nerveuse, bourrées de références et plutôt agréable à suivre. Je ne connaissais pas Greg Mottola avant ce film. Les dialogues ne volent pas bien haut et les Fuck et dérivés fusent, ainsi que tout ce que la langue anglaise connaît comme grossièretés ! :)

En conclusion, un film fait pour ceux qui ont la nostalgie de rencontres du 3e types et qui aiment les comics et les anti-héros qui font des blagues potaches et si vous voulez savoir si E.T téléphone maison... enfin si Paul arrivera à rentrer chez lui, regardez ce film sympathique !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

15

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (34)

Posté par Frankie le 20 juin 2011 à 15:05 - Catégorie : ,

C'est le retour du lundi et du rendez-vous que Mallou nous avait proposé et qu'on retrouve chez Galleane dorénavant !

- La semaine dernière, j'ai fini Bloodfever -Fièvre rouge - de Karen Marie Moning et j'ai lu Fée d'hiver, tome 2 des Dossiers Dresden de Jim Butcher, que j'ai fini hier soir.

- Aujourd'hui, j'ai commencé Fablehaven de Brandon Mull en VO. J'ai eu le temps d'en lire une vingtaine de pages ce matin. C'est agréable à lire, très jeunesse.

- Cette semaine, je vais lire et finir Fablehaven et lire Les chroniques de Narnia - Chapitre 2 : Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique. Après, si nous ne sommes pas déjà lundi prochain, j'entamerai le livre mystère de Destination... Cambodge pour le rendez-vous d'Evertkhorus proposé le 2 juillet.

Bonne semaine !

21

Fièvre Rouge, les Chroniques de MacKayla Lane, tome 2 de Karen Marie Moning

Posté par Frankie le 19 juin 2011 à 10:41 - Catégorie : , , , ,
Titre original : Bloodfever

Résumé :
Toujours à la recherche du Sinsar Duh, le livre fae le plus maléfique qui soit, MacKayla, la jeune Sidhe-See, doit faire face à des menaces qui pourraient lui coûter la vie tout en se demandant qui sont ses alliés et ses ennemis et de quel côté se situent Barrons son mystérieux compagnon et V'lane, le prince Fae.


 Mon avis :
Ma lecture du tome 1 date d'il y a deux mois et si vous vous rappelez, j'avais plutôt bien aimé sans avoir été emballée et j'avais trouvé la série prometteuse. Avec ce tome 2, cette sensation est toujours la même et, si je trouve la série plutôt bien, il me manque l'étincelle qui me donne envie de me jeter sur la suite.

C'est un tome 2 donc il risque d'y avoir des spoilers sur le tome 1 !

Une semaine s'est passée depuis sa rencontre avec le Lord Master et Mac se remet doucement de ses blessures. Hélas pas de repos pour les braves quand le sort de l'humanité est en jeu ! La police la surveille de près, son père débarque, les Ombres ne lui laissent aucun répit et elle ne sait toujours pas à quel jeu joue Barrons. Est-il de son côté ou n'est-elle qu'un moyen d'arriver à ses fins et au Sinsar Dudh ? Quant à V'lane, le prince Fae roi du sexe, que veut-il vraiment? Et va-t-elle vraiment pouvoir trouver des réponses sur ce qu'elle est ? Et quel est ce spectre qui la surveille..?

Avant de commencer cette chronique, j'ai relu celle que j'avais faite sur le tome 1 et finalement, je pourrais faire un copier-coller de cet article car je pense exactement la même chose de ce tome 2 !

Je disais que le tome 1 était une introduction à la série, mais force est de constater que, dans ce tome 2, on n'avance pas vraiment non plus. Alors si bien sûr, Mac en apprend un peu plus sur sa condition mais le reste du temps, le schéma reste le même, Mac est souvent seule à réfléchir, le soir, Barrons l'emmène quelque part (deux fois au Pays de Galles, cette fois-ci) et, à la fin, il y a une bataille avec un vilain méchant et Barrons a sa minute de tendresse alors qu'il a été imbuvable le reste du temps. Et sur la toute fin, l'auteur nous balance une info, un cliffhanger comme on dirait dans une série TV, pour qu'on ait envie de connaître la suite !

