11

127 heures de Danny Boyle

Posté par Frankie le 29 avril 2011 à 13:38 - Catégorie : , , , ,
Titre original : 127 hours
avec James Franco

Résumé :
L'histoire vraie d'Aron Ralston qui, parti randonner dans les gorges de l'Utah, se retrouva le bras coincé par un rocher dans une faille au milieu de nulle part. Il y passa 127 heures sans manger et pratiquement sans boire à halluciner avec une seule solution, extrême, pour pouvoir s'en sortir...


 Mon avis :
J'avoue que j'étais un peu passée à côté de ce film ces dernières semaines et que, sans les Oscars, je l'aurais zappé malgré la présence de James Franco au générique et de Danny Boyle derrière la caméra. Oui car l'autre jour, j'ai regardé la cérémonie des Oscars (avec un mois de retard) et j'ai donc vu des images de ce film nominé comme meilleur film et Franco comme meilleur acteur. Et ce que j'en ai vu m'a intriguée et donné envie de le voir. Et j'ai bien fait car j'ai beaucoup aimé.

Aron Ralston, jeune homme de 27 ans, est un adepte des sports extrêmes et d'escalade en particulier. En ce mois d'avril 2003, il part randonner dans les montagnes de l'Utah sans avoir prévenu personne. Après avoir rencontré deux jeunes femmes et fait un bout de chemin avec elles, il repart seul et c'est là que l'accident arrive : en voulant franchir une faille, un rocher se détache faisant tomber Aron et emprisonnant son bras. Pendant 5 jours, il va rester là, pratiquement en équilibre, sans nourriture et très peu d'eau, à halluciner et parler à ceux qu'il aime ou a aimé. Au bout de 127 heures, il est évident qu'il n'a qu'une seule solution pour espérer s'en sortir...

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce film.  Que ce soit l'histoire, la réalisation, James Franco, j'ai accroché de bout en bout, trouvant presque le film trop court (il fait 1h30).

Concernant l'histoire, je ne savais pas que c'était tiré d'une histoire vraie, je ne savais pas comment ça se terminait, je savais juste ce qu'il devait faire pour arriver à sortir de là et pour moi l'issue ne pouvait être que fatale (je ne spoile pas, c'est juste un avis personnel et je ne vous dis pas s'il a réussi à s'en sortir ou pas...).

Tout le talent de Danny Boyle est de nous tenir en haleine avec un huis-clos sur un type coincé pendant 5 jours qui ne peut rien faire à part essayer de ne pas mourir. Grâce aux flashbacks, hallucinations et délires, ce n'est jamais statique. Sa mise en scène est nerveuse, voire psychédélique et pubesque, parfois, mais j'adore ! J'ai beaucoup aimé le générique de début avec des mouvements de foule qui tranchent avec le vide quand Ralston se retrouve coincé dans une faille au milieu de nulle part. En tout cas, les magnifiques paysages de l'Utah donnent envie d'y aller !

À noter des scènes assez gore, une en particulier. C'est assez réaliste.

J'aime beaucoup James Franco en général (surtout dans Harvey Milk) et là, je dois dire qu'il tient le film à bout de bras (excusez le pauvre jeu de mot pourri !). Je ne connais pas le véritable Aron Ralston mais on imagine bien ce jeune homme de 27 ans, un peu tête brûlée, qui part avec la bi... et le couteau se balader dans les montagnes d'Utah pour ce qu'il croit être une promenade de santé et qui se retrouve en danger de mort par inadvertance ou insouciance ! J'ai beaucoup aimé les scènes où Franco se filme (son caméscope a une super batterie, en passant !), c'est très touchant.

Concernant les autres personnages, ils ne sont pas assez présents pour qu'ils soient marquants. J'ai bien aimé aimé les scènes avec les deux filles et il faut noter la présence de Clémence Poésy, la petite frenchy.

En conclusion, un superbe film sur le dépassement de soi, sur un type parti se faire plaisir dans une de ses passions et dont la virée finit mal et qui va devoir trouver au fond de lui-même les ressources pour survivre et peut-être s'en sortir. Et si vous voulez savoir s'il s'en sort ou pas et ce qu'il doit faire pour pouvoir sortir de là, regardez ce film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

14

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (27)

Posté par Frankie le 25 avril 2011 à 09:25 - Catégorie : ,
Retour de notre rendez-vous hebdo initié par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, Ce fut une très petite semaine ! J'étais en vacances et pensais avoir le temps de bien lire, ce fut tout le contraire ! J'ai fini Deux cierges pour le diable, lundi dernier, puis j'ai commencé Mangez-moi d'Agnès Desarthe que j'ai mis de côté au bout de 30 pages pour commencer Le livre sans nom d'Anonyme.

- Aujourd'hui, je pense finir Le livre sans nom aujourd'hui. J'aurai quand même mis 5 jours pour lire 450 pages. Pas brillant.

- Cette semaine, je reprends donc Mangez-moi. Je ne suis pas encore arrivée à bien rentrer dedans (d'où la mise de côté) mais je veux le lire quand même. Peut-être cela me plaira-t-il davantage ensuite. Ensuite, je pense lire Uglies en VO de Scott Westerfeld pour le Book Club de mai.

Bonne semaine à vous tous !

22

Deux cierges pour le diable de Laura Gallego Garcia

Posté par Frankie le 23 avril 2011 à 08:57 - Catégorie : , , ,
Titre original : Dos velas par el Diablo

Résumé :
Cat est une jeune fille dont le père, un ange, un vrai, vient d'être assassiné. Elle veut découvrir qui l'a tué. Quand elle manque de se faire tuer également, elle s'allie à Angelo, un démon, pour en découvrir plus. Même si un événement vient tout compliquer, ils vont alors parcourir la Terre entière et mettre à jour une terrible conspiration...


Mon avis :
Voilà encore un livre classé en bit-lit sur Livraddict alors qu'il n'a rien de bit-lit et qu'il est plutôt fantastique. Quand il est sorti il y a un peu plus d'un an, 18 mois peut-être, la couverture et le pitch m'avait bien plu. Mais les critiques étant mitigées, j'avais repoussé ma lecture à plus tard. Comme il fait partie du Big challenge Livraddict et du Baby Challenge Bit-lit, Mycoton a organisé une lecture commune sur ce titre et je m'y suis jointe.
C'est finalement une lecture agréable et sympathique mais j'ai quelques réserves dessus, j'y reviendrai.

Caterina (Cat), est une jeune fille de 16 ans qui parcourt le monde avec son père, un ange. Anges et démons délaissent de plus en plus leur enveloppe spirituelle pour une enveloppe humaine et se livrent une guerre sans merci dont les anges font peu à peu les frais alors qu'une maladie les décime. Quand le père de Cat est assassiné, elle décide d'enquêter et de découvrir son meurtrier. Elle s'allie à un jeune démon, Angelo et ensemble, ils vont essayer de savoir ce qui se cache derrière cet assassinat. Un événement inattendu va venir leur compliquer la tâche mais leurs découvertes vont mettre à jour bien des secrets et une immense conspiration...

Jusqu'à début janvier, je crois bien n'avoir jamais lu de livres mettant en scène des anges. Depuis, j'ai l'impression d'en croiser à chaque livre bit-lit ou fantastique que je lis ! :) C'est la grande mode ! Ce qui n'est pas pour me déplaire car les anges et les démons sont des personnages que j'affectionne plutôt ! Je ne suis pas forcément portée sur la religion mais ça me fascine toujours de voir le monde être partagé en deux, de façon manichéenne, entre le bien et le mal, entre les gentils anges et les méchants démons et voir ces codes mis à mal. Ici, même si de prime abord on a affaire au bien et au mal de façon classique, j'ai bien aimé qu'il y ait des anges pas vraiment sympas et des démons qui ont une once d'humanité. 

Le postulat de départ m'a beaucoup plu, comment les anges et les démons se sont installés sur notre terre, leur guerre millénaire, leurs épées, la façon dont ils s'humanisent avec le temps, le fait que petit à petit ils n'arrivent pas à retrouver leur forme originelle (surtout les anges) et la maladie qui les déciment (les anges encore !).

En revanche, j'ai trouvé le roman extrêmement bavard ! Cat nous noie sous ses réflexions, ses pensées et j'ai l'impression qu'elle se répète énormément ! Et si c'est intéressant au début, après on décroche parfois ! J'avais envie de lui dire "mais tais-toi donc ! " ^^

Ce qui ne m'a pas plu non plus, c'est l'espèce de discours écolo moralisateur comme quoi nous, les humains, sommes la cause de tous les maux de la Terre ! Bon ok, c'est vrai mais la façon dont c'est martelé genre "humains tous pourris, c'était mieux avant", c'est comme on disait "anges tous gentils" et "démons tous vilains" ! ^^ Il y a donc toute une explication à l'histoire qui m'a dérangée. Surtout que là encore, c'est répété à l'envi et donc redondant ! J'aurais préféré une histoire plus légère et moins ancré dans l'air du temps !

