6

Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud

Posté par Frankie le 30 novembre 2010 à 18:44 - Catégorie : , , , ,
avec les voix de Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve, Danielle Darrieux.


Résumé :
La vie de Marjane Satrapi, de la petite fille de 8 ans vivant dans une famille aisée iranienne sous le régime du Shah au départ pour la France à plus de 20 ans, en passant par l'instauration du régime islamique et ses interdits et l'exil en Autriche à l'adolescence puis le retour en Iran...

Mon avis :
Cela faisait longtemps que j'avais Persepolis dans ma DVDthèque et que je ne m'étais pas résolue à l'en sortir malgré tout le bien qu'on en disait. Heureusement que le ciné Club de Seriebox est passé par là en septembre (oui, je sais, c'était il y a plus de deux mois...) et que j'ai eu l'occasion de le voir ! J'ai beaucoup aimé ce témoignage, à travers les yeux d'une petite fille, sur un beau pays tombé dans le fanatisme religieux, malgré quelques longueurs au milieu.

Marjane, petite fille de 8 ans plutôt délurée, vit dans une famille bourgeoise de Téhéran. Le Shah règne d'une main de fer et le pays aspire à plus de libertés. Quand la révolution chasse le pouvoir en place, chacun croit en un avenir meilleur. Las, la République Islamique est encore plus répressive et pour les iraniens la vie est encore plus dure. Quand la guerre contre l'Irak commence, les Satrapi finissent par envoyer Marjane ado à Vienne pour la préserver. Elle est découvre alors une toute autre vie mais également le fait d'être différente et parfois incomprise. Son retour en Iran va lui permettre de découvrir combien la société iranienne a changé avec ses gardiens de la révolution intransigeants envers les débordements de toute sorte. Cela n'empêche pas la société dorée de Téhéran de chercher à s'amuser par tous les moyens. Après un mariage express raté, Marjane n'arrive plus à trouver sa place en Iran et émigre en France.

Plus qu'une biographie sur Marjane et sa famille, c'est véritablement l'Histoire iranienne qui est passée au crible. Bien sûr on suit les frasque de la petite Marjane, son franc-parler, son dynamisme mais l'arrière-plan politique est présent pendant tout le film. Les iraniens ont cru que leur vie serait plus facile après le renversement du régime, hélas, l'Histoire leur a démontré le contraire...La guerre contre l'Irak n'a pas arrangé les choses et nombre d'iraniens qui avaient supporté bien des exactions les années précédentes ont émigré à ce moment-là. Je connais une famille qui émigra en France pour que leur fils ne soit pas enrôlé pour se battre...

Les parties se situant en Iran sont celles que j'ai préférées. On connait tous de loin le régime des Ayatollahs en place depuis 1979, mais le voir au quotidien maltraiter des gens, surveiller des jeunes filles qui ne demandent qu'à s'amuser et à se maquiller un peu donne froid dans le dos et le film retranscrit bien  aussi ce que j'ai déjà pu lire par ailleurs sur cette jeunesse de Téhéran qui arrive plus ou moins à s'amuser clandestinement.

J'ai moins aimé la vie de Marjane en Autriche. Je trouve qu'elle s'apitoie un peu trop sur son sort même si je reconnais que ce n'a pas dû être facile d'être déracinée ainsi et mal-aimée dans ce pays. Disons que j'ai trouvé que c'était un peu long.

Concernant les personnages, j'ai les ai tous appréciés. De Marjane à sa grand-mère, en passant par ses parents, des gens ouverts et engagés qui vont de désillusions en désillusions mais ne quittent jamais leur pays. En revanche, j'ai été très étonnée du langage employé par cette mamie en collier de perles ! Elle parle de façon assez grossière parfois, j'avoue que ça m'a légèrement dérangée et pourtant je n'emploie pas un langage châtié dans ma vie ! ^^

Marjane enfant m'a fait penser à la petite Scout de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur. Même gouaille, même curiosité envers ce qui l'entoure et mêmes révoltes envers les injustices du monde. J'ai moins apprécié l'ado et l'adulte, plus banales.

Un petit clin d'oeil, les voix des personnages féminins sont doublées par Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve pour Marjane et sa mère et qui sont mère et fille à la ville et la grand-mère par Danielle Darrieux qui jouait la mère de Deneuve dans les Demoiselles de Rochefort.

Je n'ai jamais lu la BD dont est tiré le film, mais côté animation, c'est sobre et sans chichis. Noir & blanc pour le passé, un peu de couleur pour le présent. Un Persepolis 2 serait en préparation.

En conclusion, un beau témoignage sur l'Iran des années 80 à travers les yeux d'une petite fille puis une jeune femme dynamique, engagée et téméraire.  Et si vous voulez voir une grand-mère jurer comme un charretier ou une petite fille desireuse de devenir "Prophète" regardez ce film !

Note :


8

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (6)

Posté par Frankie le 29 novembre 2010 à 08:25 - Catégorie : ,
Sixième rendez-vous créé par Mallou qui consiste à faire un compte-rendu de nos lectures de la semaine passée et à venir.

- La semaine dernière, j'ai enfin fini L'irrégulière (:dansedelajoie:), j'ai lu Percy Jackson, tome 2, La mer des monstres et j'ai commencé Accro, le tome 2 de Sarah Dearly de Michelle Rowen pour le partenariat avec Bragelonne.

- Aujourd'hui, je lis donc Accro.

- Cette semaine, je vais le finir et lire Bienvenue en Otopia, le tome 1 des aventures de Lila Black de Justina Robson et si je le finis je lirai le livre mystère à lire pour le Destination Islande du 18 décembre.

À lundi prochain !

13

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (5)

Posté par Frankie le 22 novembre 2010 à 08:05 - Catégorie : ,
Cinquième rendez-vous (pour moi) organisé par Mallou et nouvelle semaine de lecture.

- La semaine dernière, j'ai lu la moitié (328 pages) de L'irrégulière, la biographie de Coco Chanel par Edmonde Charles-Roux et comme, c'est un peu long et parfois ennuyeux, j'ai fait une lecture détente ce week-end, le premier tome VO de Vampire Kisses d'Ellen Schreiber, un bit-lit jeune adulte. Les 200 pages de se dernier se lisant très vite, j'ai repris L'irrégulière, hier soir.

- Aujourd'hui, je lis donc L'irrégulière.

- La semaine qui vient, je vais finir cette biographie et, ensuite, je lirai peut-être le tome 2 de Vampire Kisses, ou La mer des Monstres, Percy Jackson 2 de Rick Riordan pour une LC de décembre mais sûrement Accro, le tome 2 de la jeune et pétillante Sarah Dearly par Michelle Rowen car je vais le récupérer vendredi soir en France !

À lundi prochain !