Franchement, j'ai eu l'impression de me trouver dans Lost parfois. J'adorais cette série mais pendant de nombreuses saisons, elle a apporté plus de questions que de réponses. Dans Fièvre, c'est pareil. Peu de question sont résolues mais les questions sont encore plus nombreuses qu'au début du livre ! Je ne veux pas les énumérer toutes mais je l'ai dit dans mon résumé c'est à peu près : Qui est Barrons et est-il du côté de Mac ou a-t-il un agenda secret ? Que veut V'lane ? D'où vient vraiment Mac et qui sont ses parents ? Est-ce que les autres Sidhe-Seer sont fiables ? Et c'est quoi cette info sur le Sinsar Dudh à la toute fin ?

Toutes ces questions sont effleurées mais aucune ne trouvent vraiment de réponses et je dois dire que c'est assez frustrant. Je sais bien qu'il faut durer 5 tomes mais ce n'est pas la peine de rajouter encore et encore de nouvelles questions ! Elles finissent par se bousculer au portillon et se noyer dans la masse ! :)

Et pour en finir avec les choses qui fâchent, j'étais contente de trouver par exemple, un prologue nous résumant plutôt bien ce qu'il s'était passé dans le tome 1 mais ensuite, j'ai trouvé qu'il y avait redondance car Mac revenait pas mal ces événements-là ! Et puis, comme elle est souvent seule, elle monologue beaucoup, ressasse et franchement, j'ai trouvé ça un peu lent et long alors qu'il y a pourtant de l'action et des scènes intenses !

Bon, j'ai l'air de critiquer et de n'avoir pas aimé mais je vous rassure et le répète c'est vraiment une série que j'aime bien ! D'ailleurs je l'ai lu en 3 jours, ce qui est un exploit pour une lecture en anglais ! C'est juste que j'attends autre chose de cette série et qu'il lui manque un petit quelque chose que j'espère trouver dans le tome 3.

Ce que j'aime beaucoup par exemple, c'est tout l'univers qui entoure Mac, le réel à Dublin, le Fae et j'ai beaucoup aimé certaines scènes, en particulier une, assez touchante. J'aime aussi que ce ne soit pas superficiel. C'est un tome assez sombre finalement et à l'atmosphère assez pesante.

Concernant Mac, c'est une héroïne que j'aime beaucoup. Je l'aimais déjà dans le tome 1 mais là on voit vraiment qu'elle est devenue Dark Mac. Elle est loin de la petite blonde écervelée. Elle a beau rêver de retrouver cette vie-là, de devenir une gentille épouse et avoir plein d'enfants et vivre dans sa Géorgie chérie, elle sait bien qu'elle ne pourra jamais faire ce retour en arrière. Ça forge son caractère et lui permet de tenir bon face au danger et de tenir tête à Barrons qui, il faut le reconnaître, n'est vraiment pas sympa avec elle !

Quant à Barrons, j'avais dit dans le tome 1 que c'était un gros con prétentieux ? Eh bien, je n'ai pas varié d'un iota le concernant ! :D Bon d'aaaaccord, on aperçoit à une ou deux reprises, une facette plus humaine du personnage et j'ai beaucoup aimé qu'il baisse ainsi sa garde mais dans l'ensemble il est franchement exaspérant ! Mais je comprends aussi qu'on puisse le trouver fascinant ! :) Pour le moment, il m'agace plus qu'autre chose, surtout dans sa façon de se comporter comme un goujat avec Mac. Je ne sais pas comment ça évoluera entre eux deux, je ne veux pas le savoir mais ça m'embêterait vraiment, si jamais il se passe quelque chose entre eux un jour, qu'il lui sorte une réplique à la Harlequin, du style "oh bébé, je t'ai aimé dès que je t'ai vue sous la pluie devant ma librairie" ! :D Déjà parce que ça irait à l'encontre de ce qu'est le personnage et parce que ça n'excuserait pas son comportement envers Mac depuis le début. Qu'il tombe amoureux parce qu'il apprend à la connaître et à aller au-delà des apparences, ok mais please Karen ne me fait pas le coup de la guimauve ! ^^ Enfin bon, pour le moment, on en est pas là du tout à priori et tout ce qu'on veut savoir c'est qu'est ce monsieur bien mystérieux. Perso, j'ai une théorie mais elle est tellement énorme que ça ne peut pas être ça ! :D Surtout d'après ce que j'ai lu à un moment dans ce tome 2...