Malgré son bavardage incessant, j'ai bien aimé le personnage de Cat ! Elle est marrante, a un charme indéfinissable et est courageuse voire un peu/beaucoup intrépide ! Au début, j'ai eu peur d'une nième ado de 16 ans qui a l'air d'avoir les pieds sur terre mais qui devient crétine dès que le personnage masculin entre en scènes, tel qu'on le voit souvent dans ce genre de livres young adult ! :) Même si le personnage n'échappe pas au cliché "je suis attirée par le garçon", j'ai trouvé qu'elle restait suffisamment elle-même et elle m'a fait rire plus d'une fois par ses réparties. Ce qui lui arrive à un moment clé du roman m'a vraiment surprise mais j'ai beaucoup aimé comment c'était géré ensuite !  Bref, cette Cat-là est une plutôt bonne surprise.

Angelo, lui est plus classique, si on fait abstraction qu'il est un démon ! C'est l'archétype du bad boy pas si méchant que ça, contrairement à ce qu'il veut faire croire. Mais j'ai bien aimé son duo avec Cat et il m'a semblé sympathique.

Concernant les autres personnages, j'ai bien aimé le Père Juan mais on le voit très peu. Quant aux autres, anges et démons, ils ne m'ont pas assez marquée pour que j'en parle individuellement.

Le style de l'auteur est agréable, c'est destiné à un public plutôt ado donc le langage est parlé avec beaucoup de dialogues. Mais comme je l'ai dit, c'est très bavard ce qui gâche un peu la bonne impression. J'ai trouvé agréable de lire un auteur espagnol dans ce genre-là. Je ne sais pas si ça diffère beaucoup des autres auteurs de littérature young adults mais j'ai trouvé que ça changeait un peu des auteurs anglo-saxons.

Les points bonus de ce livre sont sa couverture que j'aime beaucoup et le fait qu'il s'agisse d'un seul roman et pas d'une série ! Ouf, on n'aura pas besoin d'acheter tout un tas de nouveaux livres pour avoir la suite ! C'est un "one shot" et c'est très bien comme ça !

En conclusion, un livre sympathique et agréable à lire mais avec un message qui gâche un peu l'ensemble et si vous voulez savoir ce qu'il arrive à Cat au cours du roman et qu'elle est cette horrible conspiration, lisez ce livre !

Note :



Lecture commune organisée par Mycoton avec SophieLJ, Eden1487, Mariiine, Tigrouloup, Manie, Karline, Lalou, Cathy, Deliregirl, Flof13, Isa1977, Yumiko, Azariel, Kassandra, Korto, Setsuka et Lebbmony.

Ce livre fait partie du Big Challenge Livraddict 2011
6/12

il fait également partie du Baby Challenge Bit-lit
14/20

12

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (26)

Posté par Frankie le 18 avril 2011 à 09:21 - Catégorie : ,
C'est lundi ! Que lisez-vous ? le rendez-vous organisé par Galleane.

-La semaine dernière, j'ai fini Darkfever de Karen Marie Moning, j'ai lu Succubus Dreams, le tome 3 des aventures de Georgina Kincaid de Richelle Mead et j'ai commencé Deux cierges pour le Diable de Laura Gallego Garcia.

- Aujourd'hui, je finis Deux cierges pour le diable que j'ai pratiquement tout lu hier car je voyageais et grâce à deux avions et une escale de 3h j'ai pu largement avancer dans mon livre.

- Cette semaine, je vais commencer par lire Mangez-moi de Agnès Desarthe puis je lirai Le livre sans nom d'Anonyme.

À lundi prochain !

9

Succubus Dreams, Georgina Kincaid, tome 3 de Richelle Mead

Posté par Frankie le 16 avril 2011 à 11:04 - Catégorie : , , , , ,
Résumé :
La vie de Georgina Kincaid n'est pas de tout repos. Succube depuis des siècles, elle doit mener de front son activité démoniaque et sa vie "humaine" de manager dans une librairie tout en essayant de mener une relation amoureuse platonique avec Seth, l'homme de sa vie, pour ne pas le tuer. Et voilà qu'elle se met à avoir des rêves étranges qui la laisse vidée de son énergie au matin et qu'on lui demande de baby-sitter une nouvelle succube, Tawny...



Mon avis :
Vous, qui me suivez régulièrement, savez que cette série bit-lit m'a laissée plus que mitigée lors des deux premiers tomes (pour les autres, vous l'apprenez ! :)). Mais comme j'aime bien Georgina et ses comparses (et que j'ai les 4 premiers tomes dans ma Pal), j'ai laissé une nouvelle chance à la jolie succube et me suis lancée dans la lecture commune de ce tome 3... Alors verdict ? Est-ce que grâce à Succubus Dreams, je suis devenue une inconditionnelle de Georgina ? Je vous le dis de suite, s'il y a du mieux, ce n'est pas encore tout à fait le grand amour !

À l'approche de Noël, la vie de Georgina n'est pas de tout repos. Sa relation avec Seth est difficile à gérer surtout qu'elle doit rester platonique sous peine de tuer Seth ce qui, malgré leur amour, les met à cran tous les deux. De plus, elle voit surgir quelqu'un de son passé qu'elle n'aime guère et on lui balance dans les pattes une nouvelle succube à former, d'autant plus que Tawny, ladite succube, semble avoir deux pieds gauches ! Ajoutez à cela que Georgina se met à faire des rêves bizarres qui la laisse vidée de son énergie et qu'une bande d'anges squattent son appart à la recherche d'on ne sait quoi... il y aurait de quoi vouloir prendre un aller direct pour l'Enfer parfois !

Je dois dire que ce tome 3 partait plutôt bien ! Ça bougeait pas mal, il y avait tout une troupe d'anges qui me plaisaient bien, je me demandais ce qu'il se passait avec les rêves de Georgina et j'aimais bien Tawny la sculpturale mais maladroite Succube. Mais au bout de 300 pages, il ne s'était finalement pas passé vraiment grand chose... même si c'était nettement mieux que le groupe de rock de Doug et la chute d'une Sarah Palin des médias du tome 2 !

Il faut absolument que je me mette dans la tête que la série des Georgina Kincaid n'est pas une série d'action où des rebondissements se passent à chaque page mais que c'est une série sur les relations qu'elle entretient avec son entourage. Ça m'évitera maintes déconvenues et surtout trop d'attente ! Car ce côté-là est plutôt intéressant et j'avoue que j'aime Georgina, les démons, les anges, sa librairie, Erik et maintenant un nouveau venu, Dante Moriarty...

J'ai d'ailleurs été très étonnée d'avoir autant de plaisir à retrouver l'univers de la succube et les personnages,  comme si c'était de vieux amis que je n'avais pas vus depuis quelques semaines et avec lesquels j'étais  très contente de passer quelques jours. Étonnement d'autant plus grand que le tome 2 m'avait plutôt déçue et le 1 ne l'avait pas emballée plus que ça. Mais c'est vraiment le paradoxe avec cette série : à chaque fois je suis mitigée mais j'adore retrouver tout ce petit monde-là ! Et quand je dis que j'adore, ce n'est pas un effet de style, j'adore VRAIMENT ! :)

Alors bien sûr côté action et émotions, on en a pour notre argent à la fin du livre mais je trouve que c'est mal équilibré ! 350 pages d'atermoiements sur la condition de succube de Georgina et ses effets sur sa relation avec Seth et 100 pages de "retournements" que personnellement pour l'un d'entre eux au moins, le plus important, le plus émouvant dirons-nous, j'avais vu venir gros comme une maison ! Pas vous ? Du coup, ça m'a peu touchée car c'est la suite logique de tout un tas de trucs qui se passent dans le livre ! Et puis, moi, je trouve ça très bien ! :p Mais je n'en dis pas plus !

J'aime beaucoup Georgina même si je trouve qu'elle manque sérieusement de recul pour quelqu'un qui à presque 2000 ans. Mais elle est touchante à vouloir être humaine tout en gérant les aléas de sa vie de succube.

Je n'aime toujours pas Seth. Désolée. Je l'avais dit dans le tome 2, c'est l'homme gentil, honnête, bien comme il faut mais je le trouve fade et sans intérêt. Je ne vois pas ce que Georgina lui trouve outre le côté tentant de l'amour impossible qui fait pleurer dans les chaumières ! Punaise mais qu'elle se trouve un mec plus... enfin moins... bref un gars comme Roman dans le premier ou même Dante dans ce tome-là ! En plus, dans ce tome, il se double d'un goujat, donc il n'est pas près de remonter dans mon estime !

