14

Le prophète blanc, L'assassin Royal, tome 7 de Robin Hobb

Posté par Frankie le 28 février 2011 à 16:37 - Catégorie : , ,
Titre original : Fool's Errand (The Tawny Man - Part 1)

Résumé :
15 ans après avoir quitté Castelcerf meurtri, Fitz vit tranquille et éloigné de tous, avec pour seule compagnie Œil de nuit, son loup fidèle, Heur un enfant adopté et Astérie, la ménestrelle, qui vient le voir de temps en temps. Or voici que tout à tour, Umbre son ancien mentor et le Fou, son ami, viennent le voir pour le tirer de sa retraite afin qu’il rentre à Castelcerf où l'on a besoin de lui. Le prince Devoir aurait disparu et seul Fitz a les moyens de le retrouver. Fitz hésite à retourner dans le pays qui l'a blessé et où tout le monde le croit mort...

 Mon avis :
 La saga de L'assassin royal est une référence dans le monde de la Fantasy, à juste titre, je dirais. J'avais été emballée par ma lecture des 6 premiers tomes et l'histoire de FitzChevalerie, bâtard à la cour de Castelcerf, assassin royal, manipulé par beaucoup, possédant le Vif (une magie animale, honnie et décriée), et l'Art, la magie royale.
Je ne vais pas vous faire un résumé des 6 épisodes précédents, vous trouverez tout ce qu'il faut sur les pages Wikipedia française et anglophone.

Depuis que les Six-Duchés ont été sauvés et la Reine Kettricken installée sur le trône de Castelcerf,  Fitz, meurtri, s'est retiré loin de tout avec Oeil de nuit, son fidèle compagnon. Vivant dans une petite maison, il a recueilli un orphelin, Heur, qu'il élève comme son fils. Les saisons passent tranquillement, troublées seulement par les passages d'Astérie, la ménestrelle, qui apporte un peu de vie, d'amour et de nouvelles. Fitz pense avoir enfin trouvé la paix...
Or, successivement, Umbre son ancien mentor et surtout, le Fou, son fidèle ami, lui rendent visite et lui tiennent le même discours. Il est temps pour lui de revenir à Castelcerf. On a besoin de lui pour retrouver le prince Devoir qui aurait disparu.

Fitz hésite à sortir de sa retraite et à reprendre une vie aventureuse d'autant plus que tout le monde, pour le bien de Fitz, le croit mort et que cela doit rester comme cela... Comment concilier alors son désir de rester caché avec son devoir pour sa Reine ?

S'il ne s'est pas passé 15 ans entre ma lecture du tome 6 et ce 7e, j'ai quand même fini la saga initiale (les 6 premiers tomes, donc) il y a plus de 8 ans ! Comme j'ai dit plus haut, elle m'avait emballée mais quand je l'ai finie, les autres tomes n'avaient pas été publiés et pour moi, la série s'arrêtait là. Puis, de nouveaux tomes sont apparus, pour mon plus grand plaisir et je les ai achetés un par un... mais sans jamais les lire. Je ne sais pas pourquoi, d'ailleurs mais je n'arrivais pas à me replonger dans l'univers complexe des Six-Duchés. Il faut dire aussi qu'entretemps, je m'étais essayé à lire le premiers tomes d'une autre saga de Robin Hobb, Les aventuriers de la mer et que je n'ai jamais dépassé le tome 1 car j'avais été déçue.

Bref, il aura fallu que ce tome 7 fasse partie du Big Challenge Livraddict 2011 et que Ptiterolle organise une LC dessus pour que je le sorte de ma Pal... et quel bonheur de retrouver Fitz ! Je ne suis pas du genre à avoir des coups de coeur, je cogite toujours avant d'accorder 5 étoiles à une de mes lectures ou à un film mais là je dois dire, j'adore, j'adore, j'adore ! :D

J'ai adoré retrouver Fitz, son univers, retrouver le fou, retrouver tout ce qui m'avait plu dans les 6 premiers tomes, bref je me suis régalée ! Je n'ai eu qu'une envie en finissant mon livre, c'est de lire la suite ! En plus, il faut dire que les éditions françaises sont très mal faites puisqu'elles coupent en deux un seul tome VO et que ce tome 7 n'est qu'une moitié d'un livre entier ! Ce qui fait qu'on nous laisse en plan à la fin du livre ! Malheureusement, je n'ai pas pu enchaîner car j'ai beaucoup de lectures en ce moment et j'espère qu'une LC sera organisée sur le tome 8 car j'aime toujours cette joyeuse communion que sont les lectures communes.

Pour en revenir à ce tome 7, ce n'est pas un livre plein de rebondissements, d'actions et de coups d'éclat. Au contraire, il prend son temps et franchement j'ai bien apprécié. Comme cela faisait quand même des années que je n'avais pas lu L'Assassin Royal, j'ai aimé refaire connaissance avec Fitz, savoir ce qui lui était arrivé pendant ces quinze années et qu'on me rappelle également des événements des tomes précédents.

J'avais tout oublié de l'Art, par exemple, pour ne garder en mémoire que le Vif, et, à part, les personnages marquants comme Molly, Burrich, Umbre, la Reine, le Fou, j'avais zappé les autres et en particulier les noms des différents Prince, Devoir, Vérité, etc... Je trouve donc que ce tome 7 est une excellente transition entre les deux époques et je me suis délectée à revenir aux Six-Duchés.

Comme il y a peu d'action, il y a également peu à raconter sur l'histoire. Ce sont plutôt les personnages qui sont marquants.

J'ai toujours trouvé la vie de Fitz très triste, même dans les rares moments de bonheur et c'est un personnage, grâce à la plume de l'auteur, qui me rend mélancolique. Là, encore, j'ai eu plusieurs fois le coeur serré et les larmes aux yeux en le suivant, en le voyant faire des choix qu'il savait aller contre ce qu'il aurait dû faire. On sent qu'il est arrivé à un fragile équilibre en vivant dans sa petite maison avec son loup et son fils adoptif et que ses amis viennent tout remettre en cause, non pas pour son bien mais pour la nation. Et une fois de plus, Fitz, au mépris même de sa vie, se lance sur les chemins de l'aventure. J'avais envie de dire "mais laissez-le tranquille" ! Bien sûr, il n'y aurait pas eu d'histoires si Umbre et le Fou m'avait écouté ! ^^ Et puis, il y a sa relation particulière avec l'Art et le Vif, toujours très bien décrite par l'auteur, toujours poignante...

Un personnage à part entière, c'est Oeil de Nuit et sa relation si particulière avec Fitz. Des deux, c'est peut-être celui qui est le plus indépendant et il le sait ! J'aime ce loup et je suis triste qu'il vieillisse car j'ai peur qu'il meure...  J'aime aussi qu'il apporte un peu d'humour qui est bienvenu dans une atmosphère souvent triste et pesante.

Mon autre personnage favori est sans contestation le Fou, ce personnage qui ne vieillit pratiquement pas, qui est ambigu et dont on ne savait pas grand-chose dans les premiers tomes. C'est toujours un personnage qui m'a fascinée et je suis ravie de le retrouver, plus "Fou" que jamais. J'aime beaucoup sa relation particulière et ambiguë avec son ami Fitz. Je suis ravie également qu'on en apprenne davantage sur les origines de ce personnage.

En ce que concerne les autres personnages, j'ai été très séduite par une nouvelle arrivée, Jinna, la sorcière des Haies. Elle a un je-ne-sais-quoi qui me fait espérer qu'elle joue un rôle important dans la vie de Fitz. Mutine, charmante, ne s'en laissant pas conter, elle serait une compagne idéale pour lui, si jamais il se débarrasse de ses vieux démons et revient entier de ses aventures. Mais avec Robin Hobb, j'ai un peu peur, les histoires d'amour finissent tristement avec elle et Fitz a rarement droit au bonheur...

Retour également d'Umbre, vieillissant mais un regard toujours acéré sur les choses, d'Astérie la ménestrelle dont je n'ai pas grand chose à dire et sur laquelle j'approuve assez l'attitude de Fitz ,et de la reineKettricken, toujours aussi affable envers Fitz. Quant à Heur, le fils adoptif, pas grand chose à dire sinon qu'il est bien gentil.