20

Zombie Island, Zombie Story, tome 1 de David Wellington

Posté par Frankie le 20 novembre 2010 à 11:08 - Catégorie : , , ,
Titre original : Monster Island - A Zombie Novel

Résumé :
Le monde est ravagé par une épidémie qui a créé des zombies cannibales. Seule la Somalie reste une enclave épargnée. Afin de soigner la dictatrice du pays atteinte du SIDA et espérer revoir un jour sa fille, Sarah, Dekalb, accompagné d'adolescentes soldates, entrent dans New York infestée afin de trouver les médicaments adéquats...


Mon avis :
Après les vampires, voilà la version zombie des cauchemars de David Wellington.  Après avoir beaucoup aimé Vampire Story, nous étions plusieurs à vouloir découvrir le premier tome de cette trilogie, qui fut écrite avant et je dois dire que j'ai vraiment bien accroché à ce Zombie Island.

Nous sommes dans un futur très proche et une épidémie a ravagé la planète transformant ceux qui y succombaient en zombies. Quelques endroits échappent encore à l'invasion comme la Somalie où règne une dictateur (dictatrice ?) sans pitié. Afin de la soigner du SIDA et pour pouvoir revoir sa fille, Sarah, un jour, un ancien expert en armement de l'ONU accepte d'aller chercher les médicaments nécessaires. Voici donc Dekalb accompagné d'ados soldates et surarmées qui débarquent dans New York dévastée. Face à eux, des hordes de zombies donc l'un d'entre eux, Gary, a su rester intelligent. Dekalb et les filles réussiront-ils leur mission vouée à l'échec ?

Je dois dire que j'ai vraiment aimé ce livre malgré un petit passage à vide au milieu où je me suis demandée où l'auteur voulait nous emmener. De prime abord, ce n'est pas un livre de fille, c'est assez militaire, les héros sont des mecs ou des filles soldats et il n'y a pas beaucoup de place pour la romance ! Pourtant, comme dans Vampire Story avec ses vampires différents, Wellington a su me séduire avec son histoire de zombies. Non pas que ses morts-vivants soient très originaux en eux-mêmes car, en plus, je viens de commencer la série TV The Walking Dead qui comporte quelques similitudes mais l'écriture de l'auteur a su m'accrocher par son côté punchy et plein d'idées.

Et puis inventer un mort-vivant pas comme les autres, quelle riche idée ! Je dois dire que c'est une belle trouvaille et j'ai trouvé ça super ! Bon, j'ai préféré le Gary du début du livre à celui de la fin mais je pense que son évolution était inéluctable... J'espère que l'idée sera reprise dans les prochains tomes car cela me plaît vraiment de vivre au coeur des morts-vivants, même s'ils ne font pas grand-chose, à part avoir envie de bouffer tout ce qui bouge en faisant "grr, grr" ! :)

Difficile de vraiment aimer les personnages principaux ou même de ressentir quelque affinité avec eux. Dekalb, par exemple, est un gentil mec un peu trimballé à gauche et à droite, contre son gré et l'air d'être un peu ailleurs. C'est n'est pas un soldat, ce n'est pas un batailleur du tout, et le fait qu'il soit expert en armement ne l'aide pas vraiment dans la guérilla urbaine. Il n'a pas vraiment d'idéal à part sa fille et finalement c'est sur la fin qu'il devient vraiment intéressant.

J'ai beaucoup mieux aimé Gary, qui, lui, est nettement plus intéressant. Je ne veux pas trop en parler car je l'ai déjà fait plus haut et ce serait dommage de tout révéler mais c'est le personnage que j'ai préféré dans ce livre.

J'ai aussi beaucoup aimé la petite Ayaan, l'une des ados soldates. Elle n'est ni un véritable personnage principal ni un rôle secondaire qu'on devine en arrière-plan car elle participe activement à l'histoire mais elle a quelque chose de charismatique qui fait qu'elle reste dans nos mémoires après avoir refermé le livre...

L'écriture de Wellington est très accrocheuse, donnant envie de continuer le livre. C'est agréable à lire, assez masculin. J'ai d'ailleurs eu un peu peur au début de l'histoire mais je me suis laissée embarquer par ses mots et ce qu'il avait à raconter.

En conclusion, un très bon premier tome pour cette nouvelle série qui change un peu des vampires et autres loups-garous ! Et si vous voulez savoir à quoi pense un mort-vivant affamé ou si Dekalb arrivera à trouver de l'AZT pour Mama Halima, lisez ce premier tome ! En tout cas, je suis partante pour le tome 2 si une lecture commune se fait ! ^^

Note :



Lecture commune avec Flof13, Mystix, Bambi_Slaughter, Azariel87, Karline05, Thalia, Hécléa, Mallou, Deliregirl1, Anneso, Furby71, Petit-lips, Lexounet, Iluze, Pommette.

Ce livre fait également partie du Challenge Milady dans la catégorie Terreur
2/4

6

Les adaptations ciné de Dragon Rouge

Posté par Frankie le 17 novembre 2010 à 18:44 - Catégorie : , , ,
Titre original : Manhunter réalisé par Michael Mann
avec William L. Petersen, Brian Cox, Dennis Farina, Tom Noonan.

Résumé :
Will Graham, expert légiste du FBI renommé s'est retiré de la profession après avoir frôlé la mort en arrêtant le Dr Lecktor. Jack Crawford, un collègue et ami, vient le chercher pour qu'il l'aide à arrêter l'auteur de deux meurtres particulièrement odieux commis à un mois d'intervalle lors de la pleine lune.

Mon avis :
Cela faisait longtemps que je voulais voir ce film sorti en 1987 en France et qu'on décrit comme un chef d'oeuvre du genre et comme la meilleure adaptation du roman de Thomas Harris. Si c'est effectivement un bon film, j'ai été quand même assez déçue par certains côtés.

L'histoire raconte donc la traque d'un tueur en série qui a opéré de façon très sanglante par deux fois lors de la pleine lune. Le FBI veut absolument l'arrêter avant la prochaine et pour ce faire, va tirer Will Graham, un expert-légiste, de sa retraite dorée. Lui seul peut avoir le flair pour traquer le tueur et l'arrêter. Pour "entrer" dans la peau du tueur, Will va chercher conseil auprès du docteur Lecktor, un monstre qu'il arrêta 3 ans auparavant et qui faillit le tuer. Cette démarche attire l'attention sur lui et sa famille et pourrait signer son arrêt de mort. Will arrivera-t-il à trouver à temps qui est le Dragon Rouge ?

Je dois dire qu'en fait le titre VO porte bien son nom. Cela s'appelle Manhunter (le chasseur d'homme) et effectivement, le film porte surtout sur la traque de Will. Alors que le livre était équilibré entre la chasse et le tueur et sa psychologie, sa vie etc... Réalisateur et scénaristes ont choisi de se focaliser sur un seul côté du roman et de réduire l'autre à la portion congrue.