J'ai beaucoup aimé qu'on voit davantage d'anges et j'ai bien accroché à tout ce qui les concernait. C'est quand on voit la clique des démons (Hugh, Peter, Cody, Carter, Jerome) que je trouve que c'est le plus intéressant.

J'ai bien accroché à Maddie et à Tawny...  Et le côté obscur de Dante m'a bien plu, ça en fait un personnage fort intéressant que j'espère revoir dans le tome 4.

Sinon, qui n'ai-je pas aimé, à part Seth ? Niphon, un méchant. Mais sinon, j'ai bien aimé tout le monde ! Je ne suis difficile de côté-là ! :)

Pas grand chose à dire sur le style de Richelle Mead. Cela fait le 3e livre que je lis d'elle et c'est très agréable à lire, pas compliqué en anglais, on n'a pas les neurones qui explosent quand on lit plusieurs pages ! ^^

En conclusion, un tome 3 bien mieux que le 2e, un univers et des personnages que j'affectionne, une fin plutôt triste, même si ce n'est pas encore LE tome qui me conquiert encore et si vous voulez savoir ce que cachent les rêves de Georgina, si sa relation avec Seth va évoluer et dans quel sens ou quelles sont les motivations  cachées de bien des personnages, lisez ce tome 3 ! Quant à moi, j'ai le tome 4 dans ma Pal donc je suis partante pour une nouvelle LC.

Note :



Lu en version originale

Lecture commune organisée par Galleane avec Azariel, Azilys, Cecile, Heclea, Eden1487 et Mariine.

Ce livre fait partie du Challenge Fang's addict (grâce à Peter et Cody !) de Choukette
2

et il fait aussi partie du Challenge Read in English de Ptit-lips
2


31

Fièvre Noire, les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 de Karen Marie Moning

Posté par Frankie le 15 avril 2011 à 09:02 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Darkever

Résumé :
Mackayla Lane est une jeune femme de 22 ans, vivant dans une petite bourgade du Sud des État-Unis, insouciante et qui ne pense qu'à son prochain vernis, rose de préférence. Sa vie change du tout au tout quand sa soeur aînée meurt assassinée en Irlande. Mac part à Dublin enquêter sur ce meurtre et découvre que les humains vivent entourés de créatures cauchemardesques et qu'elle fait partie des rares personnes pouvant les voir. Dès lors sa vie est en danger...

Mon avis :
Les chroniques de MacKayla Lane est une série qui fait le buzz depuis de longs mois parmi la communauté des amateurs (amatrices surtout) de bit-lit et fantasy urbaine. Mes copines de Livraddict qui l'ont lue sont complétement énamourée à l'évocation du nom du personnage masculin principal, Barrons ! ;)

Quant à moi, comme j'avais d'autres séries sur le feu, j'avais fait l'impasse. Jusqu'à ce qu'il fasse partie du Baby Challenge Bit-lit de Livraddict et qu'une lecture commune soit organisée par Sandra sur le premier tome. Du coup, j'ai commandé les 4 premiers tomes (il y en a 5) en VO ! Après la lecture du tome 1, je trouve que c'est davantage un livre d'Urban Fantasy que de bit-lit mais passons ! :)

Mackayla Lane est une jeune femme blonde de 22 ans, qui prend la vie avec insouciance et dont la seule ambition est son travail de barmaid dans une petite bourgade de Georgie aux États-Unis. Quand sa soeur aînée de deux ans est assassinée sauvagement à Dublin, en Irlande, Mac n'a de cesse que trouver son meurtrier et s'envole pour l'Europe. Une fois à Dublin, sa vie change radicalement ! Elle découvre que le monde qui l'entoure est peuplé de Faës, qu'il y en a des bons et des mauvais et qu'elle est une Sidhe-seer, une des rares humaines capables de voir ces faës. Et que les Sidhe-seers sont pourchassés et tués par les Unseelies (les méchants Faës)... Dès lors, sa vie est en danger et, pour avoir une chance de comprendre ce qu'elle est vraiment et de s'en sortir, elle doit s'allier à Jericho Barrons, un libraire mystérieux et taciturne qui voit là une occasion de se servir de Mac à son avantage pour trouver un livre démoniaque, le Sinsar Duh. Mac réussira-t-elle à se sortir vivante de ce guêpier  dans lequel elle s'est fourrée ?

Je dois dire que c'est une série très prometteuse ! Ce premier tome ne m'a pas forcément très emballée mais je l'ai trouvé très agréable à lire et il pose les bases d'un univers très intrigant qu'on a envie de découvrir plus en avant.

Je l'ai lu en VO et je dois dire que je n'ai eu aucune difficultés à appréhender toutes les sortes de Faës que nous propose l'auteur. Entre les Seelies (les gentils Faës), les Unseelies (les méchants), les Faës de basse extraction et de seconde zone, ceux de la royauté, les Sidhe-Seers et autres joyeusetés du monde des Faës, il y aurait de quoi en perdre son gaélique et pourtant, ce n'est pas le cas ! De plus, à la fin du livre, il y a un petit glossaire concocté par Mac et qui s'avère fort utile. Je suis donc entrée sans problème dans Dublin à la suite de Mac !

Mon bémol serait que ce n'est qu'un tome d'introduction et que ça reste un peu en surface.  De plus, j'ai eu un petit coup de mou au milieu où je j'ai trouvé que ça devenait un peu toujours la même chose - les visites chez un méchant chaque soir - et je me suis un peu ennuyée à ce moment-là. Mais l'impression générale est bonne et me fait le même effet que le premier Harry Dresden et c'est donc de bon augure pour la suite de la série ! :)

J'ai beaucoup aimé le personnage de Mac. Je l'ai trouvé très attachante. Pourtant, au départ, c'est une espèce de bimbo blonde et superficielle et dont les attentes m'ont fait un peu penser à Sookie de La communauté du Sud. D'ailleurs on croirait voir Sookie, au tout début, quand Mac se fait bronzer dans son bikini rose. Mais elle a un petit quelque chose en plus (j'aime bien Sookie pourtant !), on voit qu'elle n'est pas si stupide que ça sous le vernis rose de ses jolis doigts. Bon d'accord, elle adore les vêtements flashy et le maquillage mais elle a un fond moins superficiel que son apparence ne le laisse supposer (elle a l'air d'aimer lire) et les aventures de Dublin lui donne l'occasion de le révéler ! :)

J'ai beaucoup aimé la façon dont elle gère tout ce qui lui arrive, avec courage, parfois sans discernement  et sans réflexion mais je serais à sa place, je ne sais pas si j'arriverais à faire beaucoup mieux ! Bref, c'est un personnage plus intéressant que le postulat de départ ne le laissait supposer et son côté Sidhe-seer se mélange bien avec son côté blonde du Sud ! ^^

Concernant Barrons, je suis désolée les filles mais, pour le moment, il me laisse de marbre ! De prime abord, c'est un gros con prétentieux et il ne pas fait grand chose pour me faire changer d'avis ! ^^ Sur la fin, peut-être, il a l'air plus humain mais c'est vraiment une impression fugace ! Bref, il est insupportable dans sa façon condescendante de parler à Mac et j'ai vraiment adoré qu'elle ne se laisse pas faire !
Ceci dit, j'ai beaucoup aimé leur alliance et j'ai hâte de voir comment cela va évoluer ! Quant au personnage proprement dit, il est plein de mystère, on se demande sans arrêt ce qu'il est et qui il est, au-delà du libraire... Nous avons 4 autres tomes pour le découvrir.

Un personnage masculin qui m'a fait plus d'effet, c'est V'lane le Seelie. Bon, d'un autre côté, c'est assez normal car c'est un faë du sexe qui met en émoi toutes les femmes qui passent à sa portée et Mac n'échappe pas à son attrait ! ^^ Pour le moment, on ne l'a pas beaucoup vu et il reste assez superficiel comme personnage mais j'espère bien qu'on le reverra ! ;)

Les autres personnages ne m'ont pas vraiment marquée, à part peut-être le mystérieux Lord Master...

Concernant le style de l'auteur, c'est très agréable à lire, facile également. Je n'ai pas eu du tout de difficulté de compréhension mais ce n'est pas simpliste pour autant. C'est plutôt bien écrit. De plus, j'aime beaucoup l'humour dont fait preuve Mac qui est un plus à l'histoire.

Le seul truc qui m'a bien agacée, en revanche, c'est l'utilisation incessante de la projection dans le futur ! J'ai trouvé cela inutile ! Sous prétexte que Mac est la narratrice et raconte son histoire des mois après qu'elle se fut passée, on a sans arrêt droit à des "un jour, il me dirait que", "un jour je saurais que ce n'est pas vrai",  "un jour, je deviendrai comme ça, "je ne savais pas que c'était la dernière fois que je faisais ci ou ça", etc... bref, ça m'a plus qu'énervée !