La plume de Robin Hobb est un délice. Son style nous emporte à la suite de Fitz dans ses aventures, nous rend triste quand il est triste, nous amuse des facéties d'Oeil de nuit envers Fitz, nous émeut sur leur relation, nous fait déambuler dans la campagne des Six-Duchés et les rues de Castelcerf. Je n'ai eu aucun mal à me replonger dans ce tome 7, preuve également qu'elle avait su me marquer sur ses 6 premiers tomes que j'avais dévorés alors. Mais j'ai été la première surprise d'accrocher autant à ce nouveau tome après tant d'absence. Je suis enchantée ! :)

En conclusion, une très belle redécouverte pour moi après tant d'années et un livre prenant et touchant !  Et si vous voulez savoir si Fitz continuera à cultiver son jardin en rêvant à l'Art et à ses aventures sur son banc ou s'il repartira de plus belle à la suite du Fou, replongez-vous sans vous poser de questions dans ce tome 7, si vous avez aimé les 6 premiers Et commencez la saga si vous ne l'avez jamais lue car c'est à découvrir sans faute ! Quant à moi, je suis partante pour le tome 8 !

Note :



Cette lecture commune est donc organisée par Ptiterolle avec également Minidou, Nienor, Pikachu et (Pommette).

Ce livre fait partie du Big Challenge Livraddict 2011
3/12

8

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (19)

Posté par Frankie à 12:33 - Catégorie : ,
Retour du lundi avec notre petit rendez-vous organisé d'abord par Mallou puis repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini L'assassin Royal 7, Le prophète blanc de Robin Hobb, j'ai lu La nuit dernière au XVIe siècle de Didier Van Cauwelaert et j'ai commencé Blanche-Neige et les lance-missiles, tome 1 de Quand les dieux buvaient de Catherine Dufour.

- Aujourd'hui, je continue Blanche-Neige et les lance-missiles. Ce livre contient deux parties et après une lecture de la première partie pour le moins erratique, je me suis posé la question de savoir si je continuais et la réponse est oui ! :)

- Cette semaine, je finis Blanche-Neige et je lis le livre mystère pour Destination Colombie. Ensuite, j'irai piocher, dans ma Pal, un livre non programmé.

Bonne semaine !

9

La 36e cérémonie des César - 25 février 2011

Posté par Frankie le 26 février 2011 à 10:29 - Catégorie : ,

Ceux qui lisent mon blog savent que j'aime autant le cinéma que la lecture. Aussi, chaque année, qu'il vente, pleuve ou neige, je ne manque jamais de me retrouver, chaque dernier vendredi de février, sur mon canapé à regarder les César, cette cérémonie récompensant le cinéma français chaque année, à l'instar des Oscar américains.

On peut trouver cette cérémonie convenue, chiante, narcissique, que les remerciements n'en finissent jamais, le fait est que moi j'adore ! Je prends un bouquin (ou mon ordi) pour m'occuper pendant les moments longuets mais j'aime me remémorer les films que j'ai aimés l'année précédentes, découvrir ceux que je n'ai pas vus et voir les acteurs et actrices, réalisateurs et toutes les petites mains du ciné français présents ce soir-là. Certains sont contents d'être là, d'autres font la gueule si bien qu'on se demande pourquoi ils sont venus, d'autres encore sont bourrés et le maitre de cérémonie se doit de dégeler l'ambiance.

Je dois dire que cette année Antoine de Caunes a plutôt fait du bon boulot. Je l'ai connu plus lourd que ça et j'ai senti que l'ambiance était plus bon enfant que d'autres années. Sa séquence d'ouverture était hilarante, très dans l'esprit de ce que font les maitres de cérémonie aux Oscar. Mais pour moi, la meilleure maitresse de cérémonie est Valérie Lemercier qui avait fait un superbe show en 2007. L'an dernier, en revanche, l'association Lemercier-Gad Elmaleh fut un fiasco, l'ambiance fut mortelle !

Revenons à notre soirée d'hier soir. J'ai failli verser ma larme en voyant dans la salle Olivia de Havilland, l'inoubliable Mélanie Wilkes d'Autant en emporte le vent. Je pensais que pour faire sortir une vieille dame de presque 95 ans le soir pendant des heures c'est qu'au moins ils allaient lui remettre un césar d'honneur ! Pas du tout ! Aucun hommage, rien, elle a dû venir en voisine...

La cérémonie était présidée par la très belle Jodie Foster que j'adore depuis toujours (depuis qu'ado, je l'ai vue dans "Qu'est-ce qui fait courir papa ?"). J'aime sa classe, sa discrétion et son talent. Et sa façon de parler si bien le français.

Celui qui reçut un César d'honneur fut mon chouchou, Quentin Tarantino, Qwentine pour les intimes. De voir une rétrospective de ses films m'a donné envie de les revoir ! De Caunes lui a offert quelques "fuck" gratuits ainsi que l'apparition d'un vrai phoque... :)

Concernant le palmarès, on s'attendait à ce que Des hommes et des dieux rafle tout, pas du tout ! Il repart avec 3 statuettes, tout comme mon chouchou, Gainsbourg, vie héroïque. Le grand gagnant est Polanski dont le très bon thriller The Ghost Writer a remporté 4 statuettes.

Nous avons eu également droit aux séquences émotion sur les disparus avec une restropective Bernard Giraudeau...

Palmarès
 - César du meilleur premier film
Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar.
Très contente, j'ai adoré ce film et en revoir des images me donne envie de le revisionner.

- César du meilleur second rôle féminin.
J'ai pas retenu son nom, à priori elle joue dans le dernier Blier. Mais en fait, j'étais déçue que Valérie Bonneton, excellente dans Les petits mouchoirs, ne l'ait pas.

- Meilleur scénario original
Le nom des gens qui a battu Tournée et Des hommes et des dieux...

- Meilleure adaptation
The Ghost Writer
Je suis très contente.

- Meilleur second rôle masculin
Michael Lonsdale pour Des hommes et des dieux
Pas de surprise.

- Meilleure film d'animation (nouvelle catégorie)
L'illusionniste de Sylvain Chomet
Pas vu.

- Meilleure musique
Alexandre Desplat pour The Ghost Writer
Comme a dit De Caunes, j'ai l'impression de vous voir chaque année ! ^^ En fait non, c'est sa 2e récompense mais il est souvent nominé et récompensé partout dans le monde !

- Meilleur film étranger
The Social Network de David Fincher
Je n'ai pas vu le film mais je suis déçue car je pense qu'Inception et Invictus le méritaient davantage.

- Meilleure espoir féminin
Leila Bekhti, de Tout ce qui brille.
Toute mignonne, elle avait une robe très décolletée qui menaçait de tomber à chacun de ses pas ! Elle n'était pas à l'aise ! Enfin, elle n'a pas dérogée à la règle, comme bien souvent, les jeunes espoirs féminins pleurent en recevant leur prix ! :)

- Meilleur espoir masculin
Edgar Ramirez pour Carlos

- Meilleur réalisateur
Roman Polanski pour The Ghost Writer
Je suis assez surprise car je pensais vraiment que Xavier Beauvois allait l'avoir !

- Meilleure actrice
Sarah Forestier pour Le nom des gens
Vraiment ? Face à Kristin Scott Thomas ? Je suis déçue. J'ai un peu de mal avec cette actrice... et puis elle est TRES nature ! :)

- Meilleur acteur
Eric Elmosnino pour Gainsbourg
Alors, là je suis ravie ravie ravie ! Dommage pour Lambert Wilson mais je trouve l'acteur épatant de vérité dans le Gainsbourg. Il est un Gainsbourg criant de vérité. Pour moi, le César est amplement mérité.

- Meilleur film
Des hommes et des dieux
Finalement, pas de surprise... j'espérais que Gainsbourg rafle aussi le meilleur film mais comme il avait eu celui de meilleur premier film...

Et il est pratiquement minuit quand la cérémonie s'achève !
À l'année prochaine !

13

Mort d'un sombre seigneur de Laurell K. Hamilton

Posté par Frankie le 25 février 2011 à 08:00 - Catégorie : , ,
Titre original : Death of a Darklord - Ravenloft the Covenant

Résumé :
Dans le pays de Kartakass, beaucoup redoutent la magie qui peut attirer ceux qui la pratiquent vers le côté obscur. C'est ainsi que Jonathan Ambroise est chasseur de mages au sein d'une confrérie qui veille à éradiquer le Mal que peut provoquer la magie. Ses certitudes volent en éclats quand la jeune fille qu'il a adopté, Elaine, se découvre des pouvoirs magiques. C'est alors que la confrérie est envoyée dans un village envahi par les zombies. Dans l'ombre, un homme qui a de sombres dessins...

Mon avis :
J'avais acheté ce livre à sa sortie, il y a un an et demi car je voulais savoir ce que Laurell K. Hamilton était capable de nous offrir en dehors d'Anita Blake (dont je me suis lassée au bout de 11 tomes) et de Merry Gentry que je n'ai pas aimé.