J'ai eu plaisir à retrouver V'lane, il faut dire que V'lane et plaisir sont un pléonasme puisque monsieur le prince des gentils faés n'est rien de moins que le roi du sexe qui vous met en transe d'un geste ! ^^ Bref, on ne sait toujours pas vraiment quelles sont ses motivations envers Mac mais j'aime bien ce perso.

J'ai moins de choses à raconter sur les autres personnages, soient parce que je ne veux pas trop en parler, comme les méchants, pour ne pas dévoiler l'histoire, soit parce que, pour le moment, ils n'ont pas trop de place dans l'histoire, comme le nouveau petit mignon du livre, Scotty, enfin Christian de son prénom, ou encore Rowena, une Sidhe-Seer. À voir dans le tome 3 s'ils valent la peine qu'on en parle plus.

Le style de l’auteur est agréable, facile à lire et, enfin, elle a abandonné ce que je reprochais dans le tome 1, c'est la mention au futur "un jour, je saurais que" etc... J'aime beaucoup les petits mots qu'elle met dans la bouche de son héroïne pour replacer les jurons. Je trouve que ça apporte de l'humour et de la fraîcheur.

En conclusion un tome plutôt bien mené mais pas exempt de longueurs et de défauts qui m'empêchent d'apprécier davantage. Et si vous voulez savoir si Mac va réussir à sortir des pièges dans lesquels elle tombe ou si elle arrivera à percer la cuirasse du mystérieux Barrons, lisez ce tome 2 ! Quand à moi, je suis bien sûr partante pour une LC sur le tome 3 !

Note :



C'est une lecture commune organisée par Sandra et avec Mypianocanta, Nastasia, Yumiko, Kassandra, Korto, nane42reveline, L@ura,  cinderella191, Pikachu et Cathy.

Ce livre fait partie du Challenge Read in English de Petit-lips
5/

4

Bilan du 3e round de "Juste pour Lire"

Posté par Frankie le 17 juin 2011 à 19:25 - Catégorie : ,

Le 3e round de ce Challenge Juste pour lire s'est terminé lundi et c'est donc l'heure de faire un petit bilan de ce que j'ai pu faire. Tout d'abord, je veux remercier Mycoton pour l'organisation de ce challenge car je n'arrive jamais à débloquer des heures d'affilées pour lire (à part quand je prends l'avion, ce qui n'est pas tous les jours !) et c'est donc l'occasion de se poser et de lire au moins 3h.

J'ai donc fait deux sessions de 3 heures. J'aurais aimé en faire 3 mais je n'ai pas pu.

La première session a eu lieu le lundi 6 juin et j'ai lu 3 heures en libre/fantastique.
Ce jour-là, j'ai lu 140 pages de Sans âme en VO.

Pendant cette session, j'ai écouté :
- Grace : Hall of Mirrors
- Inna Modja : Inna Modja
- V V Brown : Travelling like the light
- et la moitié de Wicked, un show musical tiré sur magicien d'Oz.

Le 13 juin, j'ai fait ma seconde session et j'ai encore lu 3 heures en libre/fantastique avec 140 page de Bloodfever (Fièvre rouge) toujours en VO, donc.

J'ai lu en écoutant :
- Sia : Some People have Real Problems
- Sarah Schiralli : Bang Bang
-Cocon : Where the Oceans end
- Hangar : Hanger (mini album)
- Corinne Bailey Rae : Corinne Bailey Rae

Ce qui me fait donc un total de 280 pages pour 6 heures de lecture, ce qui peut paraître peu mais je rappelle que je lisais en anglais. Ce fut donc des moments de lectures très agréables, très détendant et j'espère bien que My nous refera une nouvelle session à l'automne !

8

Challenge Vie de Château

Posté par Frankie le 15 juin 2011 à 20:19 - Catégorie : ,




Pfff, incorrigible que je suis ! À peine m'étais-je inscrite à un nouveau challenge que je tombais sur celui-ci sur le blog de Cécile ! Et les romans historiques j'adore ! Donc ni une ni deux, j'ai décidé de participer aussi à ce challenge ! Il est aussi organisé par Pimpi et Mlle Pointillés.

Le principe est simple, lire le maximum de livres historiques, ou non, impliquant rois / reines / empereurs / impératrices / altesses / comtes et comtesses…

Le challenge commence le 1er juillet 2011 et durera un an. Vous pouvez vous inscrire sur le blog de Cécile, de Pimpi ou de Mlle P jusqu'au 30 juin. 