En conclusion, un premier tome prometteur et qui jette les bases d'une série à l'univers intrigant et intéressant. Et si vous voulez connaître enfin le fameux Barrons dont on parle tant, si vous voulez savoir quelles sortes de Faës cauchemardesques hantent nos rues, ce qu'est vraiment une Sidhe-seer, où se trouve les reliques de la mort (ah non, ça c'est un autre livre ! ^^), je veux dire les reliques faës donc, lisez ce tome 1 ! Quant à moi, vu comment se termine le livre, je ne peux qu'avoir envie de poursuivre avec le tome 2 !

Note :



Lu en version originale

C'est donc une lecture commune organisée par Sandra avec Setsuka, Ellcrys, Bambi_slaughter, TheChouille, Sookies, Cathy, Korto, nane42, mypianocanta, Tsuki, Kassandra, everbook, titepomme (Mam'Schmocker)Nastasia, Cinderalla191, Flof13 et L@ura.

Ce livre fait aussi partie du Baby challenge Bit-lit Livraddict
13/20

C'est aussi mon tout premier livre pour le Challenge Read in English de Petit-lips
1

Et comme j'ai employé le mot "con", je sors donc le logo de Radicale ! :)


4

Challenge Read in English

Posté par Frankie le 14 avril 2011 à 19:08 - Catégorie : ,

Petit-lips nous propose un challenge pour ceux et celles qui lisent en anglais. Ce ne sera pas un challenge de plus, étant donné que je lis déjà régulièrement dans cette langue et que j'adore ça !

Tous les livres et tous les styles sont acceptés, du roman à la BD en passant par le comics ou le manga, du moment qu'on lit dans la langue de Shakespeare.

Le challenge commence dès notre inscription (sur son blog) et se termine le 6 mai 2012.

0

Festival de Cannes 2011 - du 11 au 22 mai

Posté par Frankie à 15:50 - Catégorie : ,
Faye Dunaway © photo by Jerry Schatzberg 
Artwork: H5 (M. Lelièvre, B. Parienté)

Cette année, le 64e Festival de Cannes ouvrira ses portes le mercredi 11 mai pour les refermer le 22 mai. C'est Mélanie Laurent qui officiera comme maîtresse de cérémonie, Robert de Niro sera le président du jury et c'est le film de Woody Allen, Midnight in Paris qui fera l'ouverture.

Le jury sera composé, outre de Robert de Niro, de Martina GUSMAN (actrice et productrice, Argentine), Nansun SHI (productrice, Hong Kong/ Chine), Uma THURMAN (actrice, scénariste, productrice, USA), Linn ULLMANN (écrivain, critique littéraire, Norvège), Olivier ASSAYAS (réalisateur, France), Jude LAW (acteur, producteur, Angleterre),  Mahamat Saleh HAROUN (réalisateur, Tchad) et de Johnnie TO (réalisateur, producteur, Hong-Kong/Chine)
Voici la liste de la sélection officielle ainsi que celle pour Un certain regard. C'est le Gus van Sant qui fera l'ouverture d'Un certain regard.

En compétition
La piel que habito, de Pedro Almodóvar 
Footnote, de Joseph Ceydar 
Tree of life, de Terence Malick 
La source des femmes, de Radu Mihaileanu 
Once upon a time in Anatolia, de Nuri Bilge Ceylan 
Hanezu No Tsuki, de Naomi Kawase 
Sleeping beauty, de Julia Leigh 
Pater, d'Alain Cavalier 
Melancholia, de Lars Von Trier 
Polisse, de Maïween Le Besco
We need to talk about Kevin, de Lynne Ramsay 
This must be the place, de Paolo Sorrentino 
Le gamin au vélo, de Jean-Pierre et Luc Dardenne  
Le Havre, d'Aki Kaurismäki  
L'Apollonide, de Bertrand Bonello 
Habemus papam, de Nanni Moretti 
Ishimei, Takeshi Miike 
Drive, de Nicolas Winding Refn  

À noter des habitués dans la sélection officielle comme Lars von Trier ou Almodovar et la présence de Maïwenn le Besco dont j'avais beaucoup aimé Le bal des actrices ainsi que de Radu Mihaileanu qui avait réalisé Le concert, mon film préféré en 2009.

Hors-compétition :
Minuit à Paris, de Woody Allen 
Le complexe du castor, de Jodie Foster 
The artist, de Michel Azanavicius 
La conquête, de Xavier Durringer 
Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence, de Rob Marshall 

Un certain regard :
Restless de Gus Van Sant
Hors Satan de Bruno Dumont
The Hunter de Bakur Bakuradze
Halt auf freier ftrecke d'Andrea Dresen
Martha Marsy May Marlene de Sean Durkin
Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki
Lover Boy de Catalin Mitulescu
Yellow sea d' Hong-Jin Na
Miss Bala de Gerardo Naranjo
Travailler fatigue de Julianna Rojaf et Marco Dutra
L'exercice de l'état de Pierre Schoeller
Ari Rang de Kim Ki-Duk
Les neiges du Kilimanjaro , de Robert Guédiguian
Skoonheid d'Olivier Hermanus
The day he arrives d'Hong Sang-Soo
Tatsumi d'Eric Khoo
Bonzaï de Cristian Jimenez
Toomelah d'Ivan Sen

À part Dumont, Van Sant et Guediguian, je ne connais pas les autres réalisateurs de cette section ! 

Rendez-vous le 22 mai pour savoir quel est le palmarès de ce 64e Festival !

10

Livr@ddict Mag n°5 : Spécial Vampires

Posté par Frankie le 12 avril 2011 à 11:23 - Catégorie :
Le Livraddict Mag revient pour un 5e (et apparemment dernier) numéro entièrement consacré aux vampires ! 
Dans ce numéro, vous retrouverez donc tout ce qui touche aux vampires dans la littérature, depuis la naissance du mythe tel qu'on le connaît, au XVIIe siècle, jusqu'aux nouveaux codes vampiriques actuels des séries bit-lit actuelles en passant pas le succès planétaire de Twilight.
Il y a également un article consacré aux vampires dans les séries télé et une BD très marrante illustrée par Sita !
Je dois dire que ce magazine est de toute beauté et un must-read pour qui aime la littérature vampirique ! 
Malheureusement, comme je l'ai dit au début, ce dernier numéro du Livraddict Mag risque fort d'être le dernier car c'est beaucoup de travail pour la livraddict Team pendant de longs mois alors que tous ont des métiers, des familles, en plus de leur implication dans Livraddict !

Je veux donc remercier ici tous ceux qui ont donné de leur temps pour nous offrir un très beau magazine tous les trimestres depuis 1 an.
Merci à Baba, El jc, Emeralda, Fée bourbonnaise, Heclea, Jess, Mallou, Nathalie, Sita, Thalia qui nous ont concocté tous les numéros, ainsi qu'à Mycoton, Setsuka, Merkillia, Constance, Lelf, Folfaerie, Renan, Waylander, Snow, Nymi, MaxoO, Miss Spooky, Muffin, Deliregirl1 Liyah, Lexounet222, Enara, Iluze, Flo_Boss, MyaRosa et LuCa qui ont participé à un ou plusieurs numéros.

Vous pouvez trouver le magazine en PDF ici ou en lecture directe .

17

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (25)

Posté par Frankie le 11 avril 2011 à 09:38 - Catégorie : ,
25e (eh oui, déjà !) rendez-vous sur nos lectures de la semaine passée et à venir et après avoir commencé chez Mallou, c'est chez Galleane que nous regroupons nos liens dorénavant.

- La semaine dernière, j'ai fini Le portail de la Sor'cière de James Clemens et j'ai commencé Darkfever (Fièvre noire), tome 1 des chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning. Ce livre en VO se lit très bien et c'est assez sympathique.

- Aujourd'hui, je finis Darkfever (il me reste moins de 30 pages) et je continue dans la bit-lit VO avec le tome 3 des aventures de Georgina Kincaid avec Succubus Dreams. J'espère que ce tome 3 me convaincra davantage que les deux premiers.

- Cette semaine, je lis donc Succubus Dreams et je continuerai avec un livre young adult/fantasy, faisant partie curieusement du baby challenge bit-lit sur Livraddict, avec Deux cierges pour le diable de Lauren Gallego Garcia.. Je pense que ces deux livres me tiendront la semaine !

À la semaine prochaine !


14

Le portail de la Sor'cière, Les Bannis et les Proscrits, tome 4 de James Clemens

Posté par Frankie le 8 avril 2011 à 09:11 - Catégorie : , ,
Titre original : Wit'ch Gate

Attention, spoilers sur les tomes précédents !