Or, en voulant le commencer, je me suis aperçue que ce roman faisait partie d'une série écrite par d'autres auteurs et se passant dans le monde Ravenloft (un monde de Donjons et dragons, ne me demandez pas de détailler, je n'y connais rien !) et ça m'a bloquée donc j'ai arrêté. C'est grâce à la lecture commune proposée par Méli que je me décide à le ressortir aujourd'hui et ma Pal me dit merci ! ^^ mais ce n'est pas grâce à cette histoire que je vais me mettre à relire Laurell K. Hamilton car son récit, sympathique au demeurant, reste assez superficiel avec des personnages à peine esquissés.

Dans le pays de Kartakass, la magie a des effets néfastes sur ceux qui la pratiquent et le Mal et les Ténèbres sont à l'affût du moindre faux pas. Jonathan Ambroise est un chasseur de mage qui fait partie d'une confrérie qui veille à ce que la magie noire n'envahisse pas le pays. Or, le voilà bien ennuyé quand Elaine, sa pupille, développe de puissants pouvoirs magiques.
Dans le même temps, il doit avec ses amis aller délivrer une ville envahie par des morts-vivants, tandis que dans l'ombre, un homme, Harkon Lukas, met en place un plan machiavélique...

Commençons par les points positifs de ce livre : l'histoire commence bien, ça se lit facilement et rapidement. Voilà. :)

En fait, je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman. Je l'avais à peine fini qu'il m'était à moitié sorti de l'esprit et j'ai eu du mal à faire ma chronique. Si bien que je ne la fais que 8 jours après avoir fermé le livre et que je dois ouvrir souvent le livre pour me rappeler des noms des personnages...

Je ne sais pas si c'est parce que ce roman s'inscrit dans le monde de Ravenloft (il est le 13e de la liste), mais on n'a que très peu d'indications sur le pays où vivent les personnages.  On est un peu dans le flou même si quelques bribes nous suggèrent que Kartakass est un monde spécial. Tout comme les deux personnages du début, Calum Maîtrechant et Harkon Lukas, dont on suppose qu'ils sont apparus dans des tomes précédent, puisqu'ils sont écrits comme si on les connaissait de longue date. Personnages qu'on ne reverra pratiquement pas du livre à part à la fin.

Avant de parler plus en avant des personnages, je veux quand même m'attarder 5 min sur l'histoire qui est assez brouillonne à mon avis. En fait, il y a 3 ou 4 histoires. Celle du complot fomenté par Harkon Lukas, la découverte des pouvoirs d'Elaine, la chasse aux zombies et les conséquences du complot du début. Tout cela en 282 petites pages. On se plaint parfois de longueurs dans certains livres mais là on parlerait plutôt de précipitation ! Par exemple, je ne vois pas trop bien ce que l'histoire des zombies vient faire ici, c'est un peu comme un cheveu sur la soupe et en plus, cette partie-là n'est pas très bonne.

Quant à l'histoire des pouvoirs de la jeune Elaine, je sais bien que Mort... a été écrit bien avant Les bannis et les proscrits mais j'ai eu comme l'impression de voir un résumé, en moins bien de cette saga attachante. En plus, l'héroïne s'appelle Elaine (et Elena dans les Bannis). Je ne vois pas bien l'intérêt d'en faire des pages sur ces pouvoirs pour finalement pas grand chose. De plus, une grande partie de l'histoire consacrée à Elaine tourne à l'eau de rose. Konrad m'aime-t-il ou pas, oh il m'a regardée, oh il ne me regarde pas, je l'aime... enfin bon, vous voyez le topo !

C'est comme l'histoire du complot. C'est à priori plutôt intéressant mais là aussi trop rapidement esquissé, trop vite résolu (ou pas) et je me demande en plus si on en connait les conséquences dans les tomes suivants !
Bref, tout ce qui pourrait être intéressant dans ce roman est noyé sous des choses superficielles.

Concernant les personnages, pas vraiment le temps de s'attacher à eux. Elaine me parait une jeune fille sympathique qui ne sait pas trop gérer sa magie mais on n'en saura pas plus. Pareil pour Jonathan, personnage intéressant dans l'idée mais qui reste avant tout un homme réfractaire à la magie sur le papier. Le mage Gersalius aurait aussi pu être plus détaillé car ce personnage m'intéressait également. Bref, on reste constamment en périphérie de ces personnages.

Le style de Laurell K. Hamilton est simple, agréable à lire, on ne s'ennuie pas non plus à la lire, je vous rassure !

En conclusion, un roman fantasy pas si désagréable que ça non plus et que je suis contente d'avoir sorti de ma vieille Pal,  mais qui ne restera pas dans ma mémoire ! Et si vous voulez savoir si Harkon arrivera à mener son plan  maléfique à terme et si Konrad tombera (ou pas) amoureux d'Elaine qui se le demande dans la moitié des pages, lisez ce livre ! :)
Note :



Lecture commune organisée par Melisende avec Basset , Karline, Kristus, Nanet, Shaya et Thalia.

2

Zodiac de David Fincher

Posté par Frankie le 23 février 2011 à 13:27 - Catégorie : , ,
avec Jake Gyllenhaal, Robert Downey jr, Marc Ruffalo

Résumé :
À l'aube de l'année 1970, un tueur en série nargue les forces de police de Californie en envoyant des lettres aux journaux avec des messages cryptés. Tandis que l'inspecteur David Toschi s'échine à essayer de le trouver, Paul Avery, un journaliste d'investigation mène son enquête en parallèle tandis que Robert Graysmith, un jeune dessinateur de presse, va passer de longues années à essayer de découvrir qui est ce Zodiac que tout le monde recherche. Cette chasse à l'homme aura des effets sur la vie de chacun...

Mon avis :
Je dois dire que je suis assez embêtée pour faire ma chronique sur ce film. Il est bien dans l'ensemble mais il souffre d'être trop long, 2h30, lent pendant une grande partie et d'avoir une mise en scène assez 70's, comme s'il avait été tourné à l'époque des faits ! On se croirait dans Les hommes du Président de Pakula. Alors hommage volontaire aux films de cette époque ou mise en scène vieillotte, je n'en sais rien ! :) Pourtant, on ne présente plus David Fincher qui est un réalisateur prodige qui a su nous conquérir avec Alien 3, Seven, Fight Club, Panic Room etc... ou qui vient de faire The Social Network (que je n'ai pas vu). Mais je dois dire que ce Zodiac-là ne fera pas partie de mon top Fincher !

Juillet 1969, un tueur assassine une jeune femme et blesse le jeune homme qui l'accompagnait. Au fil des mois, d'autres crimes sont commis et le San Francisco Chronicle (ainsi que d'autres journaux de la Baie de SF), reçoit un jour une lettre du supposé tueur qui se fait nommer Zodiac avec un message crypté. D'autres lettres suivront. Au Chronicle, c'est le journaliste superstar des investigations, Paul Avery, qui se charge d'enquêter sur ce mystérieux Zodiac tandis que Robert Graysmith, obscur dessinateur de presse au sein du journal, se prend d'intérêt pour les messages cryptés et va consacrer une bonne partie de sa vie à résoudre l'affaire, affaire qui aura un impact aussi bien sur la vie privée de Graysmith que sur celle d'Avery. Parallèlement, le détective Dave Toschi, de la SFPD, va également consacrer une bonne partie de sa vie à rechercher ce fameux Zodiac, ayant un suspect qu'il ne pourra jamais confondre... En 1974, l'enquête s'arrête car le Zodiac ne donne plus signe de vie et le détective Toschi se fait remonter les bretelles pour avoir soupçonné un type pour lequel, il n'y avait aucune preuve directe mais Graysmith essayera inlassablement de la faire avancer cette affaire et c'est lui qui écrira le livre dont est tiré le film.

Je l'ai dit en préambule, c'est un film qui n'est pas mal mais qui souffre d'être trop long. L'enquête, toujours non résolue à ce jour, est intéressante, les acteurs sont bons mais la première heure et demie est vraiment lente. C'est l'histoire qui veut ça mais ça aurait gagné à être plus ramassé. Robert Downey jr cabotine, le tueur nargue les forces de police, on enquête, on cherche, on suppute et finalement on n'avance pas beaucoup ! On s'ennuie un peu à vrai dire.

La dernière heure s'active un peu quand le personnage joué par Jake Gyllenhaal, jusque-là très effacé, prend les rênes et s'attelle à cette affaire qui lui bouffera une décennie de sa vie. Ça bouge davantage, on se prend à espérer que le tueur va enfin être démasqué !