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé toute la partie mise en valeur, l'analyse de Will des meurtres précédents,  tout le processus psychologique, sa visite chez Lecktor, le fait qu'il soit lui-même en danger et même si tout ce cheminement est assez lent, cela m'a beaucoup plu. De plus, c'est très fidèle au roman aux scènes et dialogues près ! J'avais parfois l'impression de relire le livre en direct ! :)

Je regrette, en revanche, que Francis Dolarhyde n'occupe qu'une petite partie du film. Exit tout le rapport à son passé qui est expédié en une phrase. Je trouve qu'il lui manque toute la dimension dramatique et monstreuse qu'on ressentait bien dans le livre. Et que dire de la fin, bâclée, changée et happy-endesque ? Une grosse déception à ce niveau-là. De même que tout ce qui concerne la vie de famille et de couple de Will est  légèrement modifiée et ça se ressent sur le film.

Concernant les personnages, j'ai bien aimé Will Graham qui oscille entre son devoir, ce qu'il ressent et ce qu'il se passe dans sa vie. Les autres personnages sont plus en retrait. Et puis, il n'y a pas à dire, Anthony Hopkins fait un Hannibal Lecter bien plus charismatique et effrayant que Brian Cox. 
Quant à celui qui joue Dolarhyde, il n'est pas vraiment effrayant ou charismatique également.

La mise en scène est très 80's voire fin 70's et se trouve donc en phase avec l'époque à laquelle le film est supposé se passer : 1978. Musique très présente et du même tonneau.

À noter que dans ce film, Hannibal Lecter est appelé Lektor, ce sera la première et la dernière fois et on ne sait pas pourquoi ce changement de patronyme du livre au film !

Autre anecdote, certains acteurs du film, inconnus au bataillon pour moi, jouent dans des films et séries actuels bien connus de tous. Willian L. Petersen joue Gil Grimson dans CSI (Les experts - que je ne regarde pas -), Dennis Farina - Jack Crawford - a joué dans de nombreux films et la série Law&Order et le plus étonnant c'est Stephen Lang qui joue le fougueux Freddy Lounds, le journaliste (et qui a une belle coiffure ;)) et qui joue le militaire complètement tcharbé dans Avatar ! Faut avoir de l'imagination pour savoir que c'est lui, même 24 ans après ! :)

En conclusion, un bon film ancré dans son époque mais qui souffre d'avoir été eu une fin arrangée. Si vous voulez savoir si Will Graham finit par avoir Dolarhyde ou si c'est le contraire, regardez le film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Titre original : Red Dragon réalisé par Brett Ratner
Avec Edward Norton, Anthony Hopkins, Harvey Keitel, Ralph Fiennes, Emily Watson, Mary-Louise Parker

Résumé :
Le même que le premier film ! :) Un tueur en série a sévi par deux fois à Atlanta et Birmingham lors de pleine lune. Il faut l'empêcher d'agir une 3e fois. Pour cela, Will Graham, ancien agent du FBI doté d'un "6e sens" se voit sortir de sa retraite qu'il avait prise après sa confrontation presque mortelle avec le Dr Lecter. Pour avancer dans son enquête, il se voit obligé d'aller demander de l'aide au même Lecter...

Mon avis :
J'avais vu ce film à sa sortie et je n'en gardais pas un grand souvenir à part qu'il n'était pas mal. En le revoyant, je l'ai trouvé finalement de bonne facture et très fidèle au livre. Davantage même que le 6e sens, à part qu'il fait la part plus belle au docteur Lecteur, Le silence des agneaux et Hannibal étant passé par là et Anthony Hopkins ayant contribué à la notoriété du bon docteur...

Je voudrais d'ailleurs pousser un léger coup de gueule à ce sujet.  J'ai lu certaines critiques de spectateurs sur Allociné, qui se plaignaient qu'on ne voyait pas assez Hannibal Lecter, que c'était dommage, qu'il était en retrait, etc... Qu'ils lisent alors le livre car Dragon Rouge n'est pas du tout un roman SUR Hannibal le Cannibale, comme Le silence des agneaux ne l'était pas vraiment non plus (même si la confrontation Starling-Lecter prend plus d'importance) ! Dans le livre, il n'a qu'une ou deux scènes avec Will Graham et on en entend parler souvent mais ce n'est pas le personnage principal de l'histoire. Mais voilà, Anthony Hopkins a bouffé (c'est le cas de le dire ! ^^) toutes ses scènes dans Le Silence, en faisant un personnage incontournable (qui a donné lieu aux indigestes - et là c'est aussi le cas de le dire ;) - livre et film, Hannibal) et depuis, on s'imagine qu'Hannibal est le héros des deux premiers romans de Thomas Harris. Eh bien non ! :p

Pour en revenir à Dragon Rouge version 2002, je vais vous épargner le nième résumé, je pense que vous avez compris de quoi ça parlait ! ;)

Cette version-là est nettement plus fidèle au livre dans le sens où elle donne la part aussi belle à Francis Dolarhyde qu'à la chasse à l'homme et sa vie est bien retranscrite, même si assez rapidement, ainsi que le lieu où il habite qui est conforme au livre. Ce n'était pas du tout le cas dans Le 6e sens. Cela m'a plu ainsi que le personnage lui-même où l'on voit bien le combat qu'il mène entre l'homme qu'il voudrait être et le monstre qu'il devient... C'est autre chose que le type geignard qui ne ressemblait à rien dans l'autre version !

La partie chasse à l'homme est aussi bien faite, fidèle au livre et au premier film. Mon bémol est la place accordée à Lecter dans la scène du tout début (pas celle où Graham arrête Lecter) et celle de fin, c'est vraiment là pour les aficionados du personnage et ne font pas partie du roman lui-même. Je regrette cette digression qui n'apporte rien.

L'ambiance est assez glauque et parfois effrayante, il y a des scènes chocs tout à fait dignes du roman, on ne prend pas de gants avec le sang et la partie thriller, alors que dans le premier film, c'était davantage suggéré. Certaines scènes sont peut-être parfois un peu too much et grandiloquentes mais elles sont ainsi dans le livre. La fin est conforme au livre, ça me va. En revanche, les problèmes du couple Graham sont complètement inexistants dans les deux versions du film.

Je ne sais pas à quelle époque est censée se passer le film, sûrement fin des années 80 et non plus en 1978. En tout cas, exit les bobines de films super 8, bonjour les cassettes VHS ! Je suppose que le prochain remake aura des DVDs comme support des films des familles tuées ! :D

Concernant les personnages, je suis un fan absolue d'Edward Norton mais là, je trouve que ce rôle ne lui convient pas ! Il a toujours l'air un peu en retrait et, dans les confrontations avec Lecter, y a pas photo, c'est Lecter qui l'emporte ! Et puis cette couleur de cheveux blonde, franchement, c'est à vomir ! Ça m'a perturbée pendant tout le film ! Bref, j'ai eu l'impression que le Will Graham du film servait surtout de faire-valoir.

Évidemment, Anthony Hopkins est vraiment extraordinaire dans le rôle de Lecter ! Rien à voir avec la pâle prestation de Brian Cox dans le premier film ! Il est inquiétant à souhait et, on se dit qu'il peut arriver n'importe quoi si on s'approche trop de lui !