Résumé :
Maintenant que Val'loa est sauvée et le Journal Sanglant récupéré et déchiffré, pas question pour Elena, Er'ril et leurs amis de se reposer. Alaséa est toujours sous le joug du Seigneur Noir qui tire sa puissance des 4 portails du Weir et  ils doivent les détruire avant de pouvoir s'attaquer à celui-ci. La petite communauté va encore se séparer pour mener à bien cette périlleuse mission dont certains ne reviendront sans doute pas ou seront changés à jamais.

 Mon avis :
C'est toujours un grand bonheur de retourner dans le monde d'Elena et de ses amis et je dois dire que j'ai trouvé ce tome-là encore meilleur que les trois précédents. Sans savoir dire vraiment pourquoi, en fait, car j'avais déjà beaucoup aimé le tome 3 mais j'ai senti que je prenais encore plus de plaisir à suivre les aventures de chacun.

Après la terrible bataille pour la reconquête de Val'loa ayant permis de récupérer (et de déchiffrer) le Journal Sanglant, les factions alliées bataillent pour décider de la marche à suivre... Or, rien ne pourra vraiment se faire sans la destruction des quatre portails du Weir qui donnent sa puissance au terrible Seigneur Noir. Elena décide alors que leur prochaine étape passe par cette destruction. La communauté autour d'Elena se divise donc en 3 parties, s'éparpillant du Nord au Sud en passant par l'Ouest et le terrible Gul'gotha (le 4e portail étant détenu par Shorkan) afin d'accomplir cette mission. Le chemin jusqu'à la destruction des portails est semé d'embûches, de trahisons, de coups bas mais aussi de victoires, de bonheurs et de joie. Tous ne reviendront pas mais les survivants resteront meurtris et marqués à jamais...

Je dois dire que c'est un roman qui se lit extrêmement vite malgré ses 750 pages (en édition de poche) et qui est plein de rebondissements, d'aventures, d'émotions. On ne s'ennuie pas une seconde tellement il se passe de choses. Il faut dire que le fait que le groupe soit divisé en 3 permet d'avoir 3 fois plus d'action ! :) Quand un groupe vient d'essuyer une attaque et s'en sort de justesse, hop on passe à un autre qui subit aussi des revers et des contretemps ou à un autre qui doit lutter pour sa survie. Et ça donne un rythme trépidant et haletant à tout le livre. Surtout qu'à chaque fois, l'auteur nous laisse en plan, sur un cliffhanger où l'on se demande comment ça va tourner !

Je ne saurais dire quelle partie j'ai préféré aux autres car je les ai toutes aimées tour à tour. Peut-être que mes préférence iraient davantage vers celle qui se passe dans le Sud, dans le désert, avec Joach, Sy-wen, Kast et Méric (et une nouvelle venue, Kesla) et celle qui se passe au Nord et qui était déjà partie dans le tome 3, emmenée par Mycelle, Kral, le Prince Tyrus, les jumeaux Sil'ura, Mogweed et Fardale ainsi qu'une revenante, la douce Nyphai, Nee'lahn. Ces deux groupes nous offrent leur lot d'émotions et de palpitations mais la partie où on trouve Elena, Er'ril, Tol'chuk et Mama Freda n'en est pas moins intéressante, loin de là.

Si je devais émettre un bémol sur ce tome 4, c'est la reprise encore une fois de la trame de la séparation de la communauté en plusieurs groupes et qui fait qu'on a moins le temps de s'attacher à certains personnages qui sont pourtant essentiels. :) Par exemple, j'aime bien Elena et Er'ril mais je préfère nettement être en compagnie de Sy'wen et Kast, des jumeaux ou de Joach et Kesla.

Et autre mini bémol, comme dans le tome 3, je trouve que l'auteur fait preuve de facilité pour les rapprocher et même si je ne suis pas contre leur histoire d'amour et qu'elle me plaît assez, je trouve qu'on vibre davantage avec les autres histoires d'amour confirmées ou sous-jacentes.

Dans ce tome, j'ai beaucoup aimé qu'on visite le pays dans ses grandes largeurs, ça donne lieu à un univers vraiment riche et l'auteur sait vraiment nous enchanter avec ses descriptions de villes, de paysages, de châteaux, volants ou pas. J'ai beaucoup aimé tout ce qui se passait dans le désert et dans le Nord et la description du Gul'gotha m'a fait frémir.

Concernant les personnages, j'ai eu une préférence pour Mycelle et Kesla. On connaît Mycelle depuis deux tomes maintenant et il y a quelque chose dans le personnage qui me plaît énormément. Quant à Kesla, même si c'est un tout nouveau personnage, j'ai beaucoup aimé ce qu'elle était, ce qu'elle vivait et sa relation touchante avec Joach.

La dernière fois, c'est Sy'wen et Kast qui m'avait le plus conquise et je dois dire que là aussi, je les aime toujours autant. Ils dégagent beaucoup d'amour et d'émotions et j'ai toujours peur qu'il leur arrive quelque chose.

Quant à Fardale, je l'adore ! :) En revanche, j'accroche nettement moins à Mogweed qui est toujours aussi veule, comploteur et jaloux !

Le fait que j'aime particulièrement ces 5 personnages ne veut pas dire que je me désintéresse des autres, ils ont tous leur intérêt, ils sont tous aussi touchants, que ce soit Elena, Er'ril, Tol'chuk, Méric ou Kral et l'histoire ne serait rien sans eux tous. Il leur arrive à tous quelque chose qui nous fait trembler pour leur vie et on imagine mal perdre l'un d'entre eux.

Le style de l'auteur est vraiment très agréable. On se laisse vite emporter par l'histoire qu'il nous propose, sa plume qui nous embarque vers des mondes inconnus, qui décrit si bien les batailles et les sentiments. J'ai beaucoup de plaisir à le lire et certains passages m'ont énormément émue ou attristée.

En conclusion, encore un excellent tome avec beaucoup d'action et que j'ai même préféré aux précédents. J'ai hâte de savoir comment tout cela va se terminer et normalement nous ne devrions pas avoir trop longtemps à attendre puisque le tome 5 est annoncé en poche pour l'été prochain. Et si vous voulez savoir si nos amis arriveront à se débarrasser des terribles portails du Weir, qui reviendra ou qui tombera au champ d'honneur, lisez vite ce 4e tome.

Note :



Lecture commune organisée par Mycoton  avec isalor, Iluze, (Deliregirl), Karline, Galleane, Phooka, Eden, Aragorn.

17

Lectures communes du 1er semestre 2011 - Partie 4

Posté par Frankie le 6 avril 2011 à 13:37 - Catégorie : ,
Depuis ma dernière chronique sur mes lectures communes, de nouvelles LCs sont venues encore se rajouter à ce premier trimestre ! Eh oui ! ;)

Poursuivant sur sa lancée, Ptitetrolle nous propose de continuer à lire L'assassin royal de Robin Hobb, avec ce tome 9, Les secrets de Castlecerf. La lecture aura lieu pour le 16 mai et nous serons accompagnées de Niënor et Minidou.








Fin mai, je m'attellerai à une lecture commune qui durera plusieurs mois. En effet, Harmony Petite Sorcière nous propose de lire l'intégrale du Monde de Narnia de C.S. Lewis, à raison d'un Chapitre (livre) par mois. Ça commence le 31 mai pour se finir le 30 novembre. J'ai cette intégrale dans ma Pal depuis des années. Je l'avais achetée quand le premier film était sorti en espérant que mes enfants le liraient (et que moi aussi !). Résultat, il est resté au fond de la bibli à se morfondre. Il y a avait déjà eu une lecture commune de ce style l'an dernier et j'avais loupé le coche. Là, je m'y colle, c'est l'occasion ou jamais ! ^^ Je serai aussi en compagnie de Mandy88, Naminé, bebere, TheChouille, Kactusss, Murielle.



Après avoir été emballée par le tome 3 des Dossiers Dresden de Jim Butcher, j'ai lancé une lecture commune sur ce tome 4, Fée d'hiver. Ce sera pour le 24 juin et je serai (pour le moment) en compagnie de Morgouille, Zatoun, Yumiko, Deliregirl, Taliesin, Heclea, (Lou) et Petit-lip.








Nanet a proposé cette lecture commune sur le tome 1 de Fablehaven de Brandon Mull, Le sanctuaire secret. Il fait partie du Baby Challenge Fantasy sur Livraddict et c'est donc l'occasion de le lire. Je le lirai en VO. Sur cette LC qui aura lieu le 30 juin, il y aura aussi Malorie57, Simi, Korto, Grazyel, Ardanuel, SophieLJ, (reveline), Sisol, livr0ns-n0us, isa1977 et strawberry.