Il y a plusieurs niveaux :

 
valet-du-roi.jpg Niveau Le Valet du Roi : 2 livres sur le thème et un film.
 
Marie-antoinette-copie-1.jpg Niveau Marie Antoinette: 4 livres, 2 films
 
Louis14.jpg Niveau Louis XIV : 8 livres et 2 films.

Pour ma part, j'ai choisi de faire le premier niveau, Valet du roi. On va partir doucement surtout que je lis nettement de romans historiques qu'avant. Mais j'ai deux tomes de Fortune de France de Robert Merle qui m'attendent dans ma Pal depuis des années ainsi que le film Marie-Antoinette de Sofia Coppola dans ma DVDthèque ! 



6

Challenge Thriller

Posté par Frankie à 19:57 - Catégorie : ,
Je m'étais dit plus de nouveaux Challenges cette année et puis j'ai vu sur le blog de George ce challenge Thriller organisé par Cynthia ! Et comme j'ai plein de thrillers à lire dans ma Pal et qui dorment depuis que je me suis tournée vers la bit-lit/fantasy/urban fantasy, je me suis dit que c'était l'occasion de taper dans cette pal-là :! :)

Le principe est simple : le challenge est ouvert dès aujourd'hui et prendra fin le 15 juin 2012.

Celui-ci comprend 3 catégories :

- "Touriste planqué" : 3 thrillers au choix

- "Téméraire du dimanche" : 5 thrillers au choix

- "Même pas peur" : 8 (ou plus) thrillers au choix

Tous les auteurs (Chattam, Grangé, Thilliez, Lemaître, Lehane, Ellory, Carrisi, Flynn,...) et types de thrillers sont admis (politique, espionnage, science-fiction, psychologie,...) à condition que les oeuvres en question répondent aux critères du genre (rebondissements, suspense, frissons, animaux domestiques éviscérés,...).

En ce qui me concerne, je vais tenter le "Téméraire du dimanche", c'est à dire lire 5 thrillers et donc taper dans mes Patterson, Grangé et autres auteurs que j'ai dans ma bibli.

Merci à Cynthia pour ce challenge et rendez-vous dans un an pour le bilan !

12

Le mari de Dean Koontz

Posté par Frankie le 13 juin 2011 à 21:01 - Catégorie : , ,
Titre original : The Husband

Résumé :
Mitchell Rafferty est un homme heureux. Il est marié à la belle Holly et sa petite société de jardinage marche bien. Sa vie vole un éclat le jour où il reçoit un coup de fil et que son interlocuteur lui dit qu'Holly a été enlevée et qu'il a 60 heures pour trouver 2 millions de dollars ! Commence alors pour Mitch une course contre la montre pour sauver sa femme tout en se demandant pourquoi on s'en est pris à lui, un jardinier...

Mon avis :
Je suis une fan absolue de Dean Koontz dont j'achète la parution annuelle (généralement en mai), tous les ans depuis bientôt 20 ans. Un des rares auteurs dont je n'attends pas l'édition de ses livres en poche. Aussi quand Livraddict a proposé Le mari en partenariat avec les éditions JC Lattès, je me suis bien sûr précipitée dessus et j'ai été ravie d'être prise.

Michael Rafferty, 28 ans, est un homme heureux malgré une enfance difficile et des parents qui avaient des méthodes d'éducation assez spéciales. Il possède une petite société d'espaces verts et est marié à Holly qu'il aime profondément.
Un jour, un coup de fil fait voler sa vie en éclat. À l'autre bout, son interlocuteur lui annonce qu'Holly a été kidnappée et qu'il faut qu'il verse une rançon de 2 millions de dollars dans 60 heures s'il veut la revoir vivante. Et pour prouver leur motivation, un homme se promenant avec son chien est tué sous ses yeux. Commence alors pour le jeune homme une course contre la montre pour sauver sa femme et il se demande bien pourquoi on lui en veut, à lui, simple jardinier. Il va s'apercevoir que tout n'est pas si simple et qu'il est l'objet d'une manipulation... Réussira-t-il à sauver sa douce et tendre épouse ?