Harvey Keitel joue Jack Crawford et c'est comme pour Ed Norton, il est également un peu en retrait.

J'ai trouvé Ralph Fiennes plutôt bon dans le rôle de Dolarhyde, il retranscrit bien le personnage qui souffre d'être différent mais ne pouvant empêcher sa nature monstrueuse de prendre le pas sur sa nature humaine. Et il donne beaucoup de sa personne ! :) Superbe dragon, en passant !

Un personnage dont je n'ai parlé ni pour le livre ni pour le premier film, c'est Reba McLane, la jeune femme aveugle qui plaît bien à Dolarhyde. Elle ne m'avait pas marqué dans le roman et, malgré le talent de Joan Allen dans Le 6e sens, elle ne m'avait pas frappée.
Dans Dragon Rouge, elle est jouée par Emily Watson (Breaking the waves), une actrice lumineuse que j'adore et elle joue une Reba qui m'a conquise. Si vous ne connaissez pas Emily Watson, courez voir ses films !

Autre acteur connu du film, Philipe Seymour Hoffman qui joue Freddy Lounds, le reporter. Ce n'est pas un grand rôle et on le voit peu.

La réalisation est assez nerveuse et dynamique, on est davantage dans l'action pour pour le film de Michael Mann.

En conclusion, une version fidèle et efficace du roman éponyme, et si vous voulez savoir si Edward Norton joue mieux Will Graham que Willian Pertersen ou pourquoi Anthony Hopkins fait un Hannibal Lecter autrement plus charismatique que Brian Cox, regardez ce film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

8

Dragon Rouge de Thomas Harris

Posté par Frankie à 18:42 - Catégorie : , , ,
Titre original : Red Dragon

Résumé :
Des meurtres horribles ont été commis à un mois d'intervalle dans deux villes différentes. Pour empêcher que le mystérieux tueur ne récidive à la prochaine pleine lune, l'agent Jack Crawford fait appel à Will Graham qui arrêta l'un des plus monstrueux sérial killers, Hannibal Lecter surnommé le Cannibale. Graham se lance alors dans une course contre la montre et, pour pouvoir comprendre les motivations du tueur, demande l'aide du Dr Lecter, au risque de se perdre...

Mon avis :
On parle souvent du Silence des agneaux comme référence en matière de thriller mais on oublie bien souvent que Thomas Harris écrivit auparavant Dragon Rouge qui est, à mes yeux, aussi bon que son roman suivant ! J'avais déjà lu Dragon Rouge, il y a bien longtemps avant le buzz sur le film sur Le Silence des agneaux et je me rappelle avoir beaucoup aimé ce thriller palpitant ! Quand le thème du book club de novembre a été les Serial Killers, j'ai tout de suite proposé ce livre, souhaitant le lire pour le redécouvrir 18 ans après.  C'est ce livre qui a été choisi et j'ai pu revérifier que ce roman écrit en 1981 était toujours un must en la matière !

Deux familles ayant été tuées à un mois d'intervalle dans deux villes différentes, de façon particulièrement horrible, l'agent du FBI, Jack Crawford fait appel aux talents de Will Graham, connu pour sa capacité à "comprendre" les tueurs en série. Or Will s'est retiré du métier depuis l'arrestation du Dr Lecter où il faillit perdre la vie. Malgré ses réticences, il accepte de servir de consultant auprès du Bureau. S'engage alors une poursuite contre la montre pour attraper le tueur à la prochaine pleine lune. Will Graham prend alors contact avec Hannibal Lecter pour qu'il l'aide dans sa traque, s'impliquant par là-même un peu trop dangereusement...

En relisant ce thriller, j'ai compris ce qui m'avait déçue en découvrant le Chuchoteur. Je ne veux pas dire qu'on n'a rien fait de mieux depuis ce livre écrit en 1980, ce ne serait pas vrai (il y eut Le Silence des agneaux après ;)) mais j'aurais presque envie de dire que tout fut dit dans et avec ce livre. Nous avons là un thriller plutôt haletant, avec un serial killer  particulièrement "gratiné" ! On pourrait trouver les deux tiers de ce livre assez lent, puisque Graham s'attache à reconstituer pas à pas ce qu'il s'est passé, à remonter les pistes, à décortiquer le mode opératoire du tueur pour mieux le cerner, mais j'ai beaucoup aimé ce cheminement. Et puis, il y a la confrontation avec Hannibal Lecter qui est assez savoureuse et nous met, nous lecteur, assez mal à l'aise...

Le fait que l'on connaisse l'identité du tueur dès la page 89 (le livre en comporte 410), ne nuit pas à l'histoire. C'est au contraire très intéressant et particulièrement macabre de découvrir comment fonctionne cet homme qui est un monstre de perversité mais détruit dès son plus jeune âge et complexé par son physique. Je ne veux pas trop en dire pour ceux qui découvriront le livre...

J'ai beaucoup aimé le personnage principal, à savoir Will Graham. C'est un homme intègre et sensible qui sait qu'essayer de savoir ce qu'ont ressenti les serial killers peut peut-être dangereux... Bien qu'il sache que l'enquête qu'il mène peut détruire son couple par son implication, il sait qu'il doit aller jusqu'au bout afin de sauver des vies.

Hannibal Lecter est, lui, un personnage vraiment à part. Dans le livre, c'est un personnage vraiment tout à fait secondaire puisqu'on ne le voit qu'une ou deux fois mais il marque par son charisme et la cruauté qu'on devine derrière ses paroles... Le fait qu'il soit devenu emblématique des serial killers depuis ce premier livre et surtout grâce au Silence des agneaux, prouve combien ce personnage est bien écrit.

Le style de l'auteur est facile à lire, percutant et sans chichis. C'est en fait assez clinique et méthodique, aussi bien quand l'auteur met en scène la partie chasse que la partie chassée. ce style-là m'a plu.

En conclusion, un thriller qui excelle dans son genre et qui  a placé à sa sortie la barre très haut pour les thrillers qui ont suivi ensuite. Et si vous voulez savoir si Will Graham arrivera à arrêter le Dragon Rouge ou s'il se fera manipuler sans vergogne par l'ignoble Hannibal Lecter, lisez ce livre !

Note :



Depuis sa sortie en 1980, le livre a fait l'objet de deux adaptations cinéma, l'une sous le nom de Manhunter (Le Sixième sens - à ne pas confondre avec Sixième sens avec Bruce Willis -) en 1986 et Dragon Rouge en 2002. Je les ai vu pour l'un et revu pour l'autre pour ce book club et je vous invite à lire ce que j'en ai pensé...

7

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (4)

Posté par Frankie le 15 novembre 2010 à 14:37 - Catégorie : ,
 

 Le C'est lundi ! Que lisez-vous ? de Mallou revient encore cette semaine.

- La semaine dernière, j'ai lu Zombie Island de David Wellington.

- Aujourd'hui, je lis, comme prévu, L'irrégulière d'Édmonde Charles-Roux et j'ai du mal à entrer dans ma lecture.