Je pense que le planning du premier semestre est bien chargé et je ne sais pas si j'ajouterai d'autres LCs !  Mais on ne sait jamais ! ^^

Je vous rappelle que vous pouvez voir le planning de toutes mes lectures communes sur les pages de mon blog dans la colonne de gauche.

23

Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini

Posté par Frankie le 5 avril 2011 à 09:41 - Catégorie : , , , ,
Titre original : The Kite Runner

Résumé :
Dans le Kaboul des années 60 et 70, Amir et Hassan grandissent côte à côte, comme des frères. Amir est un Pachtoun sunnite tandis qu'Hassan est un Hazara chiite et son serviteur de par ses origines. Malgré tout, ils vivent heureux et leur enfance s'égrène au rythme des concours de cerfs-volants l'hiver. Jusqu'au jour où Amir fait preuve de lâcheté envers Hassan et leur amitié est brisée à jamais. Le remord poursuivra longtemps le jeune homme, même quand il s'exile avec son père aux État-Unis après l'invasion soviétique dans son pays. En août 2001, il reçoit un coup de fil qui lui dit qu'il a enfin l'occasion de se racheter. Et voilà Amir qui retourne dans l'Afghanistan des Talibans et l'occasion pour lui de se mettre en paix...

Mon avis :
Cela faisait longtemps que j'avais ce livre dans ma Pal, depuis bien 3 ans et je ne trouvais jamais le temps de l'en sortir. Déjà l'an dernier, j'avais voulu le lire mais l'occasion fut manquée. Aussi, cette année, j'ai fait ni une ni deux et j'ai organisé une lecture commune sur Les cerfs-volants pour "m'obliger" à le lire. Et j'ai bien fait. Car ce livre est une merveille ! Je l'ai adoré.

Dans les années 1960 et 70, la vie à Kaboul est agréable et douce... pour qui a de l'argent. Amir a la chance d'être né Pachtoun et Sunnite, fils d'un riche homme d'affaires. Il souffre de ne pas être tel que son père le voudrait et fait tout pour attirer son attention et son amour. Il grandit en compagnie de Hassan qui lui est né Hazara et Chiite. Dans une Afghanistan qui pratique pratiquement un système de caste, être un Hazara chiite c'est être considéré comme un moins que rien et être en butte aux préjugés. Voilà pourquoi Hassan est le serviteur d'Amir alors qu'ils ont été élevés ensemble et grandissent comme des frères. Voilà pourquoi Amir ne pourra jamais considérer son frère de lait comme son meilleur ami. Et pourtant, ils en partagent des jeux pendant les 12 premières années de leur vie dont les concours de Cerfs-volants où tous deux excellent à surpasser leurs concurrents ! C'est d'ailleurs à l'occasion d'un de ces fameux concours que Amir commet la pire des lâchetés envers Hassan, lâcheté qui va briser leur amitié et laisser Amir avec ses remords...

1981, les russes occupent l'Afghanistan et Amir et son père partent vivre en Californie parmi la communauté Afghane.

Août 2001, Amir reçoit un coup de fil qui lui dit qu'il a l'occasion de racheter sa faute et qu'il doit venir d'urgence au Pakistan. De là, il va partir pour un voyage éprouvant dans le Kabout des Talibans marcher sur les traces de son passé et peut-être finir par faire la paix avec lui-même...

J'essaie d'épurer au maximum mon résumé car ce serait dommage de vous dévoiler ce livre. C'est un roman qui se découvre, qui se déguste et qu'il faut lire ! Comme je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt ! C'est vraiment une histoire magnifique, terrible et prenante.

Le roman se découpe en 3 parties distinctes:
La vie des deux enfants dans les années 60 et 70. L'exil d'Amir et son père aux USA puis le retour d'Amir à Kaboul à l'été 2001. Chaque partie est

J'ai été emportée par l'histoire tragique de ces deux enfants que le malheur a frappé à un moment. J'ai été emportée par l'Histoire avec un grand H, l'invasion russe, lesTalibans dont on connaît maintenant la cruauté depuis 10 ans. Ensuite, j'ai été émue par le retour d'Amir sur les traces de son passé, retrouvant les rues de son enfance mais ô combien différentes !

On ne peut pas parler de ce livre et de Kaboul sans bien sûr évoquer son Histoire. Je ne savais pas grand-chose de l'Afghanistan avant qu'on en parle en 2001. Mais on peut supposer qu'on y vivait comme dans bien d'autres pays semblables, comme l 'Égypte ou l'Iran, avec ses riches et ses pauvres. Je trouve que l'auteur arrive superbement bien à retranscrire la vie à Kaboul en 70, les cinémas qui passaient des films étrangers, les marchés colorés, les difficultés (pour ne pas dire les exactions) rencontrées par ceux qui ne faisaient pas partie des Pachtoun pour la tribu ou des Sunnites pour la religion. L'Inde et son système de caste n'étant pas très loin, j'ai parfois eu l'impression de le retrouver  malheureusement dans le mode de vie afghan. Mais si on peut s'indigner de la façon dont étaient traités certains afghans sous la monarchie, que dire alors de l'horreur subie par ces pauvres gens quand les Talibans ont pris le pouvoir et qui ont imposé un islamisme intégriste issu du Wahhabisme saoudien !

On a tous en tête la destruction des bouddhas de Bamiyan au printemps 2001 et les femmes engrillagées sous des burkas, fantômes bleus n'ayant pas le droit à la parole. Dans le livre, il y a plusieurs scènes chocs (et choquantes) quand Amir retourne à Kaboul mais celle qui m'a le plus marquée c'est celle, plus anecdotique, de cette femme allant au marché un jour, s'indignant contre le marchand et s'adressant à lui "comme avant" et se faisant réprimander fortement par la police de moeurs parce qu'on ne s'adresse pas directement aux hommes. On s'aperçoit que les pauvres afghans ont basculé tout à coup dans l'archaïsme le plus dur. Depuis le renversement des Talibans, je ne sais plus du tout si les femmes sont encore obligées ou pas de se couvrir pour sortir ou si leur situation a changé.

Pour en revenir au roman, la partie historique, toute importante soit-elle, n'est qu'une toile de fond et c'est bien l'histoire d'Amir et d'Hassan qui est importante. Sans les non-dits et les secrets, les deux enfants auraient pu devenir plus proches et Amir aurait peut-être réagi différemment lors de ce terrible hiver de 1975. Hassan idôlatrait Amir qui le considérait comme son serviteur et qui voulait, lui, se faire remarquer de son père, indifférent. Toute la tragédie découle de là.

Pour moi les deux parties les plus intéressantes sont bien sûr l'enfance d'Amir et d'Hassan puis le retour d'Amir au Pakistan et en Afghanistan. Mais la partie où on suit sa vie aux USA est très bien aussi. Je l'ai trouvée plus mélancolique, avec le père qui décline et qui n'est plus le flamboyant homme d'affaires afghan qui recevait le tout Kaboul. J'ai beaucoup aimé cette immersion dans la communauté afghane aux USA et voir grandir et vieillir Amir.

La dernière partie sur le retour d'Amir dans son pays natal est des plus poignantes. Sans vouloir trop en dire, c'est celle qui amène le plus les larmes aux yeux et l'on vit avec Amir chacun de ses pas dans kaboul, chacune de ses rencontres, bonnes ou mauvaises.

Concernant les personnages, il y a bien sûr Amir le personnage principal et le narrateur. Il est sans concession envers lui et ses actes et on sent bien toute la détresse de cet enfant sans mère qui ne cherche qu'à plaire à son père et qui n'y arrive pas. Ainsi que sa jalousie envers Hassan qu'il considère comme un sous-fifre, pas forcément parce qu'il est Hazara mais parce que son père éprouve plus d'intérêt envers ce garçon. J'ai beaucoup aimé l'adulte qu'il devient même s'il est finalement toujours un peu en retrait par rapport aux événements ! Je ne sais pas très bien comment l'expliquer, mais on sent une distance entre lui et sa vie, sans doute à cause de la culpabilité qu'il éprouve pendant presque un demi-siècle. Il raconte sa vie mais sans avoir l'air de beaucoup s'y impliquer, même s'il aime sa femme, sa vie américaine. Mais c'est quand il retourne à Kaboul qu'il laisse enfin tomber le masque et ses émotions.

J'ai énormément aimé Hassan, ce jeune garçon a qui la vie n'a rien donné et qui est toujours joyeux, fidèle, amical et donnerait sa vie pour Amir et dont il ne doute pas un instant que ce soit réciproque même s'il sent la distance entre eux du fait de leurs conditions sociales respectives.