Bien sûr, quand on écrit un livre par an, difficile d'être bon à chaque fois et je dois dire que certains Koontz m'ont profondément ennuyée, d'autres m'ont enchantée (Le temps paralysé, L'étrange Odd Thomas sont mes préférés) et c'est difficile de savoir de quel côté penchera la balance quand on ouvre un roman de cet auteur.  En ce qui concerne Le mari, il est entre les deux, ni mauvais, ni excellent. C'est un très bon moment de détente et un thriller très efficace.

Il démarre au quart de tour et nous tiens en haleine une bonne partie du livre. Il faut dire qu'on court avec Mitch afin de sauver Holly et qu'il y a de nombreux rebondissements et des révélations choquantes qui font qu'on a envie de savoir la suite. Cependant, j'ai regretté un relâchement dans le dernier tiers du livre. Est-ce moi, est-ce l'action, le fait est que j'ai un peu peiné sur certains passages, surtout sur les soliloques du méchant. Sans rien dévoiler, nous avons un méchant assez barré qui parle à Holly du Nouveau-Mexique et raconte plein d'histoires glaçantes et franchement, ça m'a barbée à 100 sous de l'heure.

Cependant, j'ai bien aimé le principe de narration qui fait qu'après avoir suivi Mitch sans temps mort pendant une bonne partie du livre, on alterne entre Mitch et Holly ensuite. Ça permet de voir comment Holly tient le coup et de ne pas être juste un nom dans l'histoire.

Mitch étant jardinier, j'ai remarqué au bout d'un moment que Koontz décrivait beaucoup les arbres, les plantes, les fleurs qui étaient sur son chemin, comme si c'était vraiment une chose qu'un jardinier remarquerait (et moi pas, par exemple ! :)) J'ai trouvé que c'était bien trouvé.

Si les livres de Dean Koontz sont des thrillers efficaces, souvent glaçants, souvent fantastiques et surnaturels, parfois psychologiques (comme c'est plutôt le cas ici), ce sont avant tout des histoires d'amour. Dans pratiquement tous ses romans, il y a une love story entre le héros et sa femme/sa petite amie/la fille qu'il vient de rencontrer et cet amour est toujours lumineux, joyeux et intense, bouleversant même, c'est vraiment la flamme qui permet au héros de tenir, d'avancer, d'espérer qu'il va s'en sortir envers et contre tout (j'ai encore en tête la magnifique histoire entre Odd Thomas et Stormy Llewellyn, mon couple Koontzien préféré). Ici c'est encore le cas et Mitch ne vit que pour et par Holly. Rien d'autre ne le retient et c'est pour cela qu'il est prêt à tout pour la sauver. Et ce pour cela que j'aime tant les romans de Dean Koontz !

Mitch est un personnage qui est de prime abord tout à fait banal. Il a sa petite vie tranquille, qu'il s'est construit avec Holly, après avoir vécu une enfance qui aurait pu le laisser traumatisé mais qui lui a donné un regard sarcastique sur la vie et les choses. Et également, une force de caractère qu'il ne se soupçonnait pas. Il en faut du caractère pour affronter certaines révélations...

On n'a pas l'occasion de voir beaucoup Holly mais elle me semble faite du même moule que Mitch et son pendant féminin. Je n'ai pas grand chose à dire sur elle sauf que je l'ai trouvée très forte et sympa.

Le méchant est... méchant ! :) C'est une brute prête à exploser, assez caricaturale en fait. Il fait partie de ces méchants doucereux, qui semblent ne te vouloir aucun mal mais qui d'un coup peuvent te décoller la tête. Je n'ai pas aimé ses discours, comme je l'ai dit plus haut, mais, sinon, il m'a assez glacée.

Je ne vais pas trop parler de la famille de Mitch car il faut que vous lisiez le livre pour  voir de quoi elle retourne, cette famille complètement... euh... je n'arrive pas à trouver de mots pour la décrire... je pense que barbare conviendrait assez bien, en fait. Bref, Mitch a eu des parents barbares, ce qui n'a pas été sans conséquences sur la fratrie (de 5 enfants).

J'ai regretté qu'on n'en sache pas plus sur l'inspecteur Taggart surtout que (et je ne veux rien dévoiler) mais il y a quand même un truc bizarre à la fin par rapport au reste du livre et qui m'a laissée perplexe !