- Cette semaine, je vais avancer dans ma lecture et je ne sais pas encore si je lirai quelque chose en parallèle ou si je vais lire le livre d'un seul coup (il fait plus de 600 pages écrites en petit...)

Rendez-vous la semaine prochaine pour tout savoir !

13

Les Temps parallèles de Robert Silverberg

Posté par Frankie le 10 novembre 2010 à 08:40 - Catégorie : , ,
Titre original : Up the Line

Résumé :
2059, les voyages dans le temps sont à la mode. Quoi de plus jouissif que d'assister à la chute de Byzance, au sacre de Néron ou à la crucifixion de Jésus ? Jud, jeune homme de 24 ans, devient Guide Temporel chargé d'accompagner les touristes sur les lignes du temps. Lorsqu'il rencontre sa belle aïeule, Pulchérie, ses sens sont en émois...
Attention, Jud, à ne pas dévier de la ligne de temps et créer des paradoxes temporels sous peine de disparaître définitivement !

Mon avis :
Je suis une fan inconditionnelle des voyages dans le temps et ce n'est pour rien que la trilogie de Retour vers le Futur fait partie de mes films préférés ! Aussi, quand j'avais vu ce livre en librairie, j'ai eu envie de lire ce roman de science-fiction classique ! Il s'est passé de nombreux mois avant que je ne le sorte de ma Pal et j'ai profité du Challenge "Juste pour lire", pour enfin le découvrir ! À l'arrivée, ça donne un livre assez sympathique et très représentatif de l'époque à laquelle il fut écrit (1969).

Nous sommes donc en 2059 et Jud Elliott, un jeune homme de 24 ans un peu paumé, débarque à La Nouvelle-Orléans. Sa rencontre avec Sam va changer sa vie. Sam est un guide temporel. Il accompagne des touristes lors de voyages dans le temps. À charge pour lui de leur faire découvrir tout un pan du passé. Qui ne rêverait de d'assister à l'assassinat de Kennedy ou la crucifixion de Jesus ? Jud rejoint également cette profession et le voilà devenu guide sur la ligne Byzance-Constantinople-Istanbul.

Les règles entourant cette profession sont très strictes et il faut être vigilant à ne rester que sur la ligne de temps dévolue. Il ne s'agit pas de changer le futur en ayant une incidence sur le passé. Jud va en faire l'amère expérience quand il s'amourache de son aïeule, la magnifique Pulchérie...

Comme je l'ai dit en préambule, ce livre est tout à fait représentatif de l'époque à laquelle il faut écrit (1969) qui prônait l'amour libre et les drogues hallucinogènes comme moyen de se détendre. En effet, dans le roman, en 2059, le meilleur moyen de s'amuser est d'aller dans des lieux de plaisir où, grâce à des hallucinogènes, on peut s'éclater. Et concernant l'amour, le faire à plusieurs, en s'échangeant les partenaires ou sans contraintes ne fait peur à personne ! Le must des voyages dans le temps, pour un des personnages, étant de se taper le plus de ses aïeules. Quant au héros, il ne rechigne pas à la bagatelle dès que l'occasion se présente, que ce soit dans son présent ou son passé ! On est bien là dans une période Peace & Love pré-Sida ! :) Le livre serait écrit maintenant, on ferait la même chose mais de façon virtuelle et à la place des hallucinogènes, on aurait des capteurs permettant de créer un avatar vivant les choses à notre place... ;) En tout cas, dommage que ces coucheries n'apportent rien à l'histoire et dénature légèrement son intérêt.

Mais ce n'est là qu'un des aspects de ce roman. C'est surtout un roman sur une société (futuriste) qui ne sait pas trop où elle va, qui pratique la modification génétique pour être la plus parfaite possible et qui cherche certainement dans le passé ce qu'elle n'arrive plus à trouver dans son présent. Des sensations fortes et une identité. Le fait que certains personnages soient fascinés (pour des raisons différentes) par leur généalogie témoigne de cette recherche d'identité. Jud en est le parfait exemple. Mal à l'aise dans la société de 2059, il trouve sa raison d'être dans le passé.

Concernant le passé justement, c'est l'aspect le plus intéressant du livre et c'est ce qui m'a vraiment plu ! Si ces retours se cantonne principalement sur l'histoire de Byzance à Istanbul, cela nous permet de nous plonger dans l'histoire de cette ville et d'en apprendre un peu plus (mais de façon légère malgré tout). C'est surtout la partie science-fiction que j'ai beaucoup aimée. Tout ce qui concerne ces voyages dans le temps, les paradoxes temporels à éviter et tous les moyens mis en oeuvre pour qu'ils n'arrivent pas. C'est là où l'auteur excelle et nous tient en haleine, à mon avis. Et j'ai trouvé la fin très bien faite...

Concernant les personnages, c'est un univers très macho. Je reviendrai sur Jud en dernier mais dans ce livre, les hommes sont des mâles qui en ont qui ne pensent qu'à la gaudriole et à amasser le plus de trésors et les femmes sont soit des marie-couche-toi-là sans conversation, soit des tentatrices essayent d'attirer les hommes dans leur lit. En tout cas, elles ne sont bonnes que pour le sexe, que ce soit dans le futur ou dans le passé et on peut leur pincer les fesses, les peloter et les tripoter sans que personne ne trouve à redire ! Il n'y en pas une, dans le livre, même la belle Pulchérie, qui soit l'égale d'un homme. C'est là où on voit que l'eau a coulé malgré tout sous les ponts depuis 40 ans...

Quant à Jud, même s'il est plus sensible et délicat que ses congénères, il n'est pas si différent que cela. Il est juste un peu moins sûr de lui et assez loser et naïf dans l'ensemble mais j'ai bien aimé ce personnage finalement attendrissant qui fait bourdes sur bourdes et se retrouve dans la merde !

Le style est simple, facile et agréable à lire. Je n'ai pas grand chose à raconter dessus, à vrai dire...

J'ai l'impression de m'être attardée sur l'aspect coucheries et moins sur la partie science-fiction et j'en suis désolée. Il ne faudrait pas que cela vous arrête. Je parle moins de la science-fiction car je ne veux pas tout dévoiler et il faut découvrir les tenants et aboutissants des voyages dans le temps en lisant le roman.

En conclusion, un roman de son époque, intéressant dans sa partie touchant aux voyages dans le temps, un peu longuet quand il s'agit des nombreuses coucheries parsemant le livre. Néanmoins, j'ai été très contente de le lire et je l'ai apprécié au cours des 3 h du Challenge Juste pour Lire. Et si voulez savoir si Jud  rencontrera l'amour au cours des ces pérégrinations byzantines et ce qu'il arrive quand vous créez un paradoxe temporel, lisez ce livre !

Note :



Ce livre est donc celui que j'ai lu lors de ma première session de Juste pour lire.