Quant aux autres personnages, certains sont touchants, attachants, comme Soraya l'épouse d'Amir, ou Rahim Khan, l'ami du père d'Amir, un homme bon qui comprend tout, d'autres moins comme le père mais comme il est vu à travers les yeux de son fils on peut penser que ce n'est pas une vision très objective ! :)

La plume (du moins sa traduction) de l'auteur est très belle, fluide. On se laisse porter par ses mots qui nous emportent dans Kaboul ou aux État-Unis, qui nous font frémir ou pleurer. J'ai trouvé ce livre très agréable à lire, très poignant parfois et la fin nous émeut profondément. C'est un livre dont la petite musique me reste en tête et que j'ai envie de relire si je peux.

En conclusion, un magnifique livre sur deux enfants pris dans les tourments de leurs conditions, sur la vie en Afghanistan et ce qu'est devenu ce pays et si vous voulez savoir quelle lâcheté Amir a pu commettre envers Hassan ou ce qu'ils sont tous devenus 25 ans après, lisez cette superbe histoire ! C'est un véritable coeur de coeur en ce qui me concerne et vous savez que je ne suis pas très "coup de coeur" ! :)

Note :



C'est donc une lecture commune que j'ai organisée et à laquelle participent Nanet, Léo Elfique, isa1977, Exxlibris, (A S K), Stellade, Céline031, Livrons-nous, Fleurdusoleil, ô pale étoile, Felina, Yogi, Eden-Space, Bambi_Slaughter, Achille49 et Korto.


Ce livre fait aussi partie du Big Challenge Livraddict 2011
5/12

Il compte aussi pour le Baby Challenge Drame
8/20

Et il est le H de mon challenge 26 livres - 26 auteurs
3/26

12

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (24)

Posté par Frankie le 4 avril 2011 à 09:38 - Catégorie : ,
C'est lundi et c'est donc le rendez-vous sur nos lectures au cours de la semaine passée, aujourd'hui et la semaine à venir. C'est Galleane qui gère ce rendez-vous hebdo initialement proposé par Mallou.

- La semaine dernière, j'ai fini Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini. Vous aurez mon avis définitif demain mais j'ai adoré ! J'ai aussi commencé Le portail de la Sor'cière, tome 4 des Bannis et Proscrits de James Clemens.

- Aujourd'hui, je lis Le portail de la Sor'cière. Le livre fait 760 pages, j'en suis à un peu plus de la moitié.

- Cette semaine, je vais déjà finir Le portail de la Sor'cière, et je vais lire en VO, Darkfever (Fièvre Noire), tome 1 des Chroniques de Mackayla Lane de Karen Marie Moning, pour une lecture commune mi-avril. C'est classé bit-lit mais j'ai l'impression que c'est plus de l'urban fantasy.


Voilà, c'est tout pour cette semaine !

26

Les Vampires de Manhattan, tome 1 de Melissa de La Cruz

Posté par Frankie le 2 avril 2011 à 11:42 - Catégorie : , , , , ,
Titre original : Blue Bloods

Résumé :
À Manhattan, la jeunesse dorée de l'Upper East Side, emmenée par les jumeaux Jack et Mimi Force, fait la pluie et le beau temps. Schuyler Van Alen, issue d'une des plus vieilles familles de New York, se sent toujours en décalage par rapport à ses compagnons de classe du prestigieux lycée Duchesne. Alors qu'elle vient d'avoir 15 ans, sa vie change du tout au tout et elle s'aperçoit qu'elle n'est pas si différente d'eux alors qu'un mystérieux prédateur s'en prend aux jeunes de son entourage...

Mon avis :
Si les vampires de Twilight évoluaient parmi les jeunes gens riches et beaux de la série TV Gossip Girl, ça donnerait Les Vampires de Manhattan. Un livre à priori superficiel où le paraître, le pouvoir et l'argent régissent la vie de la jeunesse dorée de Manhattan mais qui finalement se révèle plutôt intéressant avec ses nouveaux codes vampiriques.

Depuis toujours, Schuyler Van Alen, issue d'une des plus vieilles familles New-yorkaises, fréquente le prestigieux lycée privé Duchesne où Mimi Force, la Queen B. des adolescentes de l'école édicte ses règles. Schuyler se sent depuis toujours en marge de ses congénères qui ne jurent que par les marques vestimentaires et les codes où dominent l'argent et elle passe la plupart de son temps avec son ami Oliver.

Alors qu'elle vient d'avoir 15 ans, elle remarque des changements sur son corps, des veines qui apparaissent bizarrement ainsi que des cauchemars et la sensation de se trouver ailleurs, parfois. Elle apprend alors qu'elle fait partie d'un peuple très ancien et très puissant dont tout son entourage fait également partie. Elle n'a pas le temps de digérer la nouvelle que sa communauté doit faire face à un prédateur qui s'en prend aux jeunes de son espèce...

Cela faisait presque un an et demi que ce livre VO traînait dans ma Pal sans que je n'ai jamais pris le temps de le lire. Mais grâce au baby challenge bit-lit de Livraddict et la lecture commune organisée dessus, j'ai pu enfin découvrir ces fameux vampires de Manhattan.

Je dois le dire tout de suite, j'ai bien cru que j'allais plusieurs fois jeter le livre par la fenêtre pendant la première moitié de ma lecture ! Je veux bien croire qu'on soit dans un univers à la Gossip Girl mais l'auteur prend un malin plaisir à présenter ses personnages par leurs tenues vestimentaires et surtout par les marques qu'ils arborent que ce soit les vêtements, les montres, les chaussures ou les sacs ! J'avais les dents qui grinçaient constamment dès l'arrivée d'un nouveau perso car je dois le reconnaître, les marques et moi, ça fait 12 000 ! Qu'est-ce que ça m'a énervée ! Je me suis dit que je n'allais pas pouvoir continuer.

Cependant, l'histoire était intrigante et intéressante. Car sous couvert des codes propres à la littérature jeune adulte où la jeune ado découvre que son corps change, et où elle tombe amoureuse du  bô mec qui passe et j'en passe, la réinterprétation du monde des vampires par Melissa de  la Cruz est tout à fait originale. J'ai beaucoup aimé qu'elle mêlent des mythes religieux à ceux des vampires en  en faisant des créatures tout à fait intrigantes.

Sous le bling-bling et le côté société secrète américaine, le passé de ces vampires m'intéresse bien, ainsi que leur futur et ce qui attend le lecteur dans les tomes suivants. J'ai aussi envie d'en savoir davantage sur Schuyler qui est, en plus, différente des autres.

J'ai aussi beaucoup aimé tout ce qui était historique et, en particulier, les extraits de journaux de Catherine Carver qui arrive sur le Mayflower et nous parle d'une colonie disparue (celle de Roenoke qui a vraiment existé et vraiment disparue mystérieusement).

Au rayon des choses qui m'ont déplu, je l'ai déjà dit, c'est cet étalage de marques, le fait que l'auteur nous décrive une société, certes millénaire, mais qui reste dans le paraître et le futile et également que finalement tout reste assez superficiel dans ce tome. Et c'est vraiment un tome 1. Pas une histoire qui pourrait se conclure comme ça si l'envie nous prenait d'arrêter là. Du coup, on n'a pas le temps de faire vraiment connaissance avec les personnages, même si on a bien le temps de détester Mimi Force, je vous l'accorde ! ;) Mais le reste n'est qu'effleuré et c'est dommage. Bref, on reste sur notre faim en refermant ce premier opus. Surtout que si le roman met longtemps à démarrer (on fait connaissance avec tout le monde pendant une bonne moitié), la conclusion est très rapide. Du coup, on n'a pas le temps de vraiment apprécier les moments passés avec les personnages et leurs secrets. Mais, finalement, c'est machiavélique parce qu'au bout du compte on a envie de lire la suite ! ;)

Côté personnages, j'ai bien aimé Schuyler (Theodora dans la VF, au cas où vous vous demanderiez "mais qui est cette Schuyler dont elle nous parle depuis le début ???"). Semblable à ses congénères d'autres romans YA (15-16 ans, un peu en marge, se comportant comme une adulte) je la trouve moins idiote que la moyenne, même s'il suffit que Jack Force lui adresse la parole pour qu'elle devienne une vraie bécasse énamourée ! En tout cas, son personnage a du potentiel, et est intéressant et j'ai envie d'en découvrir plus sur elle et sa famille.

Un personnage qui m'a beaucoup plu c'est Bliss, une des "Blue Bloods". Je ne sais pas, il y a quelque chose qui passe bien avec elle, je la trouve presque plus intéressante que Schuyler.

J'ai bien aimé Oliver, le meilleur ami de Schuyler, j'aime bien le tandem qu'il forme avec elle.