Les acteurs qui jouent dans le film sont tous chevronnés et très bons.

J'ai déjà eu l'occasion de dire combien j'aimais Robert Downey jr. et j'étais ravie de le voir dans ce film même si sa façon de jouer n'est pas très originale. Il joue un mec assez frimeur et exubérant, qui use et abuse des plaisirs de la vie et qui est excellent dans sa partie (ici le journalisme).

Jake Gyllenhaal paraît bien effacé à côté, même si c'est le rôle qui veut ça. Tant qu'Avery est présent à l'écran, pendant la première heure et demie, Gyllehaal semble ne pas exister, la donne s'inverse quand Avery est quasi absent pendant toute la dernière heure et où c'est Robert Graysmith qui mène l'enquête. Mais je trouve que ce film ne donne l'occasion ni à Gyllehaal ni à Downey jr de montrer combien ils sont talentueux.

Mark Ruffalo est efficace dans le rôle du détective Toschi, il est bon mais là encore il est sans surprise. On l'a déjà vu dans ce genre de rôles et finalement il n'est pas à contre-emploi.

Quant à  la mise en scène, elle est, elle aussi, classique et académique. Fincher nous avait habitués à plus d'inventivité dans ses films. J'espère que The Social Network est moins conformiste.

En conclusion, une enquête intéressante avec de bons acteurs mais un film trop lent et long. Si vous voulez savoir qui pourrait être le mystérieux Zodiac que tout le monde recherche ou si tour à tour les différents protagonistes enquêteront pour rien, regardez ce film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée.

Ce film fait partie du Mini challenge Seriebox Thriller
1/4

15

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (18)

Posté par Frankie le 21 février 2011 à 08:03 - Catégorie : ,
Voilà une nouvelle édition de notre petit rendez-vous sympa du lundi, initié par Mallou et repris par Galleane.

- La semaine dernière, j'ai fini Mort d'un sombre seigneur de Laurell K. Hamilton et j'ai commencé L'assassin royal, tome 7, Le prophète blanc de Robin Hobb.

-Aujourd'hui, je lis Le prophète blanc que j'aime beaucoup. Comme je n'ai pas beaucoup lu, j'en suis juste à la page 200/350.

- Cette semaine, je finis Le prophète blanc et je commence Blanche-Neige et les Lance-Missiles, tome 1 de Catherine Dufour. J'espère accrocher car les retours des premiers lecteurs de ce livre pour le prochain Book Club sont plus que mitigés !

À lundi prochain !

13

Le défi des 1000

Posté par Frankie le 19 février 2011 à 18:02 - Catégorie : ,
hebergeur imageV

Voilà un challenge auquel je vais participer cette année et qui est organisé par Fattorius. Il s'agit de lire cette année au moins un livre de plus de mille pages et en parler sur son blog.

Ça tombe bien, je vais lire La trilogie berlinoise cette année et le pavé fait plus de 1000 pages. Et il se pourrait bien que j'en lise un 2e avec Le prince des marées que Nelfe m'a donné envie de lire ! :)

Vous trouverez l'article avec toutes les modalités du défi ici.

15

Level 26 d'Anthony E. Zuiker

Posté par Frankie le 17 février 2011 à 10:18 - Catégorie : , ,
Titre original : Level 26, Dark Origins

Résumé :
Il existe 25 niveaux de criminalité. Depuis presque 20 ans, un meurtrier psychopathe commet des meurtres si odieux qu'un 26e niveau a été créé. Steve Dark a failli l'attraper il y a deux ans. Le tueur a fini par massacrer toute sa famille adoptive. Retiré du FBI, vivant loin de tout avec sa jeune épouse, il ne veut plus entendre parler de Sqweegel, le malade. Hélas, son ancien patron, Riggins, vient le tirer de sa retraite afin de reprendre la chasse à l'homme. C'est une question de vie ou de mort pour bien des personnes...

Mon avis :
Je ne sais pas à quoi tient le fait qu'on aime ou non un livre et notamment un thriller. Difficile de faire nouveau dans le genre et si vous vous rappelez, j'avais été plutôt déçue par Le Chuchoteur que tout le monde encensait. Cela faisait longtemps que ce Level 26 me faisait de l'oeil et quand les Éditions J'ai Lu l'ont proposé en partenariat avec Livraddict, j'ai eu envie de découvrir ce thriller qui divise pas mal chez ses lecteurs. Et je dois avouer que s'il n'est pas très original et emprunte pas mal à d'autres romans connus, j'ai bien accroché et l'ai dévoré rapidement !

Il existe 25 niveaux de meurtres, du plus banal au plus tordu. Or, depuis presque 20 ans, un meurtrier psychopathe défie toutes les polices du monde et ses crimes sont si atroces qu'un 26e niveau a été créé pour lui seul.
Steve Dark, agent de la Division des Affaires Spéciales du FBI a été le seul à l'approcher d'assez prêt deux ans auparavant. En représailles, le tueur, surnommé Sqweegel, a massacré toute la famille adoptive de Dark. Depuis, Dark a quitté le FBI et refait sa vie avec Sibby.
Or, sous la pression de certains politiques, Riggins, le supérieur et ami de Dark, vient le chercher au fond de sa retraite afin de reprendre la chasse à l'homme. C'est une question de vie ou de mort pour certains et pour Dark, l'occasion enfin de prendre sa revanche sur le psychopathe qui a tué sa famille... à condition que celui-ci lui en laisse l'occasion...

Pour tout vous dire, au début, j'ai trouvé que ça ressemblait fortement à Dragon Rouge mais sans Hannibal Lecter : Un agent du FBI (ici Steve Dark, là-bas Will Graham) qui a failli attraper un psychopathe (ici Sqweegel, là-bas Lecter), qui en a été traumatisé (ici famille massacrée, là-bas laissé pratiquement pour mort), qui s'est retiré au bord de la mer (ici Malibu, là-bas, la Floride) et que son mentor (Ici Riggins, là-bas Jack Crawford) vient chercher pour attraper un vilain tueur et met en danger sa femme... bref, vous voyez qu'on est dans le même topo ! D'autant plus que dans les deux livres, on suit beaucoup le tueur et ses pensées et que tous deux ont eu des problèmes avec leur grand-mère. Et je ne vous parle pas de la référence au film Seven de David Fincher à un moment !

Mais je dois dire que le rythme est haletant et que le livre se lit très vite, ce qui fait qu'on entre tout de suite dedans en voulant toujours en savoir plus ! Et le fait qu'on ait affaire à un tueur sans scrupules, prêt à toutes les ignominies et les atrocités nous fait redouter le pire à chaque page. Je dois dire que l'auteur, qui est un des scénaristes de la série C.S.I (Les Experts en français, que je n'ai jamais vue), sait y faire pour entraîner son lecteur à sa suite, le laisser sur un suspense qui donne envie de connaître la suite ! Même si les situations sont déjà vues (rien ne m'a vraiment surprise à vrai dire), on marche !

De plus, Level 26 n'est pas qu'un livre car il trouve une continuité sur le net sous la forme de courts métrages. À la fin de certains chapitres ou parties, le lecteur est invité à aller sur le site de Level 26 et d'y entrer un code (différent à chaque fois) afin d'y regarder un extrait de film correspondant à ce que qu'on vient de lire ou étayant certains passages du livre.

Je dois dire que si l'idée est originale, elle n'apporte pas grand chose à la lecture. En ce qui me concerne, elle la desservirait presque ! Je suis assez linéaire : quand je lis un livre, je lis un livre quand je regarde un film... vous comprenez l'idée ! :) Ici, si on veut regarder les vidéos au moment M, il faut avoir son ordi à portée de main, interrompre sa lecture, regarder la vidéeo, reprendre sa lecture. Ou, on fait comme moi, on regarde tout à la fin et on trouve les courts métrages un peu cheap et redondants par rapport au livre.

Et même si des moyens ont été mis dans la réalisation, on dirait des films bas de gamme et donne une image risible du psychopathe qui n'avait pas besoin de ça et qui a l'air d'un ver de terre affublé d'un costume en latex (qui a dit capote, là, au fond de la classe ? :D) ! Le tueur du livre est bien sûr dans la même veine, bien sûr mais il y a un gouffre entre l'imaginer et le voir.
J'ai en revanche bien aimé la présence de l'acteur Michael Ironside qui joue Riggins et j'ai trouvé que l'acteur qui jouait Dark était plutôt bien choisi (et je viens d'apprendre qu'il allait jouer dans la saison 4 de True Blood !).