11

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (3)

Posté par Frankie le 8 novembre 2010 à 12:03 - Catégorie : ,
 
Lundi est de retour et avec lui, le rendez-vous hebdomadaire de Mallou, C'est Lundi ! Que lisez-vous ?

- La semaine dernière, comme prévu, j'ai lu Les Temps Parallèles de Robert Silverberg et Dragon Rouge de Thomas Harris.

- Aujourd'hui, j'ai commencé Zombie Island de David Wellington pour la lecture commune du 20 novembre.

- Cette semaine, je vais déjà continuer Zombie Island et peut-être commencer L'irrégulière d'Edmonde Charles-Roux.

Et vous ?

À lundi prochain !

13

L'Étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert L. Stevenson

Posté par Frankie le 7 novembre 2010 à 13:39 - Catégorie : , ,
Titre original : The Strange Case of Dr. Jekyll and Mister Hyde

Résumé :
Dans les rues de Londres, un homme petit et difforme rôde et inspire la répulsion à qui le croise. Animés des plus bas instincts, il se transforme bientôt en meurtrier sans scrupules. Mr Utterson, notaire, apprend bientôt que cet homme, Mr Hyde, est le protégé d'un de ses clients et amis, le Dr Jekyll. Il finit par connaître l'horrible vérité...


Mon avis :
Voilà une histoire que tout le monde connaît et qui se lit très vite, le livre étant peu épais, 97 pages avec une présentation et une postface biographique. J'avoue que j'allais un peu à reculons en lisant ce livre vu mes précédentes expériences (plutôt malheureuses) avec la littérature de l'époque victorienne (Dickens avec son Chant de Noël et surtout Wilde et Dorian Gray) et je dois dire que j'ai plutôt apprécié cette lecture.

L'histoire se passe donc à Londres à l'époque victorienne. La bonne société londonienne est en émoi car un homme fortement antipathique, Mr Hyde, sème le trouble dans les rues de la capitale. Petit et laid, il inspire la répulsion à qui le croise. Mr Utterson, notaire de son état, est lui, encore plus troublé. Son client et ami, le Docteur Jekyll a désigné l'individu peu recommandable comme son légataire universel. Quand Mr Hyde commet un meurtre, Utterson cherche à savoir quelles sont les relations qui unissent les deux hommes. La réalité va dépasser son imagination...

Ce qui frappe en lisant ce court roman (un conte fantastique, plutôt) c'est comment un si petit livre a pu donner naissance à un mythe qui perdure déjà depuis plus de 120 ans ! À croire que comme pour Mr Hyde échappant au Dr Jekyll, sa création a échappé à l'auteur !

En effet, dans l'imaginaire collectif, Mister Hyde est devenu une espèce de mal  (et mâle) séduisant, un peu à l'image de ce qu'est devenu Dracula par rapport au personnage de Bram Stoker. Dans les deux cas, ce sont, de prime abord, des personnages assez repoussants, Dracula est blafard et à l'air d'un petit vieux, Hyde est une sorte de gnome laid et vicieux. Or, de nos jours, nous nous pâmons au nom de Dracula (merci monsieur Coppola et le cinéma en général !) et nous aimerions bien rencontrer Mr Hyde... D'ailleurs, je vous recommande fortement la série anglaise "Jekyll", superbe, où le gentil Jekyll est nettement moins intéressant que son double maléfique si séduisant... 

En tout cas, dans le livre, Hyde n'a rien de séduisant. Difficile de se faire une véritable opinion d'ailleurs car  le livre est trop court pour que les personnages soient très développés et l'histoire est racontée avec beaucoup de détachement... Tout une grande partie est vue à travers les yeux de maître Utterson, le notaire et la dernière partie, la révélation du lien unissant Jekyll et Hyde, via des lettres. Les principaux protagonistes ne sont donc pas au centre de l'histoire et je trouve cela un peu dommage, car nous restons finalement également en périphérie de ce qu'il leur arrive.

Du coup, les motivations du Docteur Jekyll sur les raisons de son dédoublement ne nous touchent pas vraiment. Je ne vais pas m'étendre sur cette dualité qui existe en chacun de nous car je ne m'y connais pas du tout en psychologie et je ne raconterais que des bêtises et des platitudes. D'accord il veut faire une expérience en dissociant sa personnalité, rester le bon Docteur et créer un versant noir de lui-même mais ce qu'il ressent dans la peau de chacun de ses personnages n'est qu'effleuré, trop rapidement décrit.  Et, pour m'en tenir aux faits, j'aurais préféré lire la transformation en "live" et non pas une fois que tout est terminé, par une lettre qui explique tout. Du coup, je suis restée assez indifférente envers ce monstre censé nous faire peur.

Quant à maître Utterson, difficile également de le cerner vraiment, il semble être un être débonnaire et consciencieux, soucieux de son ami, le docteur Jekyll. 

Ceci dit, j'ai bien apprécié la lecture de certaines descriptions, Soho notamment. Et le style de l'auteur est plutôt agréable à lire. J'ai eu l'occasion de lire un passage du roman en version originale, (que ma fille étudiait en anglais) quand Utterson arrive à Soho et je dois dire qu'en anglais c'est assez ardu à lire, même si assez beau ! Heureusement que j'en suis restée à la version française !
En revanche, je l'ai lu dans une version écrite en petit et très serré et je dois dire que j'ai dû faire des efforts pour le lire car ce n'était pas évident du tout, surtout quand vous commencez à avoir des difficultés à lire de près...

Je dois parler aussi de cette habitude qu'ont les éditions de faire des préfaces qui reprennent et décortiquent toute l'intrigue du livre. C'était le cas pour Dorian Gray, et ce fut encore le cas ici ! Elles sont plutôt intéressantes mais par pitié, mettez ces explications en postface, nous n'avons pas besoin de savoir à l'avance de quoi parle le livre !

En conclusion, je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur ce roman dont les personnages ont su traverser le temps et qui, même très court, reste intéressant à lire. Et si vous voulez savoir qui du Docteur Jekyll ou de Mister Hyde l'emportera, lisez-le ! Et vous pouvez aussi regarder la série de Steven Moffat avec James Nesbitt !  :)

Note :



Ce livre fait partie du Challenge Livraddict 2010
12/12

J'ai donc atteint mon objectif de 12 livres !


2

Les dernières Lectures communes de 2010 ?

Posté par Frankie le 6 novembre 2010 à 10:52 - Catégorie : ,
2010 touche bientôt à sa fin et les lectures communes pour cette année également (ne vous inquiétez pas, j'en ai déjà deux de prévues en janvier 2011, billet à venir à la fin de l'année). Mais j'ai quand même trouvé à rajouter deux dernières petites LCs pour la fin décembre ! :)

La première de ces LCs aura lieu le 28 décembre et portera sur le tome 1 de L'Épouvanteur, L'apprenti Épouvanteur de Joseph Delaney, une série jeunesse très bien paraît-il.
Cette lecture commune est organisée par Kayleigh et y participeront également Azariel87, Lexounet, mia62, Taliesin, Plumeline et JuNa62.