Concernant les autres persos, les ados Jack et Mimi ou les adultes, je n'ai pas grand chose à en dire.  Ils sont très stéréotypés. Je sais que c'est intentionnel mais c'est pénible. Jack a du potentiel en tant que personnage intéressant mais pour le moment c'est trop un fils à papa et un frère à soeur pour que je l'aime vraiment.

Le style de l'auteur est simple, pas compliqué à lire, sauf qu'elle abuse de mots ou de phrases composés avec des tirets et qu'il faut parfois tirer sur le fil de l'écheveau  pour comprendre ! Et puis, bon, son abus des marques casse le rythme de lecture.

Petite mention spéciale pour la couverture de mon édition VO qui est très belle (à mon avis et en tout cas plus que la version française) avec les crocs dans le cou de la fille qui sont en relief.

En conclusion, un premier tome intéressant et une série prometteuse mais plombé par l'abus de l'usage de marques et de personnages stéréotypés. Ceci dit, j'ai envie de connaître la suite surtout que j'ai les deux tomes suivants dans ma Pal. Et si vous voulez savoir d'où descendent les Blue Bloods et en quoi Schuyler est différente de ses congénères, lisez ce tome 1 !

Note :



Lu en version originale.

C'est donc une lecture commune organisée par Galleane avec Karline, Elodesign, Eden1487, Mycoton, Thechouille, Platinegirl, Well read kid, Mimipouss, Aidoku, Juna62, Nastasia, Mabiblio, Sakina, Melisende, Perdre une plume, Nane42, Korto, Sofynet, Reveline, Everbook, LaetiChOùuxx, Flof13 et Basset.

Ce livre fait aussi partie du Baby Challenge bit-lit Livraddict
12/20
Ce qui m'assure déjà une médaille de bronze !

Et il fait partie de mon tout nouveau Challenge Fang's addict !
1/

6

Le cas Jack Spark, saison 3 - Hiver Nucléaire de Victor Dixen

Posté par Frankie le 1 avril 2011 à 14:10 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Les Xénotrons ont envahi la terre créant une atmosphère apocalyptique et un hiver perpétuel. La résistance s'organise et Jack Spark et ses amis vont chacun avoir un rôle à y jouer. Mais l'ennemi ne vient pas seulement du ciel, le mal vient également des exorcistes emmenés par le Padre Da Silva qui ne reculera devant rien pour arriver à ses fins et qui désire détruire Jack par tous les moyens...




Mon avis :
Attention spoilers sur les précédents tomes !

L'été dernier, grâce à un partenariat entre les Éditions Jean-Claude Gawsewitch et Livraddict, j'avais découvert Jack Spark, ce drôle de garçon aux cheveux bleus et ses amis qui nous emmenaient dans des aventures palpitantes lors de deux tomes trépidants. J'ai donc été très heureuse quand Jess m'a proposé ce partenariat sur le 3e tome et c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé le monde très particulier des fés de Victor Dixen.

À la fin du tome 2, nous avions laissé tous les protagonistes dans des situations critiques ou du moins dangereuses alors que les Xenotrons allaient envahir la Terre.

Nous retrouvons donc les protagonistes de l'histoire quelques semaines plus tard alors qu'une nuit polaire recouvre la Terre. Les Xenotrons se sont rendus maître des lieux et font des hommes des Nécrosés (des morts-vivants) ou des Boursouflés (hommes infectés par les spores des Xénotrons et qui gonflent et deviennent de redoutables machines de guerre). Le groupe de jeunes humains et de Fés est éclaté mais tous ont réussi à survivre et vont finir par se rejoindre à Paris où la résistance se met en place et est menée par Jack Spark.
Pendant ce temps, les exorcistes menés par le terrible Padre Da Silva organise également la contre-offensive non seulement contre les Xénotrons mais également contre les Fés. Au milieu de tout ça, Sinead, la belle rousse dont Jack est amoureux qui est a été infectée par Vlad, le fé vampire... Jack arrivera-t-il a sauver l'humanité du sort qui l'attend, à terrasser le maléfique Padre Da Silva et à récupérer son cher amour..?

Je dois dire que c'est assez difficile de faire un résumé court et cohérent sur ce tome 3 qui est dense, épais et où il se passe toujours quelque chose ! Deux choses caractérisent Hiver Nucléaire : Sa noirceur et l'action.

Voilà un roman très sombre, angoissant, à tel point que je me suis demandé si c'était vraiment un livre jeunesse ! :) Les forces du mal sont tellement puissantes ou présentes qu'on se demande vraiment comment une poignée de rebelles, même Fés, peut en venir à bout ! C'est donc parfois terriblement noir et pessimiste et je ne le conseillerais pas aux jeunes ados sensibles ! Mais il ne faut pas que ça arrête tous les autres, ceux qui adorent ce genre d'histoire où l'on croit que tout est perdu pendant presque tout le livre ! Parce que sous la noirceur, il y a quand même l'amitié, l'amour, même malmenés et l'espoir.

Et je parlais d'action et de l'action, il y en a à revendre ! Il se passe toujours quelque chose dans ce roman et il est sans temps mort ! Pas le temps de s'ennuyer ou, pour nos héros, de se poser. On est sans arrêt tenu en haleine, nous demandant comment ils vont se sortir des pièges qui se referment sur eux ou s'ils vont s'en sortir, tout bonnement !

Dans ma chronique du premier tome, j'avais dit qu'il tirait sur du Stephen King, dans celle du 2e que c'était véritablement un livre de science-fiction et ce troisième est un mélange des deux, de la science-fiction apocalyptique comme King l'a fait avec Fléau ou Cellulaire.

J'ai particulièrement aimé les scènes qui se passent dans une petite école perdue dans la lande irlandaise, avec Fox, ce voyou qui découvre la bonté et le dévouement grâce à Miss Murphy et ses petits élèves.

La religion tient un rôle important dans ce livre puisque les héritiers de l'Inquisition font tout pour se rendre maîtres de la situation et veulent instaurer une suprématie chrétienne, considérant les Fées comme des ennemis. On se rend compte à quel point les extrémismes sont dangereux...

J'ai aimé retrouver le Jack du tome 1, l'ami fidèle, l'amoureux, le héros. Dans le deux, il était moins sympathique, plus tourné vers le "dark side" et, même si c'était un peu un passage obligé pour accepter sa condition, ça me faisait mal au coeur de le voir si froid. Là, il a tout pour plaire ! :)

J'ai beaucoup aimé les autres amis, avec une mention particulière pour Josh que j'ai beaucoup apprécié. Quant à la belle Sinead, son parcours n'est pas semé de roses et ses retrouvailles avec Jack passeront par de nombreuses épreuves... Je pourrais aussi vous parler de Kasandra, de Ti-Jean, de Mary-Ashley également mais, je ne veux pas trop dévoiler ce qui fait le coeur de ce livre, ses personnages attachants et plein de bravoure.

Quant au méchant, le Père da Silva, il est vraiment une caricature du méchant mégalo, ancré dans ses convictions. Il est sans nuance.

J'ai particulièrement aimé le style de Victor Dixen dans ce troisième roman. Il reste jeunesse avec ses onomatopées, genre Vraoummm ou Gizzz :)) qui parsèment les différents chapitres et font respirer le lecteur, mais je trouve que le niveau est plus élevé que dans la plupart des autres livres jeunesse. Tout au long du livre, il y a une réflexion philosophique, morale, un vocabulaire plutôt haut de gamme qui en font un roman ado très particulier. J'aime que l'auteur s'adresse à son lectorat comme à des (jeunes) adultes et non pas comme à des bébés qui ne pourraient pas comprendre le sens de la vie, du choix, de la mort. C'est ce qui me plaît ici.

Je dois dire aussi que j'ai beaucoup aimé le fait que ce livre se lise très rapidement. Il est très épais, 650 pages et pourtant il se lit très vite. On est tellement pris par l'histoire qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte. À la fin du livre, il y a une encyclopédie sparkienne, reprenant les termes propres à l'univers de Jack Spark et j'ai trouvé cela très bien.

En revanche, je pensais que c'était une quadrilogie (avec les 4 saisons) et apparemment, Victor Dixen a choisi d'en faire une trilogie et d'en terminer avec Jack Spark sur cet Hiver Nucléaire. À moins qu'il ne se passe quelque chose qui justifie une saison printanière ! Je peux toujours espérer ! :)

En conclusion, un 3e tome qui conclut la saga Sparkienne de bien belle façon et qui, malgré sa noirceur, vous enchantera en vous emmenant sur les traces de Jack et ses amis sans temps mort. Et si vous voulez savoir comment Jack arrivera à sauver la belle Sinead et s'il arrivera à sauver le monde des Xénotrons et du maléfique Da Silva, lisez ce tome !

Et je remercie vivement les Éditions Jean-Claude Gawsewitch et Livraddict pour ce partenarait particulièrement réjouissant !

Note :

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.