Concernant les personnages, ils sont assez stéréotypés ou déjà vus ce qui fait qu'on ne s'y attache pas forcément. J'ai dit que Steve Dark me faisait énormément penser à Will Graham, le héros de Dragon Rouge, jusque dans la façon de se mettre à penser comme le tueur pour pouvoir le cerner et l'attraper. Mais, malgré la ressemblance, j'ai trouvé le personnage intéressant et j'ai très envie de voir son évolution dans Dark Prophecy, surtout qu'apparemment des questions restent en suspens...

Quant au psychopathe de niveau 26, Sqweegel, il est complétement tordu et imprévisible mais d'autres tueurs aussi odieux sont déjà passés par là et l'intérêt le concernant est donc moindre. Là aussi, il m'a fait penser à Dolarhyde, le malade de Dragon Rouge mais heureusement, Zuiker ne s'attarde pas sur le passé de Sqweegel, ce qui est une bonne chose. En lisant sa description dans le livre, j'imaginais assez bien ce type se faufilant partout, restant des heures planqué, plus fuyant qu'un serpent mais, comme j'ai dit, la vision de son personnage dans les courts métrages me l'a un peu gâché. Mais certaines de ses scènes font vraiment froid dans le dos ! Elles mettent mal à l'aise devant l'absence de moralité de ce tueur.

Riggins est le type même de l'agent intègre et paternaliste comme Sibby est l'image de la femme aimante et compréhensive qui n'avait rien demandé à personne et qui se retrouve plongée dans l'horreur du jour au lendemain !

Quant aux membres du gouvernement, ce sont vraiment des caricatures de men in black pour les tueurs et de politiciens pourris pour les autres.

Le style de Zuiker est très visuel et très scénaristique. Pas étonnant puisqu'il est un scénariste réputé. Mais cela donne un ton un peu sec à son roman, comme dépourvu d'émotions mais cela reste très agréable et rapide à lire. D'ailleurs c'est un livre qui se lit très vite !

En conclusion, un thriller plutôt haletant et de bonne facture, même s'il manque d'originalité, et où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde car il va de scènes chocs en scènes chocs. Et si vous voulez savoir si Steve Dark reprendra du service pour arrêter l'ignoble Qweegel ou s'il restera à roucouler avec la belle Sibby, lisez ce livre ! Quant à moi, je lirai le tome 2 à sa sortie en poche !

Merci aux éditions J'ai Lu et Livraddict pour ce partenariat frissonnant !


Note :



D'autres avis sur la fiche Bibliomania du livre :

4

Challenge Juste pour Lire, session 2 !

Posté par Frankie le 16 février 2011 à 18:59 - Catégorie : ,


Le challenge Juste pour Lire, proposé par Mycoton et dont je vous avais détaillé les modalités ici, revient pour un deuxième tour ! Il a lieu en ce moment-même, du 12 au 27 février. Le principe reste le même, lire sur une durée donnée de 3, 6, 12 ou 24 h dans les catégories bit-lit, fantasy ou libre.

En ce qui me concerne, je ferai une session de 3 h la semaine prochaine en catégorie libre (je pense que je lirai ma lecture en cours à ce moment-là).

Rendez-vous pour le compte-rendu !

20

Persuasion de Jane Austen

Posté par Frankie le 14 février 2011 à 14:35 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Il y a huit ans, la douce Anne Elliott s'est laissé persuader de renoncer au Capitaine Frederick Wentworth qui n'était pas assez bien pour elle selon sa famille. La vie, le destin les remet face à face quand la jeune femme vient vivre quelques semaines chez sa plus jeune soeur. Elle ne l'a pas oublié mais lui semble toujours lui en vouloir. L'amour est-il toujours possible après tant d'années ?




Mon avis:
J'ai découvert Jane Austen, en avril dernier quand j'ai lu Orgueil et Préjugés. J'avais alors beaucoup aimé la plume délicate de cette auteur qui n'écrivit que 6 romans. J'ai depuis souhaité découvrir si c'était le roman que j'avais aimé ou bien l'auteur. Une lecture commune étant organisée par Evy sur Persuasion, j'ai été ravie de me replonger dans la bonne société anglaise du début du XIXe siècle. Et si je ne devais qualifier ce roman que d'un seul mot, ce serait exquis ! Même si le style est parfois alambiqué, surtout au début, je dois dire que j'ai passé de délicieux moments en compagnie d'Anne et du Capitaine Wentworth et me voilà définitivement fan de Miss Austen !

1814, la famille Elliott voit sa vie bouleversée. Le père, un baronnet désargenté se voit contraint de louer son domaine de Kellynch à un amiral de la marine anglaise, pour aller vivre à Bath. Ses deux filles Elizabeth, l'aînée et Anne, la cadette s'apprêtent à le suivre tandis que la benjamine, Mary vit avec son mari à quelques lieues de Kellynch Village, à Uppercross.

Anne qui souffre d'être inexistante aux yeux de son père et de sa soeur aînée va passer quelques semaines chez sa petite soeur en attendant que les Elliott soient installés dans leur maison de Bath. Là, son destin bascule quand la belle-famille de sa soeur invite l'amiral Croft, son épouse et le frère de celle-ci qui n'est autre que le beau Frederick Wentworth. Se nouent alors des amitiés et des amours entre les divers jeunes gens des différentes familles et Anne s'aperçoit que ses sentiment pour le beau capitaine n'ont pas varié. Mais lui semble lui en vouloir encore des ces fiançailles rompues alors et semble avoir de tendres sentiments envers Louise Musgrove, belle-soeur de Mary...

Difficile de faire un résumé qui retranscrive correctement l'abondance de personnages  et de situations qui traversent ce roman comme ça l'était déjà dans Orgueil et Préjugés. Il faut dire qu'au début du XIXe siècle, les familles sont nombreuses et se reçoivent beaucoup ! Du coup, on s'y perd un peu dans tout ce petit monde ! ^^

En commençant ce roman, j'ai eu peur de ne pas retrouver ce qui m'avait tant plus dans O&P, la dentelle qu'on a l'impression de voir se créer en avançant dans la lecture. Mais si j'ai mis 30 ou 40 pages pour vraiment entrer dans le roman (j'en avais mis 100 pour Orgueil et Préjugés), la suite n'a été que pur délice. Bien sûr, le style est parfois alambiqué et l'histoire à l'eau de rose mais Jane Austen nous emballe si bien son cadeau dans un joli papier qu'on ne peut être que conquis.

Il faut savoir aussi que ce roman fut le dernier écrit par l'auteur qui était malade à l'époque et qui n'eut pas le temps de le réviser avant de mourir. D'où peut-être ces longues phrases... Mais ce n'est pas pour cela qu'il m'a plu. Aurait-il été le premier de sa courte carrière d'écrivain que je l'aurais aimé tout autant. Il y a une sorte de grâce dans ce livre tout au long de ses 295 pages et je dois dire que je l'ai trouvé trop court.

Derrière l'apparente légèreté et les rires et les histoires d'amour des demoiselles en fleurs du début du XIXe, on retrouve aussi les thèmes chers à Miss Austen, une certaines société confite d'orgueil et de préjugés qui ne s'abaisse pas à visiter les gens de rang inférieur au leur. Et ne parlons pas alors des mariages qui semblent inappropriés comme celui d'Anne et de Frederick. Je trouve que Jane Austen dépeint très bien tout cela et nous avons vraiment l'impression de vivre à son époque.

Si l'on pourrait lui reprocher quelque chose, c'est de nous montrer une peinture naïve  et très romantique de l'amour. Chez Jane, on pratique l'amour courtois et les amoureux éperdus ne se perdent jamais, justement, dans les bras l'un de l'autre. En tout cas, ni dans Orgueil et Préjugés, ni dans Persuasion. On se rencontre on se fréquente, on se plaît, on se promène dans les jardins, on s'épouse ! Fin de l'histoire ! :) Même pas u,n baiser volé dans un coin, même chaste ! On est loin des scènes parfois crues de la bit-lit ! ;) Mais je dois dire aussi que lire ce genre de roman, bien écrit, agréable et beau est très reposant et enrichissant.

En revanche, je suis très surprise de l'apparente liberté qu'ont les jeunes filles de cette époque ! Elles se promènent sans chaperon avec des jeunes gens sans que personne n'y trouve à redire ! C'est sous le règne de la reine Victoria que c'est devenu plus strict ?

Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé Anne Elliott. Elle peut sembler effacée de prime abord, mais elle est douce, attachante, tenace et finalement ne s'en laisse pas compter par sa famille qui la considère comme quantité négligeable. Heureusement que ses vertus et ses qualités sont reconnus par les autres, à commencer par ses amis.