Le style de l'auteur est tout à fait reconnaissable. Je ne saurais l'expliquer ni même dire si c'est le même traducteur depuis toujours mais il y a vraiment un style Koontz. Dès que j'ai ouvert le livre, j'ai su que c'était lui ! :) Je ne sais pas, une façon détachée d'écrire avec toujours une pointe d'ironie et d'humour. Bref, j'aime beaucoup même si ce n'est pas de la grande littérature.

En conclusion, j'ai passé un bon moment en compagnie de Mitch dans ce thriller très bien construit, même si ça se gâte un peu parfois et j'ai hâte de lire le prochain Koontz. Et si vous voulez savoir si Mitch arrivera à réunir les 2 millions de dollars pour sauver sa belle et comment, lisez ce roman ! Quant à moi, je remercie vivement Livraddict et les éditions JC Lattès pour ce partenariat.

Note :




Vous pouvez retrouver les avis d'autres lecteurs ici : 
Logo Livraddict

14

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (33)

Posté par Frankie à 09:28 - Catégorie : ,
C'est lundi et ce n'est pas que raviolis mais aussi le jour où l'on parle de nos lectures passées, en cours et à venir. C'est Mallou qui a l'origine organisait ce rendez-vous et c'est maintenant Galleane qui a repris le flambeau.

- La semaine dernière, j'ai finalement fini Sans âme dès lundi grâce au challenge juste pour lire qui m'a permis de lire 3h. J'ai ensuite lu Le mari de Dean Koontz (billet en ligne dans la journée). Et hier, j'ai commencé Fièvre rouge en VO (Bloodfever donc) de Karen Marie Moning pour une lecture commune.

- Aujourd'hui, je lis donc Bloodfever.

- Cette semaine, je vais finir Bloodfever et lire Fée d'hiver, le tome 4 des aventures de Harry Dresden de Jim Butcher. Si jamais j'avais fini Fée d'hiver d'ici lundi, je commencerais Fablehaven, tome 1 en VO, de Brandon Mull.

Bonne semaine !

37

Sans âme, Le protectorat de l'ombrelle, une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 de Gail Carriger

Posté par Frankie le 10 juin 2011 à 08:50 - Catégorie : , , , , , ,
Titre original : Soulless

Résumé :
Miss Alexia Tarabotti est une vieille fille de 26 ans, paranaturelle, c'est à dire sans âme. Quand elle tue par inadvertance un vampire qui l'attaque au mépris de toutes les règles de la bonne société, la reine Victoria envoie enquêter le beau Lord Maccon, qui est non seulement  un écossais grossier mais aussi loup-garou et qui a l'art de faire sortir Alexia de ses gonds à chaque rencontre... Celle-ci se trouve bientôt plongée dans une aventure où des nouveaux vampires apparaissent et d'autres disparaissent. Sa capacité à annihiler les pouvoirs des êtres surnaturels va se révéler bien utile...

Mon avis :
Je dois dire que ce livre est une excellente surprise ! Je me méfie un peu des livres que tout le monde adore et encense car j'ai eu ma part de déconvenues récemment sur ce genre de "best sellers" (oui, c'est à vous que je parle Chuchoteur et autre De l'eau pour les éléphants !). Avec Sans âme, pas de déception, j'ai été vraiment conquise par son héroïne, sa vie, ses aventures, son monde et ses relations houleuses avec Lord Maccon !

Miss Alexia Tarabotti semble cumuler toutes les tares. D'abord, elle est d'origine italienne, c'est à dire qu'elle a la peau mate et les formes généreuses dans une société victorienne où il est de bon ton d'être une petite chose délicate blonde (et idiote). Ensuite, c'est une vieille fille de 26 ans intello et sa mère a abandonné tout espoir de marier cette aînée à la langue bien pendue, au caractère entier et qui n'en fait qu'à sa tête. Et pour finir, ce que son entourage ne sait pas, c'est qu'elle est une paranaturelle sans âme. Dans une société où vivent hommes, vampires, loup garous en bonne harmonie, cela lui permet d'annihiler les pouvoirs de ces créatures surnaturelles. Et cela se révèle bien utile quand, lors d'une soirée, un vampire l'attaque sans s'être présenté (oh le malotru !) et qu'elle le tue accidentellement !
Lord Maccon, responsable du BUR (Bureau of Unnatural Registry) et également loup garou arrogant et grossier, qui a le don d'exaspérer Alexia à chaque fois qu'ils sont mis en présence, vient enquêter, tenant Miss Tarabotti pratiquement pour responsable. 
Évidemment, Alexia ne peut s'empêcher de fourrer son nez dans ce qui ne la regarde pas et s'aperçoit bientôt que des vampires nouveaux apparaissent et que d'autres disparaissent. Or, les responsables semblent en avoir également après elle. Qui et pourquoi ? Et pourquoi Lord Maccon, ce grossier personnage, semble avoir un intérêt tout particulier pour Miss Tarabotti ?