La dernière lecture commune de 2010 aura lieu le 29 décembre et portera sur le tome 2 des Dossiers Dresden. Après un premier tome plus que prometteur, Blueverbena a lancé une LC sur ce tome 2 intitulé Lune Fauve. Y participeront également Pommette, Phooka, Mamzellebulle, Yumiko, Pénélope, Lexounet, Heclea, Latite06, Petit-lips et Lou.







Par ailleurs, puisqu'on est dans les lectures communes, ce n'en est pas vraiment une mais le Book Club de décembre aura pour thème la neige et le livre choisi sera Neige de Maxence Fermine.
Rendez-vous le 22 décembre pour savoir ce que j'en ai pensé.

4

Bilan du 1er round de "Juste pour Lire"

Posté par Frankie le 5 novembre 2010 à 17:12 - Catégorie : ,

Comme prévu, j'ai effectué ma session de 3 h de ce challenge très sympathique. Lire 3 h était une nouveauté pour moi, car généralement, au bout d'1 à 2 heures, il faut que je passe à autre chose. Même quand je suis en train ou en avion.

J'ai donc trouvé très agréable de lire pratiquement 3 h d'affilées (j'ai fait 2 mini pauses quand même !), ça m'a permis de me plonger à fond dans mon livre, d'être comme dans une bulle !

Au cours de cette session, j'ai lu 216 pages des Temps Parallèles, un livre S.F de Robert Silverberg. J'ai également écouté de la musique pour me tenir compagnie :
- Asa, Beautiful Imperfection.
- June & Lula, Sixteen Times
- Angus & Julia Stone, Down the Way
- Cocoon, Where the Oceans end.

Cette première session m'ayant beaucoup plu, je referai ce challenge une prochaine fois !

22

Mordue, Sarah Dearly, tome 1 de Michelle Rowen

Posté par Frankie le 3 novembre 2010 à 18:08 - Catégorie : ,
Titre original : Bitten & Smitten

Résumé :
À l'issue d'un rendez-vous arrangé, Sarah Dearly se retrouve transformée en vampire à son insu, ce qui ne lui plaît guère !  La voilà plongée dans un monde inconnu pour elle avec un vieux vampire séduisant, mais suicidaire, pour l'aider et des méchants chasseurs de vampires dont la mission est d'éradiquer ses congénères ! Voilà, une semaine qui commence bien mal pour Sarah !

Mon avis :
Voilà une nouvelle héroïne de bit-lit bien rafraichissante ! Cette fois-ci, le mot bit-lit prend tout son sens car il s'agit bien de chick-lit au pays des vampires ! Mais que ces termes ne vous rebutent pas ! Même si ce n'est pas la littérature de l'année, on passe un excellent moment de détente à lire les aventures cocasses de Miss Sarah Dearly !

Sarah Dearly, est une jeune femme canadienne vivant à Toronto, assez fashion victim. Un soir, elle se retrouve transformée en vampire, contre son gré, par son rendez-vous du soir et ce n'est pas du tout à son goût ! Passe encore que cela lui donne la vie éternelle mais ne plus avoir de reflet  dans un miroir pour se maquiller ou devoir boire du sang pour se nourrir, non merci !
Son créateur ayant été tué, voilà notre Sarah bien désemparée ! Heureusement, le destin met sur sa route, Thierry, un vieux vampire de 600 ans, séduisant comme tout mais suicidaire !
Celui-ci accepte de l'aider à s'habituer à sa nouvelle vie mais Sarah va devoir éviter bien des catastrophes, à commencer par se comporter sans faux pas au mariage de sa cousine et si possible éviter de se faire tuer par les chasseurs de vampires qui ne rêvent que d'exterminer sa race !

En lisant ce roman, j'ai ressenti le même pétillement que j'avais éprouvé en lisant Maudit Karma cet été ! Comme Kim de Maudit Karma, Sarah se retrouve dans une situation qu'elle n'a pas souhaitée et voulant bien faire mais ne sachant pas trop comment, déclenche souvent des catastrophes !

L'histoire en elle-même n'est pas des plus originales, il y a des vampires d'un côté, des chasseurs de vampires de l'autre et tout ce petit monde s'affronte afin de faire gagner sa cause. Comme c'est un premier tome, on découvre également le monde imaginé par l'auteur qui essaie de se démarquer de ses confrères en ne reprenant pas les clichés vampiriques : l'ail, l'eau bénite, le soleil, etc... Ici certains vampires peuvent pratiquement vivre comme vous et moi, ce qu'aimerait bien arriver à faire Sarah.

J'ai beaucoup aimé le fait que le roman soit situé au Canada, à Toronto. Ce n'est pas que le lieu importe beaucoup, c'est toujours un pays anglo-saxon mais cela ajoute au charme du livre.

Ce qui fait le sel du roman, c'est évidemment son héroïne. Je dois dire que la fraîcheur dégagée par l'héroïne est un vrai plus et donne un ton cocasse au livre. De prime abord Sarah pourrait sembler superficielle ! Elle aime la vie, la mode, se maquiller, pense beaucoup à son apparence et et ce qui lui arrive est un vrai drame à ses yeux ! On pourrait dire qu'elle n'a pas beaucoup de plomb dans la tête mais ce n'est qu'une apparence finalement ! Elle se révèle nettement plus maligne dans l'adversité !
Je l'ai aimée d'emblée et je dois dire qu'elle m'a fait rire plus d'une fois ! Ses réparties font mouche et elle a le chic pour s'empêtrer dans des situations cocasses ou désespérées !

Pour le moment, le MP (mâle potentiel) de l'histoire ne m'a pas vraiment convaincue ! Voilà un vampire de 600 ans avec des états d'âme d'ado et qui semble bien lunatique ! Un coup sympa, un coup distant ! Je ne l'ai pas trouvé à la hauteur de Sarah ! Et puis bon, l'auteur n'avait pas plus glamour que Thierry comme prénom français ? Désolée pour les Thierry mais bon, c'est comme le Jean-Claude dans Anita et tous les clichés qu'on trouve dans les séries ou films américains (le béret, la baguette), la vie en France ne s'est pas arrêtée il y a 40 ans ! :) Bon OK, Thierry était tendance au Moyen-âge (Thierry la Fronde, par exemple) quand le susnommé est né mais bon...

C'est comme Véronique, l'autre très vieille vampire. C'est un prénom de ma génération (plus de 40 ans) mais je ne sais pas s'il était donné il y a 700 ans ! Google, mon ami, me dit que Véronique était en vogue au début de la chrétienté mais ne réapparut qu'au XVII siècle mais surtout à partir de 1950 en France. Quant à Thierry, très prisé avant le Xe siècle, il a disparu au XIVe siècle pour ne revenir doucement qu'au XIXe.
Enfin bon, passons... comme dirait ma fille quand je cherche la petite bête sur une série: "ce n'est qu'un roman" ! :)

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé Quinn qui devient, comme Sarah, vampire malgré lui ! Déjà il est plus charismatique que Thierry, plus sympathique, a plus d'humour, conviendrait très bien à Sarah, et le fait que sa condition ne lui plaise pas le rend plus sympathique et intéressant. Ainsi que son passé dont je ne parlerai pas !