J'ai aussi bien aimé le Capitaine Frederick Wentworth, moins lointain et plus volubile que Mr. Darcy de O&P. Il est attachant, on le sent touché par ce qui lui est arrivé avec Anne et il écrit comme personne ! :)

J'ai aussi apprécié Mme Smith, une amie fidèle d'Anne, qu'on voit peu mais qui est de bons conseils, ainsi que toute la famille Munsgrove qui est nombreuse et amusante !

J'ai trouvé que le couple Croft donnait une belle image de personnes équilibrées, réfléchies et s'aimant  profondément.

Concernant les personnes que je n'ai pas aimées, ce sont essentiellement celles faisant partie de l'entourage proche d'Anne.
Je ne dirai pas que Lady Russell est méchante mais croyant faire le bonheur de sa petite protégée, elle fut de mauvais conseil quand elle lui conseilla de rompre ses fiançailles à cause des préjugés de la famille Elliott. Anne, jeune et influençable, se laissa persuader que c'était mieux pour elle... Heureusement 8 ans après, son caractère plus affirmé lui permet de passer outre un éventuel désaccord de la dame.

J'ai franchement détesté Sir Elliott et Elizabeth, sa fille aînée ! Que voilà des gens prétentieux, condescendants, méprisants, toujours à l'affut d'amitiés qui pourraient les favoriser, jamais désintéressés ! J'ai eu vraiment peur au début du livre que ce soit Elizabeth, l'héroïne du roman, car je la trouvais vraiment froide et calculatrice ! J'ai poussé plusieurs fois des interjections de dégoût en lisant la façon dont ils se comportaient envers certaines personnes et surtout envers Anne qu'ils tiennent pour quantité négligeable ! Pas étonnant, qu'à presque 30 ans, Elizabeth, elle, soit encore célibataire ! Quant à son père, parce qu'il est un petit baronnet de rien du tout, il se voit au-dessus de certaines personnes et se permet de les mépriser.  J'avais envie de les baffer tous les deux !

Quant à Mary, la benjamine, elle est plus sotte qu'autre chose ! Elle aussi est pleine de préjugés et de mépris envers les gens de rang inférieur mais qu'elle est bête à manger du foin ! Son mari est bien patient avec elle pour supporter ses jérémiades incessantes ! On se demande comment, au milieu de cette famille, Anne a su devenir la jeune femme douce et compréhensive qu'elle est.

Le style de Jane Austen est bien sûr de toute beauté ! Très romanesque, il nous emporte et nous ravit ! Je dois avouer qu'au début du livre, j'ai eu un peu de mal avec certaines phrases alambiquées si bien que je me suis demandé si c'était bien du français que je lisais ! :D J'ai dû parfois relire certaines phrases mais après j'ai été conquise.

En conclusion, un superbe roman d'une époque surannée et romantique avec des héroïnes qui soupirent en rêvant de leur prince charmant et si vous voulez savoir si Anne arrivera à reconquérir le beau Capitaine Wenthworth, lisez ce livre que j'ai au moins autant aimé, sinon plus, qu'Orgueuil et préjugés. Je voulais regarder l'adaptation TV faite par la BBC mais je n'ai pas eu le temps. Mais, je vous promets, vous en entendrez bientôt parler... :)

Note :



C'est donc une lecture commune organisée par Evy et à laquelle participent aussi Amandine, anasthassia, Betynou, Chantilly, didi8921, Eden1487, Elea23, Elizabeth-Bennet, Elphaba, Exxlibris, Iluze, Jelydragon, jostein, (Lady K), Leyla, Melisende, Morgouille, Niënor, Sakina et Scor13.


Cette lecture est ma lettre A du Challenge 26 livres - 26 auteurs de Nanet
 1/26

Et il faut aussi partie du Challenge God Save the Livre d'Antoni
1/5


6

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (17)

Posté par Frankie à 12:25 - Catégorie : ,
Avec lundi revient le rendez-vous hebdomadaire proposé par Mallou et dont la récap se retrouve désormais chez Galleane.

- La semaine dernière, j'ai continué et fini Persuasion de Jane Austen, j'ai lu Level 26 d'Anthony E. Zuiker, un thriller qui se lit très vite et j'ai commencé Mort d'un Sombre Seigneur de Laurell K. Hamilton, un livre fantasy qui se passe dans l'univers de Ravenloft (dont je ne connais rien !).

- Aujourd'hui, je lis donc Mort d'un Sombre Seigneur de Laurell K. Hamilton. J'en suis à la page 70, c'est assez agréable à lire mais pas vraiment original !

- Cette semaine, je vais finir Mort d'un Sombre Seigneur et rester dans le domaine de la Fantasy avec L'assassin royal, tome 7 de Robin Hobb, Le prophète blanc. J'avais lu les 6 premiers tomes de cette magnifique série il y a plus de 8 ans et je n'ai jamais repris quand les 7 autres tomes sont sortis un bout de temps après, alors que je les ai dans ma Pal. Une lecture commune me donne l'occasion de continuer. Et pour le reste de la semaine, si j'ai fini L'assassin, je commencerai un autre livre Fantasy (janvier était bit-lit, février sera fantasy !), Blanche-Neige et les lance-missiles, tome 1, Quand les dieux buvaient de Catherine Dufour pour le Book Club de février (qui sera le 2 mars ! :)).

C'est tout ! Bonne semaine !

19

Zombie Nation, Zombie Story, tome 2 de David Wellington

Posté par Frankie le 10 février 2011 à 08:46 - Catégorie : , ,
Titre original : Monster Nation : A Zombie Novel

Résumé :
Une épidémie transformant les contaminés en morts-vivants se propage à vitesse grand V. Bannerman Clark, un militaire, cherche à contenir son expansion et à trouver la source. Nilla, elle, est amnésique, morte-vivante mais dotée d'une conscience, contrairement à Dick, devenue un simple zombie. Pourquoi et comment Nilla est-elle devenue une sorte de super Zombie et Clark arrivera-t-il à contenir l'épidémie ?


Mon avis :
En novembre dernier, nous avions découvert le premier tome de ce Zombie Story à l'occasion d'une lecture commune. Lecture qui fut pour moi concluante puisque j'avais particulièrement bien aimé ce tome 1, surtout le fait d'avoir un mort-vivant intelligent en la personne de Gary. J'ai donc été ravie de retrouver cet univers-là, même si on aborde l'avant Épidémie et que nous faisons donc connaissance avec des personnages totalement différents du tome 1. Si ce deuxième tome m'a bien moins convaincue que le premier, je trouve la plume de David Wellington toujours aussi prenante et agréable à lire.

Mars 2005, le capitaine Bannerman Clark de la garde nationale est appelé en renfort dans une prison où une drôle d'épidémie vient d'éclater laissant les victimes s'entre-dévorer.
À Los Angeles, une jeune femme blonde erre, amnésique. Mordue par un fou furieux, elle est conduite à l'hôpital et se réveille morte mais consciente... Un homme mystérieux lui enjoint de rejoindre l'Est du pays. Bannerman, qui enquête sur les causes de l'épidémie, recherche activement la jeune femme qui s'est auto-nommée Nilla et qui pourrait donner des informations importantes sur cette épidémie dévastatrice.

Je dois dire que si j'avais été agréablement surprise par le tome 1, le tome 2 n'apporte rien de bien nouveau. Enfin si, puisqu'il remonte à la source de l'épidémie et qu'on apprend pourquoi et comment les gens sont devenus des zombies. Même si la vérité est un peu (beaucoup) tirée par les cheveux, après tout, pourquoi pas ! Mais l'ensemble du livre est un peu long et gâche le potentiel de départ.

Plusieurs choses m'ont pourtant plu dans ce tome 2, à savoir donc la cause de l'épidémie, le personnage de Nilla et l'écriture de David Wellington. C'est suffisant pour que j'aie plutôt bien accroché sur certaines parties. Même si finalement le personnage de Nilla n'est qu'une resucée de celui de Gary dans le tome 1 ! De ce fait, il n'est pas aussi surprenant que si on la découvrait sans avoir lu le 1 ! J'ai aussi bien aimé que les chapitres, qui n'en sont pas vraiment, soient entrecoupés de notes, de mails, de messages radios et autres de la période concernée (mars avril 2005). J'ai bien aimé aussi les notes de la 4e partie qui sont différentes.