Ce livre fait partie de la mouvance Steampunk. Ne me demandez pas une dissertation sur ce genre, je dirai juste que c'est un sous-genre de la science-fiction qui prend place surtout pendant la révolution industrielle (machines à vapeur) sous les ères victorienne et édouardienne. Jules Verne et H.G Wells sont les chantres du Steampunk.

Ici, ce livre est avant tout fantastique avec ses loups garous, ses vampires, ses fantômes mais les gens vivent aussi sous l'ère du dirigeable comme moyen de transport plus ou moins répandu. Sinon, les gens vivent comme c'était le cas à l'époque de la reine Victoria avec son étiquette et ses règles en vigueur dans la bonne société anglaise de la fin du XIXe.

Je ne suis pas là pour vous faire un cours magistral sur l'époque victorienne mais pour vous parler de ce livre que j'ai trouvé délicieux, exquis et tous les synonymes qui vont avec ! ^^ Je me suis fait avoir en beauté ! :) Au début, pendant les... 10 premières pages, on se demande un peu pourquoi tout le monde a trouvé ça si bien, même si le style est franchement sympathique. Et puis, il suffit que Lord Maccon entre en scène et se prenne le bec avec Alexia pour qu'on soit pris au piège.

Disons le toute de suite, l'intrigue n'est franchement pas très importante, ce sont surtout les relations entre l'intrépide Alexia Tarabotti et le ténébreux Lord Maccon qui donnent le ton et nous enchantent ! Si vous aimez les films d'Ernst Lubitsch ou les comédies romantiques à l'ancienne avec Cary Grant et Katharine Hepburn, voilà un livre fait pour vous ! Ils se détestent de prime abord, se cherchent, se chicanent pour un rien mais nous on sait bien qu'ils sont faits l'un pour l'autre et on n'attend que le moment où eux s'en rendront compte ! ;) J'avoue avoir adoré leurs joutes verbales.

Mais bien sûr il n'y a pas que la romance qui est intéressante, il y a aussi tout l'univers surnaturel proposé par Gail Carriger. Un univers où Vampires et Loups-garous se ressemblent énormément, dans leur façon de vivre en ruche ou en meute ou dans le fait de ne pouvoir sortir que la nuit et d'avoir des humains à leur service pour subvenir à leurs besoins. Tout ça m'a beaucoup plu, tout comme la particularité d'Alexia, qui donne lieu à des situations cocasses. En revanche, je n'ai pas saisi si son manque d'âme est un bien ou un mal. Apparemment, ça n'a pas l'air d'être trop dérangeant. J'espère donc en apprendre plus sur les conséquences de cet état, à part être capable de neutraliser les surnaturels. Dans les prochains tomes, j'espère également qu'on en saura un peu plus sur l'origine des vampires et des loups (ont-ils une souche commune, par exemple ?).

Concernant les personnages, j'ai adoré celui d'Alexia. Si Amélia Peabody (l'héroïne créé par Elizabeth Peters) avait une soeur, ce serait Alexia. Je suis très fan des aventures d'Amélia Peabody qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Miss Tarabotti. Elles sont toutes deux vieilles filles, font preuve d'ironie, se promènent avec une ombrelle qui se révèle bien utile dans certaines circonstances dangereuses et aiment se précipiter tête la première dans les ennuis ! Et les prises de bec avec Lord Maccon m'ont rappelé celles qu'Amélia avait avec son cher et tendre Emerson ! Amélia pourrait avoir également pour petite petite petite fille, Thursday Next que j'adore aussi ! Mais je vous rassure, Alexia a son identité propre et ces comparaisons sont juste là pour dire combien j'adore ce genre de personnage fort, surtout quand elles vivent dans une société où le carcan social ne donne pas vraiment la parole aux femmes et qu'elles s'en emparent sans se soucier du qu'en dira-t-on ! Alexia a des principes mais se fiche comme d'une guigne de ne pas être comme ses congénères qui ne pensent qu'aux chiffons et aux cancans. Pourtant elle aussi aime les belles choses. Bref, je l'ai trouvée exquise et j'ai aimé que sous ses airs de vieille fille intello, elle ait un petit air coquin ! ;)