Côté bons potes, j'ai bien aimé George, le vampire et Amy, la meilleure copine de Sarah. Ils apportent beaucoup d'humour au livre.

Concernant le style de l'auteur, sans être très soutenu, je dois dire qu'il est très agréable à lire. De toute façon, n'en déplaise aux grincheux, j'aime bien ce genre d'écriture un peu parlée. Je ne dis pas que je ne lirais que de ce style-là mais si je devais me lancer dans l'écriture un jour, ce serait bien mon style ! Il n'y a qu'à voir la façon dont j'écris mes chroniques... :sifflote:

À peine le livre refermé que j'avais envie de me jeter sur la suite ! Heureusement, Milady sort le tome 2, Accro, le 19 novembre et le tome 3, À cran, le 21 janvier ! :dansedelajoie: Et sachant qu'il existe 5 tomes sur notre nouvelle copine, nous n'avons pas fini de lire ses aventures !

En conclusion, un très bon premier tome, léger et un tantinet superficiel certes, mais très amusant avec une héroïne très attachante ! Et si vous voulez savoir comment Sarah arrivera à se maquiller sans voir son reflet, si elle échappera aux méchants chasseurs de vampires en leur plantant un talon aiguille dans les yeux ou qui, de Quinn ou de Thierry, elle choisira, lisez ce livre !

Note :



D'autres avis sur la page Bibliomania de Livraddict dont celui de Jess qui a adoré !

4

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (2)

Posté par Frankie le 1 novembre 2010 à 16:34 - Catégorie : ,
Deuxième opus, en ce qui me concerne, du sympathique rendez-vous hebdomadaire organisé par Mallou, C'est lundi ! Que lisez-vous ?


- La semaine dernière, j'ai fini Vampire Zéro De David Wellington et j'ai lu Mordue de Michelle Rowen.

- Aujourd'hui, je viens de finir L'Étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde de R.L. Stevenson et je vais commencer Les temps parallèles de Robert Silverberg.

- La semaine prochaine, après Les temps parallèles, je lirai Dragon Rouge pour le Book Club du 17 novembre.

À lundi prochain !

8

Vampire Zéro, Vampire Story, tome 3 de David Wellingtont

Posté par Frankie à 07:58 - Catégorie : , , ,
Ne pas lire si vous n'avez pas lu les deux précédents tomes !!!

Titre original :Vampire Zero

Résumé :
Cela fait deux mois que Laura Caxton traque Arkeley devenu un vampire pour la sauver des 100 vampires de Gettysburg. Elle doit le trouver avant qu'il ne massacre toute sa famille ou pire ne devienne un vampire zéro... Une course-poursuite impitoyable commence !



Mon avis :
C'est un véritable plaisir de retrouver Laura Caxton une troisième fois et dans un excellent tome qui plus est, même s'il est assez particulier vu l'identité du vampire qu'elle chasse !

Dans ce roman, cela fait deux mois qu'Arkeley s'est sacrifié en se faisant transformer en vampire afin d'aider Laura à détruire les vampires de Gettysburg, en pensant qu'il serait assez fort pour accepter que Laura le tue ensuite. Or il n'en a rien été, et maintenant, Laura doit le pourchasser et le tuer avant qu'il ne devienne un vampire zéro...

Comme vous pouvez le constater, le pitch de l'histoire est assez simple mais cache une histoire haletante de bout en bout ! Vous aviez aimé les tomes 1 et 2, vous adorerez ce 3e opus, tant il est palpitant, sans temps mort, poignant parfois et mettant en scène une Laura Caxton plus déterminée que jamais !

Il faut dire que sa traque ne concerne pas un quelconque vampire mais son ancien mentor, l'homme qui lui-même pourchassait sans relâche les vampires et à sacrifié une partie de sa vie à cette quête. Qu'il soit le pourchassé donne une dimension poignante et tragique à l'histoire car on sent que les deux protagonistes de l'histoire aurait bien voulu que cela tourne autrement. Hélas, on n'échappe pas à sa condition et l'histoire ne peut s'achever, après un parcours semé de cadavres, que par la mort de l'un ou de l'autre !

Laura est toujours tête brûlée, rentre-dedans et cela lui vaut quelques ennuis prévisibles quand on ne suit pas sa hiérarchie. Mais il faut dire que c'est la seule à connaître la façon de penser des vampires, grâce à Arkeley et la seule à savoir qu'il faut parfois passer outre certaines choses. Ce qui n'est pas toujours compatible avec sa vie professionnelle et privée... J'aime beaucoup ce personnage qui se bat sans relâche pour sauver le monde des vampires et le fait qu'Arkeley soit son adversaire donne un intérêt tout particulier à l'histoire et à la façon de  penser de l'héroïne.

Pas grand chose à dire sur les autres personnages car je ne veux pas trop en raconter non plus. Arkeley est un vampire avec tout ce que ça implique, mais vous devrez découvrir par vous-même s'il a gardé quelque chose de son ancienne personnalité ! ^^

J'aime bien Glauer, le flic qui épaulait Laura dans le tome 2. Ce n'est pas un personnage central mais je l'ai trouvé intéressant.

Le style est comme pour les autres livres, agréable à lire, percutant et haletant. David Wellington sait susciter notre intérêt de bout en bout de son roman et on l'achève avec regret en souhaitant vite lire la suite ! Surtout que, comme à la fin du 2, il nous laisse dans l'expectative de la suite ! Certains passages sont gore mais pas plus que dans les précédents livres. La trame est à linéaire et classique contrairement au tome 2 qui voyait des journaux des soldats de la guerre de Sécession s'intercaler à chaque chapitre. Je dois dire qu'ici j'ai bien aimé qu'il n'y ait pas interruption de ce genre ce qui nous permet de rester dans l'action pure et dure.

Je pourrais écrire des heures sur ce roman que j'ai vraiment beaucoup aimé mais il vaut mieux ne pas dévoiler toute l'histoire et garder de quoi vous surprendre tout au long de ses 434 pages !

En conclusion, un excellent tome 3 dont vous ne verrez pas défiler les pages et qui vous tiendront en haleine ! Et si vous voulez savoir ce qu'est un vampire zéro et qui de Laura Caxton ou d'Arkeley sera le plus malin à exterminer l'autre, lisez ce tome 3 ! Quant à moi, j'attends la sortie du 4e tome avec impatience ce qui devrait intervenir au cours du premier semestre 2011 !

Note :



Ce roman est une lecture commune en compagnie de Heclea, Scor13, Petit-lips, Karline, Deliregirl01, Phooka, Mallou, Thalia, Flof13 et Bambi_Slaughter.


Il fait également partie de mon Challenge Milady dans la catégorie Terreur
 1/4

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.