Dans les choses qui m'ont moins plu, toute la partie Bannerman Clark et ses opérations militaires qui m'ont vraiment barbées ! Son interaction avec le fameux civil imbuvable également. Mais ce que je n'ai pas aimé du tout c'est l'apparition du druide-guide-gourou, Mael, qui avait déjà été un point négatif dans le tome 1 ! Je n'avais d'ailleurs tellement pas accroché à ce pseudo personnage que je ne l'ai pas reconnu de prime abord ! Il a fallu que j'aille chercher confirmation dans le tome 1 que c'était bien celui-là-même qui interagissait avec Gary. Pourvu qu'il ne nous le fasse pas revenir dans le 3, par pitié !

En revanche, pourquoi David Wellington a écrit ce tome-là après le premier ? Ce n'est pas que ce soit gênant mais ça me laisse perplexe ! D'un autre côté, je comprends que Wellington ait voulu raconter l'épidémie d'abord d'un endroit précis, Manhattan, une île, endroit fermé, pour arriver à une nation entière (tome 2). Mais, c'est vrai que dans le sens contraire, c'était moins percutant et par conséquent moins judicieux ! Il est malin ce Wellington ! :)
Je suppose que le tome 3 fera la jonction entre les deux tomes, qu'on y retrouvera ceux qui sont encore vivants (ou pas ! ^^) dans le 1 et le 2. Je dois avouer que je suis plutôt curieuse de voir ce que cela donne !

On voit donc que l'histoire elle-même n'est pas extraordinaire et ressemble finalement à beaucoup d'autres. Il y a une menace (bombe, aliens, épidémie, etc...) et on envoie l'armée régler le problème. J'avais nettement plus aimé celle du tome 1 et là, je trouve que Wellington ne s'est vraiment pas foulé !

Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé celui de Nilla, même si le début la concernant m'a semblé assez confus ! Je n'ai pas bien compris si elle reprenait conscience à l'hôpital ou dans un bar à oxygène (c'est quoi ça ? o_O). J'ai beaucoup aimé que cette fille qui est devenu amnésique (avant l'épidémie, semble-t-il) devienne cette morte-vivante consciente et presque le porte-drapeau de son espèce. Ce tome-là montre sa transformation, son adaptation et sa prise de conscience de son potentiel, j'espère qu'on la reverra dans le tome 3 et qu'elle aura un grand rôle à jouer ! J'ai bien aimé sa façon de parler et de penser. Grâce à elle, le roman est moins pesant.

En revanche, j'ai moins accroché à Bannerman Clark, le militaire coincé, qui se retrouve propulsé sur le devant de la scène et un peu balloté au gré des événements ! Franchement, parfois, j'avais envie de lui crier de se bouger un peu plus ! Et puis, franchement, je me demande encore à quoi sert son personnage dans le livre ! À part avoir repéré Nilla !

Quant aux autres personnages, j'ai déjà dit que je n'aimais pas Mael ! Il y a aussi Dick, l'inspecteur agricole qui devient un mort-vivant classique (pas intelligent). J'ai trouvé là aussi que l'idée était bonne mais pas très bien exploitée car finalement, lui aussi ne sert pas à grand chose !

Un des points positifs de ce roman c'est l'écriture de David Wellington. Je trouve son style très accrocheur aussi bien dans les descriptions gores que dans le reste. On rentre tout de suite dans le livre et les mots, à défaut de l'histoire, sont très agréables à lire. Certains passages sont très visuels et vous feront faire des grimaces de dégoût, surtout quand les zombies attaquent/mangent des vivants ! Il y a des boyaux qui volent et des membres qui sont arrachés ! En lisant ces scènes, on se croirait dans un film ou une série !

En conclusion, un 2e tome bien en-dessous du premier, trop long, trop "militaire" mais avec une héroïne intéressante et si vous voulez savoir comment l'épidémie a commencé ou quel est le véritable nom de Nilla, lisez ce tome 2 ! En ce qui me concerne, je serai partante pour une LC sur le 3 afin de voir comment se conclut cette histoire de zombies.

Note :



Lecture commune organisée par Lexounet à laquelle participent aussi Kristus, Mallou, Delirgirl1, furby71, pomette, Flof13, Iluze et Mystix.

Ce titre fait aussi partie de mon challenge Milady dans le genre Terreur
3/4

11

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (16)

Posté par Frankie le 7 février 2011 à 11:48 - Catégorie : ,
Nouveau rendez-vous de la semaine en ce lundi, toujours proposé par Mallou !

- La semaine dernière, j'ai fini Succubus Nights de Richelle Mead, j'ai lu Zombie Nation de David Wellington et j'ai commencé Persuasion de Jane Austen.

- Aujourd'hui, je lis Persuasion de Jane Austen, donc. J'ai eu un peu de mal pendant les 30-40 premières pages, le style était plus alambiqué que dans Orgueil et Préjugés, il me semblait mais là, j'accroche vraiment et j'ai eu du mal à arrêter hier soir.

- Cette semaine, je finis donc Persuasion et je vais lire Level 26 de Anthony E. Zuiker pour un partenariat. On verra pour la suite !

Bonne semaine à vous, chers blogolecteurs ! :)

6

Challenge God Save the Livre

Posté par Frankie le 4 février 2011 à 12:44 - Catégorie : ,
Antoni, nouveau venu sur Livraddict, vient de proposer un nouveau challenge. Challenge auquel j'ai finalement décidé de participer. Un autre me direz-vous ? Oui et non ! :) Comme il s'agit de lire des livres d'auteurs anglais et que je compte en lire cette année (comme l'an dernier), ce ne sera pas un challenge où j'achèterai des livres en plus mais qui viendra compléter les lectures que j'ai déjà prévues.
Plusieurs catégories sont proposée par Antoni :

La catégorie "Dirty Harry" : un livre lu.
 
La catégorie "Prince Charles" : cinq livres lus.
 
La catégorie "Prince William" : dix livres lus
 
La catégorie "Lady Di" : quinze livres lus
 
La catégorie "The Beatles" : vingt livres ou plus. 
 
La catégorie "Queen Mom" : au moins un livre lu en VO.

Je compte faire la catégorie Prince Charles, si j'atteins le niveau supérieur tant mieux mais ça m'étonnerait et la catégorie Queen Mom, puisque j'envisageais déjà de lire Jane Eyre en VO cette année.

Rendez-vous d'ici février 2012 pour voir si le challenge est réussi !

19

Succubus Nights, Georgina Kincaid, tome 2 de Richelle Mead

Posté par Frankie le 1 février 2011 à 12:38 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Georgina, le succube de Seattle a fort à faire entre sa relation avec son petit ami, Seth, qu'elle doit maintenir chaste sous peine de voir son énergie (à lui) s'envoler, son ami incube, Bastien, qu'elle doit aider à faire tomber une diva de la radio extrémiste et son collègue Doug auquel tout réussit mais qui a un comportement des plus étranges...





Mon avis :
La lecture du premier tome début janvier m'avait laissée mitigée concernant cette saga de Richelle Mead et j'espérais que le deuxième tome allait faire pencher la balance du bon côté. Malheureusement, je ne suis toujours pas convaincue par Georgina Kincaid ! J'aime bien, je suis attachée à certains personnages mais quand je lis les livres je ne ressens pas ce petit "supplément d'âme" comme avec Mercy, Kate ou Rachel. Il faut dire aussi que les intrigues de ce tome 2 sont vraiment très faibles voire barbantes.

Georgina est maintenant en couple avec le bel écrivain taciturne, Seth Mortensen. En couple étant un bien grand mot puisqu'ils ne peuvent pas se rapprocher physiquement sous peine de voir le côté succube de Georgina aspirer l'énergie vitale de son chéri ! Ce qui n'est pas évident à gérer, surtout quand la principale activité de la belle est par ailleurs de séduire des jeunes gens pour les faire tomber du côté obscur et leur voler quelques années de leur vie.

Les choses se compliquent un peu plus quand débarque Bastien, incube et ami de longue date de Georgina. Il vient lui demander de l'aide pour faire tomber une diva de la radio conservatrice et extrémiste. Le but de Bastien est de l'ajouter à son tableau de chasse pour créer un scandale.

Et pour finir, Doug, le collègue de Georgina, adopte un comportement pour le moins étrange. Tout semble lui réussir que ce soit au travail ou avec son groupe de rock mais notre succube subodore qu'il y ait quelque chose de pas net derrière tout ça ! Et voilà notre miss qui se retrouve avec son lot d'ennuis sur les bras...

Quand on a des anges, des démons, des vampires à portée de mains, on est en droit de s'attendre à quelque chose de plus intense au niveau intrigue, non ? En tout cas, j'ai vraiment eu l'impression que Richelle Mead gâchait le potentiel de son univers. Ce que j'attends de cette série c'est qu'on en sache plus sur Carter, sur Jérôme et leur étrange amitié. Or, là, je suis vraiment restée sur ma faim tant ils font de la figuration tout au long des 462 pages du roman.