Lord Maccon est, lui, tout simplement yummy ! :) Très constructif, me direz-vous ! ^^ Mais j'ai beaucoup aimé ce personnage, qui, sous des dehors bourru d'écossais mal dégrossi, a un coeur qui bat, des attentions envers Alexia et qui finalement arrive à aller au-delà des apparences pour s'attacher à la jeune femme. Je le comparerai à Curran, le lion alpha des aventures de Kate Daniels. Quant à ses fonctions et sa tâche dans l'Angleterre de cette fin du XIXe, elles m'intéressent bien. Pour info, si comme moi vous trouvez le prénom Conall ridicule, une petite recherche sur Google vous apprendra que ce prénom celte (peu usité de nos jours) veut dire "Loup fort" et pourrait également venir de la phrase gaélique "haut et puissant". Tout s'explique alors ! :D

J'ai beaucoup aimé le Professeur Lyall, le second de Lord Maccon. C'est le complet opposé de Lord Maccon, il est réfléchi et je trouve que les deux se complètent à merveille.

L'amie d'Alexia, Ivy m'a fait beaucoup rire.

J'ai beaucoup aimé Lord Akadelma, l'ami vampire d'Alexia. Il me fait rire aussi et je le trouve extrêmement sympathique !

J'ai trouvé que les deux soeurs et la mère d'Alexia avaient un petit air de la famille Bennet d'Orgueil et préjugés. Ce sont vraiment des stéréotypes de la société anglaise de cette époque-là !

L'écriture de Gail Carriger est tout simplement délicieuse. J'ai l'habitude de lire de la bit-lit au style brut de décoffrage et je dois dire que là c'est un enchantement de lire ce roman fantastique et qui plus est en anglais. Je vous avouerai que ça n'a pas été facile au début de tout comprendre et que je devais reprendre ma phrase pour bien voir si j'avais compris mais, ensuite, je me suis régalée ! C'est léger, c'est ciselé, les descriptions de cette société victorienne sont bien retranscrites, on a l'impression de boire le thé avec Alexia ou de prendre le petit déjeuner avec sa famille envahissante !

Je lis beaucoup de romans racontés à la première personne du singulier. Ici, c'est écrit à la 3e personne et c'est sympathique car bien qu'Alexia soit le personnage principal et que ce soit elle qu'on suive le plus souvent, cela permet également de connaître les pensées et les sentiments de Lord Maccon et par conséquent de nous sentir plus proche de lui et pas simplement à travers les yeux de Miss Tarabotti.

Il y a une phrase que j'ai beaucoup aimée et qui pour moi retranscrit bien l'esprit du livre, c'est Alexia s'adressant à Lord Maccon :
"Well, you're a werewolf, Scottish, naked, and covered in blood et and I'm still holding your hand." (eh bien, vous êtes un loup-garou, écossais, nu et couvert de sang, et je continue à vous tenir la main.).

En conclusion, je pourrais vous parler des heures de ce livre que j'ai vraiment adoré, de son héroïne intrépide, de ce loup-garou de Lord Maccon qui arrive à nous faire pâmer dès son entrée en scène mais je vous laisse le plaisir de découvrir par vous-même ce roman charmant à tout point de vue ! Quand à moi, j'ai déjà commandé les 3 tomes suivants !

Note :



Lu en version originale.

C'est une lecture commune organisée par Pando' avec (beaucoup de monde ! :)) : Azilis, Sookies, TheChouille, Cathy, Mypianocanta, Tinelire, Azilys, Reveline, Nymeria, Everbook, Evy, Flof13, Adorelire9, blueverbena, Nastasia, Platinegirl, love-of-book, Wilhelmina, Sabruhu, Acsylé, LesfÖ, Plumeline, (Delirgirl1), (L@ura), Karline et Malorie57.

Ce livre fait partie du Challenge Fang's addict de Choukette
5/

et du Challenge Read in English de Petit-lips
4/

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.