Prenez l'intrigue qui tourne autour de Doug, par exemple, elle est à peine intéressante et pas très originale. Des mecs qui prennent des amphèts ou autres pour améliorer leur performance, bon ok, ça va 5 min mais on s'en lasse vite même s'il y a un côté surnaturel à la chose.

Pareil pour l'intrigue avec Bastien, complètement cousue de fil blanc. Séduire une bourgeoise coincée, membre d'un mouvement ultra-conservateur pour mieux créer un scandale et la faire tomber, bon ok... En plus, j'avais venu venir à 100 lieues tout ce qu'il se passe avec Dana !

La seule chose un peu intense est l'histoire d'amour impossible entre Seth et Georgina. Je dis "impossible" parce que franchement, vous croyez que ça peut marcher entre eux ? Je ne sais pas combien de temps Seth va supporter que sa chérie couche à droite et à gauche et que lui, nada, il doive se contente de miettes ! Certes, ils sont très mignons tous les deux, de vrais tourtereaux et on rêve qu'ils restent ensemble pour la vie (enfin sa vie à lui !) mais il faut être lucide, un fossé les sépare et, à mon avis (je n'en sais rien !), ça va finir mal tout ça !

En fait, j'ai trouvé l'histoire peu intéressante pendant les 3/4 du livre et puis, finalement, aux environs de la page 400, je me suis surprise à bien aimer finalement et à être contente d'être en compagnie de Georgina ! :)

Ce que j'aime chez elle c'est son côté "humain" surtout, la façon dont elle est, son énergie, la passion qu'elle met en toute chose, que ce soit son travail de libraire ou sa façon de faire marcher son histoire avec Seth coûte que coûte. Elle est très attachante. Et la façon dont elle gère la crise à la librairie à un moment à su me toucher.

J'aime nettement moins son côté "Fille de Lillith", en revanche ! J'ai vraiment du mal à m'y faire et à concilier les deux facettes de ce personnage. J'ai beau me dire que c'est comme si elle était vampire et devait boire du sang pour survivre, ça passe nettement moins. Alors que le problème serait le même, elle serait immortelle et représenterait un danger pour l'humain qu'elle aime. Enfin, bon, ce côté-là donne l'occasion  à l'auteur de se lâcher deux ou 3 fois sur les scènes hots et explicites.

Un qui m'épate c'est Seth ! Celui-là, c'est un saint, du pain béni pour Carter ! Je ne sais pas comment il fait pour rester stoïque sans arrêt (c'est un peu agaçant à vrai dire ! ^^), tout supporter et tout pardonner ! Je ne suis pas particulièrement attirée par le bonhomme que je trouve un peu fade mais il est vraiment trop gentil ! C'est vraiment un perle pour Georgina mais je me demande combien de temps il supportera vraiment que sa femme soit succube !

Concernant les autres personnages, pas grand chose à en dire. Les apparitions, même furtives, de la bande d'immortels, Peter, Hugh, Cody, Carter et Jerome sont toujours plaisantes mais j'attends nettement plus de ce côté-là, quand même ! J'espère les voir davantage dans le tome 3.

J'ai bien aimé Bastien, sinon, que j'ai trouvé charmant, marrant et qui apportait un peu de peps à l'histoire. J'espère qu'on le reverra !

Concernant le style de Richelle Mead, pas grand chose à en dire, ça se lit bien, c'est du style bit-lit et je n'ai pas rencontré de difficultés majeures de compréhension.

En revanche, je trouve la couverture des éditions Bantam vraiment laide ! Je n'aime pas du tout !

En conclusion, même si j'ai eu l'air assez négative, j'aime bien l'univers créé par Richelle Mead, j'ai été très contente de retrouver Georgina et ses amis, sa librairie, son énergie et son humour. C'est le plus de cette série et c'est ce qui me fait continuer car finalement, je ne trouve pas cette série désagréable du tout et j'ai envie de connaître la suite. Et si vous voulez savoir si Dana tombera dans les filets du beau Bastien ou si Georgina arrivera à garder Seth malgré les aléas de sa condition, lisez ce tome 2. En ce qui me concerne, malgré mes réserves, je suis partante pour le 3 !

Note :



Lu en version originale

C'est une lecture commune organisée par Galleane avec Deliregirl, Azariel87, Azilys, Karline, Cecile, Heclea, Mlle Lily, Eden1487, Rozetta et Mariine.

12

Lectures communes du 1er semestre 2011 - Partie 2

Posté par Frankie à 11:23 - Catégorie : ,
Depuis mon dernier article sur mes lectures communes de ce début 2011, d'autres lectures sont venues se rajouter à ma liste ! Je vous rassure, je n'ai rien rajouté à mon mois de février déjà bien plein ! ^^

Le 22 mars, nous lirons Les Dossiers Dresden, tome 3, Tombeau ouvert, de Jim Butcher. Les deux premiers tomes ont plu à nombre d'entre nous et j'ai repris le flambeau pour organiser une lecture commune sur ce tome. Y participeront avec moi : Yumiko, Lexounet,  Petit-lips,  Heclea,  Morgouille,  Taliesin, Blueverbena,  Phooka, (Lou),  Zatoun et  Louve. 






 Le 2 avril, Galleane nous propose une lecture commune des Vampires de Manhattan, tome 1 d'une série de Melissa de la Cruz. L'ayant  en VO dans ma Pal depuis un bail, cela me permettra de l'en sortir. La série s'appelle Blue Bloods en VO et le premier tome aussi.Y participeront également Karline, Ethernya, Elodesign, Eden1487, Mycoton, Thechouille, Vozrozhdenyie, Platinegirl, Sookies, (Tiboux) et Well read kid.




Cela fait longtemps que je veux lire Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini, que j'ai dans ma Pal et, comme il fait partie de plusieurs challenges Livraddict, je n'ai pas eu envie de le lire seule et j'ai donc lancé une lecture commune sur ce titre. Nous le lirons pour le 5 avril. Avec moi, il y aura Nanet, Léo Elfique, isa1977, Exxlibris,  A S K,  Stellade,  Touloulou sous réserves, Céline031, Anasthassia,  Livrons-nous,  Fleurdusoleil et ô pale étoile. 





 Nous étions nombreux à attendre impatiemment la sortie de ce tome 4 des Bannis et des Proscrits de James Clemens. Le Portail de la Sorc'ière est enfin dans les bacs et Mycoton a eu la bonne idée de faire un lecture commune sur ce livre pour le 8 avril. Nous serons donc en compagnie Lisalor, Penelope, Iluze, Voz', Deliregirl, Karline, (Galleane), Phooka, Eden et (Ethernya).





Comme je ne peux résister à une lecture commune d'un livre que j'ai déjà dans ma Pal, j'ai rajouté celle-ci le 3 février. Elle est organisée pour le 15 avril par Sandra et porte sur le premier tome des Chroniques de MacKayla Lane, Fièvre Noire, de Karen Marie Moning, que j'ai en VO sous le titre Darkfever.  J'espère pouvoir tenir mes engagements vu le nombre de LC que j'ai en ce début de mois. Sandra et moi serons en compagnie de Setsuka, Ellcrys, (Bambi_slaughter),  (TheChouille),  L@ura et Alys

 Le 23 avril, Mycoton nous propose aussi de lire Deux cierges pour le diable de Laura Gallego Garcia. Je la ferai aussi avec SophieLJ, Eden1487, Mariiine, Belledenuit, Tigrouloup, Voz', Manie, Karline, Lalou, Cathy, Deliregirl, (Gerry29), Flof13 et Sandra.







Sans âme est le livre qui fait sans doute le plus de buzz parmi ceux qui aiment la bit-lit, la fantasy urbaine et le Steampunk (un genre SF). J'avais repéré ce livre il y a quelques semaines en navigant de-ci, de-là et il vient de sortir en VF. Écrit par Gail Carriger, il fait partie d'une série, Le protectorat de l'ombrelle, et 3 tomes sont déjà sortis, un 4e va bientôt paraître et un 5e en 2012. Je ne comptais pas lire ce premier tome avant 2012 mais je suis faible et quand j'ai vu qu'une LC était organisée dessus, par Pando' je n'ai pas pu résister ! Je le lirai donc en VO. Et je serai aussi avec Azilis, Sookie, TheChouille et (Wilhelmina). La LC est prévue pour le 10 mai.



Voilà, la liste de mes lectures communes s'arrête là pour le moment ! Nul doute que d'autres titres viendront se rajouter au fil des semaines ! Le premier semestre est loin d'être terminé ! ^^

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.